Une menace peut en cacher une autre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 26 Déc 2007 - 11:31
Le second barbare sortit de son sommeil dans un gémissement; lorsque ses yeux se furent habitués à la lumière, ses iris s'agitèrent : jamais immobiles, elles se posaient partout dans la tente, tandis que leur possesseur était agité de spasmes nerveux avant même que le drogues du guérisseur n'agissent. Etait-il alors bien prudent de les utiliser? L'homme, sans s'adresser directement à l'Elnaith, commença sans rien perdre de sa nervosité :

Un homme tous les cent mètres... quadrillage parfait... Aucune liaison, pas besoin... je ne sais rien d'autre, laissez-moi... Ils vont me tuer... Non, ils ne pourront pas...


Et sans prévenir, d'un geste d'une rapidité d'on on ne se serrait pas douté, il projeta de toutes ses forces sa tête sur pierre qui dépassait du sol, une seule fois qui lui fut fatale. le sang gicla et éclaboussa le bas de la cape des deux elfes, tandis que la terre sombre s'imbibait de vermeille.

Soudain, un cri retentit. Mais impossible de dire si c'était un cri d'alarme ou de peur...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mer 26 Déc 2007 - 19:27
Silvirien et Nidnama n’eurent pas le temps d’esquisser le moindre geste, et ne purent qu’observer, consternés, la mare de sang qui commençait à s’écouler sur le sol. Le Barbare leur avait livré quelques bribes d’informations, et il semblait évident que leurs assaillants agissaient sous la coupe de quelqu’un…mais qui ? Ces mystérieuses ombres qu’une escouade d'Elfes était partie chasser ? Il fallait tenir conseil avant de décider de la conduite à adopter…Un cri interrompit l’Elnaith dans ses réflexions. Elle empoigna son arc, et écarta rageusement le pan de tissu qui fermait la tente, afin de ses précipiter à l’extérieur…

-Malédiction…que se passe-t-il encore ?…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Jeu 27 Déc 2007 - 23:10
A première vue, tout, à l'extérieur de la tente, semblait normal, hormis tous les visages stupéfaits qui scrutaient les environs à la recherche de la cause du cri. Soudain un elfe de l'Arbre apparut dans le champ de vision de Silvirien. Tout en courant vers l'Elnaith, il était obligé de baisser les eux pour éviter les creux ou les bosses, trop nombreux sur ce sol inégal. Son regard était tellement baissé qu'il sous estima la distance qui le séparait de son gradé et s'arrêta en catastrophe devant l'elfe, et sans prendre le temps de s'excuser dit en haletant :

Deux des sentinelles ont été abattues... Impossible de trouver les tireurs. Une autre à déclenché un piège en marchant sur fil caché dans les feuilles mortes... son compagnon ne s'en est sorti que de justesse... et toujours personne en vue. Que devons-nous faire? Nous disperser pour explorer devient trop dangereux... et nous regrouper... je vous laisse en déduire les conséquences. Quels sont vos ordres?

Pendant le récit du l'elfe, les autres Elnaiths s'étaient rapprochés. Aucun n'apporta de réponse. La situation devenait critique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 28 Déc 2007 - 16:38
Un cri sortit Laurelin de sa torpeur. Il bondit hors de sa tranchée et regarda de tout côtés. Il distingua un elfe de la maison de l' arbre courir vers la tente de l' interrogatoire d' où Silivrien était sortit précipitament lorsqu' un bruit lui fît tourner la tête vers le côtés opposé.
Il distingua un archer de la maison de l' hirondelle se raccrocher désespérement d' une main à la branche d' un arbre sur lequel il était en poste, son autre main serrant une flèche qui venait de le toucher en plein abdomen. Après quelques balancement, l' elfe lâcha prise et chuta de plusieurs mètres.
Laurelin s' élança vers le malheureux. Rapidement puis plus prudemment alors qu' il arrivait en vue des premiers arbres et finit par ramper pour effectuer les derniers mètres qui le séparait de l' archer.
Enfin, il arrivait à sa hauteur et constata avec stupefaction qu' il sagissait de l' elfe qu' il avait malencontreusement bousculé lors d' une bataille précedente alors qu' il s' était jeté à bas d' un cheval devenu fou, sa chute se terminant dans les jambes de l' archer :

Citation :
- Si c' est pour des cours de tir à l' arc, inutile de vouloir passer devant tout le monde cher Laurelin.


Avait plaisanté l' elfe de la maison de l' hirondelle l' aidant à se relever tout en lui promettant une leçon prochaine le regard rieur.

Laurelin s' assit à côté du blesser et lui pris doucement la tête qu' il releva légèrement pour la placer sur sa cuisse. Le visage de l' archer n' avait plus rien de rieur, un masque de souffrance déformait ses traits. Il déchira un morçeaux de sa tunique et s' employa à stopper le sang qui coulait au niveau de la flèche, mais le blessé lui ôta le bras lui faisant un signe négatif de la tête. Difficilement, il souffla quelques mots :

- C' est inutile Laurelin ....... Je ..... Ne vous donnez pas trop de peine, ma blessure est mortelle je le sait ....... Je .......

- Non, non, non répliqua l' elfe en continuant à éponger le sang alors que le tissu était déjà complètement imbibé, accrochez vous maitre archer !! Nous allons rentrer ensemble, je vais vous ramener, ne lâchez pas ...

- Je .... Je suis désolé pour votre leçon ...... Vous voyez, je n' ai pas oublier, dit l' elfe en tentant d' esquisser un sourire qui se transforma rapidement en grimace de douleurs, j' ai été ravi de faire votre connaissance ..... Mais ...... Nos chemins se séparent ici, je ...... Voulez vous bien restez encore un peu en ma compagnie ...................... Lau ........................Laurelin ... Lau ....

- Je suis là, je ne vous quitte pas, ne vous inquietez pas ! Ne parlez pas, ne vous fatiguez pas.

Laurelin resta là, assis, serrant l' elfe de la maison de l' hirondelle dans ses bras, continuant à lui parler, à le réconforter. Après avoir brievement examiné sa blessure et comme l' avait indiqué l' archer, toute action était inutile, pas besoin d' être un grand guérisseur pour se rendre compte de la triste réalité. Après quelques minutes et dans un dernier effort l' elfe blessé prononça quelques mots :

- Je quitte ces terres ........ que j' ai tant aimés ............. à regret, merci d' être rester avec moi jusqu' à la fin ..... Cher ami .................... Adieu Lau ...

- N' ayez aucun regret mon ami, vous fûtes un grand archer, un exemple pour votre maison, un exemple pour nous tous, lui répondit Laurelin en passant délicatement sa main sur les yeux de l' elfe pour les fermer définitivement.

Les yeux humides, il se releva tenant fermement le corps de l' archer et se courbant légèrement, il l' installa sur son dos, décidé à le ramener au camp comme il le lui avait promis.

Il se mit en route, ployant sous le poids de son compagnon. A peine avait-il effectué quelques pas, alors qu' il distinguait les premières tentes de son campement, il entendit le bruit de sabot s' approchant rapidement de lui par derrière. Il tourna difficilement la tête, géné par son fardeau et s' aperçut avec horreur qu' un cavalier barbare etait sur ses talons, levant une grande épée prête à s' abattre sur lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Logis
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 26
Localisation : Dans la forêt noir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: dans les 25 ans
- -:

Ven 28 Déc 2007 - 18:27
Un cri retentit derriere Kairi. Elle tourna la tête, mais elle ne vit que les elfes. Chacun avait l'air anxieu.
Le Guérrisseur qui guérriser Lewis interpella kairi :

- C'est bon, il est Guéri !

Kairi retourna la tête pour carrésser Lewis, qui avait l'air en mailleur forme que tout a l'heur. Elle s'éloigna donc, en remerciant profondément le guérriseur, suivit par son tigre.
Elle cherchait Laurelin ; Elle avait une information a lui remettre. Mais elle eut beau chercher, elle ne le trouva pas... mais elle entendit un deuxiéme cri, cet fois elle savait qui s'était. Il prit peur et courut en direction du cri. En quelque instant, Kairi arriva, se disant qu'il était déja trop tard. Elle vit Laurelin tranportant un elfe qui avait l'air mort. Elle tourna son regard et vit un Barbare qui allait abattre son ami. Elle sit alors d'une voix forte :

- Eh ! Laisse -le tranquille !

Le barbar tourna la tête pour voir celle qui avait oser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 28 Déc 2007 - 21:20
Le barbare retint son geste au dernier moment, déconcentré par le cri de la jeune elfe, il hésita une fraction de seconde qui suffit à Laurelin pour lacher le corps de son compagnon et effectuer une roulade sur le côté pour s' écarter de la trajectoire du barbare. Il se releva d' un bond et sorti Estelië prêt à défier son agresseur.
Le cavalier après avoir effectué un demi tour fît face à Laurelin, puis faisant pivoter son cheval, il regarda en direction de Kairi. Il semblait jauger ses chances face à deux elfes dont un accompagné d' un tigre. Le cheval se cabra, effectua une ruade et finalement, le cavalier barbare lança sa monture vers la forêt, disparaissant parmi les arbres.
Laurelin, soulagé, s' approcha de Kairi et Lewis le regard plein de gratitude, s' efforcant de sourire malgré l' inconfortable situation dans laquelle il s' était retrouvé une minute auparavant.
Il s' inclina devant la jeune elfe, la remerciant chaleureusement.

- Une bonne étoile veille sur moi en forêt noire dirait-on, ma belle amie !! Voila que par deux fois, elle me sort d' une situation pour le moins délicate ........ C' est étrange, Les étoiles portent de bien charmant cheveux rouges ces temps çi ! Termina-t-il en lui adressant un sourire triste.

Il montra d' un signe de tête le corps inerte de l' archer de la maison de l' hirondelle puis, s' affairant déjà à le remettre sur son dos il reprit le chemin du camp demandant à Kairi de l' accompagner.
Après quelques minutes d' effort, il traversa le camp et se retrouva devant le tente de l' interrogatoire où étaient rassemblés les elnaith des differentes maisons et déposa doucement son fardeau à leurs pieds contre une des parois de la tente puis plaça l' arc du malheureux sur sa poitrine ensanglantée et s' adressa à eux :

- Il serait sage de trouver une solution pour arrêter le massacre, si je puis me permettre.

Il s' inclina très bas devant les elnaith, regarda tristement le corps sans vie de l' elfe, avant de tourner les talons, cherchant du regard la jeune elfe et son tigre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Sam 29 Déc 2007 - 13:43
Nidnama s’apprêtait à débuter l’interrogatoire lorsque le barbare cracha quelques mots avant de se tuer en se frappant la tête avec une violence inouïe contre le sol. Un craquement sinistre indiqua qu’il s’était brisé les cervicales et au vue de la mare de sang qui se répandit, la fracture devait être ouverte. Pour abréger les souffrance du mourant, Nidnama lui envoya prestement une dague qui se planta entre ses yeux. Immédiatement les gémissements de l’homme cessèrent : il était mort.

Alors qu’il méditait, Nidnama entendit un cri… Cette fois, il suivit Silivrien à l’extérieur, ayant déjà pris à sa ceinture ses deux lames doubles, il se tenait prêt au combat. Comme rien ne se présentait, le guérisseur les rengaina et attendit. Un elfe accouru pour annoncer une bien funeste nouvelle… Des sentinelles avaient été abattues.

Atterré, le guérisseur ne put que confirmer les questions posées. Par le messager puis par Laurelin… Il se tourna vers Silivrien et lui murmura :

- Je te laisse voir… Mais nous pourrons peut-être tirer autre chose de celui qui vit encore. Sinon, je n’ai pas mentit… j’ai suivis les auteurs du raid pendant plusieurs heures… Peut-être ceci pourrait nous servire à les retrouver… Si tu veut mon avis, je pence que nous sommes en position de faiblesse. Il nous serais pourtant aisé de retourner la situation à notre avantage. Nous sommes des elfes et je doute que ces barbares soit plus a l’aise que nous au cœur des arbres…

Nidnama laissa traîner son monologue, pour que tous comprenne d’eux même que s’il s’agissait de combattre dans l’ombre, ils auraient le dessus ; Quand bien même seuls les elfes de l’arbre et quelques autres se risquaient dans la forêt… Le guérisseur enchaîna :

- Pour ma part, je proposerais une manœuvre hybride… Sortons de la forêt et installons un campement plus facile à défendre. Parallèlement, envoyons nos meilleurs éclaireurs chercher du renfort… Ils obliquerons pour rentrer dans la forêt. Nous pourrons dés lors repérer le campement barbare et leur faire subire des raid. Je suis persuadé que sur ce terrain nous pourrons vaincre.


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Dim 30 Déc 2007 - 14:56


Des renforts? D'où?

La voix s'était élevée au-dessus des murmures des nombreux spectateurs qui écoutaient le débat entre les différents hauts-gradés de l'armée de Gar Thulion. Arminas s'approcha et pénétra dans le cercle par une ouverture qui s'était naturellement faite devant lui. Il portait une élégante armure de plaques de métal brillant, conçue pour faciliter les gestes lors des combats, et sans aucun doute fabriquée sur mesure. Des épaulières en forme de bourgeons, des protecions pour les avant bras, un plastron qui remontait en une élégante pointe sur la poirtine et des protèges tibias semblables aux plaques d'acier sur les bras. En outre, une épée longiligne pendai à sa taille. Une fois en vue de tout le monde, il reprit à l'adresse du guérisseur :

Toutes les forces elfes disponibles ont été rassemblées pour cette expédition, appelées des quatre coins de la terre du Milieu par le prince Erumelgos. Envoyons des messagers quérir des renforts et nous verrons arriver une cinquantaine d'elfes tout au plus. et cette maigre satisfaction ne sera notre qu'au bout de plusieurs semaines ou plus longtemps encore. Le temps n'est pas un luxe que nous avons, malgré notre vie éternelle.

Il s'arrêta et regarda autour de lui, puis reprit :

De plus je doute qu'une aide militaire soit vraiment utile. Nous sommes plus nombreux que nos adversaires, nous devons simplement nous concentrer sur la manière de les affronter. Que vous ont dit les deux prisonniers?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Dim 30 Déc 2007 - 18:28
Silivrien avait ordonné à tous de rester à couvert, avant d'écouter en silence les différentes suggestions, quant à la tactique à adopter. Au bout du compte, son point de vue n'était pas trés éloigné de celui de Nidnama, malgré queqlues variantes dont elle fit part après l'intervention d'Arminas...

-Notre Guérisseur est aussi un fin tacticien, et il a tout à fait raison de souligner que nous devons pouvoir vaincre ces Humains dans le domaine de la forêt qui est avant tout le nôtre...Les prisonniers ne nous ont pas appris grand chose, si ce n'est qu'ils sont l'élite de leur peuple, qu'ils sont au nombre approximatif de quatre-vingt, et qu'ils disposent d'un moyen de communication intuitif qui semble leur permettre de coordonner leurs actions sans avoir besoin de se parler. D'ailleurs, ils n'auraient pas réellement de campement. J'ai fait mander parmi nous toute personne qui connaîtrait leurs us et coutumes, ainsi que leurs tactiques de combat, mais pour l'heure sans succès. Ceci dit, j'ai l'impression qu'ils agissent toujours sous la coupe de quelqu'un ou de quelque chose d'autre. Sinon, quel intérêt auraient-ils à rester ? Quant à suggérer un plan, je pensais que nous pourrions feindre une évacuation, pendant que la Maison de l'Arbre, et tous ceux qui disposent de capes Elfiques, pourraient rester, dissimulés aux alentours, tandis que les autres s'éloigneraient en se tenant prêts à revenir aussi vite que possible au signal convenu...en espérant que nos adversaires viennent explorer notre campement vide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Lun 31 Déc 2007 - 11:30
Nidnama écouta les réponses d’Arminas et de Silivrien avant de répondre un petit sourire aux lèvres :

- Veuillez m’excuser si je me suis mal exprimé… Jamais je n’avais songé à envoyer chercher des renforts mais seulement à le feindre… Mon idée était d’écarter nos meilleurs éclaireurs pour qu’ils puissent revenir sans craindre d’être observés…

Se tournant à présent vers son amie, il lui répondit avec un sourire enjôleur…

- Merci de me complimenter et je ne puis qu’appuyer ta propre tactique… Cependant tu à oublier quelque chose : un homme tous les cents mètres… Ce sont là les derniers mots de l’un de ses barbares… Il faut en tenir compte. Il devrait encore être possible de tirer quelque chose du survivant en changeant de tactique… Le plus étonnant est leur apparente désorganisation alors qu’ils effectuent des attaques coordonnées… Ils ne semblent pas avoir de points de rendez vous. Il reste pourtant possible de le chercher en remontant les traces de l’attaque… Combien d’elfes sont aptes à évoluer en forêt en toute discrétion ? Je ne puis m’empêcher d’offrire mes propres services même s’il est vrais que je ne dispose pas de cape elfique…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 2 Jan 2008 - 17:04


Arminas laissa le silence durer pendant une minute qui parut interminable, puis finit par répondre :

Leur méthode de déploiement est en effet étrange, mais efficace quand elle est bien maitrisée. Comment font-ils passer les ordres? Peut-être par le bouche à oreille, si chacun sait où se trouve tout le monde. Parti pour monter un camp à l'extérieur de la forêt signifie percer ce cercle, et en rassemblant nos forces en un seul point cela devrait être facilement réalisable. Mais il faut tenir en compte qu'ils sont sûrement au courant de tous nos agissements, et il ne fait aucun doute que l'un deux est en ce moment en train de nous espionner. Envoyer un contingent pour espionner à notre tour est dangereux, vous n'en doutez pas. Surtout qu'ils sont sans aucun doute organisés, les victimes de l'instant en sont la preuve. Ils nous verraient approcher et réagiront en fonction. Nos forces seraient séparées, et si l'un de nos éclaireurs est agressé, nous n'en saurions rien. Eux ne semblent pas avoir ce genre de problème. Il...

Le son mat d'une flèche plantée dans le bois l'interrompit. Ce n'était pas une flèche elfique. Personne en vue. Prudemment, l'Elnaith de la Fleur d'Or retira la flèche et déroula un parchemin qui y était accroché. Il put lire en sindarin:

Citation :
Nous possédons un des vôtres. Tentez quoi que ce soit et vous ne reverrez plus votre amie. Rendez-vous dans une heure à la lisière nord de votre camp. L'otag ne sera pas là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 4 Jan 2008 - 11:22
Pendant quelques instants, les elnaiths ne prononcèrent plus un mot. Une chape de plomb semblait s' être abattu sur le petit groupe. Le responsable de la fleur d' or après avoir relut le message une seconde fois, avait relevé la tête et l' on pouvait lire dans ses yeux l' incompréhension, le dépit mais aussi la colère. Il leva la main et arracha la flèche de l' arbre avant de la casser d' un coup sec à l' aide de son genou et jeter les deux morceaux au pied du groupe.
Le geste de mauvaise humeur de l' elnaith eut pour effet de sortir les autres décideurs de leurs pensées qui se mirent subitement à parler tous en même temps rompant le silence de mort qui s' était installé depuis que le trait avait traversé le camp avec un sifflement sinistre.
La calme discussion s' était transformée en brouhaha et plusieurs des elfes alentours cessèrent leurs activités pour tourner leurs regards vers la tente de l' interrogatoire.
La tension sur le campement était montée d' un cran au retour des corps sans vie des sentinelles.
Les elfes, encerclés par un ennemi invisible, bien organisé et meurtrier étaient bel et bien prisonnier d' un jeu où les cartes maitresses n' étaient pas entre leur mains.
Laurelin soupira longuement et regardant autour de lui, constata la mine sombre des elfes qui l' entouraient. L' euphorie de la victoire lors de leur première bataille semblait décidement bien lointaine à présent ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aërinhion
Soldat Elfe
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 29
Localisation : Champs du Pelennor
Rôle : Etudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 126
- -:

Ven 4 Jan 2008 - 16:55
Après plusieurs jours de marche Aêrinhion atteint enfin la forêt noire . Toutefois , la forêt parraissait étrange :

- Que se passe-t-il ici ? Une aura malveillante se dégage .

Aërinhion décida de continuer sa marche pour arriver quelques heures plus tard près d'un campement qui semblait avoir souffert . L'elfe décida d'aller voir de plus près afin d'obtenir des informations .

Ce qu'il vit lui parut étrange . Des cadavres d'elfes qui semblaient avoir combattus . Par reflexe , Aërinhion sortit son épée , par sécurité aussi , dans un envirronnement aussi étrange .

Puis soudain , le choc , parmi un attroupement de quelques elfes qui semblait quelques peu anxieux , il reconnut son vieil ami Laurelin . Il décida d'oublier tout se qui pouvait se passer autout de lui et décida d'aller lui adresser la parole :

- Laurelin ! mon vieil ami ! que fais-tu ici ? que se passe-t-il ? J'étais jusqu'a il y a peu au Gondor , et plus précisement en Ithilien afin de me ressourcer et afin d'oublier la bataille des Champs du Pelennor contre les Harradrims . Depuis cette bataille je n'ai plus aucune idée de ce qui a pu se passer sur cette bonne vieille Terre du Milieu . Que ca fait plaisir de voir un visage familier dans un territoire qui semble si hostile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 4 Jan 2008 - 21:24
Laurelin sortit de ses pensées et regarda en direction du nouveau venu. Il reconnut l' elfe qui venait de l' interpeler. Des souvenirs passés refirent surface immédiatement. Les champs du Pelennor, les haradrims, une bataille pour Minas tirith, la cité des humains ... une bien étrange bataille en vérité.

- Aërinhion ! Lui répondit Laurelin surpris, voilà une arrivée inattendue mais aussi bienvenue. On manque de lames ici et une cohorte de barbares humains à mater. Des décisions seront bientôt prisent quant à nos futures actions. Les elnaiths sont réunis près de la tente là-bas, il nout faut attendre.

Il regarda attentivement Aërinhion, l' elfe semblait épuisé, alors il enchaina :

- Tu devrais te restaurer, je t' accompagne jusqu' à la tente où tu pourras le faire, tu me raconteras tes aventures depuis l' étrange bataille, et je t' expliquerais la situation ici. Puis nous te chercherons un endroit tranquille afin que tu prennes quelques repos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Sam 5 Jan 2008 - 20:27
Sur tous les Elnaiths présents, Silvirien fut la première à sortir de l'état de rage impuissante qui les paralysait. Elle prit une profonde inspiration, avant de se décider à intervenir...

-Avant d'envisager une réaction quelconque, il faudrait savoir qui est manquant. Ils affirment détenir un otage, mais nous n'avons que leur parole. Je vous suggère de faire procéder à l'appel de vos maison, comme je vais le faire moi-même...

Sur ces paroles, elle s'éloigna rapidement pour donner ses ordres...


Dernière édition par le Sam 5 Jan 2008 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Sam 5 Jan 2008 - 22:02
La revue des troupes fut longue et fastidieuse,et l'heure accordée par les barbares du Nord s'éccoula lentement. Lorsqu'elle fut finie, il ne restait plus qu'un quart d'heure aux dirigeants pour prendre une décision. Mais désormais ils possédaient un élément nouveau : après avoir appelé chaque elfe, comparé avec les listes des pertes, ils savaient que tout ceux qui auraient dû se trouver dans le camp y étaient. Leurs ennemis tombaient-ils dans des ruses trop faciles, facilement dénouées? Cela ne leur ressemblait après, après ce que les elfes de Gar Thulion avaient pu voir.

Quant aux elfes partis aux alentours du camp pour surveiller, ils avaient tous été rappelés, et tous étaient là. Quelle était donc cette plaisanterie?

Plus qu'une quinzaine de minutes pour prendre une décision. Arminas déclara :

Il n'est pas dans le carcètre de nos adversaires de nous sous-estimer ainsi, même si je ne puis l'affirmer. Je ne paux croire à un vulgaire piège. Allons à ce rendez-vous en gardant nos précautions, les mesures habituelles : Arbre camouflé, Marteau de colère en avant pour protéger ceux qui discuterons et les autres Maisons en soutien. Qu'en pensez-vous?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Sam 5 Jan 2008 - 22:56
Silivrien fixait l'envoyé de Rustor avec un moue dubitative...

-Vous avez sans doute raison, je ne pense pas non plus que ce soit un piège, ce qui veut dire qu'ils détiennent bien quelqu'un, mais qui ? Je serais tentée de dire qu'il doit nécessairement s'agir d'un Elfe, puisqu'ils parlent de l'un des notres. De plus leur monnaie d'échange doit représenter une valeur quelconque à nos yeux, sinon leur stratagème n'a aucun intérêt...Quoiqu'il en soit, il n'y a pas beaucoup de façons de le savoir, ni d'apprendre ce qu'ils veulent exactement...Il faut effectivement se rendre au rendez-vous, et la méthode que vous préconisez, Arminas, me semble la meilleure. Si personne n'a d'autre suggestion, je pense que nous pouvons donner les ordres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Aërinhion
Soldat Elfe
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 29
Localisation : Champs du Pelennor
Rôle : Etudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 126
- -:

Sam 5 Jan 2008 - 23:27
Aërinhion , après avoir soufflé quelques minutes , décida d'aller parler au groupe qui semblait encore plus anxieux qu'a son arrivé près d'une demi-heure plus tôt , en s'approchant , il comprit qu'il y avait eu une prise d'otage d'elfe et qu'un rendez-vous avait été fixé par les barbares :


- Bonjour , elfes , si je puis me permettre , je pense que la meilleure chose a faire et d'aller au rendez-vous en prenant des précautions . La meilleure chose a faire a mes yeux et d'envoyer de suite quelques archers grimper dans les arbres les plus proches du lieu de rendez-vous , afin de pouvoir couvrir le groupe qui viendra parlementer en cas de guet-apens. Il ne faut pas non plus laisser le camp sans surveillance , la ruse pourrait aussi servir a nous eloigner du camp ...


Il s'arreta un court instant , afin de parraitre plus fluide a ses interlocuteurs , puis reprit :

- D'après ce que Laurelin m'a raconté , les barbares sont assez rusés . Il serait prudent que nous aussi sachions nous défendre par la ruse .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Dim 6 Jan 2008 - 18:57
La nouvelle s' était répandue comme une trainée de poudre. Les barbares avaient abattus une nouvelle carte, inattendue, cherchant à insinuer doute et embarras profond dans le campement.
Laurelin impressionné par le rassemblement des troupes de Gar Thulion eut un frisson d' émotion qui le parcourut alors qu' il admirait les rangs bien alignés des elfes, fiers, droits, magnifiques ! Les bannières aux superbes couleurs des différentes maisons chatoyaient dans le clair soleil de la forêt noire alors que chaque elnaith procédaient au recensement de son effectif.
Alors qu' il aurait dû être troublé par la mauvaise nouvelle, il avait finalement sourit, car il savait que la belle image des forces de Gar Thulion, belle et terrible, resterait à jamais gravé dans son esprit. Il savait qu' à ses moments de doute, d' inquietude, elle surgirait comme une lumière dans l' obscurité.
Tout comme pour lui, l' on pouvais constater que le rassemblement des contingents elfes avait remonté le moral au camp tout entier. Gar Thulion était encore puissante !! le peuple des elfes était encore là et bien que diminué par les trop nombreux départ vers la terre bénie, il faudrait encore compter avec eux. La terre du milieu avait besoin d' eux, les hommes libres et les autres races avaient encore besoin d' eux ...
Laurelin apercut Silivrien, soucieuse, mais ses yeux renvoyaient une telle détermination qu' il semblait que des décisions avaient été prises.
Il afficha alors son sourire en direction de l' elnaith de la maison de l' arbre qui dût certainement se demander ce qui pouvait bien passer par la tête de son ami pour afficher un tel entrain en cette heure sombre ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celrarhill
Ranger
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Dans mes pensées
Rôle : Étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sinda
- -: L'âge n'est rien pour lui, mais il n'est plus tout jeune
- -:

Dim 6 Jan 2008 - 19:36
Celrarhill sortit de Gar Thulion à l’aube. Il sentait que quelques choses se préparait. Il partit à pied avec pour tout équipement c es armes, et un peu de nourriture pour la traversée. Celrarhill ne savait qui était son Elnaith, mais il ne s’en faisait pas pour si peu. Il aviserait sur place. L’elfe avançait d’un bon pas, mais il se sentait trop lent. Il commença à courrire, une centaine de pas, puis il marchait pendant une cinquantaine de pas. Ainsi, il effectuait autant de chemin qu’un cheval.
Celrarhill arriva enfin devant la lisière de la Forêt Noire, avec son ouïe affutée, il crut entendre, des paroles, le fracas des épées et le sifflement des flèches. Le Ranger s’empressa d’aller dans la direction où il croyait entendre la provenance du bruits, il se hata, et arriva enfin. Pour bonne mesure, il arriva le plus discrètement possible, il avait dut parcourir 3 ou 4 miles.
Camouflait comme il était, il voyait une petite horde barbare, se dirigeait vers le sud-est. Celrarhill avançait prudament entre les ennemis, il n’eut pour ennemi, qu’une sentinelle égorgé proprement par derrière.
L’Elfe avança en zigzagant, cela n’a pas été très facile, mais il arriva enfin devant les troupes elfiques. Celrarhill vit une elfe avec la même bésanthine que lui. Cette Elfe n’était autre que son Elnaith, mais il ne savait pas encore. Il fit un pas ou deux, et l’interpella.


_ « Salut à vous membre de la Maison de l’Arbre, je cherche notre Elnaith pour recevoir ces ordres, ne savait vous pas où se trouve l’Elnaith ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Dim 6 Jan 2008 - 19:46
Arminas opina du chef et les autres Elnaith en firent autant. Les ordres passèrent d'elfes en elfes et chacun s'activa. Tandis que les elfes de l'Arbre attendaient les recomandations de Silvirien et qu'un elfe l'interrrogeait, le groupe qui allait parlementer se regroupa. Il serait formé des Elnaiths, d'Arminas et de cinq elfes du Marteau, tandis que ceux de l'Arbre resteraient en couvertture. Les autres resteraient ici pour surveiller le camp, d'une éventuelle attaque, ce qui malheureusement était fort envisageable.

L'envoyé de Rustor répondit au soldat elfe qui était interenu :

Mais c'est ce que nous faisons, et ne croyez pas que nous sous-estimons le danger que nous prenons.

Le groupe se mit en marche et atteignit rapidement le point de rendez-vous. Personne en vue Alors que chacun commençait à croire à une ruse pour les écarter du camp, un homme arriva de nul part. Il ne ressemblait en rien aux assaillants de la veille et était vêtu essentielement de cuir noir, et non de la lourde armure. D'emblée, il s'esclaffa :

Presque en retard... Vous êtes trop simples à tromper. Si nous l'avions voulu, vous seriez déjà mort. D'ailleurs vous pouvez encore l'être à chaque instant. Mais vous tuer ne rimerait à rien, car je serais aussitôt tranpersé par les flèches des elfes cachés là un peu partout. J'imagine que vous avez assayé de faire parlé les deux hommes qui n'étaient pas morts? Il vous a dit que nous ne nous regroupions jamais. Et vous l'avez cru évidemment... Notre invité devrait arriver bien tôt.


A l'opposé du point de rendez-vous, des mouvements suspects remuaient les buissons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 56
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Dim 6 Jan 2008 - 22:44
Silivrien fixa d’un œil incrédule l’Elfe qui venait de lui parler, tout en se disant qu’au fond, tout renfort inattendu ne saurait être de trop…

-Sois le bienvenu en ce moment de trouble. Sache que je suis Silivrien Elemmirë, ton Elnaith. Nous ferons connaissance plus tard…rejoins ceux de l’Arbre…

Elle donna ensuite ses consignes pour que sa maison se poste discrètement autour du lieu de rendez-vous, et rejoignit les autres Commandants afin de rencontrer les émissaires des Barbares…

Ils attendaient déjà depuis un bon moment quand l’homme sortit enfin des buissons. Dès qu’il eut fait son petit discours, les Elfes se regardèrent et restèrent un instant interdits, avant que Silivrien brise la première, le silence de plomb qui planait sur l'assemblée…


-Nous n’avons que faire de vos sarcasmes et de votre arrogance. Vous prétendez détenir un des nôtres…la belle affaire…Si vous nous disiez plutôt ce que vous voulez exactement ?…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Lun 7 Jan 2008 - 8:26
HRP//dsl pour le retard… JE vous avez préparer un beau rp de stratège mais z’êtes déjà partis… snif ^^//HRP

Une flèche venait de tomber parmi eux… Pas de blessés mais le message qu’elle portait ne valait guère mieux… Un otage ? Immédiatement, les Elnaith se tournèrent vers leurs maisons respectives pour en vérifier les effectifs…

Trois quart d’heurs passèrent… Trois précieux quarts d’heurs qui ne les séparaient plus de la rencontre avec les barbares. Trois quart d’heurs qu’il ne pourraient utiliser pour se préparer… Mais trois quarts d’heurs qui leur permettait de savoir que l’otage n’avait pas été pris dans le camps… Ce qui ne les empêchait pas d’en avoir un… Combien d’elfes étaient partit à la recherche des ombres ou pour remplire d’autres mitions ?

Les Elnaith avaient préparé la défense du camps sans tenir compte de nombreux points ce que comprit Nidnama au cour de ses réflexions. Il s’était placé seul à l’opposé du lieu de la rencontre, sachant qu’il ne servirait pas de l’autre côté mais assaillit d’un mauvais pressentiment… Au dessus du camps planait une Maegthir chargée de le rejoindre au moindre soupçon.

La rencontre allait commencer et Nidnama se demandait si les barbares ne feraient pas preuve d’intelligence en changeant le lieu de la rencontre au dernier instant. Mais apparemment, Ils avaient mieux à faire…

Un cris déchira l’atmosphère sans affecter qui que ce soit d’autre que Nidnama. Maegethir le prévenait de quelque chose… Elle tournait en cercles resserrés au dessus de la lisière proche. Nidnama, a l’affût vit les buissons commencer à bouger… Sur un signe et un coup de sifflet de sa part, Maegethir fonça sur l’une des sentinelles qui regardait du mauvais côté pour lui faire tourner la tête. En quelques instants, ce dernier comprit et porta son cor à ses lèvres…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Lun 7 Jan 2008 - 20:05
Le guerrier ne répondit pas immédiaitement, se contentant d'un sourire sans joie. Tout autour d'eux devaient se trouver les elfes de l'Arbre, mais aussi les espions barbares. La marche ne fut pas de longue durée, et rapidement le groupe déboucha dans un espace ou la végétation se faisait plus clairsemée par endroit. Ils longèrent un metit ruisseau silencieux dans la terre molle, finalement virent l'otage, accroupie à côté du rû : une jeune elfe à la longue chevelure rousse qu'ils n'avaient jamais pu voir dans leurs rangs (Hèrmes). Derrière elle, deux hommes la mençant de leur dagues.

Alentours, le silence régnait, mais discrétion des elfes n'était plus à prouver et celle de leurs homologues barbares devait l'être tout autant. Le guide des Elnaith expliqua, sans se dépatir de son sourire injuriant :

Voici la situation : si vous tentez quoi que ce soit ou que vous partez sans nous statisfaire, votre amie verra sa nuque percée de deux lames. Et si vos archers dissimulés les tuent, son sort ne changera pas, et une de nos flèches l'achevera. Je pense que ces explications sont assez claires. Ce que nous voulons? Je serai tenté par vous demander ce que vous vous voulez, vous, mais le temps presse. Voici nos termes : quittez la forêt avec toutes vos troupes, et cette jeune et belle dame aura la vie sauve. Rien de plus simple non?

*
* *

Dans le lointain, un cor sonna. Aussitôt, tous les elfes tournèrent la tête. De la lisière du campement avaient jailli d'un seul coup les soixante-dix combattants qui avait survécu à leur première attaque. Les sentinelles avaient été abbatues, et Maegethir eut juste le temps de s'envoler avec qu'une lame ne l'atteigne. Le groupe s'avança lentement en restant un groupe compact. Pendant que les rangs elfiques se réorganisaient (en effet, ils s'étaient mis en place pour contrer une offensive venant du côté opposé), une volée de carreaux d'arbalète siffla en leur direction.

Mais l'armée de Gar Thulion était désormais mieux organisée que lors de la précédente attaque, et elle eut tôt fait de marcher bien en rang vers les assaillants, alors que des traits blancs s'envolaient vers les barbares.

*
* *

Le ravisseur dit avec ironie tandis que les têtes de ses "invités" :

Inutile de vous rappeler ce qui se passera si vous vous mettez dans un colère injustifiée ou si vous partez pour aller aider vos troupes...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Lun 7 Jan 2008 - 22:41
Le groupe d' émissaire du camp elfique était finalement partit pour le lieu de rencontre avec les humains. Les elnaith avaient organisés leurs troupes restées sur place en conséquence. Un calme assez surnaturel régnait entre les tentes, la grande majorité des elfes étant placés en lisière de forêt, arcs et regards pointés en direction du point de rencontre.
Laurelin s' était positionné près d' un arbre, à côté d' un jeune elfe de la fleur d' or, scrutant l' interieure de la forêt, très inquiet pour les membres de la délégation. L' elnaith de la maison de l' arbre n' étant pas la moindre à occupé ses pensées.
Le temps semblait s' être ralenti, l' attente risquait de se prolonger avant le retour des émissaires et Laurelin avait la désagréable sensation d' être plongé au coeur d' un théâtre de marionnettes. Il était l' une d' entre elles et les humains en tiraient les ficelles.
Soudain, son attention fût détournée par les tourbillons répétés de Maegethir qui piqua subitement en direction de la sentinelle qui se trouvait à côtés de lui. L' elfe de la fleur d' or sembla sortir de sa torpeur et se retournant fouetta de son bras l' air pour chasser le gènant oiseau.
Laurelin stoppa le geste de la sentinelle avant de s' exclamer :

- Holà, tout doux mon ami, ne reconnais-tu pas Maegethir ?? Si tu ne désires pas gouter une des nombreuses funestes potions de notre guérisseur, je te conseil fortement de ne pas y toucher.

Il allait ajouter quelque chose lorsque, tournant son regard vers le côté opposé, il écarquilla les yeux en apercevant une troupe de barbare qui pénétrait dans le campement en rang serré. Il regarda son compagnon, pantois, les bras ballant, bouche-bée devant la vision de leurs ennemis.

- Allons, mais qu' attendez vous donc ?? bougez vous, nous sommes attaqué !!! lui cria-t-il en le secouant comme un prunier. Mais devant l' absence de réaction de la sentinelle, il se saisit du cor qui pendouillait à sa ceinture et souffla aussi fort qu' il le pût.

Le son déchira le silence et tout les elfes se retournèrent dans la direction des combattant barbares alors qu' une volée de flèches sifflait à leurs oreilles. Un trait faillit atteindre la sentinelle de la fleur d' or et Laurelin ne dût son salut qu' à l' arbre qui le cachait encore à la vue de ceux qui maniaient les arbalètes. Il sauta sur son jeune compagnon, le forçant à se mettre à l' abri dans un fourré puis courût rejoindre un des rang elfe qui s' avançait en direction des assaillants.
Il éleva Estelië haute dans le ciel, étincelante dans les rayons du soleil, elle se mêlait aux bannières des différentes maisons, défiant la troupe d' assaillant qui s' approchait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une lettre peut en cacher une autre... [Vik]
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄
» Un train peut en cacher un autre
» Une menace peut en cacher une autre
» Une voiture peut en cacher une autre (rp privé Ayou)[Avorté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: