Perdu dans la vallée du Tournesaule

Aller en bas 
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 27 Déc 2007 - 10:43
Parti de Minas Tirith, Halbarad le Rôdeur avait décidé de retourner là où son devoir l'appelait, dans le Royaume où il avait prêté serment: en Arnor.
Il voulait se rendre à Fornost, où se trouvait son repaire, une petite maison en pierres. Mais alors qu'il remontait le Chemin Vert, il avait croisé des rôdeurs qui lui avaient appris que le Mal se réveillait dans les Hauts des Galgals. Halbarad avait donc pris la direction de ces lieux, mais son sens de l'orientation lui fit défaut, et il n'avait jamais été dans cet endroit de sinistre réputation. Il se trouvait trop à l'Ouest, et il arriva à l'orée de la Vieille Forêt, qu'il tenta de traverser.

Mais tous les sentiers menaient vers la terrible vallée du Tournesaule, au plus profond de la forêt. Et Halbarad marchait avec lassitude, là où l'obscurité et la sensation d'étouffement devenaient insuportables. Toute la journée, il marcha sans pouvoir trouver une sortie vers l'Est. Les arbres lui paraissaient hostiles et pourvus d'une volonté qui allait à l"encontre de la sienne, semblant lui barrer le passage.

Il s'écroula finalement sous un arbre, sans oser quitter le sentier, et sortit un bout de lembas, qu'il transportait dans sa sacoche. L'obscurité croissait, et il sut que, bien au dessus de la voûte de la forêt, les étoiles n'allaient pas tarder à faire leur apparition. Halbarad ferma les yeux, mais ne put dormir, trop soucieux et inquiet des tournures que prenaient les choses. Il se mit donc à réfléchir et à rassembler ses souvenirs sur cette région. On lui avait raconté il y a longtemps un morceau du Livre Rouge de Bilbon et Frodon Saquet, et il se souvint alors que ce lieu était décrit dans un chapitre.

*Je dois me trouver dans la vallée du Tournesaule, pensa-t-il, rien qu'à voir le nombre de saules qui sont vers moi. Tiens! je suis même appuyé sur le tronc d'un de ces arbres.*

Mais il avait oublié beaucoup de détails de l'histoire. Il se serait peut-être éloigné de ce tronc s'il s'était souvenu de l'aventure des quatre Hobbits avec le viel Homme-saule. Mais comme ce n'était pas le cas, il continua de réfléchir:

*Ce vieux Tom Bomb... Bombid... Bombadil je crois, peut-être qu'il vit toujours près d'ici et qu'il pourrait m'aider...*

Malgré sa peur, le fait de réfléchir dans ce silence l'avait rendu un peu somnolent, et il s'endormit malencontreusement, toujours appuyé contre l'écorce rugueuse du grand saule.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 28 Déc 2007 - 10:00
Ce fut dans un grand cri de douleur qu'Halbarad se réveilla, et pour cause. Son bras droit avait été pris dans une grande fissure du tronc de l'arbre, qui paraissait à présent beaucoup plus "vivant" que la veille au soir. Et l'étreinte se resserrait continuellement, meurtrissant son bras jusqu'à l'épaule; sa tête était passée bien près d'être happée, mais le rôdeur s'était réveillé à temps.

*Ce doit être l'Homme-saule, pensa-t-il, j'aurais dû y penser et faire plus attention. Maintenant, l'histoire me revient: Meriadoc et Peregrin avaient eux aussi été pris par cet être étrange, mais il les avaient avalé tout entiers. Il n'a que mon bras, heureusement.*

Puis il cria tout haut:

"Lâche donc! Vieil Homme-saule pourri jusqu'aux racines!"

Sur ces mots, il attrapa une pierre et, de sa main droite, il frappa violemment l'écorce à de multiples reprises. L'arbre parut frémir, ses branches se balançaient de côté et d'autre, mais il ne lâcha pas prise. Bien au contraire, la fissure se resserra encore, et Halbarad laissa tomber le caillou. Il crut que son épaule allait se rompre. Aussi tenta-t-il un appel désespéré: il fouilla dans sa sacoche, et tant bien que mal, il réussit à sortir son cor du Gondor, qu'il avait acheté à minas Tirith. Il souffla avec force, et un bruit puissant retentit, audible à des milles à la ronde.
Halbarad lança de multiples sonneries de cor, dans l'espoir que cet appel atteigne les Hauts des Galgals, ou tout autre être qui puisse l'aider. Le soleil allait bientôt se lever de l'Est, et le cor de Gondor sonnait toujours furieusement dans le frais matin de la Comté.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 27
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Ven 28 Déc 2007 - 11:10
Le rôdeur du nord entendit un léger sifflement près de son oreille, lorsqu'une hache de lancer passa près de lui pour le défaire de l'emprise du monstre végétal. La chose devint enragée tant sa douleur était grande. Trois hommes aux mines patibulaires sortirent en trombe des fourrées, saisirent le rôdeur blessé par les hanches et se préicipitèrent pour le sortir de cet étrange guêpier, avec une dextérité et une assurance hors du commun. Leur visage burrinnés et les balafres qui le parcourait indiquaient que ces gars-là étaint sans nul doute des guerriers accomplis.

Une fois hors d'atteinte du dangereux Homme-Saule, ils posèrent Halbaràd sans grande finesse et se mirent en petit cercle autour de lui. Un quatrième gaillard sortis des fourrées. D'un regard inquisiteur, il inspecta le rôdeur, avant de lâcher ces quelques mots :

Tu me paraît solide, mon garçon, et bien entraîné. Dommage de perdre un gars comme toi à cause d'une malheureuse sieste... Tu me prouveras bientôt ta valeur, petit, j'en suis sûr. On se reverra sous peu... En attendant, évite de traîner dans les environs, et surtout n'utilise plus jamais ton cor ici! Si j'ai horreur de perdre des adversaires valeureux, Ils ne sont pas tous aussi souples que moi...Crois-moi, reste loin de ces Teres, si tu ne veux pas devenir le pantin du maître aux lames jumelles. Allez vous autres, en route!

Puis, comme ils étaient venus, les trois disparurent dans la forêt, telle des Ombres dans la nuit. Le quatrième se retourna et commença d'un pas rapide à se diriger vers les hauts. Il se retourna quelques instants et demanda au rôdeur :

Avant de partir...dis-moin quel est ton nom, petit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 28 Déc 2007 - 13:13
Halbarad, tout surpris de cette aide imprévue, n'en avait pas moins une grande reconnaissance pour ces quatre solides gaillards. Ces hommes l'avaient quelque peu effrayé au début, mais il savait à présent qu'il n'avait rien à craindre. Qui sait quel aurait été son sort sans leur intervention? Malgré son épaule endolorie et sanglante, il réussit tant bien que mal à se redresser, puis mit un genou à terre et s'inclina devant cet homme, qui semblait être le chef de ce petit groupe.

"Je me nomme Halbarad Dunàdan, fils d'Aglarest, et je suis Rôdeur depuis peu. Mon manque d'expérience me joue des tours, comme vous le voyez, et je regarderais à deux fois avant de m'endormir, désormais. Je vous doit la vie, et sachez que j'ai une grande dette envers vous et vos compagnons. Si vous souhaitez que je vous aide dans vos aventures, je le ferait volontiers, même si je ne connais pas encore votre nom.
Vous avez parlé du maître aux lames jumelles; je n'ai jamais entendu le nom de cet être. Mais peut-être que si je vous accompagne, j'en apprendrais davantage sur tous ces dangers."

Halbarad attendait la réponse de Sangar, espérant pouvoir suivre ces hommes. Les trois autres guerriers avaient maintenant disparu parmi les arbres, et le vieil Homme-saule, après s'être tordu de douleur dans tous les sens, était à présent silencieux, bien qu'une profonde entaille devait rester visible sur son tronc pendant bien des années.




The Half Cop


Dernière édition par le Ven 28 Déc 2007 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 27
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Ven 28 Déc 2007 - 17:39
[désolé, j'avais oublié de préciser que c'était un pnj^^ il ne s'agit pas de Balak mais de ...]

Mon nom est Sangar, et tu n'as aucune dette à avoir envers moi, petit homme. Là où je vais, personne ne doit m'accompagner, car c'est le territoires des Ombres et des morts, Ceux qui ont une âme n'y sont guère les bienvenus. As-tu jamais entendu parler des êtres de Galgals ? ces fantômes errants, qui boivent l'âmes des hommes une fois la nuit tombée ? Et bien sache que ces apparitions terrifiantes ne sont rien comparé au mal qui sommeil dans les hautes Terres.

L'homme n'était pas très grand, moins large d'épaule que ses camarades désormais invisibles, et les haches de lancer qui pendaient à sa ceinture était finement ouvragée. Dans son dos, une large hache de guerre pendait, et des tâches de sang encore fraî contrastait avec la blancheur étincelante de l'arme.

Celui dont tu ignores le nom n'est connu ques des miens : c'est notre maître. Si un jour tu croises la route d'un grand elfe au visage parfait, au magnifique manteau noir, décorée de soie d'or et d'argent, possédant deux lames recourbée à sa ceinture,et surtout! surtout si cet elfe a sur la joue droite un tatouage noir en forme de Croc, fuis. Fuis pour ta vie, fuis pour ton âme! Il est l'une des choses les plus dangereuses de ces terres... face à lui, les vérités s'obscurcissent, les évidences deviennent doute et il nous fait embrasser sa cause sans même que nous nous en rendions compte. Tu lui vendrais ton âme comme je l'ai fait. Préserves-toi de lui!
C'est un maître de l'illusion, de la mystifcation, du combat, de la survie, et que sais-je encore! Il est lui-même le sceau d'un pacte millénaire dont personnes ne connait la véritable nature. Il...


Sangar s'arrêta brusquement. Un oiseau tomba entre Halbaràd et lui, et il était parcouru d'une flèche.

Mes hommes trouvent que je parle trop.dit-il alors.Et il n'ont pas entièrement tort. Si un jour tu es en difficulté dans les environs,hurle mon nom. L'un des nôtres viendra à ton secours. La question étant, te laissera-t-il en vie après ? ça, c'est une autre histoire...Puisses-tu devenir fort, petit, car il n'y a qu'ainsi qu'on parvient à défendre ceux qu'on aime.

Sangar adressa un dernier sourire, presque fraternel au rôdeur du Nord, avant de disparaître dans la nature. Un dernier appel se fit pourtant entendre, entre les arbres de la forêt.

N'oublie pas petit! les hautes Terres des Galgals n'aiment guère les gens pourvues d'une âme! Mais les spectres tremblent devant celles des justes. Avance vers la vérité, et peut-être qu'un jour, lorsque tu seras prêt, tu te frayeras un chemin dans les ténèbres. Adieu, jeune rôdeur, et n'oublie jamais ce mot : vérité!

Puis plus rien. le silence repris ces droits dans la forêt obscur, et le rôdeur fut de nouveau seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 28 Déc 2007 - 18:45
*Voilà une bonne dose d'informations, pensa Halbarad. Et dire que je voulais me rendre dans les Hauts des Galgals! La description qu'il m'a fait est si effrayante. Mais je ne suis pas très loin de ce lieu, il faut prendre garde. Il est heureux que l'Homme-saule m'ait retardé, sans quoi je n'aurais jamais trouvé Sangar et ces hommes, et je n'ose imaginer ce qui me serait arrivé...*

Halbarad Dunàdan était un peu déçu de ne pas pouvoir suivre ces quatre mystérieux Hommes, mais il pensa ensuite que Sangar avait raison: il n'était pas préparé pour de tels dangers, lui, simple Rôdeur de l'Arnor. Ses sauveurs étaient maintenant tous partis au loin, et il réfléchit un instant sur la route à prendre désormais, mais il parlait à haute voix, comme dans un débat avec lui-même:

"Je ne peux rejoindre Fornost directement, car nul sentier ne mène au Nord de la Vieille Forêt, et je reviendrai vers cette dangereuse vallée du Tournesaule en fin de compte. Tous les arbres semblent s'arranger pour que je m'enfonce vers le coeur de la forêt. Et je ne vais pas retourner dans les terres du Sud, j'en viens! Je pense que le mieux serait d'aller vers Bree. Mais pas en ligne droite, ça c'est sûr! Je n'est pas envie d'avoir des ennuis avec ce Maître aux Lames Jumelles, ou tout autre spectre, mort-vivant, fantôme, ou être de Galgal!"

Il décida donc de sortir de cette forêt par le Sud-Est, de contourner Tyrn Gorthad, les Hauts du Sud, en se tenant le plus éloigné possible des terribles pierres dressées. Peut-être était-ce de la folie que d'emprunter cette route, mais il n'avait pas d'autre choix.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 29 Déc 2007 - 10:09
Il n'était pas encore midi quand Halbarad se mit en route. Il trouva une sorte de sentier qui serpentait en direction du Sud, un sentier qui semblait être emprunter régulièrement, et le Rôdeur se demanda quel genre d'être pouvait avoir assez de courage pour se promener dans cette sombre forêt. Tandis qu'il marchait, le soleil perça les nuages et de minces rayons piquaient en direction du sol, ceux qui avaient la chance de ne pas être stoppés par les innombrables feuilles des saules et autres arbres. Cette soudaine apparition de lumière avait grandement encouragé Halbarad, et il marchait à présent d'un pas rapide, sur ce chemin qui prenait maintenant la direction de l'Est.

Les arbres se raréfiaient, et le Rôdeur sut que l'orée du bois approchait, qu'il pourrait bientôt sentir le vent frais sur son visage. Cependant, avant qu'il n'eut quitté la Vieille Forêt, il aperçu, parmi les arbres et à bonne distance devant lui, une petite chaumière, seule dans toute cette nature. Halbarad s'avança prudemment, et prêta l'oreille. Il entendit une sorte de chant aux paroles incompréhensibles, faible au début, puis de plus en plus fort à mesure qu'il approchait:

"Holà! gai dol! sonne un donguedillon!
Sonne un dong! Saute! fal lall le saule!
Tom Bom, gai Tom,Tom Bombadillon!"

Et il crut discerner un homme coutaud, à longue barbe brune et qui portait un haut chapeau. Il fut à peu près sûr que c'était Tom Bombadil, mais il n'alla pas plus avant, ne voulant pas être retardé. Tom, occupé à donner à manger à un poney, ne vit pas le Rôdeur, ou fit mine de ne pas le voir, et Halbarad partit en direction de la fin de la forêt, qu'il atteind peu après. Il était maintenant au bord des Terres Hantées des Galgals.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdu dans la vallée du Tournesaule
» perdu dans la forêt !
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Ca craint de plus en plus dans la vallée du Rhône
» Perdu dans le désert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: La Comté-
Sauter vers: