Le matin de l'envol.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Le Mort
Capitaine Pirate
Le Mort

Nombre de messages : 327
Age : 24
Localisation : Dans mon trous a rat
Rôle : Glandeur professionel

~ GRIMOIRE ~
- -: Haradrim
- -: 21
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyJeu 1 Mar 2007 - 17:27
Darkblade était euphorique:il avait enfin une occasion de tuer le dimbar et d'ammasser les 10000£ promises!Il se trouvait non loin du dimbar,et avait envoyé ses hommes mettre discrétement les gardes du dimbar hors d'état de nuire.Il s'approchait lentement du dimbar immobile,et leva son poignard...A ce moment,une fléche traversa son bras qui portait la dague.Il recula de 3 pas,trébucha,tomba,se releva.Il se vidait de son sang.La flèche avait du lui traverser une artère...Il lança la dague mortel dans le dos du dimbar...

Il s'évanouie avant de voir la suite...

Hrp//pour mieux comprendre,voir-la caserne(villes du desert)-cavalcade vers l'harnen(desert d'Haradwaith)-le campement d'El dimbar(desert d'haradwaith)\\Hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchie
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
Jegor Kaël

Nombre de messages : 947
Age : 29
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyJeu 1 Mar 2007 - 20:52
La banniere etait flamboyante dans la nuit, une torche elle même...
L'elfe etait terrible, plus du tout un elfe noir avec cette enseigne de lumiere pur...l'aura des valar etait vraiment un grand cadeau...
Morgoth avait apercu le Dimbar et deux des 5 Numenorien restant avec lui...
Un hommes s'etait ecroulé derriere lui...
Mais la charge continua, et percuta le mur de lance, plusieurs cavaliers furent arreté, voir même un nombre assez consequant, mais la cherge continuait et les piquiers se faisaient submergé, par les troupes et par la lumiere...
Morgoth changea les positions de ses soldats, cette fois ci ils allaient contourné sur le coté, et ceux qui etait a terres combatterai comme il le pouvait...
Morgoth n'avait qu'ne seul idée, Se venger...
-Tirez!!!!!!!!!

Les archer de cavalerie, tirèrent sur les ennemis les plus proches, autres que les piquier squi etaient pris au corps a corps...
Quel reaction aura l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyVen 2 Mar 2007 - 12:01
Florandor et l'armée suderone chargeait vers Gondor, le contact fut fracassant, les 2 cavaleries semblèrent vouloir s'escalader et le combat qui s'en suivit fut épique, lance contre, lance, épée contre sabre, les cavaliers du désert rencontraient les chevaliers de Gondor.
De son coté Arzadat eu la désagréable surprise de constater que sa garde était décimée, un poignard vola et se ficha dans l'encolure de son cheval, qui s'effondra presque aussitôt. Il comprit que s'il avait été touché, c'en était fini de lui. Il se retourna, 10 pillards repartaient au galop en traînant un homme, visiblement blessé. Pas de trâce de l'assassin... Il ramassa sa bannière, et partit en courant rejoindre l'unité de fantassin la plus proche. Son arrivée eut pour effet de resserrer les lignes, mentalement, face au virage de la cavalerie d'Harondor il ordonna à ses trolls de passez par l'arrière pour tomber sur la cavalerie par le flanc, les trois monstres se mirent en branle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mort
Capitaine Pirate
Le Mort

Nombre de messages : 327
Age : 24
Localisation : Dans mon trous a rat
Rôle : Glandeur professionel

~ GRIMOIRE ~
- -: Haradrim
- -: 21
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyVen 2 Mar 2007 - 16:52
Darkblade se reveilla lorsque de l'eau lui atteri sur le visage.Un des pillards lle lui avait jeté dessus.
Il se releva aussitot.Son bras était bandé.

-Ou sommes nous?!!demanda il avec fureur.
-Au campement,chef.La bataille n'est pas loin...
-Bande d'incapables!Il fallait tuer le dimbar!Donnez moi immédiatement un arc!
-Tenez...

Darkblade l'arracha des mains du pauvres pillard et versa les quelque gouttes restantes de poison sur les flèches.

Il ne faut pas qu'on le rate...

-Prenez tous un arc,une flèche empoisonnés chacun,on y retourne!

Ils reprirent la direction de la battaille.

-Là!Le dimbar est au milieu de ce bloc d'infanterie!Les cavaliers sont éloignés,c'est le moment!Planquer vous derriere les dunes,caché sous le sables,on ne nous verra pas!Et pillonez les gardes!Visez le dimbar dès que la voix est libres!!


Les pillards obéirent.Les soldats,surprit de voir une attaque par derriere,commencèrent a paniquer.

Là!Une ouverture!Il est pour moi!

Darkblade tira.La flèche se dirigea droit vers le crane du dimbar...7 autres suivait le meme chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchie
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyVen 2 Mar 2007 - 18:18
Radamanthe put constater qu'il n'y avait rien d'anormal dans les schémas de bataille, rien de nature à déstabiliser les troupes par son originalité et que tout cela était vraiment une simple charge, violente et meurtrière, comme on pouvait s'y attendre, même si l'affrontement entre cavaliers et piquiers rendait celle-ci plus risquée, tant, au vu de l'avantage de la monture des rebelles mais de celui que la longue lance des ennemis, c'était uniquement la compétence des combatants qui faisait la différence, tout étant équilibré.
Le Bourreau esquissa une grimace en voyant l'empressement de Morgoth. Et si sa furie leur faisait perdre des hommes ?

Mais il ramena son attention sur ce qu'il y avait devant, à la gauche du champ de bataille, c'est à dire les premiers groupes de cavaliers ennemis, ainsi ils auraient aussi des adversaires redoutables pour casser leur charge.
Radmanthe se redressa, et de ses yeux gris, perçants, il fixa la trajectoire exacte de ceux qui venaient en face de lui. Avec l'élan, le capuchon ocre de son manteau se rabattit, révélant ses cheveux sombres, qui flottaient un peu au vent. Il ne portait pas de casque, mais cela ne l'aurait guère aidé en cet instant. Son armure elle, était toujours cachée sous sa cape, tout aussi efficace là-dessous. Il avait l'air tout à fait comme n'importe qui d'autres, pourtant il conaissait les enjeux, les significations et des plans de cette bataille.

Le choc arriva. La cavalerie de Gondor rencontra celle du Sultan. Derrière, l'infanterie de la Cité Blanche était prête à intervenir quand la situation gagnerait en clarté.
Gondor avait l'avantage du nombre, sans doute aussi de l'équipement.

Devant lui, un cheval chuta. Contre toutes ses attentes, il parvint à faire dévier légèrement sa monture pour éviter la collision. Il arriva alors dans la mêllée. Les capitaines de Gondor menaient tout cela correctement.
Malgré que sa hache ne soit pas un instrument des plus efficaces dans tels cas, il put décrocher la tête du premier suderon venu.

Le combat était vraiment lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
Jegor Kaël

Nombre de messages : 947
Age : 29
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyVen 2 Mar 2007 - 20:44
La cavalerie avait fait un bon ménage dans les rangs des piquiers et le retour avait ete fraquassant, les piquier et les pillards n'etaient pas assez nombreux...
La cavalerie devia donc vers les soldats de Nimrod et les autres, mais la vrai charge se trouvait a la suite de la cavalerie...
Les mumakil chargèrent a leur tour car la cavalerie etant passé sur le coté de l'armé adverse, les pachidermes avait champs libre de detruirent tout sur leur passage...
Morgoth fit une folie que son agilité lui permi de controlé, il se joingni au bêtes dans leurs charge, avec quelques cavaliers aguerris et surtout courageux, mais Morgoth les avaient enflammé...
Des fleches volèrent des Mumakil et fit tomber quelques rangs d'ennemis...
"Tout se passe comme prevu, il ne manque plus qu'a mettre le Dimbar en valeur et surtout Seul" pensa l'elfe...
mais sa vu lui permis d'apercevoir des mouvements derrieres les dunes plus loin.
"Surment des renforts!!! Temps pis se n'est pas quelques hommes qui feront la difference..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptySam 3 Mar 2007 - 12:14
Ce que l'elfe avait vu, ce n'était pas que les 10 hommes de Darkblade,mais bien le reste de l'infanterie ennemie qui formait les rangs. Au mileu de la bataille, Arzadat vit des flèches abattrent tous les hommes proche de lui. une flèche se ficha dans son casque, il sentait la pointe qui lui titillait la chair. Il la retira, la matière visqueuse ne laissait aucun doute sur ce que c'était. Il donna l'ordre à un des trolls de passer derrière les dunes. Deux fois en une heure de bataille, quelle folie haibtait son assassin. Il sentit qu'une goutte avait pénétré, bien arrangé, il risquait de tomber évanoui en pleine bataille... Il repartit à la charge, s'insérant auc oeur d'une ligne, et eut la désagréable surprise de voir une patte de Mumak le frôler. Il eut alors une idée horrible, courut au milieu de spattes du géant ramassé les flèche ssur les corps de ses compagnons et les planta dans une patte arrière du monstre qui stationnait au dessus de lui. Il eut juste le temps de courir... Fou de douleur l'animal commença à se blancer, envoyant ses passagers en tout sens, hors de contrôle il repartit à la charge en sens opposé, et s'effondra juste devant l'infanterie d'Harondor, laissant une trainée ouverte dans la cavalerie derrière lui.

De son coté Florandor apprécia la charge de Gondor, des hommes francs, pas le temps de grande stratégies et coups foireux, une bataille comme seul le sang de Numénor pouvait en mener. Il entendit au loin un barissement de Troll, et ne put s'empècher de constater à 200 mètres le duel épique engagé entre un olog-haï et l'équipage d'un mumakil, dont la monture semblait terrorisé face à cet immonde chose surgie de la nuit. La nuit, l'aube serait plus exact. Le soleil commençait à se lever, loin là-bas. IL repartit à l'estoque...

----------

Sur les murs un autre prince de Harad gardait les dents serrées quand un messager vint le déranger.


Dernière édition par le Dim 4 Mar 2007 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mort
Capitaine Pirate
Le Mort

Nombre de messages : 327
Age : 24
Localisation : Dans mon trous a rat
Rôle : Glandeur professionel

~ GRIMOIRE ~
- -: Haradrim
- -: 21
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptySam 3 Mar 2007 - 15:17
Les flèches se plantèrent avec un bruits de métal froissé dans le dos du Dimbar.Celui-ci s'effondra,raide mort.

Touché...

Darkblade chuchota au hommes a coté de lui:

-A mon signal,on passe de l'autre coté de la dune et on fait comme si on avait rien vu.On va attendre la fin de la bataille pour rentrer a dur'zork...Le prince méakil nous récompensera comme il se doit...

Darkblade sortit dérriére la dune.Il se débarrassa de son arc et s'avança vers les troupes du sultan.

-Holà!Que ce passe-t-il?
-On a tué le dimbar!N'avez vous pas vus par ou ils sont partis?
-Enfer!Le dimbar!J'ai vus une petite troupe partir vers le sud.Poursuivez les!Donnez moi le corp du Dimbar,je vais lui offrir une sépulture décente.
Saleté de rebelles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchie
Silence
Citoyen
Silence

Nombre de messages : 1209
Age : 33

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 42 ans
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptySam 3 Mar 2007 - 16:43
Projection. Sifflements. Clameur.
Le matin de l'envol. - Page 2 Walloffire-web


Trois mots pour décrire une tournure brève mais sensible dans la bataille. Plus sensible que l’aurait espérer Ronfleur qui grimaça d’insatisfaction face au résultat de son plan méthodiquement calculé.
Plusieurs boulets de catapultes furent envoyés au dernier rang de lignes ennemies. Leur impact fut minime, leur chargement comportant de grandes quantités d’huiles qui gicla partout et recouvra aussi bien les dunes que le dos des hommes à proximité. Alors même que les dernières gouttes entamaient les derniers centimètres de leur chute, une pluie de flèches enflammées siffla au même point d’impact. Plusieurs traits furent inutiles, empalant des soldats du Dimbar à la place. Cependant, la multitude atteignit son but et le tout s’enflamma, créant un mur de feu à l’arrière des lignes ennemies. Alors même que l’ennemi ne commençait qu'a comprendre ce qui se passait, d’autres projectiles furent envoyés dans le foyer de flammes. Cette fois-ci, ce furent des javelots de balistes comportant des artifices –qui provenaient d’ailleurs de Minas Tirith- qui donnèrent une nouvelle dimension aux chaos enflammé. Des projections de feux se dispersèrent dans l’arrière des rangs ennemis en un rythme et intensité aléatoire, selon les artifices qui avaient été chargés. Cet ajout spectaculaire eut le plus d’impact du coter de la cavalerie ennemie don les montures s’animèrent d’une sorte de rage envers leurs cavaliers, paniquant devant les projectiles de feux qui volaient entre leurs rangs, enflammant leurs crinières et selles…

Ronfleur ne semblait pas satisfait du rendu de l’opération. Il avait espérer mieux. Une touche manquait encore au spectacle… Venin était-elle prête ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyDim 4 Mar 2007 - 12:57
2ème salve, cette fois, il prit tout, gloire à numénor pour ses vieilles armures, Il ne se reléverait pas il le savait mais il aurait sa vengeance... Il rampa... Doucement, un mouvement trop brusque aurait amené le poison à son coeur... Il communiqua une dernière fois avec les 2 trolls, surpris il constata que la volonté de son maître agissait déjà en eux. Alors il leva le bras, un soldat près de lui s'approcha.
Pour..suivez...les...
Il retint son souffle, Alors, enfin il rencontrerait Mandos, et attendrait la fin du monde libéré de ses chaînes. Il s'apprétait à partir.
Une demi seconde après il vit un enfer de flamme se déchainer derrière lui, les arrières étaient coupés. Puis il vit le visage du soldat qui le dévisageait, un des pillards arrivés la veille, un aide de camp lui avait dit qu'il le cherchait.
La rage, la frustration peut-être... Il s'était juré de ne jamais l'invoquer...De ne jamais passer entièrement à son service, mais son serment ne pouvait s'achever ainsi, sous les flèches d'un lâche!!

Pardonne moi car j'ai failli, mais sauve moi car je peux te sauver.
L'anneau à son doigt se serra, le septième anneau des nains, reçu en marque d'allégeance à "Amouth" insinua son pouvoir dans chacune de ses veines.
Il se sentit lèger, comme si son corps ne sentait plus rien, le soldat qui le veillait semblait ébahi... Il regarda sa main gantée de fer qui ne portait plus aucune marque, il ne sentait plus le poison dans son corps, il se releva, constatant qu'en fait il ne se relevait pas, il changeait de position, il était un spectre, un esprit servant, lié à la volonté d'Amouth, qu'il entendait maitenant en pleine bataille.Il savait déjà que l'homme qui l'avait forcé à ce choix était celui dont les grands yeux ébahis regardait son corps disparaitre


TUE L'ELFE!!! TUE LE!!! EFFACE LE DERNIER DES MARQUéS!!!


---------------


Florandor entendit Les cris de rages, l'explosion, et dans les flammes une dizaine de formes qui s'enfuient... Et la bannière du Dimbar au sol... Alors, Alors.. Ils avaient réussi... Euphorique il repartit de plus belle à la charge, ses hommes avaient le dessous, mais les Suderons commençaient à ceinturer le champ de combat, Les haches allaient commencer à bucherôner.



----------------

Le seigneur Jolnir...
Monsieur... Du clan al-Khader...
Il arrive de Lond nurnen à l'instant, il a 3000 fantassins de Rhûn avec lui... Il accepte les conditions de soumissions à la coalition pour sa personne et demande d'en exempter ses soldats.

Il pleurait, Meakil pleurait, Lond Nûrnen, Les exilés, devenus seigneurs de leur lieu d'exil revenaient avec des troupes fraiches...
Béni sois son nom, Qu'il renforce le flanc droit des fantassins Haradrims
Faites dire à Ronfleur, l'homme qui dirige les unités d'artillerie, de faire empaler ses trolls, pour l'amour des Valars!

Ya!


Dernière édition par le Dim 4 Mar 2007 - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
Jegor Kaël

Nombre de messages : 947
Age : 29
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyDim 4 Mar 2007 - 13:49
Morgoth continua sa course, cette fois ci il sortit du rang des mumakils qui commencaient a faire des degats, mais separés...
Il chargea un homme seul, dont le bras droit partit avec quelque cotes, l'homme s'effondra...
L'explosion et les flammes suprirent l'elfe noir, qui ne s'y attendait pas...
Il jura :
-Mais qu'est ce que sa vient faire ici ca??? C'etait pas dans mes plans!!!
Mais a se moment il vit le Dimbar s'effondré :
-NOOOOOOOOON, il etait a MOI!!!!!!!!!!!!!
Morgoth chargea vers le corps, tuant les opposant de son passage, allier ou ennemis...
Quand il arriva au prés du corps celui ci avait disparu, mais une fleche tua le cheval de Morgothqui faillit chuter, mais se reprit au dernier moment retombant sur ses jambes, lachant par contre la banniere...
Il la reprit, et scruta autours de lui...ou est il???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyDim 4 Mar 2007 - 14:09
Le spectre qui avait été Arzadat jugea le moment opportun pour terminer , bien involontairement sa transformation. Il reparut, ombre pâle en armure de temps si anciens que seul quelques un s'en souvienne sur toutes les terres d'Arda... Il vit que l'elfe était venu de lui même.
Salut à toi Silindë Cerebrindal, Ne me reconnais tu point, il fut un temps ou nous partagions notre malheur, quelque part dans les tréfonds D'Angband...

//hrp// A la demande de Morgoth, je dois assurer le duel entre les 2, puisqu'il est absent.//hrp//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mort
Capitaine Pirate
Le Mort

Nombre de messages : 327
Age : 24
Localisation : Dans mon trous a rat
Rôle : Glandeur professionel

~ GRIMOIRE ~
- -: Haradrim
- -: 21
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyDim 4 Mar 2007 - 18:41
Oulà!C'est quoi cette chose?

Ce n'était pas prévus dans les plans.Il avait tué le Dimbar,mais son corp avait disparus et ce spectre était apparus a sa place.Logiquement, son contrat était terminé...Pouvait-on considéré cette chose comme étant El Dimbar?

Bien.On va donc attendre la fin de la bataille bien planqué et on se fera payer après par les reblles(si ils survivent).

-On...On se replit...dit il faiblement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchie
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyDim 4 Mar 2007 - 20:20
Radamanthe se stoppa net un instant pour émettre un sifflement d'admiration devant les explosions. Décidemment, les Griffes étaient fortes, très fortes.
Mais elles avaient surtout semés le carnage parmis les soldats entourant de plus le Dimbar, ceux de l'est.
Or, lui, se battait à l'ouest.

Et, même si il avait pu voir Florandor, ce qu'il ne pouvait, il aurait compris pourquoi il se réjouissait, ou tout au moins gardait espoir.
La maigre cavalerie évitait donc la bataille pour tenter des les encercler. Et, malgré ses pertes, elle réussissait petit à petit. Et Radamanthe, comme tant d'autres qui était suffisamment en arrière de la bataille, l'avaiant vu.

"Sur le gauche ! Il ne faut pas se laisser dépasser, il faut les empêcher de nous encercler"

Ce cri était en direction des différents capitaines, le message se répercuta.

Radamanthe fut soulagé quand les troupes agirent en conséquence. Ils coupèrent de plein fouet l'élan ennemi.
Mais il pouvait savoir que les ennemis continueraient, bien que cela avait réduit leur progression.

D'un coup de hache bien placé, il faucha un cavalier qui participait à une percée. Comme on pouvait s'en douter, un autre suivait.

Il ne put porter aucun coup, une flèche ayant perforé son bras bien vite, lui faisant lacher son arme.
Mais il percuta la monture du bourreau.
Celle-ci resta debout, bien que chancelant, mais son cavalier, Radamanthe, envoyé de Gondor, chuta.
Le cheval de l'haradrim s'écroula sur un mur de lance, l'autre tomba aussi.

Et Radamanthe gisait sur le sol, entouré des combats, les sabots des chevaux passant près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyLun 5 Mar 2007 - 23:49
Les 2 êtres se faisaient face, Silindë Cerebrindal dévisagea le spectre, il ne pouvait que deviner sa forme, Le Dimbar ajouta:
Les tortures de Melkor en ont perverti, et toi, toi tu as résisté... Tu es un marqué comme moi, un évadé d'Angband, un maudit! Et comme dernier de ceux qui peuvent encore témoigner, tu dois mourir, wa Melkor Jedroka!!
On eut cru qu'il invoquait une vieille formule ou quelque chose, l'elfe sembla déjàmoins lumineux, le Dimbar trancha de sa lame la hampe de la bannière,
la lumière sembla s'effacer de Silindë qui redevint un semblant de l'ancien Morgoth Eru de par l'apparence, son regard s'enflamma.. Il n'ajouta ps un mot, il leva son épée. Abattit dans le vide, traversant le corps sans consistance de son adversaire.

Ainsi tu t'es trahi à ce point.
Ils estoquèrent, autour d'eux le massacre et les flammes, une vision de fin du monde. L'aube effaçait les ténèbres. Arzadat avait comme oublier ce détail. Quiconque voyait l'elfe eut dit qu'il se concentrait, il sembla lui aussi s'effacer, et alors le duel redoubla d'intensité, dans le semi monde des ombres, 2 volontés luttaient par l'épée. Morgoth fini par déchirer les voiles de son adversaire, et tous deux révélés ils luttèrent encore un peu. puis il y eut une explosion. Le soldats aux alentours sursautèrent, au sol gisait le Dimbar mort et un morgoth mal en point.
Ils venaient d'un endroti où le temps n'a aucune importance, peut-être avait il combattu mille ans ou quelques secondes, mais ses blessures coulaient d'un sang noir, et dans sa tête il entendait un message, qui se répétait inlassablement:

Le dernier des évadés, signera son retour... Va...

--------------------

Florandor vit l'homme qui semblait mener les troupes de Gondor s'effondrer, il s'en atrista, un adversaire de valeur sans cheval, c'était comme une corne de gazelll sans pistache, aucun plaisir à le tuer. Il s'approcha du blessé, jeta bas, fit signe à 5 soldats de les entourer. Aucun soldat de Gondor ne semblait préoccuper de la situation de leur général. Il lui parla:
Je désirerais vous combattre ne duel, un tel commandant mérite mieux que de mourir sous son cheval.


---------------------------


Meakil avai tvu la bannière se briser, puis cette explosion, les soldats tout autour éjecté sur 20 mètres, et les 2 corps gisants au milieu du champ de bataille... Personne ne semblait vouloir approcher , il soufrait, si cet elfe allait mourir c'était pour lui. Il fit un signe, on lui amena rapidement Beowulf en bas des remparts. Il partit au galop vers les corps, entorués d'un vingtaine de cavaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyMar 6 Mar 2007 - 22:45
Douleur. Douleur et confusion.
Son bras gauche le faisait souffrir. Il avait dû être écrasé par son propre corps. On peut-être pire, mais il ne l'espérait pas. Son regard resta voilé un instant. Sa tête lui tournait mais finalement, il put reprendre ses esprits et ouvrir les yeux. Son bras ne saignait pas. C'était déjà ça, il en déduisait que rien ne lui était passé dessus.

Finalement, quel dommage qu'il ne se démarque pas des autres par ses habits. Tout autour de lui, régnait le chaos et il était ignoré de tous, alors qu'il restait le seul pesonnage a avoir été nommé personellement par le Roy, les autres n'étaient que nobliaux inconnus de la plupart. Et pire que tout, conformément aux ordres, les soldats se déportaient sur la gauche pour freiner la progression haradrim. Cela avait l'avantage d'écarter les sabots des chevaux fougueux de lui, mais il restait quasi à découvert. L'homme qui 'anvançait ne l'avait pas raté.

Si richement habillé. Etait-il possible que ce soit le sultan ? C'était un fameux honneur que de lui proposer cette offre mais en même temps une fameuse occasion de mourir. Mais c'était préférable à tout ce qui pouvait l'attendre d'autre.
Quelques gondoriens étaient toujours là, impressionnés par l'apparition. Les deux petites troupes étaitent toutes proches et pourtant tout était immobile. On attendait une réponse.

Radamanthe se releva. Finalement, seul son bras le faisait vraiment souffrir et par chance, ce n'était pas celui avec lequel il combattait principalement.

Tout se bousculait dans sa tête, il était seul devant un maître, sa hache légère et antique en main. Il restait de marbre, mais malgré son calme habituel, il était profondément anxieux. Souvenirs, souvenirs. Il ne partirait pas avant d'avoir revu la Cité Blanche. Et sa famille. Il se le jura.

"J'accepte cette offre..."

Dit-il calmement. Il attendait d'éventuelles règles, il ne conaissait rien aux coutumes du harad.
Sinon, sa hache était prête, sous le repli de son manteau, un poignard ouvragé, les armes avec lesquelles il avait toujours combattu. Et qui allaient mener le combat le plus prestigieux qu'il avait jamais eu l'occasion de disputer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyMer 7 Mar 2007 - 1:05
Meakil traversa comme un flèche, son porte bannière l'aperçu et se détacha, la 20 taine de cavaliers approcaient des 2 corps, le reste de la bataille se poursuiviat, plutôt à l'avantage des assiégés, mais les flammes commençaient à faiblir, et bien qu'un troll ait disparu, il en restait deux sur le champ de bataille, un qui gravement blessé tentait de terminer son mumak, mais l'autre pouvait s'en donner à coeur joie. Ils arrivèrent sur les corps, le Dimbar gisait, en fait , sa tête gisait, le reste de son corps ressemblait plus à une flaque rouge. Ils jetèrent bas, l'elfe respirait encore, la bannière semblait rayonner, et lui transmettre un peu de sa lumière. Mais il ne tiendrait plus très longtemps.

Adjed, ramenez le à la cité, Toi, Rachid, tu ramasses la bannière, youssef c'est ça?
Ya, Saydy.
Tu repars avec moi, WAHARAD!
Le groupe se splita, Meakil n'avait d'autre choix que de prendre le commandement des troupes d'Harondor. Il commença par rejoindre l'arrière de la ligne principale d'infanterie, là, les hommes commencèrent à hurler de joie, deux bannières et le Mahdi... Ils reprennaient espoir après la catastrophe de la dernière demi-heure, malgré que l'aube semblait ne pas affecter les trolls.



--------------------------------


Florandor eut salué un tel courage chez ses alliés, la déflagration qui avait tué le Dimbar ne lui disait rien de bon, mais que les troufions s'entretuent, les hommes d'honneur se battent ici.
Lame contre lame, fer contre fer, une seule arme. Je suis Florandor Ben Elros Ar-Pharazon VII, Roi de numénor en exil et Sultan de waithelaj. Il est toujours heureux de rencontrer un homme de valeur sur un champ de bataille. En garde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyMer 7 Mar 2007 - 14:40
Radamanthe se tenait droit, certains auraient dis fier, une étrange lueur dans ses yeux.
Il n'avait rien à perdre, presque encerclé comme il était. De plus, même son échec n'aurait que peu de conséquences sur le déroulement de la bataille, le courage tes gondoriens n'en serait pas affecté, il passait presque inaperçu.
Par contre, si la mort de l'autre arrivait, c'était là une opportunité incroyable.

Il dégrafa sa cape, celle-ci ne ferait que le gêner alors qu'elle ne le protégerait pas.
Il jeta son poignard à terre et leva sa hache.

"J'espère qu'une telle lame vous convient, Sultan. Moi, Radamanthe, proche du Roy de Gondor, suis honoré, même s'il faut en finir. Je suis prêt."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mort
Capitaine Pirate
Le Mort

Nombre de messages : 327
Age : 24
Localisation : Dans mon trous a rat
Rôle : Glandeur professionel

~ GRIMOIRE ~
- -: Haradrim
- -: 21
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyMer 7 Mar 2007 - 17:04
Darkblade souffrait.Atrocement.Il avait a peine eu le temp de dire ses ordres qu'une onde de choc venu de nulle part le propulsa vers les murs de Dur Zork,ou la battaille faisait rage.Il avait le corp presque entierement brulé,sa peau commencait a fondre,et ses cheveux brulait.Apparament,une seule chose le maintenait a pau prés vivant.Des mots qu'il disait inlassablement,et presque inaudible tant sa voix était faibles...

10 000 pièces...d'or...10 000 pièces d'or...

Il s'approcha en ranpant d'un cadavre près de lui.Il fouilla ces poches.

Or...Or..!

Une lueur de folie émanait de ses yeux...Il n'avait plus toute sa raison...Il avait subi ses souffr'ances pour l'or...Dans son ésprit tourmenté,,si il avait fait de tel sacrifices,c'était que l'or était sa raison de (sur)vivre...Il passerait désormais sa vie a chercher l'or,où qu'il soit...
Du moins,cet avenir se profilait a toute vitesse...

Sa poitrine lui faisait atrocement mal.Il leva un peu la tete.Deux de ses cotes dépassait de son torse.Il avait du mal a respirer...Il s'évanouiit sous la douleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchie
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyMer 7 Mar 2007 - 21:00
Rires, Rires, devant le troll transpercé, Le mumakil l'avait ranspercé dans un mouvement de panique, la pauvre bête tenait à peine sur ses pattes, mais elles venaient d'embrocher le monstre sur une de ses défenses, le corps pendait lamantablement troué de part en part par la lame d'ivoire. Meakil ne pouvait malgré lui contenir sa joie, il rejoint enfin les unités de cavalerie, et la bataille commença pour lui.

---------------------------------------

Une hache, belle hache...
Les hommes de l'extrême Sud portent les mêmes, et certes non, cette lame ne me dérange point.
Il s'écarta du bourreau, dégraffa sa cape d'or révèlant son armure étincelante. Mailles de Numénor et plaques d'Umbar... Un peu vétuste, mais terriblement efficace. Il présenta. Un soldat de sa garde imporvisa un signal de départ et il partit à l'estoque.

//hrp: de là il est à toi//hrp//

-----------------------------------

Un soldat de fin de ligne vit le pillard, mutilé, presque mort à coté du corps du Dimbar. Lui-même avai tl'épaule dachirée, il ne pourrait plus combattre, il ramassa l'autre et courut, non pas vers ses lignes, mais vers Dur'Zork.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyMer 7 Mar 2007 - 22:21
Alors il était temps.

Il considéra l'armure de son adversaire. Impressionnant, aux reflets antiques et il ne doutait pas de la solidité de cet ouvrage. Mais lui-même avait l'avantage de ce côté, c'était des mailles de mithril qui dépassaient des ses habits sombres.

Radamanthe était tendu et concentré à l'extrème, aussi il ne fut pas surpris quand le soldat annonça brièvement le début de l'affrontement. Pas plus quand le Sultan porta le premier coup. Après tout, il avait bien le privilège de commencer...

Il esquissa une grimace. L'autre profitait immédiatement de l'avantage qu'offrait une lame contre une hache. Comment parer un coup d'estoc rapide, et débutant un assaut, avec une arme d'hast tel qu'une hache. Le tout sans faire de mouvements désordonnés qui annilieraient tout semblant de garde.

Alors Radamanthe se jeta sur le côté et para d'un coup de hache à droite. Un mouvement puissant qui le déséquilibra tout comme il déséquilibra Florandor. Mais aussitôt le sultan revint en un mouvement vertical effleurant l'épaule du bourreau, l'égatignant,profiant que cette place n'était pas protégée de mailles.
Ainsi, Florandor faisait couler le premier sang. Mauvais présage.

_Peuh...Je pensais que vous valliez plus que ça, maître Radamanthe. Je serais déçu d'une fin trop rapide.

Mais Radamanthe eut tout le loisir d'éxécuter un coup puissant, mais court et contrôlé pour écarter l'adversaire. De là, profitant de l'élan, il remonta un coup vers l'estomac que le roi ne put éviter qu'on prenant à deux mains sa lame.
Et du coup c'était le bourreau qui se retrouvait en situation précaire. Florandor fit glisser sa lame sur le creux de la hache, visant le coeur. Le gondorien ne dut qu'à sa force de s'en tirer, il rejeta violemment sa hache vers la gauche, tandis qu'il se décalait vers la droite, et donc emporta la lame de l'haradrim avec lui, le déséquilibrant.

"Alors laissez moi vous promettre que ce combat n'aura rien de rapide, et que lors de votre mort, il sera resté dans toutes les mémoires..."

Mais il en fallait plus pour effrayer un tel, qui recula d'un pas, les deux adversaires étant à nouveau à distance respetable l'un de l'autre. Florandor tenta de refaire le coup de l'ouverture, un estoc bien placé.

Mais alors qu'il avançait, Radamanthe, ayant vu la chose venir, avança de même, se décalant rapidemment sur la droite, la lame de la hache passant au-dessus de l'épée pour frapper le bras droit du sultan. La plate le protégeant se détacha.
Dans l'élan, la bourreau se retrouvait derrière Florandor et voulut en profiter, reretournant vivement et s'apprêtant à frapper, mais le choc métalique qui s'en suivit laissa entendre que le roi avait effectué également un demi-tour et avait paré l'attaque.

Mais le sultan sortait affaiblit de cet échange et la violence du coup lui projeta le bras droit, déjà blessé, en arrière, sa garde volant en éclats. Du coup, Radamanthe repassa à l'attaque et d'un coup puissant, bien que trop court, il entama et arracha presque le plastron de Florandor. Sa cotte le protégeait toujours.

"Voilà qui éclaire, Florandor, sultan. Je compte bien vous envoyer chez les valars."

Mais alors, le Sultan réagit, prouvant que le sang ancien de Numenor était fort, il repoussa d'un bras la hache et enchaîna d'un coup qui ouvrit la chair du bras gauche du bourreau. Celui-ci recula tandis qu'un autre coup venait. Il le para tant bien que mal, avec le manche de sa hache qui se fissura.
Aussitôt, un coup bas ricocha contre sa cotte de mithril.
un autre suivit qui fit de même.On put voir la surprise sur le visage de Florandor.

Radamanthe en profita pour repasser à l'attaque, mais à son désespoir, le sultan parason attaque, en catastrophe certes, mais l'instant d'après, une lame glissait le long de son bras. Cette fois la douleur l'impreigna vraiment, plus encore quand un coup effleura sa gorge.

L'instant d'après, Florandor abaissait la garde de Radamanthe et une blessure à la cuisse suivit d'un coup le firent chuter.

_C'était sans compter la noblesse du sang de l'île engloutie, Melkor veille sur son Roi. Vous vous surrestimez jeune homme. Je vous enverrai moi-même contempler les cavernes de Mändos, paix sur vous, c'est une chance. Adieu, Radamanthe.

Florandor s'avança devant lui. Il était triomphant. Radamanthe brandit sa hache pour se protéger, Florandor, d'un coup, la trancha en deux.

Mais alors qu'il s'apprêtait à en finir, Radamanthe, du pommeau de fer lourd de son manche de hache, le frappa violemment au plexus solaire, mis presque à nu par le coup d'avant.
Ce coup sournois, qu'il conaissait pas sa science des endroits fragiles, pour la torture, priva Florandor d'une correcte respiration. Il chancela.

Radamanthe se releva tant bien que mal, il marchait à peine droit, prenant le bout de sa chahce, dont la moitié du manche présentait une prise embêtante.

Florandor avait lâché son arme, et se tenait le cou et l'abdomen. D'un coup de coude, Radamanthe le mit à terre.
Celui-ci leva un regard vitreux vers le bourreau, il cherchait de l'air sans en trouver.
Quelle mauvaise fin, à genoux, décapité par une hache, celle d'un homme étant bourreau de profession, par dessus tout.

"Non...Je n'aurai pas l'occasion de voir les caverns éternelles maintenant...Ma Cité Blanche me suffit...Elle je suis...heureux...de savoir qu'elle est plus sûre aujourd'hui, avec la mort d'un grand ennemi.
Adieu, Sultan, puisse les valars pardonner cette allégeance à Melkor, vous restez...un grand homme...Qui est tombé, pourtant..."


Radamanthe eut du mal à viser, il devait se dépêcher avant le roi se reprenne. Un sourire éclairait son visage, même si sa vue était brouillée. Sourire de triomphe, de gloire, de satisfaction. Oui, celle d'être encore en vie, au moins pour le moment, grâce à sa chance. Alors il abaissa sa hache, les images de la Cité Blanche devant les yeux.

"Oui...enfin, la fin..."


Ainsi finit Florandor Ben Elros Ar-Pharazon VII, Roi de Nmenor en exil et sultan de Waithelaj par la main de Radamanthe fils d'Euaque.


Un grondement de rumeur, d'indignation surgit.
Radamanthe s'écroula à demi inconscient.
A un mètre de lui, la tête du sultan, privée de son corps, le regadait sans expressions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence
Citoyen
Silence

Nombre de messages : 1209
Age : 33

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 42 ans
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyMer 7 Mar 2007 - 22:55
Ronfleur disparu des remparts au moment où la confrontation atteignait son apogée. Une vilaine grimace traversait son visage, il était dur de savoir s'il fuyait le spectacle des combats ou s'il allait le rejoindre. Par leur attitude, il semblait qu'informer leur entourage de leurs propres actes étaient un péché pour une Griffe.

~~~


Sur des dunes non loin, vers les arrières de l'armée ennemie, arriva une petite troupe de cavaliers. Celui de tête enleva son masque de tissu, dévoilant un visage féminin. Son regard d'un gris de cendre scrutait le mur de flamme à l'horizon. La troupe ne semblait pas le moins du monde pressé, contemplant la bataille comme des spectateurs à defaut d'acteurs.
Un imperciptible sourire se dessina sur les lèvres de la femme.

~~~


Mesure attendait ses instructions depuis les balistes. Il manquait de munition et ne pouvait pas se permettre un tir ininterrompu dans les rangs ennemis. Et ronfleur qui avait disparu... Il se tourna vers son collègue le plus proche pour le questionner :

- Bon sang, quesqu'ils foutent ? La commanderie est totalement désaxé, les ordres ne sont pas cohérent... Sainte merde, depuis que Silence à filé ils font n'importe quoi Ronfleur et Venin, si au moins ils pouvaient mettre leur differents de côter...

~~~


Blason et Terry, les deux compagnons de Morgoth qui devaient en temps normale le seconder virent à la rescousse de Radamanthe, bousculant la foule de soldats et prirent l'initative de le soulever et l'éloigner du front de la mélée. Ils furent très rapide dans l'opération, le bourreau se retrouvant à l'arrière des lignes en moins d'une minute. Le duo disparu alors tout aussi rapidement qu'il était apparu, laissant radamanthe allongé dans le sable. Heureusement, sa figure noire attirait l'attention à elle seule... Quelques soldats réguliers vinrent rapidement rejoindre le blessé, devinant que les deux griffes ne reviendraient pas pour l'épauler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyJeu 8 Mar 2007 - 17:22
La garde du Sultan entoura le corps, l'un des hommes ramassa la tête et la déposa cérmonieusement dans la cape. Dans un silence étrange, la première ligne de cavalerie Haradrim réalisa ce qui venait de se passer. Un signe du capitiane de la garde les dissuada de fuir, il venait de décider du combat à mort. L'un des gardes prit la bride du cheval du Sultan, son corps fut jeté en travers. L'homme qui tenait la tête la lia dans les rennes. Le garde partit au galop vers l'arrière. Si ils avaient pu être discrets personne n'aurait su que le Sultan était mort. Mais telle une trainée de poudre la nouvelle se répandit, les chefs de clans, conscient que les 2 autorités suprêmes étaient au sol commencèrent à prendre une série de mesures. Les cavaliers se dévièrent sur l'est des lignes de Gondor, les Suderons taillaient, mais doucement la tendance s'inversait. Au coeur de sa ligne, Meakil entendit la nouvelle. Il s'avança au milieu des lignes.
Toi, cor!
Le bruit fut assourdissant, le cor lui vrilla les oreilles.
HALTE AU FEU! DEPOSEZ LES ARMES! HALTE! RETENEZ VOS FLECHES! FRERES! FRERES ! ILS SONT MORTS! MORTS CEUX QUI NOUS ONT DIVISES!
Au loin, des hommes stoppèrent le garde. Ils prirent le corps du Sultan sur leurs épaules et revinrent vers le combat, qui cessait peu à peu, restait le vent, le soleil du petit matin, un troll à l'air égaré, et les cendres là où fut le mur de flamme. Des hommes passaient les lignes dans le calme. Ils saluèrent les vainqueurs. Le second troll courait après des pillards au loin, le nuage de fumée se voyait encore depuis le champ de bataille. Les chefs de clan du Sultan firent face, dignement. Un cor sonna la suspension des combats.
Négociation, Nous demandons à voir le prince.
En tout sens des cavaliers, cors et bannières. Un groupe d'homme entoura le corps du Dimbar, ils semblaient consternés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyVen 9 Mar 2007 - 16:36
Le désert tomba dans le silence, plus un homme n'osait parler. Restait à abattre ce troll avant que quiconque fasse une bétise...
J'accepte, abattez le troll et puis nous parlerons.

L'homme qui devait être le plus gradé gueula quelque chose dans une langue que Meakil reconnût comme du noir parlé, ces accents sufissaient à indiquer de quoi il s'agissait. Une trentaine d'archers encochèrent et visèrent la tête de la bête qui s'effondra. L'homme s'avança vers Meakil, on entendait que le vent du désert et les conversations des groupes de soldats éloignés, la mêlée entre Gondoriens et troupes du sud battaient toujours son plein, à 300 mètres maintenant
Voilà qui est fait. Il est mort,Florandor est mort, Le Dimbar est mort, soit je reconnais Nimrod, soit je vous reconnais vous comme Sultan.
J'oubliais, Vahak Ben Djahidun. Vizir de sa majesté Florandor, Sultan de Waithelaj.

Meakil pesa les paroles de l'homme. Être Sultan de Waithelaj...
Je refuse, reconnaissez Nimrod, signalez lui que je veux négocier les frontières et que je désire récupérer Djahar-Mok. Si vous l'acceptez la guerre se termine ici, et je demande la démobilisation de mes clans, bien sur j'exige de même en retour, les clans fidèles au Sultanat légitime de WaithElaj, en la personne de Nimrod Ben Elros, peuvent récupérer leurs terres à condition de prêter allégeance au clan Duzingi. Si vous l'acceptez, je garantis de plus des soins à tous les blessés de cette bataille. Le Harad a vaincu.
Le vizir salua.
Selon l'usage, il faudra enterrer Florandor ici, avec ses hommes, or sa tombe est au palais de la Capitale, dans les cryptes de son clan.
Je ne connais pas les usages de la cour de Numénor, l'homme qui est mort ici est un Sultan du Harad, peut m'importe quel autre trône est censé lui revenir. Il sera enterré là où il est tombé, au dessus de sa tombe sera le temple de Manwë et Eru.
Le vizir sursauta, la nouvelle s'était répandue, mais cette remarque la confirma.
Infidèle...
Soit, Qu'ainsi il soit, Inch'Melkorem, Inch'Valarem... Je retire les armées de l'Harondor et Nimrod viendra négocier ici, entre hommes civilisés. Ainsi j'ai parlé(formule rituelle, scelle l'accord).

Il fit un signe, ces hommes mirent un genou en terre. Coté Harondor un cri parcouru les poitrines.
Nika! Nika! Nika! Nika MAHDI! Nika MAHDI!
(Sois vainqueur! )

Les portes-bannières formèrent le rang autour de Meakil, Là-bas les hommes du Sultan jetèrent bas les armes, et les cris de joies de l'armée de Gondor se joignirent à la liesse, des hommes des 2 armées courirent le suns vers les autres. C'était fini, fini, fini...
Des hommes sortaient des murs avec des tentes, on montaient déjà des tables dans toute la ville, Meakil fit signe à un des cavaliers qui l'entouraient de partir en ville portez la nouvelle. La guerre était finie, les cors sonnaient le rappel des troupes.
Sur le champ de bataille, des hommes étaient à genoux qui psalmodiaient, ils remerciaient, qui Melkor, qui Eru,qui les Valars, certains même Sauron... Et devant tous, la banière elfique sembla luire, luire jusqu'à être un point de lumière. Elle déchira sa hampe et s'envola dans le matin. La matin de l'envol serait le nom de cette victoire, le nom du vent qui souffla sur Dur'Zork ce matin là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 EmptyVen 9 Mar 2007 - 18:46
Des tampons mouillé d'eau froide sur son visage, d'autres d'un produit piquant sur ses blessures. Radamanthe ne tarda pas à remarquer qu'on s'occupait de lui.
Il ouvrit péniblement un oeil, remarquant l'assistance qui se pressait autour de lui.
Il n'était plus au milieu des corps, s'en étonna. Il s'étonna presque aussi d'être encore en vie.

Demandant, d'une voix faible qui l'avait secouru, il entendit une réponse vague, -foulards gris-, comprit qu'il devait cela aux Griffes, tout au moins. Peut-être comprit-il aussi que ceux-là n'était plus là, mais il n'est pas sûr qu'il était en état de penser.

Néanmoins, il voyait bien que la bataille était terminée. C'était à prévoire. Sans sultan, plus d'objectifs. Il sentait la douce chaleur de la fierté le revigorer.

Il pouvait même deviner l'endroit du duel, avec l'affluence tout autour. Il piuvait touours espérer garder un souvenir peronnel de ce combat.

"Soldat...veillez, si cela est encore possible, à récupérer ma hache brisée qui est là...Ce serait...fort agréable..."

Sous sa tunique déchirée, le mithril resplendissait au soleil.

On le plaça sur une litière, contre on gré, mais il n'aurait sans doute pas pu marcher.

Il voulait pourtant aller aux nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Le matin de l'envol. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» La blague du soir, matin, quand vous voulez, j'm'en branle
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Première sortie de patit matin ( Flocon de cendre moi et Petit matin )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Terres du Sud :: Harondor :: Dur'Zork-
Sauter vers: