Chapitre 2 : Là où le Soleil ne pénètre pas.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Mar 2 Oct 2007 - 19:09


Au moment ou Rustor terminait son discour un bruit retenti dans les fourré. Une flèche se dirigeait tout droit sur le petit groupe de hauts gradés. Vif comme l'éclair Hinyn s'interpossa entre le projectil et son général... Il tomba foudroyé. Se ressaisisant dans la second Rustor sauta dans la tranché.

- Gelmir prend le commandement de la Maison du Roi !

Se frayant un passage parmi les soldats qui sortaient leurs armes Gelmir arriva près des gens de sa maison. Il expliqua rapidement à Hataldir qu'il voulait ses hommes armes en mains prèt à contrecharger.

Rustor fit ordonner à la Compagnie du Marteau de se placer en première ligne boucliers levé. Il ordonna ensuite aux archers de l'Hirondelle de préparer leurs flêches.De son coté Eoweng ordonna au guerriers de la Harpe de sortir leurs lance et de se mettre en deuxième ligne en soutien du Marteau.Voyant la guérriseuse prendre position Rustor se tourna vers elle.

- Préparez l'infirmerie et demandez à Sombre-Chène de prendre le commandement de l'artillerie!

Dans les broussailes environnantes on voyait le petit commando renégat qui déjà retournait vers ses positions. Un bruit se fit entendre. Celui d'un rocher qui s'élevait dans les airs... Ils ne pourraient pas l'éviter...

- Tout le monde à couvert dans les tranchées !!!!!

Tout les soldat se jettèrent à terre tandis que trois quatre rochers tombaient sur leurs positions. Les protections étaient éfficace et il n'y eut que quelques blessés . Mais l'idée de devoir se terrer minait déjà le moral des troupes.
Le pillonement dura encore quelques minutes avant de cesser brutalement. Au même moment un important groupe d'ennemis apparut en face... L'armée de Gar Thulion était désorganisé tandis que les ennemis prenaient intelligement les tranchés par les flancs. Le visage maculé de poussière et de crasse Rustor reprit le commandement des opérations.

- En position !! Archers pret à tirer !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Mar 2 Oct 2007 - 19:35
Hataldir n'eut pas le temps d'écouter la phrase de Vayarë que Rustor parla, tout le monde se figea pour l'écouter. Il eu a peine terminer, qu'un sifflement connu de tous les elfes résonna, et une seconde plus tard, un des gradé était a terre, Rustor ordonna les hommes d'Hataldir dans un coup de soufle, Hataldir réagit au quart de tour, atrapant le bras de Vayarë et le tirant juste a temps avant qu'une fleche se figea ou il etait une seconde avant et lui dit tout en courrant:

"suis-moi, tu fais partie de mes hommes dés cet instant!"

il se faufila dans les tranchées qui serpantaient joyeusement et trouva enfin ses hommes du regards, mais il du se coucher pour ne pas se faire broyer par un rocher qui venait des sombres fourrés, il se releva, jetta un regard derrier lui pour s'assurer que Vayarë le suivait toujours, il était toujours debout, heureusement. il arriva enfin pret de ses hommes et cria:

"pret ou pas, écoutez-moi, nous avons le grand honneur et le privilège de commencer le balle, alors sortez vos armes vos boucliers et votre courage et suivez-moi, et surtout ne mourrez pas avant d'avoir tuer tous nos ennemis!"

ils se frayèrent un chemin dans le sens inverse mais avant qu'ils puisse aller plus loin, des renégats apparurent derrière eux, Hataldir cria:

"préparez-vous a combattre, arme en main..."

les renégats les apercurent et foncèrent vers eux, Hataldir se fraillait un chemin dans le passage étroit de la tranchée pour etre devant ses hommes, il sorti son arme tout en parlant:

"pour Gar Thullion, pour le général et pour votre famille , vous combattez! et vous vivrez pour les voirs encore! CHARGER!"

Une vingtaine de renégats, contre les douze hommes d'Hataldir, s'entrechoquèrent étroitement. dans sa charge, Hataldire embrocha le premier elfe qui tomba au sol, il évita une premiere attaque puis contre-attaqua pour achever celui-ci...


Dernière édition par le Mar 2 Oct 2007 - 19:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vayarë
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 21
Rôle : Forgeron elfe

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin du 3ème âge
- -:

Mar 2 Oct 2007 - 19:54
On entendit un sifflotement dans l'air et je vis un homme de grand rang d'armée,tombé au sol,il était mort,transpercé par une flèche.Hataldir me tira vers lui et je pus éviter une flèche,je dit:

Merci.

Puis je continuais à le suivre,il faudrait surement neutraliser d'abord les catapultes mais elles sont derrière l'armée des rénégats.Je ne savais que faire pour le moment car les projectiles géants causaient problème.L'armée de Gar Thulion éytait désorganisé mais il fallait combattre et laisser la forêt noire empli de ces créatures était un affront.Je parlais au caporal:

Très cher ami,il faudrait neutraliser les lanceurs de pierre car ils nous posent problème enfin vous l'avez remarquer...Bref je ne sais pas comment faire.

Il fallait rester calme mais le calme fut vite stoppait car une vingtaine de rénégats nous chargèrent.Je sortais mes deux lames elfique et dit:

Gildir Tar Nelderen (Ce qui signifie du courage mais pas de peur)

Je chargeais violemment et le premier rénégat fut difficile à combattre,nous nous combatîmes en combat singulier.

Traître de ton peuple,tu va mourrir!

Je voulu lui transpercer le ventre mais il sauta sur le côté,Je réussi néanmoins à la bousculer et il fut quelques temps sonner,j'en profitais pour lui assenir trois bon coups de poing au visage et il tomba,baignant dans son sang mais il était encore vivant et je le transpercai au ventre.Je dit d'une voix basse:

Je l'avais bien dit...

Les autres se battaient encore,Hataldir se battait au combat singulier mais un traître arrivais dans son dos,épée en avant voulant le transpercer,j'eu à peine le temps de sortir mon arc et de tirer mais coup de chance je l'eu avant qu'il n'arrive a la hauteur de Hataldir.Je continuais de regarder les soldats du caporal mais j'entendit dans l'air un sifflotement qui se rapprochais de plus en plus de moi,je sauta sur le côté et quelques seconde après,une flèche vînt se planter dans le sol.Une recrue se battait contre deux rénégats,il était en infériorité,je décidais d'aller l'aider.Je courus à lui et commenca à combattre l'ennemi de gauche.
Les rénégats était de bien plus fort guerrier que les orques!J'arriva quand même à lui donner un coup d'épée à la cuisse et il tombait,c'est alors que lui transperca la gorge.


Dernière édition par le Mar 2 Oct 2007 - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mar 2 Oct 2007 - 19:58
Silivrien fut quelque peu surprise d’apprendre qu’elle devrait partager la direction de la Maison de L’Arbre avec Eoweng, encore qu’elle n’en fit pas un drame tant l’estime qu’elle lui portait était grande. De plus, l’enchaînement des évènements ne lui laissait guère le temps d’avoir des états d’âme. La situation pouvait devenir rapidement critique, et il fallait agir vite. Elle divisa ses hommes en deux, et leur demanda de couvrir les flans des tranchées. Les Elfes de l’Arbre émergèrent donc de leurs trous avec souplesse et rapidité, et se répartirent à gauche et à droite des troupes. Suivant l’ordre de Rustor, ils commencèrent à vider leurs carquois avec précision et application, faisant de nombreuses victimes parmi les assaillants qui ne s’étaient pas attendus à une réaction aussi vive. Fermement décidée à partager le sort de ses compagnons, l’Elnaith s’était postée du côté gauche, et chassait de ses flèches les fantômes et autres ombres furtives qui bougeaient sous les frondaisons…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Mar 2 Oct 2007 - 20:28
Gelmir rassembla un groupe de soutien pour Hataldir.
Sortant une épée trouvée aux havres il organisa la formation de l'unité.

- Par paires! Formez des paires ! Dos à dos!!!

Rapidement les petits groupes se formèrent. Lui même se trouva un compagnons. Ainsi organisés ils risquaient moins de subir les désavantages de l'arme lourde.
*
**
Au centre Rustor dégaina sa hache. Il s'élanca dans la bataille suivit par les combattants de sa maison. Au millieu du flot des guerriers du Marteau un petit groupe d'archer arrosaient les guerriers des rangs de derrière.
Peu à peu il semblait que les renégats reculaient. Ils ne s'attendaient pas sans doute à une réaction aussi rapidement organisée.Mais ils ne reculeraient pas aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Mar 2 Oct 2007 - 20:56
Hataldir se battait avec hate, vitesse et force, aucuns de ses homms n'étaient encore tomber, c'était une bonne nouvelle. il fi heureux de voir Gelmir arriver, bien que le peut d'elfes qui attaquaient pouvait etre repousser sans autres aide, mais il fallait assuer la victoire. une bonne idée que de se mettre dos a dos, pourquoi n'y avait il pas penser! il se mit dos a dos avec Alet sans le savoir, et continua a se battre. une épée jailli de nul part pour atterir sur celle d'Hataldir qui lui défendait le visage, il eu le temps de voir son assaillant, un renégats, qui semblait etre le meneur de cette petite troupe, et un beau duel s'engagea... l'elfe se déchaina sur Hataldir, des coups direct, puissant mais pas très précis, il savait donc facilement eviter les coups de celui-ci et pu donc prendre le dessu sans grand mal, une dernière attaque de celui-ci fut contrée, Hataldir retint sa lame, le fit tomber au sol et l'acheva d'un coup dans la gorge. le bruit de quelques combats resonnait encore, mais il n'en restait plus qui se battait au corps a corps. il venait de retenir le premier assaut qui était surement un test de l'ennemi. les fleches des elfes continuaient de sifler, d'un sens et de l'autre. Hataldir aida un elfe a se relever, regarda l'étendue des degats, personnes n'étaient morts, juste quelque blessés lèger, Hataldir cria:

"bien jouer, je voit bien que c'est moi qui vous ai entrainer les derniers jours!"

dit-il d'un sourire, 2-3elfes sourirent mais rien de plus, il était toujour sous le choc...

il s'approcha de Gelmir et lui dit:

"merci de votre soutient, bonne idée ce dos a dos..."


Dernière édition par le Mer 3 Oct 2007 - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mar 2 Oct 2007 - 21:31
Une fraction de seconde, Laurelin hésita. Il faillit prendre la decision de suivre le renégat mais celui-çi leva son bras et l' agita en faisant une sorte de signal. Dans l' instant, il entendit des flèches fusées en direction de son camp et ensuite, une énorme pierre s' écraser dans la tranchée où il se trouvait quelques minutes plus tôt. Le destin l' avait épargné une fois de plus.
De rage, il sortit Estelië de son fourreau et se précipita sur l' elfe le tuant sur le champ.
Puis il se mit à courir en direction opposée pour rejoindre les siens.
Il entendit le général Rustor exhortés ses combattant à se mettre par paires, dos à dos. Mais il était seul, et il ne pouvait encore atteindre les tranchées, séparé qu' il était de ses compagnons par quatres renégats qui ne semblaient pas disposés à le laisser rejoindre ses troupes.
Il leva haut Estelië et se précipita sur le premier elfe qui le menaçait et tout en courant, il parvint à le frapper sur le côté. Le renégat s ' écroula instantanement, puis arrivé à la hauteur du second il fit tournoyer son épée et lui coupa la tête.
Mais la surprise de son attaque rapide passée, les deux derniers se mirent à l' attaquer ensemble et pendant que l' un cherchait à l' atteindre avec son épée, l' autre leva son arc, encocha une flèche et tira dans sa direction. Laurelin réussi à parer l' épée du premier elfe mais la flèche du second atteint son but et pénétra dans son épaule. Il poussa un cri de douleur puis se retournant, de son bras valide, il lança Estelië en direction de l' archer qui l' a reçu en plein estomac.
Il regarda la flèche toujours plantée dans son épaule et approcha sa main, il se saisit du trait et tira d' un seul coup sec.
Heureusement, la flèche était entrée de biais et n' avait finalement pas fait trop de dégats.
Arrachant un morçeau de la cape du renégat qui gisait tout près, il s' en fit un pansement de fortune puis récupera son épée.
La voie était libre maintenant, il pouvait aller combattre auprès de ses compagnons, il se rapprocha d' eux, passant devant un officier qui lançait des félicitations à ses recrues tout en se félicitant de s' être lui même chargé de leur entrainement.
Il apercevait silivrien au loin qui dirigeait les archers et au centre le général qui faisait tournoyer sa hache.

- Aujourd' hui est un jour sombre, des elfes tuent d' autres elfes, pensa-t-il tristement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 3 Oct 2007 - 14:52
Tandis que la flèche fusait, Sombre-chêne prit qusitôt son arme par automatisme. Mais il s'arrêta, rappelé à l'ordre par la blessure de son épaule qui le picota désagréablement. Il se mit donc dans un des renfoncements de la tranchée pour ne pas gêner le déplacement des autres soldats. Alors qu'il allait s'intégrer entre deux elfes pour aller chercher ses ordres, une main lui attrapa la cape. L'ambassadeur se tourna et vit la gérisseuse qui lui annonça qu'il était chargé de diriger l'artillerie. Il la remaercia en se dirigea vers l'arrière en se mordant la lèvre. Il n'avait jamais dirigé ce genre de groupe et espérait être à la hauteur. Arrivé devant les pièces d'artilleries, il indiqua à leurs servants les indications de tir :

Les rénégats ont attaqué par les flancs. Le tier d'entre vous dirigera ses tirs dans leurs rangs, le plus loin possible de nos soldats. Ne prenez aucun risque inutile, si vous êtes conforonté à un dilemme, n'agissez pas s'en en référer à moi. Le deuxième tier agira de la même manière, mais en tirant à l'opposé. Le dernier, tirez à l'endroit d'ou provenait les tirs ennemis. Il serait certes préférable de capturer ces engins car ils ne tirent plus, mais peut-être que cela ne va pas durer, La vie de quelqu'uns d'entre eux n'a peut-être pas d'importance pour celui qui les dirige. Allez-y.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Mer 3 Oct 2007 - 16:43
Les renégats fuyait à toute jambe. La guerre n'était pas gagnée que du contraire... Malgré tout c'était l'accumulation de petites victoires qui permettraient la victoire finale.
Voyant l'ennemi en fuite le Général, Eoweng et Gelmir ordonnèrent de rentrer dans les tranchés.
Rustor ordonna de conduire les blessé à l'infirmerie.
Le soir tombait finalement. La plaine était souillées du sang elfique. Ce sang la ne devait pas tomber ainsi.
Alors que certains rassemblait du bois Rustor reprit la parole.

- Pas de feu cette nuit... ni aucune nuit d'ailleurs tant qu'il y aura en face de quoi nous tirer dessus...

Un murmures de deception parcouru l'armée... La guerre était loin d'être rose. Il lui faudrait trouver une solution rapide contre l'artillerie adverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

Mer 3 Oct 2007 - 17:05
Alet avait immédiatement suivit les ordres après le cours discours du général, puis il avait entendu le caporal crier l'ordre d'assaut.
Il se lança dans le combat. Il se remémora les paroles du caporal :
Avant la mélée, il y en a forcément un qui a décidé de vaincre et un qui conscent à être vaincu. Ce n'est qu'une question de rôle.
Les flêches et les épées ne font qu'enterriner une situation de dominance déjà reconnue par les deux beligerants. C'est autant le mental et la sureté qu'on a en soit, notament grâce à nos compétences, que nos compétences guerrières elles-mêmes qui décident de cela.

Alors ce fut la rage et le désir de vaincre aux dents qu'Alet s'élança dans le combat. Sur de voiloir vaincre, il se remémora un autre conseil.
Si ton ennemis est deux fois plus nombreux, inutile de frapper deux fois plus vite dans le vide comme tu le fait, frappe deux fois plus précisément.
Alet se retrouva en effet face à deux renégats. Il prit peur et commenca à frapper dans le vide, deux fois plus rapidement sans résultat.
Il comprit vite ce que lui expliquait le caporal Hataldir. Sans rien laisser paraître, Alet changea immédiatement de technique et parvint à tuer son premier ennemi, le second, n'ayant plus l'avantage du nombre tenta de fuir et Alet le tua de dos, ce qui ne le rendait pas fier du tout, mais il était obligé.

Il continua de se battre avec l'elfe qui se nommait Lorindol. Un bon combattant. Aussi bon et même meilleur qu'Alet.
Le combat prit fin et ils rentrèrent au camp. Il se refusa le repos et commenca immédiatement à s'atteler aux tâches qui attendaient les soldats.
Il partit ramasser du bois, aida un invalide à remonter sa tante, repartit chercher de l'eau et encore du bois, puis se proposa pour aider les blesser.
Il ne connaissait toujours pas bien l'elfe qui l'accompagnait, et tout en ramassant du bois sec et mort, il lui demanda :
"Parlez moi donc de vous, dites moi d'où vous venez, pourquoi vous êtes ici, je désire vous connaitre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Mer 3 Oct 2007 - 18:19
HRP// La guérisseuse, la guérisseuse… on se souvient même plus du sexe de ses espions Rustor ? Non mais c’est pas vrai et s’il y a une personne pouvant recevoir ce titre, pourquoi tu me l’a pas indiquée ??? J’aurais bien aimer avoir d’autres aides !! lol, lol, lol ^^//HRP

Rustor avait prononcé un discours et peu de temps après, une flèche traversa l’air. Sans prendre le temps de réfléchire, Nidnama se précipita pour voir s’il pouvais faire quelque chose mais la flèche avait pénétré entre les yeux… Le premier mort d’une longue série… Recevant l’ordre de Rustor, Nidnama murmura quelques mots en elfiques et aussi-tôt, une chouette, un faucon s’envolèrent pour annoncer aux autres infirmiers que la bataille commençait. Cela fait, il chercha des yeux sombre-chêne et lui transmit le message avant de revenir en courant vers les tranchées. Un rocher s’était écrasé parmi elles et 5 de ses infirmiers s’affairaient au-tour des blessés. Nidnama les encouragea d’un signe de tête avent de sortire de l’autre côté pour s’occuper de ceux qui tomberaient inévitablement dans la mêlée. Suivant les combattants avec une dizaine de mètres de retard. Les flèches avaient fait des ravages et Nidnama décida de s’occuper des blessés qu’il avait sous la main au lieu d’aller en chercher d’autres. Autour de lui, les autres infirmiers faisaient de même, ramenant les blésés à des endroits ou il pourraient être soignés…
L’escarmouche n’avait duré que peux de temps mais avait été meurtrière. Prenant avec lui quelques elfes, le guérisseur partit achever mourants et renégats mais aussi ramener les corps de ceux qui pouvaient encore être sauvés.
Pour l’équipée d’infirmiers, la nuit serait courte et ils se relaieraient pour rester toute la nuit au chevet des blessés… Sans feu, nombreux seront ceux qui ne passeront pas la nuit…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Mer 3 Oct 2007 - 18:32
Hataldir fi le tour de tous ses hommes, il les félicita, par ici une poignée de main par la une tape amicale. Hataldir se mis face a eux et parla:

"je suis fier de vous, vous vous êtes bien battu, mais n'oublier pas que ce n'est qu'un amuse gueule! vous vous êtes battu contre une petite vingtaine de soldats, dite vous que dans quelques minutes, heures ou jours, vous pourrez avoir le double, le triple et encore bien plus, alors soyez heureux de cette petite victoire, mais ne vous endormez pas sur vos lauriers! car c'est a ce moment la qu'ils décideront d'attaquer, et si vous vous reposer, ne fermer qu'un oeuil, pret au combat et a avertir les autres a nimporte quelle heure de la nuit. Si quelque chose vous trote dans la tête ou si vous voyer des gestes ou quoi que se soit, venez m'en parler ou le premier haut grader que vous croiserez."

il se retourna et commenca a regarder si il pouvait aider ou si il y avait des degats, morts ou blesser. heureusement il n'y avait presque rien, tous étaient en train de s'affèrer a leurs tâches, il décida d'aller voir su côter des chefs et Hauts grader. Passant non loin des pièces d'artilleries, il apperçu Sombre-Chêne, celui-ci semblait réfléchir, mais a quoi? Hataldir se risqua d'aller jusqu'a lui, arriver a sa Hauteur il parla:

"bonsoir l'ami,tout va bien? J'ai apris que vous n'étiez pas mis au combat, je n'ai guère vu que vous etiez blessé, j'en suis navré..."

il jetta unbref coup d'oeuil aux machines, puis continua de parlez:

"je voit que Rustor vous a mis entre les mains une importante mission qui nécessite une attention de tout instants? Je ne sait pas si vous avez deja manoeuvrez ces engins la ou en tout cas dirigez, mais je croit, comme Rustor, qu'il n'y a pas meilleur personne sur qui on peut compter pour une telle tache, sauf moi bien sur..."

dit-il en souriant, puis repris:

"excuser moi, un brin d'humour dans ces instants m'aide a me calmer. Ceci dit, si vous avez besoin d'aide a tout instant, vous pouvez compter sur moi, peut importe ce que vous voulez..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vayarë
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 21
Rôle : Forgeron elfe

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin du 3ème âge
- -:

Mer 3 Oct 2007 - 19:54
Le combat était finit mais il y avait bien d'autres ennemis à comabttre,ceci n'était qu'un échauffement,J'avais un plan,le tout c'est qu'il marche.Je m'approchais du Caporal Hataldir,qui parlait avec l'ambassadeur,je m'approchais et lui dit:

Cher caporal,j'ai un plan,il faudrait que je revêtisse un costume d'elfe rénégats et alors je pourrais les infiltrer pour stopper leur machines de guerre,c'est risquer et ceci ne pourrais peut être pas marcher,enfin,il faut essayer,c'est sur je pourrais y laisser ma vie mais c'est pour la survie de la Forêt Noire et de nôtre peuple.

Je regardais le caporal et l'ambassadeur en attendant une réponse.Je vis que l'ambassadeur était blesser.

Apparemment vous êtes blessé...

Je continuais de les regarder.
******
La bataille était terminé et les elfes rénégats retournèrent en Forêt Noire,enfin le peu de rénégats.....Il faudrait neutraliser les machines de sièges maintenant.J'attendait la réponse de l'ambassadeur et du caporal.


Dernière édition par le Jeu 4 Oct 2007 - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mer 3 Oct 2007 - 21:57
La bataille était terminée. L’heure était venue de soigner les blessés et de pleurer les morts. Fort heureusement, la préparation préalable du site et la rapidité de réaction des Elfes de Gar Thulion avait permis de réduire considérablement les pertes. Du coup, les renégats avaient renoncé en voyant que leur attaque surprise n’avait pas eu l’effet escompté. Silivrien avait laissé ses compagnons reprendre position dans les tranchées, et observait la forêt qui sombrait dans l’obscurité, alors que le soleil couchant venait de quitter l’horizon. L’Elnaith ne remarqua pas tout de suite que son anneau familial s’était mis à scintiller, pas plus qu’elle ne réalisa que l’astre du jour avait disparu. Le Général ayant ordonné de ne faire aucun feu, ce fut la maladresse de certains, qui butèrent ou s’entravèrent dans les objets les plus variés, qui lui fit réaliser qu’elle voyait toujours comme en plein jour. La luminosité était certes légèrement différente, mais elle distinguait parfaitement tous les détails. Revenue de sa surprise, elle tenta de contrôler le phénomène en se concentrant sur sa bague, et s’aperçut qu’elle pouvait passer sans difficultés d’un mode de vision à l’autre…
Revenue de sa surprise, elle resta un long moment pensive, réfléchissant aux implications de sa découverte et aux avantages qu’elle pouvait en tirer, à titre personnel ou pour le bien de la communauté Elfique…
Une idée lui traversa l’esprit, et elle courut jusqu’au quartier général, n’hésitant pas à interrompre Rustor en pleine conversation…


-Monseigneur…veuillez pardonner mon intrusion, mais je viens de faire une découverte de la plus haute importance. Bien que j’ignore comment, mon anneau familial me permet de voir de nuit aussi bien qu’en plein jour. Je crois que ce serait un atout décisif si vous décidiez de monter une expédition pour neutraliser les catapultes ennemies…qu’en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 12:24
Laurelin fût satisfait de constater que les renégats battaient en retraite, du moins, pour l' instant.
Ils allaient revenir, sans nul doute plus nombreux et mieux armés.
Sa blessure à l' épaule l' avait quelque peu handicapé et il avait eu beaucoup de mal à se défaire de son dernier assaillant.
A présent, après que Nidnama, le guérisseur, ait déployé tout ses talents pour soulager sa douleur, il pouvait se reposer.
Il avait pris place dans une autre tranchée puisque la sienne était encombrée par une des pierres envoyées par les catapultes des renégats.
L' absence de feux, la lune et les étoiles si chère aux yeux des elfes cachées par d' épais nuages, le campement baignait dans une atmosphère froide et ténébreuse.
Les arbres tout proches donnaient l' impression de former un mur noir, menaçant et infranchissable.
Cette ambiance contribuait à rendre Laurelin maussade ...

- Qui pouvait avoir la volonté suffisante pour amener des elfes à devenir de tels meurtriers sanguinaires ? Se demandait-il. Qui pouvait avoir le charisme suffisant pour manipuler leurs pensées au point de les amener à se comporter comme des orcs ?

Une nouvelle fois, un pouvoir obscur s' était levé dans la forêt noire ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 18:05
Les tirs, bien qu'accessoires, avaient porté leurs fruits. Certains rénégats, tentant de fuir, étaient tombé sous les projectiles de pierre. Toutefois il était impossible de dire si l'artillerie adverse avait été touchéeet endommagée. Sombre-chêne félicita les servants, et s'avança vers la première ligne de tranchée pour contempler les dégâts. Même s'ils étaient beaucoup moins nombreux, les rénégats avaient pu profité de l'effet de surprise. Les corps jonchaient la terre labourée par les blocs de pierre. C'étaient des corps d'elfes. A aucun moment l'ambassadeur ne différencia les dépouilles rénégates et celles de l'armée de Gar Thulion. Seuls des elfes étaient morts. Si un voyageur arrivait par hasard sur le champ de bataille, il se demanderait à raison qui était l'adversaire, ne pouvant différencier les morts. Tous n'avaient qu'un seul ennemi : la folie. Elle semblait nécessaire à chaque camp, mais comment juger objectivement? Personne n'avait tort, personne n'avait raison. Evidemment, les rénégats avaient sombré dans la folie en agissant ainsi, les meutres de tous ces villageois étaient impardonnable. Mais au fond ne pensent-ils pas bien agir? Leur but premier, en soi, est louable : créer une paix à long terme. Mais à quel prix? Celui qui les dirigeait et qui menait l'endoctrinement avait décidé d'agir radicalement. De l'autre côté, les autres elfes avaient gardé lur méthode première, plus calme, mais aussi plus longue.

Et les deux camps combattaient, alors qu'ils voulaient la même chose. Folie pure, mais pourtant visible comme nécessaire. Dans ce cas là, on ne pouvait pas parler de bien et de mal. Seulement de vision variée des choses. Et aucun des camps ne voulait céder. Il fallait que quelqu'un gagne pour imposer sa loi, au sein même d'un peuple. Les elfes en sortiraient alors encore plus faibles, quelque soit le vainqueur.

Les yeux de Sombre-chêne s'embumèrent et son ventre se serra. Il ne voyait aucune issue heureuse. Il ne voyait que la folie et la tristesse. Il voulait comprendre, mais il ne savait même pas quoi exactement. Peut-être tout. Il se mordit la lèvre inferieure et fut sortit de ses pensées par Hataldir. Il regagna ussitôt un sourire qu'il voulait convainquant et écouta son ami, puis répondit :

Merci de tes compliments. Mais je ne sais pas si je les mérite, même si je ferai de mon mieux. Toutefois, je serai plus utile avec les autres soldats. Il y a sûrement des personnes plus douées que moi pour diriger les tirs d'artilleries. Mais effectivement ma blessure m'empêche de combattre, et je dois rester en arrière. Je pourrai cependant sortir mes lames d'ici pau grâce aux soins de mon guérisseur. Et merci de ta proposition, je ne l'oublierai pas. Une dernière chose : tutoie-moi.

Quant à vous Vayarë, je vous donne la même réponse que durant le voyage : si vous réussissiez, cela nous rendrai un immense service. Mais je doute qu'un simple déguisement trompe nos ennemis, et même si la supercherie marchait, nous ne savons pas combien de d'artilleries ils possèdent, et si ce nombre est élevé, vous aurez bien du mal à les mettre hors de service sans vous faire repérer. Et encore une fois je vous conseille d'en parler au général.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 18:44
"je te crois quand tu dis que tu serais mieux avec les soldats, je suis sur que rustor pense la meme chose, mais il y a un temps a chaques choses, on t'as confier ce poste et c'est pas pour rien tu es capable et apte de le faire! Mais je suis pret a parier que tu devras bientot te battre au corps a corps, alor ne soit pas trop impatient, car a se moment la, beaucoup des elfes qui t'entoures n'auront plus soufle, je ne le souhaite pas, mais c'est ainssi... Enfin, je doit te laisser mais je repasserait pour voir si tu as besoin de quoi que se soit, sinon, envoie-moi quelqu'un"

il se tourna ver Vayaré et lui dit:

"L'embassadeur a tout a fait raison, et puis, je ne sacrifie pas mes hommes sans raisons, surtout quand ceux-ci ne sont pas asser entraîner. pas asser pour ca en tout cas, tu es un bon combatant, et j'ai besoin de toi ici."

sur ces mots, il parti pour voir si rien d'autre n'étais a faire. Il aida ici et la quelques elfes.


Dernière édition par le Jeu 4 Oct 2007 - 18:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 18:47
Rustor en était arrivé à une seule conclusion... Il fallait détruire l'artillerie.

- Elnaith, il y a deux batteries, prenez autant d'elfe de votre Maison et réduisez celle de gauche au silence... Vous avez carte blanche. Eoweng?

Le jeune elfe s'approcha de son mentor et ami.

- Oui Général Erumelgos.

- Prend des volontaires et réduit l'autre batterie au silence.

L'elfe acquiésa avant de se diriger vers les hommes.

- Y a t'il des volontaires pour une mission suicide?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vayarë
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 21
Rôle : Forgeron elfe

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin du 3ème âge
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 19:05
J'écoutais les deux elfes,ils avaient raison,c'était une mission suicide,et depuis des personnes avait du être engager pour détruire l'artillerie.Je décaidais d'être utile.

Vous avez raison,je préfèrent être utile,je vais aider les guérisseur à aider les blessés enfin les soignés.

Je laissai donc les deux elfes et je me dirigea vers un elfe qui devait soigner les blessés.

Bonjour noble elfe,je viens vous aider.

Je regardais l'elfe (hrpg:c'est Nidnama)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 20:33
Alet après avoir aidé autant que possible les siens écouta l'appel aux volontaires pour une mission suicide.
Alet s'avanca.


"Je voudrais être de cette mission. Je serai fier de mourir pour permettre aux miens de vivre. Déclara Alet fièrement au général.
Même seul je partirai et tenterai de faire de mon mieux.

Dois-je déjà partir en avant ou attendre les éventuels autres volontaires ?"


Dernière édition par le Sam 6 Oct 2007 - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 20:41
Silivrien acquiessa d'un hochement de tête et sortit du quartier général. Elle rejoignit ses compagnons au pas de course, consciente que son air préoccupé devait provoquer les nombreux regards inquiets dont elle faisait l'objet. Elle finit par s'adresser à eux à mi-voix, afin de ne pas donner l'éveil à d'éventuels éclaireurs ennemis...

-J'ai besoin de quelques volontaires pour aller détruire l'artillerie ennemie. La Maison de l'Arbre est particulièrement adaptée pour ce genre de mission, mais les autres candidats sont les bienvenus, pourvu qu'ils sachent être discrets. Que ceux qui veulent se joindre à moi avancent d'un pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 20:56
Hataldir arriva derrière Alet et lui fit une tape amicale dans le dos qui le fit sursauter:

"ai-je bien entendu le mot mourir? Personne ne mourra aussi bêtement que ca, tu m'as bien compris?"

dit-il d'un air sévère et amusé en meme temps:

"si tu dois moirrire se ne sera pas seul, mais entourer de frères d'armes et d'amis!"

il regarda Eoweng et Silivrien, avança d'un pas, refléchis et dit:

"je serait des votres aussi, par quel moyens avez-vous l'intention de détruires ces machines?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Jeu 4 Oct 2007 - 21:14
- Hola !!, jeune elfe, lança Laurelin au soldat nommé Alet n' ayant rien perdu de la conversation. Le caporal Hataldir ne tari pas d' éloges à votre sujet et je l' ai entendu vous féliciter pas plus tard que tout à l' heure et votre dévouement fait plaisir à voir.

Et il s' inclina avant d' ajouter.

- Mais je doute que votre seule épée suffise en la circonstance, fût elle entrainée par dame Silivrien et le Caporal Hataldir.

- Il me déplairait fortement de voir votre corps se balancer au bout d' un pieu à la fin du jour. Je me permet donc d' associer mon épée à la votre,si Dame Silivrien est d' accord bien sur.

Il regarda l' assistance puis avança d' un pas ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

Ven 5 Oct 2007 - 14:09
Alet vit et entendit répondre tour à tour, la dame Silivrien, le caporal qu'il admirait tant et puis un autre nooble qu'il connaissait de réputation et de nom.
Il fut empli de joie et tout à la fois de crainte.
De joie de voir tous ces frères d'armes avec lui, tous ces soldats aguerris, près et d'accord de se battre à ses côtés. Et en même temps, de la crainte. Alet n'avait pas peur de devoir combattre les rebelles, ni même de mourir l'épée à la main. Cependant, il craignait de ne pas être à la hauteur de tous ces 3 grands combattants et seigneurs qui l'accompagneraient.


"Je suis fier et heureux de pouvoir me battre avec vous tous, et j'espère que je ne vous décevrai pas. Votre seul présence à tous les trois m'assurent de la réussite de cette mission.
J'ai mon idée, simple certes, mais qui peut fonctionner. Je pense qu'user du feu serait impossible, ça risquerait de faire bruler tout un pent de la forêt, de plus, il y aurait des dégats importants.
En revanche, sapper les machines est tout à fait à notre portée.
Mais avant, il nous serait très utile je pense, de retourner ses armes de guerre et de tirer vers nos ennemis fuyant. Puis, une fois ceci accompli, nous devrons alors détruire les cordages et raccordement essentiels de la machine. Elle sera toujours là, mais totalement inutilisable.
Ce serait une bonne solution, à mon entendement, c'est à vous à me dire ce que vous pensez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Ven 5 Oct 2007 - 17:32
Silivrien avait hoché la tête en signe d’approbation, pendant le discours d’Alet. Elle attendit qu’il ait terminé pour reprendre la parole…

-Tu as parfaitement raison, Elfe de la Fleur d’Or. Nous ne pouvons pas risquer d’embraser la forêt. Mais s’il est certain que nous pourrons facilement saboter les catapultes ennemies, tout le reste n’est que supposition. Tout dépendra de leur taille, du nombre de renégats qui les servent ou les gardent, du temps que nous aurons, et surtout de la réussite de notre attaque surprise…Donc pour le plan, nous allons former deux groupes, comme le demandait le Général. Ensuite, il faudra se glisser discrètement au milieu des lignes ennemies, et atteindre leurs batteries. C’est certes très risqué, mais nous avons un gros avantage. Grâce aux pouvoirs de mon anneau familial, je peux voir de nuit comme en plein jour. Je pourrai donc facilement situer les sentinelles postées sur notre route, et nous n'aurons ainsi aucune difficulté à les repérer et à les éviter…voire même à les neutraliser, ce qui serait somme-toute préférable. Une fois en vue des catapultes, nous nous séparerons pour frapper simultanément, en bénéficiant de l’effet de surprise. Nous improviserons ensuite en fonction des évènements. Si jamais nous étions repérés avant d’atteindre notre but, je crois qu'un repli général serait à envisager, car la situation pourrait devenir extrêmement dangereuse. Maintenant, si vous avez des commentaires ou des suggestions…

Laissant sa phrase en suspens, elle invita les assistants à parler, d’un geste élégant de la main…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chapitre 2 : Là où le Soleil ne pénètre pas.
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 1
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: