La guerre approche....

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Alira
Voleuse
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 26
Localisation : Loin de tes yeux mais proche de ta bourse
Rôle : Voleuse et frappeuse à poele professionnel

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe noire ou Moriquendi
- -: 667 ans
- -:

Mar 12 Fév 2008 - 17:26
Une lame vola, touchant un archer dans la gorge, une autre alla se planter dans une main empêchant un tir suivit rapidement d'une tête tranchée tombant sur le sol.

Alira se montra au jour, dagues en mains, elle avait suivit Milindë à l'instant où elle le lui avait demandé. Malgrès cela elle ne s'était pas attendu à ce qu'il soit si peu nombreux à aider Mithrandir, ou trop à aider Faegum peut-être. Un assassin fonça sur elle, parant elle enchaina les coups à une cadence folle ; alors que son adversaire chutait deux autres enchainèrent, l'un d'eux lui entailla le bras avant de tomber. Ignorant la blessure qui était légère, l'elfe noire tournoya pour trancher la gorge à son deuxième attaquant.


*ça c'est pour m'avoir empêché de tuer l'elfe !*

Elle ne pouvait nier qu'elle était trop heureuse de pouvoir imaginer ces assassins avec des oreilles pointues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiaeli22.skyrock.com/
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 24
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Mar 12 Fév 2008 - 19:10
Hasharin vola au sol, et Faegum lança une petite piques pour couroné le tout. Et tout de suiet apres des dizaines de personnes émanèrent des toits et des maisons aux alentours. Des archers principalement.Umbre aprtit chercher du renfort...

Hasharin sortit trois sherukens et les envoya sur deux archers plus un homme qui approchiat dangereusement de Mithandir. Il n'avait pas son arc sur lui, ni son arbalète d'ailleurs il allait devoir joué sur ces armes de lancées... Un stylet vola dans la direction d'un archer, celui ci s'écroula lse mains autour de la plaie de son cou.
Oeil-de-Nuit, suata à la gorge d'un homme et lui laboura le torse à coups de pattes, l'homme gisait hurlant au sol... Le loup s'attaqua à un deuxieme assassin, sa vie se termina par une gueule ouverte d'un loup....
Milinde arriva à ce moment là et se jetta dans la bataille. Alira était quand à elle derrière les archers et les egorgeait au fur et à mesure. Hasharin reprit son sabre long, et fonça aux côtés de la femme de Mithrandir... Un bras tomba, suivit d'une dague planté sous le sternum. Cette dague tournoya dans la main de l'assassin, pour ensuite voler dans l'arcade sourcilière d'un autre pauvre homme. le maître assassin, enfonça à deux reprises dans le même individu sa lame.

De sa main libre, le Haradrim alla cherché un sachet de poudre et l'envoya sur deux hommes armés de cimeterre et de masse, cette poudre était en faite de la Nitharite, une substance rendant aveugle immédiatement. Ainsi aveugles les deux hommes ne causaient plus aucun problemes et frappaient dans le vide... Hasharin se retourna et faillit frapper Milinde mais son geste, il le detourna pour achever un homme à terre.

Il tournoya sur lui même, et dans son geste, caché par la noirceur de la nuit et sa cape, il attrapa deux stylets de lancer, qui volèrent droits sur un archer qui se tenait dans le dos de la Voleuse Elfe.

Hasharin frappa du poing gauche, un homme et lui brisa le nez, celui-ci lacha son épée à demie rouillé et reçu un coups de pied, armés d'une botte à pointe, un article du magasin de l'assassin.
* Tres pratique dis donc*

Mithrandir avait l'air d'avoir serieusement bléssé Faegum....


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 27
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Mar 12 Fév 2008 - 19:18
Faegum se releva en titubant... Il tendis sa main devant lui et crispa les doigts... Je fut projeté contre le mur et lachait mon tour mes armes... D'un geste il envoya valser l'épée hors de mon atteinte et fit venir les deux bâtons à lui... Un sourire carnaissier courrut sur son visage...
Il s'approcha, les bâtons tendu me maintenant au mur, lentement passant au travers de l'agitation générale, il ne se souciait plus de rien si ce n'est de moi... il allait enfin pouvoir me faire souffrir se venger... Que lui avais-je fait ? Il fut un temps où il étais bon et sage... mais la folie semblait s'être emparée de lui... Il continua a marcher lentement et moi, j'étais immobiles car incapbles de bouger...

Milindë et Alira se battaient côte à côte et les ennemis tombés à leur côtés... Il y en avait toujours plus... d'ou pouvaient venir tous ses assassins ? Cela n'était pas normal. Hasharin les rejoint et ils formèrent vite un très beau trio de combat, il semblait tous complémentaires, Hasharin lancait des projectiles à tout va, Milindë labourait les corps avec toute sa grace elfique et Alira usant de toute sa maitrise de l'art du vol dépouillait et tuer les ennemis...
Mais Faegum avançait toujours... Milindë sauta devant lui et d'un geste vif du bras armé de l'épée elle le fit reculer car s'il ne l'avait pas fait la tête lui serait tombée des épaules...
Milindë se tenait face à lui... Cela aurait promis d'être un duel titanesque si Faegum n'avait pas frappé Milindë de son bâton pour l'écarter de sa route et ne l'avait pas ainsi envoyé dans un groupe d'assassin ou elle eut fort à faire...Mais cela avait détourné l'attention de Faegum, j'avais ramassé mon épée et tenait un bouclier d'un des assassins je lui lançais mais il partit alros en fumée... Ce n'était pas plus normal que les nombre toujours croissant des ennemis... Je fit venir mon bâton à moi, l'arrachant des mains de faegum, c'était reparti pour un tour...


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 27
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 12:30
L'un des assassins se mis légeremment en retrait du combat, et sorti une sarbacane de sa tunique obscur. Il se demanda alors quelle serait sa cible ? Le mage ? Les combattants... ça y est, il avait fait son choix! posant délicatemment le bout de bois creusé sur ses lèvres, il voulu souffler un coup sec pour que le mortel projectile fasse son oeuvre, mais ce fut du sang et non de l'air qui sortit de sa gorge. Il fit un rapide tour sur lui-même afin de voir d'où provenait l'attaque, lorsqu'il vit un grand homme barbu, vétu de noir et maniant une curieuse arme. Celle-ci était faite de deux lames distinctes d'une éclatante blancheur, et à l'extrêmité de l'une d'elle, coulissa un coeur humain encore chaud. A cette vision, le meurtrier se mis une main à l'emplacement de son organe vital, et compris l'horreur de sa situation. Puis il sombra dans la douleur et il emporta, et avant de rendre son dernier soupir, le souvenir des yeux brillants de haine de Balak le mercenaire.
~~

Tel un vent divin, le sombre guerrier faisait virevolter ses deux lames immaculée, fauchant la vie de ceux qu'ils appelaient les "Sans-âmes". Il bondissait à travers ces hommes de l'Ombre tel un fauve sanguinaire, sectionnant des membres, empalant des corps,mutilant des epsrits par des mots atroces sussurrés à l'oreille des mourants. Les cadavres de Trois assassins jonchaient déjà au sol, victimes de la valse sanglante orchestrée par le mercenaire. Ce dernier parvint à rejoindre ses alliés, le sourire au lèvres. Il n'avait pu cependant éviter quelques blessures pour la plupart bénigne. Il fallait cependant se méfier avec les assassins, car le poison était l'un de leur moyen préféré de donner la mort...

Dites-donc on s'amuse bien ici! Je...

Puis Balak vit alors celui qui était sans nul doute le commanditaire de cette vaste action meurtrière : Faegum.

Je vais porter secours à mon "maître", Silindë ne devrait pas tarder, il vous aidera à contenir les assassins.

A ses mots, il bondit en direction des deux magiciens, éviscérant au passage un assassin trop hardi; il s'en est fallu de peu cependant pour que ce dernier ne le touche avec un étrange poignard aux reflets verdâtres.

Mithrandir...J'espère être digne de mon futur maître... mais comment..; Comment sentir l'Instant sans le chercher ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 947
Age : 28
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 14:05
Silindë courrait vers le lieu des combats, et vit le mage noir contre Mithrandir, Alira et Hasharin en prise avec des tueurs noirs et Milindë aussi.
Morgoth sortit ses deux armes et projeta l'épée d'un assassin pour ensuite lui mettre dans le corps.
Silindë était occupé par le combat de Alira, le collier brillait de mille éclats, se qui signalait que sa partenaire était en bonne santé, de son côté Alira elle n'était pas trés occupé par le collier mais de temps en temps elle le voyait et celui ci brillait de façon irrégulière, comme des battements de coeur.
Silindë avait peur pour elle, les assassins étaient énormément, lui ne peinait pas car ses ennemis n'étaient pas vraiment surentraîné ni habilité à résisté à la douleur et eux n'avaient pas d'armure en véritable argent.
Peu de coups partait sur l'armure, mais ceux qui y arrivait finnissait en rebond avec un retour de lame de la part du Moriquendi.

Il fonça vers Alira et les autres et chargea dans les assassins qui valsèrent sous le choc, Silindë tomba avec mais se releva plus rapidement qu'eux.

-Tout va bien vous trois? Dit ils se retournant vers eux et empalant un assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 27
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 14:28
Balak me rejoignit alors et faegum voulu en profiter pour lui envoyer une bourrasque digne de ce nom je m'interposais alors pour la stopper...

"Balak, c'est une affaire de Mage, et vous n'en êtes pas un..."

Une salve de feu m'empecha de continuer faegum s'en donnais à coeur joie...Aussi nous nous abritâmes dans la vieille bicoque la plus proche qui était d'ailleurs occupée par des assassins.

"Laissez vous aller, battez vous en vous focalisant sur vos adversaires et sur leurs attaques... Il viendra seul et vous ne vous en rendez compte que quand il sera là, c'est la meilleur façon de vous entrainer... Pour vous adaier prenez cette épée... Elle ne me sera pas d'un grand secours"

Je lui tendais l'épée mais je vis les assassins descendre à notre rencontre... je repris donc la lame et chargeais de mon mieux. Je parais le coup de l'un d'eux, puis celui d'un autre en tournant sur moi même...Ma cape virevoltait en tout sens tout comme mon bâton et mon épée qui fauchait les quelques ennemis sur leur passage... je ne vis pas venir l'un de ceux que j'avais jeté à bas. Il s'approcha lentement et m'attaqua par derrière, je me retournais alors, parais son coup d'épée avec mon bâton et traçait avec la chantelame un sillon rougeâtre au niveau de sa gorge...

"Je vous laisse j'ai à faire..."

Dis-je à Balak en lui lançant ma lame et en sortant affronté faegum...

"Tu t'étais caché ?"
"Non pas le moins du monde..."


Il me fonça dessus la lame en avant le morceau restant de son bâton en retrait...Je ne disposais visiblement plus que d'une arme... Je parait de mon bâton son épée mais il enchaina avec un coup haut avec son bâton. Je sortais alors ma dague gagnée en rendant service à la Cité et lui enfoncée dans le côté gauche, en le repoussant... Il trébucha et tomba au sol. Je lui avais surement avec ma dague cassé ou fellé une côte... Mais qu'importe il se releva, la haine au visage...

***


Durant ce temps Milindë continuait sa danse macabre entre les assassins qui semblaient revenir plus nombreux à chaque mort...

"Nous ne pourrons tenir eternellement, des qu'on en elimine un il est remplacé par deux autres... Ce n'est pas TENABLE !"

Elle finit sa phrase en repoussant violemment l'un des assassins sur une groupe de deux autres... Il tombèrent au sol et Milinndë d'un regard mis le feu à leur chair...

Cela suffit, nous ne luttons pas à armes égales...Puis Silindë arriva et se fraya un passage tandis que Balak était parti voir Mithrandir et revenait vers eux...

"Cela peut aller si l'on ommet le fait qu'ils se multiplient plus vite que des lapins cela me semble louche qu'il y est tant d'assassin dans Minas Tirith, ce n'est tout bonnement pas possible... même Balthazar le Noir n'avait pas réuni tant de monde...Cela cache quelque chose, quoiqu'il en soit Silindë, nous devons utiliser les pouvoirs que la nature nous conféra... Nous sommes des Elfes, nous excellons au combat au tir à l'arc, mais ce ne sont pas les seuls atouts dont nous disposons, revelons notre véritable nature, rejetons en arrière pour un temps les frasques qui nous cachent..."

***


Je luttais contre Faegum et son visage me montrait que cet instant il en avait rêvé maintes fois... Cette affaire était une vieille histoire, une vieille histoire de famille elle ne concernait que nous... Faegum avait bien choisi son moment... dans peu de temps la cité serait attaquée... Il nous fallait mettre ses hommes hors course avant sinon ils pourraient tranquilement ouvrir la porte aux ennemis...
Faegum était blessé, moi je ne l'étais pas encore...Il chargea de nouveau semblant peu se soucier de ses blessures... Il enchaîna les coups à une vitesse que je ne lui pensait pas... Il n'arretait pas en alternant tous les coups possibles et imaginables, aussi me blessa-t-il sans difficulté. Il m'entailla le bras droit, fit de même avec la jambe gauche ou qui plus est il planta une dague et failli m'oter le chef si je ne m'étais alros pas bessé promptement... Le combat tournait à mon désavantage. Je profitais de ma position basse pour lui faucher le pied de mon bâton, il l'évita de peu, je me redressais alors, tounrais sur moi-même cachant l'espace d'un instant mes mouvements derrière les plis de ma cape et lui collais mon bâton dans le ventre... Faegum fit alros un vol plané rapide et finit sa course sur le sol se cognant au passage la tête contre l'un de murs...Pour m'assurer qu'il reste bien en plas je fis croitre des flammes autour de lui, des flammes blanches telles que celle que j'avais utilisé contre la Bouche de Sauron... je détournais alors mon regard de lui et me jetais contre quelques assassins. Je les talladais mais en vain, d'autres plus nombreux encore prenaient leur place...Visiblement mon attention était toute portée au combat, mais en vérité elle ne s'était pas relachée des flammes entourant mon oncle...
L'un des assassins à la lame visiblement enduite de poison m'attaqua je le parait à l'aide du bâton de combat que j'avais acheté chez Hasharin, décidemment il avait été fort utile, et dirgieait alros sa lame vers l'un des assassins qui ne la remarqua que bien trop tard, quand elle le traversa de part en part...

"STOP !"

Faegum s'était relevé et les flammes blanches avait disparu... Sa voie avait resonnée étrangement nous arretant tous en cours d'action...

Des archers étaient à présent sur les toits et nous etions tous entouré d'un nombre incalculable d'hommes

"Nous sommes mal barré...Nous n'avons qu'une solution nous battre assez vite pour passer entre les flèches..."

Je chargeais alors l'assassin le plus proche, il nous fallait sortir de ce cercle d'assassin et prendre possessions des maisons où ils se trouvaient... Cette percée pourrait me permettre de mettre faegum hors course, encore fallait il arriver à sortir de la nasse.


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 24
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 16:14
Les assassins entouraient l'assassin de tout les côtés, il planta sa lame dans une gorge, et son poignard dans la clavicule d'un autre... Balak et Morgoth les avaient rejoins... Hasharin était rassuré, car ses deux brutes épaisses étaient vraiment balaises...
Hasharin touna sur lui même et planta son katana et son tanto dans un seul et même corps... L'homme s'écroula...
Naturellement toutes les lames, que portaient le suderon étaient enduites de poison, donc à la moindre eraflure la personne mourait.

Alira, Milinde, Morgoth,Balak et Mithrandir se retrouvèrent encerclé de toute part. Le mage fonça en ordonnant qu'on rentre dans une maison... Hashain rentra son Tanto, et saisi son sabre à deux mains. Cette arme lui avaient maintes fois sauvé la vie. Hasharin commença une danse mortelle, parmis les assassins, des membres tombaient, une lame érafla la cuisse de l'assassin, il espérait que rien n'avait été appliqué dessus. Pour se venger il trancha la tête de l'homme.

La porte de la maison la plus proche se trouvait à moins d'une dizaine de mètre, un homme en sorti, Apparement il y avait quelques archers sur le toit. Une flèches vola et alla se planté dans l'adversaire d'Hasharin. Il en tua encore un adversaire et fit un bond pour atterir dans la maison. Oeil-de-Nuit arriva à sa suite, apres avoir dechiqueté un bras. Les deux amis montèrent rapidement, et sortir discretement sur le toit, il y avait 4 hommes, Hasharin chuchota quelques choses au loup, et celui-ci partit sur la droite.Hasharin sortit deux Shirukens et les envoya sur l'archer à gauche de celui du loup, et les deux archer s'écroulèrent. Les deux autres se retournèrent lacherent leurs arcs et dégainerent une lame, et l'autre sortit deux massues ornée de pointe d'acier. Hasharin chargea l'homme équipé d'une épée et para un coup assez simplement, et entailla la cuisse pivota sur lui même et enfonca son sabre dans les cotes, ce qui perfora les poumons, l'homme s'écroula. Pendant ce temps, l'autre archer se dirigea dans mon dos, il frappam ais j'eus le temps d'esquiver d'un bond sur le côté, Et à ce moment là, le loup mordit le mollet, l'homme plia le genou et jetta un regard de pitié vers Hasharin, et il eut la tête tranchée...

"Milinde, Alira, Morgoth,Balak, Mithrandir rentrez vite"
cria depuis le toit Hasharin...
IL récupéra ses deux armes planté dans le corps du premier archer...


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Alira
Voleuse
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 26
Localisation : Loin de tes yeux mais proche de ta bourse
Rôle : Voleuse et frappeuse à poele professionnel

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe noire ou Moriquendi
- -: 667 ans
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 17:44
Dos à dos, les deux femmes livraiant un combat sans merci. L'elfe noire dansait de gorge en gorge, remerciant les valars de l'arrivée de Balak et de Silindë mais ça ne suffirait jamais...

"_ Des lapins ! Tu parles ! Euh au moins on peut les manger, ces hommes ne sont pas mieux que des rats puants ! Mais je suis dacord, nous ne tiendrons jamais à ce rythme là !"

Une tête tomba, dans une feinte contre son adversaire un autre assassin en chutant la poussa violement au sol, dans une roulade elle se releva... au milieu de plusieurs assassins. Silindë et les autres étaient trop loin d'elle pour l'aider et ses ennemis la firent reculer contre un mur. Alira était coincée. Les assassins en demi cercle autour d'elle la jugèrent avec un sourire narquois, elle leur renvoya un regard glacial, les défiant de s'approcher. L'un d'eux quitta le groupe pour s'approcher d'elle épée levée avant de lever les yeux alors qu'une voix résonnait dans les étages...

"Milinde, Alira, Morgoth,Balak, Mithrandir rentrez vite" cria depuis le toit Hasharin...

L'assassin rabaissa les yeux vers la voleuse.

"_Alors ma belle on se sent seule ?"

Furieuse, une de ses mains se porta dans son dos pour en sortir un petit poignard qui vola à une vitesse folle vers la gorge de l'homme qui venait de parler.

"Ca t'apprendra à poser des questions idiotes." Ses yeux de nuits firent le tour du cercle d'ennemis en face d'elle, les regardant avec orgueuil et fierté. "Quelqu'un d'autre d'intéressé ?"

Les assassins se regardèrent entre eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiaeli22.skyrock.com/
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 27
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 18:35
Pendant le regard emplie de questions qu'ils se jetèrent un vacarme pas possible se fit entendre dans la maison... Puis alors que les assassins se rapprochaient de nouveau d'Alira, une énrome comode fut envoyée par la fenêtre au passage élargie par une bonne onde de choc de nature magique... La commode s'écrasa avec un bruit assourdissant sur une partie du groupe... Milindë lança une corde à Alira pour que celle-ci grimpe...
Hasharin avait tué tous les assassins de la bicoque, mais étrangement Milindë constat qu'une dizaine était encore présent dans la maison...C'était vraiment étrange... Elle accrocha la corde et se lança dans la lutte. Elle s'accrocga à une main à un poutre en hauteur et se rétablie sur ses deux pieds, sur la poutre... Mais elle avait oublié un détail, la maison était loin d'être en bonne état... Et elle s'en rendit compte quand elle se mit à courir sur la poutre et que celle-ci craqua sinistrement...
Elle sauta donc et dans sa chute s'arrangea pour trancher trois têtes...

"Plus que sept"

Se dit-elle mais déjà 5 hommes montèrent par l'escalier et entrèrent dans la pièce...

"Ralch !"

Jura-t-elle avant de se lancer de nouveau dans un furieux coprs à corps...

***


J'avais profité de l'agitation générale pour entrer dans une des autres barraques... Je profitais aussi de la lumière incertaine et de ma cape pour me faufiler discretement sur le toit... Il y avait sur celui-ci cinq assassins trop occupés à tirer des flêches à tout va pour se rendre compte qu'il y avait un personne de trop sur le toît... Balak avait mon épée, je ne disposais plus alors que de mon bâton et de mes deux dagues... Je m'approchais alors en silence reflechissant à comment les avoir rapidement... Je me baissais alors... fauchais deux pieds, me relevais en tournant, frappais de mon bâton l'un des hommes et assenait un coup de poing au dernier les faisant tomber... Cependant je fut étoné, il me semblait avoir vu cinq hommes sur le toîts. Je compris mon erreur, l'un des assassins m'avait vu et avait fait en sorte de passer derrière moi pendant que je fauhais les autres... Il m'étranglais me tenant par le dos...Je n'avais aucune prise sur lui, aussi je décidais de tenter une manoeuvre risquée mais qui devrait s'averer payante... Je me pechais en avant, l'homme se retrouva alors sur mon dos...Mais je continuais a me pencher pour effectuer une roulade au sol, roulant en vérité sur celui qui me tenait, nous étions arrivé au bord du toît et il m'avait laché, aussi il chuta en abs dans la rue. Mais moi aussi je continuais ma trajectoire dépassant le bord du toît... Je parvins néanmoins à ma rattraper à la goutière et à me hisser sur le toît... Mais déjà celui-ci était investi d'autres hommes... Hasharin sur le toit voisin envoya quelques Shirukens qui les ateignirent et je finis alors le dernier en lui frappant violement la tête avec mon bâton ce qui eu pour effet de le faire lui aussi tomber du toît... Je ne l'avais aps vu mais Hasharin m'avais aussi envoyé une corde... Je la rammassais, l'attachais à le cheminée et descendis du toît... En effet a peine arrivé en bas, la corde fut coupée par une troup ayant de nouveau investit la haut de la barraque...

***


Milindë continuait à batailler fermement, elle appela Hasharin pour qu'il descende l'aider à tuer ceux qui restaient et à bloquer la porte...
Elle parvint à repousser l'un des hommes et ferma alros la porte plaçant à la va vite ue table devant...Elle retourna à la fenêtre pour voir où en était Alira...

***


"Faegum, montre toi..."
"Je ne suis pas caché..."


Il était derrière moi, la haine déformait son visage... Il tenta de me poignarder.

"Tu n'a pas appris la leçon ? Le Mithril."

Je frappais alors une nouvelle fois mon oncle au visage avec mon bâton l'envoya de paître plus loin. Je fit de nouveau apparaitre des flammes blanches et faegum sembla se ratatiner dans cette "prison". Puis lentement il se redressa et le feu sembla exploser projetant des cristaux solides assez gros... La déflagration m'envoya contre un mur me rappelant le jour où un troll m'avait frappé me projetant contre un mur...Les méandres de l'inconscient me saisir puis se fut le noir total... Cependant mon corps se leva et fonça sur Faegum surpris... je me reveillais debout luttant contre lui environné par une lueur blanche. D'^ù venait-elle je l'ignorais mais elle me rappela la lueur environnnant les elfes qui revelaient leur nature.


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 24
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 19:08
Hasharin parvint à aider Mithrandir depuis l'autre toit, il envoya quelques armes et enfin une corde, puis Milinde demanda de l'aide, Hasharin courut dans l'escalier sauta quatres marches pour atterir sur un homme et en decapité un autre. Avec Milinde ils parvinrent à fermer la porte et la bloquer à l'aide d'un meuble, l'assassin se retourna, para un coups et frappa sur le coté mais son coup fut devier, et enfin il parvint à lui trancher le bras porteur de l'épée, et put ainsi lui enfoncer son katana en pleine poitrine. IL restait 3 hommes Milinde en avait abattu un autre. Enfin il en tua un autre, et avant que son corps touche le sol la femme du Mage en avait tué un autre.
Plus personne n'était present.
"-Bien et maintenant?."


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Alira
Voleuse
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 26
Localisation : Loin de tes yeux mais proche de ta bourse
Rôle : Voleuse et frappeuse à poele professionnel

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe noire ou Moriquendi
- -: 667 ans
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 19:15
Attrapant la corde elle rangea ses dagues et commença à s'y hisser, un des survivants de la commode volante lui attrapa la cheville. Envoyant son autre pied dans sa tête elle recommença son assenssion jusqu'au toit. Acceptant la main de Milindë elle s'agenouilla sur le bord du toits et détacha la corde alors qu'un homme y grimpait à sa suite, l'imbécile s'écrasa au sol.

"_Maintenant tu trouve quelque chose à lancer et tu vise ceux qui restent en bas, demande a Milindë si elle n'a pas une autre commode sous la main."

Alliant le geste à la parole elle envoya une de ses courtes lames dans l'oeil d'un assassin qui se tenait derrière Balak.

//Concours de lancer de meuble !//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiaeli22.skyrock.com/
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 27
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 19:29
"Maintenant... Et bien j'ai juste envie de dire que nous sommes dans de salles draps, dans l'un des quartiers de la Cité ou personne ne passe pas même la milice avec un troup d'assassi sortit d'on ne sais où et avec cet abruti de Faegum qui affronte Mithrandir..."

Elle sembmait étrange... Un mélange d'hystérie de colère ou de je ne sais quoi...
Elle saisit une chaise et la lança dans la rue en bas...
Puis se rendant compte que les assassin frappaient à la porte avec force et que d'autres avaient disposer une echelle elle se tourna vers ses amis...

"Defendez la porte, prendre la maison n'était peut-être pas une si bonne idée car nous sommes bloqués et ils arrivent des deux côtés"

Elle fit alros preuve de toute l'agilité possible et se tint sur le haut de l'echelle... se batant avec tous les assassins arrivant dessus...

***


J'en avais assez de Faegum et de ce duel, aussi je l'envoyais encore une fois de plus valdinguer plus loin mais cette fois-ci ne me contentant aps de cette attaque je lui fit décrire une trajctoire se resumant simplement, de mur en mur... Il avait perdu son épée au court du premier heurt et son fragment de bâton ne lui était aps d'un grand secours... Il heurta donc plusieurs murs de maison et sa tête était recouverte de sang. Mais je n'en avais pas fini avec lui... Je le laissais au sol mais ne lui laissait pas le temps d'agir... Les flammes l'entourèrent de nouveau mais de beaucoup plus près...Il parvont néanmoins à les faire disparaitre. Il s'avança en titubant, mais je décrivit alors un large mouvement de bas et mon bâton lui frappa la tempe... Il effectua un vol planait qui finit dans la maison que les assassins avaient enflammé.
Un cri se fit entendre, tous les assassins se tournèrent vers la Maison...Faegum en sortit se tenant le visage dans les mains... Il partit en courant mais ces assassins eux restèrent... et je fus vite encerclé...

//Pas con comme concours, lancée de commode volante...
Je vous laisse encore poster, d'ici quelques postes on pourra clore le sujet.//


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 27
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Mer 13 Fév 2008 - 20:47
Trop nombreux...

les adversaires de la troupe affluaient, et ils étaient pris au piège comme des rats. Les assassins s'engouffraient dans la maison par les deux différentes portes, et leur nombre ne semblait pas décroître.

Il faut les bloquer au niveau des portes! ils ne doivent pas avoir assez d'espace pour entrer à plus de deux!

A ces mots, le mercenaire bondit sur trois assassins qui venaient à peine d'entrer dans l'édifice. Tous ces meurtriers, fils prodigue de la vénalité, pourritures infects, bubons de cruauté, inspiraient un profond dégoût à Balak, pour les raisons qu'il avait lui-même évoqué à Vhenom, un homme de la même profession mais bien plus honorable et sans doute plus talentueux que ces Sans-âmes.
Une fois être arrivé au contact de ces hommes sans vertu, Balak compris qu'il n'avait pas affaire aux débutants qu'il avait affronté jusqu'à maintenant. Ceux-ci étaient parvenus à esquiver ses coups, et s'apprétaient à contre-attaquer. Balak voulu se concentrer, posé son esprit pour saisir "l'Instant" , ce moment précis où les adversaires du mercenaire seraient sans défense, ne fut-ce que lors d'une dixième de seconde. Mais le magicien avait été clair, il ne fallait pas analyser la situation mais se laisser guider par son instinct. L'Instant viendrait à lui, naturellement, sans que son esprit n'ai besoin de le "comprendre".

Im...Impossible.

Sans l'Instant, Balak avait bien plus de mal à affronter ses adversaires, car il les savais au sommet de leur art. Ces puanteurs humaines virevoltaient et leurs étranges lames recourbés parvinrent presque à entailler les chairs du mercenaire. Balak parvenait à les contenir, mais aucune occasion de frapper ne s'offraient à lui. Ils étaient tout trois d'une synchronisation parfaite, et le mercenaire salua mentalement leurs aptitudes. Soudain, une vive douleur à l'épaule le fit grimacer. Il parvint toutefois à rendre le coup à son adversaire, qui semblait aussi entraîner à supporter la douleur que le mercenaire. Puis un deuxième coup, venant du second adversaire vint entailler la peau dure et scarifiée du guerrier. Alors il compris...

Une formation à trois, trois coup de plus en plus violents, le troisième mortel...évidemment.

En effet, le coup du troisième assassins vint par la droite, par un léger angle mort laissé par les deux précédents assauts.

Je n'aurais pas... le temps... de réagir...

La lame siffla, brisant l'air de sa pointe retournée, pour aller se ficher dans le corps du mercenaire.

Non...Je ne veux...pas...

La lame fut si proche de sa cible que le combattant de l'ombre dégustait déjà sa victoire, inéductable.

!!!!MOURIR!!!!

Le poignard finit enfin sa course effrennée, saississant la vie du guerrier aux frusques noires. Ou du moins elle aurait du la saisir, mais il n'y avait à cet endroit qu'un vide total. Eberlué, l'assassin regarda autour de lui, et découvrit avec horreur que les têtes de ses deux compagnons volaient dans les cieux, séparés de leur corps fin et athlétique. Puis il se senti soudainement...manquant, comme si son être n'était pas entier. Puis son bras, sa jambe et enfin son torse tombèrent sur le sol, vestige d'une vie de crimes et de meurtres.
Cette fois-ci, Balak avait ressenti une extase trois fois superieur à celle qui l'avait emporté lors du combat contre Amouth. Le Voile de son âme qui séparait son corps de son esprit ne s'était pas seulement déchiré, il avait volé en éclat. Il ne ressentait plus rien, son regard ne dévoilait qu'un vide absolu; Il ne parlait plus car les mots lui semblèrent une vulgarité à l'encontre de l'état de grâce. A vrai dire, il n'était plus vraiment "humain". C'est ainsi qu'une nouvelle fois, Balak céda au terrifiant héritage de son aïeul...

L'Uniquat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 947
Age : 28
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Jeu 14 Fév 2008 - 16:27
Morgoth avait vu les autres rentré dans les maison mais lui n'y rentra pas, il était comme en transe dans son combat, rien ne le touchait, tout ricochait sur son armure de plaque et de maille, celle ci paraissait plus sombre que d'habitude au fur et à mesure qu'il tuait, son épée bien sur devenait de plus en plus rougeoyante au fur et à mesure qu'il tranchait, mais son regard perdait de sa couleur au fur et à mesure qu'il perçait , son autre épée était tomber par terre car il préférait combattre d'une seul main et pouvoir attrapé ses adversaires avec l'autre.
Son esprit était concentré sur deux chose à la fois, Alira et le combat, mais en vérité c'était combattre pour Alira, son âme sombrait dans une folie meurtrière comme on pouvait avoir l'habitude de l'elfe immonde qu'il était, mais en vérité il n'avait peut être pas tant changer que sa, un petit moment de répits fut accordé au Moriquendi qui commençait à être ankylosé. Il aperçut le combat entre les mages, et Feagum commencer à fuir et il décida d'intervenir :

-FAEGUM!!!!!!!!! Tu ne pourra pas t'échapper, je suis là...je suis en toi!!!

*Tu ne peut plus t'échapper, tu ne peut plus t'échapper, tu n'a pas de fuite, TOMBE!!!*

Faegum ne s'attendait pas à se qu'un autre puisse l'attaquer magiquement, et surtout mentalement et ne s'était pas protégé de cela, la douleur fut atroce et irrégulière se qui amplifiait la chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 27
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Jeu 14 Fév 2008 - 22:02
Mais Faegum tint bon et se défendit tant et si bien que cette fois ce fut Silindë qui epprouva une intense douleur, Faegum disparu alors dans l'ombre de la nuit, hors de toute atteinte... Qui était donc Faegum pour pouvoir lutter ainsi contre un Elfe de seconde génération ? La question bien que fort interessante n'était pas la principale de l'instant...Comment se débarasser de ses hommes...
La réponse apparut claire à mon esprit, fini de jouer...
Je lançais à l'encontre de mes ennemis une bourrasque enflammée qui eu tôt fait de défaire le cercle m'entourant...

Je vis alors Milindë se battant en haut d'une echelle.
A ce rythme elle serait débordé... Il fallait que je les rejoigne dans la barraque pour que nous y tenions une bonne fois pour toute...
Tous les assassin s'étaient détournés de moi et se concentraient sur un but, la maison...
Il me fut donc aisée de recuperer la corde que Hasharin m'avait envoyé et de reinvestir une maison délaissée par ces infâmes occupants trop occupé à atteindre leur objectif, tuer les resistants de la maison.
Je montait alors sur le toit, fis un noeud coulant à la corde et la lançais... Elle s'accrocha à la cheminée de la maison où tous luttaient...Je m'élançais alors, ayant oublié un détail, le pignon de la maison. Je serais les dents et heurtaient celui-ci. Puis j'escaladais la corde, me voila sur le toit... Je regardais alors attentivement l'echelle, la fenêtre et Milindë. Je sifflais un coup sec, elle regarda en haut, fit un bond en arrière pour atteindre le renfoncement de la fenêtr et elle poussa l'echelle en arrière... Je sautais alors et elle me rattrapa... Je m'accorchais au rebord et elle m'aida à remonter tandis que les assassins ramenaient l'echelle... J'étais dans la maison...

//Cours mais peu de temps//


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Vhenom
Assassin
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 23
Localisation : Quelque part entre ici et là
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Mi-homme, mi-elfe noir
- -: 26 ans
- -:

Jeu 14 Fév 2008 - 23:44
//HRP\\ Deux heures de lecture pour écrire un post qui me prendra dix minutes! //HRP\\

Tout s'était déroulé si vite... Vhenom n'avait pas vraiment eu le temps de réagir avant l'arrivée des assassins. N'ayant pas encore eu le temps de passer chez son maître pour s'équiper, il n'avait sur lui que son poignard. Avant que Millindë et Alira n'arrivent, il se jeta dans la mêlée, coupa plusieurs têtes, para quelques attaques et évita beaucoup de coups. Puis un assassin plus grand que les autres arriva.

- C'était évident. Pourquoi est-ce que c'est toujours à moi que ça arrive, ce genre de truc?

Vhenom attaqua l'homme, courant le plus vite possible et le plaquant au sol. Il éleva sa lame, mais l'autre fut plus rapide. Il lui asséna un furieux coup de poing dans le ventre, le faisant basculer. Celui-ci tenta de reprendre son souffle et de s'éloigner, mais en vain. Il bloqua difficilement le coup de son adversaire et esquiva le suivant, mais il savait que la fin était proche. C'était bête. Son premier combat aux côtés de son maître, et il allait mourir ainsi, après seulement quelques minutes. Mais c'est alors que Millindë arriva. L'homme tourna la tête une fraction de seconde, ce qui donna à Vhenom l'occasion qu'il n'aurait plus. Il se releva d'un bond, courut derrière son ennemi et, lorsque celui-ci se retourna, il était trop tard. Une lame lui traversait l'estomac en montant, perforant le poumon droit. Puis Alira vint. Vhenom ne connaissait pas tous ces personnages, mais il appréciait leur aide. Il décida de s'éloigner du combat et de se faire oublier de ses adversaires, ainsi que de ses amis. Cela faisait partie du plan. Il alla se cacher dans une maison, avant que celle-ci ne fut envahie par les assassins. Mais ceux-ci y mirent le feu, l'obligeant à changer de cachette. Il sortit discrètement et s'en alla en direction d'une autre demeure. Alors Balak et Silindë arrivèrent. Ils se jetèrent au combat, épaulant Hasharin. Vhenom suivit toute l'action, éliminant tous les archers qu'il pouvait, tentant de faire sa part dans cette bataille. Puis il entendit Balak dire qu'il s'amusait. Vhenom approuva intérieurement. Ensuite, ses alliés prirent la maison. Vhenom ne descendit pas tout de suite des toits pour aller les aider. Il resta plutôt en haut, tuant les archers et les assassins se trouvant sur son passage. Lorsqu'il arriva sur le toit de la maison voisine à celle où ses amis étaient réfugiés, il descendit les escaliers. Quand il arriva au bas des marches, plusieurs mercenaires gardaient la porte. Se camouflant dans l'ombre, il dégaina son arme. Il sortit soudainement de sa cachette et s'approcha des hommes.

- Bonjour, messieurs.

Puis il entama une danse meurtrière. Il fit un tour sur lui-même, s'approchant des hommes, et tranchant la tête du premier. Se penchant souplement pour éviter le coup du second, il ramassa la tête de son défunt adversaire et la lança en direction des autres. Le sang giclant les aveugla un instant. L'assassin en profita pour plonger et planter son poignard dans le coeur de l'un d'eux. Ses confrères se remirent rapidement, mais il était déjà trop tard pour le plus grand d'entre eux, dont l'épée ne tenait pas grâce à sa poigne, mais bien grâce à sa poitrine. Les deux derniers prirent peur mais restèrent tout de même. Il se dirigèrent d'un pas incertain vers Vhenom, mais celui-ci fit une manoeuvre risquée, mais Ô combien efficace. Il projeta son arme en direction du bras droit de l'homme le plus près, celui qui tenait l'arme. La lame attint son but de justesse. Le mercenaire échappa son épée, qui alla se planter dans son pied. Il poussa un hurlement de douleur et recula, accrochant son frère d'armes au passage. Celui-ci bascula sous le coup et son arme lui échappa également des mains. Il tomba par terre, écrasé sous la masse de son compagnon. Vhenom récupéra son poignard, acheva le premier homme et repoussa le deuxième, lui intimant de reprendre son épée. Ce qu'il fit. Mais malheureusement pour lui, ce ne fut pas suffisant. Il ne vit pas le coup venir et, lorsqu'il réagit, Vhenom était déjà sortit de la maison, laissant l'homme à la tête coupée là où il était. Il courut le long du mur extérieur de la maison, faisant bien attention de rester dans l'ombre, et repéra le bâtiment où étaient réfugiés ses collègues et alliés. Alors qu'il allait pénétrer à l'intérieur par une fenêtre cachée, il vit Silindë au milieu d'un groupe d'ennemis, se tenant la tête sous l'effet d'une douleur inconnue. N'écoutant que son courage, Vhenom s'élança à son secours. Il courut, sauta par-dessus plusieurs corps étendus au sol, et plongea parmis les adversaires de Silindë. Un bras tomba, une tête vola, un homme cria. C'était le chaos. Les assassins avaient été pris par surprise et étaient totalement désorganisés. Vhenom au coeur de la mêlée distribuait mort et douleur à ces hommes sans scrupule. Ses mouvements fluides ressemblaient à une danse, mais n'importe qui qui l'observerait saurait que ses mouvements étaient tous calculés à l'avance. L'homme encapuchonné lança encore quelques attaques, fauchant deux ou trois adversaires, et prit Silindë par le bras. Frappant tout ce qui bougeait, il courut au milieu des ennemis. Une épée lui entailla le bras gauche. N'ayant pas suivi d'entraînement pour résister à la douleur, Vhenom fit de gros efforts pour ne pas crier et continuer sa course folle. Puis une autre lame le blessa à la jambe. Cette fois, la douleur lui paru insupportable. S'arrêtant, l'assassin évita de justesse un coup, serrant les dents pour contenir la sensation. Puis, poussant un cri de rage, il contre-attaqua avec un série de coups rapides et meurtriers. Deux hommes s'écroulèrent. Un autre se prit les pieds dans leur corps et tomba face contre terre. Profitant de ce court répit, Vhenom repartit. Il tenait toujours Silindë, mais celui-ci semblait se remettre lentement. Lorsqu'il arriva enfin devant la maison, l'assassin se dirigea vers son côté. Quatre mercenaires le poursuivaient. Il ne s'arrêta cependant pas et passa devant la corde de Mithrandir. Stoppant brusquement sa course, il se mit à escalader le mur d'un seul bras, sans lâcher son poignard ni l'homme qu'il transportait. Jetant un bref regarda à son visage, il lui trouva un petit air de ressemblance avec lui-même. Il ne savait cependant pas que Silindë était un elfe noir. Arrivé presque en haut de la corde, Vhenom vit que les assassins commençaient à grimper à sa suite. N'ayant plus le choix, il changea son arme de main et coupa la corde sous lui. Les idiots s'écrasèrent au sol, s'empilant un par-dessus l'autre. Puis il se retourna et reprit son poignard dans la main qui escaladait.

- Mithrandir! Balak! N'importe qui! Aidez-moi! Je suis comme qui dirait dans de beaux draps!

Espérant que quelqu'un l'entende, il continua son ascension.

//HRP\\ Bon, après révision, peut-être un peu plus que dix minutes... //HRP\\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorn.forums-actifs.com
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 27
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Ven 15 Fév 2008 - 11:34
En réponse à la demande de l'assassin, une énorme gerbe de sang s'étala sur le mur à quelques pouces de lui. Un cadavre d'assassin démembré gisait au sol, les jambes retournées et la têtes bancale, bientôt rejoint par un autre hommes de l'Ombre qui tentait de s'accrocher stupidement à la vie en appliquant ses mains sur les viscères qui lui sortaient de l'estomac. Son regard était empli de terreur, car ce qu'il avait vu ne pouvait être... "humain". Il s'écroula alors comme un vulgaire sac de viande, et laissa ses organes internes décorés le plancher de la demeure.
C'était l'incompréhension totale ppour les assassins qui affrontaient le diable noir, cet homme dont le corps semblait résister à tous les coups qu'on lui infligeait. Il avait déjà été percé par une dizaine d'ustensiles diverses servant tous à engendrer une mort atroce, et plus d'une fois des armes étaient restés fichés dans son corps. Mais à chaque fois, le guerrier à la lame Blanche s'arrachait ces lames comme s'il s'agissait d'insignifiantes échardes. Et dès que son arme étrange à deux lames était recouverte de sang, elle semblait briller plus intensément, et les blessures apparus quelques secondes auparavant n'étaient plus que de simples égratinures.
Mais le plus impressionnant restait la vitesse de réaction du mercenaire. Il se battait avec une férocité sans égale, mais il ne semblait ne ressentir qu'un vide absolue malgré tous ces évènements tant ses yeux étaient froids et vides. Plusieurs assassins de troisième zone se sont d'ailleurs arrêtés quelques secondes, paralysés par ces yeux pénétrants... pour la dernière fois de leur vie. Cet homme semblait être à plusieurs endroits à la fois, et pourtant, tous les guerriers de l'ombre auraient pu jurer ne pas l'avoir vu se déplacer durant au cours de l'affrontement.
Tout à coup le mercenaire cessa le combat, et se contenta quelques coup de bottes, renouvellant un espace libre d'environ un mètre et demi autour de lui. Puis il regarda su sol, perdant alors toute combativité. Intrigués par cet adversaire hors-norme, les assassins jetèrent également un oeil sous leurs pieds. Lorsqu'ils eurent compris ce qui reposais à leurs pieds, beacoup reculèrent, presque apeurés. Sur le sol, parfois légeremment effacé par les corps gisant, mais écrit assez distinctement en lettres de sang pour être compris, une phrase trônait sous les pieds du mercenaire.

NIRRENRAUG EST A MOI

Connaissant la provenance de ces mots, deux ou trois assassins prirent la fuite mais la majorité des meutriers voulurent retourner au combat. Ainsi, le corps à corps repris dans toute sa bestialité infâme, et le mercenaire ne quittait plus l'état de grâce, était investi de la puissance de l'Uniquat depuis plusieurs minutes déjà. Si il avait eu conscience de ses actes, il aurait tout fait pour arrêter ça, car il avait déjà payé un si lourd tribut pour n'avoir été qu'Un durant de courtes secondes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 27
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Ven 15 Fév 2008 - 13:03
Lorsque Vhenom appela un bras apparut à la fenêtre et l'attrapa par le col... tandis qu'un second bras saisissait Silindë.
Milindë et moi les remontâmes dans la maison. A peine cela fut-il fait que je retournais dans le combat... Balak avait visiblement atteint son but, mais il fallait se mefier pour qu'il apprennne aussi à contrôler son état... Car ce que je ne lui avais pas dit, c'est que lorsqu'il atteignait cet état il était probable qu'il perde tout contrôle de lui-même et qu'il ne devienne qu'un machine à tuer. Je me battais donc à ses côtés, je n'avait toujours pas récupéré mon épée mais je vit qu'il avait atteint ce qu'il appelait l'Uniquat sans celle-ci... Elle était rangée dans le fourreau du mercenaire... Aussi lors de l'un des ses mouvements faucheurs de vie, je saisissait Chantelame la sortant de l'endroit ou il avait rangé la lame que je lui avais confié...Le Combat fut mémorable...La Chantelame et ses capacités me dépassaient, j'en avais acquise quelques une mais j'étais loin de toute les avoirs... A mes côtés, Balak excellait tout autant... Il se battait comme une bête... les cadavres s'empilaient autour de lui...
Mais cela était dangereux, il fallait rappeler à lui sa conscience sans pour autant briser l'Uniquat

"Balak, n'oubliez pas qui vous êtes, vous devez avir conscience de l'Uniquat pour controler votre don, sa manifestation se fait par l'inconscient mais la consicence doit se manifester egalement, vers la fin de l'aquisition de l'Instant, ne l'oubliez pas..."

De son côté Milindë se battait elle aussi, au niveau de la porte, elle avait cédée et il devenait alors necessaire de défendre son accès. Aussi ne se contenta-t-elle pas de sa lame, elle saisit celle d'un des assassins et faucha alors deux fois plus de vies...Dans quel état serions nous, si nous arrivions à nous en tirer, pour la bataille contre les Haradrims ?
La queston ne nous efflera pas l'esprit déjà très occupé à la gestion des multiples et divers combats...
Milindë fit également usage de Magie pour enflammer littéralement certains hommes... mais elle se rendit compte du danger d'un incendie dans cette maison déjà abimée, lorsqu'elle entendit un bruit retentissant signifiant que la maison que les assassins avaient brûlé était tombée...
Alors elle oeuvra différement n'hesitant pas à foudroyer ces adversaires... Je fis alors de même et les hommes continuèrent à tomber, nous vîmes que la tendance commencait à s'inverser, les assassins ne nous débordaient plus, ils étaitent encore nombreux mais on sentait quand il se battaient que le coeur n'y était plus et qu'ils commençaient à craindre pour leur vie... Cependant cela était étrange, il ne pouvait y avoir eu tant d'assassin dans la Cité et qui plus est, des corps dans la rue, il ne restait quasiment rien... La plupart avaient disparu...

//Message un peu plus court que les anciens, je suis au CDI de mon lycée...On va pas tarder à conclure, prenez en compte dans vos message que le nombre d'assassin reduit de amnière significative...//


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Alira
Voleuse
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 26
Localisation : Loin de tes yeux mais proche de ta bourse
Rôle : Voleuse et frappeuse à poele professionnel

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe noire ou Moriquendi
- -: 667 ans
- -:

Ven 15 Fév 2008 - 17:45
Alira lanca son dernière poignard (le dernier niché dans son corset), qui atteigna sa cible en plein coeur. Se lançant à son tour dans une danse funèbre elle taillada la chaire sans s'arrêter et sans remarquer son pendentif briller de milles feux. Des trainées d'ombre semblaient suivre ses lames, ses yeux s'étaient curieusement assombris et une aura meurtirère l'entourait. Les cadavres s'écroulaient un par un à ses pieds et le nombre d'assassins décroissaient enfin. Ils ressortiraient peut-être vivant finallement. Son regard se posa un instant sur Silindë, elle devrait survivre, pour lui, peur eux...

//très court mais pas le temps de faire plus//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiaeli22.skyrock.com/
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 24
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Ven 15 Fév 2008 - 20:17
Hasharin envoya une table basse par la fenetre, elle frappa un assassin en haut de l'echelle, et le fit basculer, il emporta dans sa chute deux autres hommes. Un seul mourut, avec une lame de son camarade planté dans le bas du ventre. Les deux hommes entreprirent par la suite de rentrée par la porte comme leurs confrères, a présent il ne restait qu'un seul assassin désirant rentrer par l'echelle. Hasharin sabre en main, car il n'avait pas de meuble pratique à lancer, il attendait l'homme, arme à la main ,et quand celui ci surgit, il le vit armé dans une main d'une épée et dans l'autre un poignard, il se battait donc de face, quand à Hasharin qui se presenta de profil reduisant l'espece accessible par les lames de l'adversaire. L'assassin s'avança et tenta un coup d'épée mais il fut dévié par les coups du maître, alors il pensa pouvoir planté son poignard, mais Hasharin pivota sur lui même en repoussant l'épée, en presentant son dos un instant qui aurait lui être fatidique, et se baissa, sa cape cachant son mouvement, il degaina un poignard et le planta dans la cuisse, mais l'homme ne parut pas le sentir alors Hasharin le balaya du pied et l'homme se retrouva à terre, pointant vers le suderon, mais celui-ci planta son katana sans aucune pitié... Il récupéra son poignard et jetta un oeil par la fenetre, une fleche frola sa tête et se planta dans le parquet, Hasharin se cacha. Il osa un regard par la fenetre et deux seconde plus tard une autre fleche rentra dans la maison. Hasharin décida de s'en occuper plus tard, Milinde et les autre avaient besoin d'aide pour defendre les deux points d'accès... Il se dirigea vers l'une d'elle et envoya son dernier Shiruken, qui tua un homme, en plein figure... Un craquement de parquet eut lieu derrière lui, logiquement il devait y avoir personne, il se retourna vivement vit le dernier homme qu'il avait "tué". Celui ci se tenait durement debout, dans une main il avait une épée et l'autre était appuyé contre le mur pour le soutenir. En voyant l'assassin se retourné il lacha l'épée qu'il avait levé et il ecarquilla les yeux de terreur. Hasharin l'attrapa a mains nu au niveau du coups et l'amena dans la pièce voisine, où il l'avait bléssé, il degaina un poignard et lui planta à travers le bras dans le mur. Il cria, et tanta de l'enlever, mais il était enfoncer trop profond et il souffrait trop du bras de la jambe et du ventre... Si il restait en vie, j'ai bien dit Si, on pourrait l'interroger...
Puis Hasharin retourna à la porte dans la mélée...


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 27
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Ven 15 Fév 2008 - 20:42
Les assassins n'étaient plus qu'une dizaine, nous nous etions bien battus. Milindë se battait contre l'un des derniers survivants, elle evita plusieurs coup, puis courrut vers le mur... L'homme pensant qu'elle fuyait fit de même. Mais il ne s'attendait aps ce que l'agile Elfe lui passe par dessus après avoir grimpé sur le mur de quelques pas... Il se retourna et la dernière chose qu'il vit fut un rapide mouvement d'épée...Sa tête tomba au sol...
De mon côté je continuais de parler à Balak qui continait à massacrer sans discontinuer...

"Balak, stop, arretez à present les assassins sont presque déjà tous morts, laissez nous en quelques uns... Puisse l'uniquat stopper sur le champ !"

Fis-je tendant la main et tentant de ramener Balak à son état naturel... Je constatais alors un ralentissement de ses mouvements... Je le laissais donc quitter lentement cet état et m'interessait à l'un des derniers assassins de la pièce... Un grand au teint basané portant une double lame à l'air affutée... Il me vit et chargea comme un véritable Taureau, je me baissais et roulais entre ses jambes, mais il ne se laissa pas démonter et se retourna tout en effectuant un puissant mouvement de bras visant à m'oter la tête...Là encore la Chantelame me fut d'une précieuse aide, car je parais ce coup pourtant rapide et bien placé et en plus de le parer je contrattaquias planta ma lame dans le bras du grand type... Il voulut me charger de nouveau, mais cette fois je contrattaquais directement... Il fonça et je tendis rapidement mon bâton devant moi, il fut stoppé dans sa trajectoire et renvoyé directement par la fenêtre il tomba sur le pavé dans un craquement sinistre... Je regardais alors par la fenêtre, le corps n'était déjà plus qu'un squelette et le vent, le transforma en poudre et l'éparpilla...

Je revis la même poussière fine sortir d'une pièce, c'était l'homme qui avait été capturé par Hasharin... Les contours des autres hommes devenaient de plus en plus flous...

"Il y a de la magie à l'oeuvre, détruisons les vite..."

//Je vous laisse encore deux ou trois posts en tout pour finir de les tuer, demain c'est le dernier jous ou je pourrait poster j'aimerais donc que cela soit reglé pour éviter de bloquer l'action de ce scénar improvisé qu je gère...^^//


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Vhenom
Assassin
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 23
Localisation : Quelque part entre ici et là
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Mi-homme, mi-elfe noir
- -: 26 ans
- -:

Ven 15 Fév 2008 - 21:07
Lorsque Vhenom atterit sur le parquet à l'intérieur de la maison, il n'attendit pas de reprendre son souffle pour aller se battre. Il reprit son poignard et se dirigea vers l'endroit où Milindë se battait. Arrivant de côté, il frappa un assassin, mais cela avait un peu l'air d'une attaque contre l'elfe, alors celle-ci para le coup et contre-attaqua, blessant légèrement Vhenom au niveau du bras.

- Mais ça va pas, non!?! Je suis de votre côté, moi!

L'assassin recula un peu, laissant la femme elfe se débrouiller seule durant quelques secondes. Il avait mal. Très mal. Ses multiples blessures, bien que superficielles, le faisaient souffrir. C'est alors qu'un homme, ayant échapper aux lames mortelles de Milindë et se faufilant sur le mur se jeta sur lui. Vhenom ne vit pas le mercenaire venir, aussi réagit-il au dernier instant. Il évita in extremis le coup et tenta de contre-attaquer, mais l'autre sortit une masse d'arme, qu'il commença à faire tournoyer au-dessus de sa tête. S'avançant lentement vers l'assassin encapuchonné, l'épée dans une main, la masse dans l'autre, il frappa une fois dans le vide, puis une deuxième fois, et une troisième. Chaque fois, Vhenom parvenait de justesse à esquiver l'attaque. Il était parfaitement conscient que s'il se faisait toucher, c'était la fin. Ensuite, lors de la cinquième attaque du tueur, l'assassin se trouva aculé au mur. Il ne pouvait plus reculer, et son bras n'était pas assez long pour blesser l'homme en face de lui. Alors, réfléchissant à une vitesse fulgurante, plus vite qu'il n'avait jamais réfléchi, d'ailleurs, il mit le pied sous un tabouret renversé, le souleva le plus haut possible sans le lâcher, puis le projeta en direction de l'homme. Celui-ci n'eut point le temps de réagir et reçut le tabouret en pleine figure. Le petit banc vola en éclat tellement il avait été lancé avec la force et la rage du désespoir. L'homme tomba par en arrière, quitant l'espace d'un instant le sol. Puis il atterit lourdement, faisant dangereusement craquer le parquet. Sa masse tomba sur lui, lui brisant deux côtes et s'enfonçant dans son estomac. Il échappa aussi son épée, qui se planta dans sa main. Vhenom se dit qu'il vaudrait peut-être mieux le laisser en vie en le voyant évanoui. Après tout, il faudrait peut-être l'interroger quand tout cela serait fini. Alors il le souleva de terre, ne prenant même pas la peine de retirer l'arme de la main de l'assassin, qui lui ouvrir la moitié du bras en deux. Vhenom le tira à travers toute la pièce, puis à travers la pièce voisine. Il vit le prisonnier qu'Hasharin avait fait, mort. Alors l'apprenti du maître assassin prit le poignard planter dans le bras de la victime et s'en servit pour accrocher la sienne au mur. Ensuite, il vérifia que l'homme était toujours vivant, puis retourna de l'autre côté de la porte pour aller prêter main forte à Milindë. Lorsqu'il arriva, il la vit courir sur le mur et tranché la tête d'un assassin. Curieusement, il n'y avait presque pas de sang. Les murs, les armes, le plancher. Tout aurait du être souillé et dégoulinant. Mais il n'y avait qu'une petite tache de sang séché par-ci par-là. Très étrange. Mais les pensées de Vhenom furent coupées court, car un mercenaire se jeta sur lui, arme au poing. L'assassin esquiva sans mal son attaque et para la seconde. Il fit une botte dans les jambes de l'homme, le faisant ainsi trébucher. L'homme se retrouva nez à nez avec le visage d'un de ses nombreux compagnons morts. Il prit peur et se releva en vitesse. Cette erreur lui fut fatale. Vhenom profita du court moment d'inattention de son adversaire pour lui tordre le poignet et le désarmer. Ensuite il lui envoya son poing dans le visage, lui brisant le nez et l'arcade sourcilière droite. Puis il lui enfonça sa lame dans l'estomac et remonta lentement vers le coeur, faisant bien attention de toucher toutes les parties vitales possibles, afin que sa victime souffre. Puis, lorsque son poignard fut planté dans le coeur de l'homme, l'assassin l'acheva en lui brisant la nuque. Le corps inanimé du défunt soldat tomba sur le sol, ses yeux vidés de toute vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorn.forums-actifs.com
Magmaudit
Assassin
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 22
Localisation : Là où le destin me portera
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Mi-homme, mi-elfe
- -: 29 ans
- -:

Sam 16 Fév 2008 - 0:55
Encore en train de courir, Magmaudit essaya de trouvé une place à se caché.Bien vite, il vit une ruelle et y coura comme il ne l'avait jamais fait.

«J'espère qu'ils ne m'ont pas suivi car, je croit que sa va mal tourner.»

Ils observa aussi si il y avait quelqu'un dans la ruelle qui se cachait.

«Ouin!Que d'aventure, je crois que je vais peut être aller chez le maître d'arme pour m'entrainer à résister a la chaleur et dépensé un peu d'argent.Mais avant tout je vais aller faire un petit tour à l'auberge.»

L'assassin marche vers l'auberge ayant à l'idée qu'il y trouverait peut être Vhenom.Mais en y allant, il entendit un vrai sacage dans une demeure qui fumait.On aurait dit qu'elle avait été enflamé il y a pas longtemps.Des cri et des gémissement retontissaient de cette maison.Magmaudit décida de seulement y jeter un coup d'oeil avant de partir.Il sauta et grimpa de corniche en corniche jusqu'a y être.Magmaudit se cacha à côté de l'entrer et observa,mais rien.Soudain,un autre assassin jaillit devant la porte.Cet assassin s'était VHENOM!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhenom
Assassin
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 23
Localisation : Quelque part entre ici et là
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Mi-homme, mi-elfe noir
- -: 26 ans
- -:

Sam 16 Fév 2008 - 3:07
//HRP\\ Euh, je voudrais pas casser ton fun, mais on n'est pas dans la maison en flammes. On est dans une autre bâtisse, en face, je crois. Et je suis pas dehors, mais à l'intérieur, en train de botter le train à ces satanés assassins. Mais c'est pas trop grave, puisqu'il n'en reste presque plus. Laughing Mais pour le détail que je suis à l'intérieur, je vais t'arranger ça. //HRP\\

Après avoir tué l'un des derniers survivants à l'intérieur de la maison, Vhenom sortit dehors. Il descendit les escaliers, faucha un ou deux hommes au passage, et bondit à travers la porte. Ce faisant, il la défonça. En tombant sur le sol, la porte vola en éclats, projetant des pieux meurtriers dans toutes les directions. Malheureusement pour lui, l'un des mercenaires se fit toucher à la tête et mourut sur le coup. Un autre se fit transpercer le bas du ventre et eut le souffle coupé. C'est vers lui que Vhenom se dirigea. Arrivant par derrière, il lui planta sa lame entre les côtes, perforant un poumon. Avant que sa victime ne puisse se retourner, l'assassin lui avait déjà fauché le bras gauche et s'était emparé de son arme. Il lui trancha la tête en faisant le ciseaux avec les deux épées, puis se débarassa de celle de son adversaire en la lançant dans le coeur d'un autre. Puis, se retournant pour décapiter un ennemi qui tentait de le prendre par surprise, Vhenom aperçut Magmaudit sur un toit. Il n'y prêta pas plus d'attenton sur le moment, ayant d'autres chats à fouetter. Il évita la première attaque de l'homme, bloqua habilement la seconde, esquiva de justesse la troisième et contre-attaqua finalement. Il ne parvint cependant qu'à érafler l'index de l'homme, celui-ci s'étant dérobé aussitôt le coup partit.

"Celui-là risque d'être coriace." Grogna intérieurement Vhenom.

Il tourna sur lui-même, dissimulant un instant ses mouvements aux yeux de son ennemi. Par contre, lorsqu'il se remit face à l'homme et lança son poignard dans sa direction, celui-ci avait disparu. Ayant jeté son arme pour rien, Vhenom comprit que cette erreur lui serait sans doute fatale. Il se retourna et vit l'homme derrière lui. L'assassin attaqua Vhenom à l'aide de son épée et d'une autre qu'il avait ramassé par terre. L'homme encapuchonné esquiva les premiers coups et tenta de placer une botte, mais reçut un coup d'épée sur la jambe. Il la retira en vitesse et serra les dents. Il continua à éviter avec agilité les coups de son adversaire, sans jamais contre-attaquer. La défense du mercenaire était parfaite. Impossible d'y placer un coup de poing ou un coup de pied. Et si Vhenom se retournait pour s'enfuir, l'assassin projèterait aussitôt l'une de ses deux lames dans sa direction. L'homme encapuchonné était dans une mauvaise position, et il le savait. Son poignard étant trop loin, il ne pouvait aller le chercher pour se défendre. Il perdait rapidement du terrain, son ennemi le forçant toujours à reculer. Il finirait tôt ou tard par butter sur quelque chose ou quelqu'un, ou à rencontrer un mur qui scèlerait son destin. Vhenom savait qu'il n'avait pas beaucoup de chances de s'en tirer s'il ne recevait une aide extérieure quelconque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorn.forums-actifs.com
Magmaudit
Assassin
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 22
Localisation : Là où le destin me portera
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Mi-homme, mi-elfe
- -: 29 ans
- -:

Sam 16 Fév 2008 - 3:47
Magmaudit observait la scène avec frustration.Il decendit sur un toit plus bas et,attendit le bon moment.Vhenom avait compris que pour survivre ou plutôt pour que Magmaudit tue ce maudit mercenaire, il faudrait qu'il le fasse se raprocher.Vhenom réussi à esquiver un coup et a changé de trajectoire.Maintenant le mercenaire venait vers Magmaudit.Ayant bien calculé son coup,Magmaudit sauta sur l'homme ou plutôt essaya de sauté dessus car,le mercenaire évita l'arme que son ennemi voulait lui planter dans le dos,se qui aurait été un coup mortel,avec une puissance et une vitesse surhumaine.Magmaudit était maintenant au côté de Vhenom ,qui,maintenant s'était placé en position de combat.Ensemble, il essayèrent plusieurs dizaine de tactiques mais,en vain.Finalement, Magmaudit s'était décidé, il fonça vers l'ennemi mais, s'arrêta net juste devant son adversaire qui avait eu le réflexe de frapper ,avec son arme, dans le vide.Profitant de cet chance, Magmaudit lui donna un violent coup de pieds dans le ventre où se ratache les côtes.L'homme fut projeter dans les airs et son épée partie à l'autre bout de la ruelle.Maintenant se sont Vhenom et Magmaudit qui mène la situation.Ils prirent l'homme qui était assomé et l'enmenèrent dans la salle où il y avait tout les "prisonniers".

«Je n'avait pas pensé que mon premier vrai combat serait comme celui-ci!Mais je suis quand même très fier de mes premières performances.Et toi est-ce que sa va?Tu m'a l'air bien mal en point.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'ombre de la guerre approche...
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle :: Le Peregrin-
Sauter vers: