Chapitre 3 : Nous ne sommes plus seuls.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Lun 5 Nov 2007 - 11:53
S'attelant patiemment à la tâche que lui avait confié l'inconnue, Eleriol ne se dépatit pas de son calme. Après que l'elfe lui eut répondu qu'elle ne désirait pas dévoiler son identité, l'ancien ranger laissa passer plusieurs instants. Les deux infirmier improvisés continuèrent leur travail dans un silence complet qui fut finalement brisé par la voix d'Eleriol :

Un nom n'est toujours qu'un nom et ne peut être souillé, c'est son possesseur qui doit subir les conséquences de ses actes. Malheureusement, les gens ont souvent tendance à oublier cette nuance.


L'elfe se tut quelques secondes, puis reprit :

Voyez-vous, nous sommes en ce moment en guerre contre des adversaires improbables, mais pourtant vrais, en effet ce sont des elfes. Des elfes combattant les elfes, quelle idiotie n'est-ce pas? De ce fait, différencier les alliés des ennemis peut parfois poser poser des problèmes. Nous nous trouvons dans une de ces situations, car vous êtes ici inconnue, il me sera difficile de vous faire entièrement confiance, même si je pense le pouvoir grâce à un petit détail. Du moins je crois pouvoir dire que vous n'êtes pas du camp adverse, mais vos autres motivations me restent cachées. Toutefois, tous les elfes que vous voyez ici seront dans le droit de vous demander une preuve concrète de votre bonne foi.


Eleriol s'arrêta et tourna la tête vers l'inconnu. Aucune menace n'apparaissait dans sa voix, ni aucune compassion. Un petit sourire poli apparut sur son visage alors qu'il attendait la réponse de l'elfe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolofiriel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : quelque part en milieu hostile

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 500 ans à peu près
- -:

Lun 5 Nov 2007 - 13:06
Nolofiriel écouta attentivement l'elfe parler et pour la première fois depuis des siècles elle lui fit confiance ... Ne se rendant pas compte tout de suite certes mais elle lui fit confiance et c'était un véritable pas pour les elfes de son espèce. Elle sourit faiblement regarda l'elfe face à elle droit dans les yeux, et reprit :

Ne doutez pas de ma bonne foi. Vous pourriez et je le comprendrais mais n'en doutez pas. Je ne tiens qu'une promesse et je vous promet d'être sage et de bonne augure. D'autre part, je ne suis d'aucun côté, je suis peut-être une elfe mais je me mêle rarement des guerres et autres faits de ce genre. C'est un exception.

Elle baissa d'un ton tout en souriant, un rayon de soleil montra la peau lisse du bas de son visage.

Cela ne m'arrive pas souvent considérez cela comme de la bonne foi. Mon ancien nom est Tadrionêe, je ne le porte plus et je ne l'ai plus prononcé depuis un certain temps.

Après une telle révélation sur soi, Nolofiriel fit mine de chercher quelque chose dans sa sacoche, elle détourna la tête. Puis d'un air dépité, elle reprit la parole :

Quels sont les raisons qui poussent les gens à faire la guerre contre la même espèce à laquelle ils appartiennent ? Nous sommes tous de la même "famille" si je puix dire ça, pourquoi ? pourquoi donc faites vous cette guerre ?

L'esprit vif de Nolofiriel reflechissait, il réfléchissait tant, tellement trop, qu'elle en eut le tournis. Comme elle avait finis avec l'elfe, elle se déplaca vers un autre blessé, cette fois-ci la blessure était plus grave, une côte cassée, une flèche plantée dans son ventre, quelques égratinures sur le visage. Elle entreprit une nouvelle fois la guérison d'un inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Lun 5 Nov 2007 - 18:16
Nidnama continua à s’occuper de Silivrien comme si elle n’avait pas parlé, Beaucoup trop concentré sur ses blessures pour l’entendre. Couverte de plaie comme elle l’était, son état risquait de se dégrader… Elle avait déjà perdu trop de sang… Beaucoup trop de sang… La potion serait bientôt chaude et elle pourrait enfin se reposer… Il entreprit de baigner les déférentes plaies dans un bain désinfectant sans tenir compte de la douleur qu’il lui infligeait. C’est ce qu’il y avait de mieux a faire. Ceci fait, il enduit les plaies de cataplasmes avant de les bander. Il se tourna vers Laurelin pour lui offrire les même soins. Dernière lui, quelqu’un l’appela :

- L’eau est chaude… Que devons nous faire ?

Préparez en plus et donnez moi trois bols. Gardez en un peu de côté pour y mettre de l’athelas…

Nidnama prit les bols qu’on lui tendait et jeta dans deux d’entre eux un mélange d’herbe visant à endormire et à reconstituer le capital sanguin. Sans un mot, il pris le troisième et se dirigea vers le petit homme. Il lui fit avaler une tisane et conseilla de lui donner à boire et à manger dés son réveil.

Alors qu’il retournait au chevet de Silivrien et de Laurelin, Nidnama sentit un voile tomber peu à peu sur ces yeux. Pale comme un linge il s’assit auprès des deux blessés et pris la parole d’une voix faible au transparaissait non seulement sa fatigue mais aussi la difficulté qu’il avait à ne pas s’évanouire :

- Buvez…… Cela vous… fera dormire… d’ici… un quart d’heur…

Il adressa un sourire amusé à Silivrien en murmurant :

- Vous aviez… raison…… Ils ne sont… vraiment… pas… compréhensifs……

Le guérisseur savait que son état ne lui permettrais pas de continuer à prodiguer ses soins. Aussi il entreprit de soigner ses propres blessures. En quelques minutes, il fut à son tour couvert de bandage et il sortit une petite fiole violette de sa sacoche. Il s’apprêtait à boire lorsque, dans un sursaut de conscience il y renonça : le vivifiant qu’elle contenait lui aurais permet de tenir toute la nuit mais vu la quantité de sang qui lui manquait, son état de fatigue et le nombre de blessures qu’il avait, l’utiliser le conduirait à la mort. Mieux valait renoncer pour l’instant. Il prit donc une infusion semblable à celle qu’il avait donné quelques cinq minutes auparavant à Silivrien et Laurelin, s’allongea à leur côté et murmura à l’attention de ses assistants :

- Révéliez-moi lorsque vous le jugeraient bon… Mais pour l’instant, je doit me reposer.


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Lun 5 Nov 2007 - 20:09
Eleriol, suivit l'elfe sans se presser et s'agenouila à nouveau à côté d'elle. Tandis que l'inconnue lavait les plaies, l'ancien ranger les enveloppait dans du tissu. Il reprit :

Tadrionêe... Je vous appelerai donc ainsi. Je crois que vous ne m'vez pas bien compris : vous n'avez nul besoin de vous justifier de tous vos actes devant moi, mais d'autres seront peut-être moins compréhensifs que moi. S'ils vous posent des questions, vous devrez répondre. Mais je pense qu'ils ne seront convaincus qu'en vous voyant passer à l'acte.

Eleriol releva la tête et regarda autour de lui les blessés qui poussaient toujours des gémissements de douleur dans la nuit tombante. Au fur et à mesure que l'obscurité se faisait plus opressante et que le silence se faisait plus présent, ces cris devenaient lugubres. La nuit allait être difficile. L'elfe reprit :

Voyez-vous, nombreux seront ceux à vous dire qu'il ce ne sont pas eux qui font cette guerre, qu'il ne font que la subir avec résignation et désespoir. La plupart d'entre eux disnt vrai, mais il en est toujours qui entrent dans le combat avec la rage de vaincre et le goût du sang. Peut-on les blâmer. A vous de trouver votre réponse. Nous feraillons chaue jour avec nos frères qui se veulent superieurs. Un elfe aux pouvoirs puissant a mené un endoctrinement intensifs pour lever une telle armée. Il parait qu'ils ont comme devise TP : toujours pur. Certains d'entre nous ont tenté de les ramner à la raison, en vain. Ils ont perpetué des horreurs inutiles à décrire. Voilà pourquoi nous sommes entré dans cette guerre. Pour tenter de stopper le mal avant qu'il ne prenne encore plus d'importance. Mais j'en conviens, c'est un bien étrange conflit.



A une trentaine de pas, Sombre-chêne exécutait les mêmes gestes que son parrain sur les blessés humains. Après avoir nouer un dernier bandage autour du bras droit d'un rohirrim, l'ambassadeur se leva et revint vers les siens. Peu à peu le sommeil envahissait l'armée de Gar Thulion. Après être resté un moment immobile, l'elfe avisa un vieux chêne un peu écarté du camp. Il s'en approcha, et après s'être défait de ses armes, il s'assit et s'adsosa contre l'écorsse noueuse de l'arbre centenaire.

Il ferma les yeux et repensa à tout ce qu'il avait vécu. Un détail parmi d'autre lui vint à l'esprit, alors qu'il chevauchait vers Minas Tirith derrière le mage Mithrandir qu'il n'avait jamais eu l'occasion de revoir depuis, il s'était questionné sur son utilité dans le monde. Il ne put s'empêcher de réfléchir à nouveau à la réponse. Sa montée en importance dans la hiérarchie elfique lui avait permis de participer plus activement à diverses tâches dans son soucis de se rendre utile. Malgré cela, une question, le nargait sans qu'il puisse trouver de réponses : que désirait-il vraiment?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolofiriel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : quelque part en milieu hostile

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 500 ans à peu près
- -:

Lun 5 Nov 2007 - 20:31
Nolofiriel souriait, elle ne pouvait s'empêcher de sourire, ses lèvres s'était ainsi forgées dans son visage. Allant de blessé en blessé, elle délaissa l'lefe qui était venu l'aider ce ne fut pas sans peine et sans soupir qu'elle alla se poster à un arbre. Eloignée du camp, elle se remit en question, qu'est ce qui avait fait d'elle ce qu'elle était ? Pourquoi était-elle devenue cette hargneuse et déplaisante Nolofiriel ? Elle regardait le résultat de son travail, elle avait sauvé des vies, peut-être pas mais elle les avait soulagée alors que c'est à ce genre de personnes, celle qu'elle avait soigné cet après midi qu'elle otait la vie en tant normal. Il faut bien trouver un équilibre mais ce n'est pas demain la veille qu'elle changerait, bien qu'un léger changement avait déjà eut lieu en son esprit. Voyant le camp se reposer et s'endormir peu à peu, toujours quelques sentinelles et des flambeaux à l'éveil. Cet ambiance apaisa Nolofiriel alors qu'elle rendait nerveux d'autres gens. Elle regarda à l'autre bout du terrain, de lointaines lumières s'agitaient, le jour se couchait et les rêves montaient dans chacun des esprits. Les yeux verts de Nolofiriel ne passaient pas inaperçus, ils avaient le malheur d'être très lumineux, il n'empêche que beaucoup de fois elle avait fait peur à ses victimes grâce à eux ... Ce ne serait pas le cas cette nuit. Elle voulait s'effacer, après être passée telle une ombre mais quelque chose la retenait ici, ne voulant pas s'attarder, ne voulant pas se lier à cet endroit, Nolofiriel s'effaça après une longue bataille spirituelle. Elle se glissa derrière le fourré situé à à peine quelques centimètres de sa personne et se cacha, jetant un dernier coup d'oeil aux blessés, aux soignants, et aux soignés. Elle se retourna, siffla son cheval et le grimpa.

On ne peut tout de même pas rester à un endroit trop longtemps n'est ce pas ... Dis le moi toi !

Le cheval hénnit et tapa des sabots contre le sol.

C'est pas vrai fait moins de bruit, on va se faire repérer, et c'est bien la dernière chose que je voudrais qu'il arrive.

Ils partirent au pas pour ne pas emettre trop de tapage, s'enfonçant peu à peu dans la forêt Nolofiriel, soupira une dernière fois, avant de ne pousser un cri à cause d'un oiseau de grande envergure qui rasa sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Lun 5 Nov 2007 - 21:07
La nuit était tombée et etait maintenant d'un noir d'ancre, les bruis inquiétant de l'inconnu s'offraient a lui, la fraicheur de la nuit qui attaque les poumons et une lune, une belle demi lune qui était cacher par les nuage épais. Le vent était aussi de la partie, mais ne souflait pas ou presque. Hataldir se promenait toujours dans le campement, le son bras le faisait se tordre de douleur, mais essayait de ne pas y penser, le sommeil qui lui avait presque fait perdre connaissance il y a quelques jours n'était absolument pas présent a cet instant, ca lui semblait bizare. son dernier cauchemar semblait l'empecher de dormir, pendant qu'il parcourait le campement, il y réfléchis mais se demandait pourquoi un tel cauchemar, peut-etre y avait-il aucunes raison de s'inquièter, mais ca lui avait sembler tellement réelle...

Presque tout le camp dormait, sauf les seul rester éveillé étaient ceux de la garde. Toutes les 2 heures ils changeait de gardes. il passa devant l'infirmerie qui était plonger dans le plus grand des silences, les blesser ne semblait ne plus avoir de force que pour dormir, alor que de temps en temps , on entendait des ronflements, mais aujourd'hui... Il appercu Silivrien qui semblait etre a bout de forces, et avait beacoup d'entailles. Nidnama avait travailler d'arrache pieds toute la journee. Un autre elfe qu'Hataldir était allonger aux coters de Silivrien, il ne se souvenait plus de son nom, car il n'avait jamais parler avec lui, ce qu'il ferait surement le lendemain, en meme temps, il essaiera de parler a Silivrien, pour son manque de réfléchis lors de l'altércation.

Hataldir décida d'aller travailler son épaule, il ne voulait pas rester innactif, il devenait souffrant. il se mis dans un coin reculer du campement pour tirer quelques flèches, histoire de s'entrainer un peut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mar 6 Nov 2007 - 11:51
- M' sieur Laurelin, hé M' sieur ...

Laurelin finit par sortir de la transe dans lequel il était plongé. Depuis combien de temps était-il '' parti '' ? Il ne saurais le dire mais il se sentait beaucoup mieux. La nuit était terminée et la soleil réchauffait la tente de guérison. Silivrien se trouvait toujours à ses côtés et son visage semblait avoir retrouvé quelques couleurs.
L' elfe retira le petit bras qui le secouait comme un prunier et prit la parole :

- Chuuut !! Marach, tu vas réveiller toute la tente, cesse donc de me balancer ainsi, qu' y a-t-il ? Demanda l' elfe cherchant à prendre un air sévère tout en souriant.

- Ze veux avoir des nouvelles de mon p' tit frère, ze veux savoir combien d' temps on reste ici, zé faim et qui c' est la zolie dame blessée à côté de toi ? Est ce que les méchants elfes vont rev' nir et toi ça va ? Et ....

- Stooop !! Coupa Laurelin en riant franchement cette fois çi, pas tout à la fois Marach, bien, prenons dans l' ordre. Pour Barhin ton petit frère, tu dois voir le guerisseur Nidnama .... Hé attends !! Pas tout de suite, il n' a pas ménagé sa peine cette nuit tu sais, il est épuisé, laisse le donc se reposer encore un peu.
Pour ce qui est de se qu' il va advenir de toi et des autres, votre destin n' est pas entre mes mains, c' est au Général Rustor Gelmiron de décider ... Tu sais ... Ton village est détruit et ... Il ne reste plus personne là bas à présent ...


Des larmes se mirent à coulées sur les joues du petit garçon, Laurelin lui mit la main sur l' épaule et lui déclara :

- Je comprend et je partage ton chagrin Marach, indiqua Laurelin attristé, la guerre nous arrache souvent ce qui nous est le plus cher. Il nous reste alors les pleurs pour laver l' amertume qui empli nos coeurs et allèger le fardeau de notre souffrance ...

Laurelin le laissa déverser sa peine et lorsque le petit humain fût calmé il lui demanda :

- As-tu déjà entendu parler de la cité blanche du Gondor, Minas tirith, la puissante ville des hommes ?

- Mon père ... Il m' en parlais des fois, répondit Marach, y nous racontait des histoire à mon frère et moi, des histoires avec des anneaux magiques pis un grand roi et des batailles avec des chevaliers et tout ça ... Après, avec Barhin, on jouait à être Aragorn et moi, après, la nuit Ze révait que z' étais soldat du Gondor.

- Bien, très bien ... Enchaina l' elfe, quelques fois, les rêves deviennent réalité, cela te plairait-il de voir la puissante ville des hommes ?

- Hooo, ben ça oui alors !! s' emporta le petit rouquin.

- Ha regarde, la Zoli ... Oups ! pardon, la jolie Dame ouvre les yeux, remarqua Laurelin se trournant vers l' Elnaith de la maison de l' arbre.

- Chère Dame Elmmirë, je vous présente Marach, un petit humain très courageux ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mar 6 Nov 2007 - 20:34
Silivrien ouvrit un oeil, puis l'autre, avant d'arrondir les sourcils sous l'effet de la surprise. Elle avait complètement oublié la présence de ces enfants. Toutefois, elle fit de son mieux pour faire bonne figure...

-Mae govannen jeune homme...ça veut dire...que je suis heureuse de te rencontrer, tout simplement. Je m'appelle Silivrien...

Elle se redressa avec précautions, gênée par les nombreux bandages dont elle était couverte, et par quelques élancements douloureux. Il valait mieux qu'elle veille à ce que ses blessures ne se réouvrent pas, sans quoi il ne faisait aucun doute qu'elle aurait des comptes à rendre à Nidnama. Elle s'adressa à son voisin et vieil ami...

-Laurelin, dis-moi comment tu vas...et explique-moi un peu d'où sort ton vaillant compagnon. J'ai le vague souvenir de t'avoir vu quitter la forêt avec toute une cohorte de ces farouches guerriers...

Elle ponctua ses propos d'une douce friction dans la tignasse rousse du jeune garçon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mar 6 Nov 2007 - 22:39
Lorsque silivrien toucha ses cheveux, son teint devint d' un coup aussi rouge que la tunique de Laurelin et le petit Marach, pour se redonner contenance, se lança alors dans une sorte de courbette absolument comique qui eut le don d' amuser tout les elfes blessés couchés à proximités.
Le petit se rendant compte de l' hilarité générale qu' il venait de provoquer ne se vexa pas le moins du monde, au contraire, il s ' associa aux autres pour rire de bon coeur.

- Qu' il est bon de rire un peu par ces temps troublés, lança Laurelin, je crois que Dame Elmmirë n' a eu que peu l' occasion de reçevoir une révérence aussi ....... Charmante.

Il fît alors un clin d' oeil à l' Elnaith qui faisait d' énorme effort pour ne pas trop rire afin d' éviter d' aggraver les nombreuses blessures qui la faisait souffrir.

- Je dois parler à Silivrien Marach, nous reprendrons notre petite conversation plus tard, indiqua Laurelin, cherche Nidnama, il te donnera des nouvelles de ton frère.

Le garçonnet s' éloigna alors en prenant soin d' éviter une nouvelle courbette mais les saluant d' un signe de la main.
Laurelin se tourna alors vers Silivrien et se lança dans le réçit qu' il l' avait mené jusqu' aux enfants. L' escalier secret, la réserve d' arme jusqu ' à la découverte des enfants prisonniers. Il lui parla également de la réponse que lui avait fait le renégat et cela sembla fortement intéresser l' Elnaith :

'' l' endoctrinement de ces enfants humains servira bien mieux notre cause ''

Laurelin s' apprétait à reprendre son récit lorsque des gardes entrèrent sous la tente de guérison et sollicitèrent Silivrien pour une réunion importante. Il failli protester estimant que l' état de son amie ne convenait pas à un déplacement quel qu' il soit, mais se retint.
Elle se retourna un instant le regard interrogateur et Laurelin eut tout juste le temps de lui souffler :

- Prend bien soin de toi ... pour ma part, Je vais beaucoup mieux, ne t' inquiète pas, Nidnama fait vraiment des miracles pour nous tous içi.

Soutenue par deux elfes de l' arbre, volontaire et courageuse, elle s' éloigna doucement vers le lieux de l' assemblée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Mer 7 Nov 2007 - 12:39
HRP//vous savez pas lire ou quoi ?? Je suis coucher à côté de vous et je dort comme une souche ^^//HRP

Nidnama émergeait de sa léthargie et il comprit que nul ne l’avait réveillé. Une bonne nouvelle qui signifiait que les blessés avaient été pris en charge. Au dessus de lui, des voix… Certaines étaient reconnaissables… Alors que le petit homme s’apprêtait à sortire de la tente, Nidnama tendit sa main et lui attrapa le bras avec douceur. Il lui adressa un petit sourire en coin et murmura :

- En voici un qui est trop blessé pour regarder autour de lui… Vien. Je vais te montrer ton frère. Je m’appelle Nidnama et je suis guérisseur. Et toi c’est comment déjà ?

- March ! C’est toi qui à soigné mon frère ??

- Oui… Il vas bien.


Nidnama lui sourit et le mena vers le petit intoxiqué.

- Voilà. Il devrais bientôt se réveiller. Tu veut t’occuper de lui ou je demande à quelqu’un d’autre de s’en charger ? .

- Je peut m’occuper de lui ? Vrai ?

- Bien sur… Je vais te montrer.


Nidnama s’assit pour expliqué au petit rouquin que son frère avait manger quelque chose de mauvais. Il l’avait guéri mais son corps était encore très faible.

- Tu vas donc devoir t’occuper de lui comme d’un bébé… Tu lui donnera a manger et à boire. Comme il est fatigué, tu lui donnera que de la soupe et des potions. Regarde ces herbes. Tu en utilisera une pincée pour faire la tisane de ton frère. Tu peut la sucrer : ça lui fera du bien. La tisane le fera dormire et c’est l’une des seules choses qui lui permettront de vraiment guérire. Maintenant, vas demander de la soupe et de l’eau chaude. Je te fais confiance pour bien s’occuper de lui.

- D’accord ! Vous pouvez compter sur moi !

Nidnama sourit et lui tendit un paquet d’herbes. Le petit le regarda et pris le sachet d’herbes avant de se tourner à la recherche de l’endroit d’ou il pourrais prendre une soupe.


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Mer 7 Nov 2007 - 13:02
Kairi entra dans la petite tente des bléssée. Elle c'était réveillait trés tot pour voir commrnt aller le petit homme et l'état de Siliviren et de Laurelin. Aparament, Silivrien était déja partit, et dans son états elle ne devait pas être bien loin. En revanche elle vit Laurelin. Il parraissait être beaucoup mieux... elle s'approcha d eluiet s'assit a côter de l'elfe. Elle posa ses yeux vert emeraude sur une entaille bandée de Laurelin. Puis releva ses yeux pour les posait dans ceux de Laurelin :

- Vous avez passée une bonne nuit ? dit-elle a l'adresse de l'elfe, Je voit que Nidnama vous as presque remis sur pied, contasta t-elle avec un sourire.

Elle se tu quelle'que instant pour reprendre :

- Comment vont les enfants humain ? Ou pourrai-je les trouver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolofiriel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : quelque part en milieu hostile

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 500 ans à peu près
- -:

Mer 7 Nov 2007 - 13:56
Tandis que Nolofiriel fuyait devant sa bonté, son cheval avançait à petits pas, silencieux et discret. Elle ne pouvait oter ces images de sa tête, entre les personnes blessées et les plaies ensanglantées et ... un flèche siffla et alla se planter juste à côté dans l'arbre. Nolofiriel avait sentit la flèche lui passer juste à côté du visage, elle frappa un coup dans son cheval pour qu'il avance au galop, rien y faire, trop têtu il restait planté là. Les buissons tremblèrent, quelqu'un s'approchait ... Se dressant sur le dos de son cheval, l'elfe sauta et attrapa une branche, elle montait dans l'arbre pour se cacher et son cheval s'en allait en courant, s'enfonçant dans l'obscurité de la forêt. En montant sur l'arbre, Nolofiriel avait cassé la flèche de l'inconnu qui était au pied de l'arbre à présent, elle ne l'avait pas fait exprès mais comme son cheval avait déjà commencé à fuir, elle s'était cognée et cassé la flèche. Sa seule espérance était que l'elfe en bas ne la cherche pas. Assise sur la branche, elle regarda en l'air, le ciel était un peu couvert, seulement par endroits et la brise prenait de l'ampleur.
*Pourvu que je n'ai pas à passer la nuit ici !*
Elle s'installa plus confortablement tout en observant l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mer 7 Nov 2007 - 17:31
L' élégante et aérienne elfe fît son entrée sous la tente de guérison et Laurelin fût très heureux de revoir celle qui l' avait sorti des profondeurs de la forêt noire. Captivé par les grands yeux émeraudes de Kairi il lui répondit :

- Très chère Kairi, je suis votre débiteur ! Sans vous, je ne serais pas là à me reposer et à me remettre de mes blessures.

- J' apprecie la gentillesse qui est la votre de vous enquerir de ma santé et, comme vous pouvez le constater, je vais bien mieux.

- Encore que je n ai pas encore les idées bien claires car il y a peu, j' ai envoyé le petit rouquin trouver notre guérisseur Nidnama alors qu' il s' était la veille allongé juste à côté de moi et, caché qu' il était par ses couvertures, je l' avait totalement oublié, amusant non ?

Demanda-t-il à l' elfe en riant. Puis il enchaina :

- Si vous voulez voir Marach, il se trouve en compagnie de son petit frère ici même sous la tente et je suis certain qu' il aura grand plaisir à vous voir. Les autres sont rassemblés dans une tente je crois mais je ne sais pas laquelle.
Pauvres enfants, ils ont tout perdu, il ne leur reste que le chagrin et ce qui me rend le plus triste, c' est que ce sont nos semblales qui sont responsable de cette detresse.
En tout les cas, je ne sais comment vous remercier, votre courage n' a d' égale que la profondeur du vert de vos yeux et bien habile celui qui saura en percevoir le fond.

Termina Laurelin, ses yeux plongés dans ceux de l' elfe à la chevelure rouge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Mer 7 Nov 2007 - 17:55
Laurelin répondit a Kairi, en la flattant par moment.

-
Très chère Kairi, je suis votre débiteur ! Sans vous, je ne serais pas là à me reposer et à me remettre de mes blessures.

- J' apprecie la gentillesse qui est la votre de vous enquerir de ma santé et, comme vous pouvez le constater, je vais bien mieux.

- Encore que je n ai pas encore les idées bien claires car il y a peu, j' ai envoyé le petit rouquin trouver notre guérisseur Nidnama alors qu' il s' était la veille allongé juste à côté de moi et, caché qu' il était par ses couvertures, je l' avait totalement oublié, amusant non ?


Suite a cette phrase, Laurelin éclata de rire, que Kairi répéta aprés. Elle fut contente qu'il allait mieux. Mais elle n'eut pas le temp de répondre ou de parler car laurelin enchaina tout de suite pour lui dire ou se trouvait les humains. Puis leur yeux se croisérent a nouveau, laissant un long moment de silence passait. Puis kairi revint a ses esprits, et brisa le silence en disant :

- Je vous remerci chere amirs... je susi heureuse de voire que allez vraiment mieux. Mais ce n'est pas moi qu'il faut remercier, mais Marach, sans lui je vous aurez jamais trouver. Je m'en vais de ce pas le voire son état. J'espére que vous pourrez trés vite faire autrechose que d erestez allongé !

A cette phrase, Kairi eclata de rire, et avec un belle révérance pris congés du bel elfe qu'était Laurelin.
***



Elle trouvit Marach et son frére plus loin sous la tente. Elle s'approcha du petit frére et le regarda. Elle vit aussi que Marach l'observait, celui-ci lui dit :

- B'jour l'elfe ! tu as vu mon petit frére va beaucoup mieux, et le guérriseur Nidnama ma dit qu'il allait bientot être guéri !

Il avait dit cela avec un grand sourire que lui rendit Kairi. Celle-ci ajouta :

- je suis heureux pour ton petit frére Marach, mais dit moi, où allait vous vivre ?

Le sourire du jeune homme s'éffaça. Il parut réfléchir un instant, puis il dit :

- Je ne sais pas... M'sieur Laurelin nous a dit qu'on pourrait vivre a Minas Thirit, Mais c'est loin, et personne pour nous y emmener...

Le petit bonhomme fit une mou négative, Kairi fut touche rpar cela et dit sans réfléchir :

- Je peux vous y conduire, mais je ne connait pas le chemin de Minas Thirit malheuresement, elle réfléchit un instant, Mais je vais demander a Laurelin si il est déja aller. Mais je ne vous promet rien...

A peine eut -elle finit sa phrase quelle quitta les deux enfant pour se rendre la ou Laurelin était allongé. Elle lui dit :

- Mon amis, j'ai une grande faveur a vous demandez, j'ai dit au enfant que je les conduirez a Minas Thirit, mais je ne sais pas où sait.... voulez-vous bien nous accompagnez ? vous n'etes, biensur, pas obligez d'acceptait
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Mer 7 Nov 2007 - 19:30
Hataldir vit le soleil se lever, pendant toute la nuit il s'était entrainer au tir a l'arc, pour essayer de travailler son épaule, mais la douleur s'était répendue dans toute la poitrine, le dos et tous le bras droit. Son regard était devenu flou, indistinct. Il mis son arc au dos et revenait ver le camp, il arrivait a peine a marcher correctement, il vacilait.

arriver au camp, un elfe courru ver lui et lui dit:

"Caporal Hataldir, je vous cherchait, vous devez..."

l'elfe eu le temps de ratrapper Hataldir qui s'écroulait au sol, il cria, et d'autre elfes vinrent l'aider a porter le caporal, ils coururent ver la tante de l'infirmerie et y entrèrent avec rapidité et affolé. tous le monde regardèrent ver eux, déposant Hataldir au sol.

"Nidnama..."

Hataldir avait soufler ce nom, les elfes enlevèrent sa tunique et vir que le bras était de couleur bleu, apperement , l'infecion s'était répendue asser vite, enfin, Nidnama apparu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Mer 7 Nov 2007 - 21:17
Il s’occupait des blessés depuis un moment et se réjouissait de voir qu’aucun ne semblait plus en danger de mort dans les parages… Peut-être ailleurs mais ici, tout ce qui avait pu être fait l’avais été. Alors qu’il retournait auprès du feu pour se sustenter, il entendit Kari demander si quelqu’un pourrais l’accompagner à Minas avec les enfants. Il sourit et répondit :

- Pour ma part, je vous accompagnerais volontiers… Cependant, mes mouvements ne m’appartiennent pas. Si on m’envois œuvrer au cœur de la citée, je vous accompagnerais bien volontiers et permettrais peut-être à ces petits garnements de monter dans mon chariot… Mais je le répète, je ne sait ou les ordres me mèneront…

Nidnama n’avait pas finit sa phrase qu’un elfe pénétra en courant dans la tente. Il regarda Nidnama et s’exclama :

- Nidnama ! Le caporal Hataldir…

Quelques secondes plus tard, un groupe d’elfes déposaient le caporal dans la tente. Nidnama pris son sac de simples et s’agenouilla aux côtés de son amis en murmurant :

- Vous auriez du venir me voir hier soir… Quand bien même vous auriez eu à me réveiller à coups de marteaux ! Silivrien vas vous en vouloir : elle est déjà en conseil et il serait de votre devoir d’y être aussi. Je vais faire mon possible pour vous remettre d’aplomb… Quelle folie… Passer une nuit à perdre du sang sans même demander à quelqu’un de vous soigner… J’ai formé plus de vingt elfes… Vous auriez du y aller.

Alors qu’il disait ces mots, Nidnama commença à examiner son amis. Il regarda avec indulgence Aladon venir se blottire dans le cou du caporal avant de recommencer son examen…

HRP//Hataldir ? descriptif de tes blessures svp…//HRP
HRP//le chapitre 4 à été crée mais je ne sait pas si tout le monde ou seul l’état major doit y poster…//HRP


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Jeu 8 Nov 2007 - 17:27
//Nidnama? une plaie profonde et large au niveau de l'épaule, début de gangraine...//

Hataldir venait de réouvrire les yeux, son regards toujours aussi flou et sa compréhention limitée, il appercu 2 ou 3 Nidnama qui danssaient devant lui, celui-ci lui parlait, mais Hataldir ne comprenait qu'un mot sur trois. Il essaya de regarder autour de lui, ceux qui l'avait amener ici, et vit que c'était 6 personnes mais avec toujours 2 les mêmes, mais il n'y avait en fait que 3 de ses hommes, il se promis de les remercier.

Pendant que Nidnama parlait, les seuls mots qu'il avait vraiment compris étaient "conseil" et "devoir", puis il bégueilla:

"cons... conseil??"

2 elfes avancèrent en même temps avec exactement les mêmes gestes, mais une seule voix parla:

"Oui caporal, je venait vous avertir de la réunion des commandants, vous y etes également demander, n'ayant pas été présent lors de la dernière..."

Il voulu se relever, Mais Nidnama le retint avec ses mains lui lanssant un regards féroce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolofiriel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : quelque part en milieu hostile

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 500 ans à peu près
- -:

Jeu 8 Nov 2007 - 18:15
Nolofiriel s'était assoupie en haut de sa branche malgré l'absolue interdiction qu'elle s'était donnée, ç'avait été plus fort qu'elle. Un peu sonnée, elle regarda autour de soi, se remémorant ses dernières actions. Elle regarda ensuite en bas, un affreux mal de tête germa, des nausées et le tournis. Elle descendit avant que son état ne s'aggrave, elle espérait ne pas avoir été empoisonnée lors de sa dernière mission, cela ne faisait que quelques heures qu'elle avait mangé et sa missive avait été de courte durée. Elle se dirigea vers le camp, malgré elle car elle ne voulait pas y retourner mais son cheval s'était enfuit et elle ne pouvait aller autre part. Elle sortit des fourrés en zigzaguant entre les gens, elle s'assit dos à un arbre, s'appuya la contre tête contre le tronc. Elle se sentait vraiment mal mais elle ne le montrait pas, réflexe pour elle, de toute façon le voile de la nuit ne montrait pas son visage. Elle enleva sa capuche, sa cicatrice à l'oeil lui faisait à nouveau mal, manque de chance aujourd'hui, rien ne va ! Elle soupirait dans son coin, tranquille ... peut-être pas pour longtemps ... elle regardait s'agiter les ombres dans les tentes, et se demandait depuis combien de temps il faisait déjà nuit. Elle était plongée dans ses pensées, obsédée à l'idée de devoir passer la nuit ici, parmi tant de gens qu'elle ne connaissait pas, elle se leva vascillante puis se reprit. Elle voulait apporter son aide mais discrètement ... pas autrement, les paroles de l'elfe qu'elle avait rencontré résonnèrent soudain dans sa tête.
Elle sourit mais elle n'était pas rassurée, elle devra jouer à la muette ? Surement pas, elle parlait peu mais elle parlait, elle ne pourrait pas jouer ce rôle bien que ... elle l'ait déjà joué. La nuit toujours aussi sombre n'allait pas tarder à lever l'ancre, Nolofiriel observait les gens allongés, un homme d'âge encore jeune semblait être mal en point, elle s'agenouilla et commença à nouveau à soigner les blessés les plus nécessiteux.
Comme il ouvrait les yeux l'elfe le rassura.

-Tsss, ne bougez pas surtout, je m'occupe de vous. Vous êtes pas dans votre assiette mais je vous en sortirais.

Elle sourit tandis que l'homme refermait doucement les yeux, quelque peu rassuré. Prit de convulsions, Nolofiriel lui administra une potion préparée par ses soins. Tout allait pour le mieux, elle se leva et laissa l'homme se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Jeu 8 Nov 2007 - 18:37
A sa grande suprise, ce fut Nidnamaqui répondit en premier a sa demande. Celui-ci lui répondit qu'il pourrait les conduirent dans se charette si une de ses mission lui accordait le plaisir de retournait a Minas Thirit... kairi en fut heureuse dans sa réponce presque positive et... il n'eut pas le temp de finire sa phrase qu'un elfe entra présipitament dans la tente et dit quelques chose si précipatemt, que Kair avait failli ne rien comprendre a ses quelques mot. Mais un autre groupes d'elfes entra dans la tente avec un elfe que kairi reconnut : Le caporale. Elle ne connaissait pas son nom, mais en tout cas, il avait l'air mal en point...
Nidnama l'observat un instant, avant de se mettre a l'oeuvre. Il avait perdu beaucoup de sang aparament et Kairi faillit être dégouter en voyant du sang du caporal sur sa tunique ( oui a ce moment, Kairi se tient prés de lui, j'ai oublié de présciser), Pourtant elle même avait perdut un peu de sang sous l'arbre avec Laurelin. Alors que Nidnama, était en pleine concentration pour soigner le blesser, Kairi se déttacha du groupe qui c'était formée autour d' Hataldir, pour sortir un peu de la tente, pour prendre l'air. Elle s'éloignat même un peu du camp... et puis alors qu'elle marchait, et vit une fléche casser en deux, normale apré sune battaille, mais là, il était assez loin du champ de bataille...qui as décochait cette fléche, sur qui, et dans quelle but ? Kairi explora les alantour mais ne vit rien. Elle rentra donc au camp. Mais alors quelle allait rejoindre la tente, elle vit un jeune femme soignait quelques blessait... Kairi ne l'avait jamais vu, et les deux seul femme qui était présente dans cette battaille était Silivrien et Elle-même... Kairi s'avançat vers la jeune femme et lui dit, sur un ton doux :

- Qui etes vous ? je ne vous ai jamais vu par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolofiriel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : quelque part en milieu hostile

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 500 ans à peu près
- -:

Jeu 8 Nov 2007 - 19:02
Nolofiriel qui soignait une autre personne, n'entendit pas l'elfe arriver, elle sursauta en entendant une douce voix dans son dos. Elle se leva regarda la personne face à elle qui attendait une réponse ... elle hésita ... voulut prendre la parole mais se reprit. Elle regarda encore l'elfe puis se décida finalement. Nolofiriel murmurait distinctement, et surement ...

ON ne me voit jamais, je suis passée ici par hasard. Je ne resterais pas longtemps. On me nomme ... Tadrionêe.

Elle avait hésité un instant avant de répondre mais elle prononça tout de même son ancien prénom. Elle regarda par terre puis repris.

Et ... à qui ais-je l'honneur ?

Cette journée avait été éprouvante pour l'elfe et sa voix était plus calme que d'habitude, inspirant calme et confiance. Elle scrutait le visage creusé de fatigue de l'elfe, ne voulant paraitre trop indiscrète, bavarde, elle s'agenouilla à nouveau près du corps endormis de la personne qu'elle soignait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Jeu 8 Nov 2007 - 21:35
Hataldir était vraiment en mauvais état… Une profonde entaille dans son épaule lui avait fait perdre beaucoup de sang… Mais là n’était pas le plus grave : la lame devait être barbelée et au lieu d’une entaille franche, elle avait laissé une plaie sale, qui s’était remplie de poussières, que les poisons sans doute présents sur la lame avait aggraver… Bref : un début de gangrène s’était installé dans la blessure. Un elfe confirma la demande du conseil de recevoir Hataldir mais Nidnama lui adressa un regard sans réplique :

- Je vous y emmènerais. En temps voulu.

Il se pencha sur le caporal et entreprit de retirer son vêtement souillé avant de désinfecter la plaie. Voyant qu’il faudrait ôter une partie de la chaire pourrie il demanda un couteau et trancha les lambeaux de chaire noircie. Ceci fait, il recommença à désinfecter le patient qui poussa des cris de douleurs… La plaie fut rapidement nettoyée au grand bonheur du guérisseur qui craignait qu’un poison ne se soit répandu dans la plaie. Heureusement celui que portait la lame avait déjà du être lavé dans le sang de plusieurs victimes. Il n’était pas très virulent et ne présentait aucun danger… Nidnama appliqua sur la plaie un cataplasme à base d’argile et d’athélas avant de bander. Il Puisa alors dans ses réserves de potions pour donner une goûte de vivifiant au caporal qui sentit immédiatement ses sens revenir et la douleur l’abandonner.

- Je regarderais plus tard mais si la plaie ne s’améliore pas, il faudra cautériser. En attendant, je vous interdit le moindre effort. Je peut vous endormir d’un geste et je n’hésiterais pas. Venez. Je vais vous soutenir pour que vous puissiez assister au conseil. Quel imbécile vous faites… Ne pas venir me voir avec une blessure pareille… Et c’est moi que vous traitez d’inconscient ? Quelle est cette manie de vous jeter sous les lames ennemies ?


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Jeu 8 Nov 2007 - 22:19
- Mon amis, j'ai une grande faveur a vous demandez, j'ai dit au enfant que je les conduirez a Minas Thirit, mais je ne sais pas où sait.... voulez-vous bien nous accompagnez ? vous n'etes, biensur, pas obligez d'acceptait...

- Chère Kairi, je vous répondrais que .... Tenta de répondre Laurelin

- Pour ma part, je vous accompagnerais volontiers… enchaina Nidnama

- Heu ... Justement ...

- Cependant, mes mouvements ne m’appartiennent pas. Si on m’envois œuvrer au cœur de la citée, je vous accompagnerais bien volontiers ...
reprit le guérisseur

- c' est exactement ce que ...

- et permettrais peut-être à ces petits garnements de monter dans mon chariot…

- Bonne idée je ...

- Mais je le répète, je ne sait ou les ordres me mèneront…


- Oui, je pense que ...

- Nidnama ! Le caporal Hataldir… s' exclama un elfe qui venait d' entrer dans la tente.
Nidnama commença à examiner son ami

se retournant, Laurelin voulut de nouveau répondre à Kairi

- Chère Kairi je ...

Alors que Nidnama, était en pleine concentration pour soigner le blesser, Kairi se déttacha du groupe qui c'était formée autour d' Hataldir, pour sortir un peu de la tente, pour prendre l'air.

Kairi etait parti ...

- Bien, ben décidement, je ne parlerais pas à Kairi aujourd' hui, dit il tout haut et si l' état du Caporal n' était pas si préoccupant, il serait parti d' un grand rire.

- Soit, je vais me reposer encore un peu, se dit il en reposant sa tête sur l' oreiller


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Ven 9 Nov 2007 - 12:22
Kairi vit une certaine hésitation dans la voie de la jeune. Kairi l'examina attentivement... elle avait sincére, et ne soignerait leurs blésser si elle était du camp renégat... Enfin Kairi prit la parole :

- Je me nomme Kairi, kairi Logis et voici mon tigre Lewis, dit-elle en s'écartant en peu.

Un moment de silence. Un silence lourd, que Kairi eut de mal a supportait, elle se décidat donc de le brisait :

- Peut être voudrait que je vous présente a mes compagnons ? Vous pourrez ainsi aidez le Guerriseur Nidnama a soigner un blésser : Le caporal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Ven 9 Nov 2007 - 17:42
//Apparament tu n'avais pas lu quEleriol se proposait de t'accompagner voir le guériseur Rolling Eyes ... Pas grave Wink !//

Eleriol regarda le caporal qui, épuisé, pouvait à peine lever la tête pour écouter ce que Nidnama et d'autres elfes disaient. L'ancien ranger, tandis que Nidnama amorçait le mouvement de soulever le caporal, s'avança pour offrir son aide. Il passa le bras droit du blessé derrière son cou et le souleva en même temps que le guérisseur à qui il dit tandis qu'ils sortaient tous trois de la tente :

Il est vrai que hataldir a commis ici une imprudence, mais maintenant qu'elle est accomplie, évitons de trop le blâmer. En plus d'un hadicap moral, notre ami pourrait alors s'en vouloir et culpabiliser. Le caporal a compris la leçon, inutile d'enfoncer le couteau dans la plaie. Et, comme on dit souvent, ce sont les erreurs font apprendre. Ne vous en faites pas caporal, vous ne serez pas inutile.

Les trois elfes avançaient lentement, évitant les corps allongés des blessés et toute inégalité du terrain pouvant aviver la douleur de Hataldir. Pendant qu'ils marchaient, Eleriol vit sur sa droite l'elfe qu'il avait rencontrée la veille. Avec un petit sourire, il remarqua qu'elle s'était plus facilement ouverte qu'à lui.

//Suite ici//


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Nous ne sommes qu'un [LIBRE]
» Nous ne sommes pas des amies. Nous sommes des étrangers avec des souvenirs.
» Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal - Feat Laurelin
» Keith C. Bradigan - parce que nous ne sommes pas seuls dans ce monde
» Nous ne sommes pas seuls.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: