La Grande Porte

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Arador
Ranger
avatar

Nombre de messages : 10

Lun 18 Sep 2006 - 18:31
[u]Arador arrive sur son cheval et passe la porte, mythique.Arador salue les quelques marchands et rentre dans Minas Tirith!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfwine
Cavalier du Rohan
Cavalier du Rohan
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Localisation : Edoras (Wickham)
Rôle : Cavalier

Mar 28 Nov 2006 - 16:56
Elfwine arriva a la grande porte de Minas Tirith après 3 jours de chevauchés. C'étais la 2 fois que s'est pas le menait à cet endroit. Il avait encore une dette a payer. Il salua les gardes qui avaient a l'entré et pénétra dans la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 26
Localisation : Evite les chanteurs de Minas Tirith

Lun 4 Déc 2006 - 22:15
J'arivais en vue de la porte en avancant rapidement sur Thorn, mon cheval.
J'avais fait un plein de nourriture en vue de mon voyage, ainsi qu'une belle cape toute neuve.

Je saluais les gardes, qui me le rendirent. Mon voyage, un peu précipité, il est vrai, vers le Harad pouvait commencer.

Thorn commenca à m'emporter loin de la cité à vive allure.


//Hrp : Réponse au message qui suit le mien : désolé, j'avais pas fait attention à ce détail. Disons que y'a eu un petit paradoxe temporel et que le départ annoncé là soit en fait quand la campagne commencera.... : Hrp//


Dernière édition par le Mar 5 Déc 2006 - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Lun 4 Déc 2006 - 22:27
Hrp//
Eh là, la cmapagne n'est pas encore commencée. Vas voir dans *discussion au palais* pour t'informer. il est un peu bizarre de partir ainsi, tout seul.//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thanadero
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 27
Localisation : Nomade(exil)
Rôle : Dota

Sam 9 Déc 2006 - 19:09
Cela faisait des années qu il n etait rentré dans une citée aussi grouillante
Lui qui etait exil etait un peu effrayé,mais ayant assé de la solitude il a la chercher un travail et essayer de recomencé un vie normale comme autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 31

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 42 ans
- -:

Lun 14 Mai 2007 - 20:40
Un feu se déclara dans près de la porte. La garde ne comprit pas exactement d'où cela provenait, tant les civils couraient dans tout les sens, affolés.
Ils arrivèrent dans une ruelle où était en train de bruler une miteuse charette, rien de bien grave pourtant...
Les citoyens allaient à nouveau amplifier la chose et étendre une rumeur d'incendie infernale... Fallait bien animer les conversations d'un côter.


edit
[SUITE RP ICI]


Dernière édition par le Sam 2 Juin 2007 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 947
Age : 28
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Dim 20 Mai 2007 - 21:01
Morgoth arriva a Minas-Tirith, les gardes l'interpelèrent, masi l'un d'eux se souvint l'avoir vu sortir trois jours avant...
Il entra dans la cité sur son cheval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mar 22 Mai 2007 - 18:59
Un long cortège pénétra dans la Citée Blanche. Un groupe formé seulement d'humains, mais on pouvait aussi voir un elfe. Ce-dernier s'était attendu à voir des rues grouillantes de monde, mais il ne vit que de rares passants au visages appeurés qui se pressaient de rentrer chez eux. Intrigué, l'elfe voulut s'approcher d'une de ces personnes, mais il fut acceuilli par des cris et vivement repoussé. Eleriol dit à Eaoden :

Voilà qui est bien étrange. Entrons dans la ville pour voir ce qui s'y trame. Mais que faire de ces hommes? Je ne sais ce qui se passe, mais je n'ai pas envie de les entrainer dans quelque chose qui pourrait leur nuir. Qu'en pensez vous?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derïn
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 474

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain d'Erebor
- -: 83 ans
- -:

Mar 22 Mai 2007 - 22:39
Oín se réveilla lentement...Tout était flou.Il sentait juste un étrange ballotement,il essaya de se rappeller ces dernières heures...

Quelques efforts...Ca yest!
Les esclavagistes,le dénouement heureux,la séparation et puis lui-même qui va dans un charette de transport pour s'y assoupir.
Tout était clair maintenant!!


Il sortit la tête de la charette et regarda dit:

-Derïn où est-c...

Il vit alors Eaoden:

-Eaoden,tu n'es pas parti à Minas Tirith?

Juste il jeta un regard effaré autour de lui:

-Mais c'est Minas Tirith!! Ne me dites pas que je me suis trompé de chariot??

Tout le monde regardait la Nain étrangement.

-NoooOoOoOoon!!!!

Il reprit son souffle et cria effrayé:

-Regardez là-haut!!

Il pointa du doigt le centre de la cité:

-Ca flambe!!C'est la guerre ici!!!!


//Vous espérez vraiment vous débarasser de moi aussi facilement?^^//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eaoden
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 128
Age : 23

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 34
- -:

Mer 23 Mai 2007 - 6:22
[Excusez-moi du retard (Surtout Sombre-Chêne) noOoOoOoOoOon! Pas Oìn! ^^ ]

Eaoden avait préféré le silence pendant le voyage. Il pénétra dans la cité, accompagné d'Eleriol, à coté d'un chariot. Soudain le chariot se mit à bouger et Oìn pointa sa tête. Eaoden lui parla,

"-Oìn! Que faites-vous ici ?!"

In n'eut pas la réponse car Oìn regardait en haut. Il finit presque par crier. Eaoden lui mit la main sur la bouche en imposant le silence. Il s'excusa par ces mots;

"Il ne faut pas inquiéter les hommes plus qu'ils ne le sont déjà"!Il enchaina et répondit à Eleriol;

"Je crois que vous avez eu la réponse. Regardez, les hommes rejoignent leurs foyers, ils ne verrons pas le combat."

Eaoden sortit son arc et partit doucement vers l'unes des petites ruelles ascendantes qui le mènerait vers le haut de la cité. Il espérait que Oìn et Eleriol le rejoindrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 23 Mai 2007 - 14:48
Eleriol, en effet, suivit l'espion. Il n'avait pas sorti ses armes et, à son grand étonnement était calme. Il n'avait pas une once d'inquiétude dans l'esprit. Etait-ce bon signe? pourtant tout montrait qu'un afrontement terrible avait eu lieu. Des corps d'humains, de soldats du Gondor, de querriers en armure noire et, au grand dam d'Eleriol, des corps d'elfes. Des elfes rénégats. Ils semblaient être partout. Ils l'étaient. Au fur et à mesure de la montée, les cadavres se mutipliaient, les sang souillait de plus en plus la pierre blanche. Unsang que même la pluie qui avait commencé à tomber avait du mal à laver. Des incendies détruisaient des maisons, des commerces... Qui aurait pu se croire dans la Cité Blanche à la vue de ce spectacle? L'ascension continua, livrant son lot d'horreur. Enfin, l'espion et l'elfe arrivèrent à la grand' place. Les soldats en livrée noire avançaient vers ceux du Gondor qui attendient le choc d'un pied ferme. Eleriol put voir des archers elfes qui se positionnaient de façon à pouvoir tirer sur les défenseurs, si près, trop près de l'Arbre Blanc...

// C'est pas grave Eaoden Wink //


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derïn
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 474

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain d'Erebor
- -: 83 ans
- -:

Jeu 24 Mai 2007 - 21:22
Le Nain fut surpris par les paroles d'Eaoden mais se tut.
Ne revenant toujours pas de sa méprise il s'accroupi au fond de la charette et s'appuya contre le rebord mais ca main heureta quelque chose de dur qui semblait reposer sous une couverture.Mais seulement cela bougeait.Oín,intrigué souleva brusquement le bout de tissu.Il ne put s'empêcher de retenir un cri d'exclamation en voyant qui il venait de réveiller.


-Toi!! Mais qu'est-ce que tu fais ici?




//A toi de jouer tu-sais-qui! Le suspense reste entier.A votre avis c'est qui? J'ouvre les paris!^^//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horgeon Gemvior
Général Nain
avatar

Nombre de messages : 392
Age : 25
Localisation : Au rohan
Rôle : Général nain

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de Belegost
- -: Approche la cinquantaine... Deux cent cinquantaine...
- -:

Jeu 24 Mai 2007 - 23:37
Une main pris les fesses d'Horgeam. Qu'est-ce que cette main foutait dans son lit? Il saisit sa masse d'arme, mais qu'est-ce quelle foutait dans son lit elle aussi? Qu'importe! La vue affaiblie, il pointa sa masse vers l'ombre de nain, d'après sa barbe s'était un nain. Sa vue revint à la normale. C'était... C'était... Oìn??

-Mais qu'est-ce que tu fous dans mon lit?

Oìn le regarda l'air ébahie, puis baissa la masse de devant son visage. Horgeam regarda autour de lui... Son lit ressemblait à une charette. La nappe fréatique qu'il pouvait voir sa fenêtre était devenue un arrière train d'âne devant une énorme porte. Mais...

-Je suis à... Minas-Tirith? Oìn! On allait pas au mont solitaire!?! On s'est fait attaqué? J'ai été empoisonné pas des hommes de Rhûn et on m'as emmené ici? Ou...

Le regard du maître d'arme confirma la seconde hypotèse d'Horgeam.

-On s'est trompé de charette... Heho! Du feu! La cité est attaqué?? Mais qu'est-ce que t'attend l'espion et l'elfe sont partit.

Il prit la main de Oìn puis courru vers l'entré.

-T'as une idée de ce qu'il arrive?

//Tellement con ^^//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elessarion Ëolchil
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Tour Mithrandir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme-Peredhel
- -: inconnu même de lui
- -:

Sam 26 Mai 2007 - 11:24
Magnir
Guerrier




Magnir avait tant voyagé qu’il en avait des ampoules plein les pieds. Il avait traversé une bonne partie de la terre du milieu et il n’avait pas les grandes jambes des hommes et des elfes.

Magnir avait pris un peu de repos, mais maintenant il devait partir. Il rangea sa viande fumée, rembourra sa pipe, mis son casque quadricorne sur son chef et repris la route. Son pas était un peu trébuchant mais se faisait rapide. Malgré qu’il fasse beau et encore jour, le nain espérait pouvoir arriver au plus tôt. Le ciel montrait un visage azuré et son œil d’or était brillant. Magnir jura. Il constata sa position : marchant au milieu d’un chemin de terre, non loin d’un bosquet, et à la chaleur d’un grand soleil. Voilà qui était ridicule.

Un nain préférait les sous-sols frais et ses tunnels de pierre, loin de la forêt inhospitalière, de ses racines…et de ses locataires. Le nain grogna.

Il n’y avait décidemment personne sur cette route. Magnir était un solitaire, mais pour une fois il aurait bien rencontré un ou deux marchants. En savourant l’herbe à pipe il se dit que cela n’était pas si mal, mais il ne pu se réjouir du temps et de l’ambiance de cet endroit car le lieu lui était malsain. Le voyage ne tarda pas à donner de son ennui. La monotonie de celui-ci rendait le chemin interminable et Magnir accéléra le pas d’irritation.

Soudain, de l’horizon naquit une forme étrange, nacrée, en forme de pic épais. Le nain n’y fit pas attention et lorsqu’il releva la tête, la forme imposait au reste du paysage son imposante face immaculée. Le sang de Magnir ne fit q’un tour. Il couru, serrant son paquetage sur son dos en ignorant le tintamarre qu’il produisait. Il grimpa la colline qui lui cachait à présent la vue.



Du haut de la colline, là où l’herbe se faisait rare à cause des pieds qui l’écrasait presque quotidiennement, se tenait Magnir. Il reprenait son souffle, scrutant le creux au centre duquel avait été bâtie un énorme édifice d’un blanc pure qui réverbérait les rayons solaires.

Il descendit a pas vif en prenant garde de ne pas trébucher, de peur de rouler tout le long de la pente traîtresse. En effet au-delà du monticule herbeux les herbes sauvages dissimulaient pierres, trous, et sans doute quelques serpents. Après plusieurs sauts qui lui évitèrent une descente trop rapide, Magnir toucha un sol plat et mis bientôt le pied sur une route terreuse.

La suivant avec bien plus d’entrain que les chemins précédents, Magnir traversa les chants du Pelennor vers la fameuse cité blanche.
***



Enfin. Enfin il était devant les portes de Minas Tirith. Celles-ci étaient ouvertes mais personne ne semblait les garder. Il les passa donc avec joie achevant ainsi son voyage et en se rappelant le but de ce dernier. Il était soulagé de ce retrouver entre d’épais murs de pierre, aussi blancs fussent-ils. Néanmoins, son allégresse laissa place à un certain malaise.

Il jeta un œil au tour de lui et se rendit compte qu’hormis quelques oiseaux, il était seul dans cet environnement silencieux. L’étrangeté de la chose le poussa à avancer encore d’avantage.

Les maisons formaient dès lors une grande et haute allée aux yeux du nain qui s’y engageait. Il nota les portes et les volets clos ainsi qu’une odeur furtive de plus en plus forte. Il y avait également un bruit mystérieux, lointain, inquiétant. Magnir avançait lentement mais pensait à vive allure. Puis, l’une des odeurs (la plus acre), se fit terriblement présente. Magnir passa un tournant et vit un éparpillement de cadavres. Certains étaient sombres d’autres bien moins.

La vue de cette mosaïque infâme mena la main de Magnir vers sa hache. Il avança, raidit, méfiant, le long de la rue pavée rouge de sang. Il regarda les corps.

Un citadin était sans jambes, deux femmes égorgées, un soldat décapité, des hommes singulier tel que Magnir n’avait jamais vu. Leur visage était mauvais et avait une inhumanité certaine, propre au mal. Leurs armures semblaient robuste et leur lames de même.

D’où pouvaient venir ces êtres ? Il n’avait jamais ouï de récits les concernant.

Il observa une seconde dépouille vêtue de noire.



- Par la barbe de mon aïeul !



Le défunt était un elfe ! Un elfe ! Ses blessures étaient très différentes des gondoriens. Elles étaient faites par leurs armes. Ainsi les elfes s’alliaient aux mauvais hommes contre le peuple du Gondor. A quoi rimait tout cela ? Quelle était cette affabulation ?

Il repoussa l’elfe du pied avec dédain et continua.



Un bruit d’éclaboussure lui fit faire un bond d’un quart de tour vers la gauche. Un soldat blessé, assit le dos au mur tapait du plat de la main sur le sol écarlate. Parler devait lui coûter trop d’énergie. Le nain s’approcha, repoussa un corps elfique de la hache avant de s’appuyer sur celle-ci.

- …moi. Dit faiblement le jeune militaire.

- Pardon ?

- J’ai…

- Mal ? Où ? Vous souhaitez de l’aide ?

Le nain observa la posture de l’humain et celle de la sa main droite. Il s’accroupit et a retira.

- Vous ne perdez pas de sang, du moins pas à l’extérieur.

Le soldat ne sembla pas tout comprendre dans son état, mais à l’accent il se rendit qu’il s’agissait d’un nain.

- Tss. Au moins deux côtes cassées. Diagnostiqua le nain.

Il leva les yeux sur la maison où s’adossait l’humain, se releva et alla taper à la porte.

Voyant que l’on ne répondait pas, le nain y donna du plat de la hache.

- Eh ! Vous êtes tous crevés ou bien ?! Cria le nain.

Les habitants n’ouvriraient sûrement pas tant qu’il ne serraient pas certains d’être hors de danger, même si cela coûtait la vie à un de leur défenseur.

Courroucé par cette ingratitude et cette lâcheté, le nain retourna au blessé.

- Ne vous…fatiguez pas’ moi…allez tuer…y a encore…des…noirs. Se força à dire le soldat.

- Bien, ne vous inquiétez pas humain, on finira bien par vous venir en aide. Dit Magnir.



Il couru alors en suivant la rue principale, fort impatient d’en découdre avec un oreille-pointue. Il arriva devant une charrette d’où quelqu’un descendait. Il reconnu la silhouette menue d’un de ses semblables.

- Par la barbe de mon ancien ! Mais vous êtes…

Magnir ne pu finir sa phrase. C’était Horgeon Gemvior ! Magnir n’avait eu qu’une fois l’occasion d’apercevoir le nain à qui il faisait face. Outre la surprise de trouver un nain dans la cité, Magnir avait rencontré l’un des plus éminents.

- Je me nomme Magnir Grogman. Se présenta-t-il.

- C’est un honneur général Gemvior.



//voilà c'est plus que mith' et même plus que sombre-chène ets ses 60 lignes ^^ //


IL s'agit du pnj d'Horgeon, attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horgeon Gemvior
Général Nain
avatar

Nombre de messages : 392
Age : 25
Localisation : Au rohan
Rôle : Général nain

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de Belegost
- -: Approche la cinquantaine... Deux cent cinquantaine...
- -:

Dim 27 Mai 2007 - 3:57
Heuh...

Les yeux d'Horgeam s'équarquillèrent... ''Magnir''... Non... Il faut oublier... Il reprit sur lui, regardant le nain tout éxcité. Il lui sourrit, se sentant ému de se faire prendre pour son père. Il ne pensait pas avoir le charisme est la prestance de son père... Même en se momment, Horgeon devait être en train de faire un acte héroïque... Pas des trucs stupide comme contruire un camp en plein état d'hébriété... Qu'importe, il finit enfin èa répondre à son interlocuteur.

-Non... J'suis pas le général Gemvior, mais plutôt le capitaine... Ravis de vous rencontrer Magnir!

Il regarda un cadavre débouler un escalier, la gorge tranché. Il prit l'épaule de Oìn pointant l'escalier...

-Allons-y! Joidriez vous le fils du général Gemvior dans une bataille pour sauver des innocents? Si oui, suivez nous. Minas-tirith ne peut se passer des nains!!

//on va à l'ascenssion ou èa bataille sous l'arbre blanc, moi, j'suis perdu ^^//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veilleur
Rôdeuse
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 222
- -:

Dim 27 Mai 2007 - 22:13
Bellina arriva devant la porte et se dit que la cité n'avait pas changé en un siècle. L'architecture n'avait pas changé, toujours aussi magnifique. après avoir admiré quelque seconde, elle se remit en chemin. Bellina passa devant les Gardes quand l'un deux l'arrêta. Griffenuit grogna et Le garde dit :

"Gardez votre bestiole à l'oeuil, on ne veut pas de problème ici."

Bellina acquiesça et répondit avec un sourire ironique :

- N'ayez pas peur il est doux comme un agneau tant qu'on ne m'embête pas trop.

Le garde la laissa passez avec un regard mauvais. Bellina se senti oppressé dans une si grande ville mais ce devait de se reprendre. Un siècle d'absence l'avait rendu l'étrangère à cette époque elle se sentait isolé des gens qu'elle voyait. Elle décida de continué son chemin et de voir si on avait besoin d'elle quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacen71.skyblog.com/
Elessarion Ëolchil
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Tour Mithrandir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme-Peredhel
- -: inconnu même de lui
- -:

Lun 4 Juin 2007 - 12:20
Magnir

Guerrier




Magnir se sentait un peu stupide.

- Oh, je vous suivrais assurément.Dit–il en levant sa hache.

Un autre cadavre chut du haut des marches. Un garde de la citadelle, bien vivant, les descendit.

- Baissez vos armes, amis nains, la bataille est terminée, l’invasion a été contrée.

- Déjà ? S’interloqua Magnir.

- Oui nous charrions les corps.

-Bien. Je n’ai plus qu’a faire se pourquoi je suis venu. Se résigna Magnir.

- Vous joindrez-vous à moi capitaine ? Je dois me rendre dans le centre mais se serait un honneur de boire une choppe avec pareils nains. De plus je connais bien la taverne.

- Si je peux vous donner un conseil, évitez le reste des habitants. On chuchote contre les nains ces derniers temps. Lança le soldat gondorien avant de disparaître.




Et tu peux me dire depuis quand on chuchote contre les nains ?
Depuis que les elfe nous attaque parce que l'on est ami avec eux sois disant. sa cré des tension avec les nains donc...


Dernière édition par le Dim 10 Juin 2007 - 15:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 14

~ GRIMOIRE ~
- -: humain
- -: inconnu
- -:

Ven 8 Juin 2007 - 19:59
Pseyko arriva prés de la porte, gigantesque, comme dans son souvenir mais beaucoup plus abimée, quoi qu'encore radieuse. Les gardes le regardérent méfiant mais le laissèrent passer. Il rentra dans cette ville comme lui avait demandé le sable, elle lui avit demandé de s'acheter de la nourriture, seul probleme, il n'avait pas d'argent et il ne voulait en aucun cas devenir un mendiant dans cette ville, ni dans aucune autre d'ailleur. donc il passa la porte gigantesque, d'un pas lent pour apprécier cette impressionant spectacle. Il commenca à avancer vers les ruelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elessarion Ëolchil
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Tour Mithrandir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme-Peredhel
- -: inconnu même de lui
- -:

Dim 10 Juin 2007 - 14:46
Magnir
Guerrier


Le fils du général déclina poliment l’offre de Magnir, et celui-ci s’inclina respectueusement avant de s’en aller vers le centre de la cité.

Au détour d’une ruelle, le nain trébucha sur quelque chose qui émit un bruit métallique. Magnir se releva et regarda se qui l’avait fait chuter avec un juron. Il s’agissait d’un homme étrange en armure noir, l’un des envahisseurs. Dans un excès de colère, Magnir abattit sa hache sur le cou de l’homme, au cas où il vivrait toujours. Dans sa hâte il mit trop de force dans son geste et muscles, os, pavé et hache finirent en plusieurs morceaux.

- Alors ça pour être con, c’est con ! Grogna Magnir en jetant ce qui lui restait de sa hache.

Il continua, plus grognon que jamais, sa route vers le centre.


C'est de la provocation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meneldir
Professeur
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 27
Localisation : Quelque part dans Annuminas en particulier à l'auberge

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 58 années passés en ce monde
- -:

Dim 17 Juin 2007 - 0:46
Un homme passa la porte de nuit.Une longue cape noire le recouvrait totalementdes bottes jusqu'au capuchon.Derrière lui, suivait un cheval ourdement chargé comme pour un long voyage depuis longtemps préparé mais ce voyage avait été soudain.Deux lettres étaient posées sur la table de travail où les apprentis les découvriraient bientôt, bien trop tôt.La première leur étant adressés leur laissant pour plusieurs mois la gestion de son écoles et tout les bénéfices leur serraient offert.

La seconde était plus secréte, seul un mage ou un alchimiste pourrait l'ouvrir or c'était à un magicien qu'elle était destiné s'excusant de sa fuite fortuite et de son absence à un mariage si cher à notre ami.

Le cheval hennit en passant devant la statue du Roy monté partant en guerre.
Un garde arreta le curieux personnage mais celui ci sortit de sa bourse quelques piéces et les tendit au garde qui le laissa passer et sortitr malgré la nuit qui battait son plein.

Le coeur lourd, le cheval lourdement chargé, il s'en fut en quete d'aventures à travers les terres du milieu.Depuis si longtemps il l'attendait "SON" aller et retour.

Un seul livre partit avec lui, il seul tome de son grand savoir.Il voulait passer chez les elfes de vert-bois le Grand tout d'abord.

La route s'étendait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 31

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 42 ans
- -:

Dim 24 Juin 2007 - 22:23
- Hé, regarde là-bas, je crois bien qu’ils sont de retour !

- Hum ? Où ?... Ahhh… Bah ouais, mais attend… Ils sont le même nombre qu’avant ?

- Ils ont peut être eut des pertes en chemin.

- Ne soit pas ridicule !

- Ou c’est juste que le message était faux… Peut être toute cette histoire n’aura été qu’un gros canular.

- Tu dérailles totalement ! Reste sur terre gaillard, garde tes spéculations pour les heures de repas ! Attendons de voir ce qu’il en est…


Deux Griffes observèrent des remparts la progression d’un groupe de cavaliers reconnaissables entre milles.
Douleur, qui était à la tête de la procession ne tirait pas bonne mine, il semblait difficile qu’elle eut été la victime d’une farce. Les deux Griffes qui les attendaient furent surprises de découvrir cette expression sur la jeune femme quand elle passa les grandes portes de la cité blanche. Elle n’avait peu être jamais autant mériter son pseudonyme qu’à cet instant, tant elle paraissait… Terrassée ?
Ses compagnons semblaient plus vigilant de leur entourage et firent signes aux deux piétons de dégager le chemin. Leurs regards glaciales ne voulaient pas en dire d’avantage sur ce qui c’était passer. Ils allaient surement devoir attendre qu’une réunion est lieu à la Bâtisse pour savoir ce qui c’était passer à Cair Andros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silka Sorge
Maître d'Escrime
avatar

Nombre de messages : 156
Localisation : Minas Tirith
Rôle : Maître d'Escrime

~ GRIMOIRE ~
- -: Gondorienne
- -: 35 ans
- -:

Lun 30 Juil 2007 - 21:04
Silka, peu désireuse de faire son voyage à pied, patienta à la grande porte le temps qu'un des marchands de la cité apparaise et accepète son poid additionnel sur sa charette. Plusieurs occassions se présentèrent aucuns n'allaient là où elle voulait aller...

Alors qu'elle allait abandonner et se préparait déjà à résoudre le problème en allant à l'écurie acheter une monture, un marchand quelque peu désireux d'avoir de la compagnie l'aborda avant même qu'elle n'en eut elle même l'occassion.

C'était un petit homme grassouillet richement vêtu et don l'oeil pétillant s'attardait tout autant sur les formes de la bretteuse que de ses nombreuses armes qui pendaient à sa ceinture ou étaient sanglés à son dos.

" Madame, vous qui semblez être experte en armes, serriez vous intéresser par un petit voyage ? "

" A qui le dis tu marchand ! Cependant, cela dépend de ta destination... "

" Je vais à Lossarnach ! Et je cherche la compagnie d'hom... de gens armés pour m'escorter jusque là ! Je suis avec mon frère Igor mais c'est un bon à rien ! Accepteriez vous cet offre ? "

" Très bien, pour moi c'est parfait. Tant que l'on ne me paye pas... Je ne suis pas une mercenaire. Avoir un moyen de transport me suffit amplement. "

Le marchand sembla d'autant plus enchanté, voir soulagé. Il l'invita à monter sur sa chariolle.
Il fouetta ses destriers qui les amenèrent rapidement hors des murs de la cîté Blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuderoles.forumactif.com/t1673-silka-sorge#27128
Silence
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 31

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 42 ans
- -:

Mer 19 Sep 2007 - 21:36
En rentrant, Douleur et son escorte furent immédiatement abordés par Mesure, le chef artilleure. Celui ci avait vu beaucoup de choses que la capitaine, malgré son obre, n'avait pas prit conscience... Il fallait aussi souligner que l'intendant n'avait jamais fait appel à l'appui de l'artillerie, ducoup ils avaient profités du spectacle depuis leur poste de guet, à l'abri en haut de la muraille...

- Douleur ! L'as tu trouvé ? Fit le jeunne homme, impatient.

- Non... Je ne crois pas... Pourtant... Douleur soupira d'un air extèrement las.

- Mais... Il y avait se combat au milieu, là où était Dédain ! Un extraordinaire fait d'arme s'y est produit. Qu'Ammoth en soit témoin, je n'ai jamais vu d'hommes combattres aussi bien !

- ... De quoi parles tu Mesure ? Fit la capitaine, désormais plus attentive.

- Dédain c'est fait secourir par une bande d'hommes sortis de nulpart ! Ils l'ont emportés et disparus !

- ... Personne ne m'en a parler.

Douleur tourna les talons et repris son chemin, laissant Mesure bouche bé. Tout le monde ne partagait son enthousiasme... Mais Douleur avait beaucoup attendu de cette bataille et le resultat qu'elle espérait n'était pas arriver. N'en était elle pas consciente ou refusait elle de voir la chose ? Seule elle et son inconscient avaient la réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 31

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 42 ans
- -:

Mar 10 Fév 2009 - 19:37
~~~~~




Douleur, rôdait parfois juste en dehors de Minas Tirith. Eclipsant ses responsabilités de Capitaine des mercenaires, c'était dans ses moments intimes où, avec pour seule compagnie son Globe d'Omniscience, elle pouvait se décontracter. Bien sur, ce n'était jamais long. Et la présences de quelques griffes dissimulés non loin étaient de vivants rappels qu'elle ne pouvait profiter infiniment de cet échappatoire.

Elle soupira. La nuit était toujours aussi calme et quand elle ne requiérait pas les capacités de son orbe, cette dernière savait rivalisé par son aspect avec la plus ténébreuse des nuits. Cet objet lui avait peu servit à son but premier, bien qu'il était d'une inestimable aide aux griffes, Douleur espérait s'en cesse pouvoir découvrir Silence s'il passait à proximité. Car bien que leur réseau d'informateurs étaient nombreux, nul ne savait aussi bien passer à travers cette toile que l'ancien capitaine Silence.

- Eheum... Toussa une voix familière derrière Douleur, l'incitant à sortir de sa rêverie et foudroyer de son regard le plus glaciale l'importin qui osait la dérangée.

- Qu'y a t'il ? Fit elle d'une voix grave et autoritaire.

- Les gardes envoient généralement une de leurs recrues pour avoir un oeil sur toi. Jusqu'ici, rien de fabuleux qui méritait le dérangement, assurant la mauvaise humeur de Douleur. Eheum... Une de nos propres recrues s'occupe de garder un oeil sur le type, mais je les aient perdus de vue depuis dix minutes... Pourtant, je n'ai rien vu d'inhabituel, aucun bruit alarmant, c'est comme si ils s'étaient envolés...

Nouveau soupir. Douleur rangea le globe dans une sacoche confectionnée particulièrement pour lui, tirant également sur le pan de sa cape pour mieux l'ajuster.

- Bon... Où étaient ils ? Ordonna la mercenaire.

Le duo s'en alla inspecter l'endroit. Après dix bonnes minutes, ils n'avaient toujours aucune explication. Quand tout à coup...

- Oh ! Regarde labas, c'est lui !

- Où est le garde ? Demanda Douleur une fois que son camarade arriva à leur niveau.

- Euh, j'en sais rien... J'ai perdu conscience, quelqu'un m'a assommé alors que je ... La recrue reçut une généreuse gifle, ajoutant une seconde source de souffrance au misérable.

- Rentrons. Le plus discrètement possible. Essaye de ne pas te faire surprendre cette fois-ci... Tâchons de rester discrets, sans trop en faire. Nous n'avons pas besoin d'éveiller de soupçons. Nous ne sommes pas encore coupable. Les bidasses ne manqueront pas de nous avoir à l'oeil quand ils sauront la nouvelle... A moins que le disparu ne réapparaissent comme toi, par magie...

Les deux mercenaires n'eurent pas leur mot à dire et obéirent.
Passant la grande porte, personne ne les inspecta de près.

Pourtant, plus tard, même le garde revint à son poste, bien après que les trois mercenaires soient passés. On l'interrogea, sans qu'il puisse expliquer où étaient passés ceux qu'il devait surveiller. Il n'avait rien d'autre à dire et l'on mit cela sur le dos de l'inexpérience. On l'oublia bien vite, les gradés évitant de transmettre leur frustrations sur les nouvelles recrues... C'était mauvais pour le morale déjà bien bas des sentinelles nocturnes don l'ennuit était le principal facteur.


[SUITE RP ICI]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Jeu 26 Fév 2009 - 23:09


Natsai aillant remarqué que ses deux compagnes n’étaient pas spécialement a leur aise avec leurs montures préféra rester au sol. Ils monteraient une fois sortis de la ville. Quelques mots que les deux femmes ne pouvaient saisir sortirent de sa bouche, intimant aux équidés de le suivre. Il ne détrompa néanmoins pas les deux autres lorsqu’elles entreprirent de mener leurs montures par la bride. Il valais mieux qu’ils s’habituent rapidement les uns aux autres… Et si Lhing ne risquait pas de paniquer à cause de la foule… les deux autres considèreraient comme rassurante la présence d’une main humaine (ou naine) sur leur bride.

C’est donc ainsi que l’elfe de la harpe guida ses deux "protégées" vers l’extérieur de la citée…

* Pourquoi m’être encombré d’elles ? Le besoin de compagnie sans doute… J’ai peur de ce que je vais rencontrer la bas… Et puis cette petite Ambre m’est sympathique… Mais pour cela… simplement pour cela… ne devrais-je pas l’éloigner de ce que je risque de voir ? Elle avait l’air si choquée lorsque j’ai tué ce voleur… Et ce qui nous attend sera peut-être bien pire…

Alors qu’ils se rapprochaient de la grande porte, Natsai se mit au mit au niveau d’Ambre et lui adressa amicalement la parole :

- Tu sait… Pour le voleur de tout à l’heur… A voir la tête que tu a fait… je suppose que tu aurais largement préféré que je ne fasse pas couler son sang… Que je trouve une autre solution. Moi aussi… Mais malheureusement je ne savais pas si je serait capable de le désarmer rapidement… Il avait l’air de savoir se défendre. J’ai donc essayé de faire au mieux pour vous protéger… Et peut-être que la mort de cet homme sera-t-elle salvatrice pour plusieurs familles qu’il aurait détroussé. Prendre une vie est rarement la meilleur solution… Mais la vie est ainsi faite qu’il faut accepter ce qui est. Je te dit tout cela surtout pour une raison : là ou nous allons nous verrons peut-être pire…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Porte-peste dans le secteur
» Porte étendard orque
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle-
Sauter vers: