Chapitre 4 : Le collier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Ven 16 Nov 2007 - 19:08
Hataldir acceuilli aussi chaleureusement Laurelin, que lui le saluait. Kairi, elle semblait plus distante, mais pas moin chaleureuse. Il s'installa, et commença a écouter le réçit de laurelin, celui-ci expliquait tellement bien, avec tellement d'entrain et de plaisir que l'on s'y croirait presque. Nidnama s'installa a côter de lui et commença a trifouiller sa blessure, et lui dit quelques mots vif a l'oreille, mais Hataldir ne répondit pas tout de suite pour ne pas arrêter Laurelin dans son réçit, mais ris quand-même quand celui-ci, avec ses gestes maladroits, toucha Silivrien, mais se retin vite de rie et même de sourir quand elle lui jete un regard froid mais ne manquant pas d'humour. Kairi continua le réçit. quand elle eu fini, il parla:

"Je vois que l'on m'a menti..."

tout les regards interrogateurs se posèrent sur lui, mais avec un large sourire il continua:

"Vos exploits raconter sont très ridicule face a la vérité."

Nidnama fini justement de remettre le bandage a Hataldir que celui-ci se leva

"Hey bien, je suis heureux de vous connaîtres, vous êtes tous exeptionnel dans votre genre, et je suis heureux de voir qu'il existe encore des gens bien de nos jours, j'èspère vous revoire très bientôt, dans des moments moins difficile. Je doit y aller, nous n'allons pas tarder a partir avec Gelmir"

Il passa devant Nidnama avec une voix faible pour que seul lui entende:

"Merci pour vos soins Nidnama, je ne vous remercierais jamais asser, mais croyer moi, ce moment et calui avec Sombre-Chene passer il y a quelques minutes, m'a revigorer et puis je n'ai plus le temps de me reposer, par contre vous aussi, comme Silivrien reposer-vous, vous en avez plus besoin que vous le dite"

il se dirigea ver la sortie, jetta un bref coup d'oueil derrière lui

"a très bientôt tous, faites attention a vous, et si vous voulez que je vous aide pour escorter les enfants vers Minas Tirrith je suis des vôtres"

sur ce, il sortis et vit un elfe complètement trempé, appuier contre un arbre,attendent quelqu'un ou quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lórindol
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Chez les Elfes
Rôle : Noble de la Lorien

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Lorien (Moitié Sindar/Moitié Noldor!
- -: 1057 ans
- -:

Sam 17 Nov 2007 - 16:47
Trinir continua d'attendre puis des personnes sortir de la tente dont le caporal Hataldir, il s'approcha et inclina sa tête avant de dire d'un ton calme et respectueux:
-Caporal, je voulais vous demander si vous aviez quelque chose à faire pour moi étant donné que je trouve qu'il n'y a rien à faire; je vous demande cela à vous puisque vous êtes un caporal elfique mais aussi un membre de la maison du Roi comme moi, si vous avez une quelconque mission ce sera pour moi une joie de l'effectuer pour vous.J'espère au moins que cela m'occupera un minimum de mon temps mais j'espère qu'elle sera longue.
Trinir attendit la réponse d'Hataldir tout en regardant les alentours et les personnes tout près d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Dim 18 Nov 2007 - 9:50
L'elfe se redressa a la sortie du caporal et se dirigea ver lui, tout en s'inclinant, il parla d'un ton calme, Hataldir l'écouta attentivement et lui répondit:

"Vous avez frapper a la bonne porte, nous allons justement bientôt partir en mission avec le commandant Gelmir, j'attend de ses nouvelles pour pouvoir partir, ce qui ne devrais plus être long, vous pouvez vous joindre a nous, mais ca ne sera pas une partie de rigolade, mais je voit dans vos yeux que vous êtes pret et que vous en avez envie, doncje vous souhaite la bienvenue. Aller donc vous préparer, prener tous ce dont vous avez besoin pour un long voyage, qui pourrais durer plusieur jours"

Hataldir le laissa a ses occupations, et décida d'aller trouver le comandant Gelmir, il le trouva non loin de là, sortant de sa tante, il arriva a sa hautteur, s'inclina et parla:

"Commandant Gelmir, avez-vous des instructions avant de partir? et pourrait-je savoir dans combien de temps comptez-vous vous mettre en scelle?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Dim 18 Nov 2007 - 14:57
- Ah caporal... Nous allons nous diviser en plusieurs groupes. Nous serons plus efficaces. Malheureusement vous ne vites point Valinor aussi en cas de grabuge ...

Gelmir fouilla son sac en ressortit une petite fiole.

- C'est de l'eau de Lorìen.Elle les feras fuir. Vous partirez avec neuf autres elfes... Votre groupe s'occupera des rives de l'Anduin. Des questions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Lun 19 Nov 2007 - 18:17
Hataldir prit la fiolle que lui tendais Gelmir, et la mis bien précieusement dans sa sacoche, il en aurais surement plus besoin qu'il ne le pense, il regarda Gelmir et parla:

"Très bien commandant, souhaitez-vous que je prenne certains elfes en particulier? j'usqu'ou souhaitez-vous que j'organise les recherches?"

c'est la premiere fois qu'Hataldir se trouvais seul a seul avec Gelmir, il n'avait jamais remarquer a quel point ca devais etre un puissant guerrier, rien qu'a la vue du physique de celui-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

Lun 19 Nov 2007 - 22:00
Alet sentit lorsqu'il apercu le prince et le caporal que quelque chose d'important allait se passer. Il comprit vite ce qu'il était demandé au caporal de faire. En un éclair, il eut envie d'intervenir pour demander au caporal de l'emmener. Toutefois, il se contenta d'écrire un mot qu'il demanda à un ami de remettre au caporal lorsqu'il en aurait terminé avec le prince. Une fois la rédaction du message terminée, il partit s'entrainner comme promis avec d'autres elfes de la fleur d'or.

Le message que le caporal ouvrit quelques temps plus tard disait ceci :

"Caporal. Je vous serez gré de daigner me joindre à votre groupe. De fait, je n'ose plus rien faire depuis que je n'ai pu participer aussi activement au combat contre les barbares que je l'aurais voulu. J'ai perdu mon honneur et mon amour propre. Permettez-moi je vous en prie, de regagner ma dignité et votre confiance en vous prouvant au travers de cette mission ce dont je suis capable, dans les limites que celle-ci me donnera..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Mar 20 Nov 2007 - 14:12
Nidnama écouta le récit avec attention puis resta songeur un long moment. Il avait soigné le caporal mais ce dernier était déjà partit pour une nouvelle mission… Pour sa part, il n’en avait pas d’autres que de s’occuper des blessés. Aussi se leva-t-il et partit se quérir d’Eowegen. Ce dernier dormait encore et semblait peu à peu émerger de sa somnolence. Nidnama en profita pour le nourrir. Puis il repartit… Il furetait entre les tentes, apportant quelques soins à ceux qui en avaient le plus besoin. Mais à présent, il n’y en avait plus guère qui demandaient expressément son aide. Aussi retourna-t-il vers la tente ou Silivrien était étendue et y prit furtivement ses poignards. Il les replaça à leurs places respective et choisit une petite cible à l’intérieur : dehors, la pluie n’avait pas cessé et il venait de marcher de tentes en tentes pendant plusieurs heures. Il comptait bien profiter de la chaleur un moment.

Le guérisseur choisit donc une planche et la dressa contre une tenture. Ses bras se mirent subitement en mouvement : clac ! clac ! clac ! clac ! clac ! clac ! clac ! 4 couteaux fleurirent sur la planche. Deux autres avaient atterrit sur la garde et n’avaient pu se planter le dernier était tombé à une petite distance de sa cible improvisée. Nidnama s’approcha de la planche et constata, déçu que seuls les deux premiers avaient été assez précis : les autres étaient plantée en périphérie. Il reprit donc ses armes et recommença son petit manége. La concentration était un bon moyen d’échapper à la tristesse qui ne cessait de l’assaillir lorsqu’il pensait aux nombreuses victimes de cette bataille dénuée de sens…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Mar 20 Nov 2007 - 22:55
//Suite du sujet: Le Grand Voyage vers la Forêt Noire//

Voyant le rideau grisâtre et épais s'élevant derrière les quelques arbres encore debouts sur la plaine, Galathor fit signe à Eoreld qui lui même fit signe aux Rohirrims derrière lui.
Aussitôt, le cor du Rohan retentit dans la vaste plaine calcinées et les Rohirrims galopèrent à toute allure. Eoreld prit la tête de la charge et lorsqu'il atteignit le groupe de soldats il vit que ce furent des Elfes. Il tenta de freiner la charge et s'arrêta face à un rôdeur.
Eoreld, plein de haine, descendit de sa monture et posa une question à l'Elfe:

*Où sont-ils? Où sont les démons qui ont osés tuer les soldats qui étaient sous mon commandement?!! Où sont ils!!!!*

Galathor tenta de calmer Eoreld du mieux qu'il le put mais en vain.
L'Elfe répondit sagement à Eoreld:

*Eh bien, il se trouve que les soldats qui vous avaient sans doute attaqué, nous ont échappés. Lorsqu'ils furent arrivés, nous leurs avons tendu une embuscade. Malheureusement, il se trouve qu'une armée était arrivée en renforts, composée d'armes de siège. Les catapultes décimèrent nos soldats, et dans le dute, nous avons fait brûler la forêt dans le but d'en faire périr quelque uns dans les flammes, d'où les cratères et les terres calcinées.*

Eoreld devint plus furieux encore, et partit dans la plaine calcinée sur son cheval. Galathor le suivit de près mais Galathor remarqua quelque chose de bien étrange. Sur le sol se trouvait une Chevalière en argent, sertie d'une pierre noire. Sur celle ci était gravée une inscription en Adünaic ou en Elfique on ne pouvait le déterminer. Tous deux s'empressèrent de courir voir les Elfes pour leur faire part de leur mystérieuse découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mer 21 Nov 2007 - 13:48
Laurelin se remettait doucement de sa profonde blessure à la cuisse. Ce repos forcé lui avait fait le plus grand bien. La douleur s' était estompée et il profitait de l' agréable conversation de Silivrien à ses côtés.
Il recevait des visites de temps en temps et Marach, le petit humain se montrait le plus régulier. Il passait donner des nouvelles de son petit frère et des autres enfants et puis, il leur avait fait le récit de l' arrivé des renégats dans son village :

La journée avait été belle, Barhin et lui avait passés l' après midi aux champs avec leur père et ils avaient beaucoup travaillé. La nuit commençait à tomber lorsqu' ils prirent le chemin du retour à bord de leur petite charette.
Ils chantaient à tue-tête sur le chemin, heureux de retrouver la maison lorsque soudain, chacun s' arrêta de chanter en même temps. Ils apercevait un épais nuage de fumée noire qui trônait au dessus du village et une odeur âcre agressait leur narines. Fou d' inquiétude, le père avait acceleré l' attelage et avait demandé à Marach de lui passer une pioche qui se trouvait à l' arrière.
Lorsqu' ils franchirent les portes du village, des flèches enflammées vinrent se ficher sur les côtés du chariot mais aussi dans le chargement de foin qui s' embrasa immédiatement. Ils sautèrent du chariot et le père ôta les attaches de leur bon vieux cheval, lui évitant ainsi de terminer carbonisé.
Ils se mirent à courir vers leur maison, enjambant des cadavres qui jonchaient le sol, Marach reconnu le père d' un de ses meilleurs amis, allongé, une flèche lui avait transpercé la gorge et un autre, le maréchal ferrant, deux flèches plantées dans le dos qui rampait sur le sol en demandant de l' aide mais qui, après deux mètres, s' immobilisa.
Le village n' était plus qu' un immense brasier, ses habitants affolés, pris au dépourvu par l' attaque soudaine des renégats essayait de trouver un abri pour échapper au carnage, mais beaucoup d' entre eux tombaient sous les salves de flèches meurtrières qui s' abattaient telle une mortelle pluie.
La maison, leur maison n' était plus qu' une monstrueuse torchère et le père criait le nom de leur mère, Thalia, tentant de s' approcher de la fournaise mais le chaleur étouffante le fît rapidement reculer et il tomba à genou pleurant en ne cessant de répéter le prénom de son épouse.
Surgit alors un grand cheval noir sur lequel se trouvait un grand elfe également tout de noir vétu et sur sa tunique, on pouvait apercevoir deux grandes lettres, un T et un P, brodées de fil rouge.
Il attaqua le père de Marach qui s' était relevé brandissant sa pioche pour faire face à son agresseur.
Le combat était bien inégal et l' elfe riait, se moquant de l' arme dérisoire du fermier, juché qu' il était sur sa haute monture, en faisant tournoyer sa grande et brillante épée.
Après avoir tourné quelque fois autour du père qui tentait désespérement de protéger ses deux enfants, l' elfe noir frappa. Le père avait alors regardé ses deux enfants. Du sang s' écoulait de sa bouche, il tenta de parler mais n' y parvint pas, ses yeux embués de larmes, les sourcils froncés, son regard sembla comme dire adieu puis il s' écroula aux pieds de Marach et Barhin.
Les deux garçons terrorisés se serrèrent l' un contre l' autre, incapable de bouger, choqué, ils étaient restés là, regardant s' éloigner le grand elfe noir, ombre du malheur qui venait de prendre la vie de leur père.
Puis d' autres elfes étaient venu, beaucoup d' elfes. Ils détruisaient tout, ils brûlaient tout, semant mort et désolation autour des deux enfants. Puis deux d' entre eux s' étaient approchés d' eux, les attachèrent et les emmenèrent jusque sous la forêt noire.
Marach termina là son récit, il baissa la tête pour cacher les larmes qui s' écoulait sur ses joues.
Laurelin resta muet, ne sachant que dire pour attenuer le chagrin du petit humain. L' image des corps se balançant aux bouts des pieux le hantait et il était simplement soulagé que les enfants n' aient pas eu à assister à l' horrible spectacle.
Marach regarda Laurelin, son visage s' était durci, ses larmes avaient cessées de couler.

- Si tu m' emmène à Minas Tirith, Ze serais soldat, ze m' entrainerais beaucoup et ze ferais la guerre aux méchants elfes noirs. Avait-il déclaré, une farouche détermination émanant de ses grands yeux bleus, ze vengerais mon papa et ma maman !!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 21 Nov 2007 - 17:53
les elfes regardèrent sans grande curiosité la chevalière qu'avait rapporté le noble et lui dit :

Ca ne peut qu'appartenir à une des elfes ou à un des barbares que nous avons combattu, je ne vois pas d'autre solution.


Après un instant de contemplation songeuse, l'elfe reprit, les sourcils froncés.

Mais je vous en prie, rangez vos armes. La bataille est finie, et les quelques survivants ne sont plus une menace.


Après un silence, le Rohirrim répondit avec peine :

Vous avez raison. Toujours est-il que ce sont ces mêmes hommes qui ont tué la plupart de mes hommes et des bêtes, alors ne me reprochez pas ma colère. de toute façon, ma place n'est pas ici : je vais repartir vers le camp et attendre les ordres de retraite s'ils arrivent? Adieu mes amis.

Il remonta en scelle, et suivi des derniers survivants, repartit d'où il était venu. L'elfe qui avait aprlé reprit à l'adresse de Galathor :

Et vous? Que faîtes-vous ici? Vous n'êtes ni un elfe ni un Rohirrim? Que cherchez-vous en Forêt Noire?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Mer 21 Nov 2007 - 18:43
Galathor, troublé par les évènements et opressé par l'Ombre de Dol Guldur répondit tout de même à l'Elfe:

*Mon nom est Galathor. Je provient de Minas Tirith, où une "amie" très chère pour moi trépassa. Elle était une Elfe, et eut un fils, Irïon. Je suppose qu'il est venu en Forêt Noire selon les dires des Seigneurs de la Lothlorien. Sa mère se nommait Venia. Peut être la connaissez vous. Quoiqu'il en soit, je cherche refuge auprès de Thranduil, je ne peux reculer désormais, l'Ombre s'étend de Dol Guldur. L'Amon Lanc devient de plus en plus sombre, et la pierre de Laen est toujours convoitée. La menace aux abords de l'ancienne Tour du Nécromancien est toujours là. Je dois rejoindre Thranduil et les siens pour être en sécurité.*

Galathor s'arrêta, voyant les Elfes ébahis par son histoire mais continua tout de même:

*D'autant plus que cette chevalière m'intrigue, ces inscriptions ne sont pas pour moi de l'Elfique, et cette pierre est trop noire pour qu'un Elfe Sylvain la porte. Elle est symbole de puissance, de pouvoir, aux dernières nouvelles des soldats devraient protéger un membre haut-gradé de leur armée, et malgré ceci, il est mort. Un membre puisant est mort, et qui sait, ce n'est peut être pas un Elfe. Le mage de Minas Tirith saurait que faire en une telle situation. Je vais tout de même porter cet objet à Thranduil quelqu'en soient les risques*

A peine son discours fini, des Hommes Noirs surgirent des bois et se ruèrent sur Galathor. Les Elfes n'hésitèrent point à aider Galathor, et le sauvèrent. Mais Galathor ne put s'empêcher de remarquer que chacun des Hommes Noirs désirait hardemment s'emparer de la Chevalière. Il comprit alors que ce fut un objet de convoitise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mer 21 Nov 2007 - 23:12
L’état de santé de Silivrien s’était considérablement amélioré avec le repos et les bons soins de Nidnama. Les onguents du Guérisseur faisaient merveille, si bien que l’Elnaith fut bientôt autorisée à se lever, et à revêtir tenue et armure, pourvu qu’elle ne fasse pas d’effort physique autre qu’un peu de marche. Ce fut donc avec une joie sans limite qu’elle retrouva le grand air, et put participer à la vie et à l’organisation du campement. Elle recevait régulièrement les patrouilles d’éclaireurs de l’Arbre, qui venaient lui faire des rapports circonstanciés et détaillés sur l’avancement de leurs recherches. D’une manière générale, les restes de l’armée des renégats en déroute avait fui la Forêt Noire, à l’exception de quelques fanatiques qu’il avait fallu éliminer. Pour la plupart, les survivants se terraient dans leurs foyers, et tâchaient de se faire oublier. Toutefois, un événement inattendu remplit de joie le cœur de Silivrien. Une des patrouilles revint au campement avec un groupe de repentis, qui selon leurs dires, avaient pris conscience de leur erreur, et souhaitaient faire amende honorable et réintégrer la communauté des Elfes. Elle ne demandait qu’à les croire, mais elle n’excluait pas pour autant la possibilité qu’il s’agisse d’espions ou d’assassins désireux de s’infiltrer, peut-être même jusqu’à Gar Thulion. Il valait mieux en référer au commandant le plus rapidement possible. Elle choisit donc de prendre des dispositions provisoires, et donna des ordres en conséquence…

-Préparez une tente pour nos "invités", et mettez leurs armes en lieu sûr. Le Seigneur Gelmir décidera de leur sort dès qu’il le pourra…

Les prisonniers se laissèrent désarmer sans protester, et conduire à la tente que l’on installa rapidement à leur intention. Une garde vigilante prit position à proximité, alors que des archers discrètement disposés aux alentours se tenaient prêts à toute éventualité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 17:38
De l' air, Laurelin avait besoin d' air. Les effluves des différentes potions des guérisseurs devenaient entêtantes et l' elfe avait la tête qui lui tournait.
Il constata avec plaisir que le lit de Silivrien était vide, ce qui voulait dire que son état s' était amélioré, comme beaucoup d' autres d' ailleurs. Les guérisseurs, Nidnama en tête, avaient fait un travail remarquable et la tente de Guérison se vidait peu à peu.
Le soleil brillait à présent et en sortant, il respira une grande bouffée d' air frais. Il se dérouilla les jambes, traversant le camp de long en large et constata avec soulagement que sa cuisse ne lui faisait plus mal et qu' il ne boitait quasiment plus.
Alors qu' il se dirigeait vers la tente où se trouvait Marach et les autres enfants pour leur faire une petite visite, il distingua au loin une patrouille de la maison de l' arbre s' approcher, entourant des elfes entierement vétus de noirs.
Il ne bougea pas, attendant qu' ils se rapprochent et constata rapidement qu' il sagissait en fait de renégats qui venaient d' être fait prisonniers.
Il apercut Silivrien qui faisait signe de les rassembler dans une tente sous bonne garde.
Le premier sentiment de Laurelin fût le dégout et la colère, mais voyant les elfes renégats, tête basse, leur yeux hagards fixant le vide comme totalement perdu, il éprouva un peu de pitié.
Certains étaient de jeunes elfes, probablement dépassés par les enjeux de la bataille qu' ils venaient de mener, convertis à une cause dont ils n' avaient peut être pas perçu l' ineptie.
La petite troupe passa tout près de lui et les renégats gardaient tête baissée sauf un. Un elfe aux cheveux noir leva un regard de défi dans sa direction, un rictus mauvais accroché aux lèvres.
Laurelin soutint le regard jusqu' à ce qu' il disparaisse sous la tente préparée pour les détenus.
Il se tourna alors vers Silivrien, toute proche, se demandant si elle avait aperçu l' air haineux de l' elfe noir ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 17:56
Hataldir venait de sortir de la tante du commandant, la pluie était toujours aussi omni présente, elle avait même doubler de fureur. Il fis quelques pas et un elfe vint le trouver avec un mot venant d'Alet, il la lu avec attention et quand le regard de celui-ci se releva l'elfe repartait déja, mais Hataldir l'interpela, celui-ci s'arreta, le caporal s'en approcha et lui demanda:

"Saurais-tu me dire ou se trouve Alet? Nous n'avons plus de temps a perdre"

l'elfe lui sourrit, en pointant son doigt dans une direction:

"Il est là-bas, avec des elfes de la fleur d'or, il s'entraine..."

Ce fut au tour d'Hataldir de sourir, il remercia l'elfe et se dirigea ver l'endroit indiquer par l'elfe, effectivement plus loin, un peut reculer se trouvait Alet, avec plusieurs autres elfes, on voyait clairement qui entraînait les autres, en effet depuis le jour ou ils s'étaient entraîner tout deux il y avait une large amélioration, il entrainait certains au tir a l'arc, et les autres au combat au corps a corps. Hataldir était cacher dans un coin sombre et les observa pendant a peut pret deux minutes, apres cela il décida d'agir quand Alet commença a s'entrainer seul, le caporal mis un capuchon et un cache visage il se déplaçait très silencieusement pour arriver le plus pret de lui, arriver a non loin, il entendi un bruit, se retourna et Hataldir sauta sur lui, lame brandie celle-ci s'entrechoca contre celle d'Alet qui eu juste le temps de se protèger, sa lame volla et atteri trois mètres plus loin et lui s'écroula au sol, les autrs elfes brandirent leur arc dans sa direction, il tendi sa main, ils ne tirèrent pas mais ne le reconnurent quand-même pas, Alet semblait terrifier en ayant la lame d'Hataldir sous la gorge, Hatalidr enleva son capuchon et son cache-visage et dit:

"Alor, ta garde s'est amélioré, ainssi que ton ouïe et ta tactique, quand je te disais que le terrain était le meilleur endroit pour aprendre, me comprends-tu? je suis heureux de te revoir..."

il tendi la main a Alet pour l'aider a se relever...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 19:14
L'elfe leva un regard surpris sur le noble et lui répondit avec d'un ton amicale :

Ils ne sont pas très nombreux ceux qui entreprennent des telles quêtes, mais elles sont je pense aussi braves que celles des guerriers. Mais je le regret de vous annoncer que Thranduil n'est plus de ce monde, il est parti vers l'Ouest, tué par un de ces même rénégats que nous avons combattu... Venez, je vais vous accompagner jusqu'à notre commandant.

D'un geste élégant de la main il invita Galathor à le suivre. Il était vêtu d'une longue cape brune qui ondulait à chacun de ses pas dans ma petite brise matinale. Cachés dans les plis du tissu, on pouvaient apercevoir une fronde et deux poignards courbes. Pour finir, un arc court pendait dans son dos ainsi qu'un carquois de flèches. Tout en marchant, il continua :

Je ne pense pas que Dol Guldur soit à nouveau une menace. Non pas que ses ruines soient vides, non! Il y aura toujours une poignée de fous encore fidèles à Sauron, mais à ce jour ils ne sont pas assez nombreux pour s'aventurer hors de leur refuge. A mon avis, ceux qui vous ont attaqué sont plutôt les derniers rescapés dde l'armée de Meovan, le chef barbare qui s'était allié aux elfes rénégats. Et quant à cette chevalière, je suis entièrement d'accord avec vous l'orsque vous dîtes qu'aucun elfe sylvain ne pourrait la porter. Mais ce ne sont pas des eux que nous avons combattus, mais des elfes rénégats. Allez savoir de quoi ils étaient capables... Mais en effet ce bijou est étrange....

Tandis qu'il parlait, le ranger avait conduit Galathor devant une elfe à la posture imposant le respect malgré le bandage qui entourrait son bras. Le guide du noble toussota discrètement puis dit :

Elnaith Silvirien, cet homme cherche un certain "Irïon"... Il a fait le trajet de Minas Tirith juqu'ici pour cela. Il m'a semblé juste de vous l'amener...

Le soldat de l'Arbre re cula d'un pas pour laisser la place à Galathor puis, après un bref salut, s'enretourna à la tâche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 19:28
Galathor regarda cette Silvirien, noble et forte. Galathor s'inclina et tint à la capitaine un discours:

*Je vous salue. Je me nomme Galathor et comme l'eut dit votre soldat, je cherche Irïon. Je comptais me rendre à la Forteresse de Thranduil, mais sa mort m'attriste. Je viens effectivement de Minas Tirith et les Seigneurs de Lothlorien m'eurent dit que Irïon devait certainement être en Forêt Noire.
J'ai trouvé sur un champ de bataille cette Chevalière, qui à mon humble avis n'est pas celle d'un Elfe. Cette pierre, me semble étrange quant à ces gravures, je ne préfère les prononcer, qui sait quelles en seraient les conséquences. Je me suis fait escorter, bien plus tôt par des Rohirrims, qui furent attaqués par des Hommes vêtus de noir. Ces Rohirrims m'escortèrent jusqu'a vos quelques sentinelles Elfes. Lorsque j'eus pris cette Chevalière, une embuscade nous fut tendue, par ces même Hommes.
Pouvez-vous me donnez un quelconque indice sur la marche à suivre, si vous connaissez Irïon, où devrais-je aller, en quel lieu serais-je en sûreté?*


Galathor s'inclina et alla s'asseoir plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 20:30
L'Humain et son guide rejoignirent Silivrien alors qu’elle était en pleine conversation avec Laurelin…

-Celui aux cheveux noirs dis-tu ?…non, je n’ai pas remarqué. Tu sais, j’ai envie de croire à la sincérité de leur repentir, mais je reste méfiante et réaliste. Je vais faire passer la consigne de le tenir particulièrement à l’œil. Au fait, tu…

Elle s’interrompit à l’approche de l’Elfe, et s’inclina en réponse au salut du Gondorien, qu'elle invita à rester en leur compagnie…

-Soyez le bienvenu Messire Galathor. Vous êtes en sécurité dans ce campement, et je vous suggère d'y faire au moins étape. Je ne connais pas personnellement cet Irïon, mais je vais faire dire que vous le recherchez. Si l’un d’entre nous l’a déjà rencontré, nous le saurons rapidement…

Elle jeta un coup d’œil rapide à la bague que lui montrait l’Humain, et tendit la main paume vers le ciel, afin qu’il l’y dépose, ce qu’il fit de bonne grâce après qu’elle en ait fait la demande. Tenant l’anneau entre deux doigts, elle le fit jouer dans la lumière…

Les yeux verts de l’Elnaith prirent alors une teinte aussi noire que la nuit, alors que ses pupilles scintillaient comme des étoiles, à l’instar du bijou qu’elle portait elle-même à un doigt de la main gauche. Elle put alors distinguer toutes les auras magiques présentes sur les objets ou personnes à proximité, et dans ce cas précis, il n’y avait pas le moindre doute. Elle fixa le Gondorien avec un léger sourire, avant d’interpeller Laurelin…


-Messire, de toute évidence, cette bague est enchantée, et puissamment si j’en juge par l’intensité des champs d’énergie qu’elle dégage, mais je ne saurais vous dire quels sont ses pouvoirs exacts. Un Mage tel que Mithrandir le pourrait certainement…ou peut-être le Seigneur Gelmir…, mais pour l’heure il n’est pas ici. Je ne parviens pas non plus à déchiffrer les inscriptions…en seras-tu capable Laurelin, toi qui était là bien avant ma naissance ?…

Elle tendit l’anneau à son vieil ami, avec un petit sourire espiègle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 11:22
- Lambë Valarinwa ........

Cela faisait déjà plusieurs minutes que Laurelin examinait la bague que venait de lui tendre Silivrien. Et il avait fini par prononcer ces mots alors que ses deux compagnon se demandait s' il ne s' était pas endormi sur l' objet.

- C' est une '' Breloque '' véritablement, ... Disons, ... pour le moins ....... Ex ... Extraordinaire, ... Rare, ... D' une valeur inestimable, déclara-t-il, fixant les deux autres d' un air complètement abasourdi.

- L' anneau est de Mithril, mais ça vous l' aviez certainement déjà constatés par vous même, la langue des écritures, c' est ... Du Valarin, Lambë Valarinwa ... ! Là où sont gravées les écritures, c' est du Galvorn et le petit support brillant juste en dessous,

Il éléva la chevalière pour bien leurs montrer de quoi il parlait ...

- Juste ici ... là .................. C' est un infime, minuscule, dérisoire ... éclat de ........................Tilkal !!!

Il s' arreta un instant pour voir si ses deux interlocuteurs avait bien compris l' origine du métal dont il venait de faire allusion.
Seuls, les yeux emeraudes de Silivrien s' agrandirent incrédules, l' humain ne sembla quand à lui pas comprendre et continuait à regarder Laurelin interrogateur.
L' elfe reprit donc pour lui :

- Le Tilkal, l' alliage qui a permis à Aulë de forger les fers et les menottes qui emprisonnaient les chevilles et les poignets du noir Morgoth lors de sa longue captivité !
Tambë, ilsa, latùken, kanu, anga, laurë ... C' est un mélange de cuivre, argent, étain, plomb, fer et or, ce qui lui donne cette couleur caracteristique ...


- Pour les écritures, c' est tout aussi étonnant :
Seul un lambengolmor d' un bon niveau sait pratiquer la langue de Valinor et ils sont tous partis des terres du milieu depuis fort longtemps, le dernier à partir mais aussi l' un des plus doué d' entre eux fût Pengolodh, durant le second âge ... Cette bague est donc forcément anterieur à cette date.


Il amena la pierre tout près de ses yeux et la fixa un long moment,

- Bien, voyons voir ... Le seul mot que je puis déchiffrer est ... '' Ithîr '' Qui veut dire : Lumière et peut être ce mot encore ... Dusam ... Dusama ... Dušamanûðân qui peut vouloir dire ... Corrompue, oui c' est cela : Corrompue ! La suite est bien au delà de mes médiocres connaissances.
- Bénéfique, maléfique, je ne saurais le dire, mais en tout les cas, puissant !! Dangereux comme tout les artefacts de ce calibre. Tu as senti toi même le souffle de son pouvoir Silivrien,
termina Laurelin en rendant l' anneau à l' Elnaith.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 14:53
Galathor fut étonné de la découverte qu'il venait de faire. Un anneau aux pouvoirs extrêmement puissants. Surement propre aux Valars.
Galathor voulait en savoir plus sur cet anneau et demanda alors à le reprendre:

*Cher Elfe, cet Anneau est mien sui je puis dire. Je l'ai découvert et je compte le garder. Il me revient de droit, et je le garderais jusqu'a mon retour à Minas Tirith où Mithrandir m'en apprendra plus. Cependant, je me dois de retrouver Irïon et j'irais où il le faudra quand il faudra.*

Galathor fixa de ses yeux, l'Elfe. Et attendait que l'Anneau lui revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 16:43
Silivrien croisa le regard du Gondorien, de ses prunelles qui avaient repris leur teinte émeraude. Une légère moue dubitative barrait son visage, quand elle déposa la bague dans la main tendue de son interlocuteur...

-Loin de moi l'idée de vous en priver. Vous l'avez trouvé, il est à vous. J'espère toutefois que votre empressement à le récupérer n'est pas lié à une quelconque dépendance, qui serait étrangement comparable à celle qu'inspira il n'y a pas si longtemps un autre anneau de sinistre mémoire...Quoiqu'il en soit, je ne saurais assez vous recommander la plus grande prudence. Conservez ce bijou caché, et renoncez à l'utiliser tant que vous n'êtes pas certain de ses propriétés, et de son allégeance au bien ou au mal. Je vous suggère de le montrer dès que possible à Mithrandir, sans conteste l'un des plus grand Mages de la Terre du Milieu, dont l'intégrité et la bienveillance ne peuvent être mises en doute. Il vous répondra sans détours, et vous conseillera au mieux sur ce qu'il convient de faire avec votre bague. En ce qui concerne Irïon, nous n'avons plus qu'à attendre que ceux d'entre nous qui pourraient le connaître se manifestent, ce qui devrait être l'affaire de quelques jours. Je vous invite donc à rester parmi nous, et si nous ne pouvons pas vous aider, je crois que le mieux serait de tenter votre chance auprès des communautés d'Elfes qui peuplent encore la Forêt Noire, bien que cela reste encore assez dangereux dans les circonstances actuelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 17:16
Galatohr n'hésita point à repondre à l'Elfe:

*Je crois que je vais rester quelques temps en votre compagnie. Et ne vous inquiétez point, je ne suis pas attiré par cet Anneau. Le problème c'est qu'il suscite nombre de convoitise auprès des Clans qui peuplent encore les ruines de Dol Guldur.*

Galathor regarda le ciel et reprit:

*Le ciel se couvre. Une tempête approche. En revanche, Maître Elfe, y a t-il encore des Cités Elfiques dans ces bois. Malgré les attaques de Sauron lorsqu'il était encore en vie, ainsi que de ses Généraux, il doit sûrement y avoir des Cités, dans les bois. Ceci m'aiderait bien.
Je tiens à vous dire qu'une fois que je partirais, je souhaiterais avoir une escorte d'une dixaine d'Elfes.*


Puis Galathor se retira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 18:13
tandis que le noble marchait, une main puissante le saisit par la manche et l'entraîna sans qu'il puisse se débattre dans un baraquement vide. Avant qu'il ait pu reprendre ses esprits, il entendit le bruit caractéristique d'une épée qu'on tire du fourreau. Quelques cenitièmes de seconde plus tard, la pointe éffilée d'un lame toucha sa gorge comme tandis que l'agresseur du noble portait un doigt sous sa capuche qui lui masquait le visage pour lui intimer le silence. D'un coup de pied, il fit claquer la porte et les deux personnes se retouvèrent seules. L'ensemble n'avait durer que quelques instants, et malheureusement pour Galathor, personne ne l'avait vu disparaître. Mais le plsu étrange dans cette situation était que c'était sa propre épée qui le menaçait, il était donc désarmé.

L'inconnu retira l'épée du cou du Gondorien et alla se placer devant l'entrée de la cabane avant de planter l'épée du noble devant lui. Toujours en silence il écarta légèrement les jamabes et croisa ses mains dans son dos, et finalement dit :

Avant que nous commencions à discuter, car c'est tout ce que nous allons faire, je n'ai aucune intenttion de vous tuer, je vais vous donner un conseil : n'essayez pas de vous enfuir, ce ne pourrait qu'être à l'encontre de vos intérêts.


Malgré son visage caché, il ne faisait aucun doute que l'agresseur du noble était un elfe. Sa posture et sa vitesse en étaient des preuves frappantes. Ce qu'it par la suite ne fit que confirmer cette déduction :

Pour vous, pour l'instant, je serai L'Elfe. Il faut dire que vous avez un sacré culot : demander une escorte d'elfes alors que vous êtes ici en parfait inconnu et en plus ne pas avoir une raison valable de demander cette aide, alors que des centaines de voyageurs parcourent en ce moment même la Forêt Noire sans rien demander... Et puis, ces elfes ont d'autre occupation que d'aider le premier venu, ils ne sont pas venus ici pour rien.

L'Elfe laissa échapper un petit rire, puis reprit avec calme :

Mais ce n'est pas de cela que je veux parler. Dîtes-moi ce que vous voulez à Irïon, et n'essayez pas de me mentir, je le saurai si ce que vous dîtes est vrai.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 18:25
Dans le campement, les blessés se remettaient plutôt bien et pourraient pour la plupart reprendre la route d’ici un ou deux jours… Nidnama était partit dans la foret alentours pour trouver des simples… La récolte n’était pas fameuse : trop de monde avait marché, s’était battu pour que la terre ne s’en souvienne pas… Aussi, Nidnama dut-il s’enfoncer plus profond dans les bois…

Aidé d’Aladon il parvenait a récupérer diverses plantes quasi-inaccessibles et il en profitait : les plantes diverses vinrent remplire sa sacoche… Avec ce qu’il ramassait, il pourrais aussi bien refaire ses stocks de poisons que de médicaments…

Comme il s’enfonçait de plus en plus, Nidnama envoya Maegethir au campement pour qu’elle puisse revenir le chercher en cas de besoin et se replongea dans sa récolte… Alors qu’il avançait, Nidnama remarqua au pied d’un arbre une plante qu’il ne parvenait pas a identifier… Il lui faudrait impérativement y remédier mais ceci pouvait s’avérer dangereux… Nidnama sortit l’une de ses dagues et l’utilisa pour ôter un lambeau d’écorce de bouleau. Il découpa quelques feuilles de cette étrange essence et les plaçât dans l’écorce. L’odeur qui se dégagea lorsqu’il écrasa l’une des feuilles oblongues et dentelées fit frémire ses narines tant elle était forte… Le guérisseur décida rentrer au campement pour chercher les effets de cette plante…

Croyant suivre sa propre trace, il s’engagea sur celle laissée par un renégat dans sa fuite. Après un quart d’heur de marche, il parvint à une clairière qu’il était sur de ne jamais avoir vu…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Sam 24 Nov 2007 - 0:35
Galathor essaya de reprendre son épée, jugea cet acte inutile. Il répondit à "l'Elfe":

*Ecoutez moi. Je suis Galathor, un noble de Minas Tirith. Je souhaite une escorte d'Elfes car, vus le pouvoir de cet Anneau, je ne serais même pas en sûreté en Gondor. De plus, je viens voir Irïon, car sa mère qui fut plus qu'une amie pour moi, mourra dans ma demeure. Dans la lettre qu'elle eut écrite, elle fit mension de son fils Irïon, qu'elle eut avec un rôdeur.
D'ailleurs, cette femme charmante se nommait Venia. Je viens chercher Irïon pour lui annoncer la mort de sa mère. Et je tiens cette quête à coeur., et personne ne m'empêchera de la poursuivre.*


Finalement, Galathor reprit son épée, et attendit la réponse de cet individu étrange, au visage caché.
Cela lui rappelait vaguement sa rencontre avec Venia. Que savait il d'elle. Son visage était caché par une capuche, ainsi qu'un voile fin, et elle se faisait appeler "La Noire". "L'Elfe" se cache lui aussi derrière une capuche et Galathor attend en silence scrutan la Chevalière, en essayant de mieux comprendre son origine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sam 24 Nov 2007 - 12:08
L'Elfe baissa la tête, plongé dans ses pensées. Il resta ainsi plusqieurs minutes et n'esquissa pas un geste lorsque Galathor reprit son épée. Il empêchait toujours toute sortie du baraquement, et malgré son immobilité (surtoutpar son immobilté), quiconque dans la cabane voulant sortir en était décourgé. Finalement, L'Elfe soupira longuement et releva sa tête, puis révéla son visage en enlevant sa capuche.



Après un nouveau temps d'hésitation, il dit d'une voix qui tranchait avec l'assurance qu'il avait tantôt montrée :

Je suis Irïon, nouvellement Eleriol. Mais je ne suis pas celui que vous cherchez.


Il s'arrêta sur ces paroles énigmatiques et se replongea dans ses pensées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chap. 3 - Blasons, Scels et Ornements
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: