Poursuite d'un voleur

Aller en bas 
Ugluk
Chef Orque
avatar

Nombre de messages : 51

~ GRIMOIRE ~
- -: Uruk-hai
- -: 31 ans
- -:

Ven 20 Juil 2007 - 11:24
Ugluk se rréveilla de bon matin dans la chambre de son appartement à la cité blanche,il vait fait un drole de rêve,une voix lui disait:

Je m'appelle Fergus,je vais te raconter l'histoire de Saath :

Saath est le guerrier et champion de l'Isengard quand il n'était pas encore corrompu par Saroumane. Son nom signifie « Chien de Garde », bien qu'on l'appelât souvent le Chien de l'Isangard. Saath est l'Aragorn de l'Isangard, un combattant exceptionnel dont les colères valurent bien des tourments, à lui et à son entourage.
A l'époque où Conchobar Mac Nessa était roi d'Isangard, ses chefs remarquèrent une volée d'oiseaux se nourrissant de l'herbe de la plaine près d'Emuin Machae, et ils en mangèrent jusqu'à ce que la terre soit dénudée aussi loin que l'oeil pouvait voir. Les guerriers étaient chasseurs et ils partirent dans leurs chars chasser les oiseaux là où ils les conduiraient. Dechtire conduisit le char de son frère Conchobar, et neuf chars se répandirent sur la plaine à la poursuite des oiseaux. Une chaîne d'argent reliait chaque couple d'oiseaux leur vol et leur chant étaient d'une beauté enchanteresse.
Le soir approchait et les gens de la région cherchèrent un abri car il neigeait. Ils furent accueillis dans une maisonnette par un homme qui leur donna à boire et à manger, et à la tombée de la nuit les gens étaient en joie. Leur hôte leur annonça que sa femme était sur le point d'accoucher et demanda à Dechtire de bien vouloir l'aider. Les gens de l'Isangard allèrent chercher dans la neige une paire de poulains nouveau-nés et les présentèrent à l'enfant mâle que Dechtire tenait dans ses bras.

Au matin, quand ils se réveillèrent, ils virent l'enfant et les poulains, mais les étranges oiseaux et la maison avaient disparu ; ils se trouvaient juste à l'est de Bree. Ils retournèrent alors à Emuin Machae, où l'enfant grandit pendant plusieurs années jusqu'à ce qu'il tombe soudain malade et meure. Dechtire pleura de tout son coeur la mort de son fils adoptif. Elle demanda de l'eau et on lui apporta un bol en cuivre, mais chaque fois qu elle l'approchait de ses lèvres une petite créature surgissait de l'eau et sautait à sa bouche, chaque fois elle regardait dans le bol et n'y voyait rien. Pendant son sommeil, Dechtire rêva de l'homme qu'elle avait vu dans la maison fantôme. Il lui dit que son nom était Lugh, fils d'Ethniu et que c'était lui qui l'avait attirée dans cette maison et qu'elle portait maintenant la semence de son fils : le garçon devrait être appelé Setanta et recevoir les deux poulains qui lui étaient destinés.
Quand les gens d'Isangard virent que Dechtire attendait un enfant, ils se demandèrent si le père n'était pas Conchobar, car le frère et la soeur dormaient côte à côte. Conchobar sauva la situation en fiançant sa soeur à Sualtam, fils de Roech, et frère de Fergus. »

"Saath fut élevé à Mag Muirthemni dans le sud de l'Isangard,une région délaissée maintenant... Un jour Sualtam et Dechtire parlèrent à leur fils des fameux garçons d'Emuin Machae, que Conchobar regardait jouer quand il n'était pas en train de s'adonner à des jeux de société ou de boire avant d'aller se coucher. Saath demanda à Dechtire s'il pouvait aller voir ces garçons.
- Il te faut attendre qu'un guerrier d'Isangard puisse t'accompagner, répondit-elle.
- Je veux y aller maintenant, insista Saath. Quel chemin dois-je prendre?
- Va vers le nord, répondit sa mère, mais fais bien attention car la route est pleine de dangers.
- J'y vais, dit Saath et il partit avec ses armes miniatures, une petite lance et un petit bouclier ; il prit aussi son bâton et sa balle de hurley, espérant pouvoir jouer une partie avec les garçons d'Emuin Machae.»

Arrivé à Emuin, il s'engagea sur le terrain de jeu sans demander au préalable la protection des autres joueurs. Les garçons furent mécontents de ce manque de courtoisie, car nous connaissons tous les règles de conduite sur un terrain de jeu. Ils lui dirent de sortir du terrain et lancèrent leurs trois fois cinquante lances vers lui (car ils étaient au nombre de cent cinquante) : chaque lance se planta dans le petit bouclier de Saath. Ils lancèrent avec violence trois fois cinquante balles vers lui et il les bloqua toutes contre sa poitrine. Ils lancèrent leurs trois fois cinquante bâtons de hurley vers lui, mais il les rattrapa tous.

Saath était furieux : ses cheveux se dressèrent sur sa tête et se hérissèrent de rage. Il plissa un oeil de la taille du chas d'une aiguille et ouvrit l'autre de la taille d'un bol. Il grimaça tant que l'on put voir le fond de sa gorge et ses dents briller d'une oreille à l'autre. La lune du jeune guerrier s'éleva au-dessus de sa tête.

J'étais en train de jouer aux échecs avec Conchobar quand entrèrent en courant neuf garçons poursuivis par Saath. Il en avait déjà frappé et cloué au sol cinquante. « Ce n'est plus du sport », s'écria Conchobar.
- Ce sont eux les mauvais joueurs, répondit Saath, car j'ai voulu me joindre à leur partie et ils ont essayé de me chasser de leur terrain de jeu.
- Quel est ton nom? Demanda Conchobar
- Je suis Setanta, le fils de Sualtam et de votre soeur Dechtire.
- Pourquoi n'as-tu pas demandé la protection des autres joueurs ? demanda Conchobar.
- On ne m'a pas enseigné les règles répliqua Saath.
- Alors acceptes-tu la protection de ton oncle? proposa Conchobar.
- Je l'accepte, répondit Saath, mais je vous demande une chose, que je sois chargé de la protection des trois fois cinquante garçons. Conchobar accepta. Ils se rendirent tous sur le terrain de jeu et les garçons que Saath avait envoyés au sol se levèrent à la vue de leur nouveau héros ».

Conall, un autre chef , poursuivit l'histoire:
« Nous connaissions le garçon quand nous habitions en Isangard, et ce fut une joie de le voir grandir. Peu après l'épisode du terrain de jeu raconté par Fergus, Saath fut entrainé dans des aventures plus héroïques.

Culaann le forgeron invita Conchobar à une fête. Peu de monde accompagnait le roi d'Ulster, car le forgeron n'avait pour unique richesse que celle acquise par ses mains et ses outils. Aussi, seuls cinquante vieux champions favoris accompagnèrent Conchobar. Avant de quitter Emuin, le roi se rendit au terrain de jeu pour faire ses adieux aux garçons ; Saath jouait seul contre les trois fois cinquante garçons et il était en train de gagner. Quand ils essayèrent d'envoyer leurs balles dans le but, Cùchulafn le défendit seul et arrêta chaque balle. Puis, au combat, il les envoya tous au sol, alors qu'aucun des trois fois cinquante garçons ne put le faire tomber. Dans le jeu de dévêtir, il ôta les vêtements de tout le monde sans même perdre sa broche.

Conchobar fut émerveillé par les exploits de son neveu et demanda à ses hommes si Saath allait devenir un homme qui exécuterait des actes héroïques similaires : ils affirmèrent tous qu'il en serait ainsi. "Viens avec nous à la fête de Culann, dit alors Conchobar.
- Je vais finir ma partie, répondit Saath, et je vous rejoindrai.

À la fête, Culann le forgeron demanda à son hôte royal si tout le monde était arrivé. « Oui, répondit Conchobar, oubliant son neveu, et nous sommes prêts à manger et à boire.»
« Bien, alors, dit le forgeron, fermons les portes et réjouissons-nous ; mon chien gardera les bêtes dans les champs personne ne lui échappera, car il faut trois chaines pour le tenir, et trois hommes à chaque chaîne ».

Pendant ce temps, le garçon était en route pour la fête, et pour s'amuser il lançait sa balle en l'air et son hurley après elle, et il lançait sa lance et courait la rattraper avant qu'elle ne touche le sol. Quand il entra dans la cour de Culann le forgeron, le chien se précipita sur lui. Conchobar et ses hommes entendirent le bruit de la lutte, ils regardèrent par les fenêtres et virent Saath combattant le chien à mains nues. Il le saisit à la gorge et le fracassa contre un pilier. On fit entrer Cùchulain dans la maison. « Je me réjouis pour votre mère que vous soyez vivant, dit Culann. Mais ce chien protégeait tous mes biens, et maintenant je suis perdu.
- Ne craignez rien, déclara Saath, je vais dresser un jeune chien de même race et jusqu'à ce qu'il soit assez grand pour garder votre propriété. Jusque là, je serai moi-même votre chien de garde.
- Eh bien, à partir d'aujourd'hui nous vous appellerons Saath, le Chien de Culann, dit Conall.

Tels furent les exploits d'un garçon de six ans, conclut Fergus. Quels actes glorieux pouvons-nous attendre de lui maintenant qu'il en a 20 ?" »

Après ce douloureux réveil,Ugluk descendit dans la rue,il passa devant toutes les échopes.
Il entendit un cri et vit un homme,cagoulé sortir en courant de la bijouterie,il poussait les hommes et femmes qui étaient dans le passage,deux gardes voulurent l'arrêter mais il les repoussa.
Ugluk se mit à poursuivre le voleur,il courut dans les ruelles,le vagabond démolli un étale du marchand de légumes.

Ils passèrent devant la cathédrale,là,le vagabond entra dans la cathédrale,Ugluk rentra en courant,quelques gardes avec lui,mais ils n'étaient pas sous ses ordres.

Le vagabond sauta à travers une fenêtre et brisa le vitrail,il continuait à courir et passa devant l'archerie,la,il ouvrit sa sacoche et sortit un arc court et il tira sur Ugluk,qui l'évita mais pas les 3 gardes derrière lui.
Ugluk jeta un de ses couteaux qui le manqua mais le blesa un peu.
Le vagabonb ramassa le couteaux et le lança sur Ugluk qui le reçu dans la jambe.

Ils continuèrent la poursuite, le oleur détruisait tous les étales et poussait ou tuait les gardes présents.Maintenant,une garde montée le poursuivait aussi.Subitement,il entra dans une auberge.Ugluk le suivit,la taverne était bourrée de monde,Il aprçu le voleur qui entrait dans une arrière salle et y entra aussi.Le voleur l'attendait,il sortit une épée et se jeta sur Ugluk qui parra le coup,il sortit son épée et frappa la jambe du voleur qui s'éffondra.Ugluk eu un éclair de colère et trancha la gorge de son adversaire.
Il prit les bijoux et alla les rendre au bijoutiernqui,pour le remercier lui donna une petite bague en disant qu'elle n'avait pas beaucoup de valeur,100 £ au maximum.Mais pour Ugluk,elle avait beaucoup de valeiur,elle lui rappelait qu'il fallait toujours persévérer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harold
Chevalier de Dol Amroth
avatar

Nombre de messages : 18

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 120 ans
- -:

Sam 21 Juil 2007 - 19:15
L'elfe se trouvait dans une taverne quand il entendit du rafut dehors.Il se leva et marcha vers la fenêtre.La rue était bondée et un homme cagoulé courrait,il était poursuivit par un autre homme,un haradrim sans doute,vu son teint bronzé.
L'homme cagoulé entra dans la taverne et couru vers le comptoir.Il dit un mot au tavernier et entra.A son tour,l'haradrim entra dans la taverne et le suivit en courant.Il en ressortit quelques minutes plus tards avec une sacoche qui semblait contenir des bracelets et colliers.
Curieux comme tout ceux de son espèce,Harold entra dans l'arrière salle, mais l'homme cagoulé avait disparu.Il se pencha pour regarder sous les meubles.c'est à ce moment qu'il reçu un coup violent sur la tête,le sol tourna au tour de lui et il s'évanouit.

Il se réveilla un peu plus tard,il ne savait pas combien de temps avait passé.Il examina la pièce où il était enfermé.Une grande pièce, les murs étaient en torchis et une fenêtre était cassée,les débris jonchaient le sol.Il faisait très chaud et à en juger de là où il était,il devait être en territoire Harad...

Hrp:suite au harad :hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poursuite d'un voleur
» à la poursuite d'un Voleur + Diego
» Stats pour un voleur level 10
» Jud [ Voleur ]
» [Scénario] Au Voleur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle-
Sauter vers: