A l'intérieur des Caves d'Or [Achats]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Hogorwein
Citoyen


Nombre de messages : 63
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -:
- -:
- -:

Mer 11 Fév 2009 - 22:05
Faestel était partie juste aprés la bataille avec tout les autres, mais elle avait pris la galop elle devait arrivé en Lossarnach le plus rapidement possible, elle avait trouver 3 pierres précieuses et Moribrimbor lui avait donner ses trois demi pierres précieuses et l'argent qu'il avait récupéré dont il n'avait pas besoin puisqu'il ne savait même pas le prix qu'avait l'argent.

Elle arriva au bout de 6 jours de voyages du nord jusqu'au sud.
Elle ouvrit la porte, elle était un peu en sueur, car il faisait trés chaud par ici, mais dans la grotte il faisait bien meilleur.
Elle s'approcha du comptoire et vit Asthrabal, avec une voix un peu enrouée elle dit :

-Je chercherai une lame spéciale, qu'auriez vous? Car j'ai brisée ma masse au combat, et je veut changer par une épée, j'ai 3 pierres et et des demi-pierres?

-Tout dépend de ce que vous recherchez mademoiselle.

-Madame!

-Oh excusez moi, madame. je disait donc, tout dépend de ce que vous voulez en faire et du type de la lame.

-A vrai dire j'aimerai une lame ayant des attrais avec les anciens temps, une lame spéciale, mais je ne veut pas de lame qui se retourne contre moi comme celle que vous aviez vendu à un ami...

Asthrabal eu un petit hoquet, e roula des yeux puis dit avec précipitation comme pour ce défendre :

-Oui, mais...bon vous savez , à vrai dire c'est lui qui a insisté...enfin il la voulait, elle lui plaisait!

Il se reprit rapidement et lanca :

-J'ai plusieurs lames qui pourrait vous convenir je vais les chercher.

Il revint avec 5 lames :

-Voici "Souvenir d'Angrist", "Une des Lames Soeurs", "l'Esprit de la froide étoile", "Le reflet du passé" et une "Lame de Morthong".

La regard de Faestel se posa sur deux lames, La Lame Soeur et l'Esprit de la froide étoile...elle ne savait pas vraiment laquel choisir :

-Quel est le prix?

-La Lame c'est 2 pierres et 3300 piece d'or, mais puisque c'est ma dernier je vous demanderez 4000 pieces d'or.
Et l'Autre est à 4 pierres et 3800 pieces d'Or!

-...je vous prendrez la lame soeur!
Elle sortit 2 pierres de sa bourse et 4000 Pièces d'or de son sac de voyage et les posa sur le comptoire.

-Même si vous augmentez le prix ce que je concoit aisément...je la prend, je la trouve...attirante.

Il lui donna l'épée mais garda sa main dessus avant de dire :

-Cette lame est la derniere d'une serie de trois épées, elle sont reliées et relient leur maîtres...faite attention aux autres possésseur, celle ci est "Croix", les deux autres sont des elfes et ont "Ovale" et "Etoile".
Prenez garde quand même...

Elle aquiesca et sortit de la caverne...avec son bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gebir
Seigneur de Pinnath Gelin - Earkano, Maître des Mers et des Semi-Eunuques
avatar

Nombre de messages : 297

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Lun 20 Déc 2010 - 18:26
Une escorte arriva de l'ouest, par la route de Dol Amroth.
A sa tête, une femme en plastron de cuir rouge avec une épée à son côté et un arc vert dans le dos. Derrière elle, cinq chevaliers. Il n'était pas difficile de reconnaitre les emblèmes du cygne et un autre sur les boucliers bien plus spécifique. Un vaisseau avec une proue en tête de cygne. Le fameux Dringalph.


Pénétrer dans Lossarnach était facile mais encore plus facile de trouver la demeure d'Asthrabal. Une battisse de pierre bâti dans le style gondoréen avec une telle splendeur qu'on en croirait une des premières demeures numénoriennes. Sous le porche, cinq soldats, mercenaires auraient dit les chevaliers.

Alilan s'avança vers ceux ci et s'adressa à eux avec hautain. Si elle voulait acquérir ce bien sans problème, il valait mieux donner directement le ton.

"Je viens voir Messire Asthrabal. Annoncez Dame Alilan des Collines Vertes."


L'un des gardes, le mieux habillé sembla-t-il,ouvra le lourd battant vers l'intérieur et fit signe à la dame de suivre. Elle fit signe aux chevaliers de rester au dehors alors qu'elle même s'engouffrait à l'intérieur.

Luxure et Démesure. Il ne manquait plus que le marchant bedonnant.

On l'a fit patienter dans un petit salon. Elle savait exactement ce qu'elle désirait. Une épée d'exception pour son mari. Et elle savait exactement la lame que le bourgeois venait de récupérer.Et elle n'allait pas laisser passer l'offre.

Si son mari n'avait aucun gout pour l'or et les joyaux, il chérissait plus que tout l'éclat de l'argent. On vient lui porter un thé vert particulièrement savoureux. On pouvait même se demander si notre marchant n'avait pas de contact parmi les vendeurs d'herbe d'Umbar. Connu pour son effet relaxant, voire outre mesure.

Quand Asthrabal se présenta, elle ne lui laissa à peine le temps de la saluer et de lui servir le thé.

"Je viens acquérir une de vos nouvelles acquisitions. Une lame d'exception pour un homme d'exception. Je me présente, Alilan de Pinnath Gellin. Mon mari est le seigneur Gebir. Je vous paye grassement et en échange, vous m'assurez un total anonymat.
Un ami m'a avoué que vous semblez très friant des pierres précieuses.

Je vous en propose trois des plus belles que je possède et rajoute à ceci douze cents pièces d'or. La lame en question aurait appartenu au grand seigneur elfe Turgon. Mais qu'importe à qui elle a appartenu. C'est son éclat argenté et le pouvoir qu'il peut avoir sur les troupes de mon mari qui m'intérresse.
Sommes nous d'accord sur le prix?"


Alilan s'était levé, le regard dur et déterminé. Elle savait comment mener une bataille. Une négociation était la même chose ou presque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3170
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 21 Déc 2010 - 9:52

Cela faisait à peine une semaine qu'Asthrabal avait réouvert boutique, et déjà les rumeurs lui apportaient un client. Ou plutôt une cliente. Une cliente de marque à vrai dire, puisqu'elle n'était autre que l'épouse du seigneur Gebir, maintes fois renommé.

« Salutation, Dame Alilan! Vous m'honorez de votre présence. Puis-je vous offrir quelque chose? »

Il lui proposa son meilleur thé, mais les présentations et formules de politesse furent bien laissées derrière. La Dame en vint très vite au fait, semblant au courant des acquisitions du bourgeois et ayant déjà fait son choix.

« Il est vrai que j'apprécie énormément les pierres précieuses, sans doute un vieil instinct du collectionneur que je suis. Vous avez de la chance, Madame, l'Épée de Vinyamar, aussi appelée Fureur du Nevrast, n'a pas encore été vendue. Une telle lame saura assurément galvaniser les troupes de votre mari: le seigneur Gebir sera satisfait de sa nouvelle arme, je puis vous l'assurer. »

Buvant lui aussi une dernière gorgée de thé, il descendit au sous-sol et revint, une minute après, avec l'objet emballé, comme de coutume, dans une étoffe qu'il déplia:

« Voyez, regardez par vous-même. Parfaite, vous ne trouvez pas? J'aimerais toutefois mentionner le fait que son fourreau n'a jamais été retrouvé, mais votre époux ne doit pas manquer d'artisans à son service... Quant au prix, il me convient tout à fait, et nul ne saura que vous êtes venu ici, Madame. Je n'ai qu'une parole. »




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gebir
Seigneur de Pinnath Gelin - Earkano, Maître des Mers et des Semi-Eunuques
avatar

Nombre de messages : 297

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Jeu 23 Déc 2010 - 0:10
"Bien dans ce cas, je ne puis que vous remerciez de vos services, Messire. Mon mari trouvera bien en effet un artisan en Gondor pour créer un fourreau à la hauteur de ses attentes. Maintenant que l'affaire est entendu, c'est avec grand plaisir que je dégusterai bien votre thé et s'il vous sied de me raconter vos voyages pour trouver ces merveilles, ce serait avec grand plaisir que je vous écouterais."

Alilan avait déposé la somme sur la table basse du salon et avait présenter au marchand les pierres précieuses et comment son mari les avait acquises. S'ensuivit ensuite un long monologue de la part de Asthrabal dans lequel il décrivait les paysages lointains qu'ils traversaient sans toutefois mentionnés de noms d'informateurs ou de refourgueurs. Un tel secret ne se révélait pas aussi facilement.

Au bout d'une heure, la conversation prit fin et la dame ressortit par la même porte. Son escorte l'attendait toujours à cheval. Comme s'ils n'avaient pas bougé d'un pouce.

Alilan tendit l'épée emmitouflé dans l'étoffe à un des chevaliers, qui la saisissant par la garde déposa la lame sur son épaule.

L'escorte reprit la même route qu'à l'aller en s'arrêtant tout de même à Dol Amroth pour que Dame Alilan puisse visiter son père au Sénat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3170
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 5 Avr 2017 - 1:06


Cette boisson que le distingué propriétaire des Caves d'Or appelait du « thé », était à vrai dire fort agréable lorsqu'elle descendait dans le gosier. Ólfr imagina avec amusement les rictus dont les visages de certains amateurs de bière de sa connaissance se seraient affublés en goûtant une boisson si peu alcoolisée dans ces choppes miniatures en porcelaine fine, que son interlocuteur présentait comme des « tasses à thé ». Oh que oui, il voyait défiler les têtes de Drár, de Brabaz, de Hurdin et fut pris d'une grande envie de rugir de son rire ample et puissant en conjecturant sur leurs réactions. Mais naturellement il s'en abstint. D'une part  il appréciait l’accueil d'Asthrabal et ne souhaitait pas vexer son hôte par un rire impromptu, et d'autre part il ne pouvait se permettre, vu sa fonction, de se comporter comme un petit enfant.

- D'où-venez-vous, mon brave nain ? questionna le grand marchand.

- Je viens du pays que dans notre langue nous nommons le Khazad-dûm, mais que les sages de votre peuple nomment Cavenain.

- Vous venez de la Moria ?

Ólfr sourit. Il était paradoxal que le bastion le plus prestigieux des Nains de la Terre du Milieu fût connu un peu partout sous le nom que les Elfes lui avaient donné jadis. Paradoxal, mais très parlant : les khazad avaient beau être fiers de leurs coutumes et de leur mode de vie, ils ne pouvaient pas se dissocier indéfiniment des peuples qui les entouraient.

- Oui monsieur, c'est bien de là que je viens.

- À pied ?

- Par la barbe du Grand Forgeron, non ! Un tel voyage serait interminable à pied, je suis venu à cheval !

Asthrabal ne masqua pas sa surprise, renversant au passage un peu de thé sur son luxueux parquet en bois verni.

- À cheval ? Pardonnez-moi mais, j'ignorais que c'était possible au vu de votre... enfin ne le prenez pas mal, mais cela me surprend, c'est tout.

- Hum oui, un petit cheval...

- Un petit cheval...

- Oui... Un poney.

Cette fois-ci le Grand Marchand de la Compagnie du Sud en lâcha complètement sa tasse qui vola en éclats sur le plancher.

- Des nains qui gardent des poneys dans les mines ! On en apprend tous les jours dites-moi...

- Non, rétorqua Ólfr avec un certain amusement. Non, non, je l'ai emprunté à nos voisins rohirrim.

Il s'attendait presque à voir son vis-à-vis tomber de sa chaise.

- Vos voisins... vos voisins rohirrim ?

- C'est une longue histoire monsieur le marchand, mais je n'ai guère le temps de vous la narrer, je regrette. Mon seigneur, avant de partir en guerre, m'a remis des pierres précieuses précisément pour acquérir les objets que vous conservez ici. J'aimerais visiter ces fameuses Caves, et puis prendre le chemin de retour. C'est que vous avez affaire à l'Ambassadeur du Khazad-dûm.

Surpris, Asthrabal s'empressa de faire descendre à son hôte le grand escalier de marbre qui descendait dans ses célèbres remises. Là, Ólfr fouina une heure durant dans l'amoncellement des objets rares et disparates qui constituaient la collection du noble. Parmi toutes ces merveilles, beaucoup retinrent son attention mais il en choisit deux. Une dans chaque main.

- Les quatre pierres et les cinq demi-pierres que je vous ai remises me permettent de repartir avec cet anneau et cette lyre, n'est-ce pas ?

- Eh bien ma foi oui... Mais êtes-vous bien certain que ces achats conviendront au Seigneur de la Moria ? Je dois vous avouer que je suis extrêmement surpris, je m'attendais plutôt à ce que vous optiez pour une antique armure naine ou pour une hache de renom. Les deux reliques que vous tenez seront-elles bien utiles dans les mains d'un nain, ambassadeur Ólfr ?

Tout en glissant ses acquisitions dans sa sacoche, le khazad gratifia le gondorien d'un regard et d'un sourire où se mêlaient l'assurance et la malice.

- Ils le seront, ne vous inquiétez pas pour ça.


Anneau de Laurelin



Lyre de Vairë




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» mon petit jardin d'intérieur
» Slack en intérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Le Royaume de Gondor :: Lossarnach :: Cité de Lossarnach :: Les Caves d'Or-
Sauter vers: