Contrariante ambuscade

Aller en bas 
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Sam 28 Juil 2007 - 22:36
La Vieille Route de la Forêt. Elle qui délimite vraiment le nord de Mirkwood de son sud. Les propriétaires ont changé, tant des choses ont changé.

Alors que les ténèbres tombent doucement sur le chemin, le lourd silence est rompu par une cavalcade. Dans la brume grisâtre se distinguent bientôt les formes de splendides coursiers. Ils sont d'un blanc pur et leur origine est des plus faciles à deviner. Ils vont si vite que le poids de leurs cavaliers semble être insignifiant. En y regardant de plus près, on remarque l'apparence étonnante de ces derniers. Tous deux sont envelloppés dans une cape d'un bleu azur et un capuchon similaire cache leurs oreilles.
Leur visage est empreint d'une profonde noblesse, mais leur regard est fixe et ils ne sourient pas.
L'un d'eux à même les deux crispées. En vérité, ils n'apprécient pas leur mission. Evidemment, c'est un grand honneur, mais ils craignent la réaction du destinataire. C'est stupide pourtant, ils n'ont pas à s'en faire. Dans leur empressement, ils n'ont pas remarqué les quelques ombres embusquées dans les bosquets, arcs à la main.
Ils ne s'en font plus, ils n'atteindront jamais leur but.

Quelques hommes courrent après les destriers effrayés qui se sont enfuis. Ils ne les rattraperont jamais, il fallait jouer plus finement que ça.
D'autres fouillent avidement les cadavres percés de flèches. Leur chef remarque que l'un d'eux porte une sacoche richement brodée d'or, d'un coup de couteau il tranche la lanière et s'en empare.

Il fronce les sourcils. Un parchemin, tout ce qu'il trouve est un misérable parchemin. Intrigué, il brise le sceau, dont il n'avait jamais vu de semblable d'ailleurs, et lit.

Citation :
Mon Seigneur, ou plutôt mon cher ami, car c'est ainsi que j'espère commencer notre prochaine correspondance.

Vos dernières actions militaires sont parvenues à mes oreilles et je ne peux qu'avouer ma perplexité. Certes, une grâce nous a été accordée et ce n'est pas selement un privilège mais aussi un devoir de s'en servir.
Mais pourquoi se mêler de cette façon, se présenter comme des égaux ? Le passé a amplement démontré que l'on ne peut leur faire confiance. Comment pourrait-il en être autrement alors que le passé ils ne le connaissent pas ?
Notre devoir me semble clair, nous devons les guider, nous hisser aux dessus d'eux à nouveau en restaurant otre splendeur passée. Devenir les maîtres pour qu'ils n'aient plus à penser. Pour leur propre bien.

C'est pourquoi, je le pense, la situation doit changer. Ensemble, mon ami, nous pourrions restaurer notre gloire et emmenner cette Terre vers la lumière. Qui d'autre le ferait ? C'est notre devoir et tous les deux nous pourrions triompher, ensemble, pour un meilleur idéal.
Ensemble...

Des caractères anciens se tenaient en guise de signature et il ne pouvait pas les lire. Si ce bout de papier laissa perplexe notre chef brigand, celà ne lui fit ni chaud ni froid.
Il chiffonna la lettre et la jeta sur le sol boueux. Elle n'arriverait jamais, et alors ?
Il esquissa une moue déppréciative en constatant que ses victimes n'avaient quasi rien de valeur et ses hommes firent rouler leurs corps dans les talus.

Ils se hâtèrent ensuite de disparaître. Cela ne faisait pas plaisir à ce meneur d'être contraint de "chasser" sur les terres des elfes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: