Chapitre 4 : Le collier

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Mar 6 Nov 2007 - 16:21


Un elfe traversa le camp vétu d'une cape foncée. Il slaloma entre les yourtes des barbares. Arrivé à la yourte principale il écarta les pans qui permettait d'entrer. Il fit un pas en avant, salua et se dirigea vers un elfe squelletique qui portait un étrange collier... Il se glissa à coté de lui et lui murmura quelques mots à l'oreille.
- Tu en es sur Selwyn?

Le nouveau venu acquiésa... Soudain sortant de l'ombre derrière eux un homme sortit une dague. D'un geste vif il l'enfonca profondément dans le dos de Selwyn.

- Seigneur Meovan, nos réserves d'eau sont empoisonnées.

Un froid dégout se lisait sur le visage de Marawin tandis que Selwyn à l'agonie s'accrochait desespérement à son maitre.

- Depuis quand à tu license de faire assasiner mes officiers Meovan?
- Depuis que tu te permet de faire des messes basses, depuis que tu as perdu ce qui te restait de prestige dans cette fuite lamentable... D'ailleurs je me demande ce qui m'empèche de te tuer aussi...

On entendit alors un bruissement parmis les arbres et trois spectres posèrent leur mains sur l'épaule de Marawin.

- Ca peut être ?

Un sourrire goguenard s'afficha sur le visage du chef des renégats tandis qu'on ne pouvait lire que convoitise sur celui de Meovan.

- Je te tuerai et je prendrais ce collier sur ton cadavre...
- Il n'y a qu'une ou deux personnes qui peuvent vaincre cette défense et nous voulons justement les détruire...
***
L'aube se levait dans l'autre camp. Malgré son endurance Rustor avait apprécié cette nuit un peu plus confortable que les précédence... Marawin savait vivre.
Il avait convoqué dans la salle principale les officiers des différentes armées... A nouveau les armées se neutralisaient et à nouveau il allait falloir faire preuve de génie. Gelmir arriva le premier. Lui avait l'air de ne pas avoir dormi de la nuit.

- J'ai fait ce qu'il fallait, j'ai empoissoner l'eau et saboter les catapultes...
- Tu as mérité de te reposer mais malheureusement nous aurons besoin de tes conseils...
- Je ne suis pas un conseiller, juste un guerrier mais soit je peux rester des jours sans dormir..

Ils n'attendaient plus que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mar 6 Nov 2007 - 20:44
Silivrien fit une entrée quelque peu dramatique, soutenue par deux Elfes de l'Arbre. Elle avait toutefois refusé d'être transportée sur une civière, tenant absolument à se présenter debout devant le Général. Elle était couverte de bandages, et on pouvait aisément percevoir les douleurs que provoquaient chacun de ses mouvements, bien qu'elle fasse de son mieux pour le cacher. Elle s'inclina devant Rustor avec une certaine raideur...

-Monseigneur...je crains de ne pas ête en état de combattre avant quelques jours, mais peut-être puis-je au moins participer à votre conseil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mar 6 Nov 2007 - 23:37
Eleriol n'avait pas dormi de toute la nuit. Non pas qu'il n'avait pu trouver le sommeil, mais simplement parce qu'il ne l'avait pas cherché. Il ne s'était pas formalisé du départ pour le moins impoli de cette étrange Tadrionêe, ayant lui-même souvent tendance à avoir un comportement détaché. Durant les heures suivantes, il était retourné à l'abris des arbes et avait marché parmis eux, frôlant leurs branches, applatissant de ses pieds l'humus, restant parfois immobile à l'écoute des bruits de la nuit.

Il avait trouvé ce qu'il désirait. Il était bien.

A l'aube, alors qu'il retournait vers le camp, il tomba nez à nez avec un elfe qu'il avait déjà vu sans jamais lui parler. Un de ses bras était en sang, aucun bandage n'avait été placé pour stopper l'hémorragie. L'ancien ranger dit :

Caporal Hataldir... Vous êtes bien imprudent de ne pas avoir demandé de soin au guérisseur Nidnama. Laissez-moi vous accompagner auprès de lui.


* *
*


Sombre-chêne, le lendemain, se leva de bonne heure. Tout autour de lui, rares étaient ceux qui s'était arraché de leur sommeil pour aider à préparer la ration du matin. L'ambassadeur s'avança vers l'un deux et lui demanda s'il lui était possible d'avoir du lembas. L'elfe répondit par l'affirmative et lui approta la moitié d'un de ces biscuit. Sombre-chêne le remercia et tout en dégustant le pain, il aperçut Silvirien qui sortait de sa tente accompagné, presque portée, par deux de ses comparses. La voyant se diriger vers les quartiers généraux, l'ambassadeur la suivit et entra quelques secondes à peine après l'Elnaith alors que celle-ci annonçait qu'elle ne pourrait combattre.

Mon général, Seigneur Gelmir, Silvirien...

Sombre-chêne s'arrêta puis reprit à l'adresse de l'elfe de l'Arbre :

Devoir se passer de vos divers talents est une bien triste nouvelle, et vous m'en voyez désolé.

Si désuet... L'ambassadeur aurait aimé trouver quelque chose de plus approprié à dire, mais il en avait été incapable. Et ne rien dire aurait pu paraître malvenu. Oubliant "l'incident", Sombre-chêne se tourna vers le général et attendit que celui-ci dévoila l'objet précis de la réunion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

Jeu 8 Nov 2007 - 20:05
// veuillez m'excuser pour cette longue absence, je reprend le train en route. Disons que j'ai été blessé mais emmené finalement à l'arrière de la bataille ou je n'ai plus pu me rendre utile, je me met au service de tous ! //

Alet errait au milieu du camp. Las, il était sans réactions, il fallait qu'il marche et qu'il vide sa tête de tous ces évènements. Alors qu'il combattait à l'avant avec les siens, il avait été poussé vers l'arrière où il n'avait plus été utile. Malgré tous ses efforts, il n'était parvenu qu'à regarder ses amis tomber. Dès qu'il avait pu, il était retourné au combat où il n'avait subi que de légères entailles, son armure le sauva d'ailleurs à maintes reprises. A présent. Il attendait de pouvoir racheter sa faute et de racheter son honneur perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolofiriel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : quelque part en milieu hostile

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 500 ans à peu près
- -:

Ven 9 Nov 2007 - 18:07
Nolofiriel était bien heureuse de voir qu'aucun des personnages qu'elle avait rencojtré ne lui posaient trop de questions sur ses origines ... elle aurait été maligne à raconter des mensonges. Bien que son nom n'était pas un mensonge mais une part ancienne de son être elle se sentait mal à l'aise devant tant de monde inconnu. Kairi se présenta ainsi que son tigre Nolofiriel fut étonnée de voir un tel animal dans un pareil endroit mais elle préférait garder sa salive pour plus tard. Elle souleva ses sourcils en entendant la proposition de Kairi. Elle vit plus loin l'elfe qu'elle avait vu quelque temps auparavant, il sourit mais elle ne comprit pas son sourire, une satisfaction peut-être ... ne se préoccupant pas de celui-ci elle regarda Kairi.

Kairi ... interressant comme nom ! Dites moi ... qu'est ce qui vous fait dire que je pourrais aider votre guerrisseur ? Je ne suis pas qualifiée en tant que guerrisseuse, je soigne ce que je peux, on m'a beaucoup apprit mais jamais les savoir d'un guerrisseur je n'égalerais, plus tard dans ma vie peut-être.

Elle parlait doucement et la foule qui s'était déplacée voilait un peu les mots qu'elle prononçait, mais la façon de parler un peu spéciale de Nolofiriel faisait que l'on distinguait parfaitement les discours qu'elle faisait. C'était une technique pour captiver l'attention, Nolofiriel l'utilisait tellement souvent dans ses débuts d'espionne qu'elle avait fini par parler ainsi naturellement. Ses yeux brillèrent et elle s'agenouilla pour regarder le tigre. Elle fut éprise de ses yeux, plongée dans son regard si sage, Nolofiriel se détacha du monde dans lequel elle vivait, pour seulement quelques secondes mais ces quelques secondes lui permirent de libérer sa pensée. Mais elle se leva rapidement regardant à nouveau la belle elfe debout. Sa voix claire, douce et mélodieuse s'éleva dans les airs :

Nidnama ? Guerrisseur ? Mmmh ... je ne sais pas s'il a vraiment besoin d'aide et puis, je ne suis pas adepte des foules.

Elle sourit, l'ombre que portait la capuche de son visage ne laissait voir que le bas, ses cheveux bruns sortaient un peu de son habit et sa peau pâle se manifestait, elle soupira doucement portant à nouveau un regard vers l'elfe qu'elle avait vu tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Ven 9 Nov 2007 - 18:23
Alors que les différents gradés se rassemblaient un son de trompe retentit. Alentour on entendait déjà les bruits de pas.

- Il joue leur dernière carte, ils n'ont plus d'espoir et grâce à Gelmir ils sont à court de ressources...Rassemblez vos soldats ! Si nous tenons nous vaincrons !! Nous sommes mieux placés, et nous pouvons tenir un siège ! Faites ordonner les tirs !!!

Rustor rentra dans le baraquement et y prit son arc... Ce serait sans doute la dernière bataille... Et peut etre qu'enfin son plan allait se dérouler comme prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Ven 9 Nov 2007 - 18:43
//excuse Sombre-Chêne, effectivement je n'ai pas vu, ni ton post, ni qu'il y avait un autre chapitre...//

Après la potion que lui fu ingurgiter Nidnama, Hataldir ressenta une énergie nouvelle et som bras cessa momentanément de le faire soufrir, Nidnama commença a le soulever et fu aider par un autre elfe, et fu bientôt debout mais toujour le pas hésitant, il écouta d'abord Nidnama et souri a sa dernière phrase

"Vous vous souvenez toujours de ce que je vous ai dit ce jour la!?! hey bien il me semble que ca vous a marquer! mais je vous promet que ce sera la seul et unique foi que vous me verrez dans cet état là... enfin, je vous doit une fière chandelle, je vous remercie de vos soins, et paronnez-moi de cette bêtise qui a user de votre temps pourtant si précieux"

L'orsque l'autre elfe parla, Hataldir eu la net impression qu'il l'avait déja vu auparavant, et dans ses paroles, on pouvait entendre l'expérience parler, il avait apperement déja beaucoup vécu dans les guerres, mais, a part dans cette bataille, il ne l'avait jamais vu et jamais entendu parler, quand il eu fini Hataldir répondit:

"Je vous remercie de votre défense, mais je ne le mérite pas, j'ai agis comme il ne le fallait pas, je n'ai pas montrer l'exemple a mes hommes... enfin, passon a autre chose si vous le voulez bien..."

Soutenu par l'elfe, ils sortirent tout deux hors de la tante, remerciant Nidnama et les elfes qui l'avait amener d'un signe de main, ils se dirigèrent ver la tante du Général, et Hataldir senti l'effort que faisait l'elfe pour éviter corps et obstacles qu'ils y avaient sur le chemin. Il était soutenu, et se sentait honteux d'ètre dans un tel état, il regarda l'elfe et parla:

"encore merci beaucoup... de votre aide. pourait-je savoir votre nom? Vous me sembler fort mature... je veut dire par la qu'il me semble que vous vous y connesser fort bien, et que vous êtes déja un elfe qui a vécu beaucoup de batailles. En tout cas, vous avez l'expérience..."

Hataldir n'arrivait pas a trouver les mots juste, il s'embrouillait lui-même dans ses paroles, mais l'elfe lui répondit malgré tout avec gentillesse, pendant le long chemin qu'il le séparait de la réunion, ils purent parler, brièvement, mais parlèrent. Arriver a l'entrée de la tante, ils s'arreterent Hataldir regarda l'elfe et dit:

"je ne sait pas si vous êtes conviez; en tout cas je le souhaite, mais je vait malgré tout entré seul, sans aide, je ne veut pas que le général et les autres commandants me voient comme ca..."

Il mis fin a la discution en entrant dans la tante, saluant l'assembler il dit:

"Bonjour a tous! Veuiller m'excuser de mon retard, et de mon absence lors de la précédente réunion"

Il fis un bref jeste de la tete pour saluer chacune des personnes présente, il se mis dans un coin de la pièce, soutenant le mieux possible son bras pour ne pas qu'on le remarque plus que sont retards...


mais un son de Cor retenti et glaca le sang d'Hataldir, ils allaient de nouveau combattre, mais avec son bras, se sera beaucoup plus ennuyeux pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Ven 9 Nov 2007 - 19:21
Kairi sourit a la denniere phrase de l'elfe. Elle avait une façon de parler bien spécial; et malgrer le bruit des soldats qui se rassemblait pour on ne sait quelles raison, Kairi entendit parfaitement la jeune femme. C'etait vrai que le guerrisseur Nidnama n'avait pas vraiment besoin d'aide pour guérir Hataldir, mais l'intentions de kairi était qu'elle se fasse connaitre de ses amis, car elle avait un peu perdu, et beaucoup trop seul... Mais kairi n'eut pas le temp de la conduire a la tente, qu'un cor sonna. Kairi regarda vivement l'endroit d'où venait le son... et elle comprit :

- Venez ! Nous allons devoir combattre ! Ce sera surement battaille qui décidera a qui reviendra la victoire !

Puis s'éloignat aprés avoire fait un clin d'oeil a l'elfe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolofiriel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : quelque part en milieu hostile

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 500 ans à peu près
- -:

Ven 9 Nov 2007 - 22:26
Nolofiriel avait fait un mouvement de moue ne voulant pas suivre Kairi dans la tente et encore moins connaitre les autres gens présents. En entendant le cor l'elfe encore cachée sous sa cape eut un haut le coeur, elle savait ce que cela voulait dire et maints souvenirs s'accaparèrent de son esprit. Nolofiriel vit le clin d'oeil si confiant de Kairi et elle désespérait

Non non non ! je ne suis pas là pour combattre.

Une idée bête et méchante germa dans l'esprit de Nolofiriel, il fallait jouer la fine mouche et elle le savait très bien. Aucune camp ne lui plaisait mais le camp du mal la dégoutait, or dans ce cas précis, soit on est d'un côté soit on est de l'autre et aucun n'est meilleur que l'autre. Il se pouvait qu'elle doive combattre contre ses parents, bien que cela soit peu probable et elle ne voulait pas se mêler d'affaires qui ne la concernait pas bien que maintenant elle n'était que trop concernée. Elle n'avait conduit et assisté qu'à une seule guerre et elle s'était promise de ne plus jamais remettre les pieds dans une guerre. L'instant était là, elle ne pouvait pas reculer bien que elle le voulait plus que tout, ses jambes étaient figées, paralysées, aucune possibilité de mouvement. Elle était là et une larme coulait sur sa joue devenue plus pâle qu'elle ne l'était déjà. Nolofiriel était perdue, sa capuche tomba montrant son doux visage et son regard cruel et froid, un tel contraste ne pouvait exister et pourtant ... voilà qu'il avait prit part sur ce visage, cicatrisé à l'oeil, signe de combat ultérieur, visage crasseux et creusé par la fatigue, l'âme sans coeur dont elle était éprise. Tout cela se lisait sur son visage, pâle, fatigué, doux et cruel.
Elle cacha sous sa cape ses armes et remit en vitesse sa capuche, cachant les boucles légères que formaient ses cheveux bruns. Ses yeux firent des étincelles lorsqu'elle vit tout le monde s'affairer pour prendre les armes
* à qui reviendra la victoire .... la bataille ... nous allons devoir combattre *
Ces mots résonnaient tellement dans sa tête, que Nolofiriel, courut se cacher derrière un arbuste. Elle avait terriblement mal à la tête et sa tête tournait à nouveau. Elle prit un bout à manger dans son sac, bu quelques gouttes d'eau et regarda avec intérêt et curiosité le campement qui s'agitait à cause du cor. Des chevaux çà et là, des lances, des arcs, des épées tout cela sonnait et semblait musical à l'elfe mais elle se reprit, regarda ses mains, regarda son épée et se décida. Elle devrait faire comme si elle ne savait pas combattre, devant l'adversaire ... elle saura se défendre en montrant que bien que faible, on n'arrive pas à tuer une elfe incapable de tenir correctement une épée. Elle revint vers les nombreuses personnes du camp, on lui souriait, on l'encourageait mais c'était un encouragement de groupe, c'était comme un cri de guerre, chacun se souhaitait bonne chance. Un général, un commandant ou quelque autre personne allait-il prendre la parole ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Ven 9 Nov 2007 - 23:10
Eleriol sourit à Hataldir. Cet elfe lui inspirait confiance. Il lui répondit cordialement :

Je suis Eleriol. Je suis le parrain d'un elfe que vous connaissez sans doute mieux : l'ambassadeur Sombre-chêne. Je l'ai élevé jusqu'à... ce qu'il soit prêt.

Son hésitation, bien qu'infime, avait été perseptible. Mais lui-même l'oublia vite et continua avec la même amabilité, sans se dépâtir de son sourire sans l'exagérer :

J'ai en effet connu de nombreuses batailles et voyagé dans de nombreux endroits les plus reculés. Cela fait-il de moi quelqu'un d'expérimenté? Je peux simplement dire que j'ai eu l'occasion de voir de nombreuses choses de vivre diverses situations. Je fais mon possible pour mettre à profits toutes ses connaissances, mais y arriver en pratique est une autre histoire. Maintenant je vous laisse ma place n'est pas parmis les généraux. Bonne récupération.

Quelques minutes plus tard, un cor retentit. Eleriol dirigea son regard vers l'origine du bruit, et sans affolement aucun, prit son arc et une de ses flèches qu'il encocha, puis alla se placer avec les elfes de l'Hirondelle.


Sombre-chêne, de son côté, quitta le conseil sans un mot et se dirigea vers le centre du camp où tous les blessés étaient allongés. l'ambassadeur dit assez fort pour que tous puissent l'entendre :

Le combat recommence, et nous aurons besoin de toutes le lames iponibles pour vaincre. Par conséquent, tout ceux qui peuvent manier l'épée ou bander l'arc son appelés à se rassembler devant leur Elnaith respectifs.


Plusieurs elfes se levèrent avec une grimace et rejoignirent leur Maison. L'ambassadeur ajouta à l'adresse un des guérisseurs de Nidnama :

Faites en sorte de réorganiser la diposition de civières de façon à ce que quelqu'un puissent passer entre en courant sans gêner personne.


L'infirmier aquieça et s'exécuta, appelant quelques uns des ses confrères à l'aider. Sombre-chêne revint vers les généraux et attendit que Rustor donne ses ordres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Sam 10 Nov 2007 - 0:05
Silivrien grimaça légèrement en entendant le cor, et s'inclina brièvement devant Rustor avant de se faire reconduire à l'extérieur par ses deux compagnons. Elle se fit déposer en un point surélevé du campement, et demanda que l'on aille lui chercher sa cape, ses armes et sa besantine, qu'on l'aida à enfiler par dessus les bandages. Quand ce fut fait, avec d'infinies précautions afin de ne pas réouvrir ses blessures, on la plaça dans une position lui permettant de tirer à l'arc sans trop souffrir, en profitant de l'abri relatif de quelques caisses et tonneaux. Elle réquisitionna deux ou trois blessés qui pouvaient marcher, destinés à lui servir de messagers qui transmettraient ses ordres à la Maison de l'Arbre. Analysant rapidement la situation, elle donna ses premières consignes...

-Que tous ceux de l'Arbre prennent position dans les tranchées. Pas d'attaque frontale, on harcèle l'ennemi avec les arcs et les frondes, tant que le Général ou moi-même ne donnons pas d'ordre contraire...

Dès que son aide de camp improvisé fut parti, elle encocha une flèche, et entreprit malgré la douleur, de vider son carquois sur l'ennemi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Sam 10 Nov 2007 - 10:46
Lorsqu’Eleriol reprocha sa dureté envers Hataldir, Nidnama répliqua avec un sourire en coin :

- Ne vous en faites pas… C’est une petite plaisanterie entre vous et vous n’imaginez même pas l’effet que peuvent avoir ce genre de reproche sur les bléssés… Enfin bon !

Nidnama porta donc Hataldir à la tente et s’éloigna prestement. Il n’avait pas atteint la tente des guérisseurs qu’un cor sonna. Il partit soudainement un pas de course dans la tente et s’y assit pour ré-enduire ses lames de somnifères avant de les ranger. Il se joignit donc à sa maison pour pouvoir engager le combat. Calmement, il s’agenouilla au premier rang et entreprit de vider toutes les fléchettes que contenaient sa sarbacane sur des renégats qui s’effondraient immanquablement lorsque l’aiguillon empoisonné pénétrait dans leur chaire. Malheureusement, il fut rapidement à courts de munition… Le corps a corps allait commencer d’ici peu et il faudrait tenir… Une idée traversa Nidnama : des ballots de giralie étaient entreposés non loin des catapultes… Il serait si simple de s’en servire… Il s’approcha de son Elnaith la permission d’agire. Celle ci accordée, il retourna au centre du camps et alluma un petit feu. Il héla les deux jeunes qu’il avait formé à l’usage des poison :

- Vous allez vous aider de Maegethir pour laisser tomber de petites doses de giralie à l’arrière des rangs ennemis. Ceci les déstabilisera un peu mais prenez garde à lui indiquer des endroits qui ne représenteront aucun danger. Si vous trouvez d’autres oiseaux pour vous aider à la tache, utilises les… Daegal est trop petite pour ça. Et n’oubliez pas de les immuniser.

Les deux jeunes hochèrent la tête et Nidnama put retrouver sa maison quelques instants avant le début des véritables hostilités. Il planta son bâton lance devant lui en position de défense.


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Sam 10 Nov 2007 - 11:42
Le son sinistre d' un cor retentit soudain. sous la tente de guérison, Les blessés et les convalescents s' agitèrent soudain et les aides guérisseur eurent toutes les peines du monde à rétablir le calme.
Seuls les elfes en état satisfaisant furent autorisés à se lever et reprendre leurs armes sous le contrôle strict des auxiliaires de Nidnama.
Laurelin, assis sur son lit, attendait qu' un de ceux-ci termine de resserer fortement son pansement, puis il s' habilla en hâte et après s' être levé, il fît quelques pas avec l' auxiliaire. Malgré quelques tiraillements et une douleur diffuse au niveau de la plaie de sa cuisse, son essai fût jugé concluant et on lui rendit Estelië, son épée.
Boitant légèrement, il sortit de la tente et tomba nez à nez avec un petit humain.

- Marach ! Que fais-tu ici ?? demanda l' elfe

- Ze veux me battre aussi, répliqua l' enfant, laissez moi vous accompagner à la bataille, siou plait m' sieur Laurelin !

L' elfe regarda le petit rouquin avec sympathie et lui répondit :

- J' admire ton courage petit humain, mais tu es bien trop jeune pour tenir une épée et puis ... Barhin a besoin de toi et les autres enfants aussi. Cours vite à la tente où l' on vous a réuni, veille sur eux et sur ton frère.
J' espere que nous vaincrons ces noirs ennemis et que nous nous reverrons prochainement sous la soleil ...


Marach se jeta alors dans les bras de l' elfe et des larmes coulaient sur sa joue ...

- Garde espoir petit .... dit Laurelin en serrant l' enfant quelques instant, allez vas maintenant !

L' elfe regarda l' enfant s' éloigner, puis se retourna et parti d' un pas décidé se placer aux côtés des archers de la maison de l' arbre.
En chemin, il rencontra la guérisseur Nidnama qu' il s' empressa de remercier chaleureusement :

- Je vous suis grandement reconnaissant d' avoir utiliser de votre temps pour me remettre sur pied, vos talent de guérisseur sont véritablement impressionant !
Que les Valar veillent sur vous durant le prochain affrontement !!


Il s' inclina puis s' empressa d' aller se mettre en place.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Sam 10 Nov 2007 - 17:30
Kairi vit Laurelin sortir de la tente, elle vit aussi le petit Marach... et elle comprit ce qu'il voulait ! Elle aurait éclatait de rire, si la situation lui en permttez. Ce jeune homme était courageux, et mériterez surement sa place dans les rang de l'armée de Minas Thirit. Marach rentra dans la tente dans laquelle tous les enfants y avait était installer. Kari se dirigea directement dans les tranchés au côter de Laurelin, sous ordre de leur Elnaith, ils n'allaient pas attaquer de front. Elle fit un sourir a Laurelin avant de prendre son arc et de se mettre en position de tir. Elle inspira fort et dit a Laurelin, d'un ton comme si aucune battaille n'allait avoire lieu :

- vous ne m'avez pas répondu tout a l'heure sous la tente, Laurelin !

Elle émit un petit rire, car elle savait qu'il n'avait put posé un phrase. Elle lui maitenant car son amis avais l'air anxieu et trésser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolofiriel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : quelque part en milieu hostile

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 500 ans à peu près
- -:

Sam 10 Nov 2007 - 17:48
Nolofiriel debout parmi les les corps inertes par terre se sentait comme intruse, loin de toute personne physique capable elle se demandait ce qu'elle faisait là. Entendant au loin que l'attaque ne s'effectuerait pas de front, elle regrettait, rien de tel que de se défouler un peu. Archers contre archers probablement, cela ne valait pas, le combat serait identique les forces des deux armées sont pareilles, un combat amenant à une mort. Tant pis, Nolofiriel n'avait rien à perdre, comme tout le monde s'était précipité dans des trnachées elle suivit avec un peu de retard le mouvement. Elle saute avec adresse dans le trou et regarda avec curiosité les alentours. Elle enleva sa cape, toujours autant méconnaissable, elle tira l'arc de son dos, le caressa avec un certain frémissement, elle observait son arc avec grande patience et attention. Un souffle écarta ses cheveux qui s'étaient abbatus sur son visage, elle regarda en l'air, inspira un grand coup, se coiffa les cheveux en arrière, en les regroupants, Nolofiriel tendit son arc attendant sagement les ordres pour tirer. Le temps lui semblait terriblement long. Elle regardait sur les côtés ce qui donnait l'impression d'une absolue déconcentration et attitude immature face à une situation dans laquelle elle se trouvait. Elle écarquilla ses yeux voyant un excellent emplacement en hauteur, elle abaissa son arc et courut vers l'endroit faisant tinter ses armes. Sa cape sur son dos, elle arriva sur le plat qu'elle avait vu, déposa armes, cape et sacoche pour bien se libérer et tendit à nouveau son arc vers les troupes ennemies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Sam 10 Nov 2007 - 17:55
Rustor arriva dans les tranchées. Il prenait des risques mais il avait l'espoir que les ennemis serait trop loin. Il monta sur un petit promontoire et s'addressa à ses soldats.

- Nous arrivons à la dernière bataille. Je ne vous connais pas tous , mais je suis en revanche très fier de vous tous. Montrez donc à ces gens pourquoi partout nos noms sont craints !!!

***


Marawin avancait sur le flanc. Il se demandait ou Tinwelint avait disparut mais il n'avait plus assez d'énergie que pour le rappeler. Seul sa détermination le tenait encore debout. Meovan marchait au centre. A ce moment il vit au loin Erumelgos qui montait sur un promontoire... Il aurait fait une cible facile pour ses archers mais il ne voulait pas qu'il meure ainsi... Ce serait trop simple.
Meovan se rapprocha du groupe d'archer qui accompagnait l'elfe.

- Ordonne à tes hommes de le tirer comme un lapin!
- Non ! Celui la je me le garde...
- Ordonne leur de tirer !

Marawin fit un signe de déni à ses archers. Ils lui obéiraient.
C'est alors que Meovan fit ce qu'il n'aurait jamais du faire.
D'un geste lourd il abbatit sa hache sur un elfe. Il se baissa pour ramasser son arc.

- Tu n'aurais pas du faire ca Meovan !

Son ton était encore calme, il n'avait plus la force de crier... Mais ses yeux brulaient d'un feu intense. Il sortit sa lame elfique. Les spectres se rassemblèrent autour de lui dressés contre Meovan. L'armée s'arrèta d'un bloc.

***


Soudain un silence s'abbatit sur la forêt. Le son des pas faisait avant comme un bruit de fond mais maintenant il s'était arrèter. Rustor sourit, il devinait ce qui se passait.

- Archer prêts à tirer !

Il mit la main à son carquois et fit glisser la fleche convenablement.

- Effile !

Un nuage noir s'éleva du camp elfique pour s'abbatre dans un tonnere de cris cent mêtres plus loin.

***


Les deux chefs se toisaient. Soudain une pluie de flêche s'abbatit sur l'armée immobile. Trop absorbés par leur duel Marawin et Meovan ne bronchèrent pas. L'armée alentours était en déroutes, sans ordres , ils refluaient dans le désordre s'entretuant entre anciens alliés. La confusion était totale. Et alors le destin du collier s'abbatit sur les renégats. Une flêches au hasard retomba vers Marawin et par le plus grand des hasards coupa la corde qui fermait le collier... Un morceau de corde de moins de deux centimètres scella le destin du premier renégats...

Les spectres soudains libres se lancèrent sur les fuyards laissant Marawin seul et faible face à Meovan...

Il para quelques coups, tenta une feinte, mais il était trop faible. D'un coup de hacha Meovan lui perca la poitrine. L'elfe retomba lourdement sur le sol à coté de collier. Meovan se baissa et le ramassa. Il avait perdu son armée mais avait gagné à coup sur l'estime de son Seigneur . Une seconde tenté il se ravisa et glissa le collier dans sa poche... Il ne devait pas le mettre. Il s'enfonca dans les ombres, évitant par chance, la meme chance qui protège toujours les héros, les flêches qui continuait à pleuvoir. Il quittait la forêt noire à la fois vainqueur et vaincu.

***


Les cris cessèrent, les renégats étaient vaincu, Marawin sans doute assasiné... La victoire avec un gout de sang dans la bouche de Rustor... Tout n'était pas fini que du contraire... Une menace plus grande semblait se lever au nord... Une menace que les elfes ne sauraient combattre seuls.


[hrp] Merci à tous pour votre participation exceptionelle durant toute cette campagne. Cette campagne marque un tournant chez les elfes par votre implication et vos nombreux postes ! Pas d'inquiétude il y aura encore des scénario très prochainement mais plus divisés. 326 posts de bonheur![/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Sam 10 Nov 2007 - 19:29
La charge allait commencer lorsque l’armée adverse s’immobilisa. Hésitant sur la marche à suivre, l’Elnaith retarda la charge de sa propre maison. Une pluie de flèche déversée par la maison de l’hirondelle se déversa sur les rangs ennemi qui se dispersèrent rapidement. Les lignes de défense cueillirent sans difficulté les quelques renégat qui se jetaient sur elles pour éviter les flèches…
La bataille était terminée avant même d’avoir commencer… Nidnama ne s’en plaindrait pas : moins de blessés et ceux qu’il venaient de soigner ne réouvriraient pas leurs blessures. Le guérisseur n’attendit donc que quelques instant pour demander à aux valides de ramener tous ceux qui avaient déjà été gravement blésés mais qui avaient repris les armes.
Pour sa part, Nidnama retourna aux chariots pour préparer un semblant de festin pour ses blessés. Vu les quantités de sangs qui avaient été perdues, il leur faudrait manger. Alors qu’il s’affairait, Nidnama se demanda ce qui les attendait et surtout : pourquoi l’armée adverse s’était rendue sans résistance. Il faudrait sûrement lancer des troupes pour dénicher et abattre les fuyards… Mais cette fois, il était hors de question que ses blessés y prennent part sans son accord…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Dim 11 Nov 2007 - 10:46
La victoire était leur désormais. Plusieurs vivats de joie se firent entendre parmi les rangs de l'Armée de Gar Thulion tandis qu'un soleil éclatant ficitif se dégageait des nuages noirs jusque là omni présent. En réalité, plusieures gouttes se mirent à tomber, oportunes pour lavé le sol souillé, rapidement rejointes par plusieurs centaines d'autres. Si ce n'était pas un déluge, les grosses gouttes qui tombaient imbibaient les tissus d'eau.

Tandis que la plupart des elfes gagnaient l'abri des baraquements, Sombre-chêne, mû par le désir de comprendre, se dirigea vers le lieu ou les nombreux cadavre elfes et humains gisaient. Arrivé au centre du cimetierre, il remarqua un elfe squélétique vêtu d'une armure de qualité. Contrairement à nombre de ses acolytes, il n'était pas mort par flèche : sa poitrine était ouverte sur une trentaine de centimètres, et on imaginait sans mal l'arme qui avait causée une telle blessure. Une lourde épé ou un hache qui avait apparamment cellé le destin de cette bataille d'une simple courbe meurtrière. Ainsi la discorde avait été semée entre humains et elfes.

L'ambassadeur revint sur ses pas en détachant avec de plus en plus de mal ses pieds du sol spongieux, mélange de sang et de terre. Devant lui, il pouvait à entendre des rires. Mais rien, de tout ce qu'il avait vu, ne donnait à Sombre-chêne l'envie d'être heureux. Des centaines d'elfes étaient morts, réduisant encore plus leur population, sans compter les centaines d'humains victimes de la folie de ces elfes. Le sang avait coulé, des arbres gisaient sur un sol souillé, et ce n'était pas fini. la seule chose dont on pouvait se réjouir était d'être encore en vie. Bien âpre consolation comparés aux maux de la guerre.

Sombre-chêne se souvint de son combat qui avait fait sa célébrité auprès des nains pour la paix. Le "pacifiste" était-il mort pour laisser place à un guerrier sans sentiments? Le ventre noué, l'elfe entra dans un des baraquements et acceuillit avec joie le feu qui brûlait dans un coin. Le martèlement des la pluie sur le toit obligeait ses occupants à hausser le ton pour se faire entendre. Tandis qu'il regardait au-dehors, l'ambassadeur apperçut Hataldir qui passait et le héla sans être sûr d'être entendu :

Hataldir!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Dim 11 Nov 2007 - 13:26
Quand le cor eu atteint les oreilles d'Hataldir, il sorti de la tante avec tous les autres commandants pour s'apprêter au combat, son équipement étant rester a l'autre bout du camp, il du ramasser une arme et un arc au hazard, il alla se positionner avec d'autres elfes, essaya de soulever son bras douloureux pour tirer a l'arc, mais il n'y parvint pas. il regarda tous les autres elfes autour de lui, arc bander, mais pourtant blesser aussi, et lui il n'y arrivait pas. Il réaisseya de plus belle, mais sa nouvelle tantavive fut elle aussi un échec. il rengea son arc, et brandit son épée ramasser quelques minutes plus tôt, éspérant qu'il pourrait-être plus utile au corps a corps qu'au tir a l'arc.

Soudain le général se mis pour voir toute son armée, et leur parla a coeur ouvert, il donna un nouveau soufle a tous ses soldats. tous les arcs se bandèrent, comme si une seule main contrôlait tous les arc, aux mots "prêts a tirer" un silence de mort s'installa, tous se concentrèrent ésperant que ces flèches mette un point finale a ce massacre. Enfin, le mot tant attendu perca le coeur de tous et une vague noir dévastatrice s'éleva dans les airs, pour terasser leur cibles. Enfin! la bataille était finie, mais pourtant, elle nétait pas gagner, car ce n'était ni jour de gloire, ni jour de joie... Tant d'elfes avient péri. Le coeur rempli de chagrin, lachant ses armes, il traversa le champ de bataille por rejoindr fëanor, lui murmurer quelques mots et puis s'habiller plus chaudement, car la pluie, comme pour narguer tout le monde, commenca a tomber. Puis, il remplaça son bandage, il pensa a Nidnama qu'il devait remercier, il n'avait pu le faire correctement, et puis il devait y repasser.

Il traversa de nouveau tout le champ, cette fois-ci bien armé, on ne sait jamais. il croisa quelques elfes, qui se parlèrent et saluèrent Hataldir, mais il y en avait peut, car tous s'étaient réfugier pour se protèger de la pluie, et en même temps en profiter pour manger, boire et se préparer pour le départ ver Gar Thulion, qui pourrais être demain comme dans une semaine ou un mois. Il passa devant une batisse, et il cru entendre qu'on l'appelait, mais il ne vit personne derrière lui, mais resta malgré tout figé, brusquement renvoyer a ses pensers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Dim 11 Nov 2007 - 17:34
Sombre-chêne, tout en prononçant le nom du caporal, s'était levé vers le seuil du baraquement. Sortant à moitié la tête de la bâtisse il aperçut l'aperçut qui se tenait immobile. Il lui dit :

Ne reste pas planté là comme si tu attendais que tes os se mouillent! Il y a un bon feu qui brûle ici... Sauf si tu allais voir Nidnama, dans ce cas je ne te retiendrais pas. Heureusement pour toi que le contact n'a pas eu lieu, tu n'aurais pas fait belle figure avec ton bras blessé.


L'ambassadeur s'arrêta et sortit complètement du baraquement en attendant la réponse de son compagnon. Dans ses mains il portait une couverture qu'il posa sur les épaules d'Hataldir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Dim 11 Nov 2007 - 20:59
Hataldir éffaça ses pensées, la voix était devenue net et reconnaissable, il se tourna ver le baraquement, et là, a l'entrée se tenait Sombre-Chène qu'il acceuilli d'un grand sourire, celui-ci s'avanca et lui mis une couverture sur le dos, Hataldir fut étonner et gèné il le regarda et répondit:

"Merci beaucoup.Je voit que mon épaule est devenue célèbre dans tout le camps! J'ai effectivement eu de la chance qu'il n'y ai pas eu de corps a corps, car je n'aurais pas donner cher de ma peau. Mais ce n'est pas pour ca que je ne suis pas un adversaire de taille! "

il regarda en direction de la tante de Nidnama, il sourrit et continua:


"Je pense que Nidnama pourra attendre encore un peut, rentron dans l'auberge, tu risquerais de tomber maladedit-il a Sombre-Chene en sourriant"

Ils avencèrent ver le baraquement et y entrèrent, là, l'atmosphère y était chaude et chaleureuse, l'embbassadeur et lui se mirent dans un coin de la salle, ou ils commencèrent a parler tranquillement.


"J'ai rencontré votre parrain il y a peut, un être charmant, c'est de famille il me semble. "

Hataldir se massa son bras droit, il le chatouillait au niveau de la blessure ce qui le fit sourire, Sombre-Chène le fixa, le regard interrogateur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Dim 11 Nov 2007 - 22:01
-Non, non, laissez-moi...

Alastor était a genoux sur le tapis de feuilles, sa cape bleu et or déchirée, ses cheveux d'un brun clair mâculés de sang. Pour la première fois depuis des mois, il avait l'impression de voir clair. Au figuré bien sûr, car un mélange de liquide rouge et de sueur ruisselait sur son front.
Dans le cadavre de Marawin à quelques mètres de lui, il voyait enfin la folie de ses actes. Dans le bruits de l'acier qui approchait, il entendait déjà les remontrances de Mandos...

-Laissez-moi...

Soudain, un détail, celui qui pouvait le sauver.

-Arrêter, je reconnais mes erreurs... Je sais où Marawin gardait ses trésors, laissez-moi, je vous montrerez ce qu'il a pillé...

Pourquoi pas, après tout... C'est ainsi qu'on vit un elfe élancé aux habits déchirés, bien que le "TP" soit toujours bien visible, s'avancer vers la tente d'Etat Major, des coupoles d'or en main. S'il était vraiment repenti, ce ne serait pas un affront de les porter lui-même, avait-on dit...

Alastor s'agenouilla et versa aux pieds de Rustor pas moins de deux pierres et deux demis-pierres, les plus éclantantes.
Des fidèles du général suivaient avec d'autres coffres, et en plus de récompenser les officiers, il y aurait là de quoi dédommager les contrées dévastées.
On donna une pierre et demi, accompagnées de 3000£ à l'ambassadeur Sombre-Chêne, et pas moins de deux pierres et 3200£ à Silivrien l'Elnaith de l'Arbre. La caporal Hataldir, lui fut gratifié de une pierre et demi, avec 3000£. Au guérisseur Nidnama dans les soinset les potions furent décisifs, une pierre et 3200£. Au noble Laurelin au grand courage, une pierre et 3200£.
Tous les autres à s'être manifestés reçurent une demi-pierre et 2500£.

Rustor ferait-il u ngeste envers le Roi du Rohan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Lun 12 Nov 2007 - 16:20
La pluie s ' était mise à tomber, une pluie rafraichissante, purifiante, comme si les larmes de Nienna la Vala se déversaient sur la forêt noire, lavant les terres rougies du sang des elfes et des humains, comme autrefois lorsqu' elle avait pleurée pour nettoyée les souillures faites aux arbres par Ungoliant.
Les bannières, trempées, alourdies par la pluie ne dansaient plus dans le vent. Elles semblait avoir hontes et restaient en berne malgré ce qui ressemblait à une victoire.
Les arbres n' eurent pas à faire écho du fracas des armes, mais le bruissement de leur feuille ressemblait à une complainte déplorant la folie des elfes.

Laurelin se tourna vers Kairi, souriant, bien que les traits de son visage trahissait une grande tristesse et lui déclara :

- Vous pouvez à présent baisser votre arc, chère Kairi, il ne sera plus nécessaire de dispenser la mort aujourd' hui ... Ni de la recevoir.


- Je peux maintenant répondre à votre question pour ce qui est des enfants :
Je n' ai pas pouvoir de décision et c' est au géneral Rustor de décider de leur sort. Je pense que dans un premier temps, il serait sage de soumettre notre idée de les emmener à Minas Tirith à Dame Silivrien, nous verrons ce qu' elle en pense, il se pourrait que l' on ait encore besoin de nous ici et que cette tâche soit confiée à d' autre.
L' organisation d' un tel voyage, qui plus est avec des enfants, n' est pas aussi simple qu' il y paraît. Il nous faudrait une escorte, un bateau, Nidnama et son chariot si sa proposition tiens toujours et si on lui en donne l' autorisation.
Il faudra aussi l' aval du roi de gondor pour l' acceuil des dix orphelins ...
En tout cas, sachez qu' en cas de réponse positive, ce serait une grande joie pour moi de faire le voyage à vos côtés.


Ils restèrent là, à se faire arroser par la pluie sans parler, presque tous étaient rentrés au camp et seul le clapotis des gouttes d' eaux se faisaient entendre. Ils scrutaient la forêt noire, noir comme le tombeau qu' elle était devenue pour un grand nombre des leurs, que se soit dans un camp ou dans l' autre et leur yeux semblait y chercher les réponses aux nombreuses questions qu' ils se posaient.
Les cheveux rouges de kairi dégoulinant sur ses épaules lui donnaient une beauté étrange, elle frissonna.
Laurelin rompit le silence :

- Si nous retournions au camp ? Proposa-t-il à l' elfe ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Lun 12 Nov 2007 - 16:53
Kairi fut rassuré d'entendre les paroles de Laurelin. Il voulait bien l'accompagner si rien ne les empêcher d'allait a Minas Thirit. Le seul fait de pouvoir avoir l'honneur d'entrer dans cette citée mityques et celui de voyager au côter d'un elfe comme Laurelin, l'emplissait de joie.
La pluie était forte et Kairi avait froid. Ses cheveux d'un tin écarlate lui faisait lourd sur les épaule. Et elle s'avait bien qu'elle avait un air bizard dans ces situations. Elle fréssona de froid et allait proposer a Laurelin de rentrer au camp mais celui-ci fut plus rapide :

- Si nous retournions au camp ? dit-il.

Kairi lui fit un sourir enjoleur avant de lui répondre :

- Volontiers mon chére !

Ils rentrérent donc au camp tout les deux, a l'abri du froid. La premiére chose que fit Kairi, était de chercher Dame Silivrien des yeux mais ne la trouva pas.


// Silivrien, si tu pourrait où te toruve dans un de tes Rps prochain, sa serait avec plaisir ^^//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Lun 12 Nov 2007 - 19:45
Dès la fin du combat, on avait conduit Silivrien dans la tente du guérisseur. Malgré les précautions qu’elle avait pu prendre pour économiser ses gestes, sa petite séance de tir à l’arc avait réouvert quelques blessures. Son exploit lui avait donc valu une mémorable engueulade de Nidnama, mais surtout la satisfaction du devoir accompli. Elle goûtait depuis un repos bien mérité, seulement troublé par les Capitaines Elfes venus prendre de ses nouvelles et lui remettre ses récompenses. On dit même que le Roi Firion lui avait rendu visite, mais avait renoncé à la déranger en la voyant dormir…

Elle avait ouvert les yeux depuis peu lorsqu’elle vit passer Kairi et Laurelin devant la tente, dont le rabat était ouvert. Il fallut toute l’acuité auditive des deux compagnons pour entendre l’appel qu’elle lança d’une voix faible, en se redressant péniblement sur sa couche…


-Kairi…Laurelin…j’aimerais vous parler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chap. 3 - Blasons, Scels et Ornements
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: