A l'Auberge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant
Heur
Vagabond
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 13

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 16 ans
- -:

Sam 20 Nov 2010 - 19:18
Heur, dont le cœur battait à nouveau normalement, se rappela la question du nain à laquelle il n’avait pas répondue. Il but une gorgée de bière et reprit.

-Le village s’appelle Piair, reprit Heur. Je ne sais même pas si on peut appeler ça un village, il ne s’agit que de quelques maisons avec un unique marchand qui fourni le village et les fermes alentours, dont la mienne, précisa-t-il.

Le garçon pensa à ce marchand, Bram de son nom. Il était sympa et apprécié d’à peu près tout le monde, il discutait facilement et ses prix étaient raisonnables. Il lui arrivait même d’accepter les commandes spéciales que pouvaient lui passer des fermiers. Heur se rappela qu’une fois, alors qu’il était de corvée d’aller acheter ce dont avait besoin son père auprès de Bram, celui-ci lui avait offert l’article gratuitement et lui avait dit de s’acheter ce qu’il voulait avec l’argent. Il ne se souvenait pas de la manière dont il l’avait dépensé mais il savait qu’il l’avait fait. Heur sourit. Le souvenir de Bram le rendit subitement nostalgique d’une vie qu’il venait de quitter définitivement. Cependant, le désir de voyager et de découvrir des lieux dont il n’avait même pas entendu parler le motivait plus que tout.

-Et ces mines, pourquoi n’y êtes-vous pas ? Que venez-vous faire ici ? Avez-vous une mission secrète, ou des méchants à châtier ? s’interrogea le garçon, curieux de connaître la vie de Nains.

Il s’imaginait les Nains parcourant leurs mines à la recherche de trésors cachés, ou jouer de la pioche pour découvrir des gisements d’or ou de pierres précieuses. Il trouvait cette vie passionnante même si lui ne pourrait pas vivre de cette manière, enfermé dans des mines, sans voir le jour ni parcourir les vastes plaines de ce monde, sans goûter aux plaisirs de sentir les rayons du soleil sur son visage, ou la brise le lui caresser. Heur rêvait à cette vie qui lui tendait les bras.

Hrp : Je fais court aussi donc pas de soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mar 30 Nov 2010 - 19:04
Norbi avait envie de rire de la naïveté du jeune homme. Il semblait croire que les nains étaient des personnes à courir après les dragons et les trésors ancestraux. A fendre le gobelin au petit déjeuner comme dirait certain. Mais la vérité étai bien différente.
Si par le passé ses ancêtres cherchaient des trésors, à présent la fortune naine reposait principalement sur les minerais qu'ils extrayaient de leur mine. Puis ils le revendaient aux hommes à un bon prix. Leur seul combat était pour protégé leur mine, si bien qu'avec les décennies elles étaient devenu pour la plupart totallement sûr...Seul quelques galeries étaient attaquées. Quand aux dragons, Norbi n'en avait jamais vu. On les disait tous morts...
Il répondit en souriant:

-Huuum j'étais ici pour affaire, j'escortais un arrivage d'acier pour un forgeron...Un excelent artisan du reste...Je repars dans une semaine...

Il n'aborda pourtant pas le sujet des méchants...Le jugeant peut-être stupide, ou bien voulant cachant quelque chose...En cherchait-il?....En faisait-il partir?
Il finie sa pinte d'une traite. Il aborda alors un sujet dont tous les grands de ce monde débattaient depuis peu:

-Ces temps sont bien sombre, j'ai entendu dire que nos mines à l'Est étaient aux proies à des raides gobelins de plus en plus fréquents....Enfin je ne m'inquiète pas, nous les avons toujours repoussé. Par contre il y a beaucoup de rumeurs sur un ordre. Si j'en crois ce qu'on m'en a dit, il serait présent un peu partout. Tu en as déjà entendu parlé?

***

Un peu plus loin, un homme a l'apparence de vagabond les observait depuis quelques temps. Ses habits usés devaient avoir eut fière allure dans un temps ancien. A présent, ils étaient décolorés et raccommodé aux coudes par exemple. Un menton anguleux rappelait les marins durs et fermes qui arpentaient les mers....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerial
Barde
avatar

Nombre de messages : 9

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 32 ans
- -:

Ven 3 Déc 2010 - 16:32
Du bruit, de l’agitation, du monde, des milliers de visages qui défilaient sous ses yeux. Voilà ce qu’un voyageur qui arrivait pour la première fois à Minas Tirith pouvait contempler une fois qu’il passait la Grande Porte et entrait enfin dans la Cité Blanche.

C’était exactement ce qu’admirait Jerial après plusieurs journées éreintantes de marche à travers des plaines, des collines, des montagnes. Il touchait enfin au graal, il avait atteint le but de sa destination, là ou il espérait pouvoir faire fortune grâce à la seule formation qu’il avait, en l’occurrence celle de barde. Une fois qu’il fut contrôlé, et vaguement questionné par les nobles et fiers gardes de la cité, il put enfin passer les murailles et rentrer dans Minas Tirith.

Jerial avait déjà vu des cités impressionnantes, comme Annùminas là ou il avait grandi, mais rien de tel. Tout semblait démesuré à ses yeux. C’était bien simple il n’avait jamais vu autant de monde vaquer à leurs occupations, travailler, ou bien encore flâner comme lui dans les rues. Il resta un moment bouche bée devant la taille de la cité. Il avait déjà entendu des voyageurs qui l’avaient accompagné durant son voyage pour arriver dans la capitale du Gondor, ceux-ci l’avaient prévenu de la grandeur, de la magnificence de cette ville.

Le barde erra un moment dans les ruelles, rentra dans quelques échoppes juste pour regarder, puis il se rendit compte que son voyage l’avait épuisé, peu de sommeil, plusieurs de privations, et notamment à la fin ou il n’avait pas pu boire la moindre goutte d’alcool. Uniquement de l’eau, ce qui l’avait contrarié car il adorait s’endormir après avoir bu quelque chose de fort afin de le requinquer pour le lendemain. Il se rappelait vaguement ou il avait aperçu une auberge ou il était certain de trouver un peu de bière qui allait lui permettre de fêter dignement son arrivée dans Minas Tirith.

Il lui fallut un peu plus de temps que prévu pour arriver à l’auberge, il dut arrêter plusieurs passants afin de retrouver le chemin. Il arriva enfin devant la porte sombre de la taverne, qu’il poussa sans la moindre hésitation. Un grincement caractéristique arriva à ces oreilles, ce qui fit apparaitre un petit sourire sur ses lèvres. Jerial s’installa au comptoir, ou il y avait déjà quelques personnes à cette heure de la matinée, en l'occurence des nains, et un jeune, et même très jeune homme, mais le barde avait la tête ailleurs. Il retourna ses poches et réussit à dénicher une centaine de pièces d’or, il regarda alors les prix du menu, et sentit que la bière des rois nains allait tout à fait lui convenir. Quelque chose de fort qui allait le remettre d’aplomb et lui donner de l’inspiration pour composer une bonne ballade. Il chercha des yeux le cout d’une bonne charcuterie. Du porc braisé… Son pêché mignon pour seulement cinquante pièces d’or. Le barde savait qu’il allait utiliser une grande partie du peu d’argent qu’il lui restait mais cela ne l’importait guère.

- Holà l’aubergiste !

Jerial salivait à l’avance des bons petits plats qu’il avait commandés…


Dernière édition par Jerial le Dim 5 Déc 2010 - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 4 Déc 2010 - 16:44

Ce ne fut pas la tenancière, occupée ailleurs, qui prit la commande de Jerial, mais un gros homme qui se trouvait de passer fortuitement derrière le comptoir, à la recherche d'un plat en argent dont il n'arrivait plus à mettre la main dessus. Ses yeux bleus ressortaient comme des topazes sur son visage rougeaud, rond et jovial. Il était le genre de personnes que l'on ne craint pas, mais qui inspirent le respect par le respect qu'il portent eux-même aux autre. Malgré son métier de chef cuisinier dans la principale auberge de Minas Tirith, il n'hésita pas à servir le client.

« Voilà pour la bière des rois nains, cher monsieur, fit-il de sa voix pâteuse après avoir rempli une chope au fût. Vous ne prenez pas ce qu'il y a de moins capiteux, à ce que je vois... mais nous avons aussi beaucoup plus fort, je vous le concède, hi! Elle est très bonne, vous verrez, les brasseurs de ce peuple sont champions en cet art; cela fera trente pièces, mais vous paierez tout ensemble. Je reviens avec le port braisé dans quelques instants. »

Et de disparaître dans les cuisines. Une chose chassant l'autre de son esprit, il avait à présent totalement oublié l'objet qu'il était venu chercher au départ. Le chef cuisinier revint quelques minutes plus tard, une assiette bien remplie à la main. Dedans, une énorme pièce de viande au fumet appétissant.

« Ce sera tout, monsieur? Alors quatre-vingt pièces, je vous prie. Merci beaucoup! Oh, mais, qu'est-ce que ceci, un luth, vous êtes musicien? J'apprécie moi aussi beaucoup les instruments, mais je n'ai guère le temps de parler de cela, hélas. Pas maintenant en tout cas. Je vois par contre, sauf votre respect, qu'il ne vous reste plus guère de sous; j'aurais quelque chose à vous dire, s'il m'est permis. Mais je vais vous laisser manger tranquille, je reviendrai un peu plus tard... »

Le nouveau venu semblait si gentil, si serviable: il ferait peut-être l'affaire pour la petite tâche qui devait être effectuée.

« Non d'un chien, où diable est donc ce plat? » entendit-on faiblement lorsqu'il disparut de nouveau derrière les murs de pierres.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sihmeo Stupidius
Voyageur
Voyageur
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 22
Localisation : À l'Endroit où mes pieds me mènent
Rôle : Voyageur

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 23 ans
- -:

Mer 22 Déc 2010 - 4:16
C`était la première fois de sa vie que Shimeo voyait la mythique cité blanche de ses propres yeux. C'était encore plus nouveau pour lui d'y entrer. Comme il ne connaissait pas grand monde dans cette gigantesque ville, il décida de se diriger vers l'auberge le plus populaire pour faire connaissance avec les villageois, mais plus précisément pour se rassasier après le long voyage qu'il venait de faire.

Dès le premier pas qu'il fit dans l'auberge, il vit que l'auberge était peu bondé en ce bel après-midi. Il alla immédiatement s'asseoir à la table la plus près de l'entré après avoir salué l'aubergiste. À la seconde où il prit le temps de s'asseoir et de regarder les alentours, il contata que c'était un auberge très confortable avec une très belle ambiance.

Après avoir regardé les menus en s'en lechant les doigts tellement les repas avaient l'airs bon, il appela l'aubergiste pour qu'il vienne prendre sa commande.

- Monsieur, ... Monsieur, s'il vous plait, pourriez vous prendre ma commande, je suis affamé. Je prendrais bien des saucisses de porc avec des frites. Et pour dessert je prendrai de la tarte au pommes. Le tout agrémenter d'un grande verre d'eau.

- De plus, je me demandais... Les portions sont-t'elles généreuses ici? Merci beaucoup.
J'ai faim.

Après avoir commandé auprès de l'aubergiste, Sihmeo se mit a bavarder auprès des gens présent dans l'auberge en attendant son repas...

Quelques minutes plus tard, son repas etait sur la table et Sihmeo s'en fit un regal en moins de dix minutes. Il alla voir le serveur et lui paya la note de 100 po. Immediatement apres, il partit sans dire un mot pour aller vers une destination incconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerial
Barde
avatar

Nombre de messages : 9

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 32 ans
- -:

Lun 27 Déc 2010 - 17:02
Jerial vit apparaître un homme, bon vivant comme le barde, sortant tout droit des cuisines qui vint lui prendre sa commande de viande et d’alcool. Ce fut cela que reçu en premier Jerial. Une bonne chope de bière, c’était parfait pour requinquer le barde qui était tout de même un peu fatigué par le périple qu’il avait entrepris. Ayant cavalé par monts et par vaux il lui fallait bien un peu de repos, et il le savait très bien. En revanche ce dont il savait moins c’était si il allait rester très, très longtemps à Minas Tirith. Cette cité lui plaisait mais il préférait vivre sur la route, pouvoir dormir dans la nature à la belle étoile, vivre une vie de bohême, chanter des poèmes sur la grâce des Muses, et sur l’élégance des elfes. Bref vivre une vie de barde.

- J’espère bien qu’elle est bonne. Mais j’ai confiance dans la bière de nos amis les nains !


Jerial but quelques gorgées de bière afin d’étancher sa soif et sa gorge sèche. Quelques vers lui vint à l’esprit.

Chante Déesse, chante
Que ta voix emplit les messes
Et guérisse les âmes pécheresses
Chante Déesse, chante


Ce n’était qu’un essai, un début d’un poème qui pouvait être prometteur mais qui pouvait également se révéler être un échec, quelque chose sans issue. Jerial avait déjà connu ce genre de problème. Ce qui ne l'empêcha pas de répondre au remplaçant du tenancier avec un grand sourire et un brin d'ironie.

- Je suis effectivement barde, inspiré par les dieux.


L’homme qui avait pris sa commande était fort sympathique et de plus il proposait quelque chose qui pouvait être rémunéré. Bref c’était tout bénéfice pour Jerial qui avait besoin d’argent pour continuer sa route, ou rester un peu plus longtemps dans la cité blanche. Mais dans les deux cas il avait besoin de pièces d’or remplissant sa bourse fortement dégarnie depuis son voyage.

Celui qui remplaçait l’aubergiste était reparti dans les cuisines de la taverne, et était en train de pester contre quelque chose, pendant que Jerial dégustait son porc braisé à la perfection et savourait sa bière. Une fois que son repas fut terminé, il se releva et héla le bonhomme.

- Vous aviez dit que vous aviez peut être quelque chose pour moi, hé bien je suis là.


Le barde n’hésitait pas à aider naturellement les gens dans le besoin, si en plus c’était rémunéré…

[ Désolé du gros, gros, très gros retard... Le travail... Les fêtes...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 30 Déc 2010 - 13:31
[Pas de souci. Wink]


Affairé, le cuisinier bedonnant n'avait prêté qu'une oreille distraite à la psalmodie du barde, qui l'emplit toutefois sans même qu'il ne s'en rende vraiment compte, d'une certaine émotion, subtile et cachée. Mais elle disparut bien vite dans les tracas de la cuisine. Qui plus est, son esprit revenait à chaque fois sur son nouveau petit projet, qui n'allait pas tarder à pouvoir être réalisé.

Finalement, alors qu'il apportait une assiette à un groupe de personnes, Argonte sursauta! Jerial venait de le héler...

« Oui, j'arrive! »

Il repartit en cuisine et revint au bout d'une petite minute, un calepin en main. S'asseyant face à Jerial, il lui présenta la situation:

« Alors, monsieur le barde, venons-en à ce que j'avais à vous dire. J'ai vu, sauf votre respect, que vous n'aviez pas beaucoup de sous en poche, aussi j'ai une tâche à vous proposer, contre une petite récompense qui vous facilitera un peu la vie ici.

À vrai dire, en tant que chef cuisinier de cette auberge, je viens d'imaginer un tout nouveau plat qui pourrait faire fureur auprès des voyageurs comme des habitants, car il mêle saveur et consistance... le Kapaiwë 1 à l'Athelas! La finesse de la chair du volatile se mêlant à la fraîcheur revigorante des feuilles d'athelas finement hachées en sauce. Je vous vois perplexe... il est vrai que le kapaiwë est inconnu dans les contrées étrangères, car cette espèce ne prolifère qu'au Gondor, où le climat tempéré lui est propice: il y fait ni trop chaud ni trop froid. Mais même chez nous, peu de gens n'en ont jamais mangé, du fait de la méfiance de l'animal, que l'on ne peut trouver que dans les bois...

Mais si j'arrivais à en faire un plat, ce serait un plat de choix, avec le prix qui va avec. Et la renommée de l'auberge ne ferait qu'en grandir! Mais avant que je vous donne la liste complète des ingrédients nécessaire pour un essai, dites-moi déjà si vous êtes partant? »

Le sympathique Argonte attendait la réponse de son interlocuteur.

_________________

1. Le kapaiwë, aussi appelé Oiseau-sauteur (de l'elfique 'kap' sauter et 'aiw' oiseau) est un oiseau gros comme une caille mais dont les ailes atrophiées l'empêchent de voler, aussi se déplace-t-il souvent par petits bonds.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerial
Barde
avatar

Nombre de messages : 9

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 32 ans
- -:

Mer 5 Jan 2011 - 16:18
Il y avait trois choses qui importaient le plus dans la vie du jeune et légèrement ventripotent barde. La poésie qui ne cessait de l’habiter depuis qu’il avait rencontré le vieillard, mais il y avait également la musique. Les deux étaient particulièrement et étrangement liés. Un mot était un mot. Un mot associé à un son devenait un monde, un échappatoire un moyen de s’échapper de la mélancolie du quotidien. Cela permettait à Jerial de passer des journées qui lui semblaient en apparence mornes, ennuyantes, puis un éclair de génie, et des vers trottaient dans son esprit rendant le jour qui s’écoulait tout à fait particulier à ses yeux, car l’inspiration venait dans sa plume et sur les cordes de son luth. Le barde dégotta un bout de parchemin, un peu d’encre, une plume dont il savait qu’il allait bientôt devoir en changer, et écrivit les vers qui lui étaient venus à l’esprit alors qu’il écoutait l’homme qui le servait.

Celui-ci revint, et expliqua le travail qui intéressait Jerial. C’était pour une recette de cuisine, le brave homme lui proposait d’aller chercher des ingrédients pour faire un Kapaiwë à l'Athelas. Le barde avait déjà entendu parlé de l’oiseau, et le discours quant au plat qu’allait en faire le cuisinier lui mettait l’eau à la bouche. La troisième passion qu’avait le client de l’auberge était la nourriture. Elle le faisait vivre plus que survivre. Il aimait vraiment la bonne chair, la bonne bière… Quand il était jeune il avait apprécié par-dessus tout les spécialités de son pays, et de sa ville d’origine, mais la diversité des mets, des plats qu’il goûtait lors de ses voyages l’avait rendu ouvert à toutes les cuisines, du moment qu’elles étaient bonnes.
Il hocha la tête montrant ainsi son accord pour ce que lui proposait le cuisinier, avant de lui répondre en plaisantant, un sourire aux lèvres.

- Je suis partant pour ce que vous m’offrez. Si vous me proposez en plus la possibilité de pouvoir goûter la recette, un testeur en quelque sorte, je serais parfaitement l’homme de la situation.


Le discours du cuisinier l’avait tout à fait convaincu, peut être parce qu’il aimait aider les gens qui avaient besoin de quelque chose, peut être parce que la bière qu’il avait reçu était merveilleusement rafraichissante, peut être parce que le porc qui avait été dans son assiette avait été braisé à la perfection, peut être parce que l’idée de la volaille en sauce avec l’athelas avait titillé ses papilles, bref, en fait, c’était toutes ses choses à la fois.

- Quels sont et où puis-je trouver les ingrédients que vous cherchez ?


Jerial avait tout son temps et était tout à fait disposé à aider le bonhomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 23 Jan 2011 - 15:18

« Bon! déclara le brave cuisinier avec un large sourire. Très bien, je vous remercie d'accepter cette petite mission, et, qui plus est, vous aurez la possibilité de partager le plat avec moi, puisque tel est votre désir. D'ailleurs, mieux vaut deux goûteurs qu'un seul: l'on risque moins de se tromper dans son ressenti. »

Il sortit, d'une poche de son tablier blanc, une petite feuille de papier rectangulaire et cornée aux quatre coins, ainsi qu'un crayon à mine - un ustensile qu'on ne trouvait qu'au Gondor, avec une mine grossièrement taillée dans un minerai proche du charbon.

« Je vais vous faire une liste sur papier, ainsi vous n'oublierez rien. »

Il commença à griffonner tout en marmonnant des mots pour lui-même:

« Alors, voyons voir... un kapaiwë bien sûr... feuilles d'athelas.... hum... oui, ça devrait faire l'affaire. Les condiments je les ai... huile... vin blanc, oui... m'en reste plus. Voilà, je crois que c'est tout! »

Argonte tendit le pli au barde, et voici ce que Jerial put y lire lorsqu'il y posa son regard.

Citation :
- 1 kapaiwë,
- 2 poignées de feuilles d'athelas datant de moins de cinq jours,
- 1 bouteille de vin blanc des coteaux du Sud,
- 1 fiole d'huile de noix.

« J'ai bien précisé que la coupe de l'athelas ne doit pas dater de trop vieux, car elle perdrait de sa saveur. Quant à l'huile de noix, nous en utilisons rarement car elle est assez chère, mais excellente. Le vin blanc, vous le trouverez à coup sûr dans la demeure Elfstan, qui se situe à quelques milles au Sud de la Cité; mais avec un peu de chance, peut-être pourrez-vous en trouver chez un revendeur... Voilà! Avez-vous des questions avant de partir? »

I
l lui donna une petite bourse de pièces, une somme qui allait couvrir, grosso modo, les dépenses.

[Désolé pour le gros gros retard. :/]




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerial
Barde
avatar

Nombre de messages : 9

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 32 ans
- -:

Ven 28 Jan 2011 - 15:52
Jerial eut également un petit sourire quand il entendit le brave homme lui confirmer qu’il allait pouvoir gouter en sa compagnie le plat qui promettait déjà d’être délicieux. Il fallait être honnête, Jerial en avait déjà l’eau à la bouche. Du vin blanc, qui allait être utilisé avec l’athelas pour la sauce, le barde se léchait les babines. Il prit donc avec plaisir le petit papier contenant tous les ingrédients et qui lui serait bien utile afin de ne pas oublier ce qui pouvait être dans la recette.

- Je comprends tout à fait. Des feuilles d’athelas trop vieilles n’iraient pas avec la fraîcheur qu'apporte le vin blanc.


Jerial s’empara de la bourse qui contenait les pièces d’or qui couvraient ce qui devait être dépensé pour effectuer la recette.

- Au pire, si je me perds je demanderais mon chemin à des passants. Je reviendrai quand j’aurais tous les ingrédients.


Le barde serra la main du tavernier. Une bonne poignée, scellant l’accord qui avait été passé entre les deux hommes. Il s’éloigna du comptoir une fois qu’il eut vidé la totalité de sa choppe de bière des rois nains. Pendant ce temps il en profita pour m’être au point l’ordre de passage pour les commissions qu’il devait faire. Il lui paru logique d’aller prendre le kapaiwë en dernier. C’était la chose la plus lourde du lot, il allait d’abord s’occuper des bouteilles d’huile de noix, puis après le barde verrait bien. Il ne savait pas vraiment s’il devait prendre l’athelas. Il décida que tout dépendrait du chemin qu’il emprunterait.

Il poussa la porte de la taverne et se retrouva dans la rue de la Cité Blanche. Il leva sa tête vers le soleil qui brillait. Ça allait être une belle journée qu’il sentait déjà ponctuée par une belle note finale. Une dégustation d’une nouvelle recette qui paraissait alléchante.

[Pas grave du tout Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denam
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 23
Localisation : Umbar
Rôle : Aspirant au trône du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 19 ans
- -:

Lun 2 Mai 2011 - 18:30
HRP : Suite de la grande porte

Le jeune homme apposa la main et ajouta plus de force que la première fois sur l'imposante porte de chêne massif qui se dressait devant lui, seul obstacle de son entrée dans ce bâtiment, qui ne semblait pas être indiqué pour lui, au demeurant. Il tenta alors une troisième fois, sans succès apparent, hélas. Une once de découragement se peignait sur son visage, mais il n'en tint pas rigueur. Reprenant son souffle, il aperçu une espèce de barre de fer incurvée à la porte sur son extrémité gauche. Il ne connaissait pas le mécanisme de ces engins. Au palais, de nombreux serviteurs se hâtaient de lui ouvrir les portes à la moindre de ses allées et venues. Il appuya alors sur cette étrange poignée métallique et entreprit de la détacher de son support. La porte s'ouvrit dans un grincement lourd. Il lâcha alors un "Ah." appréciateur et pénétra dans la taverne.

Les traditionnels ivrognes s'étaient déjà attablés, décrivant avec peine leur inintéressante journée. Quelques soldats étaient assis à une autre table et bavardaient entre eux. Un rôdeur se tenait à l'écart, sirotant son verre de vin. Le tenancier, quant à lui, faisant semblant de nettoyer une tâche imaginaire sur la comptoir pour passer le temps. Il n'y avait pas de jolies serveuses en vue, celles qui étaient en service n'était pas des plus attirantes. L'atmosphère était lourde et l'auberge puait la crasse et la bière, les discussion allaient de bon train.

Denam s'avança jusqu'au comptoir, ôta son chapeau de feutre pour le caler sous son bras droit. Il enleva ostensiblement ses gants l'un après l'autre, de façon lente et calme et lança, une ample bourse à la main, prenant bien la peine d'hausser la voix pour se faire entendre dans ce boucan :

" - Je dis. L'un de ces messires serait-il intéressé par une partie de dés ou de cartes, je vous prie ? "

Gros silence. Quelques visages se retournèrent, une expression d'incompréhension et de surprise dessinée sur leur faciès grossier.
C'est alors que le rôdeur, qui, jusque là n'avait pas prit la parole répondit :

" - Il veut savoir si y'a des bâtards qui savent mieux tricher aux cartes que lui. ", traduisant les paroles du jeune noble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Lun 2 Mai 2011 - 20:44
Drake avait terminé son service au palais royal, encore une journée de passée en plus sans que rien de très sensationnel ne se passe... L'ennui courait bon train là-haut mais Drake ne s'en plaignait pas le moins du monde car il aimait autant le combat et le tumulte que le calme. Revêtu de son armure complète de garde de la fontaine et toutes les armes qu'il portait, il descendait les nombreuses ruelles qui serpentaient entre son lieu de travail et l'endroit où habitait sa femme et son fils. Avant d'aller leur dire bonjour comme chaque soir, il remarqua que sa gorge était sèche et qu'il était grand temps de se désaltérer quelque peu. Rien de mieux que l'auberge qui se trouvait toute proche de la maison où habitait sa famille.

Il arriva devant la lourde porte. Il n'avait pas prit l'habitude de venir dans cette auberge plutôt miteuse. Il n'y allait pas souvent mais assez pour connaître le type de personnes qui se trouvaient à l'intérieur, surtout qu'avec son armure, il n'allait pas vraiment passer inaperçu. Mais ce n'était rien, il n'avait jamais eu d'ennuis et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer. Il entra donc mais ne retira pas directement son heaume et regarda plutôt la pièce. Toujours autant de monde, toujours le même barman, toujours des gens à l'aspect louche ici et là, beaucoup de bruit et une forte odeur... Parfait, rien n'avait changé depuis sa dernière visite!

Il s'avança vers le comptoir et s'assit à côté dun homme encapuchonné qui avait l'allure d'un rôdeur. Quand Drake se mit à côté de lui pour regarder le barman, il le regarda d'un air mauvais avant de retourner à son verre. Toujours son heaume sur le visage, Drake frappa du poing sur le bar pour attirer le tenancier. Ce dernier sursauta puis le dévisagea d'un air encore plus mauvais que le rôdeur. Sur le coup, Drake parla plus pour lui-même que pour les personnes autour de lui, mais assez fort pour qu'on l'entende dans ce tumulte de voix:

Ma foi...C'est une habitude de regarder les gens ainsi ici...Euhm, une bière!

Le barman garda le même regard soutenu sur le garde de la fontaine puis lui servit un verre et se détourna aussitôt en grommelant.

Grmbl Faudra enlever ce fichu truc pour boire cte bière...

Drake n'y fit pas attention mais retira tout de même son heaume qu'il posa tout près de lui, sur le comptoir et entama sa chope. Il entendit quelqu'un cirer quelque chose derrière son dos mais n'y fit pas plus attention qu'aux autres bruits mais le garde de la fontaine se détourna quand le rôdeur assit à côté de lui parla à quelqu'un derrière le dos de Drake. Ne voulant pas s'interposer entre le rôdeur et son interlocuteur, pour le moment, Drake attendit la réponse de l'homme assit au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denam
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 23
Localisation : Umbar
Rôle : Aspirant au trône du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 19 ans
- -:

Lun 2 Mai 2011 - 22:45
Quelques ivrognes rirent bêtement de la remarque du Rôdeur, dévoilant ainsi une rangée de dents inégales, désordonnées, jaunies voir noircies, se chevauchant les unes sur les autres. L'hilarité générale reprit de plus belle lorsque Denam fit mine de se recoiffer tout en plissant les yeux, ne saisissant pas ce que le Rôdeur venait de leur dire. Il recula d'un pas parcourut la salle du regard : toutes les têtes avaient puisés assez de force pour détacher leur regard de leur bock, au profit du jeune noble. Ce dernier agitait frénétiquement sa bourse, ce qui ne faisait qu'accroître l'attention commune : les têtes se balançaient de droite à gauche, au même rythme que l'aumônière, les yeux brillants d'une avidité malsaine.

C'est alors que l'un des hommes - forcément le plus costaud et le moins ivre de la bande, réussit l'exploit non moins audacieux de se lever et de se camper près du jeune garçon. Il mesurait deux têtes de plus que Denam et possédait un cou de taureau. De nombreuses cicatrices et bleues s'étendaient tout le long de son corps herculéen. Des brassards surmontés de gants d'un fer usé protégeaient chacune de ses deux mains, quoique l'on pourrait penser qu'il s'en serve plus pour cogner que pour se défendre. Une fine barbe parcourait son visage brutal, rejoignant un nez cassé. Une petite crinière flottait derrière son crâne.


D'une voix rauque et grave, les sourcils arqués, cachant cette lueur avide qui perlait sur ses yeux, hochant la tête à plusieurs reprises il lança :

" - J'ai un autre jeu à te proposer, gamin. Tu donnes ton or à Baruk et Baruk te cassera pas ton joli minois, vu ?"

Baruk sourit d'un air mauvais alors que Denam reculait jusqu'à heurter une table derrière lui. Le jeune noble fit mine de se mettre en garde en annonça d'une voix tremblotante :

" - Monsieur, retirez de suite votre insulte où je me verrais dans-dans l'obli... l'obligation (il ravala sa salive) de vous donner la co-correction que vous méritez " dit-il en agitant fébrilement sa rapière d'apparat

Les soûlards hurlèrent de rire, recrachant leur bière crasseusement sur le sol, les larmes aux yeux. Baruk fit craquer successivement son cou herculéen, puis ses doigts en contemplant d'une mine cruelle le petit nobliaux fuir son regard en tremblant à la recherche d'une aide quelconque parmi cette assistance qui se réjouissait d'un tel spectacle en cette fin de dure journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Lun 2 Mai 2011 - 23:26
Il s'y était attendu et rien n'y loupa: des rires moqueurs ou complètements fous venant des hommes saouls fusèrent dans toute la pièce. Des raclements de chaises et de tables signifièrent qu'il y avait du mouvement derrière le dos de Drake qui continuait de faire genre qu'il ne se passait rien. Il se contentait de hocher la tête mais il se dépêcha de finir son verre de bière car il ne voulait pas en gâcher au cas où il venait à se renverser par malheur... Devant lui, le barman avait disparu, il sentait sûrement ce qu'il allait se passer pou réagir si vite...En même temps il devait être habitué à ça, dans un endroit pareil bourré d'hommes buvant à tout va...

Daignant enfin savoir ce qu'il se passait derrière lui, Drake se retourna tout en remettant son casque et se leva instinctivement. D'ailleurs tous ceux qui étaient capable de se lever venaient de le faire, les autres regardant la scène avec une lueur complètement égarée sur le visage...Drake regarda l'homme qui avait parlé en premier, d'un ton beaucoup trop poli pour les barbares de ces lieux. Justement, l'un d'eux, le plus costaud mais sûrement le moins futé de la bande, se rapprochait déjà de lui et le menaçait. Voyant la carrure de l'homme qui se prénommait Baruk, Drake pensa que le jeune homme en face de lui aurait du mal à s'en défaire...Sa rapière était peut-être resplendissante mais elle ne semblait pas créer un quelconque effet de peur chez Baruk...

Le jeune homme répondit à la menace de Baruk. *Mauvaise réponse...* pensa Drake qui imaginait déja le massacre qui allait être fait... Le seul qui n'avait pas rigolé, c'était le garde de la fontaine, même sous son heaume, on pouvait envisager qu'il n'était pas d'humeur à rire de ça. Le rôdeur remarqua cela et tandis que Drake avançait vers Baruk, ne pouvant pas supporter qu'on attaque ainsi quelqu'un, l'homme s'interposa.

Tu vas où comme ça le "preux chevalier" ahaha. C'est pas tes aff...

Mais Drake dégainait déjà son épée longue. le rôdeur s'interrompit et sauta d'un pas sur le côté et reculant le plus loin possible du garde de la fontaine. Baruk était presque sur le jeune homme, prêt à la frapper car il brandissait déjà un gros poing en l'air, ignorant l'arme que brandissait celui qu'il voulait frapper. Drake hésita à donner un coup d'épée à Baruk mais la raison reprit rapidement le dessus sur son esprit et il se contenta de le pousser avec sa main gauche, celle qui ne portait pas l'épée. Baruk se retourna et regarda Drake.

Qu'est-ce que...?

Tu vois cette épée? J'aurais pu m'en servir derrière ton dos et j'ai eu bien du mal à me retenir contre une raclure dans ton genre. Laisse cet homme tranquille tu veux? Je ne veux pas de bagarre, après un verre de trop, vous autres, vous la chercher après une parole de travers. Hola! Tu t'approches encore d'un pas et je n'hésites pas à me servir de mon arme!

Croyant Baruk se raviser, Drake tourna la tête vers le jeune homme à la rapière et lui fit un signe de tête pour le rejoindre au bar. On discernait parfaitement les traits de la colère sur le visage de Baruk mais une once de raison semblait le faire se raviser...Mais ce n'était pas encore totalement sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denam
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 23
Localisation : Umbar
Rôle : Aspirant au trône du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 19 ans
- -:

Mar 3 Mai 2011 - 18:33
Le jeune noble adressa une prière silencieuse à un dieu quelconque alors que la montagne de muscles fondait sur lui, le poing au clair, Denam se recroquevilla instinctivement sur lui-même, prêt à encaisser au mieux les coups qui lui serait destinés. C'est alors que le colosse bascula sur le côté ; un coup lui avait apparemment été porté, ce qui l'avait forcé à se retourner faire face à son agresseur. Reprenant son souffle, Denam remercia silencieusement Zedac, un de ses dieux protecteurs. Il n'aimait pas le culte érigé en ville et encore moins ses prêtres, aussi s'était-il érigé un panthéon personnel qu'il invoquait par moment quand la situation se faisait pressante, car, comme le disait un vieil amiral à la Cour, un certain Messire Onnapole, un peuple sans religion n'était guère plus qu'un vaisseau sans boussole.

L'homme qui faisait face à Baruk était revêtu de la traditionnelle tenue des Gardes de la Fontaine. Il était légèrement plus petit que cette brute mais n'en restait pas moins grand pour un humain. Un heaume brillant de mille feux masquaient le moindre de ses traits, aussi Denam n'aurait pu dire s'il était jeune ou vieux. Il adressa des paroles lourdes de reproches au géant, mais le jeune noble ne parût pas les entendre, trop occupé à contempler ce qui pourrait être l'incarnation de son dieu imaginaire. Il se demanda si les dieux visitaient régulièrement les sangs-nobles pour leur prêter assistance en cas de problèmes. Probablement pas. Peut-être avaient-ils fait une exception, peut-être avaient-ils des projets particuliers pour lui ?

Soudain une poigne de fer l'arracha à ses rêveries et l'entraîna jusqu'au comptoir. Encore un peu déboussolé, il regarda derrière lui les ivrognes regagner peu à peu leur place d'un air dépités, la mine de Baruk était l'incarnation même de la contrariété. Le tenancier de la taverne émergea des ombres, l'air peu sûr de lui.

" - Je suppose que je vous dois la vie, déclara Denam, sans prélude. "

Il se retourna instinctivement à plusieurs reprises comme pour vérifier que son potentiel agresseur n'ait pas changé d'avis.

" - Vous êtes une sorte de dieu, c'est ça ? Il hésita puis reprit. Dois-je accomplir quelques-uns de vos desseins en votre nom ? Deviendrais-je un grand homme ?"

Visiblement le Garde de la Fontaine - ou plutôt son intervention, fascinait le jeune homme au point de le comparer à un dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Mar 3 Mai 2011 - 19:17
Etant presque certain désormais que Baruk et sa bande n'allaient plus être hostiles pour le moment, Drake était retourné au bar, mais pas seul cette fois, préférant amener le jeune homme qui allait être sur le point de se faire agresser, avec lui. Une fois au comptoir, Drake vit le barman resurgir de nulle part, la mine plutôt rassurée. Et cette fois, il n'avait plus le même regard mauvais avec lequel il avait accueillit Drake quand il était entré dans la taverne. Il semblait lui être reconnaissant d'avoir évité une bagarre car celle-ci aurait sûrement détruit la moitié des objets présents... Le garde de la fontaine demanda deux bières cette fois, sans demander à l'homme à côté de lui s'il buvait ou pas. Le barman les lui servit tout de suite avec cette fois un sourire aux lèvres...

Tandis que son interlocuteur remerciait Drake à sa manière, ce dernier faisait glisser lentement une des chopes vers lui.

Non je crois que je n'ai fait que mon devoir...

Il retira son casque pour la deuxième fois, comptant bien ne plus le remettre pour la journée puis reprit après les paroles étranges du jeune homme:

Ah! Moi un dieu? Non je ne crois pas avoir accomplit quelque chose d'aussi extraordinaire pour mériter ce...titre! J'en suis même sûr d'ailleurs ahahah! En ce qui concerne ce que tu vas devenir, je n'en sais fichtrement rien et ne croit pas que j'en sois très intérressé, pardonne moi...

Drake but une gorgée, posa son verre avec lourdeur puis reprit.

Au fait, je m'appelle Drake...Garde de la fontaine mais tu l'auras sûrement déjà remarqué...Tous ces gens qui m'ont regardé bizarrement à mon entrée...On dirait que ma place n'est pas ici mais bien en haut n'est-ce pas!? Enfin...Comment tu te nommes toi au fait? Au moins que je sache à qui je parle.

Drake alternait son regard entre le jeune homme et sa chope qu'il n'avait pas encore entamée, se demandant s'il allait la boire ou pas tandis que Baruk sortait de l'auberge à ce moment, toujours son air hostile et imbécile collé au visage... A sa sortie, les chances de provoquer du grabuge s'étaient quelque peu atténuées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mar 3 Mai 2011 - 20:48
VLANLa porte de l'auberge s'ouvrit dans un tintamarre inouï. Baruk et sa bande emportés par leur élan rentrèrent de nouveau dans les lieux. Ils avaient été poussés ou plutôt propulsés par un détachement de l'infanterie du Gondor.

Quinze soldats rentrèrent , dégoulinant. Toutes les têtes se levèrent vers les nouveaux venus.
Le sergent du groupe éleva la voix

"Pas de panique c'est juste une inspection"

Il baissa le regard vers Baruk qui tentait de se relever. D'une voix moqueuse il interpella le "caid"

"Alors Baruk on apprend à nager, là où on a pied??"

La troupe commença à se répartir dans l'établissement pour vérifier les identités des clients et notamment les saufs conduits.Le sergent lança à la cantonade

"j'espère que ce comique n'a cherché les noises à personne, il peut être pénible"

Le tavernier sourit au sous officier et commença à préparer des pintes pour les soldats. Puis son visage s'assombrit en fixant la porte. Un homme était entré l'eau glissait de sa tunique bleu nuit. Il releva sa capuche avec calme, dévoilant un visage buriné aux regard bleu acier.

Le lieutenant Duncanir


Immédiatement l'air crépita autour de l'officier. La tension monta d'un cran.De sa voix gutturale le lieutenant interpella ses hommes

"Nous ne sommes pas là pour la bagatelle, Sergent. pas de bière. On vérifie les sauf conduits sur le champ. Au moindre doute , direction les geôles"

Duncanir mit un coup de pied dans les cotes du colosse Baruk

"Et toi ivrogne, sors de mon chemin"

Le bagarreur ne demanda pas son reste et sortit en titubant de l'auberge , suivi de ses "fans".
Le regard scrutateur de Ducanir, héro de la guerre dans le Nord tomba sur le duo. Un sourire froid ourla les lèvres du lieutenant.D'un signe de tête il indiqua au sergent de vérifier les papiers de ces personnes. Le sergent se dirigea vers Denam, et se positionna devant le jeune homme, attendant les poings sur les hanches.
Duncanir fixait pour sa part DrakeD'une voix étouffée,

"Alors les gardes de la Fontaine ont déjà terminé leur service. Ou alors tu as écourté ton sacerdoce.....Drake"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denam
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 23
Localisation : Umbar
Rôle : Aspirant au trône du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 19 ans
- -:

Mar 3 Mai 2011 - 21:55
" - Au fait, je m'appelle Drake...Garde de la fontaine mais tu l'auras sûrement déjà remarqué..."

A ces mots, le jeune homme rougit de honte, il aurait tant espéré être touché par la grâce divine ! Il venait de se rendre compte qu'il venait de comparer à un Dieu un simple membre de la Garde de la Fontaine, ces soldats qui avaient jurés sur leur vie de défendre l'Arbre Blanc. Rien qu'un vulgaire soldat portait une simple armure, un casque quelconque et quelques armes sans intérêt. Il avait déjà entraperçu cet arbre, auparavant, alors qu'il était en visite au palais avec son précepteur et son frère. Il était... blanc. C'était la seule impression qu'il avait de cet arbuste.
Il fit la moue et effaça son masque d'émerveillement, laissant place à un voile d'indifférence marié à du dédain, avec un soupçon de supériorité, tiquant sur le "tu".

Il balaya sa dernière remarque de la main en plissant le nez ainsi que les yeux :

" - Aah, non, je saluais un ami derrière vous... Une plaisanterie entre lui et moi... Voilà, voilà...

- Enfin... Comment tu te nommes toi au fait ? Au moins que je sache à qui je parle,
reprit Drake."

Denam resta un moment sans comprendre. Puis il eu un soubresaut et reprit d'un ton lent et condescendant :

" - Moi ? Ah ! Je suis... Je suis, eh bien, je suis le fils d'une de ces personnes qui vous donne des ordres, des gens de sang-pur, des nobles, vous voyez... Il répéta plusieurs fois ses derniers mots comme s'il parlait à un enfant. Le fils de la noblesse tâta le riche tissu qu'il portait comme pour faire valoir ses dires.

Mais sinon moi c'est Denam, dit-il en esquissant un sourire juvénile."

Puis il continua, comme s'il cherchait une excuse pour réparer une faute qu'il n'avait pas commit :

" - Je... J'aime bien me promener en ville, par moment, dans ces sympathiques quartiers, vous voyez... C'est... calme et bon vivant, oui voilà, bon vivant,
dit-il, comme s'il essayait de se convaincre lui-même.

Et vous-même, que venez-vous faire dans les quartiers pau...

Il n'eut pas le temps de continuer sa phrase que la porte s'ouvrit en volée. Des hommes entrèrent en trombe dans l'auberge. Denam entendit des hommes tomber à terre, dans un fracas incroyable. Se retournant, il croisa le regard d'un soldat qui semblait posséder les galons de sergent. Ce dernier, les bras croisés le fixait d'un regard sévère.

- Pas de paniques, c'est juste une inspection."

Derrière lui se trouvait ce qui semblait être une horde de soldats mal famés pour Denam mais qui n'était en réalité qu'un détachement de l'infanterie de Minas Tirith. Un homme vêtu d'une tunique bleu-nuit intima à ses soldats quelques ordres puis vint poser ses yeux de glace sur son compagnon en lui lançant une réplique des plus froides.
Denam balaya la remarque du sergent de la main comme si c'était une évidence et lança :

" - Je suis le fils de Messire Pànel, Seigneur du Gondor, vous n'avez aucun droit sur moi, messieurs !"

L'ombre d'un sourire désolé apparu sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Mer 4 Mai 2011 - 20:38
La tête toujours tournée vers ceux qui s'apprêtaient à sortir, Drake attendait toujours la réponse de celui qui se prénommait Denam bien qu'il ne l'écoutait qu'à moitié. Le temps que la petite troupe de buveurs atteignit la porte, le jeune noble s'était présenté et bien qu'il semblait maladroit dans ses paroles, Drake comprit que c'était un membre de la cour du roi. Un sursaut d'attention parvint chez le garde de la fontaine qui s'était retourné vers Denam. Il ne le regardait plus avec un air désintéressé mais avec un air de stupéfaction cette fois. Il se contentait d'écouter ce qu'il disait, ne sachant plus vraiment quoi dire. En fait Drake avait vu la rapière mais il n'y avait pas vraiment fait attention sur le moment même. C'est alors que d'un seul coup, des soldats rentrèrent en trombe dans l'établissement, précédés par leur sergent. Drake posa sa tête dans une main. *Une inspection, la routine habituelle, il semble y en avoir de plus en plus ces derniers temps...Croient-ils seulement qu'IL reviendrait dans la cité...?* Ne faisant plus attention à Denam sur le coup, Drake répondit pour paraître poli en ne sachant même plus ce que le noble venait de lui dire.

Euh oui, c'est bien cela...

La lassitude du garde de la fontaine s'estompa d'une manière aussi rapide que l'entrée du lieutenant qui suivait le reste de ses hommes. Comparé à lui, le sergent était un homme fort sympathique... Ce dernier s'approcha de Denam mais Drake n'y faisait pas attention, lui, il regardait plutôt le lieutenant qui lui aussi le regardait d'un air faussement enjoué. La réplique du lieutenant cingla et Drake serra le poing. En tant que garde de la fontaine, il avait toujours réussit à rester calme et à se maîtriser mais avec le lieutenant, ce n'était pas pareil... Drake perdait son sang-froid en face de cet homme...Mais décidant bien à ne pas perdre l'esprit, il préféra rétorquer d'une manière similaire, même s'il était plus haut gradé que lui, ce n'était pas son supérieur direct et le fait que le lieutenant le surveillait depuis déjà beaucoup trop de temps lui permettait (peut-être) de lui répondre d'une manière toute aussi cinglante.

Et bien oui, il semblerait. En tout cas les gardes de la fontaine n'entrent pas en trombe dans les tavernes pour intimider les clients...Ou peut-être est-ce pour essayer de prouver une nouvelle fois votre autorité...sans faille?

Drake regretta tout de suite les paroles qu'il venait de dire mais d'un un coin de son esprit, il était bien content de ne pas s'être fait marché sur les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Jeu 5 Mai 2011 - 22:28



Le sergent s'apprêtait à répondre au nobliau lorsque Drake lança son trait à l'encontre du glorieux soldat.

Les soldats tournaient leur regard de Drake vers Duncanir et vis et versa . L'air était devenu glacial. Même le sergent au physique impressionnant restait immobile, muet, stoïque, estomaqué, personne ne parlait ainsi à un officier.

Le sourire enigmatique traversait toujours la face de Duncanir.Le lieutenant avança dans un silence de cathédrale vers le garde de la Fontaine. Il s'accouda nochalemment au bar ,sans un regard pour Denam ,à quelques mètres de Drake. Il allongea son bras vers une pinte de bière brune et prit une longue lampée du breuvage amer.

Puis le regard acéré de Duncanir se posa sur le visage juvénile de Drake.

De sa puissante main gauche, il sortit la médaille symbole de sa participation à la bataille du Nord et la balança devant le regard de Drake comme s'il voulait l'hypnotiser

"Voyez jeune garde Fontaine, le symbole de mon héroisme. Des hommes m'offrent à boire dans les tavernes pour cette récompense.Mais je vais vous dire quelque chose garde de la Fonatine, je connais des Hommes qui ont le même medaillon mais qui n'ont pas l'âme du guerrier. Or toi DraKe tu l'as je l'ai su dès ta formation. Et si il ya une chose que je déteste c'est que l'on gache ton talent. Alors"

Duncanir ménagea une pause et hurla

"POURQUOI COUVRES TU CETTE CHAROGNE DRAKE" . Il ponctua sa fièvre criarde en balançant sa choppe aux pieds de Drake


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Sam 7 Mai 2011 - 12:03
Les paroles de Drake avaient jeté un froid dans l'établissement, tel que plus personne ne parlait, même les clients qui étaient restés. Le garde de la fontaine y avait peut-être été un peu fort dès le début mais de toutes manières, il était trop tard pou reculer. Ce qu'allait faire le lieutenant Duncanir, Drake ne s'y serait pas attendu. Il s'était approcher de lui, le regard toujours aussi perçant. Cependant les 48 années que Drake avait vécue lui permit de ne pas être intimidé par cela. Drake savait que beaucoup de regards étaient braqués sur lui et sur le lieutenant. Personne n'allait bouger le petit doigt avant de savoir ce qui allait se passer. peut-être même que personne aurait osé le faire d'ailleurs. Alors, après avoir bu une gorgée de la pinte non entamée de Denam, le lieutenant sortit un médaillon qu'il montra sous les yeux de Drake. Dincanir n'hésita pas à rafraîchir la mémoire de tous ceux qui étaient présent en leur rappelant que cette médaille signifiait un acte d'héroisem de la part de l'officier. Malgré sa haine envers cet homme, Drake était impressionné, d'autant plus impressionné quand le lieutenant lui dit qu'il avait l'âme d'un guerrier. Drake s'apprêta à répondre quand Duncanir lui hurla dessus, toujours pour l'unique et simple raison qui occupait son esprit et qui avait provoqué en lui une haine farouche envers le garde de la fontaine. Drake montra une alors une qualité des gardes de la fontaine, il réussi à rester calme et patient, et ce n'était pas une mince affaire si l'on savait que le lieutenant avait gardé un oeil sur lui depuis son retour à la cité blanche.

Alors tout d'abord, lieutenant, avec tout le respect que je vous dois, je suis sûrement plus vieux que vous...Donc le terme "jeune" n'a pas lieu d'être. Aussi, et j'espère vous le redire pour la dernière fois, je ne sais pas où se cache Boros. Comment pourrai-je le savoir? Je n'ai pas la moindre idée où il pourrait se trouver et ce n'est pas en m'harcelant que je devinerai où il se trouve...

Drake écarta d'un revers de sa botte en fer tous les débris de l'ancienne chope de bière qu'avait lancé Duncanir aux pieds de Drake. Toutefois, ce dernier soutenait le regard bleu vif du lieutenant, sans faillir. Allait-il le croire cette fois ci? Drake en doutais...

(HRP: désolé du petit retard de réponse...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denam
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 23
Localisation : Umbar
Rôle : Aspirant au trône du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 19 ans
- -:

Sam 7 Mai 2011 - 20:29
Denam observa les deux militaires s'échanger des amabilités sans vraiment trop comprendre. Le lieutenant au regard d'acier mentionna également quelques mots dont il ne connaissait pas la signification, tel que "talent" ou "charogne". Il nota également la présence d'un autre mot, celui de Boros, qui semblait, à ce qu'il avait cru appréhendé, être le qualificatif d'un nom, un de ces noms qui sonnait désagréablement à ses oreilles délicates d'aristocrate, un de ces noms qui ne pouvait sûrement qu'être porté par une grosse brute comme Baruk. Son jeune esprit se mit en marche à la recherche de qui pouvait être cette "charogne", comme l'appelait Duncanir. Cet adjectif ne devait pas être des plus plaisants comme le suggérait le ton de la voix du héros de guerre. Ces banalités n'étaient pas vraiment intéressantes mais la perspective de trouver qui pouvait bien être ce mystérieux personnage enchantait visiblement le jeune noble. Se pouvait-il qu'ils se disputent le coeur d'une femme ? Peut-être était-il question d'un butin volé dont seul Boros en connaissait la cache ? Ou bien s'agissait-il du fils du lieutenant, que le garde Drake aurait enlevé et caché quelque part ? Non, il ne pouvait s'agir de cela, il était de notoriété publique que les gardes de la fontaine soient choisis parmi les plus braves et les plus honnêtes gondoriens pour défendre la pureté de l'arbre blanc et qu'il n'avait jamais connu de fillettes répondant au nom aussi rocailleux et guttural que Boros.

Denam inspecta plus en profondeur les traits du lieutenant Duncanir. Les yeux peint de grandes cernes noires, les traits fatigués, le port de la barbe de trois jours et des cheveux longs, crasseux et sales ne faisaient qu'accroître cette dureté qui émanait de ses yeux d'un bleu métallique, semblable aux lames d'un acier que portait les elfes. Le membre de la cour du roi pensa que, s'il se lavait régulièrement et qu'il faisait un minimum attention à lui, il aurait pu paraître beau, derrière ce masque d'agressivité et de mépris total. Le "héros" de la grande bataille faisait donc triste figure face au membre de la garde personnelle de Méphisto, et donc avait, de ce fait, sûrement subit quelques revers de fortune.

Il mit sa crainte et son incertitude de coté pour affronter le regard des deux vétérans. Se calant entre Drake et Duncanir le noble se suréleva sur la pointe des pieds et mit fin à leur duel optique.

" - Gentilhommes, gentilhommes, je vous prie. Je veux et j'exige, à l'égard de mon rang que l'on m'informe des raisons de cet affrontement et qu'il cesse sitôt ces explications données, j'ai dis."

Il parla d'une voix précipitée, sans balbutier, presque comme s'il voulait cracher sa phrase et ne plus y repenser par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Dim 8 Mai 2011 - 19:47



Le visage pâle, le lieutenant fixait tours le garde de la fontaine. Son regard ne clignait pas.Puis sa voix s'éleva de nouveau, toujours froide et calme.

"Tu me connais donc si mal Drake, j'ai du sang dunedain en moi et je suis plus âgé que toi. J'ai suivi ton évolution et tu es resté un simple garde de la Fontaine alors que tu avais le talent nécessaire pour devenir un officier.Mais là n'est pas la question, je sais que tu ignores où se trouve cette épave mais dis moi pourquoi tu l'as couvert, je sais qu'il s'est passé quelque chose au Rohan. Pourquoi couvres tu un homme qui est la honte de l'armée?"

Puis Denam s'exprima. Duncanir posa son regard métallique sur le jeune nobliau. Aucu son ne sortit . Il regardait cet effronté comme un prédateur observant une proie facile.


La voix de l'officier claqua comme un fouet

"Sergent , occupez vous de lui"

Puis Le lieutenant posa de nouveau ses yeux froids sur le garde de la Fontaine, oubliant immédiatement l'interruption récente.

Le sergent resta un bref instant , interdit . Puis il ressaisit . D'une voix tonitruante il interpella Denam

"Messire, pouvez vous prouver les informations que vous avancez. De plus selon nos renseignements vous faiters partie de l'armée. De ce fait avez vous votre avis de permission"

Le sergent avait de nouveau ses immenses poings sur ses hanches et attendait, l'air furax, la réponse à ses injonctions.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denam
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 23
Localisation : Umbar
Rôle : Aspirant au trône du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 19 ans
- -:

Dim 8 Mai 2011 - 22:42
" - Messire, pouvez-vous prouver les informations que vous avancez ? De plus, selon nos renseignements vous faites partie de l'armée. De ce fait avez-vous votre avis de permission ?"

Le soldat attendait sa réponse d'un air impatient, essayant de prendre un air violent, de grosses mains bourrues comme témoin du zèle qu'il employait pour son métier, se posaient sur ses hanches.
Denam essaya de garder un air neutre, impassible, je-m'en-fous-tiste. Il se gratta la nuque, loucha, bailla, renifla, s'éventa, en restant bien évidemment aux frontières de toute la bienséance que son rang pouvait exiger. Il jeta un oeil au tenancier du bar et indiqua d'un léger hochement du menton qu'il désirait reprendre une choppe. Cependant toute l'attention du nain semblait ancré en la personne des deux rivaux. Une remarque du sergent et la poigne de son immense main sur son épaule le convainquit de lui porter toute sa prévenance. Lentement, il tourna la tête en direction de l'officier et se remémora ses paroles.

" - Des preuves ? Mon appartenance dans l'armée ? Un avis de permission ? C'est une plaisanterie ?

Le jeune noble essaya de garder un air des plus indignés.

- Sachez que je suis Denam, fils de Pànel, Seigneur du Gondor et que je n'ai d'ordre à recevoir de personne. Et encore moins d'un... d'un capitaine ? Ou d'un sergent peu m'importe.

Il aspira une bouffée d'air avant de reprendre :

- Je ne répondrais qu'à un général, au minimum, et puis... "

Le costaud soldat l'interrompit.

" - Votre avis de permission, messire."

Denam soupira d'un air théâtral et fouilla dans l'une des multiples poches intérieures de son manteau, comme le voulait la dernière mode.

" - Aah... Ces militaires... Ils ne sont même pas capable de distinguer un honnête et puissant noble d'un de ces rachitiques malandrins , tout vauriens qu'ils sont.

Malheureusement, sa main ne rencontra que vide et poussière à l'endroit où se trouvait son parchemin attestant sa permission de sortie. Il sourit comme pour s'excuser.

- Elle doit être dans une autre poche, attendez."

Il explora alors sa parure, sondant avec sa main droite les éventuelles caches possibles, au départ, puis finit par y mettre ses deux mains, sans plus de succès, malencontreusement. Le jeune homme se frappa plusieurs fois les différentes parties qui composaient son corps de la paume de ses mains, les yeux animés d'un grand étonnement.

" - Cela ne se peut... Je l'ai présentée à Bognus, à mon entrée dans la ville, il y a une heure... Je l'ai reprise et l'ai remise dans cette poche-là et...

Le sergent guetta son supérieur du regard, comme s'il ne savait pas quoi y répondre.

Denam tenta - non sans mal, de se rappeler tout détail éventuel qui aurait pu contribuer à la perte de son document. Son entrée dans la ville. Non, il y avait très peu de monde à cette heure-là et personne ne l'avait bousculé. Son entrée dans la taverne. Non plus ; personne ne l'avait approché avant que... avant que Baruk ne fasse irruption et provoque une bagarre ! Oui, il avait probablement fait tomber ses papiers en défouraillant sa rapière et en exécutant quelques mouvements martiaux.
Il explora alors la salle du regard, tenta de chercher un morceau de blanc se contrastant avec la noirceur du plancher.

- Ah, le voilà ! "

Il couru le chercher, se pencha et l'amena triomphalement, sous l'éclat de trompettes imaginaires qui l'acclamaient, tel un héros, entrant dans une ville qu'il venait de conquérir.


Citation :
Je soussigné, Lieutenant Haldanir, par la présente, certifie que le jeune Denam Pànelson, membre de la cour du roi Méphisto a bien accompli la sanction qui lui avait été incombée, et est, ainsi donc, libéré de tout engagements envers l'Armée Gondorienne.

Bla, bla.

Signature illisible


Dernière édition par Denam le Lun 9 Mai 2011 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Lun 9 Mai 2011 - 16:29
La réplique du lieutenant Duncanir tétanisa Drake pendant un cours laps de temps. Le garde de la fontaine se ressaisit rapidement quand les dernieres paroles du lieutenant fusèrent à travers les oreilles ses oreilles. Boros une honte dans l'armée? Alors qu'il avait si bien combattu durant la bataille près du château du compte Jérémiah! De plus Boros lui avait sauvé la mise à un moment critique quand Drake combattait l'orc massif qu'il avait finalement réussit à empaler avec sa fidèle lance. Tout en se remémorant de ces moments qui ne dataient pas de fort longtemps, Denam s'affairait avec le sergent pour discuter de son avis de permission. Ne prêtant pas un regard au sergent et au jeune noble, Drake se leva cette fois pour se tenir debout et face au lieutenant. Le garde de la fontaine avait bien reprit contenance et pointa un index indigné vers le lieutenant.

"C'est vous qui devriez avoir honte de traiter un pareil combattant ainsi! Sachez que Boros a été exceptionnel durant la bataille qui s'est déroulée au Rohan. Les prisonniers que vous nous avez confiés nous ont donné beaucoup plus de mal qu'on aurait pu le croire! Je vous passe les détails lieutenant, mais le sergent Boros mérite beaucoup mieux que d'avoir à se cacher de ses propres alliés! Il m'a tiré d'une sale affaire malgré le peu de confiance que j'avais en lui. Et pour tout vous dire, je suis heureux que vous n'arrivez pas à le retrouver car malgré les méfaits qu'il a accomplit, cet homme est un exemple pour les futurs combattants de la cité blanche! Boros a l'entière estime du garde de la fontaine que je suis."

Sur ces derniers mots, Drake se tut mais il ne se rassit pas. Il estimait avoir dit l'éssentiel et tout ce qu'il voulait, c'était de rentrer chez lui pour aller voir sa femme et son fils, qui devaient l'attendre depuis déjà un petit bout de temps. Il n'avait pas prévu la bagarre ni l'intrusion des soldats dans la taverne. Drake espérait que Duncanir allait le laisser tranquille mais un vieux préssentimment dû à son expérience lui disait qu'il ne devait pas trop compter là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 23 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Chaudron Baveur (Auberge)
» L'auberge de la chatte ronronante
» L'auberge du Joyeux luron (PV)
» L'Auberge du Dùnadan Clairvoyant [ Lieu public ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle :: Le Peregrin-
Sauter vers: