Curieuse rencontre devant le Palais

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Chiana
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 30
Localisation : Là où je peux jouer...

Lun 26 Mai 2008 - 17:37
Chiana s'éclatait à sauter de toit en toit et à faire mumuse avec sa chaine. Mais à force de faire le tout au petit bonheur la chance il allait bien y avoir une anicroche...

Elle envoya sa chaine contre un des hommes au hasard le type reçu la boule de plein fouet et en eut le souffle coupé, il tomba au sol en se tenant le ventre...

Chiana recommença son exploit en visant un autre homme...mais il allait bien arrivé le moment où elle allait prendre la mauvaise cible....Et la loi de Murphy s'appliquant à tout le monde Chiana vit sa chaine s'enrouler autour de l'arme de son adversaire...Elle n'eut que le temps de voir son sourire sadique et elle se sentit propulsée en avant, le colosse avait tiré sur la chaine et Chiana n'avait pas eu le réflexe de la lâcher de suite...


- WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!


Elle fit un beau vole plané et eut la chance de ne pas tomber de haut...sa chute fut moins douloureuse d'autant plus qu'elle avat apprit à tomber en tant qu'acrobate...elle retomba sur ses quatre pattes te un chat...mais elle grimaça...son poignet avait mal amortit la chute.

- Aïe....Chiana bobo...


Mais le plus grave pour les fesses à Chiana était qu'elle se retrouvait maintenant en plein milieu du champs de bataille...et le pire du pire du repire de tout ce qu'il y a de pire pour son petit arrière train s'était que son adversaire qu'elle avait si mal choisit et qui tenait maintenant sa chaine dans ses mains était juste devant elle et la regardait avec des yeux d'animal...Il ressemblait à un ours ce type...Chiana le petit chat ne sera qu'une toute petite bouché face à ce molosse...

Ben ouai...quand la chance tourne on se retrouve dans une situation de...enfin bref c'est une catastrophe...Que peut faire Chiana face à Albert trois fois plus grand qu'elle et plus large aussi...

Elle n'avait que pour elle son agilité et sa petite taille...mai aucune expérience du combat...
Dans un mouvement de survie instinctive elle tira le poignard que Adonor lui avait donné...situation fort ridicule...imaginez Chiana, frêle et fragile créature avec son minable couteau de cuisine en main, face au géant Albert colosse du genre avec sa grosse et grande hache...
Chiana: :pale:
Albert: Twisted Evil

"Gloups"....

c'est tout ce que Chiana put dire...

Ca promet...

Ne nous laissez pas chers téléspectateurs, la suite tout de suite après la pub...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Lun 26 Mai 2008 - 20:18


Comme l'avais si bien comprit Marach, Bahrin venait tout juste de comprendre que cette folle course n'était pas un jeu. Et son petit air innocent en pris un coup quand Chiana vola dans les airs. Alors quelle faisait face au tres tres grand monsieur, sans doute un méchant se dit Bahrin.

Alberd faisait tournoyer sa hache au dessus de sa tête, avec une expression plus que terrifiante. Chiana avait l'air de se ratatiner de plus en plus, même si elle fut capable d'un dernier "Twing Twang", même défiante elle recula de quelques pas sans vraiment s'en rendre compte.

Soudain un trognon de pomme percuta l'oeil d'Albert. Surpris par ce choc très inconfortable la grande hache recula un peu avec son propriétaire.

"OUAIS! JE L'AI EU!"

Fou de joie Bahrin sautait sur place, et avec un superbe sourire à Marach il s'empara d'un gigantesque concombre pourri qui trainait dans le caniveau. Puis se rappellant les cris des héros des livres, le bambin s'élança en hurlant:

"A L'ATTAQUE!! POUR QUONDOR!!"

Le petit bout de chou, haut comme trois (trognons) de pommes, chargea en criant le géant Alberd. Il traversa toute la mêlée, et tout les combattants s'arretèrent un instant en voyant un enfant, totalement fou, se lancer dans la bagarre.

Mais à peine avait il rejoint Chiana qu'il fut tirer en arrière. Bahrin ne comprit pas grand chose. Mais il se retrouva dans les bras du Capitaine Nogard.


Dernière édition par Nârwel Rusc-Iâr le Mar 27 Mai 2008 - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonor
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 24
Localisation : À la Cité des Rois!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 364 ans
- -:

Mar 27 Mai 2008 - 6:37
Adonor s'était relevé d'un coup pour ne pas recevoir une dague à son tour. En observant les alentours, il vit les hommes du nain sortir de la taverne, Dalamyr s'enfuir, Miria et Chiana combattre courageusement, et Nogard, combattant trois ou quatre hommes en même temps!

L'elfe s'élança vers ce dernier, qui avait besoin d'aide. Il trancha net la tête d'un homme, qui roula aux pieds de Nogard... Tout les hommes regardèrent la tête et se retournèrent pour voir qui avait fait ça... Le visage d'Adonor faisait peur, pas à cause d'une laideur quelconque, mais à cause de la lueur qui brillait dans son regard et aussi à cause de son petit sourire sadique, sourire complètement déplacé en ce moment... Nogard n'aurait jamais imaginé voir un sourire comme ça, terriblement sadique et meurtrier sur cet elfe qui paraissait si pacifique, si calme...

les trois hommes reculèrent... Adonor se jeta sur eux et Nogard en tua un, qui était distrait. Adonor fit un moulinet, mais il arrêta son mouvement avant de l'avoir complété, ce qui déstabilisa son ennemi, qui ne put parer le coup de taille.

Le dernier ennemi près d'eux, face à deux ennemis beaucoup plus forts que lui, lâcha son épée et se recroquevilla en boule sur le sol. Il faisait pitié à voir, mais l'elfe avait perdu toute pitié au début de ce combat. Aussi, il lui planta l'épée dans la gorge et le bandit mourut instantanément, ou presque...

-Ça va, Nogard? Faut aller aider les autres... Chiana a des problèmes, mais si tu veux aller chercher l'assassin, je peux essayer d'en tuer quelques uns pour toi...

Sans attendre la réponse, Adonor s'élança dans la direction de Chiana, près de qui se tenait le colosse Alberd, qui faisait moins peur face à Adonor. Parfois, l'agilité gagne sur la force, mais quand les deux se joignent, la victoire est assurée... l'elfe aborda donc le grand à la hache...

-T'es assez lâche pour t'en prendre à une femme et des enfants? Attaque donc quelqu'un qui t'équivaut... lâche!

Alors! Tu vas rester là, à attendre de crever ou tu vas bouger un peu?


La colère faisait commettre des erreurs, et même si Alberd connaissait cette stratégie, il n'aimait pas se faire traiter de lâche, lui qui avait toujours été respecté, surtout à cause de son apparence...

-Chiana, vas rejoindre le capitaine et les enfants... Nogard! Si tu laisses un d'eux s'approcher, je te découpe en petit cubes! Je ne voudrais pas en toucher un en tuant ce gros tas de muscle... Pfff... C'est tout ce qu'il a, des muscles...

Ainsi, Nogard n'avait pas fui avec Dalamyr... Au moins, il servirait à quelque chose ici...

HRP//quelqu'un peut faire Alberd? J'aime pas Rper seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stavingar.forums-actifs.net/portal.htm
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Mar 27 Mai 2008 - 19:51
Dalamyr avait court tout le long, son souffle était régulier. Ses yeux légèrement dilatés par l’effort. Son sabre était visible, mais assez difficilement. Un sourire sadique de dessinait sur ses lèvres. Il dit a ses compagnons d’armes :

-Une fois ce coin passer, le combat sera à quelques mètres.

Et ils débouchèrent devant l’affrontement. Dalamyr avait juste avant de passer le coin rengainer son sabre et sortit son arc et y avait encocher une flèche qu’il tira sur un homme proche de Nogard. La flèche vola et alla se planté en plein cœur. L’homme s’effondra par terre et la plupart des combattants se retournèrent pour voir d’ou venait cette flèche.

Marade tira à son tour imiter par dalamyr qui tira sa deuxième flèche qui fit mouche elle aussi. Cette arriver inattendu déstabilisa légèrement les hommes du nain. Mais ils reprirent rapidement leur esprit.

Pour dalamyr, sa cible était Albert, homme qui l’avait déjà plusieurs fois embêté, maintenant il allait payer le rpix et l’assassin encocha une flèche et visa sa cible, Albert, et lâcha la corde de l’arc. Cette dernière vibra en lançant son projectile mortel qui partait dans la direction d’Albert. Marade était parti vers la mêler et avait déjà tué deux hommes. Dalamyr retira une flèche et tourna les yeux pour voir si sa flèche avait atteint son but…
Puis partit vers la mêler en suivant l’exemple de Marade.

Hasharin et Danakil étaient encore derrière, mais devraient bientôt rattraper Dalamyr quand à Althamir, dalamyr ne savait vraiment pas ou il était, mais à son avis, il devait ou avoir déjà rejoint la bataille ou était derrière en train de tirer des flèches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Mar 27 Mai 2008 - 22:36
Alberd ne réagit guère aux paroles d'Adonor, il fallait d'abord dire que les gosses s'étaient eux-mêmes jetés dans ses pieds, et qu'il en faudrait plus pour lui faire perdre son calme.
a vrai dire, s'il fallait traiter quelqu'un de lâche, c'est celui qui intervint à l'instant dans l'affaire.
Surgissant de nulle part, après avoir sans doute éliminé un garde ou l'autre de plus, Nordin faucha les jambes de l'elfe d'un savant coup de pied circulaire.

L'homme qui louchait portait deux poignards en main, et il dominait parfaitement l'elfe au sol...

Alberd lui, resté impassible après l'intervention de son associé, ne pu que sentir la morsure de l'acier quand une flèche le toucha légèrement au bras droit.
Mais maintenant, allié à l'étrange Nordin, c'étaient deux assassins en puissance qu'avaient à combattre les autres, et simultanément.

***



Nogard, le rustre Capitaine, eut peine à comprendre le geste qu'il avait fait, si bien qu'il resta un instant ébahi, le petit Bahrin entre ses mains. Sans doute un réflexe inné... Pouvait-on décemment croire qu'il se soit soucié de la sécurité du gamin ?

S'écartant d'Alberd, il para au passage un coup de sabre d'un de ses adversaires et relâcha le frère de Marach un peu plus loin.

"Plus bouger !" grogna t-il alors qu'il contre-attaqua violemment et ouvrit la poitrine d'un adversaire.
Il montrait qu'il était encore bien capable de faire face à plusieurs adversaires redoutables en même temps.


[HRP/ Rappel, Alberd (avec D !) étant la propriété d'un joueur, on ne le tue pas sans autorisation.
D'un manière générale, attention de ne pas sous-estimer les ennemis.
Enfin, Adonor "Nogard! Si tu laisses un d'eux s'approcher, je te découpe en petit cubes!" => c'est bien au Capitaine Nogard que tu parles ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 25
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Mer 28 Mai 2008 - 19:49
Les deux frères arriverent quelques secondes apres, au moment où la premiere tua un des hommes, les deux assassins se firent une idée du combat et des assaillants, des brutes sans grandes disciplines... Danakil monta sur des caisse et s'accroupit, sortit son arbalète au poignet et encocha deux carreaux, il tira le premier se figea dans le cou d'un homme qui allait prendre le Capitiane par derrière. Quand à Hasharin, il tira ses trois carreaux et il parvint à blesser une des hommes au flanc droit, l'assassin eut le temps de ranger rapidement son arbalète et de dégainer son katana, il frappa du poing l'assaillant qui tomba à la renverse, le flanc saignant, un filet de sang sortait egalement de sa machoire, et l'haradrim l'acheva.
Un colosse armé d'une masse et d'une armure de cuir, avançait droit vers l'assassin, celui-ci parvint à eviter un coup qui lui aurait oté la tête des épaules à jamais, la brute sortit un glaive qu'il tenait dans son autre main et parvint à dévier le sabre.
Danakil vit malgré la pénombre que son frère était en danger, il prit le temps de viser, et lacha son carreau, qui fila droit dans sous l'épaule de l'homme qui s'appretait à abattre son énorme masse sur Hasharin, l'homme lacha son arme et fit deux pas en arrière et s'écroula, le carreau avait atteint le coeur.
Hasharin courut vers le Capitaine en renversant un homme au passage et se tint aux côtés de lui et tout en repoussant un adversaire il dit:

-Je suis un ami du Gondor, et j'ai eu quelques rapports avec le roi et ses amis, vous pouvez me faire confiance.

Hasharin trancha un bras pour ainsi pourfendre son adversaire...


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mer 28 Mai 2008 - 23:20


Marach s'était précipité à la suite de son petit frère tentant de l'empêcher de se rapprocher du combat mais c'était peine perdue, la petit avait quelques longueurs d' avance et il se trouvait déjà près du Capitaine et venait de sauter dans ses bras. D'une douceur que l'on aurait pas cru possible venant d' une personne telle que Nogard et tout en parant les coup pour protéger le bambin, il réussi tant bien que mal à le sortir de la mêlée pour le poser deux mètres plus loin à l'abri.
c'est là que le garçonnet récupéra son petit frère qu'il gronda de suite :

- Mais tes ouf ou quoi babar ?? C' est trop danzereux par ici !! Faut pas rester là !

Sur ce arriva Kalista qui empoigna le bras du petit garçon pour l'obliger à fuir en regardant Marach rayonnante :

- Tu as vu ? Tu as vu ça ? Mon père, c' est pas un odieux ni un affreux hein ? il a sauvé de Bahrin ... Hé oui ! et Là, qu' est ce que tu as à répondre ? Mmhh ?

Mais Marach n' eut pas le loisir de répondre car alors qu' ils allaient tout trois s' élancer pour s' écarter à nouveau du combat, quelques uns des sbires de Mazarbul les avaient contournés et leur coupaient toute retraite :

- Oups ! Par les cornes du Bourzouffe maléfique, Les maboules à Mazarbul viennent vers nous ! Z'crois qu' on est mal là ... Très mal ... Très très très mal ....

Ils se serrèrent tout les trois regardant avec angoisse les malfrats se rapprocher d' eux ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiana
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 30
Localisation : Là où je peux jouer...

Jeu 29 Mai 2008 - 8:09
Chiana n'avait pas demandé mieux que de céder la place contre Alberd, d'autant plus que les enfants semblaient en mauvaise position.

Le petit problème...récupérer sa chaine que Alberd avant flanqué par terre....ou alors remonter sur le toit prendre la deuxième qui se trouvait dans son sac...

Elle n'eut pas à réfléchir bien longtemps...elle bondit sur le toit où elle avait trouvé refuge en premier lieu. Récupérant sa deuxième chaine elle se précipita vers les enfants et atterrit juste à côté d'eux, devant les vilains qui s'approchaient dangereusement...


-Vous êtes des méchants de vouloir vous attaquer à des enfants sans défense! Vous ^tes aussi méprisables et aussi lâches que...que des orcs!


Certes l'insulte qu'elle avait lancé avec tant de haine ne ressemblait pas à grand chose hors d'un contexte précis. Mais Chiana avait en tête une image bien précise...de son passé qui ressurgissait souvent en se moment.

Elle avait l'impression que ces enfants étaient sa soeur et elle-même et que elle représentait ses parents qui avaient désespérément tenté de les protéger...

Les hommes ne semblaient pas vraiment avoir été marqué par les aroles de la jeune femme....

Chiana fit doucement à Marach...


- Chiana aura peut être besoin de toi et de Kalista...Tiens toi prêt au signal de Chiana...Sa chaîne est assez longue pour enlacer ces trois hommes et les emprisonner sans qu'ils puissent se libérer...


Chiana n'avait jamais combattu, mais elle avait son agilité, et sa grande imagination de folle...

Elle faisait face aux vilains et attendait qu'ils se rapprochent...

Son plan était simple, elle pouvait d'un bond passer au dessus de ces hommes et se retrouver derrière eux, si elle lançait une des extrémité de sa chaine à Marach et Kalista et qu'il les enlaçaient de toutes leurs forces, ils arriveraient peut être à les emprisonner les un contre les autres...En guise de verrous Chiana avait le poignard que Adonor lui avait donner...

Mais Chiana avait peur qu'à eu trois ils ne soient pas assez fort pour les maintenir jusqu'à ce que Chiana se serve du poignard pour fermer la chaine...


Les hommes étaient tout proches, ces idiots ne s'étaient pas séparés Chiana et Marach allaient devoir être très rapides...

Soudain, les jambes de Chiana qui étaient toujours fléchies, se détendirent , elle avait fait un double saut en passant au dessus ses malfrats, facile pour elle l'acrobate...

Elle venait tout juste d'atterrir et les hommes étaient encore éberlué de ce qu'elle venait de faire, que Chiana lança une des extrémité de sa chaine à Marach...

Il devait la réceptionner rapidement...et, avec Kalista, se mettre à courir dans la même direction que Chiana...Ils devaient compter sur l'effet de surprise des sbires de Marzabul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewandor
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 133

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 65 ans
- -:

Ven 30 Mai 2008 - 13:02


Alberd étaient resté a l'écart durant le début des hostilités. Rien ne servait de prendre des risques inconsidéré. Tant qu'il n'y serait pas forcé, il ne se battrait pas.
Il observait le combat, près a agir, lorsqu'un jeune fille, presqu'une enfant, se trouva face lui, prête à attaquer. Alberd la dévisagea.
La jeune fille dégageait une certaine innocence, une simplicité naturel, et un profond amour de la vie. Elle croquait d'ailleurs dans celle-ci a pleine dent, et pourrait encore vivre de belle et grande chose. Il aurait été horrible de mettre fin à son bonheur.
Foutaise que tout cela, qu'elle crève cette sale gamine!
Alberd leva son arme pour l'abattre de toute sa force sur la fille. Il la trancherait net en deux, pour son plus grand plaisir... Mais en choc a la tête le coupa dans son action. Aucune douleur cependant, l'arme utilisée n'était autre qu'une pomme, et le coup était benin.
Un rapide coup d'oeil lui appris qui en était l'auteur de cette attaque. Un gosse le chargeait au travers de la mêlée. Bien, un kilo de viande en plus ou en moins de changerait rien...
Mais l'enfant fut stopper dans sa course par celui qui devait être Nogard... Alberd se retourna donc vers Chiana, pour se trouver face a un elfe de haute stature. Et à en croire la lueur mauvaise qui brulait dans ses yeux, il ne lui voulait pas du bien... Il l'insulta à plusieurs reprises... Certainement pour qu'Alberd s'énerve. Autant demander à un Ent de prendre une décision importante en moins de 2 heures...
Le voleur se mit donc en position de combat. Ce morceau serait certainement plus résistant que les enfants... Mais a l'entendre crier, Alberd devina que la rage habitait son nouvel adversaire. Celle-ci le perdrait... Le calme et la lucidité, voilà le secret de la victoire.
Il n'eut cependant pas le temps de porter son premier coup a l'elfe que celui-ci s'affalait sur le sol de façon brutale. Nordin venait de le faire chuter par un coup de pied bien placé, et le tenait en respect de ses deux dagues. Nul doute que si l'elfe bougeait, sa gorge serait tranchée sans autre forme de procès...

CHLLAKK

Choc... Douleur... sang...

Un flèche se planta dans le bras droit d'Alberd. Par chance, elle n'avait touché aucun muscles et il l'arrache d'un geste sec. Douloureux, mais sans importance.

Le tueur examina rapidement le champs de bataille. D'où venait cette flèche?
Il repéra rapidement l'archer un peu en arrière du combat. Impossible de monter au corps a corps avec lui, il était trop éloigné.
Alberd se jeta donc dans la mêlée. De cette façon, les lâches lanceurs de flèches ne pourraient le prendre pour cible sans risque de toucher leurs alliés.
Le premier ennemis qu'il rencontra fut un nouvel arrivant dont il ne connaissait pas le nom. Il se tenait au côté de Nogard, et venait d'envoyer un homme de Mazarboul au tapis. Tien? Au fait, le nain, ou se trouvait-il? Alberd l'avait perdu de vue depuis quelque temps... depuis l'attaque de la jeune fille en fait... Peut importe, qu'il tire son plan.
Il leva son arme et frappa en direction d'Hasharin. Celui-ci, occupé a discuté avec le capitaine ne le vit qu'au dernier moment, et tenta une parade.
Mais le coup d'Alberd était une feinte, il dégagea tout en restant dans la même ligne et sa lame percuta les côtes de l'assassin.


***

Ewan était tapis dans l'ombre. S'étant écarté dés l'arrivée de l'ennemi, il n'avait pas encore été pris pour cible, et c'était tant mieux.
La situation était tendue... Les hommes de Mazarbul reculaient. Lentement, mais ils reculaient tout de même.
Alberd se trouvait maintenant dans la mêlée ainsi que la majorité des intervenant.
Il aperçut le nain, gisant sur le sol, un peu en arrière du combat. Le vieillard couru vers lui. Certes, le contrebandier aurait pu fuir depuis quelques minutes déjà, et être maintenant en sécurité, loin de leur poursuivant. Mais Ewan était un homme d'affaires, et il savait qu'il avait encore beacoup a gagner dans cette échauffourée.
Mazarbul n'était pas en très bon état. Blessé, fatigué, impuissant... Il exultait de rage. Une rage noire. Ewan se pencha sur le gros corps et un sourire se dessina sur son visage.

"Et bien, ce n'est pas la grande forme dirait-on... On a connu des jours meilleurs n'est-ce pas?"

Le sourire s'effaça pour laisser place a un regard froid, et dur comme l'acier.

"Hum, je vais être très clair. Vous avez en votre possession des documents des plus important. Je les veux. Je veux aussi toutes les infos que vous avez sur leur destinataire."

Le sourire revint

"Faites-le et je vous aide a quitter cet endroit... Non, ce n'est pas un chantage honteux, voyez cela comme le payement d'un service. Après tout, je pourrais vous tuez dans l'instant et prendre ce que je désir..."

Ewan n'avait en effet qu'un seul geste a faire pour mettre fin a la vie du nain. Mais dans ce cas, il ne saurait rien du commanditaire de l'intrusion au palais... Et c'était ça qui l'intéressait, peut-être même plus que les documents eux-même...

(hrp: même si c'est contraire a son avatar, Alberd est armé d'un épée fine et simple.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Ven 30 Mai 2008 - 18:13
Dalamyr parvint enfin à pénétrer au coeur du combat qui ressemblait à un massacre car la plupart des coups étaient donnés au hasard. Ce qui donnait des blessures horribles et faisaient souffrir la victime. Ce genre de combat répugnait l'assassin car, lui, qui était un assassin et qui ne blessait que très rarement mais tuait presque toujours d'un coup. Pourquoi? C'était simple, car à ses yeux un homme blessé est plus dangereux qu'un homme sans blessure physique.

Il avança vers un des hommes du nain avec toujours dessiné sur ses lèvres un sourire sadique et son regard froid qu'on pouvait lire dans ses yeux de couleur noir.

Il engagea le combat d'un coup d'estoc avec le sabre, donné quelques dizaines de minutes auparavant par Nogard. ce coup fut paré avec habileté ce qui donna encore plus de volonté à Dalamyr qui para à son tour une attaque circulaire pour contre-attaque tout de suite. L'assassin et son adversaire échangèrent plusieurs fois ce genre de passe mais pour finir c'est Dalamyr qui surpassa le sbire du nain. Il tomba en se tenant le torse ses mains étaient crisper et son visage montrait une douleur qui avait été certes brève mais bien réel. C'est à se moment que Dalamyr vit Hasharin en mauvaise posture face à son vielle ami: Alberd.

L'assassin du harad s'ouvrit un passage en utilisant, d'une façon presque abusive de son sabre pour enfin arrivé vers Alberd et Hasharin et cria au premier:

-Hé...l'armoire à glace!!!! Regarde le beau cadeau que je vais d'offrir.

Et Dalamyr sans hésité lança sa dague, celle qu'Alberd lui avait lancé dessus plus tôt dans la soirée. Le but du projectile? La gorge...

Puis l'assassin se lança un avant, la lame, elle aussi en vers l'avant, cette action avait pour but de perforer le cœur ou tout autre organe qui se placerait sur la trajectoire de la lame du sabre...

-------------------------------------

Quand à Marade, il se battait plus en arrière contre trois bandits. On pouvait voir par terre deux cadavres, un faisait encore des petits sursauts à cause des connections nerveuse qui recevaient les derniers ordres de la tête. Il en tua à après un rapide duel qui ne dura que quelques dizaines de secondes. Il n'en restait plus que deux vivants. Il s'attaqua donc au deux derniers avec force et vivacité. il les tua cinq minutes après et vit son maître faire face à Alberd.

Marade vit même la dague partir et espérait qu'elle touchera son but....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewandor
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 133

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 65 ans
- -:

Ven 30 Mai 2008 - 20:12
L'œil d’Aberd fut attiré par le reflet de troches sur la lame filante, la faisant briller dans la nuit. Il n'eut guère de temps pour l'esquiver d'un vif recul. La lame l'effleura, la coupant de façon superficielle. Le sans coula dans ses vêtement. La douleur était faible.
Son mouvement de recul eu pour second effet de diminuer la force du coup porté à Hasharin. L'arme d'Alberd lui perça le ventre, mais fut retirée avant de causer des dégâts importants. La douleur de la blessure devait cependant être terrible car l’assassin recula de quelques pas, un peu étourdit.

Dalamyr fonçait droit sur le voleur, lame en avant, tel une flèche humaine. Alberd n'eut qu’à prolonger son recul pour l'éviter de peu. Damalyr, emporté par son élan butta sur le pied d'Alberd, laissé volontairement dans son chemin.
Sa chute vers le sol fut d'autant plus violente que son ennemi lui asséna un puissant coup de pommeau à l'arrière du crâne...
Le harad s’effondra sur le pavé humide, sa tête frappant dans une flaque d’eau croupie. Un coup de pied bien placé d’Alberd le fit rouler à quelques mètres. Deux rudes chocs pour Dalamyr… mais celui-ci devait avoir la tête dure, car bien que secoué, il ne perdit pas conscience.

Mais Hasharin revenait déjà vers le voleur. Apparemment, sa blessure était encore moins grave qu’elle ne le laissait penser… L’assassin était de retour, près à porter ses coups sur Alberd. Celui-ci jeta un regard à la ronde pour une rapide analyse de la situation… Les hommes du nain tombaient comme des mouches sous les coups des attaquant. Il tenta de repérer Ewan, mais il n’était pas en vue … Boarf, cette vieille peau en avait vu d’autres… Son regard se posa sur Nogard. S’il parvenait jusqu'à lui, à le tuer, bien des choses changeraient, la partie serait d’ailleurs presque gangée… Il repris rapidement sa posture de combat, car déjà Hasharin portaient ses coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Ven 30 Mai 2008 - 20:37
Dalamyr maudit Alberd et se relevant et avait l'impression que dans son crâne sonnait des milliers de cloches. Il avait de la peine à voir, mais en quelques secondes la plupart de ses fonctions furent à nouveau opérationnelle et de la haine était maintenant visible dans ses yeux, une haine farouche dictée par un sentiment de douleur et de vengeance. Il saisit son sabre qui lui avait échapper et observa Alberd, en gardant ses distance cherchant une faille dans sa défense, et il sourit, ce sourire n'annonçait rien de bon pour Alberd.

Dalamyr s'élança vers lui et lui cria en même temps:

-Tu aurais du m'achever avant!!!

Puis il abaissa sa lame qui fut paré avec facilité, l'assassin crût apercevoir un sourire se dessiner sur le visage de son adversaire mais il n'en était pas certain. Il tenta un coup d'estoc qui fut elle aussi dévier et c'est la que Dalamyr dut utilisé tout son art pour vivre ou mourir. Sa tactique était quitte ou double...

Il se laissa tomber par terre après avoir subit une attaque puissante d'Alberd. Il crût que c'était son attaque qui avait fait tomber l'homme du harad mais il avait faux. Et du reste comment lui en vouloir car dalamyr avait bien minuté son coup et même le meilleur observateur n'aurait pas put dire que dalamyr avait fait exprès.

Ce dernier, au sol, prit appuie pour tourner sur sa main gauche. ses pieds heurtèrent ceux de son adversaire qui tomba sous la vivacité du coup. L'assassin en profita pour donner un coup d'épée passant de bas et haut. il sentit un accoue sûrement son sabre qui touchait Alberd qui était en train de tomber. Cette accoue fut suivit d'un bruit mat, le corps touchait le sol et l'assassin continuant son mouvement d'épée envoya son pommeau dans son dos ou peut-être la nuque, dalamyr n'en était pas sur car sa s'était passer si vite. Une fois debout, il dût faire face à l'un des dernier sbire du nain qu'il tua rapidement enrager et surtout conscient qu'un homme peut-être vivant et dangereux était derrière lui...

Il se retourna et dit à Alberd qui était toujours par terre:

-Ce combat est vain, je te propose de fuir c'est une bonne alternative qui te laissera sans aucun doute la vie sauve. De plus nous pourrions nous entendre. Nous avons presque le même métier.


Dalamyr avait son sabre prêt à frapper et Hasharin était aussi là sûrement aussi prêt à tuer Alberd. Il n'avait donc quasiment aucune chance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 25
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Ven 30 Mai 2008 - 22:48
La flèche de Danakil fini sa course sur le pavé mais avait avant ouvert la chair de la grande brute, Hasharin sentit une douleur enorme sur le flanc gauche, ses poumons se vidèrent de tout air pendant un court instant, il recula de quelques pas pour reprendre son souffle et regardé la plaie, qui n'en était pas une puisque la cotte de mailles avait permis d'eviter d'être trancher.... Hasharin feinta et frappa Alberd sur la cuisse gauche mais le géant ne faibli pas, il était désormais pris entre deux assassins, des Haradrim qui plus est, les deux hommes attaquaient simultanément, et Dalamyr parvint à le mettre à Terre par une astucieuse passe et le menacait d'or et déja de son sabre, la brute à terre, Hasharin sortit son arbalète et chargea ses trois carreaux en se rapprochant de Nogard tout en gardant un oeil sur la brute à tour ,s 'attendant à une entour loupe , il abatit à l'aide d'un de ses stylet un homme qui le reçu en plein traché alors qu'il allait tué un homme du Capitaine:
- Sir, suivez Moi!!!!

Et sans attendre la reponse l'assassin l'enmena à l'arrière du combat, pres des caisses sur lesquelles se trouvait Danakil, mais tira au bout d'un moment pour protéger Marade d'un homme armé d'une fronde qui sortait d'une ruelle pres de l'Auberge.... Danakil se plaça aux cotés du régent de la cité, son frère au dessus, et étaient prets a le proteger.
- Restez avec nous, Nogard!!! Cria l'assassin...

Un homme, avec un air légerement bete se rapprochait d'eux, dans une cotte de maille qui moulait son ventre gras et l'homme armé de deux petits glaives approchaient, il visa d'abord à toucher le Capitaine mais Hasharin s'interposa avec ses sabre court et long et avec un rapide tour de poignet il se dégagea et frappa du coude la nuque de l'homme qui s'éffrondra, et le Capitain l'acehva sans pitié...
-Le Gondor toujours aussi fort... dit tout bas Hasharin.

Les deux assassins etaient parer à contrer toute attaque mais ils n'étaient pas pret à mourir pour "leur protéger", car apres tout le Gondor n'a jamais rien fait pour eux... deux misérables Haradrims, deux misérables assassins....


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Sam 31 Mai 2008 - 7:41
Dalamyr était toujours près à frapper, mais voyant qu'Hasharin partait pour protéger Nogard, il hésita un moment de rompre le combat. Durant cette brève hésitation, l'homme du harad garda ses yeux fixé sur sa futur victime si par hasard il refusait de fuir et pour finir Dalamyr resta car en surveillant Alberd il protégeait un peu Nogard.

mais un homme qui s'était glisser derrière lui lui sauta dessus et commença à essayé de l'étrangler avec une chaîne ou un autre objet flexible et froid. Il sentait sur cette objet un liquide couler, du sang sans aucun doute.

L'assassin sut que dans cette position ses précédent argument de valait rien donc il ajouta avec une voix cassé par le manque d'aire:

-A quoi te servirait de tuer Nogard, car le nain est bientôt mort ou attraper, sa cheville est cassée. Il ne peut plus marcher!!!!


Dalamyr ne savait pas si le nain avait vraiment la cheville, mais bon il essayait de faire partir ce redoutable homme du nom d'Alberd.

Après cette phrase il fallait se débarrasser de son passager qui continuait à l'étrangler. La chaîne commençait à blesser le cou de Dalamyr qui tentait de tuer son agresseur ou du moins de le faire lâcher prise sans quoi sa vie va être vite écourtée.

Il envoyait des coup de coude qui ne faisait pas grand effet, ce combat avait commencer il y a une minute et l'assassin n'avait quasiment plus de souffle, il sentait la tête lui tourner, il avait envie de se coucher et de dormir à jamais.

Il allait abandonner la lute quand il entendit une voix au loin crier son nom:

-Dalamyr!!!! Bat-toi!!!!!

Ce cris redonna des forces, bien peu certes mais des forces qui le sauvera car il sauta en arrière. Cette attaque n'était sûrement pas prévu par son agresseur qui toucha le sol en premier, ce choc lui fit pousser un cris de douleur. Ce dernier déssaira son emprise sur Dalamyr qui put reprendre son souffle, un court moment car l'homme ressaiera la chaîne autour du cou de l'assassin qui resentit pour son plus grand malheur le froid de la châine toucher son cou déjà bien meurtrie.

Il se débattait sans grand succès, ses yeux cherchaient autour de lui une arme ou un objet pouvant le sauver. Il vit à sa droite une flèche par terre. Il tendit le bras droite vers le projectile, mais se rendit vite compte qu'il était hors de porter de deux centimètres. mais l'assassin replia le bras puis le retendit avec plus d'énergie et cette fois il réussit à toucher la flèche et la saisit. Puis d'un mouvement rapide la flèche vint se planter dans le torse de l'agresseur, elle remonta et redescendu cinq fois en tout. A chaque fois un cris sortait de l'adversaire, mais l'assassin n'en avait cure. Il sentit en fin la chaîne se desserrer. Il roula sur le côté inspirant de grande bouffer d'aire. Il était vivant mais à bout de force.

marade s'avançait vers son maître, mais devait tout d'abord s'ouvrir une route vers son ami car il restait encore quelques ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Sam 31 Mai 2008 - 10:52
Chiana s'était rendu compte des malfrats qui se dirigeaient droit vers les enfants et n'écoutant que son courage, elle avait décidé de s'interposer. Marach, Kalista et Bahrin poussèrent un ouf de soulagement lorsqu' il la virent arriver. Dès qu'elle eut lancé la chaine, ils s'empressèrent de s' en saisir et sur ordre de la jeune acrobate, ils s'étaient mis à courir pour effectuer le saucissonnage. Le plan fonctionnait à merveille, un tour, deux tours, trois tours et hop, le piège s'était refermé et les bandits étaient prisonnier sans plus réussir à bouger. Il ne restait plus à Chiana qu'à inséré le poignard pour fermer le ''verrou''. Marach s'écria à l' adresse de l' acrobate :

- Youhouuuu ! Bravo Chiana ! Un bien zoli saucisson Mazarbulien !!!

Puis, montrant les nouveaux venu, Marach s' écria :

- Hé regarde Kalista ! Cui qui fuyait tout à l' heure, Dalamyr, l'est revenu ! Et avec du renfort en plus !! Les gars à capuche là, tu les vois ? Mais siiiiiiii ! N'à même un qui protège ton père !!! Allez !! Allez les gars !!!

Kalista avait finalement apercut ceux qui s'étaient joint au combat et elle se mit, elle aussi, à leur crier des encouragements. Le retour de Dalamyr accompagné de ses redoutables amis avait rééquilibré le combat et tout était encore possible. Des cadavres gisaient un peu partout dans la ruelle, le combat faisait rage et aucun des deux camps ne semblait pas encore véritablement prendre l'avantage sur l' autre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Dim 1 Juin 2008 - 10:32
Mazarbul déglutit et son regard devint vitreux. Cette légère trahison de son associé lui faisait bien plus peur que les menaces de l'elfe et de l'assassin réunis. Certes, ce dernier lui avait lui aussi tourné le dos, et c'était en grande partie sa faute si la situation était ce qu'elle était.
Mais il devinait Ewandor bien plus redoutable, justement à cause de la situation. Il semblait éident que le vieillard était absolument prêt à tout pour sauver sa peau, quitte à menacer le nain de faire des trous dans la sienne.

Le petit barbu hésita, de la sueur perlait sur son front. Il fouilla à tâtons dans sa poche, le regard rivé sur le poignard, en ressortit une liasse de documents, murmurrant :

"Voilà tout ce que je sais sur Pherne... Maintenant, arrêtez de tergiverser, aidez-moi que je vous mène à ma planque..."

Il du cacher un tremblement dans sa voix, alors qu'il faisait des efforts particuliers pour avoir un air assuré, notamment en essayant de reprendre le pas sur le vieil homme en lui donnant un ordre déguisé en conseil. Mais il fallait bien dire que dans sa grasse poitrine, son coeur de pierre battait ncore la chamade.

***


Nordin, le plus terrible homme de main de Mazarbul, quoi que son oeil torve et son apparence peu ragoutante puisse laisser penser, fut satisfait du manque de réaction d'Adonor l'elfe.
Szns doute sa chute l'avait à moitié assommé, et, lui assénant un coup de pied, il s'en assura.
Il avisant ensuite les différents autres combat...
L'assassin qu'il avait lui-même engagé était à terre, sérieusement mis à mal par des sbires de secondes zones.
L'autre, qui était venu en renfort, se battait non loin du Capitaine, lequel était sérieusement portégé.
Et finalement, Alberd, à terre, inutile pour le moment...

Alors Nordin esquissa un sourire sadique et avisa Hasharin. D'un geste précis, il lança un de ses poignards dans la direction de ce dernier.
Il chargea alors de ce côté. Mettant à profit sa petite taille et son agilité, il sauta vers un mur, rebondit pour atterir en équilibre sur les épaules d'un soldat Gondorien infortuné.
Egorgeant ce dernier simultanément, il bondit à nouveau, droit sur Hasharin, le faucha et le plaqua au sol.
L'assassin était étendu sur le dos, contre le sol. Au-dessus de lui, Nordin comptait bien profiter de sa position avantageuse, avec son poignard menaçant...

***



Nogard avisa l'assassin se faire jeter au sol à quelques mètres de lui à peine. Dans le même temps, il remarqua que le massif Alberd, qui n'était donc plus sous la surveillance de quiconque, était en train de se relever.
Il dut donc prendre une rapide décision. En effet, onne pouvait se permettre de laisser le sinistre sbire d'Ewandor libre d'agir, aussi se dit-il que l'assassin qu'il ne connaissait point devrait se débrouiller seul.

Brandissant son épée, Nogard s'avança vers Alberd, et ils croisèrent rapidemment le fer. Le Capitaine paraît avec habileté les coups du grand homme, même les plus rageurs, et lorsque lui-même frappait, le fracas de l'acier résonnait bruyamment comme le tonerre.

Néanmoins, alors qu'il faisait un bond sur le côté pour éviter un coup, il remarqua la grosse masse du nain qui essaya de se traîner ailleurs.

"Ne le laissez pas s'enfuir !"

Se cri faillait lui coûter la vie, par chance, un réflexe biennvenu lui permit de parer l'attaque d'Alberd. Le combat reprennait de plus belle, et pourvu qu'il at été entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewandor
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 133

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 65 ans
- -:

Dim 1 Juin 2008 - 12:47
Ewan se saisit de documents et les glissa dans une de ses poches. Mais le nain ne lui avait peut-être pas tout dit, ou tout donner. Il le regarda dans les yeux. Il y lut la rage, la colère... mais aussi une lueur de peur... Bien. Si Mazarbul avait peur, il avait certainement donné tout ce qu'il pouvait. Et si ce n'était pas le cas, rien ne pourrait le faire changer d'avis, dumoins rien de ce dont Ewan disposait à l'instant...

Le combat faisait toujours rage dans les ruelles. Les hommes de Mazarbul avaient perdu un peu de terrain, mais les deux camps se rééquilibraient. Personne ne remarquait le nain et a Ewan, toute l'attention de leur ennemis semblait focalisée par Alberd et un petit, mais redoutable, sbires de nain.

Profitant de ce manque d'intérêt pour eux, Ewan souleva Mazarbul, non sans difficulté, et l'aida a se remettre debout. Le nain pouvait encore être utile, il avait certainement encore beaucoup de chose à dire. Mais il pesait sur les épaules du vieillard qui utilisait pleinement sa canne. Au moindre danger, il laisserait choir le gros nain, et poursuivrait seul son chemin.

***



A peine Alberd s'était-il relevé, que la lame de Nogard s'abattait sur lui. D'une certaine façon, c'était une bonne chose. Un duel avec le Capitaine règlerait pas mal de chose, en tout cas s'il parvenait a le tuer...
Il para l'attaque et riposta aussitôt. S'ensuivit un enchainement brutal de coup puissant. Les épées volaient, s'entrechoquaient.
Un moment, Nogard fut déconcentré, Alberd s'engouffra dans la brèche laissée dans la défense de celui-ci... Mais le coup fut dévié... l'enchainement reprit de plus belle.
Le Capitaine était vieux, mais bien plus vigoureux que son corps ne le laissait croire... Alberd, jeune et puissant, était blessé à plusieurs endroits et la fatigue commençait à se faire sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Dim 1 Juin 2008 - 19:52
Dalamyr se releva tant bien que mal, son cou lui donnait l'envie de crier mais il ne voulait laisser sortir ce cri qui n'améliorerait point son état. Il vit marade se démenant avec deux sbires du nain. Il chercha des yeux son sabre et le vit deux mètres plus loin et se jeta dessus. Une fois en main il regarda autour de lui, sa respiration était encore rauque et ses yeux étaient encore plus déterminer à tuer ce maudit nain qui lui avait causer déjà bien des ennuis.

C'est la qu'il vit ce dernier en train de fuir aider par Ewandor. Il sourit et s'élan4a vers eux, mais un homme s'interposa, le sabre s'abaissa avec rapidité et l'homme tomba en criant et en tenant son épaule qui pendait mollement accrocher par un fin bout de peau. L'assassin en s'attarda pas sur cette image d'horreur et continua vers le nain.
Il arriva à deux mètre de celui-ci qui avait quasiment quitter l'aire du combat, il lui dit avec froideur et haine:

-T'aurais du accepter ma proposition, mais tu la refusée non? Mais je suis gentil je te laisse encore une chance mais j'augmente mon prix à deux pierres et deux milles pièces d'or. C'est raisonnable vu les circonstance, de plus tas vie ne doit avoir aucun prix à tes yeux? Je me trompe.

Pendant que Dalamyr marchandait la vie du nain, marade avait finit son combat face à ses deux anciens adversaire et avait rejoint son ami et maître, dalamyr. il lui tourna le dos, le protégeant d'une attaque cherchant à sauver le nain. Il était prêt à tuer n'importe qui qui serait contre lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 25
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Lun 2 Juin 2008 - 19:20
Un léger sifflement, comme une lame qui fend l'air parvint aux oreilles de l'assassin et ne cherchant pas à savoir ce que c'était, il s'accroupit et vit un poignard se planter dans la caisse à la hauteur de l'endroit où se trouvait son cou quelques secondes au paravant, l'assassin chercha l'homme qui avait lancé cet arme, il le vit, il sauta sur les épaules d'un soldat, qu'il tua habilement et parvint à faucher Hasharin, qui se retrouva au sol, le katana à un metre de son bras, hors d'atteinte...
Danakil toujours sur les caisses, n'avait plus qu'une petite poignée de carreaux, il ne vit pas son frère se faire chargé, par un petit homme, son regard était attiré par Dalamyr, il remarqua un homme qui parvint à es relever malgré sa blessure derrière le jeune assassin, il ne l'avait pas vu, et Marade était encore trop loin pour le sauver, Le haradrim n'hésita pas, il visa et laissa filer son carreau qui alla s'enfoncer dans la nuque de l'homme qui s'étala de tout son long derrière Dalamyr, en laissant rouler son poignard au pied de l'assassin....

Hasharin n'avait qu'un seul moyen de s'en sortir, il tira rapidement son poignard finement ouvragé d'une tête de dragon en or,qu'il alla planter dans la cuisse droite de l'homme, Hasharin parvint à voir Nogard manqué de se faire décapiter par Alberd entre les jambes de Nordin, l'assassin retira son poignard de la jambe ce qui provoqua une douleur intense pour l'homme du nain. Nordin regarda autour de lui et remarqua le tas de caisses mal éclairé, il se hissa dessus et remarqua la disparition du deuxieme homme encapuché, pendant ce court instant, Hasharin roula sur le côté et récupéra son Sabre, et se releva d'un bond, son frère avait disparu et sa prochaine victime se trouvait à la place de celui-ci, tout en gardant son calme l'assassin se retrouva face au petit homme sur les caisses, l'assassin baissa son sabre, et dit d'une voix glaciale:
- Tu es mort.

Et sur ces mots Danakil qui s'était placé derriere, la capouche sur la tête trancha la gorge du malheureux borgne. Avant même que le cadavre eut fini de tomber les deux hommes avaient sauté des caisses et avaient chacun un Katana et chargèrent en direction du Capitaine de la Cité, se frayant un chemin à coup de sabre. Une lame effleura la cuisse de Danakil, ce qui provoqua une blessure saignante, mais l'assassin l'ignora et enfonça en plein coeur son arme... Les deux assassins étaient dos à dos et repoussaient les enemies, les tenant éloigné du Capitaine afin qu'il ait le temps d'achever son duel contre Alberd qui n'allait plus durer vu la dose de sang qui innodait ses vetements et la sueur perlant sur son front, il se battait comme une bête prisonnière.

Le gondor reprenait le dessus.... Le combat s'annonçait bien...


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Jeu 5 Juin 2008 - 1:00
Bahrin s'était réfugié avec Bahrin et Kalista derrière sous la table d'une échoppe ruinée par le combat. Combat qui tirait désormais sur sa fin. Bahrin le voyait bien. Souvent, les mains de son grand-frère s'était posées sur ses yeux, cachant les chocs sanglants entre les lames et les chairs.

Bientot le silence rayonna, comme une nouvelle bouffée d'air frais dans des poumons éttoufés. Et Marach et Kalista purent sortir Bahrin de sous la talbe, là où ils avaient eu du mal à retenir ce petit agité. Les derniers combattant croisaient le fer un peu plus loin dans la ruelle. Bahrin soupira. Et alors qu'il tendait la main vers un poireau Marach l'en dissuada du regard. Et le seul souvenir de la voix autoritaire du Capitaine Nogard dissuad à Bahrin de chercher une autre courge à se mettre sur la main.

Il se tourna vers la personne la plus proche. Tous étaient tellement grand par rapport à ce petit enfant. Il tira sur le manteau du secretaire de Mithrandir. Et serrant ses petits poings sur ses hanche de garçon il regarda cette mysterieuse et très sympathique personne.

"On fait quoi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 25
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Jeu 5 Juin 2008 - 21:05
Les deux assassins achereverent leurs adversaires simultanément, les deux cadavres s'écroulèrent au même moment. C'étaient les derniers hommes du nain que Damalyr avait pris en filature, Danakil remit sa capuche de sa sombre cape, son frère en faisait de même. les deux frères ramassèrent leurs armes sur le champ de bataille, deux poignars et une quarantaines des carreaux.... Mais le combat n'était pas pour autant entièrement terminé mais les deux hommes étaient apres tout des assassins, et non de fidele soldat du Gondor...

Les deux hommes s'enfoncèrent dans la nuit, a la place où ils se trouvaient départ, sur les caisses à l'abri de la lumière en attendant le retour des deux autres assassins... Si Nogard voulait venir il le pouvait....

- Bien combattu, tu n'as pas oublié l'enseignement de père à ce que je vois...


- Tu te bien plutôt bien, lança Danakil, pour un vieux...

Ils sortirent des pipes, les fourèrent et les allumèrent, savourant la bonne Herbe...

// Rada'et les autres accélérez la fin du Rp//

Edit Radamanthe :
Citation :
Alberd était désormais à terre et au dessus, Nogard qui planta sa lame d'un coup sec.

A ignorer. J'ai prévenu que je n'aurais guère l'occasion de poster, mais ce n'est pas une raison pour se permettre de prendre ma place.

Edit Hash': Désolé Rada je savais pas que tu ne pouvais pas trop poster, mais bon je trouve que ce combat contre de simples hommes de mains s'éternisent, ils peuvent être fort okay mais ce n'est pas non plus de vrai guerrier d'élite, ce sont des hommes ayant apppris a ce battre a la dure. Je prend l'exemple de mon Hasharin qui a l'éxpérience du combat il peut on va dire aisément sans détacher de ce genre d'homme
( ralenti par l'alcool pour certain)


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...


Dernière édition par Hasharin le Ven 6 Juin 2008 - 7:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Jeu 5 Juin 2008 - 23:01
A nouveau, Mazarbul lança au traître assassin un regard haineux. Mais il était confiant, il avait encore un allié avec lui, pour autant qu'on puisse qualifier d'allié une personne vous ayant menacé de vous trancher la gorge ou de vous abandonner là si vous ne lui remettiez pas une série de documents, confidentiels et d'une importance aussi grande que leur valeur.
Evidemment, la propisition d'Ewandor avait paru plus réalisable, et en fait, on pouvait douter que le nain ait pris une telle sur lui lorsqu'il était parti cambrioler le palais.

Il cracha aux pieds de Dalamyr :

"Meurt !"

Et, cette fois n'ayant pas d'allié pour venir sauver la mise, il sortit d'un repli de son manteau une arbalète miniature qui, sans doute, ne pourrait tirer qu'une seule fois, mais dont le carreau pouvait être mortel, et il menaçait l'assassin.

***


Nogard feinta à droite pour tenter de surprendre l'adversaire. Mais sans doute était-il lui aussi fatigué pour mettre à profit son coup, car il fut un poil trop lent pou réussir à blesser le massif Alberd.
Heureusement, il réussit à parer la contre-attaque qui aurait pu se révéler désastreuse suite à son échec précédant.

A nouveau il tenta un assaut, toujours infructueux, mais il sentit son adversaire reculer... Il y avait moyen...
Mais sans doute Alberd ne resterait-il pas sans répondant...

[Il n'y a guère d'utilité à considérer les ennemis comme des lavettes tuables en un clin d'oeil.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewandor
Aubergiste
avatar

Nombre de messages : 133

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 65 ans
- -:

Ven 6 Juin 2008 - 13:33


Alberd avait jusqu'à présent réussi à ignorer sa blessure au bras droit, dans l'absolu, elle n'était que superficielle. Mais il avait perdu une bonne quantité de sang, et la tête lui tournait. De plus, ne cessant de forcer sur son bras blesser, la douleur augmentait de façon significative.

Il serra les dents. Il en avait vu d'autre.

Il tenta une feinte en quart, dégagea et frappa par un coup droit... Il toucha sa cible, mais trop cour de quelques centimètres, il perça a peine les protection corporelle de son ennemis... Il revint rapidement en garde, la tête lui tournait de nouveau.

Le Capitaine recula un peu sous le choc, mais tint bon. Son adversaire recula lui aussi, et parut déstabilisé. Un moment d'inattention! Nogard chargea, l'épée haute, près a l'abattre.

Alberd retrouva ses esprits, juste a temps pour voir arriver la lame ennemie. Il eut juste le temps de lever son arme et de s'écarter.

Le choc fut rude. Alberd lacha son épée, qui vola sur le pavé quelques mètres plus loin. Le Capitaine emporté par son élan, ne put s'arrêter, et tomba sur le sol humide.

L'homme d'Ewan était mal en point, et désarmé. Nul doute qu'il ne tiendrai t plus très longtemps. Mais Nogard, bien qu'a terre, était en bonne santé, et tenait toujours son arme...

***

Mauvais, la situation était mauvaise... Les deux assassins les menaçaient, et seul Ewan ne pourrait rien faire... Sauf peut-être laisser tomber le nain et prendre la fuite...

Mazarbul sortit alors une petite arbalète, petite mais mortelle... Bien, les chances se rééquilibrait. Ewan brandit sa canne et par une rapide manipulation en sortit une fine lame, une rapière des plus aiguisée...
Certes il ne pourrait pas porter d'attaque face a un assassin du niveau de Dalamyr, mais sa technique d'escrime pourrait certainement lui permettre de se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Ven 6 Juin 2008 - 16:34
Dalamyr fut surprit de voir apparaître une arbalète miniature de sous la cape du nain. Et l'assassin ne put cacher sa surprise qui se montra par un mouvement de recul, de quelque centimètre. Il fixa le nain avec un regard hargneux et dit, après s'être reprit, avec un sourire cruel:

-Bien, tu as choisit ta voie, moi la-même. Bonne chance!

L'assassin fixa une dernière fois le nain puis sauta de côté avec agilité, il roula sur l'épaule droite pour se relever deux secondes après. là l'assassin dit à Ewan avec une voix plus ou moins sincère:

-Un jour, j'espère te retrouver à l'auberge. Oui un jour!

Puis il mit sa main contre son torse et serra tout les doigt sauf l'Index et le Majeur, donnant une somme total de deux. l'assassin espérait qu'Ewan comprendrait le message.

Pendant que dalamyr donnait le massage coder que seul ewan avait entendu, Marade exécuta, lui aussi, une roulade. les deux assassins suivirent les traces des deux homme de la nuit qui les précédaient.

Dalamyr et Marade ne prirent pas la peine de prendre leur arme laissée sur le champs de bataille car pour dalamyr, il avait tout perdu lors de son arrestation par le secrétaire de Mithrandir et Marade n'avait rien perdu.

les deux compagnons venaient de disparaître dans la nuit comme deux ombres laissant derrière eux des cadavres et une bataille qui touchait à sa fin.

Ils se dirigeaient vers la demeure d'Hasharin ou allait se dérouler une grande discutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasharin
Maître Assassin
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 25
Localisation : Antre des Ombres
Rôle : Hîr-Dae au sein de la Guilde des Ombres, et maître assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme d'Harad
- -: 39 étés
- -:

Ven 6 Juin 2008 - 20:45
Lorsque les assassins furent certains que le Gondor allait remporter sur les hommes Ewandor, et qu'ils virent Dalamyr et Marade abandonner le combat et se diriger vers les ruelles... Le secretaire de Mithrandir avait vu Hasharin et l'avait surement reconnu, et si il le fallait il en parlerait au Régent ou au Roi...
Les deux assassins descendirent de leurs caisses, enfilèrent leur capuche et s'enfonçerent dans les ruelles à l'abri des regards, et en moins de 5 secondes ils avaient disparu à la vue de tous, ce dirigeant vers l'Antre du Harad. Mais Hasharin toujours aussi attentif s'arreta quelques rues en avance et dit à son frere tout bas, par peur d'être suivi...:
- Fais un détour avant d'arriver... J'en ferais de même...

Danakil prit le chemin à gauche, une rue qui montait légèrement, il marcha pendant un bon bout de temps, il passa devant quelques tavernes bruyantes, une échoppe fermé et une boulangerie. Il remarqua également un grand édifice, une immense Tour, cela devait être la demeure du célèbre Mithandir, le Mage allié à son frère... Danakil ne le savait pas encore mais il allait être lier à cette Tour et à son propriétaire... Il continua son chemin pendant moins d'une dizaine de minutes en prenant plein de rue différentes et en revenant sur ces arrières.

Hasharin lui marchait d'un pas lent car l'assassin savourait le calme de la nuit, sa douceur et le silence que rien ne troublait, les rues vides... Tout le contraire du jour, où dans ces rues régnaient une grande agitation, les gens criaient, il n'y avait point d'ombres... Le Haradrim savourait ce moment tout en se redirigeant vers son Antre et en méditant sur l'utilité du combat dans lequel il venait de participer, il ne connaissait même pas le capitaine Nogard, mais apres tout valait mieux s'attirer les faveurs des hauts placé lorsque l'on s'apelle Hasharin et que l'on ai le meilleur assassin du Gondor... il pénétra dans sa boutique et remarqua que son apprenti dormait sur un des canapé, aucun lumière n'était allumée....

Danakil arrivait deja dans la boutique, il avait bien marché et l'assassin était sur que l'on ne l'avait pas suivi... Il poussa la porte et entra, il remarqua Taltos avachit sur le Canapé, et le feu mourant, il déposa ses armes et à l'aide d'un briquet à silex il raluma une bougie mais lorsque il voulu poser la bougie sur la table il remarqua pres de lui, à sa hauteur deux paires de yeux, la flamme se reflétant en eux, Danakil lacha la bougie et son bougeoir sur la table et tira son poignard vivement mais avant qu'il ait pu faire quoique ce soit il entendit une voix familière:
- Toujours aussi imprudent, Danakil... Comme quad tu étais jeune....Imagines que j'aurais été quelqu'un d'autre... Si j'avais tué Taltos je t'aurais tué et ensuite j'aurais tué "moi". Fais plus attention maintenant.

- Désolé Hasharin mais je n'y ai pas pensé, j'essaierai désormais.


- Bien. Maintenant attendons nos deux invités... Fais bouillir de l'eau pour le thé...

Hasharin se leva, Umbre resta sur son épaule, car c'était bien les yeux du faucon qui avait vu luire... Hasharin ferma le volet pour ne pas laisser sortir la lumière.... La bouilloire était chaude, les tasses et le thé sortit, il ne restait plus que les deux assassin à venir...


Les Ombres,Invité, attendent ta venue dans leurs repaires ici et . Tu trouveras ce dont tu as besoins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=4xjPODksI08
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Matin:Des milliers de partisans de Jean-Bertrand Aristide devant le palais de
» Palais de Caras Galadhon
» Le palais Sans-souci en Danger
» René Civil devant le tribunal criminel
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle-
Sauter vers: