En Arthedain

Aller en bas 
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Dim 13 Jan 2008 - 16:52

La troupe avancait depuis plusieurs jours... Ils avaient de la chance de ne pas avoir été repérés..Mais ils prenaient des précautions et ne voyagaient que de nuit... Le jour l'armée se dispersait dans les forêts... Nul ne pouvait les voirs.
C'était une véritable armée d'hommes mauvais, corrompu par un seigneur noir... Ils n'avaient qu'un but : détruire l'arnor et établir à nouveau le sinistre royaume d'Angmar.
Malock n'était plus seul, il avait recu de l'aide... son seigneur était puissant... il rassemblait les troupes.C'était un fédérateur.
Ils avaient recommencer à marcher dès que le soir était tombés. Plus de deux milles barbares et des combattants d'élite venu du Harad et d'ailleurs. Le mal était à l'oeuvre.
Quelqu'un lui tapota sur l'épaule.

- Quoi?
- Seigneur... les feux d'alarmes sont proches...

C'était un de ces demis-orques qu'on lui avait fourni en nombre... nombreux mais stupides.

-Je t'ai déjà dit qu'un de nos alliés doit s'en occuper...

Le Seigneur avait réussi à convaincre le Chambellan de les rejoindres... Personne n'allumerait les feux... Mais alors... un élément imprévu arriva. Le feu d'alarme s'alluma. Et avec lui tout les feux vers Annuminas.
Le demi-orque eu un sourrire niais... D'un coup d'épée Marlock abrégea sa vie ridicule...

- Tuez les soldats du feu !!!!

Sa voix était plein de rage... cela ne servait à rien... mais cela le défoulerait.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ârandîr
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: numenoréen
- -: 62 ans
- -:

Dim 13 Jan 2008 - 19:48
Ârândir suivait depuis quelques temps dejas la troupe dirigée par Malock . Il n'avait encore jamais eu l'occasion de le voir réelement a l'oeuvre, mais il lui semblait etre un chef competant et prudent. Il marchait aux cotés des siens, tous venus d'une caserne de soldats d'élites, basé au Harad. ils se tenaient a l'écart des autres et n'écoutaient presque jamais leurs discutions . Tous ces barbares incivilisé et dont la discipline etait .. discutable , sans parler de ces créatures appelées "demi-orques" qui n'étaient autre que des animaux stupides, puants et ricanants .. hors de question de les approcher a moins d'avoir a leur donner un ordre.. ou de les tabasser si on lui en donnait l'ordre. Il avait appris dans sa jeunesse a guetter le moindre mouvement a l'horizon et les bruits suspects.. L'armée avait été assez discrete a sa grande surprise.. obtenir cette discretion de la part des barbares etait plutot miraculeux, mais il ne comptait pas sur la chance et restait sur ses gardes .

Alors qu'il marchait en silence , l'ordre de Malock s'elevait dans la nuit .... " Tuez les soldtas du feu".. il vit alors la lumiere d'un de ces fameux feux d'alarme, procédé plutot primaire de defense, mais qui malgres tout continuait a fonctionner . Il fonça entouré de plusieurs autres soldats de sa garnison en direction de la lueur tout en sortant une épée en acier qui se brillait dans la nuit .

Entouré des ses compagnons, il arriva sur le lieu du feu d'alarme ou quelques soldats les attendaient armes a la main, en position de defense.
Il laissa les autres tuer leurs adversaires pendant qu'il s'activait a eteindre les flammes du bûcher. Puis le travail terminé, il empecha le meutre du dernier.
" Il y a quelques questions sans reponses.. mieux vaut interroger ce soldat sur certains.. details avant de mettre fin a sa miserable vie. confiez le moi, je l'emmenerai moi même a notre chef."
Puis il attrapa le soldat de l'Arnor et le poussa jusqu a la monture de Malock, apres lui avoir donné un violent coup de poing dans la machoire.puis quelques mots dis de façon tres douce et tres calme : " juste pour t'eviter d'avoir la mauvaise idée de jouer au hero mon garçon!"


"- Monseigneur, j'ai pensé qu'il serait inerressant d'avoir des informations sur les positions exactes des autres feux d'alarme et le temps qu'il faut avant que la capitale soit prevenue d'une invasion .Si vous le souhaitez je peux me charger moi même de cet interogatoire ... Bien sur si cela ne vous interesse pas je me retire de suite avec cet homme"
Puis il resta devant Malock, attendant son ordre.


Dernière édition par le Mar 15 Jan 2008 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Lun 14 Jan 2008 - 18:55

Malock grogna.Il pointa du doigt une lueur à l'horizon, puis une autre et encore une autre plus loin.

- Dix feux d'alarmes, cinq gardes occuper nuit et jour à guetter le feu précédant... Le roi sait déjà que l'Arnor est attaqué...

Il dégaina une épée et l'enfonca dans la gorge du soldat.

-Vermine décadente...

Il se tourna alors vers l'étrange homme..

- Vous êtes un de ces soldats d'"élite" c'est ca ?

Il renifla bruyament puis dédaignant Arandir se tourna vers un de ses lieutenant.

- On modifie notre route... Aldarion sera sur nous dans deux jours... Le temps de s'abriter à Fornost. La ville tombera.

Les cris gutturaux retentirent... Fornost allait tomber.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ârandîr
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: numenoréen
- -: 62 ans
- -:

Lun 14 Jan 2008 - 19:14
Ârândir jeta le soldat qu'il tenait a terre tout en observant les feux d'alarme.
Assurement, le roi etait deja au courant , et s'il ne l'etait pas, cela ne tarderait pas a venir.
" En effet monsieur, je suis un des soldats d'elite venus de l'academie sous votre commandement.. a vos ordres!"

Puis il s'ecarta pour laisser passer Malock avant de rejoindre ses compagnons.
ses pensées s'attarderent sur Fornost . Lieu idéal pour se defendre en cas d'attaque a ce qu'il avait apprit au cours de ses formations. Il ne cria pas comme le reste de l'armée.. ce genre de procédé etait particulierement barbare et ne servait a rien . Il concentra son attention sur les gradés de l'armée dont il faisait partie.. leur comportement face au chef, leur positions, leurs races, leur port... A part quelques uns, il ne connaissait meme pas de reputation la plupart d'entre eux .. seront ils des officiers competents en cas d'attaque ? il le saurait vite, en attendant il fallait avancer et eviter de s'attarder dans cet endroit decouvert.
La nuit etait particulierement sombre et mis a part quelques bruits et mouvements lumineux dûs aux armures, la troupe se deplacait vite et discretement.. une bonne chose . Enfin le temps etait venu pour lui de prouver sa valeur en l'absence de son binôme de frere . Peut etre a l'issue de ce combat recevrait il quelques faveurs de ce Malock.. A propos de celui là : il n'etait pas de la race de numenor et il ne se rendait pas compte l'honneur qui lui etait fait d'avoir sous ses ordres des soldats tels que lui.. Il faudra aussi regler ce detail.
Ârândir marchait aupres de ses camarades sans se preoccuper de l'ambiance adrenalitique qui les poussait en avant. Un oeil non entrainné pouvait donner l'impression qu'il etait pensif et inattentif a ce qui l'entourait .
Tout en marchant il se remémorait les cours de maniement d'armes qui lui avaient été donné par un maître d'arme de la garnison qu'il occupait aujour d huis.. Il fallait reconnaitre, que malgrés qu'il etait simple mortel, il etait tres doué dans son art et lui avait meme appris a corriger des defauts de parade qu'il avait depuis fort longtemps.
" - soldat si tu baisse ta garde comme ceci a longueur de temps, un jour, tu perdra la vie
- comment ça?
- regarde ton bras droit : pendant que tu donne ton coup, il se baisse, tu vois? il ouvre ton buste et ton aiselle a l'épée de ton adversaire.. tu pourrais y dessiner une cible que ça ne lui serait pas plus facile ...allez reprennons !
"
les entrainements ont été durs et fastidieux.. heureusement qu'il etait endurant sinon, il n'y aurait pas resisté .
tout ceci lui avait couté 1900£ mais cela en valait la peine.. aujourd'huis il peut etre sur de ses tecnhiques de combat . Mais il n'en avait pas fini avec lui c'etait certain.. il avait la ferme intention de le revoir afin d'apprendre a manipuler d'autres armes et d'apprendre d'autres coups a l'épée.
Le mâitre d'arme, une fois sa formation terminée, l'avait envoyé chez un ami a lui , forgeron de pere en fils . Il a pût s'equiper d'une armure en acier qu'il porte actuellement ainsi qu'une épée dans le meme alliage.Ses frais pour ça ont été de 2910£... Sa bourse est devenue par là meme tres legere, mais qu'importe, de toute façon il n'avait pas été habitué a avoir la moindre piece dans ses poches, puisque tout lui etait fournit là d'ou il venait. Il n'y attachait pas la moindre valeur.

Ce sont ses compagnons qui le sortirent de ses pensées. ils s'etaient mis a chanter un vieil air de guerre de Nùmenor a voix basse, de grands sourires aux levres, comme si l'approche du combat leur avait fait perdre toute prudence.. et surtout toute education.
Ârândir siffla un " c'est fini oui?" glacial qui stoppa net tous les chanteurs


Dernière édition par le Mar 15 Jan 2008 - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3565
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Lun 14 Jan 2008 - 22:32


Le Cavalier Noir apparut soudainement, accompagné de la sensation glaciale propre à sa personne. On n'aurait pu dire d'où il venait, et d'ailleurs il semblait qu'on pouvait le voir un jour au Nord, le lendemain au Sud de l'Arnor, chose qui avait l'air bien peu naturelle. Il y avait à peine plus d'une semine, on disait qu'il était en Gondor. Mais il suffisait de jeter un oeil à sa monture pour comprendre qu'elle était bien peu naturelle, elle aussi.

Deux soldats un peu trop impulsifs tirèrent prestement vers le Messager lorsqu'il apparut, néanmoins, elles ne touchèrent pas leur but et un regard du Cavalier suffit à les réduire au silence.
Ce dernier s'en vint à la hauteur de Malock et mit pied à terre. Il semblait avoir renoncé à ses petits artifices, même s'il aimait toujours créer un peu d'effet lorsqu'il se présentait à des gens inconnus. C'était d'ailleurs bon pour le moral des soldats, de leur montrer qu'ils étaient du côté des puissants...

"Encore un plan qui ne marche pas comme prévu...", déclara t'il sur le ton de la conversation. "Heureusement que nous avions ouvert suffisament de portes..."

Il eut un rictus mauvais en songeant à tous les voyages qu'il avait du faire, tous dans le même but...

"D'abord Marawin qui a été pathétique... et Amouth est bien mort, j'en ai la confirmation..." grimaça t-il. "Mais vous réussirez malgré tout, n'est-ce pas ?"

C'était le genre de chose desquelles on ne pouvait douter. Le Cavalier Noir s'enquit d'une dernière chose, s'apprêtant déjà à repartir, car la route était sa seule demeure.

"Que pensez-vous de ces nouveaux aliés qui ont quitté leur repaire au Harad ? Que vallent-ils vraiment ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ârandîr
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: numenoréen
- -: 62 ans
- -:

Mar 15 Jan 2008 - 9:08
Ârândir avait bien fait! il venait de stopper le concert au moment même ou les premiers soldats du convois apercevaient un cavalier noir s'avancer .
Il observait les yeux brillants cet "homme" descendre de cheval et discuter avec Malock. Instinctivement, il s'etait mit au Gardes a vous , intimant a ses proches voisins de faire de même , discretement .Tant et si bien, que toute la partie Harad etait rangée et au Gardes a vous en quelques secondes . Il n'entendait que mal les mots prononcés par le chevalier, mais il lui semblait entendre " alliés" et "Harad" . Il comprit vite qu'il aurait fort a faire pour prouver la valeur des siens.. et il commençait deja a monter des plans pour cela. Deja, il devait obtenir le commandement de son unité , les seuls en qui il pouvait réelement avoir confiance . Ils vivaient et évoluaient ensemble depuis des générations, connaissaient le moindre ordre specifique, la moindre intonation de chacun.. ils avaient subit de durs entrainement tous ensemble et etaient devenus complementaires les uns envers les autres. . Il serait donc plus facile d'en faire une unité d'elite pointue et efficace . Ârândir etait en revanche le seul qui connaissait le commandement, tous les autres etaient trop jeunes pour avoir obtenus la confiance du général là dessus . Et puis avec eux, il pouvait parler dans une langue civilisée ...l'Adunaic ! Inutile de faire l'effort de traduire ses ordres en westrain .
Le chevalier remontait sur sa monture alors qu'il gardait toujours le même port, regard droit et fixe, bras le long du corp, prêt a obeir . La temperature etait descendue d'au moins 15° alors qu'il etait arrivé.. etait ce une impression ou un fait?


// hrp : ce qui est noté en italique est ce que mon perso pense, et non ce qu'il montre..personne ne pourrait imaginer qu'il est en fait en train de calculer . aux yeux de tous, ce n'est qu' un soldat habitué a ce genre de scène et qui reagit en fonction de son education //
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ârandîr
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: numenoréen
- -: 62 ans
- -:

Mer 16 Jan 2008 - 18:27
Les deux chefs discutaient ensemble alors que la totalité des soldats etaient a l'arrêt . Ârândir n'aimait pas rester stationné ainsi, il etait trop façile de se faire surprendre. d'un regard, il fît comprendre a quelques uns de ses congenères d'ouvrir les yeux sur les alentours , mais de façon discrete. Il fît de même, balayant l'horizon de façon a apercevoir immediatement l'approche de cavaliers ou de personnes a pieds...Chacun avait pris une zone a surveiller se sorte que la totalité du perimètre etait sous bonne garde... autant que faire se peut .
Esperons tout de même que cet entretient ne dure pas trop longtemps dans la position dans laquelle ils se trouvaient tous. Une attaque surprise serait catastrophique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Jeu 17 Jan 2008 - 21:20

Malock n'aimait pas le ton du cavalier... Mais il était haut placé auprès du Seigneur... Il ne pouvait néglicer ce détail...

Les négligences de certains nous coutent cher...

Le cavalier grogna. Il n'avait qu'à mieux choisir ses alliés.

Je n'ai pas vu grand chose... Mais ils semblent pouvoir aider... Leur fiabilité est je crois supérieur aux autres...

Le cavalier acquiésa et repartit.

***

Ils arrivèrent en vue de Fornost... Le siège serait long.. Pourtant il fallait en etre maitre avant l'arrivée d'Aldarion.
Mais le Destin joua en sa faveur.
Quand l'armée des coalisés arriva en vue de la ville, Malock eut la surprise de voir qu'une troupe la quittait laissant la porte ouverte.

***

Lunidel se demandait pourquoi il se sentait mal... C'était irrationel. Quelque chose le génait dans cet atmosphère.

Dépéchons!

La troupe quittait la ville. Ils allaient rejoindre Aldarion. Soudain un grand vacarme se fit entendre. Une immense armée fondait sur eux... Il était trop tard...

Repliez vous !!!

Mais plus de trois cent cavaliers étaient déjà sortit. Il n'auraient pas le temps de rentrer...

Pied à terre !!!

La troupe se positionna devant les portes tandis qu'on faisait rentrer les cheveaux. Lunidel fit déplacer deux cent hommes avec lui dix mêtres devant la porte. Il couvrirait la retraite.... Mais leur sort était déjà scellé.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ârandîr
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: numenoréen
- -: 62 ans
- -:

Ven 18 Jan 2008 - 9:46
Lorsque le cavalier noir etait partit, Ârândir s'etait detendu imperceptiblement. Cet "homme" mettrait mal a l'aise n'importe quel guerrier semblait -il.

D'un regard il intîma a ses camarades de rester groupé, en formation de marche sérrée et l'avancée de l'armée reprit.

Fornost s'elevait dans la brume matinale , c'etait une ville fortifié d'un ouvrage comme on savait en user au Temps du roi Aragorn.. Il n'y avait pas a dire, c'etait une belle ville.
" c'etait" !!! Ârândir sourit pour lui même a cette pensée.

"preparez vous mes amis.. ce jour est un grand jour pour nous ! une petite revanche sur nos cousins va avoir lieu..les fidèles... tsss ils ne s'attendaient pas a notre visite on dirait.. quel dommage !"

En effet 300 cavaliers sortaient de la ville .... en laissant les portes ouvertes ??? c'etait trop beau !!
Mais pas de precipitation ils etaient 300 en vue.. peut etre etaient ils plus nombreux a l'interieur .

" Mettez en place les binômes messieurs, ils doivent etre tués vite et bien.. aucune place pour l'hesitation ou la desorganisation.. nous ne sommes pas des barbares.. laissez cela a nos... "amis"!

L'ordre fut donné de charger !
Ârândir sortit son épée et se plaça aux coté d'un autre numenoréen, les epaules se frôlant, les pas synchronisés, un droitier, un gaucher. Certains ayant des arbaletes les chargèrent a ce moment et avançaient la tenant fermement en main.
Sans pretter garde aux cris et aux grognements des barbares, ils avançaient droit devant eux en formation d'attaque, formant 3 lignes legerment incurvées vers l'arriere .les laissant les depasser dans une pagaille qui les caracterise malgrés eux.
" TIREZ!"
Les premiers tireurs envoyèrent leur carreau sur l'unité de defense de Fornost. sur 10 carreaux, 6 atteinrent leur but, transperçant les armures des dunedain.
" TIREZ!"
La deuxiemme salve ne se fit pas attendre, a peine les hommes tombés, la deuxieme ligne de tireurs envoya ses carreaux . De ce temps, les barbares avaient franchis la distance du corps a corps.

comme il etait impossible de continuer a tirer, tous les arbaletriers replacèrent leurs armes sur l'epaule et sortirent leurs épées.
Les binômes se placèrent sur une seule ligne qui s'incurve cette fois vers l'avant. Deux par deux, les numenoréens atteignerent le combat.
Une fois dans la bataille, ce que pouvaient voir les hommes de Lunidel, etaient des soldats dos a dos se protegeant mutuellement et avancant dans le plus profond de la bataille , tuant froidement et methodiquement les defenseurs . Leurs gestes etaient vifs, mais leurs regards etaient d'une concentration et calme epoustouflant.. comme s'ils s'entraînaient sur des soldats de bois. les binômes tournaient sur place, afin que les ennemis n'aient jamais affaire au meme guerrier . Ce qui , en general perturbait sufisemment les combattants qui n'y etaient pas habitués. de plsu ils utilisaient aussi bien leur épée, que leurs pieds, que leur casque pour abattre les defenseurs. une synchronisation parfaite et un lateralisme impeccable rendait une impression "d'hommes a deux têtes et 4 bras" .

Ârândir n'avait qu'une idée en tête : entrer dans la forteresse avant que les humains n'aient l'idée de fermer les portes .
" on s'approche des portes .. on s'approche le plus vite possible messieurs . si ils ferment les portes, nous aurons du mal a les deloger de là avant que l'armé d'Aldarion n'arrive.."



// HRP : ce qui est ecrit en bleu gras est dit en Adunaic (donc imcomprehensible pour tous les autres peuples que ceux de Nùmenor .. Bien sûr il n'est pas impossible de l'apprendre, mais la langue est tres peu connue.)
ce qui est ecrit en noir gras est prononcé en westrain .//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 19 Jan 2008 - 10:58
Le paysage défilait à toute allure. Cela faisait plus d'un jour qu'Halbarad Dunàdan avait quitté le Roi Aldarion et son armée, plus d'un jour qu'il chevauchait dans les vastes plaines qui s'étendent entre Annùminas et Fornost, ne s'accordant qu'un bref sommeil de deux heures tout au plus. Sa première idée était de partir vers le Nord-Est, puisque l'armée d'Arnor marchait dans la direction du Nord. Mais bientôt, il inclina sa course vers l'Est, le plein Est, en direction de Fornost. Le Capitaine savait que c'était la deuxième ville de l'Arnor, et qu'elle pourrait être l'objet d'une attaque soudaine, être utilisée par l'Ennemi comme un avant-poste, dans le but de mener ensuite un assaut contre la Capitale, la grande Annùminas.

Le cheval commençait à se fatiguer, ainsi que son cavalier, quand ils arrivèrent enfin en vue des collines abritant Fornost. Le terrain était inégal et la progression difficile, mais Halbarad ne ménagea pas sa monture, car des cliquetis d'épée et des cris terribles se faisaient entendre au loin, rumeur de la guerre qui avait éclatée.

Quand ces reliefs furent dépassés, le Dunàdan l'aperçut, la grande cité de Fornost. Mais ce qui le frappa, c'était le nombre de combattants qui se trouvaient aux portes. De cette distance, ils ressemblaient à des fourmis, à des points noirs s'emmêlant les uns dans les autres: le combat faisait rage, et quand Aldarion arriverait ici, Fornost serait sûrement tenue contre lui. Halbarad arrivait trop tard. Il descendit tout de même les pentes pour voir la situation d'un peu plus près, afin de quérir le maximum d'information sur l'armée adverse. Ce serait utile à son Roi de savoir à quel genre d'ennemis ils devraient faire face, mais le Dunàdan devait prendre garde de ne pas se faire repérer, sans quoi nulle nouvelle ne parviendrait aux oreilles d'Aldarion.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Sam 19 Jan 2008 - 14:26
C'est alors que le sort s'acharcha contres les défenseurs de fornost. Un tir lointain atteint Lunidel à l'épaule. Le choc et la douleur l'empéchèrent de réagir et il sombra dans l'inconscience... On le fit transporter dans la maison d'un villageois.
Mais sans chef, les hommes de Fornost se battirent sans réfléchir et ne fermèrent pas les portes.
La marée noire des ennemis de l'humanité se déversait dans les rues de la ville.
Fornost était tombé.
***

Lunidel reprit conscience. Il avait mal à l'épaule et se sentait fourbu... Ou était t'il? Une main amicale se posa sur son ventre.

- Ne bougez pas Sir Capitaine. Je suis Geldine, fille de Geld. On vous a apportez ici quand vous avez été blessé.

On frappa à la porte.

- Ouvrez au nom de Malock seigneur de l'Arthedain!

Son sang ne fit qu'un tour, il saisit son épée à coté du lit mais retomba mollement, submergé par l'effort.
Geldine le saisit sous les bras et les traina jusque dans la cave, elle souleva une trappe. Il y avait une petit espace exigu. Elle l'y installa tandis qu'en haut les hommes de Malock déclaraient qu'ils allaient fouiller la maison.
Il était introuvable, mais sur le moment cela ne l'enchanta pas beaucoup... La ville était tombée.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 19 Jan 2008 - 14:48
Halbarad se rapprochait lentement de la mélée, essayant de passer inaperçu en se déplaçant d'un rocher à un autre. Il était descendu de sa monture, qu'il avait attaché à un tronc, à l'abri de tout regard malveillant. et lui-même avait avancé jusqu'à la limite du raisonnable, jusqu'à voir de quelle sorte de guerriers il s'agissait. C'étaient pour la plupart des Hommes qui semblaient corrompus et féroces, ressemblant aux cruels Haradrims, mais vêtus pour la plupart de noir. A leurs côtés combattaient bon nombre de demi-Orques, tous aussi laids les uns que les autres, mais un être apparenté à la race des Orques peut-il ne pas être répugnant? Et cette armée était dirigée par un grand Homme, que ses soldats appelaient Malock. Et au loin dans la plaine se voyait une traînée de poussière, comme si un mystérieux cavalier était parti en hâte de l'endroit où se déroulait la bataille.

En tout cas, les défenseurs de Fornost étaient de moins en moins nombreux, et bientôt ils furent submergés: les troupes ténébreuses s'engouffrèrent dans la Cité, et brûlèrent tout sur leur passage. C'en était assez pour Halbarad, qui repartit en courant bruyamment en direction de son cheval. La dissimulation n'était plus de rigueur, car les soldats noirs étaient trop occupés à leur oeuvre de destruction pour remarquer le Dunàdan. Celui-ci détacha sa monture et repartit vers l'Ouest, vers son Roi, vers ses frères d'armes. Il avait assez d'informations. Fornost était tombé: la tâche de l'armée d'Aldarion serait maintenant très difficile.

*Je dois faire vite pour rejoindre le Roi, et empêcher ainsi que nos ennemis puissent préparer leurs défense à Fornost, se dit Halbarad tandis qu'il chevauchait en une course rapide vers l'Occident.*




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ârandîr
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: numenoréen
- -: 62 ans
- -:

Sam 19 Jan 2008 - 18:18
Aussitot entrés , Ârândir et sa troupe de ruèrent vers les remparts afin de prendre position sur les hauteurs , laissant le reste de l'armé prendre possession de la ville . Ils tuèrent sans mal les archers qui tentaient de s'enfuir.
Ârândir observa un moment les alentours pour verifier que d'autres troupe n'arrivaient pas en renfort..ce qui n'etait pas le cas.. Malgres tout il remarqua une forme indistincte s'eloigner du combat a brides abattues.
-" gardez vos positions, je vais prevenir le chef!"

Il descendit les marches des remparts en vitesse, puis traversa les rues . Il lui sembait l'avoir vu entrer dans un bâtiment vers le centre ville, il s'y precipita a travers les derniers combats . Les barbares achevait tout ce qui leur passait sous les mains.

il entra dans une maison de style gondorien et y trouva quelques officiers de Malock fouillant minutieusement les pieces .

-" J'ai a m'entretenir avec Malock , est il ici ? c'est important ! "[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ârandîr
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: numenoréen
- -: 62 ans
- -:

Lun 21 Jan 2008 - 8:08
Alors qu'il balayait la maison de des yeux , il vit Malock derrière une porte entrouverte . Il s'approcha de lui .

"- Mon unité a pris position sur les remparts , monsieur . Ainsi nous pouvons surveiller l'arrivé d'Aldarion . Cependant, je ne peux apporter aucune assurance a ça, mais j'ai clairement aperçut un cavalier s'eloigner du combat en direction de l'ouest . Je pense qu'il s'agit là d'un espion ou d'un eclaireur, et il etait trop loin pour que nous puissions engager une poursuite quand je l'ai vu. Souhaitez vous que je prepare la defense ? vous avez l'air trop occupé ."


Puis il attendit la reponse de Malock en observant la fouille de la maison. Qui cherchaient ils comme ça? Sans doute un commandant qui se cache depuis le debut du combat.. cela ne l'etonnait guère finalement . Le courage des dunedains laissait a desirer depuis la periode de grande paix . Ceci etant, etait il tellement important qu'il pousse les dirigeants de l'armé a oublier de preparer le prochain combat qui sera tres dur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Lun 21 Jan 2008 - 21:42
Malock regarda Arandir dans les yeux sont regard était terrible.

- Aldarion viendra... Avec ou sans avertissement... Quant au défenses... Je ne vois pas pourquoi il me faudrait vous délégué la tache... J'aurais largement le temps de m'en occuper si des gens comme vous ne passaient pas leur temps à me distraire...

Cet homme semblait assez fier de sa personne et il était essentiel pour Malock de lui faire comprendre qui était le vrai chef.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ârandîr
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: numenoréen
- -: 62 ans
- -:

Mar 22 Jan 2008 - 7:41
Ârândir , tout a fait habitué a ce genre de réaction de la part de ses superieurs , ne fût ni surpris, ni impressioné par le regard et les réflexions de Malock. Il resta donc devant lui , le regard fixant l'un point d'un mur derriere l'homme afin de garder les yeux fixes , ce qui permettait de ne donner ni une impression de defi , ni une impression de peur face a Malock.

" Entendu monsieur, je prend note de ne plus vous deranger , a vos ordres ! je retourne a mon poste si vous le permettez."

Il claqua ses talons et porta son poing a sa poitrine en signe de salut, puis se retourna et sortit de la maison sujette a une fouille acharnée, ebauchant un petit sourire a peine visible.

[i]Ainsi il pense pouvoir nous impressionner ! interressant !... En tout cas j'espere qu'il n'oubliera pas de les organiser.. ses defenses ! Car sinon nous courons tous au massacre ... tssss perdre du temps a rechercher un seul homme alors que des milliers sont sur le point de nous attaquer... strategie pour le moins etonnante . Quand je pense que mon peuple doit encore se soumettre a ce genre de chef... nous avions dix mille fois la possibilité de nous liberer, je ne comprends pas pourquoi nous ne l'avons jamais fait ! Le général a toujours été obtu mais a ce point ... En tout cas je dois faire au mieux pour que les miens et moi ne soyons pas mis en danger par ce chef qui me semble de moins en moins prudent !
(hrp: je précise que tout ceci n'a pas été prononcé, même a voie basse, ce sont ses pensées)

Ârândir traversa la ville a grandes enjambées, puis remontat sur le rempart ou les siens avaient pris position . Ils avaient pris l' initiative de preparer des brasero tous les 2 metres pour les fleches enflammées et un binôme etait partit a la recherche de toutes armes de jets utilisables. et transportable jusqu'a leurs positions.

" Nous allons devoir etre tres tres prudents ! En cas d'echec de cette armée, trouvons le moyen de ne pas nous faire reperer par l'ennemi, peut etre aurons nous le moyen d'en sortir vivants, mais il faudra bien jouer et etre tres subtils.
Messieurs, Nous obeissons aux ordres en nous battant aux cotés de ces barbares .. Je vous rapelle que le général nous a aussi bien precisé de faire attention a nos vies, alors nous obéirons.Au cas ou cette armée chuterai, et quelque chose me dit que cela risque d'être le cas, nous devrons alors nous plier et nous porter prisonniers s'il le faut. compris? "

( hrp : ces phrases ont été dites en Adunaic , comprehensibles seulement par les numenoréens )

Puis il se mit a balayer l'horizon du regard , s'attendant a voir apparaître l'armée d'Aldarion a tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» En Arthedain
» Amélioration de la section RP de l'Arnor
» La faction de l'Eriador

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor-
Sauter vers: