EDORAS - LES ECURIES

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Alya Reid
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Localisation : Au Rohan en attente d'un combat

~ GRIMOIRE ~
- -: rohirim
- -: 22ans
- -:

Sam 13 Oct 2007 - 20:43
Alya entra dans l'écurie où la bonne odeur du foin embaumait. Elle vit un peu plus loin le tenancier et s'avança jusqu'a lui.

-Salut l'ami je viens te voir pour te demander de me fournir une jument du Rohan une selle et un harnais en cuir renforcé des rennes en cuir dur des fers en fer un étui à flêche ainsi qu'un forfait d'une semaine "entrainement intensif".

Alya n'attendit pas et sortit la somme dut soit 3360£. qu'elle montra au vendeur pour lui prouver qu'elle avait bien de quoi acheté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 26
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Dim 14 Oct 2007 - 10:08
Le palefrenier vérifia puis acquiesça. Il partit chercher la jument qu'il prépara selon les désirs de sa cliente puis il lui donna. Il prit en échange l'argent.

"Merci, si vous désirez autre chose, n'hésitez pas. Au-revoir."

Il se retourna et partit nettoyer un peu les boxs.


Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Reid
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Localisation : Au Rohan en attente d'un combat

~ GRIMOIRE ~
- -: rohirim
- -: 22ans
- -:

Dim 14 Oct 2007 - 10:11
Alya prit la jument et remercia d'un sigen de tête le vendeur.

-Au revoir et bonne journée dit-elle avant de se retourner et de sortir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Ven 2 Nov 2007 - 19:18
Eorlund entra dans l'écurie. L'odeur du foin était forte mais agréable. Les écuries d'Edoras, les plus belles de la terre. Ici , on trouvait les plus beaux chevaux.
-Bien le bonjour maitre, je désirerais acquérir une jument du rohan. Celle à la robe noire que je vois dans ce box du fond me plairais particulièrement. Vois ajouterez à cela une selle renforcée, un harmais renforcé, des fers en acier ainsi que des rênes renforcés.
Eorlund sortit sa bourse de cuir et chercha quelques pieces d'or.
-Voici donc vos 4150 £. Je nomerais cette jument Sirna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 26
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Sam 3 Nov 2007 - 9:42
"Très beau nom que Sirna." répondit le palefrenier.

Il rangea l'argent dans sa bourse et le remercia avant qu'il ne parte avec sa nouvelle acquisition.


Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turin
Cavalier du Rohan
Cavalier du Rohan
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 23
- -:

Lun 5 Mai 2008 - 11:30
Ce fut dans un tonnerre assourdissant de cliquetis de ferrailles que Turin entra dans l'écurie.
Arrivant devant le comptoir Turin retira son heaume, essuya la sueur qui perlait sur son front et attendit qu'on vienne le trouver.
Un homme arriva rapidement, sans doute alerté par le boucan énorme provoqué par le nouvel arrivant.


"Bien le bonjour Rohirrim" dit le commercant avec un rire en coin

"Je vous retourne le salut, monsieur le palefrenier, je viens ici pour me procurer une selle des fer et tout ce qu'il faudra pour équiper mon cheval, avec ma bourse je pourrait même surement louer vos services et lui apprendre deux trois tours." répondit Turin le sourire aux lèvres

"Et une monture ne serait-elle pas utile à tout ceci?"

"Je vous remercie de votre sollicitude mais j'en ai déjà une et elle me convient amplement."

Le petit palefrenier pouffa et dit:

"Vous êtes nouveau parmi les Rohirrim... Encore un qui va faire un esclandre. Bien avant tout j'aimerais vous certifier que ce n'est pas de ma volonté propre que je dois faire cela et donc s'il vous plait ne m'insultez pas de tous les noms..."

"Pourquoi devrais je faire..."

Turin s'arrêta de parler lorsqu'il vit un soldat en armure conduire Eowald dans un box.

"Attendez monsieur ce cheval est à moi."


"Plus maintenant Rohirrim, tous tes biens on été réquisitionnés lorsque tu t'es engagé dans l'armée..."

"Mais..."

Plus un son ne s'échappait de la gorge de Turin, il se retourna vers le palefrenier et lui dit:

"Bien quel sera son prix?"

Le palefrenier répondit avec un regard intéressé:


"Je vois que vous tenez vraiment à cette monture, pourtant elle est plus petite que la plupart des étalons ou juments du Rohan... Toutefois ce n'est pas un poney et son prix sera donc de 2500 £..."

Turin répondit calmement mais l'air déçu quand même:


"Bien il faudra donc reporter à plus tard l'apprentissage de ces petits tours..."


"Peut-être que non, faites moi part de ce que vous voulez pour votre Eowald..."


Turin regarda tous les objets mis à disposition et avisa:


"Il me faudrait cette selle en cuir renforcé, ce harnais aussi en cuir renforcé... J'aimerais bien aussi qu'on remplace ces fer par d'autres en aciers et qu'on équipe sont harnais de ces rennes en cuir dur... Et... Ah oui qu'on équipe la selle d'un étui à épée."

"Voulez vous un traitement pour votre monture?"

"Cela me revient à combien jusqu'ici?"


"Et bien cela vous revient à 3450£..."


"Bien mettez moi alors des rênes standard. Et donnez moi deux unités de foin, au cas ou ma monture et moi irions dans terres arides..."

"Bien alors le tout vous fera 3400£ mais je vous ferai un réduction de 200£ pour votre bonne humeur et votre calme..."

"Normalement je n'en accepte pas mais il faut dire qu'ils m'aideront grandement. Merci beaucoup maître palefrenier."


Turin sorti donc 3200 de sa bourse et remis les 300 qui lui restaient dans sa ceinture. Il fit un grand sourire au palefrenier dit qu'il reviendrait chercher son cheval demain matin au plus tard et parti avec une assurance de plus en plus diminuée par le brouhaha provoqué par la ferraille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erehden
Cavalier
avatar

Nombre de messages : 14

~ GRIMOIRE ~
- -: humain
- -: 20
- -:

Sam 28 Juin 2008 - 14:44
C'est en rampant qu'Erehden entra dans l'écurie. Ses vêtements en lambeaux renseignaient les curieux de ce qui était arrivé au jeune cavalier.

"Bonjour jeune homme que voulez vous ? fit le palefrenier sans avoir vu l'état du Rohirrim.

- Argh...

-Je n'ai pas ça ici , désolé monseign... le palefrenier s'était retourné et s'apercevait de l'état d'Erehden.

-Mon cheval est mort dans les ravins de l'Estemnet , j'ai du venir ici à pieds...

-Ah oui c'est vrai que ça fait loin...

-Je...cof!...je prendrai un étalon du Rohan...eurf!...une selle en cuir standard , d...humpf!...des fers en bronze , un harnais en cuir standard et des rênes standards ainsi...arrrr...qu'un assortiment d'herbes.

Le palefrenier prit un peu d'eau et en donna à Erehden.

- Je vous dois donc 2780£...

-Oui c'est exact.

Le commerçant pris l'argent et aida Erehden à se relever.
Il amena le cheval.

-Comment voulez vous l'appeler?

-hum...Heru-noldo . Le seigneur de la sagesse...kof!!

-Mouais , moi je l'aurais nommé File-au-vent...Mais bon vous avez payé."

Et Erehden parti avec Heru-noldo , tandis que le palefrenier comptait l'argent que lui avait donné le rohirrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elaïne
Saltimbanque ~ Cheffe de troupe
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 26
Localisation : Ici... Ou peut-être ailleurs...
Rôle : Magicienne (et accessoirement Nidnama)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 1569 ans
- -:

Lun 3 Nov 2008 - 20:55
Une aveugle avait traversé sans une hésitation les plaines du rohan et à présent elle frappait aux portes de la capitale du Rohan… Un bandeau sur les yeux et aucune arme apparente… Vêtue d’une robe absolument magnifique, elle ne posa qu’une question au garde :

- Puis-je vous demander ou sont les écuries ? J’ai besoin d’une monture…

- Heu… Je… Enfin… c’est… heu… par… là…

L’esprit embrouillé du garde ne permettait pas à Elaïne de suivre le chemin indiqué et le mouvement de tête qu’il avait effectué pour indiquer la direction était trop faible pour qu’elle l’ai remarqué…

- Heu… Excusez moi mais je n’ai pas compris la direction que vous m’indiquiez…

L’un des collègue du garde vint alors à sa rescousse :

- Le grand bâtiment sur votre gauche…

- Merci.

* Le grand bâtiment… Comment veut-il que je repère un grand bâtiment… Je n’ai aucune affinité avec ce que l’homme à crée et je peut juste entrevoir la surface… Et c’est encore pire depuis l’ent… Enfin… Voyons voir… Si je trouve une grande porte ça devrait faire l’affaire…

Sur cette pensée, Elaïne laissa son esprit se rependre autour d’elle… Marchant sur la gauche, elle rencontra rapidement une porte suffisamment grande pour laisser passer plusieurs chevaux de front… Et celle là n’était la mènerait dans un bâtiment…

Elaïne se dirigea donc vers cette porte puis, rapidement sut qu’elle avait fait le bon choix : odeur et bruits indiquaient la présence de nombreux chevaux… Et d’un homme…

- Bien le bonjour… J’aimerais voir vos chevaux… J’ai besoin d’une bonne monture…

- Vous ne pouviez pas choisir meilleur établissement, vous verrez !! Les plus belles montures…

- Oui, oui…

- Ah… Heum… Bein… Suivez moi…

Elaïne évolua parmi les box, effleurant les humeurs des différentes bêtes… La majorité étaient des animaux bien trop rustres qui se refermaient dés qu’Elaïne s’approchait trop… D’autres, mais ils étaient rares se montraient trop fiers pour accepter d’être montés par n’importe qui… L’humeur de certains les révélaient trop molle pour qu’ils s’entendent avec la magicienne, d’autres trop fougueux…

Le pauvre vendeur commençait à suer à grosses goutes, ne sachant plus de quels arguments user pour convaincre sa cliente… Vanter la finesse de la robe, le port, la robustesse, la fougue, le calme, la docilité, la puissance, la vitesse… Tout cela ne servait à rien…

Finalement, l’attention de sa cliente fut captée… Par un mur…

- J’aimerais voir celle qui est dans le box derrière ce mur…

* Celle ? Comment elle peut savoir une chose pareille ? Et puis il n’y a presque que des étalons de l’autre côté…

- Heum… Par ici…

Ce qui avait capté l’attention de l’aveugle était l’humeur d’une petit jument elfique… A peine avait-elle effleuré l’esprit de l’animal que cette dernière, curieuse, avait cherché à savoir à qui elle avait affaire… Joueuse, elle n’avait émis aucune réserve lorsqu’Elaïne avait cherché à s’introduire plus profondément dans son esprit, préférant de loin lui chatouiller l’esprit… Lorsque la mage voulu se servir des sens de l’animal, la jument se bloqua subitement… Puis s’ouvrit totalement pour profiter de ceux d’Elaïne… Bref elle se furent tout de suite sympathique…

Le vendeur regardait sa cliente, éberlué, cherchant vainement à comprendre en quoi une telle bête pouvait intéresser la dame (qu'il ne pouvait d'ailleur s'empécher de détailler avec envie... cette robe... vraiment parfaite...)… Pas spécialement grande, elle était ici depuis peu et n’avait toujours pas retrouvé son lustre, son pelage d’un ocre jaune et, seul point positif le crin d’un blanc pur. Une tâche d’un marron presque noir ornait son front ce qui passait généralement pour un mauvais signe… Mais enfin… Elle était rapide et endurante… Et il n’allait pas discuter : S’il pouvait éviter de rester en sa présence plus longtemps que nécessaire… Les yeux de l’aveugle lui retournaient vraiment l’estomac.

- Et bien… Je vous la cède pour 5000 £ avec tout son équipement… Et autant dire qu’a ce prix là je m’tranche la gorge… Elle a déjà suivi des entrainements pour résister aux conditions les plus extrêmes…

- Donc je suppose que si je vous laisse vos instruments de tortures, que vous lui mettez des fers de qualité et que vous me donnez de quoi l’étrier et la laver vous pourrez me réduire le prix de moitié ?

- Instruments de torture ?? Mais que… Quoi ? de moitié ? Heu… Peut-être que dans ses conditions je peut vous la céder pour 4000 £ Mais surement pas moins… Et il vous faut bien de quoi la monter…

- Je suis une elfe donc je m’en passerait et j’ai peur qu’elle n’apprécie pas… Je suis généreuse donc je peut vous offrir 3000 £.

Sur ces mots, Elaïne posa son regard dans celui du commerçant qui ne tarda pas à déglutir… Il allait répliquer qu’il ne céderait point lorsque, détournant les yeux, il les laissa plonger, encore une fois, dans le léger décolleté de sa cliente…

- D’accord… D’accord… Mais si vous passiez un moment chez moi ce soir nous pourrions nous arranger pour autre chose que de l’argent…

- Voilà l’argent… Son nom ?

Un peu déconfit par la sécheresse du ton d’Elaïne, il n’insista pas, préférant ne pas avoir à subir ses foudres…

- Celui qui me l’a vendue à refuser de me le donner et j’ai pour tradition dans ce cas d’attendre de suffisamment connaître le cheval pour le nommer… Ce honneur vous reviendra donc… Repassez dans une heur… Elle sera prête…

***

Edlothiadwenn… La dame de la floraison… C’est le nom qu’avait trouvé Elaïne pour sa nouvelle amie, songeant aux visions dont elle avait bénéficié en liant leurs humeurs…

Une simple proposition mentale lui permit de savoir, lorsqu’elle revint auprès du maréchal ferrant pour la récupérer, que le nom était adopté… Elle remercia donc chaleureusement et repris la route… Il ferait bientôt nuit mais la mage préférait, et de loin dormir à la belle étoile plutôt que dans une auberge…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théobald
Cavalier du Rohan
Cavalier du Rohan
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 31
Localisation : Royaume du Rohan- Estfolde

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 26 années
- -:

Jeu 13 Nov 2008 - 18:20
En cette chaude après midi, Théobald sortit de la taverne et se dirige vers les écuries de la cité pour s'occuper de Falzod. Son puissant destrier noir n'avait pas l'air bien fatigué, mais un peu de repos après ce voyage sous cette chaleur accablante ne pouvait pas lui faire de mal.

Théobald lui ôte tout harnachement ainsi que la lourde selle et le mène jusqu'au baquet d'eau. Pendant que son destrier se désaltère, Théobald choisi un box demeuré vide, empoigne une fourche posée là et jonche le sol de paille fraîche. Ces écuries étaient vraiment très propre et il n'y avait pas vraiment plus de tâche à effectuer pour le confort de Falzod.

Une fois le box prêt Théobald siffla d'un air bien distinct et son cheval le rejoignit d'un air tout naturel. Théobald lui tapota à l'encolure et lui souffla quelques mots à l'oreille avant de resortir des écuries.

Peut-être irait-il se balader dans la cité avant de retourner à la taverne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Sam 22 Nov 2008 - 0:48
Gallen arriva à l'écurie, d'un pas léger, après sa visite au maitre forgeron, l'odeur du cheval l'accueillit et remplit ces narines

Il s'arrêta un moment et respira à pleins poumons.

Que c'est agréable comme sensation,murmura t'il.

Il ferma les yeux un instant , pensant à la ferme familiale des Mortensen, la ferme de ses parents..

il entra dans l'écurie et découvrit les nombreux boxs, ses yeux s'agrandirent comme des soucoupes

"Non, ce n'est pas possible" s'exclama til

"ils sont tous plus beaux les uns que les autres"

Immédiatement, Gallen alla en caressait deux ou trois, et en caressa un à l'encolure.

"Quelle intelligence dans leur regard; c'est merveilleux!!"

Gallen sembla découvrir surpris la présence du maitre des lieux.

Gallen tout en caressant un bel étalon noir lui dit

"Tu as un superbe métier, tu es chanceux et très doué ils sont fabuleux"

"Viens tu acquerir une monture digne d'un vrai Rohirrim, jeune Homme?"questionna le Maitre Palfrenier

"Hélas Maitre Palfrenier, je n'ai pas les fonds nécessaire, je devrai conserver mon vieux cheval qui est, néanmois un ami, j'ai beaucoup voyagé, il mérite de prendre une bonne retraite , mais je reviendrai acquerir une de ses merveilles"

"je vous prendrai juste un fourreau pour épée pour selle"

Le maitre palfrenier alla chercher l'objet tandis que gallen admirait les selles , les étriers et autres éléments proposés.

"Voilà 100 pour ce beau fourreau"

Gallen jeta un dernier coup d'oeil et partit récupérer son vieux compagnon de route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aoden
Garde Royal au Rohan
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 23
Localisation : Au Rohan
Rôle : Rohirrim

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Rohan
- -: 35 ans
- -:

Mer 25 Fév 2009 - 13:15
Aoden entra dans l'écurie en courant pour venir chercher son cheval qu'il avait perdu lors d'une bataille, pendant laquelle il fut désarçonné. Il regarde pour voir où était son cheval et alla le voir.

J'ai bien eu peur de ta voir perdu mon fidèle ami

Il était entrain de le faire sortir quand un marchand assez fort lui dit stop, en lui expliquant que cette bête lui appartenait. Aoden entra dans une colère noir et repoussa le marchand mais celui-ci ne le laissa pas partir. Aoden lui dit qu'il était un membre de la garde royal et que se magnifique cheval était à lui. Le marchand ne voulant rien entendre Aoden lui donna 2500 £ et lui ordonna de partir avant qu'il lui tranche la gorge car ce marchand venait du sud, cela se voyait à son attitude.

Mon fidèle ami tu n'es pas un Mearas mais tu tout aussi fort qu'eux.

Ils repartirent pour se rendre devant le chateau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bad-french-team.forumactif.com/index.htm
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 2 Sep 2009 - 0:43
Début de l'année 297, Gallen calfeutré dans une cape d'hermine offerte par Farma, entre dans l'ecurie de la capitale du Rohan.

Il rentre en même temps que l'air frais de l'hiver.Immédiatement, des hennissements de réprobation montent.

Gallen sourit et se hâte de refermer les lourdes portes de bois .

Gallen respire à plein poumons: l'odeur des chevaux , des réminiscences de son enfance le prennent de plein fouet.

Gallen vient de mettre brindille sa vielle compagne à la retraite, il doit trouver un nouveau compagnon.

Le maitre palfrenier regarde en silence gallen , il sait que ce moment est important. le moment durant lequel un rohirrim va choisir une monture, un compagnon,un ami.

Gallen observe les superbes montures dans leur box.Puis Gallen avance doucement dans l'allée regardant dans les yeux chaque étalons;

puis son regard plonge dans celui d'un étalon nor jais du Rohan; Gallen s'approche passe sa main sur l'enclure de l'équidé. Celui-ci sembla se rapprocher du garde royal.

Gallen le sortit du box, le caressant en lui parlant dans le creux de l'oreille

"il est impétieux"
déclara gallen tout en continuant ses gestes calculés.


le maitre palfrenier ne répondit, ce n'était pas une question c'était une affirmation.

Gallen dit tout doucement à l'étalon

"je t'appellerai Lars en hommage à mon père"

Gallen paya les 3000£ au maitre palfrenier. Le montant élevé était du au pédigree de Lars.

Ce jour là, Gallen repartit avec plus qu'une monture..... un ami


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finrodel
Maître de la Tour de la Clé d'Or
Maître de la Tour de la Clé d'Or
avatar

Nombre de messages : 48
Localisation : Mithlond -Elostirion-
Rôle : Cärmallen Beraid Herdir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 7848 ans
- -:

Mer 2 Déc 2009 - 16:07
Un jeune homme qui ne devait pas faire plus de dix ans entra lentement de l'écurie, il jetait des regards incertains autours de lui. L'endroit lui était inconnu, même si il avait été élevé à Edoras et approcher d'aussi prêt de si noble bête le laissait sans voie. Il finit par faire quelque pas et quelqu'un s'approcha pour lui parler:

Ici ce sont les écuries d'Edoras, seul les nobles ayant des chevaux ou ceux désireux d'en acquérir un on à faire ici.

La tête du jeune homme sembla s'enfoncer dans ses épaules tant la gêne le saisit, il resta néanmoins planté devant l'homme qui semblait de plus de plus impatient. Alors que celui-ci s'apprêtait à élever la voie pour une seconde fois, le petit répondit:

Je voudrais parler au responsable de l'écurie... il faut que je le vois...

Et pourquoi dont?

Le jeune semblait désemparé, on lui avait simplement demander d'entrer pour parler au maître d'écurie et voilà qu'il devait entrer en débat avec cet homme mal commode:

Je viens pour acheter une monture et... je n'ai le droit de l'acheter que de l'homme responsable d'ici.

Et avec quoi comptes-tu te payer une monture jeune blanc bec?

...avec de l'or...

Ha! ha! Bien dit... Je suis responsable de l'écurie, alors dit moi pourquoi tu me fais perdre mon temps.

Le visage du jeune homme s'illumina, il savait maintenant ce qui lui restait à faire, il avait appris le petit texte par coeur:

Je voudrais votre jument elfique couleur bais, celle qui a des jambes élancées pour courir rapidement, mais de large cuisse qui semble infatigables. Il est aussi indiqué qu'elle sait esquiver les obstacles et qu'elle n'obéit qu'aux elfes à qui elle fait confiance... Équipée-la de 4 de vos meilleurs fers en mithrils. Voici les 6350 pièces demandées pour l'animal et les fers.

Il jeta au marchand une sacoche pauvrement faite de jute, mais qui contenait, étonnement, les dites pièces... Surpris à la fois de voir cette somme et que le petit garçon connaisse aussi bien son écurie, il parti chercher le spécimen en question. Une belle monture, comme le garçon l'avait décrite, elle était agile, avait une vitesse surprenante et ne se fatiguait pas facilement. Il l'avisa néanmoins que sans selle ni rêne il serait impossible de la monter. Elle était déjà une véritable mission pour toute personne qui n'avait pas sa confiance...

Je jeune enfant prit toutefois la monture et reparti, sans ajouter le moindre mot. Dès qu'il eut franchit la porte, il tourna sur sa gauche et à l'angle de l'écurie il lâcha la bête qui portait une longe provisoire, aussitôt ressaisit par la main d'un homme encapuchonné qui lança 5 pièces en l'air à l'intention du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etelion
Pair du Royaume d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 25
Localisation : Assis au pied d'un chêne.
Rôle : Fumeur d'herbe à pipe.

~ GRIMOIRE ~
- -: Hobbit
- -: 39
- -:

Mar 29 Déc 2009 - 20:28
- Pfiou, les évènements m'ont fatigué, moi. Un enterrement ... Tu parles, ça avait l'air de tout sauf d'un enterrement ! M'enfin, j'me vois mal faire le chemin du retour à pied. Ah, parfait. Ca doit être l'écurie, ça, fit le hobbit en montrant du doigt un des rares endroits agités de ce coin de la ville.

Il rentra donc à l'intérieur, et attendit que l'on vienne. Une bonne dizaine de minutes aprés être arrivé, un homme se déplaça enfin en direction du semi-homme.

- Bien l'bonjour, maître hobbit ! Désolé pour l'attente, on fait comme on peut mais on est un peu débordé en ce moment. Entre tous les soldats qui se préparent à partir vers Aldburg et ceux qui reviennent des tours de surveillance de l'Est ... Bref, que puis-je donc faire pour vous ?
- C'est pas grave, j'ai tout mon temps. J'aimerais vous acheter une monture. Vous auriez quoi à me proposer ?
- Hum ... Etant donné votre taille ... Le choix est réduit. Il y a bien des ânes et de mules que vous pourriez monter, et aussi des poneys. Ou alors, pourquoi pas, des chevaux de Khand. Ils sont calmes et relativement petits, comparés aux autres races. Aprés, il y a toujours des charettes, si vous voulez juste voyager.
- Quel est le plus rapide de ceux que vous m'avez proposé ?
- Et bien, surement ceux les chevaux de Khand. Ils sont plus grands que les poneys, donc ont plus d'allonge, et ils sont plus puissants que les ânes et les multes - et plus grand aussi, bien entendu, mais la comparaison est moins flagrante.
- Trés bien. Alors je vous prendrai une de vos juments de Khand.
- Entendu. Attendez moi ici ! Je reviens.

Le maitre d'écurie s'en alla et revint quelques minutes plus tard, avec une magnifique jument noire, avec des taches blanches au niveau des pattes et de la tête, à ses côtés.

- La voila. Elle n'a pas encore de nom. Peut-être voulez vous lui en donner un ?
- Je sais déjà comment je vais l'appeller. Estel. J'ai entendu un elfe parler l'elfique, un jour, et je crois que ça voulait dire Espoir. Et j'aime ce mot. Quel âge a t-elle ?
- Estel ? Ca lui irait plutot bien, en effet. Elle vient d'entamer sa troisième année. On a eu du mal à la dresser, mais croyez moi, elle est adorable et intelligente. Elle ne vous apportera que des bonnes choses. Je peux faire autre chose pour vous ?
- Oui. J'aimerais aussi que vous la ferriez, avec vos meilleurs fers.
- En acier.
- Bien. Je vous prendrais aussi une selle en peau d'ours, il parait que c'est plus confortable que les selles en cuir simple. Et des rênnes, bien sûr. En cuir renforcé. Ah, et j'ai failli oublier, ajoutez une charette de petite taille - assez pour tenir à deux devant, et un peu de place derrière. Et de la nourriture pour le voyage.
- Foin ? Paille ? Assortiment d'herbe ?
- Et bien mettez moi les trois.
- Ce sera fait. J'm'y colle de suite.

Il emmena donc Estel se faire ferrer, puis alla préparer toute la commande. Il arriva deux bonnes heures plus tard en tirant la charette avec l'aide d'un de ses apprentis. Un autre amenait la jument, maintenant bien ferrée.

- Voila, dit le maitre d'écurie. Il y a tout dans la charette.
- Ah, je vous remercie ! Ca fera combien ?
- Alors, attendez ... pour la jument, 1500. Pour la selle en peau d'ours, 500. Pour les bons fers en acier, 150. Pour les rênes renforcées, 400. Et pour la charette, 1000. Ca fait donc ... 4550 pièce.
- Trés bien. Tenez, il y en a 5000. Gardez le reste, pour vos apprentis.

Etelion attela la charette à la jument, et s'en alla en marchant à côté d'elle. Il allait devoir faire connaissance avec Estel, jument de Khand.
Lorsqu'il arriva dans la rue, accompagné de sa nouvelle - et première - monture, le hobbit recontra un homme qu'il connaissait depuis peu. Sirion était là, prêt à partir vers l'est, et lui aussi accompagné d'un cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r27.imgfast.net/users/3215/16/77/31/avatars/911-61.jpg
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Mer 30 Déc 2009 - 21:27
Après avoir donné ses instructions à son Agent, le Fantôme s'était dirigé vers les écuries d'Edoras afin de retrouver une monture pour ses voyages. Son brave destrier avait en effet été tué lors de la poursuite de Saemon. Une raison rajoutée aux autres pour mettre la main sur ce traître... car c'était à l'évidence ce qu'Havarian était devenu.

Sirion avait vite fait son choix entre les différents quadrupèdes mis à sa disposition. Un jeune poulain d'à peine trois ans avait attiré son attention, sa robe noire luisait à la lumière du soleil, sa belle crinière ondulée lui donnait encore plus de force qu'en réalité.

"Combien pour cette belle bête ?"

Le jeune palefrenier s'empressa de répondre à son client qui semblait pressé.

"1200£, m'sieur. Pas cher pour c'te poulain d'chez nous hein ?"

"Très bien, je prends." lui répondit le Khandéen en lui lançant une bourse contenant un peu plus que la somme demandée.

Le garçon lui fit un grand sourire tout en découvrant la bourse pleine de pièces d'or. Ses lèvres laissèrent entrevoir des dents peu entretenues tout comme ses vêtements. Cela fit remonter quelques souvenirs à la surface..
Sirion avait juste fini de préparer sa nouvelle monture pour le voyage qu'il remarqua qu'un autre client venait tout juste de passer commande à son tour. De par son physique peu habituel en Rohan, il le reconnut bien vite. Ibn-Lahad monta en selle et s'approcha d'Etelion.

"Bon choix, camarade. Les chevaux de mon pays natal sont des montures puissantes et rapides."

Le Khandéen s'appuya sur sa selle d'un air songeur.

"En parlant de terre natale, retournez-vous dans la vôtre, cher ami hobbit ?"




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Etelion
Pair du Royaume d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 25
Localisation : Assis au pied d'un chêne.
Rôle : Fumeur d'herbe à pipe.

~ GRIMOIRE ~
- -: Hobbit
- -: 39
- -:

Mer 30 Déc 2009 - 22:35
Sirion arriva auprés du hobbit, tenant sa monture noire par les rênes, et entama la conversation.

- "Bon choix, camarade. Les chevaux de mon pays natal sont des montures puissantes et rapides. En parlant de terre natale, retournez-vous dans la vôtre, cher ami hobbit ?"
- Elle m'en avait bien l'air, en effet. Enfin, de toute façon, je doute la monter un jour. Un hobbit ne peut controler un cheval que d'une charette, c'est comme ça. M'enfin. Moui, je rentre chez moi. Enfin. Je ne suis pas parti depuis tellement longtemps, mais j'ai l'impression que ça fait une éternité que j'ai quitté Hobbitebourg. J'ai pourtant déjà fait des voyages bien plus longs et dangereux, ou plutot bien plus marqués en émotion, mais je me sens comme étranger à votre monde. Enfin, quand je dis votre, je parle des humains. Je sais que les hobbits sont un des peuples les plus méfiants en ce qui concerne les étrangers, mais ils ne regardent pas les autres avec mépris. Or, quand je me ballade dans les rues des villes humaines, j'ai cette étrange sensation de ne pas être à ma place. Cette sensation est dûe aux regards qu'on me jette. Je n'ai plus le visage d'un enfant, mais j'en ai la taille. Et ça leur suffit. Enfin bref, j'arrete de parler maintenant, j'avais perdu l'habitude de me confier à quelqu'un. Ca fait un bail que j'ai pas parler avec un vrai ... ami. Autant dire que je les ai perdu de vue ; depuis que je suis pair du Royaume d'Arnor, ces cinq années m'ont paru extremement longues ... et monotones, sans vague, vous voyez ?

Inclinant sa tête pour regarder ses pieds, Etelion s'arreta enfin de parler. Il n'avait plus eu l'occasion de se confier ainsi depuis des mois, lorsqu'il était allé rendre une visite à sa mère et sa soeur dans l'Est de la Comté. Toutes les relations qu'il avait créé avec des hobbits lui paraissaient superficielles. En réalité, la plupart des relations existant entre les hobbits - en tout cas en ce qui concerne les relations interfamiliales - sont superficielles. Le kuduk redressa sa tête et regarda Sirion. Une étrange aura émanait de cet homme à tout faire du Roi d'Arnor. Un aura de confiance et de bienfaisance. Avant que le Fantome ne se pose de question sur le regard que lui portait Etelion, ce-dernier enchaina les mots.

- Et vous, Sirion. Vous, où allez-vous ? Pas dans votre terre natale, j'imagine. J'étais présent à la réunion des dirigeants. Tharbad. Je me rend compte à l'instant que je n'y suis jamais allé. Enfin, je ne m'y suis jamais attardé. Je traverse cette ville, parfois, quand je dois emprunter le Chemin Vert pour descendre vers le Rohan et le Gondor. Chose rare, donc.

Le semi-homme regarda de nouveau l'homme de Khand, attendant de voir une quelconque réaction, et ajouta:

- Si ça vous dit, on peut faire la route jusque Tharbad ensemble. C'est à la moitié du voyage que je dois faire, d'ici, pour arriver jusque Hobbitebourg. Qu'est-ce que vous en dites ?

Attendant la réponse, Etelion continua dans ses pensées. Ce voyage serait rapide, mais c'était l'occasion de faire connaissance avec une des personnes clés du Royaume d'Arnor, bien méconnue par rapport à ce qu'elle s'occupe à faire pour le bien du Roi. Un autre pair du Royaume, lui aussi nommé par Tar-Aldarion, Roi d'Arnor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r27.imgfast.net/users/3215/16/77/31/avatars/911-61.jpg
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Mer 30 Déc 2009 - 22:54
Tout en écoutant le monologue de son compère Hobbit, Sirion esquissa parfois un sourire. Ce semi-homme se confessait à lui comme s'ils se connaissaient depuis des lustres. Or ils s'étaient parlés pour la première, il y a quelques jours. Etrange, comme le courant peut vite passer entre deux personnes si distinctes.
Sirion caressait son poulain quand Etelion eut terminé de parler. Il s'était rendu compte au fil de la conversation que son homologue connaissait sa destination.

"C'est exact, c'est ma route. Mais gardez cela pour vous, ceci n'est pas officiel. Je suis sensé faire partie du convoi se dirigeant vers Minas Tirith." lui dit-il d'un ton discret.

Du haut de sa monture, Sirion fit signe au hobbit d'avancer avec sa charette. Il acceptait donc de partir en compagnie d'Etelion, mais de façon à ne pas être reconnu trop aisément il lança ses rennes au semi-homme et sauta à l'arrière de la charette. L'ancien mercenaire s'allongea dans la paille, l'air de rien.

"Gardez les rennes de mon cheval le temps que l'on quitte Edoras. Je n'aimerais pas être vu en partance du Nord alors que je devrais me trouver à l'opposé..."

Puis se sentant mal dissimulé.

"Une allure plus soutenue serait peut-être plus adapté jusqu'à l'extérieur de la ville."




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Etelion
Pair du Royaume d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 25
Localisation : Assis au pied d'un chêne.
Rôle : Fumeur d'herbe à pipe.

~ GRIMOIRE ~
- -: Hobbit
- -: 39
- -:

Jeu 31 Déc 2009 - 13:10
Etelion prit de sa main gauche les rênes du cheval de Sirion lorsque celui-ci lui tendit, et tenait de la main droite les rênes d'Estel. Le khandéen se glissa, d'un saut, à l'arrière de la petite charette.

- Ne vous inquietez pas pour la discretion. Même si un hobbit au Rohan est chose rare, un hobbit conduisant une charette ne l'est pas, surtout depuis que la Comté s'est ouverte à l'échange. Surtout en ce qui concerne l'herbe à pipe ! Vous n'imaginez pas à quel point c'est demandé, en ce moment !

Le hobbit s'arrêta de parler, regardant autour de lui si il y avait d'autres voyageurs prenant la route qui sortait d'Edoras et qui partait vers le Nord-Est, et se retourna vers l'homme qui était allongé à l'arrière, lequel avait proposé une allure plus rapide.

- C'est plus judicieux, en effet. Cachez vous dans le foin ou avec ces vêtements, dit le semi-homme en jetant sa veste de tissu à l'homme. La-dessous, il y a peu de chance que l'on vous voit. Et si on me pose des questions pour le cheval ... Ma foi, ça m'étonnerait. Mais si cela arrive, je saurai quoi répondre.

D'une légère tape avec les rênes sur le dos de son cheval, Etelion accelera le rythme, jusqu'à la grande porte de la capitale rohirrime. Une fois là, les quelques gardes qui surveillaient l'endroit regardèrent le hobbit et, d'un simple coup d'oeil, vérifièrent la cargaison à l'arrière de la charette. Sirion était passé inaperçu. Malgré l'une de ses bottes qui dépassaient légèrement du foin.

Aprés une heure de trajet, on ne voyait presque plus la cité rohirrime. Les deux personnes étaient donc hors de danger de se faire repérer.

- C'est bon, vous pouvez sortir. Ca ne devrait plus craindre, maintenant. A moins que vous ne vouliez continuer à voyager de la sorte ? M'enfin, si vous le voulez, il y a encore une place à l'avant.



HRP: Je te laisse poster un nouveau sujet hors du Rohan Wink /HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r27.imgfast.net/users/3215/16/77/31/avatars/911-61.jpg
Iltiriel
Mercenaire Elfe
Mercenaire Elfe
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 21
Localisation : Même le vent ne peux dire où je suis.
Rôle : Le mien.

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 300
- -:

Sam 9 Jan 2010 - 14:44
Iltiriel pénétra dans les écuries où l'odeur des chevaux l'assaillirent. Elle vit un homme qui semblait être le maitre palefrenier dans un des box à examiner le cheval qui s'y trouver. Il ne semblait pas faire attention à elle, alors Iltiriel en profita pour faire le tour des écuries. Elle remarque une jument, très belle, mais assez étrange. Elle était noire, mais sa queue et sa crinière était blanche. Elle avait aussi les yeux bleues et le regard intelligent. Iltiriel fi demi-tour pour parler au maitre palefrenier qui entre temps était sorti du box et la regardait avec un certain intérêt.

-Vous désirer quelque chose ?
- Oui, la jument du harad, noire et blanche là-bas, desfers en acier et un assortiment d'herbe.
- Bien, alors cela fera 2230 £. Mais ... Vous ne prenez pas d'équipement ?
- Non je n'en ai pas besoin.
-Oh ! Et comment aller vous appeler votre jument ?
- Anairë. Au revoir.

Iltiriel mis alors l'argent dans les mains de l'homme avant qu'il ne puisse dire autre chose et elle murmura des paroles elfique à l'oreille d'Anairë qui la suivis dehors et elles allèrent en direction des territoires elfiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leriathed
Lieutenant Elfe
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 25
Localisation : Caserne du fief du seigneur Isilo
Rôle : Servir mon seigneur

~ GRIMOIRE ~
- -: Haut Elfe Des Havres Gris
- -: 780 Ans
- -:

Sam 24 Avr 2010 - 20:27
Deuxième transaction et destination, l'écurie, j'avais besoin d'un destier afin de pouvoir rejoindre les comtés elfiques assez rapidement et n'ayant aucune envie de refaire tout le chemin à pied ! Après avoir toqué à la porte et m'être impatienter un peu je rentrai dans l'immense pièce. Comme dans l'armurerie cette salle contenait une liste d'une chevaux et équipements pour ces bêtes disponibles avec leurs pris indiqué bien entendu. Passant mon regard sur la papier accrocher à une poutre de bois je m'arrêtai lorsque je vis le mot " Elfe " sur l'un des articles. Des chevaux elfes étaient en vente. Voilà qui est parfait, j'ai déjà entendu du bien de ces chevaux et en allant en terre elfique la bête que je prendrais retrouvera sa terre de naissance. Je pris alors la somme nécessaire afin d'acheter l'animal que je voulais et je le mis dans un petit paquet. Le vendeur devait se douter que j'allais me mettre à l'achat. Lui souriant je lui tendis alors la bourse et je lui dis :

- Je prendrais un destrier elfe, pas la peine de l'équipe je voyagerais sans, la nature et les elfes ne font qu'un !

C'est sur ces mots que je quittai l'endroit après avoir pris ma monture. Une fois dehors je montai dessus et me penchai, m'accrochant à la crinière de la bête pour ne pas tomber. Je lui chuchotai alors quelques mots à l'oreille et me remis en place pour donner deux coups sur les cuisses du cheval qui démarra en trompe, j'étais maintenant en direction des terres elfiques.



// Encore un post assez court //
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tashken Ar'Dahlen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 11

Jeu 15 Juil 2010 - 19:37
Il faisait un temps à ne pas mettre un orque dehors.
Tashken regretta cette pensée à l'instant même où elle quitta son cerveau.
Il parlait peu et cela lui évitait de dire trop de sottises mais il lui arrivait tout de même de penser. Il était plus facile de retenir une parole qu'une pensée.
Tashken détestait les orques. Enfin il détestait surtout ce qu'ils représentaient car des orques, pour tout vous dire, il n'en n'avait jamais vu un vivant de près.
Mais les orques étaient un peu comme la soupe aux lentilles de sa tante Eynawen, qu'il avait toujours détesté sans jamais lui avoir fait franchir la barrière de ses lèvres maintenues serrées devant une barrière de dents qui l'étaient tout autant.
Ah ! Voilà, il était arrivé.
Aujourd'hui les palefreniers étaient trop occupés pour lui amener les chevaux à ferrer, il devait venir les chercher lui-même, par deux.
Il se serait bien passé de ce surplus de travail, surtout qu'il pleuvait sans trêve depuis deux jours et qu'il avait , lui aussi, beaucoup de travail.

Ce qui ne l'empêcha pas de flaner dans les écuries, passant de stalle en stalle, distribuant une caresse à l'un et une amicale petite tappe à l'autre.
Il aimait les chevaux depuis sa plus tendre enfance.
Tous les ROhirrims aimaient les chevaux mais lui, il les aimait souvent plus que les humains.
Il salua les palefreniers et se dirigea vers les deux stalles qui lui montra l'un d'eux.
TOut en bougonnant, il détacha les licols et s'en fut vers son atelier, à trois ou quatre rues de là.
Evidement, il ne s'était pas aperçu qu'il avait emmené un cheval qui n'était pas prévu pour la ferrure.
S'il se posa la question du pourquoi il n'avait jamais vu l'animal, cela ne dura pas longtemps et s'éteignit avec la réponse que son esprit lui fournit :
* Ce doit être la monture d'un voyageur.*

Evidement, pas une seconde le grand rouquin ne pensa à mal.
Mais un cavalier allait devoir partir à la recherche de son cheval disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigvald Lingwë
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 24
Localisation : Palais de Vertbois-le-Grand
Rôle : Mercenaire

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sylvain -Nandor/Sindar-
- -: Né en l'an 2799 du TÂ- 524 ans
- -:

Mar 12 Avr 2011 - 21:44
Kharn était arrivé vers l'heure du midi, au moment où le soleil est au plus haut dans le ciel. La cité d'Edoras se tenait là, sur la haute colline rocailleuse. Les prairies herbeuses du rohan semblaient bouger comme des vagues sous l'effet du vent. Il se sentait en forme, le voyage ne l'avait pas épuisé. Kharn se présenta aux portes d'Edoras, deux gardes vérifiait l'arrivée de voyageur et de marchands :

-Halte. Qui êtes-vous et d'où venez-vous ?

-Je me nomme Kharn Dunhar, je ne suis qu'un vagabond, je viens ici pour faire des achats.

-D'accord, c'est bon. Au suivant !

La cité semblait pleine de vie, l'ont entendait les sabots des chevaux et au loin, le marteau de la forge. La plupart des gens détournaient le regard en voyant Kharn, il comprit tout de suite que les étrangers étaient assez mal vu. Kharn était présser de trouver un nouveau compagnon de voyage et il demanda à la première personne sur son chemin:

-Bonjour, je voudrais savoir où je pourrais trouver un marchand de chevaux.

-Oui bien sûr, là-bas. Le jeune garçon désigna le bâtiment du doigt.

-Merci, bonne journée.

-Vous aussi.

Kharn se dirigea vers les écuries, l'enseigne montrait un cheval au galop. Il rentra, un homme s'affairait à brosser un cheval de couleur brun. À gauche, à droite les boxes logeaient de nombreux chevaux en tout genre et de toutes les couleurs. L'homme s'avança, à la lueur du jour son visage se dessina, un visage d'homme du rohan, des cheveux et une petite barbe noire.

-Bonjour, que voulez-vous ?

-Je recherche un cheval, mais je ne connais que très peu les races.

-Bien suivez-moi je vais vous montrer quelques chevaux qui conviendraient à votre taille.

L'homme mena Kharn aux fonds des écuries, là plusieurs chevaux attirèrent le regard de Kharn, mais l'un de se démarqua distinctement des autres. Dans l'obscurité du box un cheval s'avança jusqu'à la barrière en entendant les deux hommes marcher. Kharn le remarqua tout de suite, celui-ci se démarquait des autres sans pour autant savoir pourquoi.

-Je vois que celui-ci attire votre attention... Il vous plaît ?

-Je dois avouer que oui. Je peux le voir ?

-Oui, je vous le sors.

L'homme ouvrit la barrière et d'un geste de la main il fit signe au cheval noir de sortir de son box. Le cheval se dressa de toute sa hauteur, son poil était aussi sombre que la nuit, ce qui plaisait à Kharn. Il tendit doucement la main et l'avança délicatement en direction de la tête de l'animal. Celui-ci recula au contact de la main inconnu. Puis dans un geste de curiosité l'animal avança à tâtons sa tête dans le creux de la main. Puis le contacte s'installa.

-C'est une jument du rohan de robe noire, le contact entre vous passe bien, vous la voulez ?

-Oui.

-Je vous la prépare, est-ce que vous voulez des équipements avec ?

-Oui, une selle, un harnais et des rênes, le tout en cuir renforcé. Et des fers en acier.

-D'accord, revenez dans la journée pour la chercher. Ça vous fera 3600£.

-Tenez, alors à plus tard.

-Merci, bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigvald Lingwë
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 24
Localisation : Palais de Vertbois-le-Grand
Rôle : Mercenaire

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sylvain -Nandor/Sindar-
- -: Né en l'an 2799 du TÂ- 524 ans
- -:

Mer 13 Avr 2011 - 20:45
Il avait passé plusieurs heures à flâner et visité la cité d'Edoras. Et naturellement ses pas le ramenèrent aux écuries. Sa jument l'attendait sceller dans un petit parc entourer de barrières. En voyant Kharn s'approcher de sa jument le marchand de chevaux ouvrit le portail fait de bois.

-Bon eh bien voilà votre jument. Au faite celle-ci à sept ans.

-Je vous remercie. Tout en prenant les rênes de sa jument dans la main.

-Je ne lui ai jamais donné de nom donc faite marché votre imagination. Et où partez-vous maintenant sans être iindiscret?

-Je ne sais pas encore mais j'ai besoin d'arme, ma fidèle épée est vielle.

- Mon collègue m'en voudra mais n'allez pas à sa forge dans la cité, à Minas Tirith j'ai entendu parler de forge bien plus surprenante qu'ici. Je dis ça mais faite comme vous voulez.

-Je vois, pourquoi pas... Cela fait bien longtemps que je n'y suis pas allez et j'ai bien changé depuis...

-Comment ?

-Non rien, merci pour vos conseils. Et bonne continuation.

-Au revoir.

Kharn monta sur sa nouvelle compagne de voyage. Et il partit au galop tester les aptitudes de sa jument jusqu'à l'extérieur d'Edoras. Il jeta un oeil en arrière puis se retourna vers les oreilles de sa jument. Le ciel se chargeait de nuages et Kharn murmura...

-Je vais t'appeler Sil, oui ça sera ton nom. Sil... bon direction Minas Tirith ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy
Voyageuse
Voyageuse
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Aude

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 28 ans
- -:

Mer 29 Mai 2013 - 11:13
Isabella entra, suivie de sa fille, dans l’écurie. Elles saluèrent à tour de rôle le marchand puis Isabella commanda :

« Bien le bonjour, j’aurais besoin d’un Char de voyage à deux tireurs ainsi que quatre ballot de paille s’il vous plait. »

Une fois la charrette attribuée, Isabella chargea les palots de paille à l’intérieur, Isabella donna les 900 £ dû et ressorti de l’écurie.
_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» EDORAS - LES ECURIES
» Avis aux Edoras
» [Ecuries Royales] Les Ecuries
» Une Cavalière dans les rues d'Edoras
» EDORAS - LA FORGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Edoras-
Sauter vers: