Arrivée au Poney Fringant après un périlleux voyage

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 20:06
Le front de Forlong s'assombrissait fur a mesure que le dunadan parlait.
Ce conseiller semblait etre un personnage puissant...etait ce un patriote, un homme qui dans une situation dangereuse se porta volontaire pour mener ses compatriotes? Mais alors pourquoi verser tant de sang...
Ou alors profitait t'il de la situation, pour le pouvoir ou pour une autre raison mysterieuse...

Le capitaine du Nord sourit lorsqu'il entendit un certain mepris dans la voix du ranger lorsque celui prononca le mot "mercenaire".
Forlong passa des nombreux mois a exercer ce metier...mais il devait avouer que pas tous les mercenaires combattaient pour proteger les terres du milieu ... surtout ici, a Bree, on pouvait trouver beaucoup de cruels hommes des grandes plaines ou des montagnes du Dunland.

Lorsque Halbarid leur proposa de monter, il repondit:

-Non, cette affaire m'interesse. Les dunedain ont pendant des longues annees proteges ces terres contre les serviteurs du seigneur noir, nous continuerons leur tache.

Il se leva, et se dirigea vers l'escalier. Il resta silencieux pendant un moment, puis dit:

-Moi et mes compagnons sommes quand meme des personnages assez haut grades...peut etre ce serait une bonne idee de parler a ce Conseiller...ou pensez vous qu'il vaut mieux rester a couvert?



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 20:52
Pour la première fois depuis le début de leur conversation, Ermulegos parla. Sa voix était calme, presque atone... inhumaine :

"Libre à vous d'aller le voir, et ce serait sûrement une bonne initiative, mais il me semblerait préférable que vous écoutiez d'abord ce que j'ai à dire. Halbarid et moi allons monter, rejoignez-nous si tel est votre désir. Mais je vous conseille de ne pas hésiter trop longtemps, cela pourrait paraître suspect : il y a plus de curieux qu'on ne pourrait le croire dans cette pièce."

Le rodeur, après un dernier regard vers le capitaine, se dirigea vers l'escalier sur les pas de son acolyte. Tous deux le montèrent en montant les marches tranquillement. Arrivés en haut, il firent signe à Gauvin de les suivre dans une chambre. Ermulegos sortit un clef de sa cape et ouvrit la porte de bois qui grinça doucement. Tandis que le plus bavard des deux s'affairait à éllumer un feu dans la cheminée, l'autre offrit un siège au lieutenant et s'appuya contre le mur sans un mot, les yeux fixés vers le battant de la porte entrouverte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 21:31
Forlong se glissa dans la piece et s'assied sur le rebord d'une fenetre.
La vitre etait couverte de vapeur; la piece etait chaude et la nuit froide...l'hiver s'approchait.
Il regarda par la fenetre, mais n'y vit pas grand chose, les silhouettes noires des maisons, quelques lumieres...

Il se tourna vers les rangers, et dit d'une voix calme:

-Qu'avez vous a nous dire?



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 23:03
Eorlund écoutait parler les deux rodeurs. Ce qu'ils racontaient l'intriguait. Il se perdit dans ses pensées et en fut tiré par l'arrivé d'un homme que l'on présenta rapidement comme le conseiller de Bree. L'homme avait pasr sa simple présence refroidit l'atmosphere. Plus personne ne s'égosillait dans la taverne qui quelques instants auparavant résonnait des bruits des conversations. Pour être plus à l'aise et dévoiler des informations, les deux rangers souhaitèrent s'isoler en montant dans les chambres. Quand Halbarid, Erulmegos, Forlong et Gauvin s'avancèrent dans l'escalier, Eorlund retint la manche de Forlong:
-Je ne vais pasmonter avec vous, je vais aller jeter un coup d'oeil à la rue et aux écuries histoire d'avoir un apercu de la situation générale.
Forlong acquiessa de la tête et suivit les rangers dans les étages. Eorlund salua alors Bargonno qui rippaillait toujours puis sortit à l'air frais de la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elen-Palantir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 62

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Jeu 22 Nov 2007 - 23:44
Eorl était allongé dans un fourré depuis plusieurs heures. Rien ne passait. A part une escorte de 10 hommes avec au milieu un homme qui semblait fort cossu. Il sortait de l'endroit. Il avait revêtu un manteau bleu, et se glissait parfaitement dans la nuit. Il montait la route. Le poney n'était à guère plus de deux furlongs, lorsqu'un bruit l'intrigua. Un reniflement qui avait échappé aux villageois qui dormaient. Un craquement sonore, puis un bruit de lame rentrant dans une peau. On avait assassiné le représentant des hobbits de Staddel. Pour quel raison, on n'en savait que trop rien. Mais simplement, on haïssait les hobbits et on racontaient que les maux allaient jusqu'en Comté. Là-bas aussi, personne n'osait plus sortir. Des pas se firent entendre sur la route. Eorl préféra rentrer dans le bar plutôt que de se faire accusezr à tort de meurtre, car les lois restaient les lois et le conseiller voulait emprisonner le plus de personnes possibles.

Il entra dans le bar. Il se déplaçait rapidement, atteignant l'escalier. Il monta à sa chambre, il rangea ses affaires, mais entendit des voix. Il reposa tout et sorti doucement son épée.
Il monta à pas de loup l'escalier qui menait dans les étages. Il vu plusieurs hommes discuter. Il n'avait pas l'air mauvais, malgrè leur habits sales de boue et de pluie. Il lança:

- Que font des gens du Gondor, et du Rohan si je ne me trompe en ce lieu?

Ce ,'était pas une question, mais plutôt un moyen de parler avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 13:45
En sortant de la taverne, Eorlund failli percuter un homme en cape bleue. L'homme se retourna à peine et entra dans la taverne. Eorlund ni preta plus attention et s'enfonca dans la froide rue. Il remonta la capuche de sa cape de voyage sur son visage. L'air était glacé mais il y avait une torpeur encore plus glacante dans cette ville. Il se décida à faire le tour de la taverne afin de vérifier les acces et les issues. Puis ayant fait le tour, il revint devant la porte de la taverne. Il entreprit alors d'aller voir les écuries et Sirna.

Les écuries du poney fringuant étaient bien entretenues. Les chevaux étaient dans des boxes individuels et bénéficiaient d'herbes et de foin en abondance. Il s'approcha alors de Sirna qui lui tendit la tête. Il caressa l'encolure de sa monture. Soudain, les chevaux s'agitèrent, Sirna elle même fit plusieurs mouvement de stress. Eorlund sentant qu'une chose anormale se produisait se retourna et vit deux hommes:
-Ola l'ami, reste calme et tu aura la vie sauve!! Nous, la seule chose qui nous interesse c'est les chevaux, tu va quand même pas risquer ta vie pour des rosses!!
Le mot fit bondir Eorlund, il tira son épée et fit face aux deux bandits:
-Sachez que là d'où je viens, les voleurs de chevaux sont tués sans merci et considérés aussi bas que de la fange d'orc! Partez avant de connaitre la fureur des Eorlingas.
-Où tu vas là père canasson !! On va te montrer qu'on ne plaisante pas.
Sur cette parole, le deuxième homme lanca un poignard sur Eorlund. La lame atteignit le rohirrim à l'épaule. Profitant du choc, le premier des deux hommes bondit sur Eorlund l'épée à la main. Eorlund eu le temps de réagir et para la première estoquade. Il riposta en repoussant son assaillant avec la jambe droite puis rapidement il lanca un coup de taille qui atteignit le bandit à la gorge. Le sang jaillit mais Eorlund avait été trop court, la coupure n'était pas mortelle. L'homme recula, se tenant la gorge. Eorlund chercha du regard le second bandit mais ne vit personne. Brutalement, il ressentit une douleur au crane et ses yeux se fermèrent alors qu'il chutait au sol.

Le bandit avait contourné Eorlund et venait de lui assener un coup de gourdin sur la tête. Celui-là avait son compte. Il s'approcha de son camarade de rapine qui avait les mains pleine de son sang. Il regarda rapidement la plaie et juga:
-Ca va aller, l'entaille n'est pas profonde, tu es bon pour une cicatrice, rien de plus. Filons, le boulot est gaché!!
Les deux bandits s'évanouirent dans la nuit froide de Bree.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elen-Palantir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 62

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 17:11
Eorl avait suivi l'homme du Rohan après plusieurs minutes de discussion avec les hommes sur les nouvelles du Sud et les craintes du Nord. Il descendait les escaliers et sortit. L'air frai lui fouettait le visage. Il allait voir aux écuries comment se portait son cheval lorsqu'il s'aperçut que la porte étit ouverte. Il y entra. Un homme était étendu par terre, des flaques de sang à proximité de lui. Craignant le pire, il accouru près de l'homme étendu. Il avait une méchante bosse sur le crâne. On lui avait donné un coup en arrière, traitreusement. Il secoua l'homme et se rendit compte qu'il respirait. Il sortit une fiole de sa sacoche. Un liquide brun était dedans. Il lui fit boire et l'homme se réveilla en sursaut.

- Eh bien, frère du Rohan, qui vous a frapper?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 17:59
Eorlund reprit ses esprits, le liquide qui coulait dans sa gorge le rechauffait. Quand il ouvrit les yeux, il apercu un homme se tenait devant lui. Sa main se porta doucement vers la paume de sa dague. Puis se rendant compte que l'homme n'était pas de ceux qui l'avait agressé, il retint son geste. A ce moment, la douleur à son épaule fut vive. Il tourna la tête et vit son épaule en sang, la lame du poignard toujours enfoncée dans les chaires. Il regarda alors l'homme enface de lui:
-Ils étaient deux, des voleurs de chevaux... maudits soient-ils.
Il se redressa mais resta assit.
-Merci bien l'ami de vous porter à mon secour. A qui ai-je l'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 18:49
[Eorl, pour des soucis de logique rp, je considère que tu n'es pas monté voir le groupe qui est dans la chambre]

Durant l'affrontement, celui qui avait assené le coup de gourdin au jeune Garde Royal s'était glissé derrière lui pour le prendre par surprise, et sa tactique avait été une réussite. Mais pour parvenir à ses fins, il avait du passer dans un tas de paille volumineux. Allez savoir ce qui avait pu sortir d'une des nombreuses poches de son manteau lors de ce passage difficile...

* *
*

Pendant ce temps, à l'étage, Erulmegos était sur le point de commencer son récit. Il avait rejetté sa capuche en arrière et ainsi révélé sa vrai nature : c'était un elfe. Il commença donc d'une voix si basse que tous durent se rapporcher pour l'entendre :

"Je vais tout d'abord vous expliquer les causes du conflit. Il y a quelque mois, des brigands attaquèrent Hobbitbourg et brûlèrent le moulin et un champ d'herbe. Rien de bien important quand on sait ce qu'ils auraient pu faire. Des recherches furent effectuées sur le site de leur campement, et on retrouva un morceau de papier sur lequel étaient inscrites le lettres *UCB* : Union des Commerçants de Bree. Un délégation fut envoyée ici pour tenter de tirer au clair cette étrange affaire. Elle fut acceuillie par le nouveau maire et par le Conseiller. Rien de bien concluant ne sortit de cet entretien, sinon que le conseiller considérait que les doutes portés sur cette Union, qui n'avait aucun pouvoir politique à l'époque, accusaient en même temps le Maire. Lorsque les Hobbits sortirent, ils furent entourés d'une foule qui les accusa d'avoir prononcer des propos très dégradants envers les citoyens de Bree, ainsi que de prêcher la montée au pouvoir du Petit-Peuple, et Bree appuyait ces déclarations sur une lettre menant le même discours signée de la main du Maire hobbit qui avoua plus tard ces crimes. Mais il ne endossa cette responsabilité seulement lorsque les siens croulaient sous le nombres des adversaires durant la bataille qui se tint près du Brandevin. A présent, il croupit dans une des cellules sous la mairie."

L'elfe s'arrêta un instant, comme pour se receuillir, puis reprit :

"Le résultat? Toutes les terres hobbites sont désormais sous la domination du Maire de Bree. Enfin... officielement. Ce Maire est faible, et son conseiller semble en profiter. Quant à l'Union dont je vous parlais tantôt, elle est désomrais le Conseil. Des politiques jamais assez engraissés par l'argent, facilement corruptibles et un maire faible. Notre Conseiller à la un situation en or pour diriger en restant dans l'ombre."

Erulmegos baissa la tête et s'arrêta là. Il semblait être venu à bout d'une tâche qui lui était difficile, comme si c'était une épreuve. Il en oublia même, pour l'instant, de dire la réelle raison de la petite réunion.

Reodd, restait dans un coin sombre de la pièce, immobile. Il commençait à comprendre, mais pour l'instant, tout le monde, plongé dans le récit de l'elfe, l'avait oublié.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elen-Palantir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 62

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Ven 23 Nov 2007 - 23:56
Eorl regarda avec un sourire l'homme.

- Eorl. Ancien cavalier du Rohan et maintenant Garde du Roy du Gondor. Pour servir votre peuple et vous, cher Rohirrim. Alors comme ça, il volent des cheavux? Ils ne seraient plus revenus si ils avaient eut affaire à mon cheval. Ils seraient rouge tout de suite...

Il aida l'homme à se relever puis lui demanda:

- Que faisiez-vous ici? Et avez-vous des nouvelles de Bree? Si il y aeu d'autres crimes.

Il regardait l'homme du Rohan d'un air interrogatif. Son regard balaya les insignes qui jadis avaient été siennes. Le cheval blanc sur fond vert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Sam 24 Nov 2007 - 12:36
L'homme aida Eorlund à se relever. La tête de ce dernier se mit à tourner, les effets du choc et le sang perdu l'avait affaibli. Il sourit néanmoins à son interlocuteur.
-Alors merci Eorl. Je suis Eorlund, garde du Roi Firion de Rohan. Nous sommes en quelques sortes collegues!
Il emit un grognement qui semblait être un rire.
-Oui, ils volent les chevaux. Vous êtes né Eorling, vous savez nôtre attachement à eux. Ils étaient deux, l'un doit avaoir la gorge ensanglantée. L'autre a du me contourner par ces boxes et ces tas de paille. Il m'a attaqué par derriere... et vous voici.
Eorlund regarda alors attentivement Eorl. Enfin, du mieux qu'il pu. Il portait une cape bleue, la même que celle de l'homme qu'il avait croisé en sortant du poney fringuant... une robe du gondor. L'homme devait bien être celui qu'il prétendait être mais mieux valait être prudent et ne pas dévoilé l'entièreté de sa présence à Bree.
-Je voyage à Bree avec des compagnons afin de visiter les terres du Nord. Bree est nôtre première étape et nous n'y sommes que depuis ce soir. Ce que je peux vous dire d'autre c'est qu'il s'y passe trop de choses en une nuit pour que l'endroit soit jugé calme. Qu'il y ait des crimes ne m'etonne plus guère.
Il rit doucement mais fut conraint à une sorte de grimace par son épaule douloureuse.
-Eorl, si cela ne vous fait rien, je vais rejoindre mes compagnons au poney fringuant pour retirer ce poignard et bander cette plaie. Auparavant, je voudrais juste vérifier certaines choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Sam 24 Nov 2007 - 13:41
Lorsque le ranger finit sa phrase, Forlong se leva brusquement.
Son visage etait pale, sa voix, d'habitude si calme, montrait son emotion:

-La Comte sous la domination de Bree?! Des batailles, des combats?!
C'est inacceptable! La Comte est un fief du Roi Mephisto, et est sous sa protection. Bree n'a aucun droit d'entreprendre des actions militaires contre les hobbits!


Il se calma un peu.

-Un maire faible, un conseil corrompu...et toutes ces terres sous la dictature du conseiller... Je parlerai a cette eminence grise. La Comte doit recuperer son independance, meme si le Arnor sera oblige de faire venir des soldats a Bree.

Il y a assez de mal dans les terres du milieu, sans que les provinces du Nord combattent entre elles.



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Sam 24 Nov 2007 - 14:39
Eorlund retourna vers son cheval. La jument approcha ses nasaux de la plaie sanglante. Le cavalier caressa l'encolure de l'animal et murmura quelques paroles aux oreilles de la jument. Cette dernière retourna en paix dans son boxe. En se retournant, Eorlund vit étinceler un objet à la lumière de la lune. Il s'approcha doucement de la source de lumière et identifia l'objet. Parmis les brins de pailles foulés par les pas du bandit, se trouvait une bague. Le rohirrim la ramassa. Elle était froide, argentée. L'anneau figurait des chaines entrelacées qui se recoupaient sur la figure centrale de la bague: une hideuse tete de mort d'orc. Le crane semblait avoir un rire carnassier. Dans cette gueule béante, se dressaient quatre cros pointus. Eorlund se redressa et se rapprocha d'Eorl:
-Voyez ce que j'ai trouvé dans la paille, là où se trouvait mon agresseur.
Eorlund fit tourner la bague sous les yeux d'Eorl
-rejoignons mes compagnons au poney fringuant. Il faut que je retire cette lame de mon épaule et que je montre cette bague.

Sur ce, Eorlund quitta l'écurie. La rue semblait toujours calme. Il décida de passer par la porte de derrière. L'entrée en la taverne d'un homme avec un poignard à l'épaule aurait pu paraitre suspecte à l'assistance, surtout en la présence du conseiller de Bree. Eorl suivait Eorlund sur les derrière de l'auberge. Il avait la main sur la garde de son épée et l'oeil sur les environs, pret à intervenir à la moindre alerte. Les deux hommes entrèrent dans le poney fringuant, le bruit de la salle était étouffé et ils n'avaient pour le moment croisé personne. Ils se glissèrent discrètement jusqu'aux escaliers. Arrivé au deuxième étage, Eorlund se dirigea vers une porte. Eorl suivait toujours. Eorlund frappa trois coups étouffés sur la porte. Il ajouta à voix basse:
-Amis du Nord, c'est Eorlund...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sam 24 Nov 2007 - 18:09
L'elfe sourit sans joie et répondit au capitaine du Nord :

Nous y reviendrons plus tard. Tout d'abord, laissez-moi vous expliquer pourquoi je vous ai fait monter. Il y a deux nuits, nous avons surpris un vol et nous l'avons empêché. Le butin était important : deux sacs remplis de bijoux et autres objets précieux. Nous avons posé les deux sacs devant la Mairie et sommes partis en vitesse sans nous faire voir. A peine quelque heures plus, soit très tôt le matin, nous avons retrouvé les deux sacs vides, et après nous être informés, nous avons appris que la mairie n'avait rien récupéré. Que ce par soit les voleurs ou la simple populace, tous les biens avaient été pris. Lorsque ce soir le Conseiller est entré, j'ai remarqué que la broche dont il se servait était la même qu'une que j'avais aperçue dans un des sacs. La première explication qui m'est venue à l'esprit fut qu'on lui avait volée, et qu'il l'avait reprise. mais cela n'était pas possible à cause d'un détail qui a son importance : la possibilté que quelqu'un tente de voler quelque chose à cet oiseau de malheur et qu'en plus il réussisse me paraissait improbable. Cela signifiait donc qu'on ne lui avait pas volée. Mais alors comment s'était-elle retrouvée dans ce sac? On avait dû l'y mettre, que ce soit par mégarde ou volontairement. et pour que cela puisse se réaliser, il aurait fallu quelque affinité entre son possesseur et les voleurs... Vous me suivez?

Erumlegos regarda chacun des ses auditeurs dans l'attente d'une réponse. Mais celle-ci se fit encore plus attender par l'arrivée d'Eorlund dans la pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elen-Palantir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 62

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Sam 24 Nov 2007 - 18:45
Eorl entrait dans la pièce. Il avait retiré son capuchon laissant un visage semblable à celui d'Eorlund. Il avait relaché la main de son épée. Il observa la pièce qui ressemblait aux autres pièces du Poney Fringant, avec cheminée, tableau de paysage forestier ou de champs, table et chaises de bois,... Il demanda l'identité aux hommes qu'il voyait après s'être présenté.

- Eorl, garde du Roy du Gondor. Je suis venu ici de mon grès pour empêcher cette cité de sombrer dans le meurtre et le vol. Vous pouvez me faire confiance, car je suis moi aussi de votre côté.

Il inclina légèrement la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Sam 24 Nov 2007 - 23:34
Eorlund entra dans la piece. Les hommes étaient en pleine discussion. Les regards se portèrent sur lui puis sur Eorl qui faisait son entrée à son tour. Aprés que celui ci se soit présenté, Eorlund ajouta:
-Eorl m'est venu en secours. Alors que je visitais les ecuries et mon cheval, j'ai été surpris par deux brigands, voleurs de chevaux. Le premier a été mit hors de combat mais le second, aprés m'avoir planté un poignard dans l'épaule, m'a donné un coup sur la tête. A mon reveil, Eorl se trouvait à mes cotés, les brigands avaient fuit. Dans la paille sur leurs pas, j'ai trouvé cette bague. Je pense qu'elle appartenait à mon agresseur. Mais cela reste une suposition.

Il tendit la bague pour qu'elle puisse être examinée par d'autres yeux.

Pendant que l'on examinait la bague, il entreprit de se debarasser du poignard qui lui encombrait l'epaule. Il ne l'avait jusque là pas retiré pour ne pas subir une emoragie non controlée. Il emplit une bassine d'eau et prit un linge. Il serra les dents puis retira la lame doucement afin de ne pas entailler plus les chaires. Une fois la lame extraite, il nettoya la plaie avec le linge mouillé. La douleur était vive sur le moment mais devint rapidement supportable. La plaie n'avait pas beaucoup saignée. Il ne savait si cela était bon signe.

Ces soins fait, il entreprit d'éxaminer le poignard. La lame était courte et fine, surmeent un poignard de manche. La garde du poignard était oeuvrée en bois et en metal. Le manche était un ovale de bois sombre. Autour de celui-ci, s'enroulait en spirale des motifs représentant des chaines. Elles couraient de la garde au pommeau. Le pommeau lui, lui était familier, le même motif que la bague, une tête de mort d'orc avec ses quatres crocs et son rire carnassier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Lun 26 Nov 2007 - 19:38
tandis que Erumlegos attendait une réponse des autres personnes présentes dans la pièce lors de son récit, son acolyte, Halbarid, vint s'assoir aux côtés d'Eorlund et appliqua sur la plaie un chiffon imbibé d'eau où de l'athelas avait trempée. Laissant au Garde du Rohan le soinde tenir le tissu, il se pencaha pour regarder avec curiosité la bague et le couteau. Aucun doute ne faisait que ses deux objets avaient un étroit lien. Mais lequel? Il ne pouvait le savoir. Mais si cela avait un lien quelconque avec l'hypothèse émise par l'elfe, ce serait d'une importance capitale pour prouver l'a culpabibilté de la personne suspectée.

Halbarid se leva et revint s'assoir près du feu pour écouter la suite de la discussion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Lun 26 Nov 2007 - 21:26
Forlong salua le nouveau venu. Il se presenta:

-Je me nomme Forlong Neldoreth, capitaine du Arnor.

Il ecouta attentivement ce que lui dit Eorlund. Cette histoire etait etrange...
Les objets qu'il trouva n'etaient pas caracteristiques a un voleur de chevaux, loin de la.
Il se demandait si tout ca n'avait pas un lien avec l'histoire que lui raconta l'elfe.
Il dit a Erumgelos:

-Dans ce cas, les mesures que nous devrons prendre seront differentes...
Apparemment le conseiller n'est pas juste quelqu'un qui a profite de la situation qui s'offrait...il a un lien bien plus important avec cette histoire.
Je pense que nous devrons mener une enquete.
Avez vous des idees par quoi commencer?



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elen-Palantir
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 62

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Mar 27 Nov 2007 - 6:36
Eorl regardait atentivement le couteau. Après plusieurs minutes de longue réflexion il convenu cela:

- Ce conseiller à un quelconque rapport avec des orques, d'où ces insignes. Il peux également en amener ici, ce qui est très dangereux pour la population de Bree, d'Archet et de Staddel. Il faut impérativement surveiller les frontières. Si ces créatures voient que leur passage est barré, elle ne s'approcheront pas. Tout du moins en petit nombre... Je ne crois pas que des orques feraient une attaque de grande envergure dans un village du nord, perdu et indépendant. Il faudrait aller faire un tour dans les montagnes, au càs-où ils leurs prendrait l'envie de venir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Mar 27 Nov 2007 - 11:49
L'athelas apaisait la douleur et rechauffait le coeur. Eorlund oublia vite sa blessure. Il en remercia Halbarid. Puis il ecouta la discussion entre Eorl, Erumlegos et Forlong. Il intervint.
-Il se pourrait aussi que si attaque d'orc il doit y avoir, elle ne se porte pas sur Bree ou la Comtée mais sur une ville bien plus prestigieuse d'Arnor comme Annuminas. Pourquoi prendre Bree, la Comtée et se retrouver entre deux fronts avec les soldats d'Arnor au nord, les soldats de Gondor et de Rohan au Sud et les elfes et nains à l'Est ? Leur situation serait intenable. Si ces orcs sont menés par des humains, ils n'agiront pas aussi stupidement. En revanche, s'ils s'attaquent à Annuminas, leur position sera plus sure. Et si nous gardons toujours l'hypothèse que ces hommes sont avec les orcs alors pourquoi voler des chevaux ? Aucune monture ne voudrait d'un orc sur le dos. S'ils cherchent des chevaux, c'est qu'une troupe d'homme les accompagnent dans leurs sombres dessain.
Mais nous restons là dans l'hypothetique, il nous faut de plus amples informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mar 27 Nov 2007 - 20:25
L'elfe écouta tour à tour les intervenants, puis leva les yeux avant de répondre à Forlong :

Tout d'abord, il faut tenir en compte que nous n'avons rien de concret pour mettre en cause ce conseiller. Si la broche est une piste, elle ne nous prouve rien dont on ne peut être sûr. Ensuite, le conseiller peut très bien avoir profité de la situation pour arriver au pouvoir et ensuite, si nos doutes se révèlent vrais, pour provoquer les pillages. Allez savoir pourquoi : pour ses propres possessions, pour payer les brigands qu'il avait engagé... Toutes les raisons peuvent être bonnes.


Erumlegos resta un instant pensif et le silence s'installa. Seul le crépitement du feu se fit entendre dans la pièce pendant plusqieurs instants, et finalement l'elfe reprit :

Et n'oublions pas l'Union des Commerçants : le conseil est désormais entièrement constitué de ses membres. En effet, si le conseiller a profité de la situation, cette situation a bien du être déclenchée par quelque chose... mais quoi? ou qui? C'est là que peut intervenir l'Union. Quant au Maire, il est possible que lui aussi ait quelque chose à voir là-dedans, mais j'en doute fortement. Par où commencer...? Cette affaire est si complexe que j'ai du mal à vous répondre. La meilleure solution semble que vous, Forlong alliez parler au Conseiller, nous verrons bien ce qu'il en ressortira.

Comme si une seule avait parler, Halbarid enchaîna à peine la phrase de son compagnon achevée :

Il en est de même pour le rapprochement avec les orcs, nous ne pouvons en être sûrs, même si c'est une probabilité. Ce sera donc à nous d'enquêter sur cela. De quelle manière?

Le rodeur passa sa main caleuse sur un barbe de plusieurs jours et reprit :

Cette nuit, je pense, ne sera pas le spectacle d'autres vols étant donné la blessure qui a été infligée à l'un des leurs... Quoiqu'on puisse penser qu'il sont plus de deux. mais je pense que vous avez tous besoin de repos, l'enquête peut donc attendre demain. Qu'en pensez-vous?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 27 Nov 2007 - 21:22
Forlong repondit a Halbarid et a Erumgelos:

-Tres bien, j'irai lui parler. Mais vous avez raison, le soleil est deja couche depuis plusieurs heures, nous sommes fatigues. J'irai parler au Conseiller demain, plus en tant que le rodeur Forlong, mais en tant que Forlong Neldoreth capitaine du Arnor.
Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit.

Il sortit de la chambre, et se dirigea vers celle qu'ils avaient loues.
Il enleva ses bottes et sa veste, et s'ecroula sur son lit.
La couverture etait chaude et confortable, il s'endormit rapidement, fatigue apres une longue journee.



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorlund
Ambassadeur du Rohan
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 25 ans
- -:

Mer 28 Nov 2007 - 23:04
La nuit était deja bien avancée quand les hommes décidèrent de reporter leurs interrogations au lendemain. Eorlund quitta la chambre quelques instants apres Forlong. Auparavant, il saluat chacune des personnes présentes dans la salle. Il entra dans la deuxième chambre qu'ils avaient reservé pour la nuit. Sur les quatre chambres de l'étage, trois étaient occupée par les alliés.

La chambre était semblable à celle des rodeurs-elfes. Il regarda rapidement à la fenetre, elle donnait sur l'arrière du batiment. Las du voyage et des émotions de la soirée, le rohirrim se coucha rapidement et s'endormit presque aussitot, la main sur le pommeau de son épée.

L'orsque ses yeux se réouvrirent, le jour pointait déja. La nuit avait été bonne et apparement sans incidents. L'auberge était calme, il devait être tôt. Eorlund se leva et s'étira. Sa blessure à l'épaule se reveilla. Il examina la plaie, elle était d'un aspect plutôt rassurant, l'athelas faisait des miracles. Sur ces pensées, il sortit de la chambre et descendit dans la grande salle du poney. Du bruit provenait de la cuisine, l'aubergiste preparait deja sa journée de service. Le cavalier sortit dans la rue. Le froid était vif et cela finit de le reveiller. Bree semblait encore une fois bien calme et la ville prenait des airs de ville fantome avec ce brouillard épais qui noyait la bourgade.

Eorlund se dirigea derriere l'auberge, il savait qu'il y trouverait un puit. Il fit remonter un seau d'eau. Il ota ses vetements et fit sa toilette. Le froid n'en était que plus mordant. Aussi les opérations se firent-elles rapidement. Il renfila ses vetements, reajusta sa ceinture et son baudrier et prit le chemin inverse qu'il venait d'effectuer. Il s'assit à une table pres de la cheminée et fuma une pipe. Le confort l'aidait à se perdre dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Ven 30 Nov 2007 - 19:41
Le Capitaine du Nord fut reveille a sept heures du matin environ, par les rayons du soleil qui plongaient son coussin dans la lumiere.
Il resta couche pendant un moment, les pensees traversaient lentement sa tete. Bree, les rangers, Eorl, le conseiller...le conseiller! C'est vrai, il devait aller lui parler aujourd'hui.

Il se leva, enfila ses bottes, puis s'approcha du recipient d'eau qui se trouvait sur la table dans le coin de la piece. Il se lava le visage, et coiffa rapidement ses longs cheveux blancs.
Il nettoya ensuite ses bottes couvertes de poussiere apres un long voyage. Il enfila une chemise noire, et accrocha Lunerill a sa ceinture. Ses yeux brillaient, dans sa posture on pouvait voir une certaine dignite et fierte caracteristiques aux dunedain.

Il n'etait plus le rodeur Forlong, mais Forlong Neldoreth, capitaine du Arnor.

Il sortit de sa chambre, et se dirigea d'un pas vif vers la chambre des deux rangers. Il frappa a la porte.

-C'est Forlong!



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop


Dernière édition par le Ven 30 Nov 2007 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Ven 30 Nov 2007 - 19:59
Un homme marchait à pas rapide dans les rues, les mains enfoncées dans les poches d'un manteau trop grand. Malgré l'épais brouillard, jamais ses pas n'étaient ralentis : il conaissait si bien cette ville... Après une petite minute à déraper sur le sol gelé, il tourna dans une petite ruelle si étroite qu'un seul homme pouvait y marcher de front. Après avoir dépassé deux maisons dont les murs commençaient à s'effriter, il s'arrêta finalement à nouveau croisement. La rue qui partait à gauche allait en s'élargissant tandis que l'autre, à droite, se transformait vite en un couloir. Il opta pour celle-là et commença à avancer de manière étrange, comme s'il comptait les pas qu'il effectuait. Au vingtième, il s'immobilisa et tourna son regard vers une maison délabrée, dont l'entrée n'était autre qu'une façade écroulée.

Il sourit et entra. Il allait bientôt savoir si ce qu'il pensait depuis la veille était juste.

*
* *


Personne ne l'avait remarqué, mais c'était normal, car il avait été tellement discret... Reodd avait disparu.

*
* *


Le capitaine du Nord n'eut qu'à attendre quelques secondes avant que la porte ne s'ouvre. Les deux Dùnedain se tenaient, vêtus de leur cape et parés comme s'ils étaient sur le point de partir. Halbarid dit avec un sourire :

"Capitaine Forlong! Avez-vous passé une nuit agréable? Si nous allions nous restaurer en bas avant de nous atteler aux diverses têches qui nous attendent?"

Erumlegos était derrière, grave et silencieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrivée au Poney Fringant après un périlleux voyage
» L'Auberge du Poney Fringant
» Le Poney Fringant
» L'amour dans Bilbon
» le Silmarillion...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: La Comté :: Bree-
Sauter vers: