L'Auberge du Repos Eternel

Aller en bas 
Méphisto
Administrateur Principal
Administrateur Principal
avatar

Nombre de messages : 3189
Localisation : Minas Tirith, la Cité Blanche
Rôle : Souverain de Minas Tirith et de Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de noble lignée. Descendant d'Elessar.
- -: Age où force et sagesse se côtoient
- -:

Sam 8 Mar 2008 - 21:56


La pancarte " Bienvenue au Repos Eternel" est très discrete dans cette petite rue de la Cité. Pourtant, une ambiance chaleureuse, et une bouffée de chaleur émanent de l'Auberge. Si vous entrez, vous pénétrez dans une large pièce où un feu brûle dans l'âtre, entouré par maintes tables occupées. Un petit homme grassouillet vous propose alors de vous asseoir.

Des hommes jouent aux cartes, d'autres rigolent en buvant une bonne pinte, des femmes et leurs enfants tricotent à côté du feu, l'Auberge est réputée comme la meilleure de la Cité, et la plus fréquentée.


  • Des Cours de cuisine sont donnés à 200£ Le Cours. Le chef vous transmettra son savoir-faire, et fera de vous un excellent cuisinier.




"Tout ce qu'il nous reste à penser, c'est décider que faire du temps qui nous est donné .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 25 Avr 2008 - 13:44
Les caves



Les caves de l'auberge du Repos éternel sont spacieuses et bien tenues. Vous y trouverez quantitié de fûts vides ou pleins, contenant pour la plupart des vins forts des côteaux du Sud, mais pas seulement... En effet, quelques tonneaux ne sont pas destinés à la boisson, et si vous aviez l'autorisation de les ouvrir, votre regard se porterait sur divers produits et marchandises nécéssaires à l'auberge: beurre, pommes, raisins et bien d'autres mets achetés aux peuples alentours.

Il est bien facile de se perdre dans ces grandes caves, mais la mauvaise humeur propre à ceux qui ne retrouvent pas la sortie vous passera bien vite, car, dit-on, une partie des richesses d'Esgaroth est enfermée dans un coffre au plus profond du sous-sol. Ambror le trésorier en détient la clef, et on le voit d'ailleurs de temps à autre, passer la porte de l'auberge et descendre les escaliers raides en colimasson pour se rendre en ces lieux. Mais personne n'a osé le suivre et voir ce qu'il y faisait. Quand il remontait en haut vers les comptoirs, seuls quelques tintements provenant de sous sa longue robe rouge laissaient deviner la raison de sa venue...




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 3 Nov 2010 - 17:44
La journée était bien avancée lorsque Erco sortit de chez Matthiew. Il s'était reposé quelques heures et en avait profité pour réfléchir. La situation semblait stable, mais il était bien placé pour savoir que ce n'était pas parce que la paix était là que l'ennemi ne l'était pas. Avec cet Ordre de la Couronne de Fer en plus, il savait que ses agents étaient autant guerrier que médecin et passant par le tavernier. Il n'y avait nul ami en quelques sortes.
Matthiew lui avait parlé de Miriel, une efle qui avait de nombreux conseil plus qu'avisé d'après ce qu'on en disait. Le Ménestrel ne l'avait jamais rencontré, il détestait les elfes, mais la plupart des bourgeois la voyaient fréquemment. De plus il y avait des dizaines de rumeurs la concernant. Sorcière, déesse, cadeau des Valars, elfes Immortel, charmeuse, veuve, guerrière. Il y en avait pour tout les gouts. Des rumeurs pour la plupart trop bonne, trop flatteuse.

Erco toujours méfiant faillit aller sur le champs rencontrer cette jeune femme le soir même, mais Gnow le lui déconseilla vivement. Maintenant le Seigneur Skaline se rangeait de l'avis de son messager. Autour de cette femme trop de mystère planait. Ce qu'on disait d'elle était trop bien. Soit elle était le bien incarné, soit elle était le mal dans sa plus belle forme. Se tromper sur elle pouvait être fatal. L'arnorien avait dit "les Passeurs ne peuvent pas se permettre de vous perdre ainsi, envoyez un de vos Ménestrels de confiance et regarder. Nous devons être plus prudent que jamais"
Il avait raison. Erco l'avait écouté il avait décidé de contacter les Ménestrels dans la soirée. En attendant le rohirrim voulait boire une bonne pinte. Habillé comme un voyageur, le visage recouvert d'une barbe et les cheveux coupé court il était méconnaissable. Matthiew s'était improvisé coiffeur, coiffeur des roturiers c'était sûr. Les mèches étaient inégales, le style inexistant.

Le tavernier le regarda entrer avec un mauvaise œil. S'il savait. Erco alla directement vers le comptoir et commanda:

-Une pinte de bière blonde, ainsi qu'une chambre pour cette nuit.

D'un air encore plus méfiant le tavernier acquiesça, servit la bière et demanda:

-Z'avez de quoi payer heins? Zêtes sûr?

Donc personne ne le reconnaissait. C'était parfait. Il répondit bougon:

-Bien sûrrr que j'ai. V'là votre monnaie...

Et il lança son du pour la bière a quoi s'ajoutait de quoi payer la chambre. Puis prenant sa bière il partit s'asseoir.
La salle commune était encore vide, mais n'avait pas changé depuis son départ.

****

La porte s'ouvrit et les premiers clients entrèrent. C'était des jeunes, sans doute des apprentis ayant finit leur journée et venant se relaxer pour la soirée.
Le temps passa et bientôt les serveuses durent se mettre au travail, ainsi que le cuisinier. Une odeur de viande grillé, de bière et d'autre nectar emplissait la salle. Pour le tavernier la soirée s'annonçait des plus florissantes.
Le Comte d'Esgaroth, lui, écoutait les conversations avec attention. Il avait déjà entendu plusieurs fois le nom de Miriel dans ces groupes autour de lui. Il irait leur parler un peu plus tard, l'alcool déliait les langues les mieux pendus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Ven 5 Nov 2010 - 16:17
Il venait de finir sa deuxième bière, le Comte voulait garder son esprit clair. C'était ses premières chopes depuis plusieurs semaines et il craignait de ressentir les effets de l'alcool. Mais il avait du avouer que ce nectars mousseux restait excelent, le tavernier n'avait pas perdu la main. Il s'en serait bien but encore deux trois, mais la soirée déjà bien avancé convainquis Erco a se mettre à ses recherches, il devait avoir une heure avant qu'un Ménestrel ne le rejoigne vers les minuit. Il se leva donc, simulant une perde d'équilibre, il se rattrapa tant bien que mal sur une table, poussant une chope qui se renversa. Son propriétaire se leva et poussa violemment le Seigneur Skaline en gueulant:

-C'est quoi ces manières de renverser les pintes des gens???

Erco, feignant la peur, s'excusa maladroitement:

-'Sucez, j'ai pas fais exprès....J'vous repaie une bière?

Il sourit, un sourire comme pour dire "ne me frapper pas". Peut-être un peu trop même car l'homme décocha une formidable droite qui envoya le Comte d'Esgaroth voler en arrière. Habitué aux combat, il réussit à reprendre pied en quelques instants, secouant la tête il comprit que son adversaire n'allait pas accepter le remboursement de sa pinte. Il se maudit, il le maudit.

-Tu crois m'acheter? Comme ça? Sortons dehors s'expliquer!!!

-Allons Leo laisse ce pauvre type il....

-Ta gueule!!!!

Leo, Leo, Leo....Un souvenir et un visage. Erco se rappela soudain. Leonard Michel, un jeune voyou. Il avait été arrêté y a quelques années pour contrebande....Depuis plus jamais entendu parler de lui....Pourtant les gens semblaient le respecter, trop peut-être.
En tout cas dans la salle un silence s'était installé. Erco cracha son propre sang et lâcha une phrase:

-On règle ça dehors?

Il avait abandonné son rôle de voyageur. Après tout pourquoi se cacher? Il savait se battre et avait survécu à plus de chose que la moitié des gens présent dans cette ville, sa ville. Il fixa Leo droit dans les yeux. Ce dernier acquiesça simplement et dit:

-A main nue bien sûr!

***

Ce Leo frappait comme un ours. C'était une brute finie. Erco esquivait la plupart du temps. Les deux adversaires saignaient abondamment du visage. Soudain le rohirrim profita d'un coup plus violemment que les autres pour enchaîner son adversaire. Un poing, deux poings, trois poings. Leo se retrouva acculé contre le mur de l'auberge. Erco en profita et saisit sa tête et la frappa contre la façade. Il réitéra l'action et demanda énervé et pressé par la venue probable de la milice:

-Tu sais quoi sur Miriel? Leonard vient pas me dire que tu sais rien parce que je vais m'énerver, on sait tout les deux que la contrebande c'est pas que ton truc....Tu fais d'autre chose,.....la prison c'est long tu sais? Alors???? Miriel??? T'a une minutes.

Derrière les gens regardaient la scène avec effarement. Voir Leo se faire battre à main nue n'était pas chose courante. Une personne s'éloignait déjà pour aller prévenir la milice, d'autre commençait à approcher les deux combattants, surtout des amis du contrebandier. Erco était pressé par le temps....

Hrp Gallen ça te dit de répondre? Ou toute autre MJ Wink Hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Ven 5 Nov 2010 - 18:08
Juste avant de basculer sur le fameux Léo, Erco avait pu apercevoir un jeune homme triste avec une bière brune, posée sur sa table, l'homme sembalit porter les terres du Milieu sur le dos; C'était le jeune Arman , l'éperdu amoureux d'Eléanore, la fille du bijoutier Bellone, il venait d'avoir un entretien plutôt désagréable : pur résumé il s'était fait jeté comme un mal propre. Pendant ds heures, il pouusa de longs soupirs et l'on pouvait entendre son coeur se briser à chaque respiration. D'aileurs il fut le seul à ne pas se lever pour assister au spectacle dehors.L'amour est parfois chose difficile.


-----------------------------------------------------------------------

Dehors par contre, cela sentait la testostérone, une bagarre, une vraie. mais les spectateurs assez avinés avaient été déçus, Leo devait avoir trop bu puisqu'il n'avait pas son rendement habituel. L'inconu lui avait même fichu une bonne raclée. Les cris d'encouagement avaient laissé place à un silence géné, on l'aimait bien le Léo, il mettait de l'ambiance.

Aussi lorsque Erco commença à questionner de manière assez abrupte le contrebandier. Des mumures de désapprobation montèrent. Et les trois amis de léo bien que éméchés scandaient des noms peu ragoûtants destinés au comte d'Esgaroth. cela risquait de monter en émeute, cette affaire.

-------------------------------------------------------------------------

Guizmo dit le borgne était un homme rabougri, à peine plus grand d'un hobbit adulte, mais il était fier d'être humain, car il detestait les hobbits. d'ailleurs Guizmo détestait tout le monde. il n'aimait que lui et encore cetains matin en se regardant dans une glace il arrivait à se détester lui même.

Depuis trois jours il bossait pour le tavernier, il perçait les tonneaux, passait un coup de balai, cela lui payait un repas chaud et une nuit dans l'écurie. Mais ce n'atait pas l'essentiel car Guizmo le borgne était connu dans le milieu. Tout le monde savait que sa vision était parfaite , c'était plus un nom d'artiste. Guizmo pratique la vénérable profession de pickpocket bien qu'il ne crache pas sur un petit assassinat de temps en temps, au garrot sa spécialité.

Mais aujourd'hui il cherchait un homme, le comte d'Esgaroth, Erco Skaline. Il savait qu'il n'était pas le seul à le rechercher. Tout ce qui compte de gredins, chenapans , voleurs, brigands assassins de la Ville étaient sur sa trace. Et c'était facile, en effet il avait été donné à chacun un dessin d'une qualité exeptionnelle, on disait dans les milieux autorisés qu'il avait été confectionné par une elfe.

On ne pouvait pas le rater, le comte. Guizmo se rappelait l'homme qui lui avait donné le dessin, un homme aux larges épaules avec une armure brillante, un guerrier noble. Avec son sens de l'observation , Guizmo avait remarqué un tatouage sur le poignet gauche de l'homme. la récompense était énorme, 10 000 , Oui 10 000, mais erco devait être vivant.

Le lieu de rencontre était une demeure au centre de la ville. il avait juste un nom: Caleb.

Guizmo observait tous les clients de la taverne. Il avait scruté l'arrivée de l'homme aux cheveux hirsutes et courts, il y avait un air sans plus.

Mais là en le voyant sortir en bombant le torse, jouant des épaules et surtout quelle noblesse dans la démarche.

Guizmo sortit avec les clients, plissa les yeux et se concentra sur Erco. la mestria de l'homme insinua encore le doute dans l'esprit du petit homme.

N'y tenant plus il sortit d'une main tremblante son dessin tout chiffonné, son regard alla de la feuille au visage dur du combattant. Il en était sûr c'était Erco Skaline, il était de retour.

-----------------------------------------------------------------------------

Un bruit mat ponctuait chaque rencontre entre la tête de Léo et la paliisade. Hélas le contrebandier avait sombré dans l'inconscience. Erco lança un regard féroce contre la foule grondante. Il entendit la milice arriver au coin de la rue.

C'est alors qu'il aperçut un papier en boule tombé de la poche de Léo. Le comte l'ouvrit et découvrit son visage déssiné. C'est alors que son regard croisa les yeux surpris et effrayé dans la foule de Guizmo. Celui-ci ne demanda pas son reste et s'engouffra dans une ruelle adjacente.

Guizmo bien que de petite taille, courrait vite, très vite et connaissait la ville.

Apparemment, Erco aurait du retard pour son rendez vous avec les ménestrels.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Ven 5 Nov 2010 - 23:44
Erco trop pressé frappa une fois de trop Leo qui partit dans les vapes avant même de pouvoir dire la moindre information. Il se maudit encore une fois. Décidément ce n'était pas son jour. Les gens autours de lui commençaient à l'insulter, surtout les compères au contrebandier. Il se retourna et en vit trois qui s'étaient avancé. Il dégaina une dague d'un geste fluide. C'est alors qui remarqua un bout de papier dépassant de la poche de Leo. Il le sortit et vit son visage....Le dessin était remarquable un travail d'artiste. En dessous la somme pour sa tête....Ce qui le réconforta c'est qu'on le voulait vivant. 10'000pièces. Malgré la situation il sourit un peu fier de la récompense qu'on donnerait pour l'avoir attrapé.
Rabattant sa capuche il partit en courant, peut-être que personne ne l'avait encore reconnu. Il espérait. Il bouscula plusieurs voyeurs et s'enfuit dans une ruelle proche sous les insultes. Triste retraite pour un Seigneur.
Dans sa course, il entendit les cris de la milice dispersant la foule. Sa milice allait peut-être se mettre à sa poursuite... Il avait été imprudent et regrettait d'être sortit et d'avoir ordonné à Gnow de rester chez Matthiew. Sa seul consolation c'était que l'arnorien se mettrait à sa recherche dans quelques heures s'il n'était pas de retour....
Il bifurqua à droite, les rues d'Esgaroth lui étaient connus, mais il en avait oublié quelques unes....Justement cette partie de la ville était un vrais labyrinthe.

Des bruits de pas le suivaient de près. De Trop près, il n'arriverait pas à lui échapper ainsi....Ce qui était sûr c'est qu'une personne l'avait en tout cas remarqué. Ou étais-ce simplement un homme à Leo qui le poursuivait.... La solution lui semblait plus que probable. Il changea subitement de rue regrettant de ne pas s'être armé de son arc. Il aurait put tendre une embuscade à son poursuivant. Le souffle rauque, il se stoppa et se cola dans encadrement d'une porte, cachant sa dague dans son dos. Il tenta de maitriser sa respiration, de la calmer.
Tout ses sens en éveils il attendait. Son cerveau marchait bon train. Qui avait bien put mettre sa tête mise à prix? Le Gondor? C'était peut probable, en tout cas pas de cette façon....Quoique....Rien n'était sur. En plus de tous ça il n'était pas plus avancé sur cette Miriel. Sa soirée était foutu en l'air.
Un bruit de pas s'arrêta à l'entrée de la ruelle ou il se cachait. La tension monta. Il raffermi son emprise sur sa courte lame. Cligna des yeux plusieurs fois en adressant une prière au Valars. Il attendit, près à sortir de sa cachette pour affronter cet inconnu, ou inconnue, il ne savait pas.
Il murmura sans s'en rendre compte poussé par le stresse:

-Foutue vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duïn
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16
Localisation : Escargoth
Rôle : Chasseur de trésor

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 54 ans
- -:

Dim 5 Fév 2012 - 21:38
-----------------------------
Longtemps après les précédents évènements.

Ce n'était pas la première fois qu'un client avait trop but et ce ne serait pas la dernière, ce n'était pas non plus la première fois que c'était un nain et il y avait peu de risques pour que ce soit la dernière, et enfin ce n'était pas non plus la première que c'était un nain du nom de Duïn, mais cela pourrait bien s'avérer être la dernière.
Ce dernier avait transporté des pierres de construction depuis Erebor et était en train de dépenser toute sa paye en boisson.
Il avait bus plus que le raisonnable et cela se voyait et s'entendait.
Il parlait à l'aubergiste de la voix forte d'un nain qui a trop bus :
"- Il n'y pas sur cette terre de trésor assez bien caché pour moi, que je te dis
C'est comme si mon nez était capable de trouver ce qui est précieux comme le nez d'un chien sent l'odeur du gibier.
- Je ne sais pas si tu sens l'or et l'argent, mais il y a une odeur que tu ne dois pas pouvoir reconnaître c'est celle de l'alcool, tant tu en a bus et tu en ais imprégné, lui rétorqua l'aubergiste de mauvaise humeur
- Que dis tu là mon ami? Personne ici n'est dans l'état que tu décris, je suis aussi sobre que quelqu'un qui n'aurait jamais goûter d'alcool, je mettais seulement en avant mes capacités.
- Que me racontes tu là? Regarde comme tu es vêtus, tu m'as l'air plus de fréquenter la boue le bois et la pierre que l'or et l'argent, à qui veux tu faire croire ces fables?
- Ah tu me traites de menteur ! Et bien puisque c'en est ainsi, je te ramènerais une de mes découvertes d'ici peu!
-Tes découvertes? De quoi me parles-tu ? Tu n'as jamais trouver le moindre or ni la plus petite pierre précieuse.
- Ce n'est pas de l'or que je te ramènerais, mais du mithril, et pas juste de quoi te faire une bague mais plus qu'il en faut pour reconstruire ton auberge.
-Mais que me racontes-tu encore tu ne connais rien à l'extraction et au minage et tu n'as jamais mis les pieds dans la Moria
- Laisse le minage à ceux qui le veulent, moi ce n'est pas dans la moria que j'irais, mais au Mordor où s'étendent les ombres, " et il avait haussé la vois en disant cela ce qui faisait que tout les clients de l'auberge avait cessé leur conversation et le regardait d'un drôle d'air. Seul l'aubergiste ne se laissa pas démonter pas de tels fanfaronnades et lui répondit de manière agressive :
"- Mais tu as perdus l'esprit, quel sens cela à de chercher du mithril au Mordor, tu devrais réviser ta géographie.
-Et toi ton histoire, la Moria a été longtemps occupé par des serviteurs de l'ombre et si je me rappelle bien ces derniers ont pillé les mines jusqu'au dernier sou pour le rapporter au Mordor. Ce sont ces trésors que je te rapporterais tavernier crédule, et tous ici ne pourront plus nier mon talent.
- Si tu me rapportes le moindre fragment de mithril provenant du Mordor, non seulement je reconnaîtrais ton talent, mais en plus tu seras exempt de payer tous les services que pourront te rendre mon auberge."
Et c'était à la fois la voix d'un homme énervé par temps de fanfaronnades que l'on entendait mais également la voix d'un homme qui avait eut autrefois le sens du jeu et des paris. Et s'il faisait un tel pari c'est qu'il connaissait assez bien les nains en général et celui là en particulier et savait qu'il n’essaierait pas de le tromper et qu'il préférerait mourir plutôt que de revenir dans son auberge sans avoir accomplis sa quête.
- Qu'il en soit ainsi ! "cria Duïn excité à la fois par l'alcool mais aussi par l'aubergiste et par les trésors qu'ils évoquaient. Et il bût d'un trait ce qui restait dans sa choppe comme pour valider le pari.
Puis il se tourna vers l'auditoire :
" Que ceux qui ont de rêves de richesses mais pas de peur au ventre me le fasse savoir. Je suis prêt à amener avec moi tout aventurier répondant à ces deux critères. "
Un brouhaha se fit dans l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 8 Fév 2012 - 10:25
IL n'était pas dans les habitudes de ce nain opportuniste de ressasser le passé, et pourtant, le regard fixé sur la lueur vive et hypnotique des flammes du foyer, il repensait à cette nuit maudite durant laquelle, un bon mois plus tôt, la fortune s'était retournée contre lui. Préférant la retraite plutôt qu'une mort en héros, il avait déserté les rangs de l'Ordre qui l'employait et s'était évanoui dans les bois noirs de Mirkwood.
LES séquelles qu'il gardait de la bataille étaient terribles: un moignon en lieu et place de main gauche, une balafre sur la joue gauche, ainsi que sur le coude et le mollet droit, sans parler de ses estafilades au niveau du poitrail et des lombaires. Sans un sens prononcé de la survie, il n'aurait pas survécu à ses blessures, seul et démuni dans la sinistre forêt, avec pour toute compagnie une petite bourse de pièces d'or malhonnêtement acquise, sa grande hache qu'il ne pouvait plus manier, et un ou deux 'feux-à-main' comme celui qu'il avait déjà utilisé. Recherché à présent par l'Ordre de la Couronne de Fer et la Loge des Passeurs, il avait à tout prix retardé son approche d'un lieu civilisé. Mais après trois semaines de disette et d'errance en pleine nature sauvage, et à l'article de la mort, il avait été contraint de rejoindre la ville la plus proche: Esgaroth. Jetant son armure et tout ce qui aurait pu le faire reconnaître, il avait alors acheté un capuchon et quelques habits passe-partout, ainsi qu'un bâton pour compenser son boitillement et des vivres pour se rassasier.
PUIS le froid de février l'avait poussé, à contrecœur, à rejoindre la seule source de chaleur accessible à un fugitif comme lui: l'auberge. Son amaigrissement et la saleté de son visage et de ses poils jouaient finalement en sa faveur: il n'avait pour l'instant été inquiété par personne. Mais le poids de sa bourse allant s'amenuisant, il savait qu'il devrait trouver un moyen de pourvoir à ses besoins, bien qu'il ignorât encore comment. Tel était sa situation lorsque l'alcool commençait de se répandre dans le sang de Duïn et fit s'élever le volume de sa grosse voix... il parlait de trésors, de voyages lointains, d'une petite équipe à former. Ibun sourit. C'était exactement ce qu'il lui fallait.
NE souhaitant pas attirer l'attention sur lui, il ne se précipita pas vers Duïn lorsque celui-ci eut effectué son appel aux volontaires, préférant plutôt laisser retomber le brouhaha et, d'un petit signe de la main ─ index et majeur réunis en l'air ─ se manifesta discrètement au chercheur de trésors lorsque celui-ci jeta un coup d'œil dans sa direction. Ibun l'invita à s'asseoir à sa table, en face de lui.
« Moi, je te crois, dit-il simplement. J'ai des rêves de richesse; et pas de peur au ventre. Et je suis un aventurier. »




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duïn
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16
Localisation : Escargoth
Rôle : Chasseur de trésor

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 54 ans
- -:

Ven 10 Fév 2012 - 18:42
Duïn intrigué s'avança vers l'homme qui l'interpellait alors que le brouhaha qu'il avait provoqué dans l'auberge continuait.
Il regarda l'homme assez rapidement et se dit qu'il avait le profil d'un aventurier.
C'était un nain, ce qui était un critère trés favorable aux yeux de Duïn.
Mais plus que cela ses nombreuses cicatrices sur le visage, ainsi que son moignon semblait indiquer que ce nain était un arpenteur de la terre du milieu.
Duïn s'assit à sa table en face de lui, et lui répondit amicalement :
"Et bien tu serais le bienvenu dans ma quête!"
Excité par l'alcool et son projet, Duïn fit comme si l'autre avait explicitement accepté de partir, et il cria à l'aubergiste:
" - Remplis nos choppes tavernier, en acompte de ce que tu m'as promis!"
L'aubergiste fronça les sourcils, puis il se dit que quelques choppes ne seraient pas chères payées si c'était pour se débarrasser d'un encombrant client, et il apporta deux choppes de bière.
-Bien, enchaina Duïn sans laisser à l'autre le temps de parler, à présent nous pouvons parler puisque nos choppes sont pleines. Voilà ce que je projette :
Il serait interessant de faire un détour à Erebor où nous pourrions nous préparer matériellement et physiquemet à l'aventure, car pour être franc je ne suis pas au mieux préparé actuellement,
(mais ça il n'avait pas vraiment besoin de le dire vue l'aura d'ivresse qu'il émettait). Ou alors nous pouvons partir directement, par la rivière Celduin.
Mais dans tous les cas je pense qu'il serait utile de passer dans la volière de cette ville pour louer les services d'un corbeau qui nous serait fort utile ainsi qu'à la cabane du dragon où si son gérant est à la hauteur de sa réputation nous devrions nous procurer des cartes, mais je vais peut-être un peu vite,
dit il se rendant compte que l'autre n'avait pas vraiment fait le souhait de partir avec lui, alors que nous ne nous sommes même pas présenté :
Je suis Duïn habitant d'Erebor sans réel métier et toi quel est ton nom et ton histoire futur associé?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 15 Fév 2012 - 15:50
LES relents d'alcool et le débit des phrases de Duïn ne trompaient pas: l'aventurier avait forcé sur la boisson ─ certainement sur la bière. Mais en dépit de cet état euphorique passager, Ibun ressentait chez son interlocuteur un réel désir de parcourir le monde et un goût du risque prononcé. Comment? Lui-même l'ignorait... il avait toujours été doué pour démêler le vrai du faux et il n'était pas facile de l'abuser. À présent que son physique se trouvait diminué, il devait plus que jamais compenser avec sa ruse et son esprit. D'autant plus qu'il ne pouvait pas se permettre de s'embringuer dans une aventure qui ne mènerait à rien.
« Je m'appelle Ibun, et je n'ai pas, moi non plus, de métier à proprement parler: je vagabonde de par le monde, poussé par le grand air et la liberté, subvenant à mes besoins en effectuant des petites tâches à droite à gauche, ne restant pas longtemps au même endroit. Au fait, merci pour la chope, je suis mort de soif! »

IL avait préféré révéler son nom véritable plutôt que d'user du surnom, Tahar, qu'il avait utilisé ces dernières années. D'une part car, à choisir, il préférait être repris par son ancien seigneur plutôt que par l'OCF et d'autre part car, si tout se passait bien, il serait parti en pleine nature sauvage dans peu de temps et en compagnie d'un casse-cou obsédé par les trésors, et n'aurait plus à se soucier de ces problèmes. Usant de son unique main, il porta son récipient à ses lèvres et avala une gorgée de bière.
« Bien, parlons donc de ton projet, à présent. Car ce n'est encore que ton projet: avant de me lancer dans quoi que ce soit, j'aimerais quand même discuter certains petits détails.

Premièrement, j'ai dit que je te croyais. Ton hypothèse n'est pas impossible. Mais comment en être sûr? Comment être sûr que les Gobelins de la Moria avaient bien partie prenante avec le Mordor? Certaines tribus étaient aussi libres et indépendantes que toi et moi. Et même si c'est le cas, comment être certain que les trésors y soient toujours? C'est que je compte énormément sur mon butin, moi, et j'espère bien me rendre dans le Pays Noir pour autre chose que de la cendre et des caillasses...

Deuxièmement, puisque j'en viens au butin. Je pense que nous ferons moitié moitié, hein? J'ai une bourse à demi-remplie de pièces d'or, qui nous serons bien utiles pour payer les cartes et les provisions, mais j'entends bien que tu prennes aussi part aux frais. Sans quoi je retiendrai tes dettes sur ta part du trésor, et avec des intérêts. Je ne vois pas par contre l'utilité d'acheter un corbeau; avec qui veux-tu donc converser pendant que nous serons en pleine recherche? Je ne souhaite pas que tous les bandits et les clochards des Terres du Milieu accourent pour nous devancer! À vrai dire, on aurait davantage besoin d'un poney pour ramener le magot que d'une bête à plumes. Mais c'est trop cher pour nous, et on ne peut pas prendre le risque d'en voler un ici,
ajouta-t-il en baissant la voix.

Et troisièmement, je souhaite partir au plus vite par la rivière Celduin et non me rendre à Erebor. Mon passé d'errant ne m'a pas attiré les faveurs des Nains bien installés dans leurs colonies, et j'aimerais éviter de paraître devant eux. C'est ma condition, à toi de la prendre ou de la laisser, mais je n'en démordrai pas. D'ailleurs, tu te sentiras bien mieux préparé demain matin, quand tu auras un peu dé-saoulé, l'ami. »

IBUN avait volontairement utilisé le terme d'ami pour mieux faire passer le reste du discours. Pourtant, il savait que les chasseurs de trésors étaient habituellement de grands cupides et que les marchandages pouvaient durer jusqu'à tard dans la nuit. Les réponses de Duïn le renseigneraient quand même sur le genre de gars à qui il avait affaire, en dehors de son penchant pour la chope et de ses défis enflammés.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duïn
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16
Localisation : Escargoth
Rôle : Chasseur de trésor

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 54 ans
- -:

Mer 15 Fév 2012 - 18:33
Plusieurs choses étonnèrent Duïn dans le discours, tout d'abord son interlocuteur avait parler très facilement de voler un poney, c'était très probablement une plaisanterie, et Duïn décida de ne pas faire attention à ça.
Malgré l'alcool et l'excitation, Duïn répondit très sérieusement car le ton d'Ibun l'avait refroidis.
"-Pour le premièrement sache que je n'ai aucune réelle certitude sur la présence de mithril, seulement le raisonnement consistant à penser que puisqu'il semble qu'il n'ai jamais été retrouvé et que le mordor doit être le seul endroit où personne n'est allé le chercher il a de bonnes chances d'y être. Mais je pense que nous pourront avoir un idée déjà plus précise à la cabane du dragon où je pense que nous devrions nous rendre ce soir même, pour nous procurer des cartes et nous que serons définitivement fixé seulement une fois au Mordor où s'étendent les ombres.
Pour ce qui est de ton deuxième point :
Moitié moitié sur les bénéfices, cela me va, j'ai moi même un peu d'économie : 500 pièces, pour financer l'expédition.
Et je suis d'avis qu'un corbeau serait utile non pas comme messager mais comme éclaireur, il sera à la fois discret et rapide.
Enfin, je suis d'accord pour partir demain, sinon je ne te l'aurais pas proposé.
Mais toi, es tu d'accord pour que nous allions déjà à la taverne du dragon, avant de prendre une autre décision?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 17 Fév 2012 - 19:32

·· Mmmr... ce Duïn n'a pas l'air de trop s'en faire pour l'avenir ·· pensa l'estropié.

HÉLAS, c'était bien comme Ibun l'avait deviné: le gars qu'il venait de rencontrer ne possédait aucune certitude quant à la présence de vrai-argent dans l'enceinte du Pays de l'Ombre. Tout n'était que conjectures et hypothèses et à vrai dire... cela ne plaisait guère à l'ancien membre de la Croix-de-Fer. Lui, aurait préféré être sûr de son coup. Savoir que le voyage en vaudrait la peine. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, il avait maintenant pris la décision définitive de tenter l'aventure. De toute façon, il lui fallait tenter quelque chose plutôt que de moisir dans cette ville lacustre où on le retrouverait tôt ou tard. Et puis, après tout, toute chasse au trésor a son lot de surprises! Et même si on ne trouve pas ce qu'on est parti chercher, on déniche toujours quelque chose.
« Eh bien, dit-il enfin, je crois que je vais partir avec toi. En fait, oui, j'en suis même sûr, je t'accompagne. Rien ne me retiens ici de toute façon, alors mieux vaut voir défiler les paysages que contempler le mur de cette salle. Je suis d'accord, allons d'abord à la Cabane du Dragon, c'est un lieu réputé où nous pourrons sûrement débusquer quelques cartes, si nous avons de la chance. Je n'avais pas pensé au corbeau comme à un éclaireur, c'est vrai: vous autres gens du Nord avez toujours parlé aux volatiles 1 et compris leur langue, et cela fait tellement longtemps que je suis... enfin que je ne suis pas retourné au Mont Solitaire, dans les Montagnes Grises ou même dans les Monts du Fer que j'avais oublié cela. »

IL avait failli commettre l'erreur de dire qu'il avait été affilié à la Moria pendant de longues années, et ne s'était rattrapé que de justesse. Non que son vis-à-vis soit vraiment dangereux pour lui, mais on ne sait jamais. Il but de nouveau quelques gorgées de bière, s'arrachant une petite grimace lorsque son avant-bras se plia au maximum, puis reprit la conversation:
« Ma foi, cela ne me semble finalement pas une mauvaise idée, ce corbeau: il pourrait nous éviter bien des ennuis. Je ne sais pas si la Cabane et la volière sont ouvertes à une heure comme celle-là, mais si tel n'est pas le cas nous pourrons y retourner demain matin à la première heure! Puisque tu as assez pour partager les frais avec moi, je pourrai sans doute acheter une arme à la forge, avec mes sous à moi. Une arme qui soit à la fois légère et maniable à une main, je pense que tu devines pourquoi? »

LE discours d'Ibun était bien plus enjoué et agréable maintenant que tout à l'heure: lors de l'énumération de ses conditions, il s'était montré un peu rude afin de s'imposer, mais maintenant que Duïn avait accepté la plupart d'entre elles, le Nain au capuchon gris se devait d'être amical avec son compagnon d'aventure. Il jeta un coup d'œil alentours avant de lever un peu son bras gauche, tout en regardant son interlocuteur...
« Oui, je possédais une hache de guerre à deux mains, avant. Mais elle me serait bien inutile à présent, hormis pour m'alourdir. Pour l'instant, mon bras ne me sert plus du tout; si nous parvenons à trouver un morceau de ce trésor, Duïn, je pourrai me faire mettre un crochet ou un machin dans ce genre. Que diable, c'est barbant d'être manchot. »

ET de remettre vivement son bras raccourci sous la table.
______________________________

1.
La tradition consistant à communiquer aux corbeaux et aux grives était bien plus répandue à Erebor et dans les montagnes alentours que dans les autres cités naines de la Terre du Milieu. À Khazad-dûm, ces volatiles avaient peu ou prou le même rôle que les pigeons chez les Hommes.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duïn
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 16
Localisation : Escargoth
Rôle : Chasseur de trésor

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 54 ans
- -:

Ven 17 Fév 2012 - 22:02
Duïn se réjouit lorsqu'il eût la confirmation qu'il ne mènerait pas cette aventure seule.
Il était impressionné par le moignon d'Ibun, mais décida de ne rien en laisser paraître et de ne pas aborder le sujet car il ne savait à quel point cela avait blessé le nain.
Voulant ramener la conversation à quelque chose de plus joyeux, il cria à l'aubergiste :
-Deux choppes de plus sur mon compte tavernier, puis il se ravisa, oh et puis non, tournée générale ce 'est pas tout les jours qu'on part au Mordor pour aller chercher du Mithril.
Le tavernier aurait normalement refusé une telle requête, mais le concept même de ne plus voir ce client gênant et un certaine culpabilité à avoir participer à ce projet qui le tuerait probablement le rendit plus aimable que jamais. Il remplit consciencieusement plusieurs choppes qu'il fit circuler et en apporta deux lui même aux nains.
En posant ces choppes il se baissa et se tourna vers Duïn et lui dit d'un ton mi-agressif mi-amical :
-Puisse ces dernières, et il souligna le dernières, choppes vous donner le courage nécessaire à cette folie.
Tu es libre de renoncer quand tu veux Duïn, mais alors ne remet plus les pieds dans mon établissement pour y raconter tes salades."

Il se releva et revint au comptoir en essayant de se remémorer comment tout cela avait commencer.
Duïn ne se laissa pas ruiner le moral par de tels paroles. Il leva sa choppe et dit :
"Validons notre contrat par la boisson, après qu'ils eurent bus, il redevint sérieux.
La volière est sûrement fermé, mais le cabane du dragon est peut-être ouverte si quelques aventurier nocturne s'y trouve, allons-y dès à présent : en plus de cartes et de renseignement sur notre quête, peut-être même que le propriétaire acceptera de nous héberger la nuit en tant que compatriote et en tant qu'aventurier...
J'espère juste qu'il ne se rappelle pas de moi : la dernière fois, il m'a mis à la porte parce que j'avais vomis sur un de ses invité, un rôdeur du nord je crois, ils étaient tout les deux furieux."

Un grimace se fit voir sur le visage de Duïn, laissant imaginer un souvenir peu glorieux.
Les deux nains se levèrent et sortirent de l'auberge, non sans une certaine agitation parmi les buveurs.


Hrp :
Suite ici :http://jeuderoles.forumactif.com/t3639-la-cabane-du-dragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Auberge du Repos Eternel
» Le droit au repos [Terminé]
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» NewMoon Eternel Partenariat
» [Officiel] Nicodemus, L'Eternel Vagabond.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rhovanion :: Royaume de Dale :: Esgaroth-
Sauter vers: