Du plaisir d'avoir un frère [CONCLUSION SCENARIO]

Aller en bas 
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 16 Avr 2008 - 19:04
Un homme marchait entre les arbres, sûr de lui. Il connaissait le chemin. Tandis qu'il avançait, il ne pouvait se sentir que humble devant la végétation qui l'entourait. Combien d'années avaient-ils vu? Combien de souffle de vent avaient balancé ces feuilles. Tant d'âges à grandir, à s'épanouir, à s'endurcir. Pour notre inconnu, c'était tout simplement impressionnant.

Il était seul, et il aimait cela. Il avait du temps pour lui, pour penser sans être perturbé, pour se souvenir. Aujourd'hui, la période de sa vie qu'il avait décidé de passer en revue était son enfance. C'était d'ailleurs assez rare, car ce n'était une période de sa vie qu'il appréciait particulièrement. Non, il préférait bien plus les derniers mois qu'il avait passé à tromper, à échafauder des plans toujours réussis. Mais aujourd'hui, les circonstances étaient différentes.

Il était né une quarantaine d'années plus tôt, sous le nom de Glaen. Quelques secondes plus tard, un deuxième garçon naissait du même ventre. On l'avait appelé Glaed. Les parents, deux fermiers de l'Arnor, hésitèrent à garder les deux jumeaux. Heureusement pour Glaed, l'amour de sa mère le sauva. Ainsi grandirent-ils tous les deux, dans la pauvreté. Rapidement, on constata que les deux garçons se ressemblaient trait pour trait.

Glaen, le plus futé, sut tirer profit de cette ressemblance en organisant divers méfaits. Son frère, qui lui vouait une grande admiration, le suivait partout et lui obéissait à la lettre.

Glaen, à seize ans, se tourna définitivement dans la vie clandestine. Il avait de grands desseins, et ne croyait pas que la voie légale puisse lui apporter ce qu'il désirait. C'est à ce niveau que les routes des deux frères bifurquèrent. En effet, Glaed, encore puerile, ne voulait pas offenser ses parents et les aida à travailler la terre. Lorsqu'ils moururent, il reprit leur affaire et, aidé de sa femme Clyra, fit prospérer l'affaire. Lui même eut des enfants, et ils put vivre une vie tranquille, confortable. Son frère disparu n'était plus qu'un vague souvenir.

Mais ce frère n'était pas mort. Il s'était engagé dans une petite bande de malfrats à la tête de laquelle il avait rapidement voulu être. Le chef le chassa, et Glaen se retrouva seul. Depuis ce jour, il montait ces coups seuls, en confiant seulement à quelques rares élus ses plans. Une fois réalisés, il prenait cependant soin de les éliminer.


L'homme sortit de ses pensées et examina un croisement de deux chemins envahis par les hautes herbes. Il réfléchit quelques secondes, puis tourna à droite. Oui, il était un solitaire. Jusqu'il y a quelques mois, il n'agissait que peu, juste assez pour vivre. Mais il avait fini par voir grand, et il avait élaboré, il y a déjà plus d'un an, les bases de son plus grand projet.

Ce projet, en soi, était simple. Réussir à détruire la Comté. Ses motivations? Se tester, se lancer un défi. D'abord, il fallait qu'il s'attaque à Bree. Comment? Une nouvelle organisation, depuis quelques temps, commençait à prendre de l'importance. L'Union des Commerçants de Bree. Rien que le nom l'avait fait rire, mais il savait que cette association serait la base de tout son projet. Peu à peu, un plan s'élaborrait dans son esprit... Et son frère allait l'aider.

Sa première action fut de faire connaitre son frère auprès de cette association, par l'intermédiaire d'un petit commerçant. Cet homme, Seodoc, n'était pas parmi les plus riche, mais possédait un petit réseau de connaissances un peu partout dans la Comté, y compris dans l'Union. On proposa donc à Glaed d'entrer dans l'association. Voyant une occasion de mener une existence meilleure, il accepta, vendit sa ferme et vint s'installer dans la périphérie de Bree où il acheta une autre ferme.

Ensuite, Glaen utilisa la faiblesse d'un des hommes les plus riches de l'Union : vieux et gâteux, il ne comptait plus son argent et délaissant cette tâche à un novice inexpérimenté. Glaen, riche d'un petite formation de son aprtenaire Seodoc (à qui il n'avait rien révélé de son réel projet), réussit à détourner des fonds pour son frère, petites parts par petites parts. En effet, l'association proposait un service innovant selon lequel un coffre unique contenait l'argent de tous les membres. Il avait aisé donc pour Glaen de tromper le vieil homme en changeant un chiffre sur le papier par-ci par-là.

Glaed, lui, encore un paysan, ne s'interrogea pas sur la manière dont l'argent arrivait ainsi à lui, croyant qu'il s'agissait de certains bénéfices ou il ne savait trop quoi. Toujours est-il qu'il put investir, et les écus finirent par affluer tout ce qu'il y a de plus légalement, et il prit peu à peu de l'importance pour finalement devenir l'un des associé les plus influents. Son frère n'avait plus à l'aider d'aucune manière que ce soit.

Une autre partie commençait alors : faire en sorte que Glaed devienne Maire. Aidé encore une fois de Seodoc, Glaen fit accuser l'actuel dirigeant de Bree, et grâce aux relations de son acolyte mit son frère aux rennes du village. C'est ici que se finissait le rôle de Seodoc, et c'est ici qui finit sa vie.

C'est alors seulement que les deux frères se rencontrèrent. Glaen révéla à Glaed comment il était arrivé au pouvoir. Il se tint à pau près cette conversation, la surprise et les explication passées :

"Grâce à moi tu es arrivé au pouvoir. Il me semble donc évident que tu fasses ce que je vais te dire, c'est un minimum pour me remercier... Tous les deux, nous allons détruire ces terres...

Ja... Jamais! Pars, et n'essaye plus de m'intimider, sinon...

Sinon quoi? De quoi veux-tu m'accuser? c'est toi, je te te la rappelle, qui possède l'argent volé au vieux rat. N'essaye pas de me faire du chantage, j'ai les cartes en mains. Tu ne voudrais quand même pas retourner à ta vie de fermier, voir tes enfants travailler à tes côtés? Je doute que ta femme apprécierait reste à tes côtés. Elle peut très bien s'en sortir seule après tout, elle est si belle..."

C'est ainsi que Glaed devint le pantin de son frère, le premier étant trop faible pour résister. Habitué au luxe il ne pouvait plus travailler la terre et de plus, il ne voulait pas perdre sa femme, si durement acquise. En effet, il aurait suffi à Glaen de se faire passer pour son frère au bon moment au bon endroit pour organiser leur séparation. En outre, il ne se priva pas de s''inviter dans le lit de la belle demoiselle lorsqu'il le désirait. Il lui suffisait de faire en sorte que le vrai mari soit retenu par un de ses sbires.

Un invité surprise vint semer l'espace de quelques minutes la panique. Le Conseiller. Mais somme faite, il suivait, sans le savoir, les même desseins que Glaen. Et c'était sur lui que tous les doutes se portaient. C'est ainsi que fut organisée l'attaque de la Comté, puis son annexion.

L'arrivée de l'Arnor vint aussi perturber ses plans, mais il sut mettre à profit ce nouveau péril en écartant le Conseiller. Sentant qu'il était temps de mettre un terme à son petit jeu, il s'arrangea pour mettre hors circuit l'Union (en ayant bien pris soin de faire quitter l'association à son frère, puis de le faire blâmer les prtaiques douteuses de celle-ci) et tous ceux qui avaient eu vent de ses agissements, sauf quelques-uns, comme son frère, pour l'instant. Glaen organisa la fuite de son pantin, jusqu'alors enfermé dans son bureau par sûreté. Quelque temps après il fit une apparition pour être définitivement déclaré coupable, et se laissa prendre. Tandis qu'il était conduis à Annuminas, ses derniers fidèles, accompagnés de Glaed attaquèrent le convoi. C'est à ce moment que se fit l'échange, sans que personne ne s'en rende compte. Le moyen de pression? Clyra, que son mari aimait trop pour la savoir morte.


Voilà, c'était fini maintenant. La Comté était divisée, elle ne se remettrait pas avant longtemps de ce malheur. Elle pleurerait longtemps ses morts. Il n'y avait aucun témoin encore en vie. Glaen était libre, on le croyait mort. Le monde s'ouvrait à lui. Il pouvait encore agir...

//C'était le dernier rebondissement! Merci à tous ceux qui ont participé, vous reverrez ce personnage peut-être un jour!//


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» Praline douce caniche moyen 10 ans SPA DE PLAISIR (78)
» Elisez vos meilleurs Rps
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: La Comté-
Sauter vers: