La recherche: suite des marais

Aller en bas 
Elessarion Ëolchil
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Tour Mithrandir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme-Peredhel
- -: inconnu même de lui
- -:

Dim 11 Mai 2008 - 16:49
Allant à l’ouest en quêtes de traces, ils arrivèrent au bord des chutes du Rauros, et finir par se dire qu’aucun homme n’aurait pu traverser à la nage ou avec une embarcation. Ils mirent donc tout en œuvre pour mettre pied sur la rive ouest. L’alchimiste aurait très bien pu continuer au nord et partir à la recherche de Gaur, mais Mithrandir était persuader de trouver quelque chose de l’autre coté, la priorité d’Elessarion était de revenir à la tour, au moins pour mettre le livre en sûreté.

C’est ainsi qu’ils arrivèrent a Parth Galen et qu’ils découvrirent des feux de fortunes la ou nul ne passaient normalement. Ce début de piste peu motivant releva peu le moral du groupe qui marchait, fatigué, sur le terrain rocailleux et venteux, où il les avait mené.

Loin d’Amon Hen, et un peu plus vers le Rohan, à un moment où ils se croyaient de nouveau perdus, le nain découvrit un nouvel indice : les reste d’un feu au milieu d’une mer d’herbe sans arbre et qui avait été visiblement créé sans que l’on ai fait usage d’un quelconque combustible. A vrai dire c’était la leur seul suite possible, car tant que la magie du livre n’avait pas été utilisé, le mage se trouvait dans l’incapacité de guider les autres. De plus Mithrandir semblait croire que la nouvelle trace était bien issue de magie.

Galopant ainsi, ils partir en quête de marque semblable sur le sol, mais se trouvèrent bien impuissant face à l’étendue verdoyante de l’est Emnet. Il fallait chercher à l’intinct, ou prendre plus haut dans le Rohan ou plus au sud, chercher comme ils l’avaient déjà fait en tournant en rond sur la terre plate ou quérir aide et témoins chez les rohirim. D’ailleurs, Magnir ne se plaignait désormais plus des vivres que de l’inconfort du voyage. Pensa le mage.

Les chevaux eux ne semblaient pas se plaindre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elessarion Ëolchil
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Tour Mithrandir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme-Peredhel
- -: inconnu même de lui
- -:

Mar 11 Nov 2008 - 11:04
Finalement, les deux compagnons de voyage entrèrent dans une bourgade comme il en existe au Rohan. C'était la deuxième fois cette semaine, il avait fait le plein de vivre et avait appris qu'un « homme à capuche » avait menacer un marchant de le brûler vivant avec sa charette. Un indice peu utile quand on sais le nombre d'humain qui porte ce genre de vêtement. Paisible village, où se terre l'austérité. On pouvait voir ça et là, dans les volets des impacts de flèches, dans les portes des coups de hache, des traces noirâtre faisaient comprendre que les débuts d'incendies n'était pas si rares, et ils croisèrent un mendiant qui semblait s'être endormi dans sa cape sale ou n'avoir plus la force de tendre la main. Mithrandir eu une impression bizarre vis à vis de lui, se n'était pas du dégoût mais plus de la pitié. Il prirent le chemin de l'auberge.
***


- Mithrandir, je ne veux pas désespérer mais voilà plusieurs jours que nous chevauchons encore et encore. C'est ce donner beaucoup de mal je trouve.
Ils était installé à une petite table et avait entrepris de manger leur repas dans le silence, la mine basse. Le mage aurait d'habitude souris face à l'emportement du nain, agacé par les multiples cahots perpétrés contre son cuir fessier. Mais il était sans doute plus fatiguer qu'il ne l'aurait cru.
- Ne voulez-vous pas retrouver Elessarion? Demanda le mage bougon. Le nain sembla hésiter, craignant la réplique du mage et où ses propres paroles pourraient le conduire. Tout cela l'énerva d'avantage.
- Un damné...Les Droegdil ont perdus la raison il y a bien longtemps Mithrandir! Siffla-t-il.
L' intéressé allait rétorquer quelque chose mais la tenancière les interrompit. L'auberge n'était pas bondée et les gens s'ennuyait vite de la monotonie. Aussi celle-ci avait elle quitter les piliers quotidiens pour se diriger vers ces gens qui chuchotait dans la salle peu bruyante.
- Alors, les voyageurs, vous prendriez bien une chambre.
- Non merci. Coupa le mage. Nous avons de la route à faire. Ajouta-t-il en regardant Magnir avec insistance. La femme semblait déçue et renchérit.
- C'est bien dommage, le coin est pas si malet puis le temps est clément pour la saison. Chacun vit sa vie ici, c'est pas souvent qu'on trouve des étranger chez soi.
Magnir tapotait sur la table en serrant ça choppe. Même Mithrandir eu du mal à cacher ses ressentiments face à ce badinage.
- Mais vous savez, y a de l'action aussi. C'est pas si tranquille, on vous le dira ici. Y a eu pas mal d'orques dans le coin, et puis cette vache qui s'est sauvée. La femme sursauta lorsque Magnir posant sa choppe, lui demanda subitement.
- Qu'avez vous dit?
La femme toujours debout torchon à la main s'empressa de répondre enthousiasmée:
- ...eh oui, une vache, dans la rue! Elle a renversé le vieux...
- Rha, pas votre saleté bétail, avant! Vous avez dit « les orques... »
- Oui, ils sont entrer dans le village, vous pensez si on en a parlé. Mais les gars les ont chassés, ils étaient pas nombreux.
- Rien d'inhabituel dans la région? Et me parlez pas de bestioles.
- Si. deux étrangers sont venu abuser de ma patience. Lanca-t-elle courroucée par le ton du nain. Elle pris le payement posé sur la table et fit demi-tour.
***

- Les orques n'attaque pas les villages en sous nombre, ils le cherchaient, j'en suis convincu. Dit Magnir au mage en montant sur la monture.

Ils sortirent du village par l'est, prolongeant ainsi l'axe formé par leur nouvelle piste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 28
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Mar 11 Nov 2008 - 11:47
"Vous voyez bien la situation n’est peut-être pas si désespérée… si les Orcs sont passés par ici à sa recherche cela nous laisse une chance de le retrouver, mais il nous faut nous hâter…Attendez, j’y repense ce vagabond, il m’intrigue peut-être aurait-il quelques renseignements plus poussés à nous fournir…"


Nous fîmes alors demi-tour, reprenant le chemin du village portant les stigmates de quelques affrontements. Il était en effet très étrange qu’une troupe d’Orcs en sous nombre soit passée par ici, cela méritait éclaircissement et peut-être le vagabond aurait-il des choses à raconter. Après être repassés devant l’auberge nous arrêtâmes devant le mendiant…Celui-ci dormait semble-t-il profondément
Magnir un peu perplexe vis à vis de ma décision de le questionner ne put s’empêcher d’ajouter

"Ce n’est qu’un mendiant si on doit questionner tout eux de cette bourgade on a pas finit, on a la piste des Orcs, pourquoi ne pas la suivre ?"

"J’ai eu une étrange sensation vis-à-vis de cet homme, peut-être le fait d’aller l’interroger n’est qu’une erreur de ma part, mais qui ne tente rien n’a rien… De plus vous étiez plus enclin à laisser tomber qu’a poursuivre, est-il coutumier des nains de changer d’avis comme de chemise ?"


Demandais-je avec un sourire, avant de me pencher vers le mendiant….

"Ola mon brave, réveillez vous"

L’homme se réveilla le regard vitreux et légèrement apeuré…

"N’ayez crainte, nous ne vous voulons aucun mal, je suis à la recherche d’un ami qui est peut-être en danger car poursuivi par des Orcs… J’ai crut comprendre que certains étaient passé ici il y a peu, auriez vous des renseignent, c’est capitale…"


Pendant un court instant je crus que l’homme ne parlait pas ou bien qu’il ne comprenait pas le Langage commun, puis il ouvrit la bouche…


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Elessarion Ëolchil
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Tour Mithrandir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme-Peredhel
- -: inconnu même de lui
- -:

Mar 11 Nov 2008 - 12:21
On me l'a donné laissez-moi. Murmura-t-il. Il semblait incohérent. Un villageois derrière eux qui était occupé à balayer le pas de sa porte, intervint.

- Ne vous occuper pas de lui il est à moitié fou, il est dangereux.

Le mendiant répondit par des insultes, accusant le monde de le prend pour ce qu'il n'était pas.

- Depuis quand tu parle clairem...

L'homme au balais s'approcha de deux pas en regardant fixement le démunit. Il sembla troublé parce qu'il vit.

- Allez plus loin, vieux débris j'en ai mare de voir traîner des soûlards comme toi ici. Le mendiant rejeta le pan d'étoffe qu'il avait sur les yeux et s'en alla en grattant sa barbe blanche.

- ...On a assez d'étranger.

Voyant qu'ils ne tireraient rien des gens d'ici les voyageur prirent la direction prévue.


***





Il était tôt, le jour s'éveillait et avec lui un léger brouillard embrumait l'horizon. La rosée était apparu sur l'herbe, le pelage des chevaux et du loup et les couvertures des deux compagnons.

Mais ce n'était pas de l'eau de rosée qui perlait sur le front du mage lorsqu'il sortit du sommeil.

- Encore ce rêve Mithrandir? Mornnaur qui vous indique le Rohan, un loup insaisissable, et une ombre dans les bras d'une ombre, dernière vous?

- Sans importance. Mangeons et mettons nous en scelle.

- J'ai réfléchit. Je... Pensez-vous qu'il veuille être retrouvé?

- Cela m'est égal, il le faut. Comme vous l'avez dit il a peut être perdu l'esprit.




Ils avaient pris Sud-Est vers le Gondor, la où la piste semblait les guider. Cela pour tomber sur un autre village. A vrai dire c'était plutôt un hameau de ferme et de masures. Magnir proposa de demander informations et eau aux paysans qui y vivaient.

En suivant un chemin de terre, ils longèrent un champ. Magnir n'aimait pas trop ce genre d'endroit, mais c'était toujours mieux qu'une forêt. Pensa-t-il. Le nain fut interrompu dans ses pensées, par un cri du mage.

- Magnir! Regardez là-bas!

- Qu'y a t-il?

- L'épouvantail Magnir!

Cette fois le nain en était sur la folie était contagieuse.

Mithrandir décendit de cheval et alla récupérer un habit sale, noir...à capuche.

Le nain l'avait reconu c'était la cape d'Elessarion.

L'homme qu'il rencontrèrent avait une fourche a la main et Mithrandir remarqua qu'il l'avait pas à la main avant leur arrivée. En effet il avait l'air méfiant, mais accepta aimablement de leur fournir l'eau qu'ils demandaient. Ils l'interrogèrent vivement au sujet du vêtement découvert. Le paysan le leur céda volontiers, il l'avait trouvé taché de terre et de sang sur une route mal fréquentée qu'il ne prenait que rarement. Le nain et le mage le remercièrent et revinrent sur leur pas, se dirigeant plus au Nord.

***


Mithrandir pensa aux évènements du nord, il était fréquemment informé des nouvelles parvenues à la cité. Il pensa au fou dont on leur avait parlé, au orques sois disant tués plus loin, au mendiant.

Tout cela concordait trop bien... Pourquoi le mendiant avait-il été traité d'étranger comme eux? Pourquoi Mithrandir n'avait-il pas ressentit cette onde étrange la deuxième fois? Pourquoi avait-il voulu revoir cet homme?

Le mage en était sur, ce n'était pas le même, sa barbe n'était pas blanche la première fois...
Et cet habit brun, fort proche de celui d'Elessarion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 28
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Mar 11 Nov 2008 - 13:12
"Magnir accordez moi un instant je vous pris, j’ai besoin de réfléchir…"

Je m’asseyais alors sur un rocher allumait ma pipe et me mit à fumer le regard dans le vague, sans oublier auparavant de tendre une pipe a Magnir…

"Réfléchissons un peu…toute cette affaire est étrange, vous avez surement raison il ne veut pas qu’on le trouve, je pense après réflexion que nous l’avons croisé…Vous vous souvenez du mendiant a qui nous sommes allé parler, je suis presque sur que quelque chose cloche avec lui. Rappelez vous de l’expression de l’homme qui l’ chassé en découvrant son visage…Il avait l’air étonné… je suis presque prêt à mettre ma main au feu que ce mendiant n’est pas celui qu’il s’attendait à voir là… D’autre part, avez-vous noté la couleur de sa barbe ? Elle m’avait semblé bien plus sombre que celle du mendiant que nous avons vu… et rappelez vous de ce qu’il a dit …on me l’a donné…La cape qu’il avait lui a été donné… et si après voir vu le mendiant j’ai voulu aller le revoir c’est qu’au fond de moi je pensais qu’il s’agissait d’Elessarion… Et c’était bien lui… après notre passage il s’est enfui et a fait en sorte d’être remplacé par un autre mendiant…J’en suis convaincu… Il nous faut rebrousser chemin, revenir à l’ancien village et questionner ce mendiant…"


Au cours de cette réflexion je l’étais levé et avait commencé à faire les cent pas agitant les bras et les mains en tout sens, regardant mes pieds… pour un peu on aurait dit je me parlais à moi-même plus qu’a Magnir la réflexion murissant dans mon esprit…


"Elessarion nous balade, notre temps est précieux la Guerre secoue le Nord et nous ne pouvons y être avant de le retrouver, et ce même si je dois abandonner mon allégeance et ma volonté de protection de cette terre, je ne peux me résoudre à abandonner cette recherche et les Valar savent aussi que toutes les bonnes volontés dans ce conflit et les bras armés sont nécessaire, hâtons nous, car il ne servira à rien de retrouver Elessarion après la Bataille l’issu peut en être funeste…Hâtons nous ! Ehosfeld ! Noro lim na Elessarion na i Melain ! "



J’enfourchais mon destrier et nous partîmes à toute allure vers le précédent village.


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Elessarion Ëolchil
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Tour Mithrandir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme-Peredhel
- -: inconnu même de lui
- -:

Mar 11 Nov 2008 - 14:44
De nouveau au village austère, Mithrandir, Magnir et Thinngaraf (qu'ils avaient emportés pour avoir son flair) allèrent retrouver le vieil homme, une quête bien vaine, le malheureux avait été chassé et il aurait été bien dur de le retrouvé après trois jours et demi. Magnir proposa d'aller frapper chez l'homme qui les avaient hélés la dernière fois.

A peine le villageois avait-il ouvert sa porte que le mage pris les devant. Il était évident que l'homme s'interrogeait sur leur venue et n'appréciait pas leurs questions, mais il fut coopératif sans doute pour être sur de ne plus les revoir.

Il leur raconta qu'un homme errant, apparemment porté par la boisson, était resté dans la région comme si quelque chose l'y retenait, sans que l'on sache quoi. Il parlait seul de longs moments avec des mots incompréhensibles, portait un vêtement brun sale et déchiré, semblait faible ou blessé, et était comme fou. Tout le monde le considérait comme tel et le soupçonner d'être un voleur. Un jour de jeunes villageois avait fait tenté de lui causé du tort, on ne sait ce qui s'est passé exactement mais plus personne n'osa l'approcher depuis.

- J'avais raison. Dit mithrandir.

- Retournons à la taverne. Proposa le nain avant d'ajouter précipitamment: ...Pour y questionner les habitués.

Ils retournèrent donc à l'auberge, et poussant la porte croisèrent la femme tenant l'établissement.

- Vous revoilà donc! Je me demandait quand vous seriez de retour.

- Vous nous attendiez?

- Moi non mais...Eh! Pas d'animaux ici!




Le loup n'écoutait pas il passa entre plusieurs jambes traversa la pièce et alla aboyer, sur un jeune homme vêtu comme l'étaient ceux du village, si ce n'était ce médaillon au coup, et les anneaux aux doigt. Le jeune homme se leva, sorti de son coin d'ombre, il n'avait pas de cape et tous virent ce que peu d'êtres avait put voir: le visage d'Elessarion Eolchil.




- Tu me doit des explications.

- Vous NOUS en devez! Des jours que l'on vous court après, il me tarde de donner du marteau sur ce crâne pour lui apprendre à raisonner. Je n'ai pas quitter les mines pour chevaucher après un jeune...

- Pas maintenant Magnir, s'il vous plait. Moi aussi je suis heureux de le revoir en vie. Traduisit avec justesse le mage.

Il étaient sortit du village pour être plus au calme, et dans l'intimité. Un coin de verdure ou cacun avait une place assise. Magnir et Mithrandir face aux yeux étrange d'Elessarion apaisé.

- Tu m'a reconnu n'est pas? Je n'ai pas fuit. Ou plutôt si depuis le Mordor. J'étais trop faible, trop perturbé, trop proche de la corruption. J'ai fuit le Mordor, en combat contre moi-même. Dit Elessarion sombrement. Lorsque sont influence diminua, je m'aperçut que trop aveuglé, je m'était laissé suivre sans le voir.

- Les orques.

- J'ai réussit à les défaire en puissant dans le livre. J'étais si puissant et pourtant si faible. Je fut tenté par aller retrouver Gaur, mais je savait qu'il me fallait plus qu'un ami qui chasserait les orques. Il me fallait un ami et un mage pour me montrer la lumière. Je suis arrivé au Rohan pensant y trouver refuge avant de m'en retourner au Gondor. Mais les orques m'on suivit, craignant pour moi et les villageois, je partit cacher le livre dans un lieu désert. C'était la meilleur chose à faire il me prnait trop d'énergie. Mais les orques m'ont retrouvé l'un d'eux m'a agripper par la cape et m'a mit au sol. J'ai une chance inouit de m'en sortir dans mon état. Je m'avais plus de potion et est donc usé de ma magie. Dans une nouvelle phase de ma folie, je me suis mis à rééduquer ma seconde personnalité qui avait tant influencé mes actes dans mes moments de faiblesse. Mon feag aurait très bien pu prendre le dessus en Mordor...Mais comme la première fois, je suis concentrer pour retrouver mes esprits. J'ai fait en sorte de calmer ma seconde personnalité, je ne l'ai plus combattu directement, mais l'est obligé à resté ensommeillée. Et de nouveau nous nous sommes rapprochés: moi un peu plus comme elle, elle un peu plus comme moi. A présent, meme si je suis toujours spirituellement dissocié, je suis presque redevenu celui qui est partit pour les Harad il y a de cela bien longtemps. Narra Elessarion.



- Pourquoi nous avoir trompé il y a quelques jours?

- Je m'excuse mais je m'était pas près, physiquement comme mentalement. En tout cas pas près a me présenter comme je l'était. Je suis donc partit reprendre des forces après votre passage. J'ai jeté mon habit est troqué quelques affaires de mon sac contre des vêtements propres, de quoi me laver, me raser et dormir sur un lit. Ce que j'ai fait toute une journée. Mais je suis surtout partit chercher le Livre Des Ténèbres que j'avais caché avec mon sac loin de toute civilisation. Je savait que tu reviendrait. Que VOUS reviendrez.


Dernière édition par Elessarion Ëolchil le Sam 15 Nov 2008 - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 28
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Mar 11 Nov 2008 - 15:19
Avant le récit de mon vieil ami, je m’assis et sorti ma blague, j’en tirai ma pipe et commencé à la bourrer tranquillement le visage libéré de rides de soucis et les yeux rieurs… J’en tendis une à Magnir et une à Elessarion.

Il commença alors son passionnant récit et lorsqu’il demanda si au final je l’avais reconnu lorsqu’il était déguisé en mendiant je hochais la tête calmement…

S’ensuivit un récit rapide de ce qui s’était passé depuis le Mordor, tout s’éclairait, les traces, l’aura magique puissante, les pièces du puzzle s’assemblait sous mes yeux, lénigme se resolvait, toute l’ombre de cette affaire disparu peu à peu…Je posais alors la question qui me brulait les lèvres…

"Pourquoi nous avoir trompé il y a quelques jours?"

Mon vieil ami reprit alors un court récit…


Tu n’étais pas prêt physiquement !?? Tu veux dire que tu nous as trompé pour aller te laver et te rendre présentable !

Dis-je mi agacé mi amusé…

"Regarde nous, nous sommes tellement crasseux qu’on pourrait croire que nous sommes de Haradrim et que cette couleur sombre et celle de notre peau… et je t’épargne les détails des moustiques dans les marais, du froid etc… tu a vu nos états ?! Mes cheveux sont gras et hirsutes, Magnir et moi sentons à trois kilomètres à la ronde… !"

"Parlez pour vous ! Qui passait son temps à radoter et me rabrouer, je dois vous le dire Elessarion votre ami n’est pas quelqu’un de facile à supporter, c’est un véritable bougon !"

"Bougon, c’est ce pour quoi les nains sont réputés"

Je rigolais, cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé

"Quand à Gaur il faudra surement le retrouver également…"


Le tableau aurait pu être parfait, mais me revient alors quelque chose en tête, pourquoi avait-je dis qu’il faudrait retrouver Gaur ? Parce que tous les personnes pouvant se battre devait être mise à contribution…
Je bondis sur mes pieds…

"Helas ! Nous n’avons que peu de temps pour rester ici à converser, la Guerre a commencé mon vieil ami, il est temps pour nous de nous battre tel des frères d’armes comme nous l’imaginions quand nous étions bien plus jeune…Le Nord tremble et s’embrase !
Quand à ton Faeg, n’ai crainte nous en avons tous un régit par l’instinct et les pulsions, commandé par notre inconscient, j’ai moi-même le mien bien que la séparation soit bien moins marquée que pour toi… il va nous falloir allier nos Faeg et nous même pour être les meilleurs sur le champ de Bataille… La question qui reste à se poser est la suivante, prendrons nous le temps d’aller rapidement à Minas Tirith avant d’aller vers le Nord où allons nous y aller immédiatement ? Je me demande d’ailleurs où est Milindë, elle était parti vers Fangorn, mais je n’ai pas eu de nouvelle, mais pas ‘inquiétude je la sens présente à mes côtés…Elessarion es-tu prêt pour une ultime chevauchée ?"


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Elessarion Ëolchil
Alchimiste
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Tour Mithrandir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme-Peredhel
- -: inconnu même de lui
- -:

Mar 11 Nov 2008 - 15:56
Elessarion était heureux de retrouver tout ses amis et apparemment c'était réciproque.

Il ne l'avait pas dit à Mithrandir mais c'était son faeg qui s'était amusé à les tromper, et lui-même l'avait laissé faire de peur de ne pas se contrôle si l'eut une confrontation, il était vraiment épuisé ce jour là. Il se tut aussi au sujet de Gaur. Magladùr était partit loin des hommes et n'étaient pas près de faire revenir. En revanche quelqu'un pris la parole en lui:

-Une guerre, voilà qui va dérouiller nos muscles!

-Oui tu aura tout loisir de dominer le corps qui est le notre.

-Je n'est rien contre le fait d'être mis en sommeil en dehors de tel moment.

-Alors qu'il en soit ainsi.




-Mithrandir, Fangorn n'est pas bien loin, nous pourrons rejoindre ta femme puis partir en guerre.

-Très peu pour moi mes amis. Je m'en retourne en Gondor dans une tour que je n'aurais jamais du quitter. Garder votre cheval Elessarion je vous le rends de bon coeur, marcher me fera le plus grand bien. De plus j'ai quelques affaires dont vous m'avez chargé et que je dois régler.

-Comme vous le voudrez Magnir. Dit Elessarion non sans un sourire aux lèvres. Puis se tournant vers le mage:

-Je suis près. Tu sais, je pense que c'est terminé, mais j'ai fait des rêves bien étranges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 28
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Mer 12 Nov 2008 - 18:57
"Magnir faites bonne route… Elessarion mon vieil ami, allons donc vers le Nord apportons notre aide modeste dans ce qui se passe, si au passage Milindë se montre elle viendra, sinon elle nous rejoindra !"

Je montais donc sur mon fidèle destrier, contemplait un peu le coin de verdure où nous nous étions installés pour discuter et m’imprégnait de cette atmosphère… Ce petit coin semblait encore épargné par la Guerre, mais cela ne durerait pas…Puis mon regard se porta sur le petit hameau où nous étions passés, preuve que les troubles s’étaient étendu, les gens étaient de plus en plus méfiant…

"En route mon ami si tu es prêt et que ton épée est aiguisé… Mais j’y pense le livre…garde le caché et précieusement je l’étudierais en route si cela ne te pose pas de problème, qui sait peut-être revele-t-il des informations utiles dans notre conflit actuel …Je ne sais plus comment vont les choses sur place et ce malgré les membres de la guilde et nos alliés qui y participent, je dois dire que ta recherche nous a un peu coupé de ce monde, mais trêve de parole, chevauchons à présent, ne ménageons pas nos monture si ce n’est que vers la fin, je ne pense pas qu’elles participeront à la bataille et le temps presse, nous même ne descendront pas de cheval, le voyage sera rude ! Sus à l’ennemi, que les Valar nous guident et qu’ils nous aident à parvenir à temps !"

J’éperonnais alors Ehosfled lui intimant

"Noro lim mellon nin, noro lim na mellyn nin !!!!"

Et le voyage commença, celui-ci devait être rapide, bien plus que jamais et bien plus que nous ne l’aurions imaginé nos chevaux sentant la nécessité dans laquelle nous nous trouvions.


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suite de mot
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Les Prairies-
Sauter vers: