Une menace peut en cacher une autre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Lun 14 Jan 2008 - 0:22
Silivrien répondit à son compagnon d’armes avec un léger sourire de satisfaction…

-Parfait…vous avez bien agi, maintenant, il faudrait…

Elle dut s’interrompre, surprise par l’irruption des Barbares qui leur avaient tendu le piège. Au loin, ils pouvaient apercevoir leurs frères qui se battaient vaillamment. Pour les rejoindre, ils n’avaient d’autre choix que de vaincre ces Humains sanguinaires. Les Elnaiths se regardèrent un instant, puis échangèrent un pâle sourire, avant que la fureur ne les entraîne à se ruer vers leurs adversaires aux cris de Giltirnoth et Gar Thulion, suivis par toute la Maison de l’Arbre et les membres de l'escorte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Lun 14 Jan 2008 - 8:39
Le barbare s’avança vers Nidnama, en déclarant sur un ton narquois :

- Tu croyait vraiment qu’en me privant de ma hache tu allais me priver du plaisir de te tuer ?

- Au contraire : je voulais t’aider à combattre comme un homme… Comme quelqu’un de civilisé quoi ! Avec ton hachoir tu te contentait de taper toujours plus fort… A présent je vais voir si tu sait te battre !

Les railleries du guérisseur eurent l’effet voulu : le barbare vit rouge… Il se lança dans une suite d’enchaînements complexes que Nidnama ne para et n’esquiva qu’avec une grande difficulté. Ainsi son adversaire savait aussi manier l’épée… Il n’en était pas plus invincible… Il suffisait de trouver le problème maintenant qu’il avait une arme contre laquelle on pouvait faire autre chose que fuir…

Le barbare recula le bras droit en arrière et se fendit… Un premier tic qui faciliterais la tache du guérisseur : habitué à manier une hache géante, son adversaire amorçait ses coups de manière trop visible… Nidnama attendit patiemment pendant encore quelques passes pour vérifier sa découverte. Et, à sa grande joie, elle était juste… Il songea à un autre défaut : par deux fois déjà, il l’avait tenu à sa merci et avait préférer user d’un coup propre plutôt que de l’achever rapidement…

Le guérisseur commença à riposter de temps à autre pour voir ou il était le plus rapide… A part une lenteur à parer les coups vers les jambes (trop durs à porter pour le guérisseur, armé de simples dagues) il ne trouva rien.

- Alors toujours aussi confiant ?

- Je n’ai jamais été confiant… Je doit même avouer t’avoir surévaluer ! Tu n’est même pas capable de prendre un adversaire à sa juste valeur et tu risque ta vie pour ça…

- Ta tête ne fera que rejoindre une liste déjà longue…

- Seulement le jour ou je me laisserais avoir par un néophyte !

- Tu veut savoir ce qu’il te dit le néophyte ?

- Qu’il s’est rendu à la raison et qu’il abandonne pour ne pas rejoindre ses aïeux plus tôt que prévu ?


Nidnama avait déjà entendu parler de barbare cédant à un état de furie pendant le combat mais il n’imaginait pas que ce soit à ce point là… Le barbare chargea et lança des coups d’une puissance équivalent presque ceux qu’il avait porté à la hache… Autant dire qu’il traverserait son armure comme du beur… Pourtant, autre chose était remarquable : ses tics étaient encore accentués et le guérisseur les prévoyaient sans peine…

Il entra alors en action : il para un coup de taille avec trop peu de force : il lâcha ses dagues avec un cri de dépit et sentit un coup affaibli heurter son armure sans causer de dommages…

- Te voilà perdu !!

Le barbare leva son épée et l’abattit dans le vide : Nidnama avait roulé jusqu’a une de ses dagues, laissées au sol.

- Tu te contente de fuir ? Ou est passé ton arrogance ?

Cette fois, lorsque le colosse frappa, il ne toucha pas plus que la dernière fois mais reçut au visage une poignée de terre accompagné d’une dague qui heurta son casque à quelques centimètres de la fente laissée pour les yeux.

Nidnama qui s’était jeté entre les jambes de son adversaire se releva, porta la main droite à sa manche et en tira une aiguille… L’une des aiguilles qu’il utilisait parfois pour soigner. Son adversaire le cherchait des yeux et allais se retourner lorsque l’aiguille pénétra dans sa nuque, paralysant ses membres en sectionnant la colonne vertébrale. Le guérisseur ôta le casque de con adversaire pour voir un visage tordu par l’agonie…

- Surpris ?

Sans attendre plus longtemps, le guérisseur prit l’une de ses armes pour achever le barbare.


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonor
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 23
Localisation : À la Cité des Rois!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 364 ans
- -:

Lun 14 Jan 2008 - 16:51
Adonor avait galopé depuis Minas Tirith pendant plusieurs jours pour arriver le plus rapidement possible et pour venir en aide à ceux de sa race. Il avait emprunté un cheval rapide aux palefreniers de la cité blanche et un arc et une dague dans la réserve d'armes de l'armée. Il avait demandé au roi de partir immédiatement lorsqu'il avait su ce qui se passait en forêt noire. Il voulait prouver sa valeur au combat, bien qu'il n'était qu'un débutant. Il chevauchait rapidement en faisant quelques arrêts pour ne pas arriver là-bas épuisé, car il y avait de grandes chances qu'il arrive pendant un combat.

En arrivant, il tomba sur un groupe d'elfes qui ressemblait plutôt à une escorte. Il alla les rejoindre, mais lorqu'il s'apprètait à aller les rejoindre, il remarqua, au loin, un combat entre les elfes et les hommes. Il décida de rejoindre le petit groupe pour connaître l'état du combat et, ensuite, d'aller aider les autres elfes. Il marcha donc vers le groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stavingar.forums-actifs.net/portal.htm
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Lun 14 Jan 2008 - 20:20
Arminas n'était plus qu'une silhouette qui dansait, tourbillonait. Impossible de le voir avec précision, et encore moins sa lame. Un balai mortel. Encore une fois le fil froid de sa lame trancha la chair et il s'arrêta pour examiner ce qui se passait autour et envisager des tactiques.

De l'autre côté du camp, le combat était toujours incertain. Chaque mort, chaque vivant était un poids qui faisait pencher la balance. Et le poids, jusqu'à maintenant, restait équitablement réparti. Les commandants étaient écartés des leur troupes, impossible de coorodiner avec précision les actions de chaque maison.

Le conseiller du prince se tourna vers les Elnaithsde l'Arbre et de la Harpe et leur cria au-dessus du fracas des armes tandis qu'ils n'étaient engagés dans aucun duel :

Traversez le camp coûte que coûte en vous faisant discret. Coordinez les actions de l'autre côté, ils sont seuls. Marteau devant et Hirondelle juste derrière en soutien, les autres maisons réparties sur les côtés pour rabbatre les barbares vers nous, que nous puissions tenter un encerclement. Personne ne romp les rangs!

Et il était reparti dans le combat. De l'autre côté justement une vigtaine d'hommes semblables à celui tué par le guérisseur faisaient des ravages parmi les rangs elfiques.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celrarhill
Ranger
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Dans mes pensées
Rôle : Étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sinda
- -: L'âge n'est rien pour lui, mais il n'est plus tout jeune
- -:

Lun 14 Jan 2008 - 20:45
Celrarhill avait ranger son arc et sortit ces lames doubles, le combat à l'épées n'était pas son point fort, mais il savait ce débrouiller, il ne douter pas qu'il s'améliorerai en cours de route. Malgré que le tir a l'arc soit son arme de prédilection, il savait ce servir d'une épée, même de deux. L'exercice était difficile, mais il préférait avoir deux épées plus tôt qu'une.

L'elfe suivait à la trace son Elnaith, ne laissant personnes l'attaquer par derrière, il ne savait pas s'il tuait ou blessait gravement. Il avait un but, protéger les arrières de Silivrien. Il continua ainsi, achevant au passage les barbares encore envie après le passage de son Elnaith. Il combattit ainsi pendant un temps indéterminé. Pendant un moment, ayant un peu "déblayer" le terrain, il rangea ses épées et sortit son arc, il attendait ainsi, les premiers Barbare arrivèrent, il décocha une flèche, la flèche fit un mouvement de cloche assez surprenant et tomba sur le casque d'un barbare, le fracassant. Il refit trois fois le même tir et trois fois une flèche venant d'on ne savait où tuer un barbare. Celrarhill avait maintenant mal au bras, ces tires nécessité une contraction musculaire impressionnant, son maximum était six tires et ensuite, il ne pouvait plus se servir de son arc ayant le bras douloureux.
Il ne s'était pas rendu compte que les barbares étaient tout près, le premier barbare vint à lui croyant avoir une victime facile, puisque qu'elle était armé pour seul arme d'une flèche. Il fut vite détrompé avec une flèche plantée dans les yeux atteignant le cerveau. Celrarhill rangea sa flèche et son arc et d'un même mouvement sortit ses lames doubles.
Une voix elfique se fit entendre donnant des ordres. Celrarhill ne savait que faire, indécis il s'approcha assez près de son Elnaith.


_"Elnaith Silivrien, que faisons nous, j'attends vos ordres... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mar 15 Jan 2008 - 18:25
Pendant qu’Arminas repartait au combat, Silivrien regroupa les Elfes de l’Arbre pour leur indiquer la marche à suivre…

-Bon…nous allons nous conformer aux ordres de l’envoyé de Rustor. Suivez-moi, regagnons les bois, et contournons le combat aussi discrètement que possible. Une fois de l’autre côté, cachez-vous et laissez-moi le temps d’évaluer la situation…

Le groupe de l’Elnaith parvint effectivement à se faire oublier, en tirant le meilleur parti de la protection que lui assuraient les autres Maisons, au prix de leur sang. Quand ils furent à l’abri des buissons, ils commencèrent un vaste mouvement tournant en direction de l’autre extrémité du campement, se glissant parmi les arbres telles des ombres furtives et silencieuses…

Alors qu’ils étaient sur le point d’atteindre la position désirée, le hasard les fit arriver dans le dos d’un petit groupe de Barbares, qui avaient visiblement eu la même idée qu’eux, mais avec des intentions beaucoup moins recommandables. Ils n’étaient qu’une petite dizaine, et Silivrien ordonna par signes de s’arrêter pour les éliminer en silence. Donnant l’exemple, elle empoigna son arc et encocha une flèche, imitée par une partie de ses compagnons, pendant que d’autres faisaient tournoyer leurs frondes chargées de lourdes billes, ou dégainaient épées gourdins ou poignards, pour attaquer les survivants avant qu’ils puissent se ressaisir. Pendant un moment, le temps fut suspendu, alors que le bruit des combats semblait lointain, avant de reprendre brutalement son cours, libéré par la mortelle volée qui s’abattit sur les Hommes du Nord…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Adonor
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 23
Localisation : À la Cité des Rois!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 364 ans
- -:

Mar 15 Jan 2008 - 19:13
Au moment où le groupe d'elfes tirait ses traits mortels, un flèche fut tiré dans le couvert des bois Lorsque les barbares furent morts, ce qui ne prit pas de temps, un inconnu sortit d'entre les arbres et se dirigea vers le groupe. On ne voyait pas son visage, car il portait un une capuche déchirée et rapiécée maintes fois. Lorsqu'il arriva près du groupe, il retira sa capuche et se présenta devant celle qui avait donné l'ordre de tirer.

-Adonor, pour vous servir, gente dame!

Il dit cela en se courbant devant l'elfe, qui lui semblait la plus importante, bien qu'il y en avait beaucoup qui semblaient importantes, car lors de son arrivée, les soldats s'étaient reserrés sur ceux-ci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stavingar.forums-actifs.net/portal.htm
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mar 15 Jan 2008 - 21:44
Silivrien le salua d'un bref hochement de tête. L'heure n'était pas aux civilités...

-Silivrien Elemmirë, Elnaith de la Maison de l'Arbre...Ce fut un joli tir. Un bon archer de plus ne sera pas de trop. Bienvenue à bord...Bon écoutez-moi tous...

Elle désigna un des Elfes, qui portait en bandoulière un cor d'ivoire finement ouvragé...

-Toi, tu soufflera dans ton instrument sur mon ordre. Auparavant, nous nous serons caché dans les buissons, prêts à tirer. Les combattants auront sans doute un instant d'hésitation en t'entendant, et devraient interrompre les hostilités pendant quelques secondes, pour déterminer d'où peut venir l'appel de ce cor. A ce moment précis, je hurlerai pour demander aux notres de se jeter au sol. Il reste à espérer qu'ils agiront sans trop réfléchir et assez vivement. Nous pourrons alors surgir du bois, et décocher une volée mortelle sur nos ennemis, après quoi nous nous jeterons au combat...Si les Valars sont avec nous, ça devrait marcher...Des suggestions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Adonor
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 23
Localisation : À la Cité des Rois!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 364 ans
- -:

Mar 15 Jan 2008 - 22:14
Adonor remercia Silivrien pour son compliment, mais dit:

-Mon tir n'était pas si impressionnant, car je ne suis qu'un débutant. Mais il est vrai qu'un archer de plus sera utile. Pour ce qui est des suggestions,...

il désigna le porteur du cor

-Il pourrait contourner le camp le plus rapidement possible, pour créer une distraction encore plus grande, car tout les guerriers se tourneront de ce côté, et pas du nôtre. Il y a aussi une contrainte à ce plan. Nos guerriers aussi seraient désorientés.

Adonor fixa Silivrien en attendant sa réponse.


Dernière édition par le Mer 16 Jan 2008 - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stavingar.forums-actifs.net/portal.htm
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mar 15 Jan 2008 - 23:22
Ruisselant de sueur et du sang de ses victimes, haletant au milieu des combattant, Laurelin sentait la fatigue le saisir peu à peu. La horde d' humain se révélait finalement assez coriace et certain des assaillants étaient de redoutables guerriers. L' action aventureuse d' Aërinhion avait provoqué l' assaut du groupe d' elfe où se trouvait Kairi et Laurelin et l' attaque rapide et terrible avait réussi à rompre les rangs des humains qui les empêchaient d' atteindre le camp et rallier le reste de l' armée de Gar Thulion, mais pour un temps seulement.
De trou béant, l' ouverture était passée à brèche pour n' être plus qu' étroite fissure et tel deux murs ornés d' armes de mort, les rangs ennemis se resserraient de plus en plus sur le groupe d' elfe puis sous les assaut, les deux murs des humains avaient fini par reculer pour se rapprocher à nouveau dans un mouvement de vas et vient qui ne semblait jamais devoir s' arrêter.
Un elfe tomba tout près de Laurelin, un poignard fiché en plein coeur. Il avait gardés les yeux grands ouvert lors de sa chute, cherchant désespérement un dernier rai de lumière. Son visage tout d' abord marqué par les affres de la souffrance se transforma rapidement et retrouva toute sa beauté. Une sérénité, une paix s' en dégagea, comme s' il se libérait d' un lourd fardeau.
Laurelin en oublia presque le combat, le vacarme autour de lui devint murmure il restait là à contempler l' elfe qui paraissait dégagé de toute contrainte, de toute peur, de toute souffrance, paisible ...
Subitement, un grand barbare mit fin à son recueillement. Le colosse s' avançant vers Laurelin, s' arrêta à hauteur de l' elfe mort sur lequel il cracha avec un rictus mauvais avant de fouler au sol le corps sans vie.
La fureur déforma les traits du visage de Laurelin et Estelië tournoya un bref instant puis voltigea, rapide tel un éclair étincelant, tison ardent tourbillonnant pour terminer sa course plantée dans le tronc d' un arbre juste derrière le grand barbare. Le visage de l' homme se figeat tout à coup sur son air goguenard, un flot de sang jaillit de son cou, son corps devint flasque, bascula, et sa tête s' en séparant alla rouler un peu plus loin.
Laurelin courut alors récupérer son épée qu' il arracha de l' arbre d' un geste rageur, il regarda la tête du colosse qui se vidant de ses dernières gouttes de sang avait terminée sa course contre la tête d' un autre combattant ennemi qui venait de tomber là et les deux visages face à face semblaient s' embrasser ... Deux amants maudits qui pourriraient là avec comme seul compagnie, les vers qui grouilleront bientôt à l' interieure de leurs cerveaux et comme sépulture, la forêt noire où ils n' auraient jamais dût mettre leurs sales bottes.
Il se saisit ensuite du corps de l' elfe, l' entourant de ses deux bras pour le trainer plusieurs mètres plus loin, hors de la mèlée sous une grande fougère, à l' abri de tout outrage.
Il revint rapidement au combat, rageur, infligeant ruine à qui s' opposait à lui, torrent mortel animé d' une nouvelle ardeur.
La troupe d' elfes progressait à nouveau mais très lentement. La brèche s' était réouverte, ils y étaient presque, Laurelin pouvait apercevoir le camp, si près, mais encore trop loin ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Mer 16 Jan 2008 - 17:29
Lorsqu’il regarda autour de lui, Nidnama remarqua avec consternation que la bataille était loin d’être terminée et que les elfes étaient en bien mauvaise posture… Une vingtaine d’hommes semblables au colosse qu’il venait d’abattre faisaient de véritable ravage parmi les rangs elfes…

Le guérisseur songea à retourner au combat mais il se devait de se réarmer auparavant. Il fit donc marche arrière pour prendre les lames qu’il avait laissé derrière lui… Il trouva rapidement dix dagues (dont quatre des siennes) et ses deux lames doubles. Il prendrait le temps d’en chercher d’autres après la bataille.

Après une brève réflexion, Nidnama décida de partir au pas de course jusqu'à la tente ou il avait entreposé ses simples pour se ré-équiper.
Il n’était heureusement séparé que par quelques mètres de mêlée de ladite tente. Aussi parti-t-il rapidement. Les quelques barbares qui croisèrent son chemin finirent rapidement empalés sur une dague meurtrière lancée avec hargne. Alors que le guérisseur approchait du but, un homme en armure s’opposa à lui. La dague lancée pour s’en débarrasser ripa et Nidnama dut se préparer au corps à corps.

Le barbare se battait bien mais il n’avait pas l’habitude de combattre un guérisseur… Mal lui en prit : lorsqu’il se fendit pour déstabiliser Nidnama, ce dernier riposta comme le barbare s’y attendait mais le coup donné s’avéra fatal : même si le somnifère enduisant les lames doubles commençait à faiblir, l’égratignure avait engourdi le barbare qui n’avait pu continuer le combat bien longtemps : il fut rapidement décapité.

Se précipitant dans la tente, Nidnama rafla quelques fioles de poisons qu’il conservait généralement pour préparer des antidotes mais qui cette fois ne seraient pas détournés. Il sortit également quelques produits particuliers qui aveugleraient, rongeraient ses ennemis. Même s’il n’appréciait pas ces outils, il allais s’en servire pour écourter le combat.

Lorsqu’il sortit, Nidnama fut accueillit par deux barbares. Sans chercher la complication, Nidnama les chargea et, alors qu’il lançait une de ses dagues personnelles dans la jambe sans protection de celui de gauche, se concentra sur celui de droite. Surprit par la défaillance de son compagnon fut rapidement évincé.

Nidnama observa le champs de bataille et se rendit d’un pas assuré vers un colosse à quelques vingt mètres de lui. Ce dernier se débarrassait du corps d’un membre de l’hirondelle plantée sur les pics de ses épaules. Le barbare se tourna vers Nidnama, Dégagea sa hache de l’armure d’un elfe du marteau et se tourna vers le guérisseur qui l’approchait.

- Tu vas rejoindre ton collègue…

Même si le barbare n’avait pas vu le précédent combat, le sens était clair… Aussi chargea-t-il le guérisseur en poussant un cri de rage. Nidnama évita la première charge de justesse et se retourna, la main dans sa sacoche…
Le barbare se retourna et… Reçut une fiole pleine à moitié de suc de bombardier (un petit insecte projetant un suc particulièrement corrosif) en pleine tête… Le liquide fut projeté dans tous les orifices laissés dans le casque… Le barbare s’écroula, les mains portées aux visage, à ses yeux déjà aveugles dans un hurlement de douleur.

Dans un élan de compassion, Nidnama se hâta de l’achever, aillant parfaitement conscience de la douleur provoquée par le poison.

Son adversaire égorgé, Nidnama se tourna vers ses prochaines victimes… Armé de poison, il ne pouvait y avoir d’autres mots…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Jeu 17 Jan 2008 - 17:29
Kairi se retrouva devant un énorme barbare qui avait l'air bien stupide mais puissant. Ils se firent fasse deux secondes, jusqu'a ce que le géant humain dit :

- Eh toi ! Ici c'est pas un endroit pour les femmes ! Pousse toi de mon chemin !

Kairi resta immobile, impassible au comentaire du barbare. Celui-ci reprit de plus belle :

- Eh puis t'es tétu avec ça !! parie que tu sais même pas se battre !

Il éclata d'un rire tonitruand, mais s'arréta vite : il sentait tout d'un coup une drole de douleur. Il voyait flou, et un ruisseau rouge coulait en desous de lui... et il comprit. Il releva la tête et vit Kairi, juste devant, avec sa lame enfonçait profondément en lui... Le jeune elfe dit :

- Réfléchie avant de parler...

Puis le barbare ferma les yeux... il était mort. Kairi retira son épée et regarda un moment l'homme...
Elle reprit vite le combat acompagner de son tigre Lewis. Tuant, et parant les coups des hommes. Elle vit Laurelin se battant plus loin, lui aussi. Peut être que dans cette bataille, elle pourrait ne plus jamais le revoir se dit elle... mais sa ne serait pas son ami qui mourait, mais elle. Elle pensa, en voyant Laurelin, qu'il était invincible et si beau qu'aucune lame ne pourrait jamais l'ateindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Jeu 17 Jan 2008 - 18:22
Silivrien considéra Adonor d’un oeil critique, et hocha la tête avec une moue dubitative…

-L’idée aurait pu être intéressante, mais cela n’a ici aucune importance. En fait, il est même préférable que tous regardent dans notre direction. De toute façon, l’effet de surprise jouera, et il faut que les nôtres puissent nous identifier immédiatement et sans la moindre hésitation…Bien, si personne n’a rien à ajouter, allons-y…

Sur l’ordre de leur Elnaith, les Elfes de l’Arbre se positionnèrent dans les buissons entourant la clairière où le combat faisait rage. Tous encochèrent leurs flèches ou préparèrent leurs frondes, et sur un signe de Silivrien, le porteur du cor prit une profonde inspiration, avant de lâcher une note grave et profonde qui fit tourner toutes les têtes. L’archère aux yeux d’émeraude jaillit alors des taillis et hurla à plein poumons…

-Tous à terre !!!…

En une seconde, et malgré une légère hésitation, les défenseurs de Gar Thulion plongèrent au sol, imités par une minorité de Barbares qui avaient eu une présence d’esprit suffisante. La volée mortelle qui s’ensuivit faucha les autres, laissant les survivants à la merci des Elfes regroupés, qui les chargèrent aussitôt en bénéficiant d’un large surnombre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Adonor
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 23
Localisation : À la Cité des Rois!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 364 ans
- -:

Jeu 17 Jan 2008 - 19:32
Adonor continua de tirer ses traits mortels depuis la forêt, car il ne savait pas trop se servir d'une épée et préférait ne pas prendre le risque de blesser ses compagnons au lieu d'un barbares et de ne pas tuer les barbares, qui pourraient se relever et continuer à massacrer les elfes.

Un barbare venait d'abattre un elfe et, n'ayant plus personne à combattre pour le moment, observa les alentours. Il remarqua qu'un archer faisait beaucoup de ravages dans les rangs barbares. Il prit alors un arc au sol, à un elfe qui en aurait plus jamais besoin... Il encocha une flèche et visa le ranger. Malheureusement, il avait des connaissances au tir à l'arc et toucha Adonor à l'épaule gauche. Le barbare, sachant qu'il ne l'avai pas tué, reprit son épée et courut vers le ranger, tuant quelques elfes se trouvant à la portée de son bras. Adonor se releva et, dans un hurlement de douleur, arracha la flèche fichée dans son épaule. Il tira son épée de son fourreau et se prépara au corps-à-corps.

Le barbare arriva au niveau d'Adonor et, profitant de l'élan de sa course, donna un coup d'une puissance ïouie. Adonor para, mais tomba au sol et perdit son épée. Le barbare leva la sienne et la plaça au-dessus de sa cage thoracique.

Adonor pense que sa vie était finie et que le barbare allait le tuer. De toute façon, il trouvait qu'il avait fait sa part avec la quantité de barbares qu'il avait tué. Il était presque heureux de mourir au combat, comme son père. Son père... Il allait bientôt le rejoindre. Mais, à l'instant d'après, il se dit qu'il n'était pas prêt pour aller le rejoindre.

En quelques secondes, le barbare était mort. Adonor prit une flèche dans son carquois et la lança dans l'oeil du barbare. Il se releva rapidement et, posant ses mains sur la flèche, l'enfonça dans le crâne de son ennemi. Il la ressorti ensuite pour ne pas gaspiller de flèches, ramassa son épée et son arc, mais ne pouvait plus rien faire pour aider les troupes. Il pansa sa blessure comme il put et attendit la fin du combat.


Dernière édition par le Ven 18 Jan 2008 - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stavingar.forums-actifs.net/portal.htm
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Jeu 17 Jan 2008 - 19:48
Et cette fin approchait. Elle se fit d'autan plus proche lorsque de la lisière du camp arrivèrent une dizaine de cavaliers, avec à leur tête Gelmir. les chasseurs de spectres. Impossible pour l'instant de dire s'il revenaient vainqueurs ou bredouilles, mais quoiqu'il en soit leur aide allait être précieuse. Profitant de leur vitesse ils percèrent les lignes adverses et occasionèrent nombre de victimes.

Mais les derniers rescapés se battaient avec une rage sans pareille, si bien qu'il fallait au moins deux elfes pour en éliminer un seul. Ils formaient un cercle parfait, repoussant inlassablement les offensives elfiques. Inutile de dire qu'ils se battraient jusqu'à la mort.

De l'autre côté du camp, la brèche se faisait de plus en plus large. Les Elnaiths, Arminas et les autres elfes avançait d'un pas chaque seconde, reprenant petit à petit du terrain.

//Vous pouvez poster vos derniers faits d'arme//


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Jeu 17 Jan 2008 - 22:48
Bien calé sous le menton, agrippé au cou de L' elfe, la pression du bras humain se faisait de plus en plus forte. L' étau empêchait Laurelin de respirer. Il tenta une dernière manoeuvre désespérée pour tenter de déséquilibrer son adversaire mais la prise était décidément trop forte, rien n' y faisait.
Les secondes s' égrenaient, l' étreinte mortelle du barbare ne faiblissait pas, se renforçant même au fur et à mesure que les forces de Laurelin déclinaient.
Les yeux de l' elfe s' écarquillaient alors que les premiers troubles apparaissaient. Il revoyait le fil de sa longue vie défiler devant lui, simple hallucination transitoire avant l' évanouissement suivi de la mort.
Les visages de ceux qu' il avait aimer dansaient devant lui, souriant, images éphémères si rassurantes pour celui qui s' éteint.
L' esprit de Laurelin s' emplit soudain du bruit de la mer, il n' entendait plus que cette douce musique, vision fabuleuse du flux et reflux de vagues majestueuses se déchirant sur les berges d' une côte blanche, lumineuse, accompagnant ses derniers instants de vie sur la terre du milieu.
Un brouillard opaque obscurci la belle vision tandis que Laurelin, dans un ultime effort, ferma les yeux se laissant doucement glisser vers la fin, sa fin ...

-Tous à terre !!!…

Le cri de l' elnaith de la maison de l' arbre claqua comme un fouet alors qu' au même moment, une volée de flèche vint siffler au milieu de la bataille.
L' une d' elle, guidée par un étonnant destin vint se ficher dans la nuque du barbare qui desserra immédiatement sa prise avant de tomber, mort sur le coup, emportant dans sa chute Laurelin, le dissimulant totalement sous son armure.
Seule la poignée d' Estelië, brillante dans les rayons du soleil, dépassait légèrement de l' étrange couple que formait l' elfe et le barbare le recouvrant de son amas d' acier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 18 Jan 2008 - 17:52
L' elfe de la maison de l' arbre s' approcha doucement de l' armure d' un barbare qui remuait encore.
Chose fort étrange alors que, le cou transpercé par une flèche, les yeux grand ouvert et immobile indiquait sans conteste que son occupant était mort.
Arrivé à la hauteur du corps du barbare, il aperçut soudain une main bien vivante sortir de sous l' amas de feraille, qui déplacait le lourd gantelet du mort avant de voir apparaître la tête d' un elfe qu' il reconnu aussitôt.
Il se précipita alors, se saisit de la main qui dépassait et tira de toutes ses forces pour aider Laurelin à sortir de sa prison d' acier.
Il n' était pas très beau à voir, mais il était vivant. Le visage bouffi, blanc comme un linge, il se mit en position assise,toussant, crachant et avalant de grande bouffée d' air frais tentant de reprendre son souffle.

- Il est des endroits plus confortable pour faire un petit somme, Laurelin,
indiqua l' elfe de la maison de l' arbre en riant, rassuré de voir son compagnon reprendre doucement des couleurs.
- vous sentez vous suffisamment reposé pour prendre ma main, que je vous aide à vous relever ?

Laurelin ne réussi pas à répondre tant la douleur de la strangulation dont il venait d' être victime lui faisait mal mais il sourit à son nouvel ami en lui tendant la main.
Il fut vite remis sur ses deux pieds mais la tête lui tournait et il fut soutenu quelques instant par l' elfe. Une fois le vertige passé, il ramassa Estelië de sous l' armure de son agresseur.
Il s' inclina devant son sauveteur pour le remercier avant de lui faire signe qu' il pouvait repartir au combat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Ven 18 Jan 2008 - 18:17
Nidnama continua de progresser vers les géants qui faisaient un massacre parmi les siens… Il laissa derrière lui quelques cadavres avant de parvenir au suivant. Il l’alpaga et se prépara au combat. Celui ci serait le bénéficiaire d’une décoction d’agrumes qu’il utilisait pour cautériser les plaies ou, fortement diluée apaiser les brûlures dues à la chaux. L’acide citrique qu’elle contenait était suffisamment concentré pour ronger l’armure du barbare en quelques minutes…

Le combat n’était pas encore engagé que la fiole décrivit une courbe parfaite pour s’écraser sur le haut du torse du barbare qui éclata de rire en voyant l’attaque dérisoire.

- C’est tout ce que tu a dans le ventre ? Je vais…

Il n’acheva pas sa phrase : les volutes de vapeur qui s’élevaient de son armure n’étaient pas bon signe… Le titan chargea. Nidnama, a présent habitué des aux manières de ces combattants esquiva sans peine.

Après quelques passes, le barbare ralentit : les vapeurs s’élevant de son armure lui faisaient tourner la tête. Il ne tiendrait pas longtemps…

Le son d’un cor retentit, stoppant les combats… Une elfe (Silivrien ? impossible de savoir : elle était trop loin) hurla quelque chose et les premiers rangs d’elfes se jetèrent au sol pour éviter une volée de flèches qui abattit tout ceux qui restait debout.

Sans attendre plus longtemps, Nidnama se laissa tomber et remercia les Valars en sentant une flèche passer là ou avait été sa tête quelques instants plus tôt et se planter dans l’armure ramollie de son adversaire…

Lorsque le déluge cessa, Nidnama se releva prudemment, imité en ceci par de nombreux elfes et par quelques barbares aillant eu la présence d’esprit de se jeter au sol…

La bataille était à présent gagnée : le surnombre avait changé de camps… Décidant que ses compagnons s’en tirerais sans lui, Nidnama se dirigea au pas de course vers le groupe d’Elnaith affin de savoir qui s’y trouvait…

Pour l’instant, il ne pouvait commencer les soins et préférait ne plus utiliser trop de ses potions…

Sa décision fut rapidement changée : un colosse avait survécu et il chargea le guérisseur qui avait déjà abattu plusieurs de ses homologues… Cette fois, Nidnama le laissa charger et, au moment ou il allais le frapper se tourna et tendit la main (au risque de recevoir un des pics dressés sur l’armure de son ennemis) vers le casque. Un bruit de verre cassé retenti, immédiatement suivi par un hurlement de douleur : la fiole que le guérisseur tenait était remplie d’un gaz semblable à ceux qui émanait de la montagne du destin en Mordor : fortement corrosif… Et le barbare en avait inhaler. La mort serait rapide mais Nidnama ne s’attarda pas pour y assister. Il était à quelques mètres du groupes des Elnaith parmi lesquels se trouvaient, au grand soulagement du guérisseur son amie…

- Heureux de vous savoir en vie !


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonor
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 23
Localisation : À la Cité des Rois!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 364 ans
- -:

Ven 18 Jan 2008 - 18:51
Adonor, pour finir cette maudite bataille plus rapidement, décida d'ajouter quelques barbares à la liste des morts. Il ramassa une dague au sol de son bras valide et, comme il allait en prendre d'autres, il tourna sur lui-même et la lança dans le front d'un barbare qui fonçait sur lui. Il ramassa une douzaine de dagues et, en passant, ramassa celle qu'il avait lancé.

Lorsqu'il arriva aux côtés des autres elfes, il remarqua un barbare au sol qui bougeait encore, ce qui était étrange en tenant compte de la flèche plantée dans sa nuque. Il remarqua la poignée d'un épée argentée qui dépassait de sous le barbare. Or, le barbare avait sa propre épée en main. Une main sortit soudain de sous le barbare, bien vivante, puis la tête d'un elfe, visiblement manquant d'air. Il se lança pour le sortir de là.

Lorqu'il put respirer, le ranger lui dit, tout en riant:

-Il y a des endroits plus confortable pour faire un somme, Laurelin

-Vous sentez-vous assez reposé pour prendre ma main, que je vous aide à vous relever?

Adonor releva Laurelin et attendit qu'il soit remit pour repartir au combat. Laurelin lui fit signe qu'il pouvait y aller, mais Adonor lui demanda:

Qui sont les guérisseurs ici et où sont-ils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stavingar.forums-actifs.net/portal.htm
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Ven 18 Jan 2008 - 19:06
Devant le succès du tir, Silivrien rangea son arc pour empoigner ses armes avec un sourire carnassier. Elle se sentit soudain habitée par toute la force de sa lignée, et se précipita au combat avec une formidable rage de vaincre. Ses yeux d ‘émeraude semblaient lancer des éclairs, et même les Barbares qui avaient été assez rapides pour se jeter au sol en étaient subjugués, se demandant s’ils n’allaient pas devoir combattre une envoyée des Valars. L’Elnaith de l’Arbre se fraya un chemin sanglant jusqu’à Laurelin, taillant et écrasant tout sur son passage avec une froideur méthodique dans le regard. Ce ne fut que lorsqu’elle rejoignit son ami qu’elle reprit visage Humain, ou plutôt Elfique, pour lui adresser un sourire plein de lassitude…

-Finissons-en avec les derniers…il est temps que ce combat s’arrête…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Sam 19 Jan 2008 - 1:01
Laurelin regarda l' elfe qui l' avait aidé à se relever et se rendit compte que celui-ci, tout en lui demandant qui était le guerisseur, grimaçait en se palpant l' épaule gauche.

- Le meilleur guérisseur que je connaisse se nomme Nidnama, je crois qu' il est rester pour défendre le camp, je prie les Valar qu' il ne lui soit rien arrivé de fâcheux durant la bataille, indiqua Laurelin,
- votre blessure est profonde et vous perdez beaucoup de sang, il serait sage que vous alliez le trouver rapidement !

Brusquement, Laurelin tendit sa main vers la droite et fit signe à son compagnon de regarder dans cette direction.
Trois barbares venaient de tomber sous les coups d' une elfe dont les yeux émeraudes, plein de fureur, flamboyaient alors qu' elle se rapprochait d' eux.

- Voyez, voilà votre Elnaith, dit-il au nouveau ranger.

Après s' être défaite d' un dernier assaillant elle se retrouva devant Laurelin et son compagnon. Son visage s' adoucit alors et l' éclat de furie de ses yeux s' atténua quelque peu.

- Finissons-en avec les derniers…il est temps que ce combat s’arrête…

- Je me rallie avec joie à cette idée Silivrien et je t' accompagne,
répondit Laurelin en s' inclinant puis continuant un ton plus bas pour que seule l' Elnaith puisse entendre :

- D' autant que tes cheveux sont tout décoiffés ...
et devant le regard de Silivrien, il s' empressa d' ajouter :

- Mais je trouve que cela te vas très bien !!

Et il se mit à rire, heureux de voir son amie en vie et de pouvoir respirer à nouveau à plein poumon la fraiche odeur des arbres de la forêt noire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonor
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 23
Localisation : À la Cité des Rois!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 364 ans
- -:

Sam 19 Jan 2008 - 5:17
Adonor remercia Laurelin et, après l'arrivée de Silivrien il leur dit:

-Maintenant, finissons cette damnée bataille que je puisse faire guérir cette maudite plaie, qui est très douloureuse, en passant. Je prie les valar pour qu'il se soit rien arrivé à ce Nidnama, car j'ai besoin de lui de toute urgence!

Sur ce, il se lança dans la bataille avec les dagues qu'il avait ramassé. Il tuait un barbare à chaque lancer jusqu'à ce qu'un de ses poignards, lancé trop à la gauche du barbare, ne fit que riper, et c'est bien pas de chance, sur une des parties d'armure restantes sur le corps de ce dernier. Celui-ci se retourna et avisa le ranger d'un oeil rapide, tout en surveillant les autres attaquants autour de lui. Il s'arrêta un instant,réfléchit, puis se mit à courir vers l'elfe. Adonor pense que, avec un bras en moins et son épée toujours dans son fourreau, il ne pourrait jamais résister aux assauts de l'ennemi. Il chercha rapidement de l'aide autour de lui, mais tout ceux qu'il voyait étaient dans un combat féroce avec un barbare et, du coup, ne pouvait lui venir en aide. Il se résolut donc à tenter de combattre ce colosse seul. Dans un dernier espoir, il lança un appel à l'aide et tenta de sortir son épée, mais il était déjà trop tard: le barbare était sur lui et levait son épée pour lui trancher le cou. Il tenta de lancer sa dague en un dernier espoir de l'atteindre à un endroit mortel, mais dans sa hâte, il lança complètement à la gauche du barbare, mais toucha un autre barbare aux côtes.

Adonor ferma les yeux et attendit sa mort, qu'il voulait la moins douloureuse, en souhaitant, dans un dernier espoir, que son appel à l'aide fut entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stavingar.forums-actifs.net/portal.htm
Celrarhill
Ranger
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Dans mes pensées
Rôle : Étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sinda
- -: L'âge n'est rien pour lui, mais il n'est plus tout jeune
- -:

Sam 19 Jan 2008 - 15:40
Celrarhill avait parfaitement suivit les ordres de l’envoyé de Rustor, il suivait toujours autant son Elnaith, protégeant ses arrières. Ils entrèrent dans les fourrés. Celrarhill remit ses épées dans leurs fourreaux respectifs. Avant même voir sa cible, il tira une flèche qui toucha son but. On dit souvent que les meilleurs archers tirés à l’instinct, Celrarhill lui visait marqué une pause puis tiré. S’il tiré son marqué une pause, il pouvait manqué sa cible. Chaque trait mortel touchait mortellement sa cible. Le ranger comptait soigneusement ces flèches, même s’il pouvait tiré à l’instinct ce n’était pas une bonne idée quand on avait des flèches en petite quantité.
L’idée de son Elnaith, lui parut la meilleur, il n’avait pas hésiter un seul instant, il reprit son arc et décocha à la volé cinq flèches, qui touchèrent chacune un cible. Les sens de Celrarhill étaient exacerbés, les archers de la Maison de l’Arbre avaient vite sentit que la bataille allait être gagné.
Il avait entendu et vu un elfe nommé Laurelin s’approchait de son Elnaith, il avait comprit qu’ils allaient combattre ensemble. Rassérénait, Celrarhill laissa au bon soin de Laurelin son Elnaith Silivrien. Il chercha des yeux le Ranger qui s’était fait remarqué plus tôt pour son fameux tir. Il l’avait vu se lancé dans la bataille à cœur perdu.

_ « L’imbécile, il va se faire étripé s’il y va tout seul, personne n’est la pour assuré ces arrières ! »


Il avait murmurait cela pour lui-même, ne se rendant même pas compte, il le suivait, mais les Barbares ne le laissèrent pas passé comme il fallait s’y attendre. Il avait déjà sortit ses épées quand le premièrs barbares lui sauta dessus, Celrarhill s’en débarrassa d’un coup de taille. Il avançait sans perdre une seconde, son style n’était pas éclatant d’habitude, mais il se décida à faire de nouvelle combinaison de coup de taille d’estoc, de contre attaque et certaine fois quand il ne pouvait esquivait, il parait.
L’Elfe leva les yeux et trouva le Ranger en faible posture, il arriva, et vit l’Elfe fermé les yeux. Celrarhill poussa un rugissement et dit cria « non » puis son crie de Guerre. Il arriva attend, et para avec ces deux épées le gigantesque sabre du colosse, ayant une mauvaise posture son épaule gauche se démit. Un cri de douleur sortit de la bouche de l’Elfe, il ne lâcha pas son épée, et après un moment de flottement qui lui parut duré une éternité, il acheva le colosse avec un coup de taille et d’estoc, et pour finir le colosse eut trois pouce de la lame qui dépassé du crâne du Barbare.
Ne laissant plus transparaître la douleur, il s’approcha de l’Elfe, et lui dit d’une voix ironique :


_ « En faite pour tout à l’heure beau tire, mais si tu pouvais me remboîtait mon épaule je t’en serait reconnaissant. »

En effet l’elfe avait encore le bras avec l’épée à la main au dessus de son épaule, le tout former un angle bizarre. C’était très douloureux, mais Celrarhill ne laissa rien transparaître avec son air impassible, seul une légère pâleur dut à la douleur pouvait montrer qu’il souffrait.
Tout en tuant un des derniers barbares, il dit d’un ton sur la conversation à l’elfe qui était à ces côtés.


_ « En faite, moi c’est Celrarhill, bienvenu dans la maison de l’Arbre. Je crois que la bataille va être sur le point de gagner, les barbares sont entrain de poursuivre comme s’il avait des balrogs à leurs troussent. Ne les poursuivant pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonor
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 23
Localisation : À la Cité des Rois!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 364 ans
- -:

Sam 19 Jan 2008 - 16:50
Adonor n'écoutait pas ce qui se passait autour de lui. Il priait les valar pour qu'ils lui vienne en aide.

Soudain, Il entendit quelqu'un crier "NON", puis un cri de guerre, qui n'était heureusement pas d'un barbare. Mais, c'est seulement lorqu'il entendit un combat à proximité qu'il daigna ouvrir les yeux. Ce qu'il vit le fit tomber à genoux: un elfe, qu'il avait remarqué dans le groupe plus tôt à son arrivée, était en train de combattre le barbare pour le sauver!

Adonor se releva et décida de ne pas le laisser se battre seul, surtout qu'il venait de se déboîter l'épaule. Il tenta donc de lancer des poignards sur le barbare. Après ses lancers, il observa les blessures qu'il avait infligé au barbare. Une entaille à la cuisse, une au bras droit, auquel il tenait son épée, une sur le torse, qui n'avait malheureusement fait que le frôler, et les autres ne l'avaient pas touchés du tout. Il attendit donc la fin du combat, en restant sur ses gardes pour ne pas se faire prendre par derrière. Puis, il eut une idée.

Adonor sortit son épée, non sans grande peine, puis attendit que l'autre elfe fit relever la garde de son ennemi. Lorsque ce moment arriva, il s'élança et planta son épée dans le torse du barbare, au niveau du coeur. L'elfe, au même moment, plantait son épée dans le crâne de celui-ci. Adonor fit tourner son épée, puis la retira dans le cri d'agonie du barbare.

L'elfe qui venait de lui sauver la vie, lui dit d'une voix ironique:

-En fait, pour tout à l’heure, beau tir, mais si tu pouvais me remboîter l'épaule, je t’en serais reconnaissant. En fait, moi, c’est Celrarhill, bienvenue dans la maison de l’Arbre. Je crois que la bataille est sur le point d'être gagnée, les barbares sont en train de fuir comme s’il avait des balrogs à leurs trousses. Ne les poursuivons pas.

Puis il se mit à tuer les barbares restants autour d'eux, tout en restant près. Il dit:

-Je suis désolé, mais moi aussi je suis blessé et je ne peut pas trop forcer, donc oublie-moi pour ton épaule. Je me nomme Adonor. Viens, allons trouver ce guérisseur, Nidnama. J'ai grandement besoin de ses soins!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stavingar.forums-actifs.net/portal.htm
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Lun 21 Jan 2008 - 8:45
HRP//un peu bâclé mais je suis à la bourre//HRP

La bataille continuait… A nouveau distrait de ses préoccupations premières par un barbare, Nidnama se décida à en abréger le plus possible… Une dague vola pour se planter dans le cou d’un homme étonné de pouvoir mourir si vite…

Le guérisseur récupéra sa dague et chercha des yeux des elfes dans le besoin ou des colosses à abattre… Il trouva les deux : un colosse chargeant deux elfes blessés qui ne l’avaient pas remarqué [Adonor et Celrarhill ^^]… Pour détourner l’attention du barbare, Nidnama lui lança une dague qui l’atteint à la tête sans faire de dégâts…

Cependant ce tir avait obtenu l’effet voulu : Le barbare se tourna vers le guérisseur, prêt à en découdre. Lorsque le colosse chargea, Nidnama esquiva sans difficulté et en profita pour se placer en protection par rapport aux deux blessés. La charge qui suivit fut plus réussie : le coup de taille qui l’accompagnait empêchait Nidnama de l’éviter sans mal. Il allais devoir parer ou… Se jeter entre les jambes de son adversaire… Ce qu’il fit… Le plongeon du guérisseur avait été accompagné d’un coup à chacun mollets de sa victime. La force combiné des deux combattants permit de percer l’armure et de faire rouler le barbare à terre, touché par une des lames enduite de soporifique…

Sa constitution lui offrait cependant une grande résistance aux drogues et il ne s’endormit pas. Nidnama dut se’ relever prestement, suivi en cela par un adversaire moins vif, pour faire face. Une main plongea dans sa sacoche et il découvrit avec horreur qu’une grande partie de ses fioles s’étaient brisées pendant le combat. Sa main était à présent irritée mais ce ne serait rien en comparaison de ce que subirait le barbare…

Lorsque ce dernier chargea, le guérisseur utilisa son sac comme un fléau qui s’écrasa sur le casque de l’adversaire… Sa vie ne serait plus longue sous l’effet des drogues et des poisons…

Le guérisseur se tourna vers les deux blessés :

- Nidnama, à votre service…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une lettre peut en cacher une autre... [Vik]
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄
» Un train peut en cacher un autre
» Une menace peut en cacher une autre
» Une voiture peut en cacher une autre (rp privé Ayou)[Avorté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: