Deux bannières blanches sous les étoiles

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 6 Mai 2008 - 18:45


Le silence était perspectible dans le bureau d'Aleth... et, sous le regard calme et figé des Tribuns, Galathor Periöndor semblait toujours plongé dans son étrange sommeil. Sans savoir que le Gondorien respirait, Tior l'aurait vraiment cru mort, prenant le chemin des caverne de Mandos. D'ailleurs, l'homme à terre avait véritablement la teinte de peau d'un cadavre, et, à quelque chose près, l'expression du visage d'une personne défunte...

"Tant de combats, de conflits, de guerres dans le vaste monde, pensa Tior, et d'autant plus de nos jours avec la grande Guerre qui approche... si un si grand Homme venait à quitter ce monde de cette manière, culbutant sur le plancher d'une petite pièce chauffée par un feu de bois..."

Les pensées du messager d'Halbarad s'arrêtèrent net. Vint une clameur de la foule de l'extérieur du palais. Des bruits de sabots galopants se firent entendre, faibles d'abord, puis résonnant ensuite comme des tambours dans les étroites ruelles d'Annùminas.

Entre ces quatre murs, tous se regardèrent stupéfaits, sauf bien sûr celui qui gisait, la tête contre le bois sombre du sol... lui ne le pouvait pas.

"Quel est donc cette clameur? demanda Tior d'un ton incertain."

Bizzarement, Galathor ne lui répondit pas, mais les trois autres firent de même, ne trouvant pas la raison pour laquelle ils répondraient à cette question réthorique... C'était évident: le Roi était de retour au pays... Tior le savait fort bien. Et avec les nouveaux arrivants se trouvaient aussi son Capitaine, Halbarad Dunàdan, pour lequel il était messager.

Devait-il aller acceuillir son Roi et son Capitaine ou bien rester aux côtés de son ami mal en point? Tior cherchait la réponse à cette question en attendant la réaction des trois Dunedain qui se trouvaient tout près...




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Jeu 8 Mai 2008 - 0:31
Galathor était désormais, presque mort, et le son des trompettes du Roi Aldarion sonnaient haut et fort, clamant le retour victorieux du Roi d'Arnor.
Le Silence dans la salle était morbide.
Les hauts personnages d'Arnor restaient là, sans réagir, ne sachant que faire.

Et, étrangement, une lueur sortait de Galathor, comme faite de particules d'Argent.
Et la Salle fut envahie de la lumière d'Argent, qui malgré le Silence, était comme un chant, un hymne à l'espoir.

Tior était agenouillé aux côtés de Galathor, à terre.
Il ne savait s'il se devait de rejoindre son Roi, ou s'il devait rester aux chevets de son fidèle ami, qui lui apprit nombre de choses.

Devait-il envoyer quelqu'un porter la nouvelle à Berethir, son cousin, aux Hommes qui l'attendaient dehors?
Il ne le savait.

Il se devait montrer digne et respectueux envers chacun, son Roi, son capitaine et son ami.

Galathor n'était pas qu'un politicien, il était Noble, mais surtout de coeur.
Il aidait ses amis, et même ceux qu'il ne connaissait pas.
Mais, il avait toujours dit, que jamais il ne fallait ruiner sa vie, sa carrière ou quoique ce soit d'autre pour lui, que quoi qu'il arrive, il fallait le laisser et partir, car il n'en valait pas la peine.

Tior se montrerait-il digne des paroles antérieures de son ami, ou malgré celles-ci, voudrait-il continuer à rester à ses côtés.
Quoiqu'il en soit, Galathor ne pourrait conseiller son fidèle ami Semi-Elfe, car il gisait, explorant des continents reculés et inconnus, parcourant des chemins profonds et sombres, qui traversent son esprit, guidé par une Lumière, écoutant le Vala Namo, redoutant les Ombres de Melkor.

Mais une chose était sûre, la mort n'allait pas le prendre.
Il n'allait pas rejoindre le Palais de Mandos, en Pays Valinor, il allait autre part, nulle part, errant entre ses pensées et la Terre.
Naviguant dans son esprit.
Mais de l'extérieur, on ne voyait qu'une enveloppe charnelle, froide et immobile, comme morte, mais malgré cela, intacte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 8 Mai 2008 - 9:16
Le silence de la pièce, contrastant avec le vacarme de l'extérieur, devenait plus pesant que jamais, ce qui n'aidait point Tior dans sa décision de se rendre ou non devant le palais, pour acceuillir son Roi et son Capitaine.

Puis, tout à coup, il ne put attendre plus longtemps, renonçant à rester là sans rien faire, et partant comme un chevreuil ayant attendu les pas d'un chasseur des bois, il prit la direction de la porte... Après tout, trois Hommes, restaient à l'intérieur, Galathor ne serait pas seul.

Tior Celebdîn descendit en trompe les longs escaliers de marbres qui menaient au grand hall d'entrée, et une larme coulait sur sa joue à l'idée d'avoir laissé son ami, celui qui lui avait apporté tant de réponses. Mais sa décision était prise, il ne fallait pas renoncer, toujours aller de l'avant: il devait trouver Halbarad. Peut-être son Capitaine saurait-il que faire en cette situation.

Le messager traversa le hall, mais il s'arrêta net....

Les lourdes portes du palais des Rois d'Arnor demeuraient ouvertes et béantes, maintenues ainsi par les nobles et majestueux gardes royaux. Et par cette ouvertures d'où venaient tous les bruits de la foules, il vit une épée pointe en l'air, tenue par un homme qui demeurait caché aux yeux de Tior. En vérité, le Roi se trouvait un peu en contrebas dans les escaliers de l'extérieur, si bien que seule Vandadanath était en ligne de mire du messager d'Halbarad, bien qu'il ignorât l'inportance de cette lame.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 9 Mai 2008 - 14:12
La porte s'ouvrit violement, et les deux tribuns ainsi qu'Aleth Enon purent voir le visage de Tior qui venait de quitter les lieux il y a peu de temps... Mais un autre homme semblait le suivre, une personne que les trois hauts gradés d'arnor connaissaient plus ou moins, puisqu'il s'agissait là, en vérité, du Capitaine Halbarad.

Ils s'étaient finalement retouvés sur le seuil de la porte du palais d'Annùminas, le messager et le capitaine, mais leur joie avait été de courte durée, quand Tior avait révélé à Halbarad Dunàdan la raison de sa soudaine venue. Alors avaient-ils monté en grande hâte les escaliers de marbre du majestueux édifice pour venir porter secours à ce Galathor, que Tior connaissait bien mais dont Halbarad n'avait que peu entendu parler. Lors d'une discussion avec Berethir lors du voyage pour Carn-Dûm, il avait appris qu'il était le chef de la Délégation Periöndor, se nommant lui même ainsi. Voilà tout ce qu'il savait à son sujet...

A présent, Halbarad espérait que Berethir l'ait remarqué et suivi à l'intérieur. Mais que pouvait-il y faire? lorsque Tior lui avait parlé de l'état de léthargie de Galathor, les deux hommes se trouvaient déjà à l'intérieur du grand hall... et il était trop tard pour appeler.

Tant pis, il faudrait se fier à la chance... ou au destin. Halbarad Dunàdan salua prestement Aleth, Athos, et Hernan, puis s'agenouilla près de l'homme blême qu'il voyait étendu au sol. Le semi-Elfe fit de même...

"Galathor... murmura le Capitaine. Galathor revenez..."

Halbarad n'avait malheureusement pas la pouvoir d'Elessar en matière de guérison. En vérité, il n'était qu'un chef de guerre, non un mage ou un médecin; mais il fut d'autant plus alarmé lorsqu'on lui répéta les mots étrange et de sinistre augure qu'avait prononcé le noble de Gondor un peu plus tôt.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Ven 9 Mai 2008 - 14:46
Berethir, alors, arriva des escaliers, essouflé et salua toutes les personnes présentes dans la Salle.
Il approcha d'un homme, qui se releva et dit:

*Salut à vous!
Je suis Berethir, cousin de Galathor Periondör, je vous somme de m'expliquer pourquoi Halbarad et vous, vous êtes précipit....*


Il n'eut à peine le temps de finir sa phrase, qu'il vit son maître, Galathor, couché sur le sol, inerte.
Alors, il se précipita à ses côtés, suivi encore, de Tior, qui alla se replacer au chevet de son ami.

Il demanda ce qu'il s'était passé en son abscence, et on lui expliqua qu'il répétait sans cesse, Ash Morgul.

Etrange, car Ash, était un mot de l'alphabet Noir-Parler, de Sauron le Maudit, et Morgul, un mot Sindarin.
Berethir ne comprenait pas, et n'était pas le seul.
Alors, il se pencha vers le visage de Galathor et dit:

*Galathor, maître!
Abandonnez les Ombres, revenez à la Lumière!
Revenez nous!
Suivez la Lumière, et échappez vous de l'Abîme.
Galathor!!*


En effet, Berethir comprit que son maître fut plongé dans l'Ombre, et qu'il y était comme piégé.
Il se tut, et se tourna vers Halbarad et lui demanda:

*Halbarad, depuis quand est-il ainsi?*

Mais Halbarad lui répondit qu'il n'en fut nullement au courant, et qu'il fut préférable de s'adresser à Tior, qui était apparemment plus renseigné que le Capitaine à ce sujet.

Alors, Berethir porta son regard déséspéré vers Tior et lui dit:

*Tior!
Depuis quand est-il ainsi?
Depuis quand est-il inconscient?
Que lui était-il arrivé?*


Puis, il attendit une réponse hâtive, et tournait parfois son regard, tentant de comprendre pourquoi Galathor était ainsi, et pourquoi il répétait Ash Morgul depuis son retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 9 Mai 2008 - 18:46
Des pas précipités se firent entendre, provenant du long escalier que les deux Dunedain avaient gravi quelques instants plus tôt, et ils vinrent troubler le silence qui reignait encore et toujours dans le bureau d'Aleth. Le feu ne brûlait plus, et la pièce qui tout à l'heure offrait une athmosphère chaleureuse était subitement devenue aussi sinistre qu'un cimetierre.

Un homme entra; il était vêtu de blanc, dont le bas demeurait assombris par la poussière du donjon de Carn Dûm. Halbarad espérait sa venue, et ce fut chose faite... mais ce fut à Tior qu'il s'adressa en premier.

"Salut à vous, Berethir! Je me nomme Tior Celebdîn, messag..."

L'autre se précipita vers Galathor Laurë, son cousin. Il parla, essayant de le tirer de l'abîme sombre dans lequel le noble était tombé... sans succès. Se retournant, Berethir posa quelques question pressante à Tior, et celui-ci de répondre:

"Voilà peut-être trois quart d'une heure que nous sommes entrés ici, et une petite querelle éclata avec l'intendant ici présent.
J'ignore si cela en est la cause, mais tout à coup, il y a environ un quart d'une heure, il se mit à parler difficilement, à begayer, comme qui dirait... puis il devint blême et chuta au sol. Je sortis prévenir Halbarad, et voici!
A mon retour, Athos que vous voyez là me dit que Galathor répète sans cesse ces mots étranges... Hach... Hache Morgulle... à quelque chose près, j'ignore bien ce que ça veut dire..."

Tous trois fixait maintenant Galathor de près, attendant un queconque changement, alors que les trois autres le faisaient de loin comme ils l'avaient toujours fait.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Ven 9 Mai 2008 - 21:38
Berethir resta calme malgré la situation et dit:

*C'est bien la première fois qu'il est malade, enfin, depuis qu'il ma recueilli.
Et..non je ne pense pas que ce soit la querelle qui l'ait rendu ainsi, mais quelque chose de moins naturel, sûrement.*


Puis, il se tut, regarda Tior et Halbarad, d'un regard assez sûr, quoiqu'interrogateur et dit:

*J'avoue que je ne comprends pas vraiment pourquoi il répète sans cesse les mots "Ash Morgul".
Si l'on prend la traduction de ces deux mots, cela nous donnerait peut-être une information, non?

Voyons, Ash est un terme utilisé dans le langage Noir Parler, du Mordor.
Il signifie, Un ou Une, je ne me souviens plus très bien.
Quant à Morgul, eh bien....
Morgul, Morgul disait Berethir, en réfléchissant.
Je ne me souviens guère de ses enseignements.
Morgul...

Ah oui, enfin!
Morgul signifierait Sorcellerie Noire, ou Magie Noire.
Donc, l'expression Ash Morgul voudrait dire "Une Magie Noire", n'est ce pas?

Pourtant cela n'a pas le moindre sens.
Il n'existe, évidemment, qu'une seule Magie Noire, mais cependant, plusieurs formes, non?
Qu'en pensez-vous?*


Demanda Berethir, aux personnes présentes d'un ton interrogateur.
Puis, il réfléchissai quelques secondes et dit soudainement:

*Excusez-moi de ne pas vous laisser le temps de me répondre, mais je crois avoir trouvé la solution, enfin je l'espère.
Tournez Galathor de sorte que son visage soit exposé à la Lumière.

Mais, devrions-nous le tourner vers le Sud, où le Soleil brille, ou vers l'Ouest, où se trouve Aman.
J'opterais pour l'Ouest, car c'est la Lumière du Pays Valinor qui doit le combattre*


Alors, Tior, Halbarad et Berethir soulevèrent Galathor, et positionnèrent son visage face à la fenêtre qui s'ouvrait vers l'Ouest, et d'où une lueur venait.
Alors, Berethir s'approcha de Galathor et dit:

*Galathor Periondör, lasto beth nin, tolo dan na ngalad.
Lasto beth nin, tolo dan na ngalad.
Lasto beth nin, tolo dan na ngalad.
Im Berethir Dolothïr, Galathor, im Berethir.*


Un silence pesant se fit sentir dans la Salle, et dans l'éclat de la Lumière de Valinor, la peau de Galathor redevint hâlée, et son corps redevint chaud.
Ses doigts et ses orteils se décrispèrent, tout comme ses membres.
Il perdit l'apparence d'une statue de marbre, froide et morte, pour enfin redevenir un homme, au corps chaud.

Sa respiration s'accentuait, et...
Il ouvrit la bouche, comme s'il fut en train de suffoquer, et respira grandement.
Lentement ses paupières se levèrent, et l'on revit enfin ses yeux.
Ses pupilles redevinrent normales.
Et ses yeux, qui eurent été éclaircis, comme s'il fut un Spectre, reprirent leur coulur naturelle.

Alors, il dit, tout retourné, les yeux ébahis, car il voyait Tior, Halbarad et Berethir à ses côtés:

*Mes amis, je suis heureux de vous retrouver enfin.
Je.. j'arpentais de sombres chemins, ne sachant où aller, où me cacher, croyant tomber dans l'Abîme et y mourir.
Mais vous êtes là.

Berethir? dit-il, étonné, vous êtes ici?
Comment se fait-ce?*


Alors, Berethir lui répondit en disant:

*Sachez, Galathor, que sans Tior, Halbarad et moi-même ne serions pas ici, et je pense que vous seriez déjà mort.
C'est lui qu'il faut remercier maître.*


Alors, Galathor tourna son regard vers Tior et l'enlaca amicalement en disant:

*Merci Tior, merci!
Je savais que vous m'aideriez dans mes moments les plus sombres..*


Dernière édition par Galathor le Dim 17 Aoû 2008 - 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 10 Mai 2008 - 13:49
Lorsque Berethir tenta de déchiffrer les mots énigmatiques du dernier des Periöndor, l'esprit du capitaine Halbarad quitta pour un moment Galathor et essaya de faire de même... Les incantations, les écritures anciennes, les runes, les languages ancestraux et tout ce qui touchait à cela l'intéressait, bien qu'il ne soit point bien versé dans la connaissance du Noir Parler.

Pourtant, il est vrai que Ash lui disait quelque chose, à la différence de Tior qui n'y comprenait que guère. Oui... Halbarad avait déjà entendu ce mot là, un mot sombre rien qu'à l'entendre... mais où?

Enfin, Berethir Dolothir retrouva la traduction: "un". Alors un déclic se produisit dans la pensée du Capitaine, et tout lui revint en mémoire: il avait lu ce mot dans une des copie du livre rouge de Bilbon Saquet, le célèbre hobbit... Il parla alors, inscouciant:

"Vous dites vrai, Berethir...

...Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
Ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul."

A ces mots, le soleil parut faiblir, au grand désarroi de tous les hommes assemblés. Galathor était devenu plus que jamais pale, et Berethir se boucha les oreilles.

"Tout cela revient clairement en mon esprit, et ces mots commencent par Ash, et leur traduction en langue commune commence par "Un"...

...Un Anneau pour les gouverner tous, Un anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier."

Le soleil revint peu à peu inonder la pièce. Maintenant, pour Morgul, Halbarad pensa à la lame qu'ils avaient trouvé à Carn Dûm, ainsi qu'au souvenir de Minas Morgul, qui s'et répandu au-delà des limites de Gondor.

"Une magie noire... répéta-t-il, dubitatif."

Fort heureusement, Berethir eut les compétences nécéssaires pour faire revenir son maître à la vie et à la Lumière, à la chaleur et à l'Espoir.

Et pour la première fois, les yeux de Galathor Periöndor, venant juste de s'ouvrir, virent le visage sévère et à la fois amical d'Halbarad Dunàdan, Capitaine des Ranges du Nord, dont Tior lui avait tant parlé. Le messager sourit quand le noble le remercia, ne trouvant rien à redire. Mais ainsi parla Halbarad:

"Vous voilà revenu à la Lumière, noble Galathor Periöndor, espérons que les ombre ne vous atteignent plus jamais!"

Il tendit la main au Gondorien afin qu'il puisse se relever.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Sam 10 Mai 2008 - 14:43
Galathor se releva, s'aidant de la main tendue d'Halbarad et dir:

*Il n'y a peu de temps, quelques minutes peut-être, j'ai cru sombrer à tout jamais dans l'Abîme, où la lumière du Soleil ne parvenait.
Pourquoi?
Je ne le sais guère.

Je voyais face à moi les Ulairi, les Spectres de l'Anneau, les Nazgûls.
J'étais, comme tétanisé à leur vue, et seulement Un, portait une Lame, une dague, dans sa main.
Non pas deux ou trois, mais UN.

Mais, je revint à la Lumière, je pense, grâce à Berethir en partie, car je crois lui avoir appris tout ce que je savais sur les enchantements, et la magie Elfique.
Enfin, surtout sur la guérison.

Mais je suis là, et je suis heureux de vous revoir, et... de vous rencontrer cher Dunadan.
Halbarad Dunadan je suppose, Capitaine d'Arnor, ou si je ne me trompe, des Rôdeurs n'est ce pas?*


Galathor regardait Halbarad, attendant une réponse, et il vit Berethir se pencher vers l'oreille du Capitaine, et il entendit son cousin au Capitaine :

*Halbarad, il ne faut jamais employer les termes Noir-Parler, et surtout pas pour en faire une phrase maléfique employée par Gorthaur lui-même,
dit-il gentiment*

Le Soleil revenait dans la pièce qui en fut plus qu'envahie, à tel point, que Tior, Halbarad, Berethir, les Tribuns et l'Intendant Aleth Enon, durent plisser leurs yeux.

Galathor se tenait debout, et gardait ses yeux ouverts, content de retrouver enfin la Lumière.
Puis, il continua à parler à Halbarad et lui demanda:

*Capitaine Halbarad, si j'ai vu les Ulairi, dont UN avec une Lame de Morgul, ce ne pouvait être sans raison, n'est ce pas?

Des Spectres, ou quelque chose ayant canalisé leur influence aurait-il été admis, ou plutôt, entré au sein de la Cité?*


Galathor regardait Halbarad sur un ton un peu interrogateur à vrai dire, et attendait plus qu'impatiemment une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 10 Mai 2008 - 19:08
Pourquoi?

Pourquoi Galathor Laurë avait-il presque sombré à jamais dans les Ténèbres et le Néant?

Halbarad l'gnorait... Tior l'ignorait, Berethir aussi, semblait-il...

"Je suis en effet Halbarad Dunàdan, et vous semblez très renseigné sur ma fonction... Je suis bien capitaines des Rangers d'Arnor."

Le Dunàdan essayait de cacher le plus possible son inquiétude et ses préoccupations en répondant de manière presque joyeuse et dépourvue de gravité au noble Gondorien. Et se tournant vers Berethir, il déclara à haute voix:

"Ne jamais employer le Noir-Parler... il se peut bien. Mais espérez, tous autant que vous êtes ici, qu'aucune personne plus maléfiquye que moi ne l'emploie en ces lieux, à Annùminas, car il se pourrait bien qu'il en soit ainsi, si nopus échouons."

Regardant ensuite Galathor dans les yeux, il tenta de s'exprimer et de répondre, quoique de piètre façon, aux interrogations du gouverneur de la cité Blanche:

"Les Ulairi, ou spectres de l'Anneaux, ont été détruit et réduits au néant il y a trois siècles, et encore avant cela, il n'était pas si éloigné du néant non plus, leur caractère spectral prédominant. Vous n'avez vu que leurs ombres, comme qui dirait, que leur fantômes; mais où leur âme erre-t-elle à présent, je ne saurait le dire. Peut-être pas dans les cavernes de Mandos, et sûrement pas en Aman..."

Pour sûr...

"...peut-être vagabonde-t-elle, dans le Néant sans fin qui entoure Eä, ou dans les profondeurs infinies. Mais quand vous dites qu'un seul portait une lame, qui doit d'ailleurs s'agir d'une lame de Morg..."

Il s'arrêta net.

"Ash... Morgul... de nouvelles énigmes se posent à nous. Les témoins ont déclarer avoir entendu ces deux mots sortir de votre bouche, vous en souvenez-vous? Peut-être est-ce lié avec cette lame, mais pourquoi y en avait-il qu'une et unique..."

Le Capitaine Halbarad s'arrêta une seconde fois, angoissé et tremblant, avant de reprendre d'un voix faible, comme pour lui-même...

"...Etrange raison pour laquelle Aldarion a emporté le contenu du dernier coffre de Carn-Dûm..."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Sam 10 Mai 2008 - 19:31
Alors, Galathor répondit en disant:

*Je ne me souviens guère des mots Ash Morgul que j'apparemment prononcés.
Mais des Ulairi, Un seulement avait une Lame, ou plutôt, il n'y avait qu'une seule Lame.

Je la voyais très bien, elle scintillait presque, malgré l'Ombre de l'Abîme.
Je suis conscient que tous les Spectres eurent été anéantis jadis, mais la Lame, elle était comme réelle.
Les Spectres étaient fait de nuages et d'ombres, mais la Lame, elle, paraissait....
Elle paraissait solide, comme réelle....

Mais pourquoi?*


Et, aussitôt, Berethir répondit à cela:

*Sûrement car la dernière Lame de Morgul se trouvait à Carn Dûm, et que désormais elle est ici, à Annuminas, dans un petit coffret.
Je savais que j'aurai dû détruire cette Lame dès que je l'ai vue, mais le Roi Aldarion refusa de me la remettre.

C'est peut-être pour cela que vous n'avez vu qu'une Lame, solide et réelle, car il n'en reste qu'une ainsi.
Qu'en pensez-vous Halbarad?*


Alors, Galathor avait l'air étonné, et dit à Berethir, son cousin:

*Berethir, vous auriez dû l'anéantir, et vous savez comment..
Il vous aurait fallu la prendre, et ...... vous savez la suite.
Je ne doute pas de votre intention de faire cela, mais.... mais j'ai du mal à comprendre pourquoi le Roi Aldarion vous l'a refusée.

Peut être vos yeux ont été assombris, mais cela est l'effet naturel de la Lame, seul Glorfindel pourrait la regarder, sans que ses yeux ne perdent de leur éclat.

Cette Lame doit être détruite, elle entretient l'influence de Carn Dûm, c'est une des raisons pour laquelle la Citadelle ne s'était pas effondrée après la Chute du Roi Sorcier.

Mais nous pouvons en effet nous tromper.
Alors?
Qu'en dites-vous Halbarad?*



Edit Radamanthe : Galathor, c'est très bien de prendre des initiatives, mais je te rappelle que tu n'es pas MJ.

Edit Aldarion : Rondidju ! A se demander quand tu vas nous annoncer que tu es capable de tuer un balrog à mains nues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 11 Mai 2008 - 8:59
"C'est ainsi que je voyais la chose, Berethir, en effet, fit Halbarad. Apporter une Lame maudite comme celle-ci jusqu'à l'intérieur d'une Cité d'Hommes libres est dangereux... Et j'ignore les raisons pour lesquelles le Roi Tar-Aldarion a accompli un tel acte. Peut-être faudrait-il que je lui en parles, après la cérémonie, puisque sa confiance en vous est ébranlée, Berethir... moi, il m'écouterait au moins..."

Puis le capitaine des Rangers ferma les yeux et revit dans sa tête le moment, si proche mais paraissant si lointain, où dans les lieux désertiques et mornes qui séparent Carn Dûm d'Annùminas, le second de la Délégation Periöndor fit sa demande au roi, lui faisant part de son désir de détenir la Lame de Morgul...

Halbarad releva ses paupières, et, regardant alors de ses yeux gris et perçants droit dans ceux de Berethir, ainsi parla-t-il:

"Seul Glorfindel pourrait la regarder sans que ses yeux ne perdent de leur éclat... a dit Galathor... je met en doute ces paroles. En vérité, m'est avis qu'un grand nombre d'Elfes peut le faire, car les fils des pères des pères des Elfes ne ressentent aucune peur en ce qui concerne les spectres des humains. Ceci n'est pas une ombre, mais une lame, mais je pense tout de même que plusieurs Elfes puissants de par le monde ne sont sujet à aucun de ses maléfices... Les Hommes, si..."

Un silence plus que jamais oppressant s'étendit sur la pièce.

"Croyez-vous, Berethir Dolothir, que lorsque je fixais vos yeux comme je le fait en ce moment, je n'ai pas remarqué cette étrange lueur qui apparaissait? Or, la Lame de Morgul, contrairement à d'autres choses maléfique, ne possède point de rayonnement malsain... La lueur étrange de vos yeux venait donc de vous, de votre esprit seulement.

Une lueur maléfique, ai-je pensé tout de suite, et maintenant je n'ai pas encore abandonné cette idée. Mais je ne vous en tient pas grief, Berethir, car moi-même, peut-être, aurais-je eut cette lueur dans les yeux si j'avais demandé cette lame, même dans un but digne de louanges... je l'espère."

Son regard quitta alors celui du Gondorien et traversa la fenêtre de la salle, observant l'extérieur.

"Le Roi-Aldarion a-t-il sans doute assez de force d'esprit pour écarter l'attrait maléfique de cette lame. D'ailleurs, n'est-elle pas encore en sa possession à l'heure où nous parlons? Quoi qu'il en soit, où qu'elle soit, qu'aucun de nous n'essaye de la retrouver... ni moi, ni vous, Tior, ni personne! Et surtout pas vous Galathor Laurë, pour votre bien! Et j'espère que les Tribuns ici présent et vous, Aleth, Intendant, ferez de même, je l'espère pour la survie de l'Arnor."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 22
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Dim 11 Mai 2008 - 11:51
A cela, Galathor dit:

*Vous avez raison Halbarad, nous ne devons en aucun cas s'approcher de cette Lame, enfin... JE ne dois pas m'en approcher.
Mais, elle est à Annùminas, et le seul moyen pour moi de m'en écarter, est de quitter la Cité.
Peut-être Berethir restera t-il ici, mais moi, je me dois de quitter Annùminas, et de ne plus m'approcher du Roi, du moins, jusqu'a ce qu'il ne détienne plus cette Lame.

Je ne sais pas si je quitterais l'Arnor, je crois plutôt, qu'il y a un endroit, que l'ennemi ne connait guère.
Le village de votre enfance.
Je crois que j'y retournerais, ou alors, j'iras à Minas Tirith, et je vous y attendrai longuement, jusqu'a ce que la bataille au Nord soit achevée.

Peut-être ce basculement soudain dans les Ombres, est-il prémonitoire, en ce qui concerne mon avenir...
Je ne prendrai pas de risques, je partirai à Minas Tirith, accompagné de ma Délégation.
Berethir, vous viendrez avec moi.*


Puis, il se tourna vers Tior et lui dit:

*Tior, j'espère que votre combat se passera bien, de même pour vous Halbarad..
Vous saurez où me trouver, dans ma demeure.
Vous n'aurez cas sonner votre arrivée dans la Cité avec le Cor des Deux Lignées, je viendrai vous retrouver..

Halbarad, je pense que vous devrez, quant à vous rester ici, en Arnor.*


Alors, il enlaca Tior et Halbarad, et salua les Tribuns et l'Intendant et dit:

*Je vous fais mes adieux, mes amis.
Nos routes se recroiseront un jour, où et quand, je ne le sais guère.

Mais je sais, Tior, que je vous reverrai avant la fin*


Puis, Galathor et Berethir partirent, descendirent les escaliers, et s'en allèrent de la Cité, suivis des membres de la Délégation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 11 Mai 2008 - 13:26
Ainsi, la décision de Galathor était prise et demeurait inflexible... Il s'en retournerait à Minas Tirith, accompagné de Berethir et de sa Délégation, parcourant ainsi les longues lieues qu'il avait accompli dans le sens inverse au prix de sa vie. Mais ce voyage n'avait pas été vain, Tior en avait l'intime certitude.

"Si nous nous rencontrerons de nouveau avant la fin... seul Eru le sait. Mais je ferai tout pour trouver le chemin de votre demeure, si tant est que la guerre m'épargne. Alors vous entendrez le Cor des Deux lignées, et seulement en ces temps nous pourrons dire avec certitude que les derniers des Periöndor et des Celebdîn se sont retrouvé une nouvelle fois!

Au revoir, Galathor. Puissiez-vous ne plus trouver que de la Lumière sur votre route."

Alors parla Halbarad:

"Quant à moi, je n'aurai peut-être pas la chance de vous revoir une nouvelle fois, gouverneur. Notre rencontre fut brève... mais ainsi le veulent les temps que nous traversons. Je ne pourrai suivre Tior Celebdîn jusque dans le Sud, car mon destin est lié à celui de l'Arnor, et mon rang de Capitaine m'oblige à rester dans mon Royaume bien-aimé. C'est donc un adieu que je prononce à présent, à moins qu'une étrange fortune ne le transforme en au-revoir..."

Sur un dernier salut, les deux Gondoriens sortirent de la pièce, et les deux Dunedain restèrent un instant. Enfin, ne voyant aucune utilité à demeurer ici, Tior et Halbarad partirent aussi...

...mais la Délégation Periöndor chevauchait déjà au loin.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'amour brille sous les étoiles ~ [ Neiry ]
» L'amour brille sous les étoiles [Soirée de fin d'année]
» Une entrevue particulière sous les étoiles [PV Daniel]
» Deux chevaus sous le soleil brûlant
» L'amour ne brille jamais sous les étoiles... ... [Fe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor :: Annúminas-
Sauter vers: