La femme au grand châle noir

Aller en bas 
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptyMar 22 Avr 2008 - 17:05
Namirië venait de monter quelques étages de la tour de la clef d' argent. Il s' arrêta devant la porte d' une chambre et frappa doucement à la porte. Il pénétra dans la pièce alors qu' une voix faible se fit entendre l' invitant à entrer.
Une femme portant un long châle noir se tenait assise sur un lit aux draps blancs, les mains posées sur ses genoux. Elle avait levé les yeux sur l' elfe qui venait d' entrer mais son regard était fuyant, absent ...
Namirië s' approcha doucement de la dame au châle et lui tendit une main pour l' inviter à le suivre :

- Madame, c' est une belle journée aujourd' hui. Il serait bon que vous preniez un peu l' air et la soleil. Si vous le voulez bien , je vous emmène au bas de l' escalier exterieur de la tour ...

L' elfe regardait les yeux de Maïrwen, espérant une réaction quelconque mais ils gardaient une expression totalement neutre. Elle n' avait pas dit un mot depuis son arrivée, enfermée dans un mutisme que rien ne semblait pouvoir briser. Elle se nourrissait très peu et ne sortait jamais de sa chambre sauf si on venait la chercher.
Sans répondre, elle posa sa main délicate dans celle de Namirië et se leva pour l' accompagner. Ils descendirent ensemble tout en bas de l' escalier jusqu' à une grande plage appelée aussi '' La plage d' Ulmo ''. Il y avait toujours du monde à cet endroit, beaucoup de convalescents aimaient y venir pour porter leurs regards vers l' océan et bénéficier à plein du bon air marin.
Namirië se rendit compte immédiatement que l' animation du lieu génait sa patiente et il l' emmena un peu plus loin, à l' écart, vers une grande pierre plate. Il invita Maïrwen à s' y installer.
Un petit vent agréable faisait flotter la longue chevelure noire de la belle inconnue alors qu' elle resserrait son châle autour de ses épaules. Elle ferma les yeux et leva la tête en direction du soleil avant de pousser un long soupir. Pour la première fois depuis qu' il avait vu la femme de '' L' Anòrien '' l' elfe remarqua un très léger changement chez sa patiente ... Elle semblait apprécier l' endroit et le moment. C' était bien peu, mais pourtant cela représentait une petite victoire. Il ne fit cependant pas de remarque, respectant le silence de la femme au châle noir ...


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptyVen 25 Avr 2008 - 22:59
pendant plusieurs jours, Namirië avait emmené la mystérieuse femme sur la grande pierre plate qui surplombait la plage d' Ulmo. Elle appréciait visiblement l' endroit. L' elfe fut heureux de constater qu' après deux semaines, sa patiente était capable de s' y rendre seule. Elle restait là, des heures durant, à contempler l' océan. A présent, il ne passait plus par sa chambre pour la voir mais se rendait directement à la pierre. Un soir, alors qu' il était déjà tard, Namirië, inquiet de ne pas la voir rentrée, était venu pour la chercher mais elle ne s' y trouvait pas. Quelle ne fut pas sa surprise de voir la silhouette de Maïrwen, seule, sur la plage en contre bas, son grand châle noir venait de glisser vers le sol laissant apparaitre une longue robe blanche étincelante sous la lune argentée. Promptement, il emprunta l' escalier pour descendre la rejoindre puis ralentissant son pas, il s' approcha d' elle, foulant de ses pieds nus le sable encore chaud gorgé du soleil qui l' avait inondé toute l' après midi. Elle n' avait toujours pas prononcé le moindre mot, son esprit restait fermé et seul ses yeux trahissait le profond désespoir dans lequel il était emprisonné. Namirië plongea son regard dans celui de la femme en prenant délicatement sa main. Il lui sourit et avança vers les flots aux reflets argentés. Maïrwen résista quelques instants à l' invitation de l' elfe mais finit par céder. Elle s' approcha très lentement jusqu' à ce qu' enfin, ses pieds s' enfoncent dans les eaux. L' elfe lui lâcha la main alors qu' elle avançait encore, comme un joyau blanc reflétant mille éclats au milieu de l' océan. Elle s' arrêta alors que l' eau lui arrivait à la taille.
Elle se retourna soudain vers Namirië et ses yeux étaient emplis de larmes qui s' écoulaient le long de ses joues blanches. Elle pleurait, enfin !! comme si une digue qui s' était lentement fissurée venait finalement de rompre, libérant ainsi des semaines, des mois, peut être même des années de souffrance et de chagrin ...


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptySam 26 Avr 2008 - 16:14
Namirië leva les bras au ciel adressant quelques mots en l' honneur d' Ulmo. Ne disait on pas que les eaux près de la tour de la clef d' Argent recelaient encore des pouvoirs du Vala ? Puis alors qu' il s' approchait de sa patiente, Maïrwen en pleurs se précipita dans les bras de l' elfe. Elle semblait comme étourdie, et Namirië dut la soutenir pour l' aider à ressortir de l' eau. Une fois sur la plage, elle s' écarta de lui et se laissa choir sur le sable, tournant son regard vers la voute étoilée, elle ramassa son châle noir et le replaça sur ses épaules.
Namirië avait voulu rentrer pour laisser sa patiente en paix avec ses pensées. Mais d' un geste, elle l' invita à rester. Il était alors venu s' assoire à ses côtés, toujours sans parler, toujours en respectant le silence de la femme de l' Anòrien.
Longtemps ils resterent immobile, longtemps les larmes continuèrent de s' écouler des yeux de Maïrwen. Seul le son immuable des vagues et la respiratin de l' elfe et de l' humaine semblait rythmer les minutes, les heures qui s' écoulaient. La femme au grand châle noir avait posée sa tête contre l' épaule de Namirië et avait finit par s' endormir.
Au matin, lorsqu' elle ouvrit les yeux, l' elfe était toujours à ses côtés et c' est d' un grand sourire qu' il salua le réveil de sa patiente. Regardant fixement Maïrwen, il remarqua que ses yeux brillaient d' un éclat qu' il n' avait encore jamais observé. C' était comme si un voile opaque avait terni le regard de l' humaine jusqu' à lors et qu' il se serait déchiré durant la nuit. Pour la première fois depuis des semaines, Namirië se risqua à rompre le silence et s' adressa à elle :

- Dame Maïrwen, longtemps avez vous chercher le chemin vous permettant d' y voir plus clair en vous. L' avez vous trouvé ?

La femme le regarda d' un air las et ne répondit pas. L' elfe poussa un long soupir et se leva, invitant d' un geste sa patiente à faire de même. Elle placa sa main dans celle de l' elfe et tout deux rentrèrent à la tour. Ils se retrouvèrent devant la chambre et Namirië pris congé en s' inclinant. Il s' apprétait à partir lorsque soudain juste avant de fermer la porte il entendit la voix de Maïrwen lui dire :

- Il n' existe nul autre chemin pour moi que celui des regrets éternels, Maître elfe.

Et la porte se referma...


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptyDim 27 Avr 2008 - 15:41
La femme au grand châle noir Elfe19

Namirië, occupé par une affaire qu' il l' avait éloigné de la clef d' argent pendant plusieurs jours n' avait pas revu Maïrwen depuis qu' elle avait refermée la porte de sa chambre en prononçant enfin quelques mots. Même si la phrase qu' avait dites la dame de l' Anórien n' avait rien de bien encourageant, le mur de silence s' était effondré ...
L' elfe avait hâte de retrouver sa patiente et c' est quatre à quatre qu' il gravissait le grand escalier pour arriver à l' étage puis, forcant le pas dans le long couloirs circulaire, il se retrouva rapidement devant la porte de la chambre. Elle était grande ouverte et lorsque Namirië pénétra à l' intérieur, il eut la surprise de constater que le lit où aurait dut se trouver Maïrwen était occupé par un elfe avec un gros bandage autour d' un bras.
Alors qu' il ressortait promptement de la chambre pour s' engager de nouveau dans le couloir, il tomba nez à nez avec celle qui cherchait. Elle avait délaissé son grand châle noir et sa robe blanche pour une longue tunique blanche elle aussi mais barrée d' une grande clef argentée. L' uniforme des guérisseur de la tour. Ele portait une bassine d' eau chaude et se rendait visiblement dans la chambre de l' elfe au gros bandage.
Namirië regarda l' humaine avec curiosité comme s' il la rencontrait pour la première fois. Devant l' air incrédule de l' elfe, elle sourit, s' inclina et indiqua :

- Votre patience à été sans limite Namarië et je me dois de grandement vous remercier. Sans vous, jamais je n' aurais réussie à reprendre le dessus. Une profonde tristesse m' étreint toujours qui sans doute ne me quittera jamais. Une sinistre compagne me rappelant à chaque instant ceux que j' ai perdue.[/i]


Namirië jeta un coup d' oeil sur la clef argentée brodée sur la tunique de Maïrwen. S' en rendant compte, elle enchaina :

- J' ai mis mes quelques talents d' infirmière au service du Maître guérisseur qui les a accepté. Depuis deux jours, je me suis mise au travail, cela m' aide à tenir ...

L' elfe regardait la femme au grand châle noir tout sourire et visiblement satisfait :

- Nous voilà donc collègue Maïrwen ! Permettez moi de vous dire que cette tunique vous va à ravir. Je crois que votre patient vous attend et je ne voudrais nullement vous mettre en retard. Si vous le souhaitez, nous pourrons parler ce soir ... Je dois repartir dès demain !


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptyMar 29 Avr 2008 - 15:51
La femme au grand châle noir Marwen10


Maïrwen avait donc emménagé dans une autre chambre. Elle se trouvait trois étages plus haut, l' étage des appartements des guérisseurs. Petite et fonctionnelle, elle possédait tout le confort nécessaire.
La dame de l' Anórien admirait le coucher de soleil lorsque l' on frappa à sa porte. Elle s' écarta de la fenêtre pour venir ouvrir à celui qu' elle attendait. Comme promis, Namirië lui rendait visite avant son départ programmé pour le lendemain à l' aube. Elle avait quelque chose d' important à lui demander. Alors que l' elfe s' installait dans l' unique fauteuil présent dans la petite chambre, Maïrwen avait servi deux verres d' un liquide aux reflets légèrement argentés. Elle en tendit un vers Namirië et éleva le sien avant de dire :

- Mes yeux se sont ouverts, grâce à vous ! Et je porte un toast à cette lumière retrouvée.

L' elfe leva son verre à son tour en inclinant légèrement la tête puis il porta son verre à ses lèvres alors que Maïrwen reprenait :

- Sans l' intervention du Seigneur Laurelin et de Tior le Dunadàn, je ne serais certainement plus de ce monde. Sans vos soins et votre patience Namirië, je marcherais encore sur des chemins obscurs ... Le destin me faisait des signes et je fermais les yeux pour ne pas les voir ! Mais aujourd' hui, je comprend enfin ce qu' il cherchait à me dire ...

Elle poussa un long soupir en regardant en direction de la fenêtre les rayons rougissant du soleil qui en terminait de se coucher. Elle fit un léger sourire à Namirië et repris :

- Le chagrin qui s' est abattu sur moi s' est transformé en désespoir, le désespoir en peur et la peur est devenue folie !

Une larme venait de s' écouler sur la joue blanche de la Dame de l' Anórien alors qu' elle sortait un parchemin plié en quatre de sa tunique brodée d' une clef d' argent. Elle se rapprocha de Namirië et lui prit la main pour l' y déposer.

- Alors que j' errais entre Minas Tirith et Osgiliath l' esprit à la dérive, j' ai eu la chance de rencontrer un mage, un mage aveugle ... Il m' a accordé aide et prodigué bons conseils.

Citation :
'' Je serais à Imladris pour vous accueillir, ne laissez pas le voile sombre vous recouvrir ... N' oubliez pas !! Lorsque votre esprit sera totalement délivré de ses entraves, il sera alors temps de retrouver celui que vous avez laissé !! ''

- Ce sont les dernières paroles qu' il m' eut dites avant que, grâce à lui, je n' embarque sur l' Anórien pour normalement le retrouver à Fondcombe ...

Namirië ne voulait pas interrompre son ancienne patiente alors qu' elle s' ouvrait à peine. Il garda le silence mais pensait en lui même :

* Il doit certainement s' agir d' Ambremage ... Elle ne pouvait pas mieux tomber ... *

Maïrwen marqua une pose, bu une gorgée du liquide argenté et repris :

- Mais à Fondcombe, je ne suis pas parvenue. C' est ici que je suis ... et qu' un nouveau but s' offre à moi. Soigner ... Etrange est le destin qui me guide ! ...

Maïrwen parla ainsi jusqu' à une heure avancée de la nuit et lorsque Namirië prit congé, il avait fermé la porte sur ces dernières paroles tout en lui montrant le parchemin :

- Je ferais ce que vous m' avez demandée, Madame. Je leur remettrais cette missive ... Soyez sure également qu' à mon retour je vous donnerais de ses nouvelles ...

Suite : Un parchemin pour les ombres


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptyMar 27 Mai 2008 - 11:51
Suite de : Un parchemin pour les ombres

Maïrwen, radieuse, affichait un grand sourire alors qu'elle attendait sur les marches de la tour de la clef d'Argent. Immobile telle une statue de marbre, elle regardait s'approcher celui qu' elle attendait. Quelque chose l'ennuyait et son sourire se fit moins franc bien qu'il restait encore accroché à ses lèvres. N'étaient-ils pas parti à trois ? Où se trouvaient donc Lenwë et Taurnil ? Mais cela faisait des semaines qu'elle attendait ce retour et elle chassa cette question de sa pensée. Dès que l'elfe mit pied à terre, elle ouvrit ses bras pour l'acceuillir en descendant les escaliers pour le rejoindre :

- Namirië, vous semblez si las !! Veuillez pardonner mon impatience ... Je ... Vous devez être épuisé mais ... Mon cher, avez vous des nouvelles ? Avez vous trouvé la famille Barthis ? Mon fils .... Bahrin ... L'avez vous rencontré ?

Namirië retira le capuchon de sa grande cape de voyage révélant un visage marqué par la fatigue, la douleur mais aussi un profond désarroi. Il se tenait le côté et vacillait sur ses jambes ...
Maïrwen poussa un petit cri de surprise en découvrant l'état du guérisseur et couru vers lui. Au moment même où elle arriva à sa hauteur Namirië s' effondra.
Elle le retint et le coucha doucement sur le sol avant de se précipiter dans la tour pour réclamer de l' aide. Rapidement, plusieurs elfes, alerté par les cris de la jeune femme se retrouvèrent auprès de l' elfe. Ils l'emmenèrent dans la tour et le Maître guérisseur fut appelé. Juste avant qu'il n' arrive, Namirië dans un dernier effort rouvrit les yeux et dans un souffle, s'adressa à Maïrwen :

- Dans ... Dans ma ... Cape ....................... Là ! C' est ..... Pour .. Vous ...................

Ses yeux se refermèrent et il sombra dans l' inconscience. C'est à ce moment que le Maître guérisseur fit son apparition. Il prit immédiatement en charge Namirië qu'il fit transporter dans une chambre quelques étages plus haut.

Ils étaient finalement tous parti, laissant Maïrwen seule. Elle regardait ce qu'elle avait retiré de la cape de l'elfe et des larmes de bonheur, de joie, coulaient le long de ses joues ... Elle avait dans les mains des dessins, les dessins de son fils, les dessins de Bahrin ... Après un long moment, elle les rangea délicatement dans un pli de sa robe et remonta doucement le long escalier de la tour de la clef d'Argent pour s' enquerir de l' état de santé de Namirië.


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptyVen 13 Juin 2008 - 11:41
Il fallut plusieurs jours à Namirië pour se remettre totalement de son périple au village maudit de Greenstock. La blessure qu'il avait reçu en combattant les orcs, peu profonde et qui, au premier abord, ne semblait qu'une entaille anodine, finit par se révéler plus grave que prévu. La lame orc avait certainement été enduite de quelque poison maléfique et il avait fallut tout les talent du maître guérisseur de la clef d' argent pour sauver la vie de l'elfe.
Maïrwen avait passé le plus clair de son temps à le veiller. Jours et nuits, elles lui avait administré les remèdes préparé par le maître et inquiète, attendait que la fièvre baisse.
Ce n'est qu' au quatorzième jours que Namirië rouvrit enfin les yeux. La substance toxique avait petit à petit perdue de ses néfastes effets et finalement disparaître totalement. Il tourna la tête vers la fenêtre pour profiter des larges rayons de soleil qui pénétraient dans sa chambre et vit la femme au grand châle noire qui s' était endormie dans un fauteuil tout près.
Il se força à se redresser et réussi, non sans quelques douleurs, à s'assoire dans son lit, laissant échapper au passage un faible gémissement qui eut pour effet de reveiller la jeune femme. Elle se leva alors d' un bond de son siège pour aller prendre un verre qui contenait un liquide argenté préparé sur une petite table. Elle l'amena aux lèvres de l' elfe qui but doucement le breuvage. Lorsqu' il eut terminé, elle reposa le verre et fit un petit sourire triste à Namirië avant de lui dire :

- Nous avons bien cru vous perdre mon ami ! Il s' en est fallut de peu ... C'est une grande joie que de vous voir sur le chemin de la guérison ...

Namirië lui sourit à son tour mais son visage se ferma aussitôt. Les souvenirs du village maudit l'assaillaient et il se saisit de la main de Maïrwen :

- Je ... Maïrwen ... Je dois vous dire que ...

Des larmes s ' écoulèrent le long des joues de la jeune femme qui ne le laissa pas continuer :

- Je sais ... Vous avez beaucoup parlé alors que la fièvre brulait votre esprit. Vous n' avez pas trouvé mon fils Bahrin ... Le village de Greenstock n' est plus que ruines habité par des fantômes ...

Sa voix se brisa sur ses derniers mots et elle cacha son visage dans ses mains. Namirië lui dit dans un souffle :

- Maïrwen ... Je suis vraiment désolé ...


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptySam 14 Juin 2008 - 12:20
Namirië regardait Maïrwen en terminer de ses préparatifs. La matinée touchait à sa fin et le départ de la jeune femme était imminent.Elle portait une cape elfique de couleur grise, aux trois quart recouverte par un long châle noir, maintenu par une broche en forme de petite clef en argent. Ses longs cheveux étaient attachés en arrière par un fin cordon de soie doré de sorte que l' on pouvait voir toute la finesse des traits de son visage. Ses longs doigts blancs et délicats s' activaient pour serrer les dernières sangles du harnais d' un magnifique cheval noir comme la nuit. Non loin de là, deux autres cavaliers attendaient, eux aussi, le signal du départ. Lorsque tout fût prêt, l' elfe s' approcha et poussant un long soupir, il prit la main de Maïrwen :

- Bien que je n'approuve pas votre décision, ma chère amie, je ne peux vous retenir ici contre votre gré. Pourtant, mon coeur me met en garde contre ce départ précipité. N'y a -t-il donc rien qui puisse vous faire changer d' avis ?

La jeune femme regarda Namirië longuement avant de lui répondre d'une voix triste mais assurée :

- Vous avez déjà tant fait pour moi ... Jamais je n'oublierai le blanc rivage au pied de la tour de la clef d'argent. La vue de l' océan dans la douce lueur du petit matin et le son apaisant des vagues venant s' échouer sur la plage d' Ulmo. La beauté des trois tours blanches, alors que les reflets rougeoyant du soleil couchant irisent leurs pinacles, tel un feu d' artifice aux milles éclats, jusqu' à ce que la douce lumière argentée de la lune ne prenne le relais ...

Elle fit une pause pour prendre quelque chose dans un pli de sa cape. Des dessins d'enfant qu'elle montrait maintenant à l'elfe :

- Mais aussi et surtout, je ne vous oublierais jamais vous, Namirië ! Vous avez risqué votre vie pour tenter de retrouver mon fils ...

Comme chaque fois qu' elle évoquait Bahrin, sa voix se brisa et l' elfe la prit dans ses bras et d' une voix douce, il lui demanda encore une fois :

- Restez, Maïrwen ... Votre projet est dangereux, que trouverez vous dans les froides contrées du nord si ce n'est la mort et une affliction plus grande encore ?

La jeune femme s'écarta et l'on pouvait discerner dans ses yeux toute la détermination qui était la sienne. Elle se hissa sur son cheval et sa voix devint forte et dure :

- Au contraire mon ami ! Je vais rejoindre le nord et la guerre pour la vie et l'espoir de nos soldat. J'ai beaucoup appris près des elfes et je vais dispenser soins et paroles réconfortantes à ceux qui en auront besoin. J'irais en première ligne car le destin en a décider ainsi, il n'y a nulle part où quelqu'un m'attend ! Il n'y a nul espoir ! La mort et la souffrance sont devenue mes compagnes et il semble qu' elles veuillent le rester jusqu' à la fin !

Namirië attrapa la bride du cheval de Maïrwen et lui dit d'une voix forte :

- Ici, l'on vous attend !

Il fit un signe de son autre main et deux cavaliers elfes s'approchèrent ...

- Voici ceux qui feront route en votre compagnie, Maïrwen, que les Valar veillent sur vous ... Mes pensées vous accompagnes !!

Il lâcha soudain la bride du cheval de la jeune femme. Maïrwen sourit à l'elfe une derniere fois avant de lancer sa monture aux grands galop, direction le nord, les deux autres cavalier dans son sillage ...


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir EmptyDim 15 Juin 2008 - 18:25
Namirië était resté longuement après le départ de Maïrwen, perdu dans ses pensées, sans bouger, telle une statue de pierre. Cette femme l'avait beaucoup touché. Le combat qu' elle menait contre la fatalité, contre ce destin qui semblait se jouer d'elle ... la cruelle nouvelle de la destruction de Greenstock avait déchiré les derniers lambeaux de joie et d'espérence qui lui restait.
L' elfe aurait aimé faire plus ... Il aurait voulu revenir avec de bonnes nouvelles de son périple en forêt noire. Il aurait tant aimé rencontrer l' enfant et lui parler de sa maman qui l'attendait chez les elfes d'Elostirion, impatiente de le retrouver et de le serrer dans ses bras ...
Le fil de ses pensées fut soudain interrompu. Un jeune elfe s'excusa de le déranger avant de lui indiquer :

- Le messager envoyé par le seigneur Laurelin avant son départ pour les Havres Gris est de retour. Sa mission est accomplie et il désire vous parler !

Namirië regarda une dernière fois dans la direction où était partie la jeune femme. Il prononça quelques mots. Une prière pour les Valar leur demandant de protéger la jeune femme ... Maïrwen, la femme au grand châle noir ... Il poussa un profond soupir puis il se retourna et répondit :

- Très bien, faites le patienter dans le bureau sous l' escalier. Je le rejoins dès que possible ...


La femme au grand châle noir Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La femme au grand châle noir Empty
La femme au grand châle noir Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ashelia D. Nargan, l'absinthe de l'homme [Terminée]
» La femme dans le cinéma italien [thèse gloubibglouba]
» Le guerrier noir, Guts.
» CLIFFORD ? Le grand chien rouge.
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Lindon :: Les Havres Gris-
Sauter vers: