Vogue, vogue vers le Nord

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Lun 17 Mar 2008 - 21:25
Citation :
Cher Tar-Aldarion,

Mon nom est Galathor Periondör, Gouverneur du Gondor. La situation à Dol Amroth est à présent stable. J'ai réussi à reprendre le Port, ce qui permit le débarquement des soldats d'Eaque, quant à Gebir, Meneldir et les autres, il réussirent à prendre la Cité.
Après de durs négoces auprès des Sénateurs de Dol Amroth, Tior Celebdïn et moi-même avons réussi à acquérir des Robes Grises, l'obtention de soldats.
Nous comptons partir au crépuscule de ce jour.
Je me dois toutefois de connaître la situation actuelle en Arnor, ainsi que celle d'Annuminas.
Je ne peux écrire de lettre énorme, car le temps me manque.
Ce faucon trouvera son chemin, donnez lui la réponse à ma requête et il fera le reste.

Galathor Periondör, Gouverneur de Gondor.

Puis Galathor remit un papier fin dans les serres du faucon blanc et l'envoya en Arnor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 18 Mar 2008 - 18:32

Le crépuscule vint.

L'astre solaire se coucha à l'horizon Ouest, loin, bien loin derrière les côtes les plus occidentale de la Terre du Milieu. Tior observait sans cesse la Cité portuaire, espérant voir flotter, dans la demi-obcurité, la bannière blanche de Gondor, portée par un des Sénateurs, et derrière eux l'armée d'Hommes qui avait été promise...

Mais rien de tout cela n'était visible pour l'instant. Un lourd silence planait sur la Cité du Cygne: c'était le calme avant la tempête, exactement comme quelques heures avant la bataille de Minas Tirith, durant la guerre de l'Anneau, il y a plus de trois-cent longues années. Et aujourd'hui tout comme alors, l'échiquier est en place, et les pièces n'allaient pas tarder à avancer.

Le messager d'Halbarad aperçut Galathor, à quelque distance sur le pont. Il semblait penché sur quelque chose: en fait il écrivait. Eaque se tenait à côté de lui, et, de la discussions des deux Hommes, Tior apprit que cette missive était destinée à son Roi, au roi de l'Arnor, au grand Tar-Aldarion Algareb. Un faucon prit son envol quelques instant plus tard, portant le précieux message...

A ce moment, de la Cité en surplomb vint une clameur, comme au même instant apparut la bannière blanche de Gondor, paraissant luire dans le demi-jour. Et l'arbre ainsi que les sept étoiles furent au vu de tous.
Ainsi s'avançèrent en directions des navires les 'Robre Grises', fantômes dans l'obscurité, suivies d'une troupe conséquente d'Hommes de Dol Amroth, bien que dans cette lumière il fut difficile de connaître leur nombre.

Les renforts arrivaient enfin...




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gebir
Seigneur de Pinnath Gelin - Earkano, Maître des Mers et des Semi-Eunuques
avatar

Nombre de messages : 297

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Mar 18 Mar 2008 - 19:17
Du haut de la cité, une longue file de soldats en armure descendait rang après rang. Un seigneur devant chaque. De nombreux boucliers représentaient des comtés.
Seuls trois seigneurs ne partaient pas car le seigneur du Ringlo resterait pour gérer la cité. Un vieil homme, le seigneur de la racine noire, ne pouvait plus combattre ni entreprendre de longs voyages.
Puis il y avait le seigneur Celas qui avait prit d'assaut la cité aux côtés de nombreux chevaliers mais il avait reçu trois flèches dans la poitrine et les chirurgiens lui interdisait tous mouvements.

Les sénateurs descendirent dans les rues où les passants les regardaient encore hier le départ aurait été impossible avec le prince et pourtant maintenant.

Les chevaliers de Dol Amroth seraient mis sous l'autorité de Lenglir dans la bataille.

Trois navires supplémentaires avaient dû être affrétés car l'armée allaient être plus importante que prévu et de nombreux chevaux allaient être embarqués. De même les carapaçons avaient été installé dans les calles avec toutes les lances, boucliers et autres.

Gebir s'était chargé de tout le chargement avec les marins. Ainsi, Tior et Galathor avaient réussi de convaincre les sénateurs de se lancer à l'aide du nord.

Gebir attendait sur son navire, le fier Dringalph, que tout le monde soit monter à bord. Moins les hommes de Dol Amroth se mêleraient aux hommes de Brethil plus l'héritier passerait inaperçus. Gebir avaient sur son navire son équipage, les hommes des collines vertes et un petit groupe de soldats qui accompagnaient la belle et rebelle Alilan, fille de Celas.

Un magnifique cheval avait été mené à Eaque en héritage de son oncle.
Des chevaux comme ceux ci étaient rares mais encore plus celui ci car il résultait du croisement d'un étalon de Brethil et d'une jument princière de Dol Amroth.


Gebir descendit une dernière fois sur la rade alors que les navires se préparaient immédiatement , déjà les cordages étaient défaits et quelques navires s'éloignaient de la rive.

Meneldir et Furian attendaient sur la rade.
Gebir avait une dette envers le vieil professeur et son apprenti accompagnerait un moment le sage homme.

Ils partiraient tout deux au nord pour obtenir le soutien des nains.
De tout les royaumes nains qui pourraient fournir une aide efficace, seul celui de Tronheim pourrait se défaire d'une importante force. Il savait que cette partie des nains avait rarement affaire aux peuples de la Terre du Milieu mais soit...

Gebir tendit le bras vers Meneldir et lui fit une accolade.

"J'espère vous revoir bientôt. Dol Amroth a une dette envers vous ainsi que moi même.
Peut être nous croiserons nous vers le nord."


Meneldir salua Gebir et il enfourcha Nimdalf suivis par Furian.

Le départ arrivait et Gebir organisait la sortie des navires de la rade.

Le Dringalph était parti sous les ordres d'Ulfred alors que Gebir montait dans le vaisseau de commandement de la flotte du cygne où se trouvait
tout les seigneurs.


Dernière édition par Gebir le Mer 19 Mar 2008 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mar 18 Mar 2008 - 19:35
Hrp la c'est le voyage pour le nord ? si oui préparation pour le nord serta quoi?Hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Mar 18 Mar 2008 - 19:57
Eaque fut impressionné par la révélation de Galathor. En effet, Galathor ne fut pas le dernier de sa lignée. Sa lignée était une lignée de Vanyar.
Gilwë Ainumirë, patriarche de la lignée est encore en vie, comme bien d'autres membres de la lignée d'ailleurs.
Toutefois, nul Homme ne peut aller jusqu'en Aman, c'est pour cela que Galathor Laurë Ainumirë Periondör fut considéré comme étant le dernier de la Lignée Ainumirë Periondör.
Toutefois, lorsqu'une partie de sa lignée suivit Elendil pour les Terres du Milieu, ils abandonnèrent le nom d'Ainumirë, pour favoriser Periondör.
Le Noble scrutait le rayon rougeoyant à l'horizon qui disparaissait.
Puis il vit Tior Celebdîn, messager d'Halbarad, scrutant le faucon qui volait vers le Nord, pour rejoindre Tar-Aldarion. Il l'appela et lui dit:

"Tior Celebdîn. C'est un nom à consonnance Elfique et nom Dunedaine n'est ce pas? Moi-même je suis demi-Elfe, voyez-vous.
J'ai toujours eu un profond respect pour les habitants du Noble Royaume, malgré le fait que je fusse originaire du Royaume de Pierre.
Sûrement car lors de mon Exil au Nord, je fit la connaissance de nombre de Rôdeurs.
Depuis combien de temps êtes-vous ici en Endor? Il est possible que je vous eûtes vu par le passé.
Tior Celebdîn vous êtes un brave homme. Etre venu ici, contrée en guerre, après avoir enduré les assauts des Corsaires au large des Havres d'Umbar est signe et preuve de courage.
Et repartir guerroyer au Nord, alors que votre mission fut différente est preuve de vaillance.
Halbarad Dunadan a de la chance de vous avoir comme messager. Voyez-vous, mon "messager" est mon cousin Berethir Dolothïr. Je lui eus ordonné de se rendre à Edoras offrir un présent à Firion. Ils doivent faire route vers Arnor à l'heure où je vous parle.
Nous ne serons pas seuls dans cette bataille Tior, les Robes Grises du Cygne, les spectres Gris de Dol Amroth, se joignent à nous, mais aussi la Délégation Periondör, et nombres d'autres.
Si j'en eus l'autorité, je vous nommerais Capitaine, mais dès à présent on vous nommera de par Endor entier Tior Celebdîn, Grand Messager de l'Arnor, Serviteur de Tar-Aldarion Le Grand.*


Puis Le Noble se tut un temps regardant les étoiles, puis reprit:

* Je me nomme Galathor Laurë Ainumirë Periondör, descendant de Gilwë Ainumirë Periondör, Vanya fils d'une Vanya. Ma lignée n'est pas éteinte, mais bon nombre perdirent la vie lors de la Guerre de la Grande Colère.
Nous ne sommes plus très nombreux mais nous possédons des domaines à Avallonë, Kortirion, Tirion et Valmar, ainsi qu'a Alqualondë.
J'ai refusé de partir vivre à Valmar, et désormais je suis connu sous le nom de Galathor Periondör du Gondor, le Royaume de Roc.*


Puis il se tut une dernière fois attendant réponse du Messager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 18 Mar 2008 - 20:15
[HRP: C'est vrai qu'on aurait peut être dû poster nos derniers messages dans "Préparation pour le Nord". En tout cas maintenant on va partir donc c'est dans ce sujet que ça se passe.]




Galathor était venu près du Dunàdan pour lui parler. Aussi Tior répondit à son interlocuteur:

"En effet, Galathor, vous dites juste. Mon nom a un certain air Elfique... Malheureusement, je n'ai point connu mes parents, et je ne puis vous faire part de la raison de cette curiosité. Quant au titre que vous me donnez et aux éloges que vous me faites, j'en suis très honoré, et je vous en remercie grandement. Mais ceci n'est rien face aux noms que vous m'avez cité comme vos ancêtres, et il est indéniable que vous provenez d'une lignée bien plus remarquable, noble Galathor."

Quelques navires avaient déjà largué les ammares. Le Simol, où se tenait à présent Tior, était l'un d'entre eux. Mais il ne fallait pas partir trop vite, pour laisser le temps aux bâtiments de guerre de Dol Amroth d'embarquer guerriers et Sénateur.

"J'ai passé toute mon enfance en Arnor, reprit Tior, et je ne suis messager que depuis peu. Ce voyage dans le Sud était le premier du genre; aussi je pense que vous n'aviez jamais croisé mon chemin jusque là. En tout cas je ne me rappelle pas de vous avoir vu antérieurement. Mais peut-être que lorsque j'étais jeune..."

Puis il arrêta sa phrase. L'idée était absurde, il avait grandit dans les régions les plus reculées et les plus sauvages du Royaume Nordique, où seuls les Rôdeurs se rendent...

La nuit vint, et avec elle la Lune qui pointa à l'Est. Le temps était froid et venteux, mais il n'y avait pas de précipitaions. Cependant, la chance ne souriait pas à la flotte, car le vent venait de l'Ouest, direction qu'il fallait prendre dans un premier temps, avant de changer de Cap, d'aller droit au Nord.

Derrière, maintenant invisibles mais à porté de voix, les chevaliers de Dol Amroth montaient sur les ponts des vaisseaux, sous le commandement de Lenglir.

Tior se rendit dans sa cabine pour profiter d'un sommeil bien mérité.

Un long voyage jusqu'en Arnor commençait. Après... ce serait la guerre, et pour le Dunàdan les retrouvailles avec les siens. Du moins l'espérait-il...

Mais on n'en était pas encore là. Dans un futur plus proche, il faudrait longer les côtes d'Anfalas, puis contourner cette avancée de terre, cette presqu'île pourrait-on dire, qui empêchait un passage rapide et direct dans les eaux du Nord.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 19 Mar 2008 - 9:25
Erco marchait de lng en large du pont, il n'était pas habitué à resté sur un espace relativement petit, ben oui comparé au plaine qu'il traverse, un navire est bien petit. Erco était sur le Simol, le navire à Gebir, Erco se demanda ou c dernier pouvait bine être, mais il se dit qu'il le verrait bien assez tôt, alors il descendit dans sa cabine et se choucha sur son lit, Arka était assit juste à côté de son lit, le chavlier lui sourit et lui fit une petit tape sur la t^te et lui dit:

-Couché et dort tu en aura besoin.

Arka se coucha, se posa sa tête entre ses pattes. L'ancien cavalier s'endormit apèrs une heure de méditation. il rêva de son enfance, des combats passé et futur. A son doigt manquant aussi, il se demanda même ou il pouvait bien être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Mer 19 Mar 2008 - 15:54
Galathor fut à l'avant du Navire, scrutant les ombres noires au loin, dessinant les reliefs d'Anfalas, ce lambeau de terre avançant doucement dans la profonde Belegaer, cette mer bleue liant les Terres du Milieu à la lointaine contrée de Valinor, innaccessible aux Hommes depuis la Chute de Numenor et la trahison d'Ar-Pharazon.
Galathor pensait à Gilwë qui vivait à Valmar. Selon certains échos, il aurait obtenu des Valar, l'autorisation de quitter Aman s'il souhaitait revoir son fils, Milthë, qui eut préféré partir aux Mithlond.
Galathor adorerait revoir son ancêtre, le Père Fondateur de la Lignée Ainumirë Periondör.
Comment la Belegaer pouvait-elle inspirer tant de souvenirs à un Noble?
Comment les falaises blanches d'Anfalas pouvaient-elles rappeler le Hyarnustar?
Les Montagnes Blanches inspiraient les Pelori d'Aman, de par leurs reliefs escarpés et leurs pentes toutefois si douces.
Aucun des Hommes ne les avaient jamais vus.
Jamais auparavant Le Noble n'eut éprouvé tant de sentiments envers les terres de ses ancêtres, voyant Minas Tirith comme étant la seconde Gondolin, la jumelle de Tirion. Voyant l'Ephel Duath comme étant l'épais rempart que formait le Thangorodrim, couvert de suie, et d'Ombre.
Considérant la Lothlorien comme étant Doriath, autrefois gouvernée par Galadriel, elle-même proche de Melian.
Voyant les Plaines de Gorgoroth, simillaires à l'Anfauglith.

Le Noble rêva de voyages aux confins d'Arda, voyant le grand Mur de l'Est, rempart de montagnes escarpées impénétrable, et les vastes forêts exotiques de l'Extrême Sud d'Arda, jusqu'alors explorées par une seule personne.
Rêvant de revoir une dernière fois avant de mourir, Kortirion et Valmar, puis s'enfuir dans les Cavernes de Mandos.

Galathor laissa de côté ses pensées, puis regarda la Faucille des Valar au Nord des Cieux, puis dévia son regard vers Isil, se rappelant le fruit de Telperiön. Arnor, autrefois fier Royaume Numenoréen, dénommé ainsi de par sa noblesse et de celle de ses habitants. Il eut failli à cause des Hommes, qui désiraient leur indépendance et le pouvoir, divisant la plus puissante unité d'Endor, pour devenir la plus vulnérable.
Toutes ces batailles échouées jadis, Amon Sûl, gardienne du Palantir, les Hauts des Galgals, et surtout l'ancienne Cité du Nord, Perle des Dunedain, gardienne de l'Arthedain, Fornost, qui ne devint que sa propre ombre, celle d'une Cité Scintillante et éblouissante, une Cité reconnue de tous, respectée par ses ennemis.
Elle ne fut point épargnée par le fléau de la Guerre, tout comme Ost-In-Edhil, la Cité Elfique la plus belle d'Endor, la Cité la plus belle de toutes, surpassant la beauté des demeures de pierre des Hommes; fut ravagée par Sauron l'Imposteur, Annatar.

Le Noble décida d'aller dormir dans sa cabine, car la Lune se faisait plus sombre et le voyage du lendemain serait long et éprouvant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eaque, frère d'Eaquem
Haut Conseiller du Roi
Haut Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Gondorien
- -: 23 ans
- -:

Mer 19 Mar 2008 - 18:01
HRP/ juste en coup de vent très bien... Si mon perso peut se faire une hibernation pour réfléchir et personne s'en occupe c'est parfait... ^^// HRP

Eaque rentra dans la chambre de commandement du Simol... Il n'avait aucune idée de comment diriger un navire en mer, il allait donc y remédier... Enfin tenter...

C'était l'ancienne salle de Berund. Il y voyait de nombreuse carte d'une précision impressionnantes... Toutes les baies y étaient marqué...

***** *****
*****


Il regarda dehors... La lune brillait... Ils voyageaient depuis un bon bout de temps... Quatre jours??? Cinq??? Dur à dire....

Mais d'ici une semaine il serait dans le Nord... Et là-bas ce sera la guerre... La bannière de Brethil serait levé sur les terres de l'Arnor, de même que celle de Dol Amroth par les robes grises et de celle du Seigneur Mephisto qu'ils avaient décidé de prendre...

La Guerre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 19 Mar 2008 - 18:56
[HRP: Erco, le Simol est le navire d'Eaque, je crois. Celui de Gebir est le Dringalph.]

Cela faisait quatre jours que la flotte avait quitté Dol Amroth. Le long et morne voyage continuait. Mais le ciel était sombre, un fort vent tourbillonait dans le ciel marin et projetait une cinglante pluie contre la figure des marins.

La flotte de Gondor et de Dol Amroth venait juste de passer la pointe d'Anfalas.

"Changez de cap! criait le commodore. Vers le Nord! Vers le Nord!"

Tior était trempé de la tête aux pieds, et, voyant que les autres ne se trouvaient pas sur le pont, il décida de rentrer à l'intérieur. Passant devant la cabine d'Erco Skaline en silence, il monta un raide et étroit escalier, puis se dirigea vers le fond du couloir... vers la chambre de commandement. Il frappa à la porte et entra.

Dans la pièce était assis le frère d'Eaquem, penché sur de remarquables cartes d'un âge indéfinissable. Ce dernier se retourna en direction du messager d'Halbarad quand celui-ci entra.

"Excusez-moi de vous déranger, Eaque, déclara Tior, mais je voulais vous demander une chose... une question qui me tracasse depuis un bout de temps. voilà, nous allons vers le Nord, mais où est-ce que nous allons débarquer? En avez-vous une idée? Vers les Havres Elfiques d'Eriador, ou bien plus au Sud vers le Brandevin ou le Flot-Gris? Car nous n'en avons jamais parlé, à ma souvenance..."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 24
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Mer 19 Mar 2008 - 20:08
Hasharin s'était posé à l'avant du navire. Oeil-de-Nuit était assis à ses côtés. Dans la nuit, chacun scrutait l'océan à la lueur des étoiles et de la demi-lune. Hasharin orienta son regard vers l'est, et les terres, il parvenait à apercevoir l'Anfalas. Hasharin n'était jamais allez si loin dans les terres du Milieu et c'était son premier voyage en direction du Nord...

Il n'y avait qu'un seul marin sur le pont plus la vigie et la barre, l'assassin s'approcha de lui et le marin qui était assis leva les yeux vers lui:
- Vous désirez mon Seigneur?

- Alors ne m'appelles jamais mon Seigneur, je ne suis qu'un homme comme tous les autres. Mendiants ou roi, il n'y pas de différence à mes yeux, vous etes un homme, si je desires quelques choses. Oui! Pourrais je vous prendre un peu à boire.


-Pour moi si quelqu'un à accomplit quelques choses de bien dans sa vie, ou qu'il sert bien son pays, je lui accorde une certaine superioriété. Tenez, doucement c'est fort!


-Une superiorité? Dans ce cas je devrais vous en accordez une, vous guidez la fine fleur de l'armée du Gondor pour remporter une guerre mais pourtant tout le monde vous verra toujours comme un simple marin. Alors ne te fies pas aux actes ou aux paroles des hommes. Nous sommes tous les mêmes...

-Vous avez surement raison...

L'assassin avala une gorgée de liqueur, une liqueur de prune... Il adorait cela. Puis il rendit la gourde au marin et se remit à l'avant du navire patientant, il voulait retrouvé la terre ferme, et son ami Forlong.


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Mer 19 Mar 2008 - 20:15
Le Noble venait de se réveiller après un passage mouvementé.
Il s'empressa de monter sur le pont du navire et vit le Ciel couvert de nuages gris. Une falaise blanche se dressait derrière eux, la pointe blanchâtre d'Anfalas, visible depuis nombres de lieues. Sur la crète de la falaise, une bannière se dressait fièrement. Celle du Gondor, la Blanche Bannière du Gondor.
Les eaux furent agitées après ces quatres jours de mer. Galathor implora Ossë et Ulmo de calmer les eaux et de les garder en vie.
Ulmo, Ossë, ils respectaient la Lignée Ainumirë, qui naviguèrent maintes fois, pour rallier Tol Eressëa à Valinor, Numenor à Endor, Aman à Beleriand.
Le Simol semblait fendre les vagues de son bois d'un blanc immaculé, et l'eau bleue se brisait sur celui-ci, comme l'eau sur les rochers du Golfe de la Lune.
D'ailleurs, Galathor se demanda le lieu d'amarrage. Serait-ce aux Mithlond, dans les ports du Gwathlò?
Sur les ruines de Vinyalondë? Nul ne le savais.
Aussitôt, Le Noble se dirigea vers la cabine du Seigneur Eaque, et rencontra Tior Celebdîn.
Il le salua fièrement et dit à Messire Eaque:

*Salut à vous Seigneur Eaque. J'espère ne pas vous déranger, mais comme Tior, soucieux des problèmes stratégiques, doit lui-aussi se demander le lieu d'amarrage.
Je vois que de vieilles et nombreuses cartes ornent vos parois de bois sculpté. Il faudrait étudier la situation des possibles lieux de mouillage, leur praticabilité, si le terrain est propice à la marche de nos armées, si l'ennemi n'a pas pris ces terres.
Il est probable que si nous débarquons aux Mithlond, nul ennemi ne nous barrera le passage, mais la route sera longue avant d'atteindre Annùminas.
En outre, la situation en Arnor nous est inconnue, Tar-Aldarion ne nous ayant aucunement renvoyé de lettre.
La situaiton s'annonce délicate.*


Puis le Noble Vanya se tut attendant réponse en regardant Tior dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eaque, frère d'Eaquem
Haut Conseiller du Roi
Haut Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Gondorien
- -: 23 ans
- -:

Jeu 20 Mar 2008 - 17:59
"Messeigneurs, quand je me retire dans ma chambre seul avec mes chevaliers, je tiens à rester seul... Sur ce, sachez que je sais déjà depuis Minas Tirith ce que je vais faire avec la flotte. Mais je ne tiens à prévenir personne de ce qu'il se fera. J'ai reçu durant votre passage devant le Sénat des renseignements sur Umbar. Des marins du Belfalas ont vu des navires correspondant à la description que nous avons de l'Escadre Impérial. Le Gondor ne sait qui dirige cette armada, mais quoiqu'il advienne, deux flottes dans un même secteur ce font pas bon signe. J'éviterai de prévenir sur la direction à prendre, pour éviter toute fuite."

Il crut voir de la vexation dans le regard de ses interlocuteurs...

"Sachez que même les chevaliers de Brethil ne sont pas au courant. Vous le saurez au dernier moment."

On toqua à la porte...

"Conseiller, la flotte quitte les eaux territoriales du Gondor et de ses alliés.

-Merci Commodore. Je monte dans un instant sur le pont..."


Eaque se leva, et murmura un mot à l'oreille d'Ajax. Il repris en parlant au seigneur Galathor:

"Mon cher Gouverneur, je tiens aussi à vous rassurer, je prend en considération tous ce qu'il se passe pour nos armée un fois débarquée. J'écouterai tous vos conseils, mais seul moi prendra la décision..."



HRP// Suite dans les terres sauvages, avec le sujets "Vogue vogue vers le Nord (suite)."//HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vogue, vogue vers le Nord
» « Vogue, vogue mon joli petit bateau » - Adeline A. Romanov
» Vers le Nord.
» Et elle remonte, remonte, toujours plus haut, tête vers le nord, pour mieux tomber plus bas, toujours plus fort ?? Harmony } U.C'
» Vers le nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Champs du Pelennor :: Le Port de Harlond-
Sauter vers: