Sombre-chêne

Aller en bas 
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyMer 31 Jan 2007 - 15:18
Nom : Iriön

Surnom: Sombre-chêne

Age:Plus de 250 ans

Physique
: Sombre-chêne est un elfe de taille moyenne. De long cheveux noirs de jai tombent sur ses épaules. Ses yeux, de la même couleur, ressemblent à des abisses sans fond.Si ses traits n'ont jamais eu l'habituelle grâce elfique, l'horrible brûlure lui défigure désormais son visage n'a rien arrangé. Il est assez frêle, mais cela ne l'empêche pas de combattre dans les plus rudes combats. En outre, il porte une cape qui le dissimule aux regards peu attentifs.

Habitation: Aucune habitation fixe mais a un penchant pour la forêt, comme chaque elfe. Il possède un logis à la lisière Sud-Ouest de la Forêt Noire.

Histoire: Il fut trouvé à la lisière ouest de la Forêt Noire, au pied d'un grand chêne, de nuit, d'où son nom. Il était pelotoné dans un linge blanc immaculé. Il fut découvert par un ranger qui revenait d'une mission dans les terres sauvages : Iriön. Iriön éleva Sombre-Chêne en lui transmettant toutes ses connaissances, du tir à l'arc aux langues humaines, en passant par le maniement des armes. Iriön disparut alors qu'il était en mission dans le Sud. La dernière chose qu'il légua à son fils adoptif fut une maison qu'il avait construite.Sombre-Chêne, profondément attristé, devint adulte et s'engagea dans le régiment des rangers.

Caractéristiques: discret et agile, mais peu costaud.

Equipement:un arc composite elfique, un carquois d'homme de bois, vinft flèches de la Forêt Noire et deux dagues à un seul tranchant de Khazad-Dum. Ces dagues sont ornementées d'une perle de l'Arnen chacune et est inscrit sur les deux lames en langage runique Ami des Nains. Son armure est composée d'une cotte de maille en mithril, de deux épaulières en mithril, de deux protèges-bras en mithril et de deux jambières en mithril.
Il porte au cou une médaille blanche, symbole de son combat pour de la paix.

Il possède également l'arc de Vertefeuille, l'ancienne arme du prince elfique.

Sombre-chêne Arc-ve10

Le général Gelmiron lui a offert Gelmirnoth. Epée longue de facture elfique.La lame est faite d’un alliage de mithril et d’acier vert, qui lui confère légèreté, flexibilité et une extrême résistance aux dommages physiques de toute sorte. Des runes sont gravées sur la lame.La garde est en acier recouvert de feuille d’or de différentes couleurs, avec des incrustations de mithril et d’argent.Le pommeau est en argent massif, ce qui donne un parfait équilibre à l’épée. Un gros diamant taillé en table est enchâssé dans le pommeau à la base de la lame, deux émeraudes en cabochon forment les yeux du dragon stylisé de la garde, deux saphirs sont sertis sur la lame elle-même, six perles noires ornent la garde. Cette épée est protégée par un fourreau ouvragé.

Sombre-chêne Mirida10

En outre, son combat devant les murs de la Cité Blanche lui valut une dague personnalisée, très courte, dont il se sert pour les tâches de la vie quotidienne.

Sombre-chêne Dagues10

Argent:80000£ (certainement plus...). Cinq pierres précieuses et trois demi-pierres précieuses.

Caractère
:Ses rires spontanés sont aussi rares que ses pleurs. Le mot qu'on entend le plus pour le définir est impassible. S'il est exact, cet adjectif est souvent confondu, à tort, avec insensible. Sombre-chêne, depuis sa plus tendre enfance, a tendance à cacher ses sentiments. Mais ce caractère s'est renforcé après la disparition de son parrain. Sa solitude a également augmenté après ce triste épisode. Il lui arrive de rester de longues heures immobile, assis ou debout, à fixer le vide et à méditer, ou au contraire à examiner le décor autour de lui en observant chacun de ses détails. En réalité, il est très difficile de dresser un portrait psychologique de sa personne. Saurait-il lui même se définir?

Il est accompagné de Niphredil, une magnifique jument elfique de robe foncée, ainsi que d'un aigle royal, Rhaw.

Sombre-chêne Frison_galope
Sombre-chêne Valmy18


Dernière édition par Sombre-chêne le Dim 1 Mar 2009 - 11:45, édité 66 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyMar 27 Fév 2007 - 22:29
Les rénegats


La première fois que Sombre-chêne quitta sa forêt fut lors du conflit entre elfes et nains. Il était encore sous le choc de la disparition de son parrain Iriön, ce qui expliqua son attitude timide et réservé. Il rejoignit les rangs des rangers commandés par Lianur, bien qu'elle ne fut pas encore commendant.

Là il combattit aux côtés de nains contre les elfes rénégats. Après ce combat, il fut désigné par Mithrandir pour arbitrer la compétition qui avait été organisée. Compétition à laquelle il participa en temps que concurrent lors de l'épreuve de tir. Malheureusement, cette épreuve fut interrompu par l'annonce de l'enlèvement de Khror, le roi nain. Ici se sépara sa route avec les rangers. Il partit à Minas Tirith avec Mithrandir. Il ne resta qu'une journée dans la citée Blanche. Le ranger repartit le lendemain pour le Nord, tôt dans la journée, mais seulement aprés avoir fait l'aquisition d'une magnifique jument, Niphredil.

Arrivé au combat, il fit tout son possible pour stopper les hostilitées. Il croyait que sauver le roi nain calmerait elfes et nains, mais il se trompa à moitié. Le ranger réussit cependant à éviter quelques morts inutiles. Son attitude pacifique lui valut une médaille blanche, mais Sombre-chêne avait aussi gagné la confiance des nains en sauvant Khror. Ce chapitre de l'histoire est désormais fini, mais le ranger se demande si la menace est vraiment écartée.


Sombre-chêne Signat11


Dernière édition par le Sam 12 Mai 2007 - 13:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyDim 18 Mar 2007 - 9:34
PNJ : Eleriol/Iriön

Sombre-chêne Quirio10

Son vrai, son premier nom est Eleriol. Il garde secret ses origines, ses parents son âge, etce même à personnes les plus proches de lui. Il pourrait être l'un des Premiers Nés qu'on n'en saurait rien. Son passé est empli de mystères, son histoire ne débute donc pas à sa naissance.

Ranger émérite, il parcourut les terres du Milieux de long en large, tout en restant prudemment à une bonne distance de la mer. Comme dit précédemment, il est impossible de dire exactement combien de temps dura cette vie solitaire. Toujours est-il qu'il fini par se poser aux Havres Gris environ trois siècles avant le temps actuels. Etait-il fatigué? Las? Lui seul peut avoir la réponse. Autre possibilité : il voulait peut-être se lancer le défi de rester si près de la mer, et rester à l'Ouest.

Il rencontra dans cette demeure elfique une jeune elfe à peine sortie de l'adolescence : Venia. Rapidement, il se lièrent d'amitié et se tinrent compagnie pendant une dizaine d'années, marchant sur les plages, discutant, riant, admirant. Finalement, leurs liens se ressérèrent et il se promirent l'un à l'autre. rarement on avait vu un couple aussi épanoui et heureux. Eleriol avait pour un temps oublié son ancien métier de ranger... pour un moment.

Mais c'était l'époque de la deuxième Guerre de l'Anneau, et les messagers venant du Sud rapportaient des nouvelles de mort et de destruction. L'elfe sentit renaître en lui ses anciens désirs de voyage, les souvenirs des grandes plaines inhabitées, des montagnes déchiquetées, des forêt emplies de vie lui revinrent en mémoire. En outre, rester à l'écart alors que de grands événements se déroulaient lui laissait un goût amère dans la bouche. mais l'amour le retint à l'cart des troubles du monde, et la vie continua et avec elle les petits événements de la vie.

Un 24 novembre, une vingtaine d'années après la chute de Sauron, vint au jour un nouveau né : Iriön. Alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que cette arrivée raccroche le nouveau père à sa famille, ce fut l'inverse. Pour lui, cela signifiait pour lui ne plus pouvoir partir. Bien sûr, il pouvait en être tout autrement, il aurait pu partir quelques semaines pour ensuite revenir, mais il s'était installé devant un dilemme des plus difficile. Aimant trop sa Venia, il ne voulait pas lui exposer son problème, de peur que leur relation en pâtisse. Ce problème le rendait tendu, et, convaincu qu'il valait mieux qu'il quitte Venia pour ne pas lui imposer ses problèmes, il partit. C'était, je vous l'accorde, une réaction plus humaine qu'elfe et il en était de même pour ses réflexions.

Toutefois, rongé par le remord, il eut tôt de fait de revenir. mais lorsqu'il vit dans quelle état était sa dulcinée, son chagrin et son désespoir, il n'osa pas se présenter. Malgré tout, il la suivait partout où elle allait, restant caché. Ironie de l'histoire, ce fut Venia qui quitta les Havres gris pour errer dans le Nord, le petit Iriön dans ses bras. C'est là que se passa un événement qui détermina le futur de la petite famille.

C'était au printemps. Les dernières neiges étaient tombés quelques semaines auparavant et la fonte s'était faite violente et rapide. De plus, on avait assisté à de violentes précipitations. Toutes ces conditions avaient provoquées une coulées de boue sur le versant est des Monts Brumeux puis dans la plaine qui sépare les montagne de la Forêt noire. Seul l'Anduin put stopper la coulée. Mais sur son passage, elle avait percuté un convoi d'humains qui montait au Nord et dans lequel Venia voyageait anonymement. Elle réussit à s'échapper avec Iriön au pris d'un grand effort et fit route vers le Sud en longeant Mirkwood.

Désespérée, ne croyant plus au bonheur, elle laissa Irïon à la lisière de la forêt, certaine qu'un meilleur destin l'attendait plutôt qu'avec elle. Il était enveloppé dans un linge blanc et n'avait pas encore deux ans. Venia continua son chemin vers Minas Tirith, et jamais plus on n'entendit parler d'elle //Son histoire sera dans un prochain post, quand j'aurai le temps de la faire//.

Eleriol, qui avait assisté à toute la scène, prit le jeune elfe endromi dans ses bras. Il avait désormais le choix entre suivre Venia et rester au près de son fils. Il choisit cette dernière option. Pour oublier le passé, il prit le nom de son fils qu'il nomma Sombre-chêne. Pour tous les autres elfes sylvains, Sombre-chêne avait été récupéré par hasard par un autre elfe, un ranger, du nom de Iriön. Et il en fut ainsi jusqu'à ce que la vérité perce à nouveau le jour, même pour Sombre-chêne.

Eleriol donc, ou nouvellement iriön, reprit son ancienne profession. Ses voyages furent connus par de nombreuses personnes, et on le respectait. mais jamais il n'accepta de promotion.

Il enseigna à Sombre-chêne enseigna tout ce qu'il savait : le tir à l'arc, le combat rapproché, les langues, le chant, la poésie... Mais en dépit de tous les efforts de son tuteur, Sombre-chêne resta discret et réservé. Il mettait pourtant une incroyable application dans tout ce qu'il faisait. Le temps passa. Avant l'événement qui suit, Iriön construisit une maison au pied de l'arbre auprès duquel Sombre-chêne avait été trouvé.

Vint un jour où le ranger dut partir pour une mission d'apparence anodine dans la Forêt de Fangorn. Il espérait revenir rapidement et quitta donc sa forêt natale dans cet état d'esprit. Arrivée dans la Forêt des Ents, il se dirigea vers la salle du Jaillissement, but de son voyage. Mais lorqsue Iriön parvint à destination, il vit un spectacle qui le figea sur place. Il ne l'aurait jamais, personne ne l'aurait jamais cru : des elfes coupaient méthodiquement des arbres pour les emporter ensuite un peu plus loin. Là, Iriön aurait pu repartir et conter ces faits, mais la colère prit le dessus sur la sagesse. L'elfe s'approcha et héla ses cousins pour connaitre la raison de leurs actions. Pour toute réponse, ils se précipitèrent sur lui en le ligotèrent, sans que l'imprudent aie le temps de se défendre. Ses ravisseurs l'assommèrent et conduisirent Iriön à leur campement. Ils le noyèrent dans discours les définissant comme des êtres supérieurs tentant d'exterminer les races inférieures qu'étaient les autres elfes, les nains, les hommes et les autres peuples. Iriön refusa de les écouter, essayant désespérément de se libérer. Puis vint un jour où ces idées finirent par le conquérir leur paroles s'étaient insinuées dans l'esprit du ranger telles des serpents. Iriön aida donc les renégats et se repentit de ses actions antérieures qu'il croyait mauvaises.

Un jour, un homme mit à jour les agissements de ces elfes. Ces-derniers, prenant peur, désignèrent Iriön pour éliminer ce danger. Ce que l'elfe fit prestement. Mais lorsqu'il vit le corps de l'homme et sa lame vermeille, l'horreur le l'envahit. Comment avait-il pu faire cela? Il s'enfuit et parcourut longtemps les terres désertes et habitées, trop effrayé de la réaction qu'aurait ses anciens proches s'ils venaient à apprendre ses actes. Il voulait ne plus y penser, tout son corps était souillé de ses péchés. Il devait tout changer. C'est ainsi qu'il abandonna le nom de Iriön pour reprendre celui Eleriol. Peut-être aussi pour renouer avec le passé...

A un moment, Eleriol ne put résister davantage. Sa forêt, sa maison, Sombre-chêne, tous lui manquaient trop. Il repartit donc vers sa forêt natale. Mais voyant que Sombre-chêne avait quitté les lieux, il partit à sa recherche. Après être passé par la Lothlorien et Fondcombe, Eleriol retrouva finalement son fils dans la Moria où il s'était illustré et lui raconta la deuxième partie de son histoire, gardant cachée le lien qui les unissait.

A l'heure qu'il est, seuls Hataldir et Sombre-chêne savent qu'Eleriol est le père de Sombre-chêne. De plus, la partie concernant le renégats n'a été racontée qu'à Lianur (capitaine des rangers anciennement actif), Milindë (femme pnj de Mithrandir) et Sombre-chêne.

Argent
: Eleriol a sur lui 2675£, ainsi que une demi-pierre précieuse.


//Pour les noms, appelez ce PNJ Eleriol//


Sombre-chêne Signat11


Dernière édition par Sombre-chêne le Sam 24 Mai 2008 - 13:25, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyDim 15 Avr 2007 - 20:49
Les esclavagistes


Après un séjour en Moria, Sombre-chêne partit avec quelque nains à la traque d'esclavagistes originaires de Rhun sévissant en Erebor. Mais sur la route, ils trouvèrent une caravane saccagée. Le ranger mena les nains et Nabz, un autre ranger humain, dans la Forêt Noire pour trouver ces pillards qui sont peut-être les mêmes que les esclavagistes. En effet c´était le cas. Les esclavagistes attaquèrent par surprise et si à u moment la victoire semblait à portée de main, le groupe dut se replier. Sombre-chene, lui, venait de rencontrer Eleriol qui lui dit que le Rohan avait besoin des elfes, Sombre-chene s´en fut donc, sans remarquer qu´il emportait avec lui l´arc de Vertefeuille.

*******CHANGEMENT*******


Eleriol, quant à lui, partit rapidement de la Moria. Il chavaucha vers le Sud avec Niphredil. Il fit une halte en Rohan pour aider le roi Firion à repousser les attaques orques. Apprenant par un messager que Osgiliath était attaquée, il partit pour la ville gondoréenne pour aidder les défenseurs, et les pirates furent repoussés. Il y rencontra Milindë avec qui il discuta brièvement et à qui il raconta ses péchés. Il repartit à nouveau et passa par Les caves d'or où il acheta l'arc de Vertefeuille. Puis il remonta sur la jument et revint en Moria. En tout cas c'était sa destination initiale, car il fit un détour par le sud de la Forêt Noire après une réaction incontrôlée. Là il apprit que les elfes rénégats étaient toujours une menace et partit en avertir son filleul. Il le rencontra lorsque le combat contre les esclavagistes attaignait son paroxisme et prit la place de son filleul. Pour laisser le temps aux nains de se replier, il se fit passer pour un rénegat et dit aux Ruhniens que des elfes tendaient une embuscade aux fuyards. Il fut emmené au camp des esclavagistes, et grace à un discours habile, réussit à monter les Rhuniens contres les "fidèles", puis à s´échapper. Il retrouva ses compagnons, leur conta son aventure, puis il repartirent tous attaquer les esclavagistes. Le contingent était grossi d´autres nains et de deux machines de siège. L'assaut fut rapide et gagné par les attaquants. La menace esclavagiste était désormais écartée. Puis Eleriol partit en compagnie de l'espion Eaoden en direction de Minas Tirith.


Sombre-chêne Signat11


Dernière édition par le Dim 30 Déc 2007 - 15:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyJeu 5 Juil 2007 - 11:28
Le Rohan attaqué


Arrivé au pays des chevaux, il fut nommé caporal par Rustor, son général, et eut opur mission d´espionner l´armée uruk-hai, se qu´il fit. Il localisa leur position exacte et remarqua un passage dans la montagne, qui même s´il n´était pas important, fut rapporté à Rustor aux chutes de Rauros quelques heures plus tard. Après avoir fait son compte rendu au général Gelimron, l'elfe repartit rechercher d'autres informations. Il décela l'emplacement des Wargs, des machines de siège et inspecta la passe. Les Uruks l'avaient repéré et testaient leurs machines de siège pour savoir si elles pouvaient tirer à cet endroit. Mais les impactes provoquèrent un éboulement qui les convainquit que le problème était réglé. Mais les pierres ne tenaient qu'à fil et les déplacement d'une entraînerait la chute des autres, libérant ainsi le passage. Le caporal, satisfait, partit à la recherche de l'entrée de ce passage. Il le trouva à Dunharrow. Il continua sa route jusqu'à Edoras où il rencontra des renforts nains composés entra autre de Derïn et du général Gemivor. Sombre-chêne continua son chemin en leur compagnie. Tous étaient étonnés de ne pas voir l'armée elfique. le ranger partit vers le Gouffre de Helm où il croyait avoir des renseignements. Mais il vit une citadelle de bois recouverte d'un enduis qui lui était inconnu. Il s'en approcha et se rendit compte que cette citadelle avait été construite par des elfes. Ces elfes n'étaient autre que ceux venus en Rohan pour combattre les Uruk-Haï. Là il fit à nouveau son rapport au général Gelmiron qui venait de lui offrir une cape et une robe magnifique lui assurant toute la discrétion nécessaire. Son supérieur lui demanda de distribuer à chaque elfe ces mêmes habits.
Plus tard, l'armée se mettait en marche vers Edoras et quittait Minas Noth. Quelques temps après, le convoi arrivait à destination. Tous les généraux réunis discutèrent de la technique à adopter face à l'armée ennemi. C'est alors que le roi Firion arriva. Il était resté quelque temps à Minas Tirith pour recevoir des soins, mais était finalement revenu. Le courage et la confiance également.
Alors que la nouvelle du déplacement de l'armée uruk en Est Emnet parvenait à Meduseld, de nouvelles discussions furent entammées. Elles furent à nouveau interrompues par le départ du général Gelmiron qui devait assister à un conseil. Il nomma Sombre-chêne son remplaçant et lui confia Gelmirnoth, une magnifique. Le débat et le vote sur la stratégie à appliquer finis, l'armée quitta la protection des murs d'Edoras et alla à la rencontre de l'armée ennemi qui devait être rejointe par des gobelins. La bataille fit rage durant de longues heures, le courage de l'armée Libre contre le surnombre de l'armée Noire. Mais finalement, les elfes, les hommes et les nains eurant raison de leurs adversaires et remportèrent la victoire. La Bataille des Cinq Armées était finie.
Sombre-chêne partit alors quelques temps en Forêt Noire dans sa Sombre maison pour se reposer, puis gagna Gar Thulion, une cité elfique en Emyn Muil que seuls ce qui savaient où elle était pouvait trouver. Par conséquent, ce fut un ranger, Eärin, qui guida le caporal.


Sombre-chêne Signat11


Dernière édition par le Dim 2 Sep 2007 - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyJeu 5 Juil 2007 - 11:29
Une enquête


Arrivé dans la Cité Blanche, Eleriol constata avec horreur que des événements tragiques avaient lieu. Le maisons en flammes, les cadavres, le sang dans la rue... Il monta tout en haut de Minas Tirith et vit l'affrontement final entre des elfes rénégats aidés par des hommes en noir contre les hommes de Gondor. Eleriol vint à leur aide. Sa lame faisait des dégâts, les ennemis tombaient. Un pillard haradrim tomba à ses pieds. L'elfe le traina hors du combat et appela le mage à l'aide. Puis le combat reprit, monotone aux yeux d'Eleriol. Tout à coup un homme noir le défia : il tenait un pique qu'il maniait avec force et précision. Le combat dura longtemps, mais l'elfe tua finalement son adversaire. Avant de mourir, celui-ci avait enfoncé sa lame dans le flanc de l'elfe qui s'évanouit. Il fu secouru par le Haradrim puis soigné par un guérisseur qui ne put que panser la blessure et redonner quelque forces à l'elfe. Ce-dernier s'endormit et fit un rêve étrange : il volait au dessus d'un magnifique paysage puis se posait sur un arbre de sa forêt. Il était heureux. Mais le vent se leva et l'emporta dans les airs, l'éloignant ainsi de la joie de vivre. Avant de se réveiller, Eleriol se vit brandissant une épée et fouettant l'air.
Il ouvritles yeux. Il avait mal. Il voulut à nouveau combattre mais en fut incapable. Il vit le guérisseur transpercé par un flèche et vint à son secours. Les derniers opposants furent rapidement éliminés, et l'elfe se rendit à la maison de Guérison pour recevoirdes soins. Après s'être reposé et soigné, il ressortit aider à soigner les blessés et assista à une réunion pour décider des événements à venir. Une enquête devait être menée, et Eleriol faisait partie des investigateurs.
Accompagnés par d'autres enquêteurs, entre eutre Darkblade, il se rendit à la brèche par laquelle étaient entrés les hommes noirs et leur troll. un escalier les mena à la salle où le dernier combat contre la secte aux amulettes avait eu lieu. Un trou béant dans un mur donnait sur un tunnel qui les conduisit à la source qui avait auparavant été empoisonnée. Il était clair que les envahisseurs étaient entrés dans la Cité Blanche par ce passage. Par terre, Eleriol trouva un parchemin prouvant que l'attaque avait été planifiée.
L'enquête se poursuivit à l'interieur des murs de Minas Tirith, cette fois en compagnie de l'Intendant. Après des recherches peu fructueuses dans une auberge, le groupe se dirigea vers une place où des hommes étranges auraient été vus. Cette rumeur était justifiée. Deux inconnus à l'attitude suspecte se présentèrent et furent suivis. Tandis qu'une partie du groupe restait pour tirer des informations de Neige, une espionne retrouvée blessée dans une de ces petites ruelles, l'autre partie, dont Eleriol, continua à filer les deux malfaiteurs. Après quelques tours de ruse, heureusement déjoués, pour déceler d'éventuels poursuivants, les deux acolytes disparurent dans une ruelle. Quelques instants plus tard, Radamanthe arrivait en compagnie de son espione qui confirmait que la planque des organisateurs de l'attaque se trouvait là. Les enquêteurs se séparèrent, chacun allant aider à préparer l'attaque qui aurait lieu. Eleriol, de son côté, alla dans la tour du Mage Mithrandir (celui-là même qui avait sauvé le pillard).


Sombre-chêne Signat11


Dernière édition par le Sam 1 Déc 2007 - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyVen 7 Sep 2007 - 22:01
Une bien étrange bataille


Une fois arrivé à Gar Thulion, Sombre-chêne eut vent des différentes manifestations des elfes rénégats. La menace se concrétisait : des lettres avaient été envoyées aux principaux dirigeants elfes. Dans ces écrits était prêché la prise des armes contre les Humains pour que puisse un jour être la Paix. Une idéologie alléchante à laquelle plusieurs elfes s'étaient laissés aller. Mais pas Sombre-chêne; qui fut nommé dès son arrivée ambassadeur.

Après seulement une journée dans la Citée Cachée, l'elfe partit vers le Sud en direction de Minas Tirith. Après plusieurs jours de voyage il arriva à destination. Alors qu'il entamait une discussion avec l'Intendant Radamanthe, la nouvelle de la mort du Prince Berund arriva, chargée de tristesse. Mais ce ne fut malheureusement pas la seule. Une armée venant du Sud remontait le cours de l'Anduin, vers la Cité Blanche. Aussitôt, le caporal Murdock rassembla l'armée et l'amabassadeur, quant à lui se proposa pour aller à la rencontre de cette armée. Il partit juste aprèsl'accord de l'Intendant, accompagné de trois gardes et d'un héraut. Mais le voyage fut de courte durée. Aussitôt prononcées les formalités, l'ambassadeur haradrim (car c'était bien eux), déclara ouvertement attaquer le Minas Tirith pour récuprérer un objet qui se trouvait à l'interieur de ses murs. Sa phrase finie, ses hommes attaquèrent Sombre-chêne et ses gardes qui se sacrifièrent pour sauver l'elfe qui rentra aussitôt à Minas Tirith. Il rapporta les paroles du Hardrim à l'Intendant, qui pensa que cet objet pouvait en fait être Balthazar le Noir. Quelques heures plus tard, les deux armées se rencontrèrent sur les champs du Pelennor. Cette étrange bataille fut finalement gagnée par le Gondor, mais au prix de nombreuses vies. Durant le combat, Morgoth Eru, un elfe noir, combattit un des chefs Suderons qui l'emprisonna traitreusement dans un filet. Mais l'elfe fut sauvé par Silence, le chef de griffes d'Ammoth et stratège disparu depuis longtemps qui emporta avec lui Morgoth. Toutefois cet épisode de la bataille resta inconnu aux yeux de presque tous les défenseurs.

Sombre-chêne, de son côté, combattait et tuait, inlassablement. A sa grande surprise, il fut rejoint par Eleriol, son parrain. Tous deux combattirent en un duo meurtrier. Mais vint un moment ou l'ambassadeur vint en aide à balak, un mercénaire. Dans le combat, l'elfe fut gravement blessé et emporté hors du combat. Il fut soigné par un guérisseur elfe envoyé par Rustor pour lui dire que le général le rappelait à Gar Thulion. Le lendemain, il partait.


Sombre-chêne Signat11


Dernière édition par le Dim 28 Oct 2007 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyMer 3 Oct 2007 - 16:49
Une campagne en Forêt Noire


Sombre-chêne, acompagné d'autres elfes dont Eleriol et son guérisseur, remonta l'Anduin sur un bateau appelé Le Villageois. Durant les trois premiers jours de voyage, l'ambassadeur ne sortit pas de sa cabine, trop faible pour affronter l'air qui se rafréchissait avec la venue de l'hiver. Il ne quitta sa couchette que le dernier jour. Dès que l'embarcation fut arrivée, le petit groupe se mit en route. Le soir même, ils arrivaient dans la Forteresse Cachée. Là, Sombre-chêne retrouva Hataldir et le général Gelmiron. Le lendemain, ils repartaient vers la Forêt Noire pour attaquer les rénégats.

Après plusieurs jours de voyage, l'armée arriva àla lisière de la Forêt Noire et découvrit un village complètement détruit et dont les poutres noircies sontinuaient à se consummer. Les elfes rentrèrent dans la forêt et accoururent dans les tranchées. Quelque heures plus tard, les rénégats lancaient le premier assaut. Sombre-chêne, toujours incapable de combattre, s'occupa de diriger l'artillerie. Le combat fut rapidement gagné par l'armée de Gar Thulion, mais par la suite les vainqueurs durent essuyer les tirs des catapultes adverses. C'est pour cela que Le général Gelmiron, récemment renommé Erumelgos, décida d'envoyer deux groupes pour mettre hors d'état de nuire le pièces d'artillierie. Cette exépidition à laquelle participait Eleriol fut une réussite totale et la nuit suivante, la seule chose qui empêcha certains de dormir fut les tirs incessants des batteries alliées.

Le lendemain, une attaque visant à profiter du désavantage rénégat fut organisée. Il fut plannifié que, après des fagôts libérant des fumées allucinogènes soient envoyés, soixante-dix elfes protégés de ces fumées intervinssent en profitant des hallucinations des rénagats à causes des gaz. Alors que tout était en place et que les champions étaient en place (dont Sombre-chêne), des spectres surgirent et attaquèrent les elfes restés en arrière suivis de près par une armée d'hommes du nord.

Le combat fit rage plusieurs heures, et si l'armée de Gar Thulion n'était pas en désavantage numérique très important, elle était prise en étaut entre les deux armées, ce qui rendait la situation délicate. Mais le rapport de force fut à nouveau équilibré lorsque Firion, le roi du Rohan, et son armée rohirrim vinrent au secours de l'armée elfique. Après une nouvelle phase de combat sanglante, rénégats et barbares se retirèrent. Outre cette victoire temporaire, on remarqua l'action héroïque de Laurelin et de Kairi qui sauvèrent des enfants humains subissant un endoctrinement intensif.

Le repos fut de courte durée. Le lendemain, une nouvelle attaque ennemie fut lancée. mais elle fut achevée avant même que le corps à corps ne soit engagé : une dispute éclata entre Meovan, le seigneur du Nord, et Marawin, chef des rénégats. L'armée de gar Thulion en profita pour lancer une volée meurtrière sur l'adversaire tandis que les spectres tuaient les rénégats qui tenaient de fuir. Aisni la bataille fut gagnée, mais un goût amer resta néamoins dans la bouche de Sombre-chêne qui fut envoyé en Rhûn pour quérir l'aide des Orientaux, tandis qu'Eleriol restait pour aider Hataldir.


Sombre-chêne Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptySam 24 Nov 2007 - 12:32
Une visite diplomatique



Comme dit précédemment, Sombre-chêne fut envoyé à Blankânimad, le palais du roi de Rhûn pour tenter des les convaincre de s'allier avec eux. Après plusieurq jours de chevauchée, l'ambassadeur fut emmené auprès du seigneur qui écouta avec amabilité les paroles de l'elfe. Mais un autre camp l'avait déjà courtisé. Ainsi, jusqu'à maintenant neutre, il devait choisir de se joindre soit aux elfes, soit aux alliés de Melkor. Si l'échange de parole ne constitua pas une réussite totale pour Sombre-chêne, ce fut l'occasion de faire réfléchir le roi de Rhûn aux diverses possibiltées qui s'offraient à lui, et c'était bien mieux que rien. En effet, Orientaux de Rhûn et elfes avaient toujours été ennemis.

Mis gentillement dehors, l'ambassadeur, seul, se perdit dans les innombrables couloirs et escaliers du château. Après quelques minutes de déambulation, un majordome aux intonations orientales prononcées lui vint en aide et lui montré un couloir qui devait le mener à bon port. Mais Sombre-chêne, intrigué par l'aspect général du château, emprunta un escalier qui le mena à la plus haute des toures, et à la demeure de la maîtresse du roi, une elfe prisonnière depuis plusieurs centaines d'années. Elle lui proposa son aide par le biais d'un meurtre, ce que Sombre-chêne refusa poliment, mais il apprit tout de même un certain nombre d'informations.

La personne suivante que rencontra l'ambassadeur fut un noble soul. Après l'avoir "calmé", Sombre-chêne apprit que Morgoth avait été recussité et qu'un autre ambassadeur "pas beau" était venu "courtiser" le roi de Rhûn. Perdu dans les dédales du manoir, l'elfe finit par arriver dans des cachots humides ou un prisonnier ancestrale lui dit que la Bouche de Sauron, ou Amouth Asauron, était de retour en Harad, toujours aussi vil. Avait-il un rapport avec la résurrection du Seigneur Noir? De plus, il semblait qu'il était parti dans le nord. Pour quoi?

Après avoir monté deux escaliers, Sombre-chêne entendit les éclats de voix d'un orc, un ambassadeur, qui ne semblait pas entièrement satisfait de sa visite... même pas du tout. Après une brève altercation, l'elfe put continuer son chemin et retrouver finalement la sortie. Mais l'un des gardes, par mégarde (ahah le jeu de mot...), expliqua sa surprise de le voir en lui expliquant que les autres ambassadeurs, nombreux, avaient été convoqués pour une cérémonie où la "statue Grand Seigneur crier et bouger yeux". Surpris de ne pas être convoqué, l'elfe partit néanmoins et entama son voyage vers Minas Tirith.


Sombre-chêne Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyJeu 3 Jan 2008 - 12:15
A la recherche d'ombres



Eleriol, après la victoire sur les renégats, resta en Forêt Noire. Du moins juste quelques jours. Mais durant ces quelques jours, un noble du nom de Galathor vint le voir. Il était à la recherche d'un Irïon qui serait le fils d'une certaine Venia et d'un ranger. Mais au grand étonnement de ce dernier, Eleriol (dont le premier nom était Iriön, rappelons-le), après lui avoir révélé son premier nom, lui dit qu'il n'était pas ce fils, mais le ranger en question. sans donner plus d'explications, il remercia Galathor qui repartit vers Minas Tirith. Le vieux ranger resta de longues heures à réfléchir sur ce que ces révélations signifiaient. l'heure de la vérité approchait.

Ce trouble fut peut-être la cause de sa participation anonyme au voyage de Hataldir parti à la recherche des spectres qui s'étaient joints aux renégats.

Ils chevauchèrent jusqu'à l'Anduin pour ensuite bifurquer vers le Nord en longeant le fleuve. Là ils tombèrent sur d'étranges traces qui traversaient le cours d'eau et se dirigeaient vers l'Ouest, vers les Monts Brumeux. mais le caporal décida de ne pas les suivre et continua sa route. C'était sans compter sur un marais qui s'était étendu sur la rive gauche de l'Anduin. Le groupe traversa le fleuve pour avançer plus rapidement. mais à peine une centaine de mètres plus loin, deux corps gelées se présentèrent à eux. Ils semblaient avoir été tirés sur plusieurs kilomètres depuis les Montagnes. les sept elfes suivirent cette piste et commencèrent l'ascension. Tandis qu'ils avançaient dans un large vallée qui allait en se rétrécissant, deux éboulements les bloquèrent, leur empêchant de continuer ou de reculer avec leur montures.

Et ils le virent, le spectre qu'ils cherchaient. Celui-ci joua avec eux, volant juste au-dessus des elfes. Mais l'un deux s'avança et brisa l'illusion. Reconnu par Hataldir comme étant Eleriol, il leur expliqua que le spectre jouait avec eux, que tous ce qui les avaient incité à prendre telle ou telle décision avaient été monté par la créature pour les amener ici. Et ce par simple goût du jeu. Il dit également que le marais et le spectre qui avait disparu à l'instant étaient des illusions, qu'on jouait avec leur pensées.

La nuit tomba, sans qu'aucun plan ne soit élaboré, et l'ombre qu'il cherchaient se présenta à nouveau, chargée de haine. Elle avait réussi à tuer un des sept elfes. Presque aussitôt, un violent combat s'engagea entre le spectre et Hataldir qui n'avait pu trouver le temps de prendre l'eau de Lorien. Autour de lui, tous ses compagnons étaient immobilisés par on ne sait quelle magie, sauf Eleriol qui tentait de s'emparer de la fiole.

Au même instant, un autre elfe apparait, ressemblant en tout point, lui aussi, à Eleriol. Lequel était le vrai, lequel n'était qu'illusion? Il s'avéra que le réel était celui qui venait d'arriver, l'autre n'ayant été créé que pour détruire le présent de Gelmir. Hataldir détruisit l'illusion, et après un duel acharné, parvint finalement à faire disparaitre le spectre, alors que ses compagnons sortaient de leur immobilité.

Eleriol emmena Hataldir dans les hauteurs des pics et lui raconta sa vraie histoire, son vrai lien avec Sombre-chêne, puis il disparut, laissant le caporal retourner auprès des siens.

Impossible de dire ou se trouve désormais le vieux ranger.


Sombre-chêne Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptyMer 20 Fév 2008 - 12:30
Le meurtre des deux elfes et un leurre


Une fois arrivé à Minas Tirith, Sombre-chêne se dirigea directement vers le palais pour discuter des ses découvertes avec le roi de Gondor. Tous deux arrivèrent à la même conclusion : le Mal se relvait de ses cendres, et bientôt, tous les peuples libres devraient à nouveau tirer l'épée ensemble pour que l'ombre laisse la place à la lumière. Il furent rejoins par Rustor qui leur exposa son plan...

L'entretien fini, l'elfe se rendit chez Mithrandir, ami qu'il n'avait pas vu depuis la compétition entre elfes et nains. Il se racontèrent leurs aventures, puis abordèrent un problème qui était la raison première de la visite de l'ambassadeur à la Tour. Quelqu'un avait chargé l'assassin Hasharin d'éliminer Rustor et son second, Sombre-chêne. Heureusement, le haradrim faisait partie de la guilde de Mithrandir et il lui rapporta la mission qu'on lui avait confiée. L'assasin, le mage et l'elfe élaborèrent un plan : pour piéger le commanditaire et savoir s'il agissait de son propre chef, Hasharin allait simuler le merutre des deux elfes en publics. Toutefois, il en serait ainsi pour l'ambassadeur, mais pas pour l'autre elfe. En effet, il avait été décidé que tout le monde devait croire à la mort du prince, et ce pour une période indéfinie. Rustor serait remplacé par un autre elfe condamné à mort qui serait rendu méconaissable grâce à de l'acide.

On opéra donc. La mise en scène fut un succès, et le commanditaire fut piégé dans le magasin de hasharin. Là, il avoua avoir été payé par un certain Sarcha pour cet acte.

De retour à la tour, on parla des conséquences de ces révélations et on fit les préparatifs pour l'attaque sur Minas Tirith qui s'annonçait : un gigantesque armée de Suderons et de hardrims se dirigeait vers la Cité Blanche. Mais à la plus grande surprise de tous, cette gigantesque armée ne s'arrêta pas devant les murs de la Cité Blanche et poursuivit sa route vers le Nord.

Après de rapides préparatifs, le Gondor en fit autant.


Sombre-chêne Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne EmptySam 24 Mai 2008 - 14:00
Direction le Nord


Sombre-chêne s'était joint aux troupes de l'Arbre Blanc. D'une lettre de l'elfe de Blankânimad, il avait appris que Rhûn s'était rangé aux côté de leur ennemi. Sombre nouvelle... Le voyage jusqu'à la Cité de Fondcombe, où un conseil devait se tenir, se passa sans encombre. La nouvelle leur parvint que les Rohirrim, aidés des Haradrims de Nimrod, avait résisté à l'attaque de l'armée du Sud, celle-ci en avait été légèrement amoindrie. Un banquet regroupant les vainqueurs et les Gondoriens eut lieu dans la Cité d'Or, puis l'Armée reprit sa route, encore grossie. Après une brève escale en Isengard, la légion arriva enfin à Fondcombe.

Le conseil ne se fit pas attendre, et chaque représentant des peuples parla. Des hypothèses furent émises, de rêves rapportés. On utilisa même l'un des palantiri, dans l'espoir de recueillir des informations, sans grand succès. L'identité de l'ennemi commun restait toujours inconnu, mais une chose semblait évidente pour tous : pour l'éradiquer, ils devraient combattre de front, unis. Elfes, nains et humains se séparèrent pour se préparer, et bientôt l'Armée Unifiée partit pour le Royaume d'Aldarion, tandis qu'un groupe de mages partait pour Fangorn pour demander l'hospitalité à son Gardien.

L'Armée s'était donc mise en marche. Sombre-chêne eut l'occasion de discuter avec Hataldir. L'ambassadeur avait en effet rencontré Eleriol à Minas Tirith et avait appris la vérité à propos du lien qui les unissait. Leur conversation fut cependant interrompue par la découverte des ruines de Bree. Après une rapide recherche de survivants infructueuse, l'armée reprit sa route, un poids sur le coeur.

Annuminas fut finalement atteinte, et les troupes du Seigneur Aldarion se joignirent à l'Armée Unifiée. Le voyage se poursuivit vers le Nord, et la Bataille finale commença.

Le premier choc avait été violent, et malgré toute la hargne dont pouvait faire preuve les Peuples de l'Ouest, l'ennemi semblait toujours aussi nombreux. Les Orcs, les Trolls, les Semi-Trolls, les Gobelins, les Barbares du Nord de Meovan et même des Haradrim. L'ambassadeur réussit d'ailleurs à tuer l'un des Lietenants Noirs adverses, originaire du Sud : Far'Nhil. L'un des poisons fit néanmoins s'évanouir l'elfe, qui eut juste le temps de voir le Rhûn se joindre aux Peuples Libres. Les combats semblaient tourner en la faveur de ces derniers. Mais cette impression fut rapidement une illusion lorsqu'un dragon vint se joindre à la partie, accompagné des même spectres qu'en Forêt Noire.

Sombre-chêne fut rapidement guéri. Les combats avaient cessé, pour une trêve qui fut toutefois de courte durée. Alors que les dirigeants de l'Armée Unifiée s'étaient réunis, le dragon surgit à nouveau et les isola, accompagné de son premier général, Xaphan, et de Meovan.La lutte s'engagea et se solda par la destruction du collier par le dragon. Les spectres, libérés, tuèrent ce dernier. Meovan et Xaphan avaient trouvé la mort. Les ennemis se dispersaient.

Mais Sombre-chêne avait eu le visage brûlé par le souffle du dragon.


Sombre-chêne Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sombre-chêne Empty
Sombre-chêne Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ruelle sombre
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» Plume Sombre [Journaliste]
» Morwën, la dame sombre
» Un sombre complot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Communauté - :: Registres :: Créer Vos Personnages-
Sauter vers: