Chapitre 3 : Nous ne sommes plus seuls.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

Dim 28 Oct 2007 - 9:59
Alet n'avait rien compris. Tout se passait bien et il allait recevoir sa choppe de potion dans peu de temps avec les 7 derniers guerriers à devoir en recevoir, et alors surgit une armée de barbares courants vers nos lignes.
Alet ne prit même pas le temps de boire sa choppe de potion, greave erreur, et courut vers les lignes elfiques pour se battre contre les barbares. Le choc allait être rude, et ils devraient tous se battre très vite si il ne voulait pas voir perdre leur plan... Toutefois, il se tenait prêt à agir et à rejoindre les autres champions dès qu'il en recevrait l'ordre...

//J'ai du mal à comprendre ce qui se passe avec cette potion... Par sécurité j'en ai pas bu ^^ J'ai pas su venir pendant deux jours donc si on pouvait m'expliquer brièvement par MP ce qui se passe ce serait sympa... Pour pas faire de bétise j'ai pas fait un gros RP//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 27
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Dim 28 Oct 2007 - 10:07
Kairi tourna la tête, elle avait entendu le côr.
Elle ne s'affola pas, elle vit Alet se dirigeai vers les lignes Elfiques attendant le choque... il n'avait pas prit sa potion.... ce la pourrait lui couter la vie. Kairi courut vers la marmite de potion, pris un petit bol et l'emplit de potion. Ensuite elle courut avec le petit bol vers le soldat. IL se tint debout devant lui et lui tendit le bol :

- Prenez soldat , cela pourrez vous sauvez la vie ! Dit-elle.

La réponse tarda quelque peu, elle déposa le bol au pied de Alet, dégainie l'épée de mithril prétez par Vayarë la veille. Les barbars courait vers et le choc allait être mortel, rude... Kairi se tenait préte, jeta un dernier regard derierre elle....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vayarë
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 22
Rôle : Forgeron elfe

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin du 3ème âge
- -:

Dim 28 Oct 2007 - 23:59
Enfin....Une armée de barbares venaient nous attaquaient...Mon frère et moi nous tînmes prêt...Nos rejoignîmes les lignes des soldats du marteau de colère.Nous tenions fermement nos armes et faisions rapidement nos dernière prière:

*Que Manwë souffle sur ces monstres...*

Mon frère ferma les yeux faisant surement aussi une prière.Je tourna la tête vers lui et dit:

Et bien,nous nous retrouverons surement après cet assaut,plus tard dans le camp.J'en suis certain.Que Aulë les frappes de son marteau!

Gildir Tar Nelderen (du courage mais pas de peur)

J'étais dans les premières lignes,la seconde plus précisément.C'était comme dans mon cauchemard....Nous n'attendions que les barbares arrivaient et les ordres de notre général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 11:14
Abandonnant les catapultes les artilleurs avaient rejoints les tranchées... La protection serait meilleure.
Gelmir faisait de grand gestes pour positionner l'armée. Il avait fait déplacer en hâte l'infirmerie et tirer la compagnie de l'hirondelle revenue du front.


***


L'autre moitié des septantes elfes d'origines attendait comme hypnotiser par le drame qui se jouait. Aucun fagot empoissoner et même aucun tir d'ailleurs.. La situation devenait de plus en plus dangereuse.
D'un geste précis Rustor ordonna la retraite.
En ordre de combat la petite compagnie se fraya un passage à travers les arbres plus soucieuse d'être rapide que discrète... Malgré tout ils arrivèrent à bon port. Le visage défformé par la colère Rustor pointa son arc sur la poitrine de Gelmir...

- Je suis la mort...

- GRANDE PRINCESSE QUI ABAISSE L'ORGEUIL HUMAIN!

Rustor rangea son arc.

- Je crois plus à un hasard qu'à une trahison...

Dos à dos dans la tranchée l'armée faisait face à deux ennemis, d'un coté les elfes renégats , de l'autre l'armée barbare.

- C'est la horde de Meovan... Thranduil l'avait autrefois repoussée...

Ils avaient besoin d'aide et vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 27
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 11:58
C'est bon, le sbarbars était tout proche. Chacun se préparer... Un dernier... et enfin le moment redouter arriva. Le choc terrible entre les deux armées. Déja un bain de sang avait couler...
Kairi était au prise avec deux barbars. Ils étaient grand, et leur masse frapper de partout. Mais Kairi était fine et agile. Elle parait les coups plus ou moins bien. Soudain un des barbar souleva sa mace d'armes sur Kairi. Celle-ci fit un rouler-bouler sur le côter pour se retrouver derriere lui. Le barbar ne comprenait rien. L'épée de Mitrihl de Kairi l'avait tranperçait. L'homme tomba raide mort.
Les deux barbars n'avaient rien comprit non plus ! Kairi vait disparut... Enfait elle était juste partit prés de Alet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 12:29
Toujours rien. Du camp provenaient les échos de l'acier contre l'acier et de cris féroces. Sombre-chêne leva une dernière fois les yeux vers le ciel dans l'espoir fou d'apercevoir les fagots, mais rien ne vint. L'ambassadeur ferma les yeux, retardant de plus en plus le moment où il aurait à prendre la décision. Finalement, après une longue expiration, l'elfe se retourna vers les elfes toujours crispés et prêts à agir. Pour leur indiquer la retraite, Sombre-chêne se contenta d'un hochement de tête, car chacun s'attendait à cette décision. Tous se replièrent donc en silence pour rejoindre les tranchées. Et finalement ils comprirent ce qui avait empêché les artilleurs de répondre au signal de Nidnama : une armée du nord venait d'attaquer les positions par l'arrière. L'armée de Gar Thulion était encerclée.

Sombre-chêne courut jusqu'au tranchées en se courbant et fut imité par les autres trente-cinq elfes. Les deux armée étaient déjà au contact l'une de l'autre et l'ambassadeur dut ranger son arc. Il sortit ses deux dagues tout en intimant les elfes de la harpe à se placer en deuxième ligne en soutient.

Pour la première fois depuis longtemps, les dagues de l'elfe gouttèrent à la chair. Sombre-chêne recommencçait sa danse mortelle.

//Désolé, je dois y aller//


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 14:39
Une fois les potions absorbées, Silivrien avait conduit ceux de l'Arbre jusqu'aux positions d'attaque, où ils attendirent un signal qui ne vint jamais. En lieu et place retentit le son sinistre d'un cor, indiquant que le campement de Gar Thulion subissait un assaut. Après un moment d'hésitation, et comme aucun tir ne provenait des catapultes, Sombre-chêne avait fini par donner l'ordre de la retraite, que tous exécutèrent avec une boule d'angoisse au creux de l'estomac. A leur retour, les Elfes eurent l'horrible vision de leurs frères aux prises avec une horde de barbares Humains. D'un seul élan, tous se précipitèrent pour prêter main forte aux défenseurs, mais Silivrien, ne perdant pas de vue que les renégats risquaient de profiter de l'occasion pour lancer une offensive qui les prendrait en tenaille, maîtrisa son impulsion première, et ordonna aux compagnons de la Maison de l'Arbre qui la suivaient, de s'embusquer pour couvrir leurs arrières. Ce fut un choix judicieux, puisque peu de temps après, de nombreux Elfes apparurent, se glissant discrètement sous les frondaisons, pour tenter d'atteindre le campement. Sur son ordre, le groupe de l'Elnaith se découvrit et lâcha plusieurs volées de flèches qui fauchèrent bon nombre de leurs adversaires, en semant une légère panique au point de provoquer un début de repli. Toutefois, Silivrien savait que ce répit ne serait que de courte durée, et que les renégats n'allaient pas tarder à se ressaisir, pour lancer une nouvelle offensive. Il ne restait plus qu'à attendre un miracle, car il était probable que les braves de la Maison de l'Arbre succomberaient bientôt sous le nombre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 27
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 14:52
Voyant silivrien qui était rester, Kairi se replia pour se tenir au côter de dame Silivrien :

- Je vous ai promis que je vous défendrez, alors c'est ce que je vais faire !

Les rénégats revenait a l'assaut, cette fois ce fut le corp à corp. Elle embrocha le premier qui venait vers elle, puis le deuxiéme. Elle para le coup d'un, se baissa, et lui mit un coup de genou dans le ventre. L'elfe renégat tomba à terre, et Kairi l'acheva en lui tranchant la gorge. Un autre Arrivait vers elle. Cette-ci elle eut plus de mal à la vaincre : L'elfe donna un grand, que Kairi parat mais, ous le choc, perdit l'équilibre et tomba. L'elfe allait l'achevait lorsque... mais Kairi lui une petite balayette qui le fit tomba a son tour. Kairi lui assena un coup qu'il para. Un autre, qu'il parat.. et puis, Lewis vint se mêler au combat aprés s'être occuper d'un Elfe qui lui tenait tête. Il mordit le mollet de l'assaillant de Kairi, celui-ci poussat un cri énorme avant de recevoir la griffure mortel du tigre au visage....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 26
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 15:07
Les elfes se battaient bravement mais étaient dans une facheuse position. Il leur fallait de l'aide. Un cor résonna soudain dans le bruit des lames et des cris, puis d'autres cors. Les elfes reconnurent le son : le Rohan était là. Firion ouvrait la marche avec son fidèle Eoseld, son fils Theneor et le 3ème méréchal de la Marche d'une armée de 1 200 cavaliers, dont 900 étaient des archés montés. Ils arrivèrent en vue de la bataille qui faisait rage entre les elfes et les barbares, les renégats étant de l'autre côté. Firion s'écria alors :

"Rohirrims ! Les elfes ont besoin de nous et nous leur devons cette aide pour celle qu'ils nous ont apportée quand nous en avions besoin ! Ils nous ont offert la victoire, faisons de même, au péril de nos vies ! Les cavaliers, chargez les barbares avec votre seigneur, votre premier maréchal, votre prince et votre roi ! Les archers montés, vous appliquerez la stratégie que nous avons mis au point avec votre troisième maréchal ! En avant Rohirrims !"

Les hommes appliquèrent à la lettre les ordres de leur souverain, les cavaliers chargèrent avec force et courage les barbares tandis que les archers montés se mettaient à tourner autour de la bataille en même temps qu'ils décochaient flèche sur flèche sur les ennemis, évitant ainsi le corps à corps tout en étant proche pour mieux viser et tuer. Firion arriva sur les premiers barbares et de son épée Aranruth il décapita un barbare et en égorgea un autre. Il vit un ennemi s'écrouler à côté de lui, oeuvre de Theneor, et deux autres, oeuvre cette fois-ci d'Eoseld. Firion souriait, il prenait plaisir à se battre aux côtés de ses frères d'armes. La bataille ne faisait que commencer...


Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 15:43
Nidnama avait conduit Hataldir aux chaudrons mais ne parlèrent aucuns des deux? Hataldir prit le boisson mais ne fit pas attention ni au goût ni a son effet et il alla rejoindre Sombre-Chène qui s'appretait a commencer l'assaut. Juste quand Hataldir arriva au pret de ceux qui allaient combatre a ses côters démarèrent et il fit de même.

Ils avaient marcher plusieur centaines de mètres et s'arretèrent. Hataldir apperçu Sombre-Chène non loin de la, a l'opposé il y avait Silivrien et d'autre qu'il reconnu, la jeune elfe qui était arriver peut de temps avant était la aussi. ils attendirent pendant un certain moment les rapaces de Nidnama avec ce qui pourrait etre leur victoire... L'ambassadeur paraissait hésiter, mais pour quoi? Soudain, des cris et des enchainements métaliques se firent entendre et puis un son de cor retenti mais fut brusquement interrompu. La peur monta en lui et puis, cette peur se transforma en haine et n'attendi aucuns ordres pour entamer le chemin du retour ver le camp, il sorti sa lame et apperement, l'ambassadeur avait enfin donner l'ordre de replis, mais l'elnaith s'arreta avec son groupe, toujours les arcs en mains. arriver a hauteur de campement, il s'attendi a appercevoir des ombres d'elfes, mais celles-ci etait plus massive que celle d'elfes.

courrant de plus en plus, lame brandie, il perçu des Hommes, des barbares! A leur pieds gisaient déja nombreux corps d'elfes, leur sang se mellant aux flaques d'eau de pluie. enfin, il arriva au corps a corps, il élimina le premier barbare qui lui faisait dos, puis un deuxième, pui un autre se tourna enfin ver lui, il brandi sa hache de ses deux mains qu'il perdi dans la seconde qui suivit, il passa au suivant et arriva pret d'Alet qui se battait déja depuis un moment, car ses vetements etaient plein de sang, ennemis espairait Hataldir, il choissi de lui preter main forte.

Apres un moment, un autre corps résonna derrière le bruit du combat, Hataldir apperçu des montures, serait-ce d'autres barbares...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 17:36
Les humains s' invitaient à la table des elfes dans le conflit qui les opposaient.
D' abord les malséants convives, inopportuns qui chargeaient tel des bêtes assoiffées de sang, s' amusant à sonner de leur cor l' annonce de la probable défaite des elfes de Gar Thulion pris entre le marteau barbare humain et l' enclume renégate elfique.
Le désespoir semblait devoir gagner les troupes des differentes maisons commandées par le général Rustor car malgré leur résistance héroique repoussant tant bien que mal l' assaut dévastateur dont ils étaient les victimes, ils finiraient par être submergés par le nombre.
Mais il est des invités de derniere minute qui valent plus que ceux conviés de longue date.
L' apparition soudaine des bannieres portant l' emblème du cheval blanc sur champ vert venait contre toute attente se joindre au banquet et des cris de joie chez les elfes de Gar Thulion accompagnaient les fières chevaliers juchés sur leur nobles Méaras.
Les cartes étaient maintenant redistribuées, les forces en présence à nouveau équilibrées et la bataille s' annonçait acharnée.
Laurelin sorti Estelië de son fourreau et la leva haut dans le ciel saluant les rohirrims avant de s' élancer vers deux elfes renégats menacant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 19:18
Il est des choses que seul un vrai combat peut apprendre ou rappeler. C'était ces choses qui revenaient petit à petit à Sombre-chêne alors qu'il combattait.Mais malheureusement pour lui, tous les réflexes ne pouvaient revenir d'un seul coup, et c'est pourquoi ses diverses protections lui épargnèrent quelques soucis. Alors qu'il tournait la tête pour voire ce qui se passait derrière lui, il vit Silvirien surgir accompagnée de certains de ses rangers. Elle avait judicieusement agi en restant an arrière, et sa perspicacité avait joué en la défaveur des rénégats qui ne pouvaient plus à présent compter sur un éventuel effet de surprise.

La situation penchait toutefois toujours en la défaveur de l'armée de Gar Thulion. La situation avait pris une tournure dramatique : alors que tous était en la faveur des elfes du général Gelmiron, subitement, sans que rien ne le laisse prévoir, la situation s'était retournée et les rôles avaient été achaangés. En général, on appréciait cette situation dansdes écrits lorsque c'était le "bien" qui submergé, finissait par reprendre le dessus grâce une aide innatendue. Mais on finissait beaucoup moins heureux ce même manuscrit si le "bien" perdait.

C'était exactement ce qui se passait ici. Une magnifique tragédie pour les conteurs futurs. C'était en pensant à cela que l'ambassadeur parait puis ripostait inlassablement pour voire surgir deux autres adversaires là où le prédédent se tenait.

Et soudain, l'impensable se produisit : les même cors qu'avaient pu entendre les défenseurs de Minas Tirith lors de la guerre de l'Anneau retentirent dans la forêt et dans la clairière. Eclairs verts sur le fond sombre des arbres meurtris, le bannières rohirrimes claquaient dans le vent au fur et à mesure que leurs porteurs prenaient de la vitesse. Les barbares surpris tombèrent par dixaines sous les flèches et les lances humaines, mais la bataille n'était pas pour autant terminée.

Les chroniqueurs auraient une histoire pluys palpitante à raconter...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vayarë
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 22
Rôle : Forgeron elfe

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin du 3ème âge
- -:

Lun 29 Oct 2007 - 23:11
Les armées s'entrechoquèrent.Le choc fut rude...Les rénégats...J'en avais déjà tuer....Sur la plage...Avec les soldats de Brethil et les vaillants chevaliers de Dol Amroth....Accompagnés de mes amis:Gauvin,Forlong,Gebir et bien sur notre Prince,nous avions combattus avec bravoure.Mais ce jour était déjà pasé et aujourd'hui ce serait presque le même:Nous gagnerons....

La sang coulait à flot.Comme si une rivière était en train de se former...Un rénégat m'attaqua mais je para son premier coup puis le lui rendit mais avec plus de force....Comme si mon combat s'améliorer....Un autre rénégat arriva mais lui voulut me couper la main où je tenais mon épée.Malheuresement pour lui,et heuresement pour moi,je lui assena quelque coups de poing,il tomba et je lui trancha la gorge.Un cor sonna....Au loin,un étendard flottait dans le vent....C'était les rohirrims qui venaient nous aidés.Des alliés,ce n'étaait pas de mal...Je continua a tuer les rénégats essayant parmis tout les soldats,de retrouver mon frère....Cette recherche brève fut infructueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Mar 30 Oct 2007 - 11:37
S'écartant devant la charge furieuse des rohirrims les barbares permirent la jonction. Trop occupé à frappé de sa hache sourde et aigue Rustor ne put que saluer brièvement son sauveur. Il était dit que cet age serait celui de l'alliance du rohan et des elfes... Car si Marawin avait des alliés par l'argent, lui en avait par respect.
Maintenant il fallait agir, il fallait trouver un refuge pour une armée en conséquence. C'était risqué mais c'était la seule solution pour vaincre.

- Firion poursuivez la charge et enfoncez les lignes renégates ! Elles sont mieux concuent nous tiendrons plus longtemps dedans !

N'ayant pas le temps de voir la réaction du Roi, Rustor ne pouvait que prier pour que cette fois il lui fasse confiance sans broncher.

- Marteau en position d'arrière garde !

Les soldats de sa maison se positionnèrent alors en première ligne face au barbares, leurs marteaux dégainés mais surtout leurs boucliers dressés.

- Arbre montrez le chemin au Rohirrims! Fleur d'Or à cheval pour appuyer la charge! Harpe, et hirondelles appuyez la charge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 26
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Mar 30 Oct 2007 - 17:32
Les Rohirrims se battaient vailllament contre les barbares jusqu'au moment où leur roi s'écria :

"Le général elfe nous conseille de nous battre contre les renégats ! C'est son terrain et sa bataille alors nous y allons ! Lance en avant, bouclier contre votre flanc, en avant !"

Eoseld mena les cavaliers jusqu'aux renégats tandis que Firion et Theneor rejoignirent le troisième maréchal.

"Maréchal, abandonnez la stratégie, elle sera inefficace contre les renégats. Couvrez-nous en arrière et veillez à ce que les barbares nous prennent pas en revers. Bonne chance !"

Le roi et le prince partirent vers la bataille où les cavaliers étaient allés. Le troisième maréchal fit parvenir les ordres à ses archers montés et les exécutèrent. Les cavaliers chargèrent les renégats. Les archers montés se placèrent en arrière et tous décochèrent une flèche en direction de l'arrière de l'armée ennemie. Mais l'ennemi ne paraissait pas dérouté.


Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mar 30 Oct 2007 - 17:44
Sombre-chêne ne put entendre les paroles du général, c'est pourquoi il ne réagit pas immédiatement et continua à se battre. Il ne se rendit compte de son isolement que lorsqu'un large bouclier vint se plaquer contre son dos. Surpris, il s'apprêta à porter un coup à son porteur, mais il retint son geste de justesse en reconaissant un des elfes du Marteau. Il s'excusa d'un signe de tête et évalua rapidement la situation : derrière les Rohirrims se réorganisaient déjà pour lancer une nouvelle charge contre les rénégats cette fois. Alors qu'il comprenait la signification de la rangée de boucliers infranchissable, il dut parer un coup d'un des barbares. D'un coup de taille il égorgea son adversaire, et tout en continuant son mouvement il profita qu'un des boucliers se soit levé pour que son possesseur assèe un coup pour d'une roulade se retrouver en deuxième ligne.

L'ambassadeur se releva et regarda autour de lui. Si au début le combat était désordonné, les différents ordres du général avaient organisé l'armée et c'était désormais une phalange du Marteau qui empêchait tout avancement barbare, du moins pour l'instant. Mais pour cela, il ne devait y avoir aucune faille, et si Sombre-chêne restait pour aider ses frères, il créerait cette faille. Sa place n'était donc pas ici.

Après avoir rangé ses dagues, l'elfe partit au pas de course rejoindre les cavalier. Il dépassa les archers montés et l'Hirondelle qui lachaient leurs traits vers les arrières rénégats. Arrivé à une dixaine de pas de la mêlée, l'ambassadeur ralentit sa course et dégaina lentement Gelmirnoth. La charge des hommes du Rohan désormais considérablement ralentie, le combat se faisait au corps à corps statiquement. Alors qu'un rénégat se jettait sur Sombre-chêne, les yeux d'émeraudes du dragon de la garde de la lame semblèrent briller de vie. Pas de férocité, non, mais plutôt d'une sorte de tristesse à laquelle s'ajoutait la résignation. Cette impression disparut aussi vite qu'elle était venue tandis que l'alliage de mithril et d'acier vert pénétrait sans difficulté la faible armure du rénégat.

Mais si la personnification de l'arme ne pouvait être qu'un rêve, la peine de son propriétaire, ele, était bien réelle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mar 30 Oct 2007 - 20:23
Les Elfes de l’Arbre, suivant les ordres de leur Général, coururent vers les lignes des renégats, apportant ainsi un soutien inespéré à leur Elnaith en grandes difficultés. Les rares survivants du groupe d’attaque combattaient en effet dos à dos, et à un contre cinq. Leur sacrifice avait pourtant permis à l’armée de Gar Thulion de gagner de précieuses minutes, si bien que le renfort inattendu des Rohirrims était intervenu avant que les arrières des défenseurs ne soient atteints. Silivrien combattait avec la rage du désespoir, brillamment secondée par Kairi et son félin. Elle portait plusieurs entailles, qui à défaut d’être graves, commençaient à l’handicaper sévèrement. Seule sa détermination sans faille la poussait à poursuivre une bataille qu’elle pensait perdue. Pourtant, les Valars n’avaient pas encore décidé sa fin. Les renégats qui la cernaient, tournèrent soudain leur regard dans la même direction, et la stupeur les cloua sur place. Tout le contingent de la Maison de l’Arbre accourait en hurlant, mais surtout, un grondement de tonnerre annonçait l’arrivée imminente des Méaras et de leurs cavaliers. Silivrien en profita pour abattre deux Elfes qui étaient restés à portée, alors que les autres reculaient précipitamment vers leurs le gros de leur troupes. Il y eut un instant de flottement, pendant lequel les renégats eurent un peu de mal à adopter une position défensive. Ils y parvinrent pourtant, au moment où les silhouettes fantomatiques et mortelles des chevaux apparurent entre les arbres, et se regroupèrent face aux lignes ennemies. Les adversaires s’observèrent un moment, pendant lequel le temps sembla suspendu à la volonté des Valars. Soudain, le silence fut brisé par le son clair des cors Rohirrims, qui sonnèrent la charge. Au moment du choc décisif, l’Elnaith dut hurler ses ordres pour se faire entendre…

-L’Arbre…laissez l’attaque frontale aux cavaliers…harcelez les flans des renégats…A vos arcs !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mar 30 Oct 2007 - 21:24
La forêt noire fût soudain déchiré par un fracas assourdissant. Les armes s' entrechoquaient de toutes part se mèlant aux cris des combattants, aux suppliques des mutilés, aux râles des agonisants, qui, couchés à même le sol formait un tapis de cauchemard.
Laurelin se démenait comme un beau diable au milieu du champs de bataille et après avoir éliminé, non sans mal, les deux renégats qui le menaçait il se servit de l' un d' eux comme tremplin et prenant son élan, il sauta sur la croupe d' un grand cheval noir mené par un des barbares humains.
La brute faisait virevolter sa masse d' arme en tout sens faisant des dégats considérables dans les rangs des elfes de Gar Thulion. Sortant le poignard ouvragé trouvé lors de la première bataille, il lui trancha la gorge et le barbare s' écroula lourdement sur le sol mordant la poussière.
A présent maître du destrier noir, Laurelin s' élança vers deux archers renégats qui bandaient leurs arcs prêt à faire fuser deux flèches meurtrières en direction d' elfes de la maison de l' arbre mais les traits mortels ne partirent pas, Estelië avait frappé !
Soudain, atteint à l' encolure par une flèche perdue, le cheval noir se cabra, puis rua et s' emballant, se lança alors dans un galop effrené que Laurelin ne pût maitriser. Se rapprochant dangereusement d' un bosquet d' arbre plantés au milieu de la clairière il n' eut d' autre choix que de sauter à bas du coursier en espérant ne rien se casser. L' atterissage fût rude et l' elfe roula sur lui même pour atténuer la chute, il finit par s' arrêter au milieu d' un groupe d' archer de la maison de l' arbre bousculant l' un d' eux concentré, une flèche encochée, tendit que le cheval continuait sa course folle hennissant une dernière fois avant de disparaitre dans la forêt.
Laurelin, tout étourdi se releva en titubant, les membres endoloris, il fût soutenu par l' archer dérangé qui le regardait bienveillant.

- Si c' est pour des cours de tir à l' arc, inutile de vouloir passer devant tout le monde cher Laurelin, lui déclara l' elfe en riant, je vous formerais volontier à l'art du visé mais comme vous pouvez le constater, je suis fort occupé pour l' instant.

-L’Arbre…laissez l’attaque frontale aux cavaliers…harcelez les flans des renégats…A vos arcs !!
cria Silivrien.

- Effectivement, votre Elnaith a besoin de vous semble-t-il, veuillez m' excuser pour le dérangement, répondit Laurelin en s' inclinant tout en souriant, mais je n' oublierais pas que vous m' avez promis une leçon, bonne chance à vous et que manwë guide vos flèches.

Sur ce, il fît demi-tour et retourna au combat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Mer 31 Oct 2007 - 10:53


Marawin sortit de son baraquement. Il était de mauvaise humeur rien qu'à l'idée de combattre au coté d'hommes. Quelles déchéance... Mais il n'avait plus la force de lutter seul. Il était manger de l'intérieur.Les spectres l'entouraient, serviable mais prêts à s'engouffrer dans la moindre brêche de son esprit.Tinwelint, Mîm, Ufedhin et Naugladur... Des sangsues sans forme, des ombres sans forme.Peu à peu son visage avait perdu de sa jovialité, il était pire qu'un squellete ...
Il avait la ferme intention de montrer à tous qui menait le combat... A sa désagréable surprise au lieu de trouver le dos d'une armée démoralisée il se trouva face à une charge furieuse qui le boutait hors de ses positions... Il n'avait pas le choix. D'un geste rageur il désigna aux spectres celui qui semblait mener la charge, Firion du Rohan.
D'une voix calme et posée il s'addresa à Selwyn.
- On se replie.
L'elfe acquiésa et à force de cris et de grands geste ordonna le repli.
***
Ils étaient quatre surgit de nul part, quatre spectres effrayant de nature qui se ruaient sur le Roi... Même les plus courageux craignaient pour sa vie.
Les renégats fuyaient en bon ordre, les positions seraient leurs d"ici peu.

***
La ligne des boucliers ne faiblissait pas, reculant pas par pas la compagnie de Rustor retenait la vague des barbares. Malgré tout ils espéraient recevoir rapidement de l'appui pour tenir à distance leurs nombreux ennemis.
Au front, Rustor luttait de tout son corps, face à chaque bouclier se dressait une dizaine d'épaule qui poussaient vers l'arrière. Malgré ca il tenaient grâce à leur force légendaire.


Dernière édition par le Mer 31 Oct 2007 - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

Mer 31 Oct 2007 - 12:11
Alet à l'ordre du seigneur Général elfique fit appeler Enraiil et grimpa en scelle, il chargea aves les rohirrims vers les lignes renégates, le roi Firion avait tout de suite comprit l'injonction que lui aviat donné le général rustor...

Alet tranche la gorge d'un renégat de son épée puis prit la lance qui lui avait été donnée, il en perça deux autre puis l'utilisa telle un javelot sur un petit guerrier renégat apeuré. Etrangement, même devant la peur et la crainte du guerrier, Alet n'eut aucun pitié...
Il continua à se battre mais fut touché à la jambe, ce qui ne l'arrêta pas pour autant, le combat était encore long....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 27
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Mer 31 Oct 2007 - 13:02
Kairi qui avait suivit l'odre de l'Enaith, c'était reculer et avait prit pour commencer a tirer sur les rénégats pendant la charge des Rohirimes. Elle avait déja abbatu 5 renégats grâce a son arc, mais lorsqu'elle vit que Alet était blesser a la jambe et qu'un renégat arrivait par derierre pour lui assenait un coup puissant, elle n'essitat pas une seconde. Elle changea la direction de tir vers le renégat... visa, puis tira. La fléche l'avait transperçait en plein coeur. Alet tourna la tête vers Kairi. Celle-ci avait repris la trajectoire de tir demander par L'elnaith, comme si de rien n'était.
Les fléches de la maison de l'arbre fusait de partout, faisait beaucoup de dégat dans le slignes énnemis, mais Kairi se dit que sa ne pouvait durer... Il fallait changer de tactique...

[La maison spécialisée en arc c'est la Maison de l'hirondelle...]
//oui, mais c'est bien la maison de l'arbre qui tir non ?//


Dernière édition par le Ven 2 Nov 2007 - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Ven 2 Nov 2007 - 11:27
L'apparition des quatre spectres glaça le sang de Silivrien et des Elfes de l'Arbre, mais après quelques instants de flottement, le fracas de la bataille les ramena au présent. Les renégats se repliaient en bon ordre. C'était un petit succés, mais un grave danger menaçait les alliés de Gar Thulion, en la personne de leur chef. L'Elnaith lança quelques ordres brefs, avant d'encocher un flèche...

-Il faut aider le Roi Firion. L'aile droite continue le harcèlement...pour les autres, visez-moi ces maudites créatures !!

Une impressionnante volée fendit l'air, filant à toute allure vers les êtres fantômatiques, pour un résultat que sur l'instant, nul n'aurait su prédire...


Dernière édition par le Ven 2 Nov 2007 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 2 Nov 2007 - 11:41
Les flèches des archers de la maison de l' arbre faisaient un grand nombre de victimes au sein des groupes d' elfes renégats. En regardant vers la forêt toute proche, Laurelin aperçut l' un d' eux reçevoir un trait dans une épaule et après quelques secondes un autre renégat lui faisait de grand signe en lui désignant quelque chose à l' interieur de la forêt puis il vit le renégat blessé à l' épaule se diriger vers la direction indiqué.
Intrigué, Laurelin s' approcha doucement des premiers arbres et se décida à suivre le renégat qui s ' éloignait. Il le laissa prendre quelques mètres d' avance puis lui emboita le pas, prenant mille précautions pour ne pas se faire repérer.
La marche ne dura que très peu de temps car il percevait encore les bruits de la bataille lorsque l' elfe blessé, tout à coup, s' arrèta au pied d' un arbre particulièrement grand dont le tronc devait bien faire un mètre cinquante de circonférence. Il leva le bras, posa la main sur l' écorce de l' arbre puis, soudain, disparu.
Laurelin, caché à quelques pas de là derrière un fourré n' avait rien manqué de la scène.
Stupéfait, il attendit quelques minutes espérant voir réapparaitre le renégat mais plus rien ne se passa.

- Par les Valar, qu' est ce donc pour de la magie, ces elfes auraient-il le pouvoir de se volatiliser ?
Se demanda-t-il en se décidant à s' approcher du gros arbre.

Il fit plusieurs fois le tour du tronc essayant de comprendre comment l' elfe avait réussi à lui fausser compagnie et fini par remarquer cinq petits trous assez rapprochés, percés à hauteur d' yeux dans l' écorce de l' arbre.
Après un petit temps de réflexion, il se risqua à tenter une manipulation :
Doucement il introduit chacun de ses doigts dans les petites ouvertures, et, retenant sa respiration, il termina par le pouce.
Un léger bruit de mécanisme se fit entendre et tout à coup, une sorte de panneau se dessina sur l' arbre. Laurelin, fasciné, tira avec ses doigts toujours enchassés dans l ' écorce la porte qui venait d' apparaitre. Stupéfait, il constata que l' interieur du tronc était creux et distingua des marches grossièrements taillées qui descendaient sous terre.
Il sortit alors Estelië de son fourreau, s' engouffra dans l' arbre, et dans le noir, s' engagea dans l' escalier, descendant doucement les marches vers les ténèbres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Ven 2 Nov 2007 - 11:44
Une série de "floc" retentirent , comme de petites pierres jettées à l'eau. Les flêches n'avaient absolument rien fait à ces créatures éthérées. Entendant ce bruit caractéristique Rustor appela un capitaine.

-Prenez ma place!

Se dégageant de la ligne de résistance le général se précipita vers Firion qui luttait de toute sa volonté contre les spectres.A l'autre bout du camp, quittant la maison du Roi, Gelmir accourait à son tour. Epée pour l'un, hache pour l'autre les deux elfes s'avancaient auréolé d'une gloire que seule Valinor peut assurer.
Prit de terreur les spectres reculèrent laissant un peu d'espace à Firion.
Comprenant que la peur ne vaincrait pas ces elfes d'un autre monde ils sortirent des armes. Tinwelint n'avait qu'un petit couteau mais il coula un regard noir à Firion qui tenait Aranruth son épée de jadis.

- Tu ne mérite pas cette arme ! C'est l'arme d'un Roi, tu n'es pas un Roi tu es un esclave !

D'un revers vif Rustor frappa Tinwelint faisant voler son poignard.

- Fuis misérable esprit ! Fuis la colère du Roi! Fuis Aranruth et fuis Dwramborleg!

D'un autre coté, seul face à un ennemi plus nombreux Gelmir repoussait tour à tour les coups des trois spectres-nains. Bien que petits ils était coriaces...
Tinwelint s'évanouit parmi les ombres à une vitesse halucinante. Libéré, Rustor vint à la rescousse de son frère. Rapidement ils mirent en fuite les derniers spectres...
Les soldats de la maison du Marteau étaient arrivés au niveau des tranchées. Rustor s'addressa alors au elfes déjà retranchés;

- On pousse vers l'avant !

D'un seul mouvement d'épaule l'armée entière appuya la maison du marteau.
Incapable d'avancer forcés à se replier les barbares se replièrent sous une volée de flêches..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 2 Nov 2007 - 12:00
Dès que Laurelin mit le pied sur la première marche, la panneau de l' arbre se referma derrière lui, le plongeant dans le noir.
Il n' avait plus le choix, doucement, dans l' obscurité, il se mit à descendre l' escalier qui s' enfonçait sous la forêt.
L' air était lourd, la chaleur étouffante. Des relents de moisi répandaient une odeur désagréable donnant la nausée, les parois de chaque côtés laissaient apparaitre des coulures de silices blanches.
En dehors de sa propre respiration, il ne percevait pas le moindre bruit et il s' inquiétait que le renégat qu' il avait suivit ne se trouve là, tapi à proximité, prêt à profiter des ténèbres pour le surprendre.
Après quelques minutes de descente, l' escalier prit fin. Il s' engagea dans un passage et finit par enfin distinguer de la lumière.
Une sorte de tunnel taillé à même la roche était éclairé par des torches accrochées de part et d' autre des parois. Laurelin en détacha une et continua sa lente progression.
Brusquement, il déboucha dans une grande salle dont le plafond était tapissé de grosses racines entremêlées. Des bougies trônaient sur des chandeliers d' argents et d' ors dans des petites alcôves taillées au milieu de chacun des murs de la pièce, la lumière laissait apparaitre des armes de toutes sortes éparpillées à même le sol.
Des arcs et des carquois remplis de flèches, des épées, des casques, tout ce qui pouvait être utile pour mener une guerre était entreposé là.
Arrivé au bout de la salle, un nouveau passage se présenta à Laurelin. Il passa sa torche dans l' ouverture et toujours sans faire le moindre bruit, pénétra dans la nouvelle salle ou se trouvaient quelques tables avec des restes de repas. Les lettres *T* et *P* , grossièrement marquée, ornait un des mur de la pièce et dans un renfoncement, à gauche, il distingua une lourde grille de fer.
Intrigué, il s' avança vers elle et après avoir levé sa torche, il se figea sur place.
Des enfants !! Une dizaine d' enfants humains le regardaient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nous ne sommes qu'un [LIBRE]
» Nous ne sommes pas des amies. Nous sommes des étrangers avec des souvenirs.
» Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal - Feat Laurelin
» Keith C. Bradigan - parce que nous ne sommes pas seuls dans ce monde
» Nous ne sommes pas seuls.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: