Demeure perchée des Calimethar

Aller en bas 
Calion
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Localisation : en Forêt Noire

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 1034
- -:

Dim 7 Oct 2007 - 13:14
Calion appartient a la prestigieuse et presque éteinte lignée des Calimethars, lignée des guerriers de lumière. Ainsi il figure parmi les survivants de sa famille qui fût décimée au combat contre l'oeil noir. Néanmoins, ses ailleuls ont laissé derrière eux nombres d'héritages quoique la plupart d'entres eux fûssent retombés en disgrace, le bâtiment principal de la famille est lui resté intact.

Représentant son passé glorieux, la grande demeure s'élève au coeur même de la forêt de Lorien, semblant être suspendue dans le vide, elle niche sur l'un des plus vieux arbres du domaine. Grâce de l'architecture elfique, la maison est impregnée de jeux de lumières mystiques et ne manque pas de charisme. Innondée de voutes et de portails, la finesse elfique elle même est remise en question.

Un tel héritage ne repose habituellement pas sur les épaules d'une seule personne, mais pour l'instant, c'est essentiellement sa mère qui en est responsable, son père etant mort, bien que Calion ayant bien appris de ce dernier aide parfois sa mère.

C'est un endroit que Calion a toujours apprécié, semblant se fondre en harmonie avec la demeure, cela fait un millénaire qu'il y vit. Sans doute que toutes ces possessions lui reviendront t-elles un jour entre ses mains étant enfant unique et donc seul héritier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calion
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Localisation : en Forêt Noire

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 1034
- -:

Mar 9 Oct 2007 - 19:58
Un sombre jour était a l'oeuvre, le ciel gris s'assombrissait au fil des heures passantes et un vent frais balayait les feuilles. Un jour d'automne, qui pourtant ne détoriorait pas moins la beauté de la Lorien, ofrant une palette de couleurs chatoyantes.

Calion était assis sur la banquette d'une des multiples terrasses de la maisonée. Il s'adonait tranquillement a la poésie, une plume en main, mêlant ses sentiments au décor qui l'entourait. Un bout de texte était déja soigneusement écrit et l'on pouvait lire ceçi sur le parchemin:

Les feuilles tombent ; c'est l'automne
Et mes jours s'en vont au tombeau,
Il n'est plus de mal qui m'étonne,
Déchiré comme un vieux drapeau.

Transfuge du Pinde, où, sans crime,
Je m'assis aux pieds d'Aenarion,
Je roule d'abîme en abîme,
Devenu d'or pur un vain plomb.

Amour, Gloire, au vent tout s'envole,
Dépouilles d'un songe éclatant :
Mort, ici, chienne ! Au Capitole !
Terre, un tombeau ! La Gloire attend.

Mais toi, sur ma tempe honnie,
L'écrase avant, ciel irrité,
Ce métal menteur, la fierté,
Masque de mon peu de génie !


Toutefois il fût interrompu dans son oeuvre lorsqu'un messager le tira des songes criant la nouvelle, un parchemin enroulé dans sa paume qu'il tendit vite au Noble. Calion n'appréciait pas d'être dérangé durant ses moments de détente, mais il ne montra guère son attitude irritée, préférant dabord lire la nouvelle qui devait être importante. Il plissa les yeux pour mieux voire, mais il voyait bien, c'était un lettre de la part du Général Gelmiron, bien que la suite fût encore plus étonnante. Voiçi un extrait de ce qu'il pût recevoir:

"...Ainsi je demande à la maisonée des Guerriers Calimethar de s'appreter au combat pour les motifs mentionnés plus haut..."

Calion retint son souffle tout en parcourant rapidement le reste de la lettre en sautant les lignes rapidement de ses yeux. Il remercia brièvement le messager et s'en fût en courant prévenir de la nouvelle.

Il se souvint maintenant qu'un de ses paires, Lorindol, avait quitté la Lorien il y a de cela quelques semaines avec ces guerriers, mais Calion ainsi que quelques autres nobles avait eu obligation de rester pour garder le contrôle sur les bois de la fôret. Les faits des rénégats semblaient tellement graves qu'il fallait maintenant entièrement se concentrer sur eux, délaissant même leur endroit de nativité.

Les guerriers de Calion fûrent près quelques heures après avoir été averti. Un bref rassemblement fût établi pour éclairer un peu l'état de la situation. Ensuite la petite troupe d'une cinquantaine d'elfes quitta rapidement les lieux. Les guerriers de lumière entraient à nouveau en guerre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demeure perchée des Calimethar
» Demeure Hyuuga : Akogare
» La demeure familiale des Nox Démétrius...
» Description de la demeure
» Une demeure lugubre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Lothlórien :: Caras Galadhon-
Sauter vers: