Court répit chez les Fils d'Eorl

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 23
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Dim 27 Juil 2008 - 13:01
Galathor, tel un Spectre marchait sur le parvis de Meduseld, qui était silencieux.
Pourtant, malgré l'heure, une chaude lueur dansait dans les brumes, comme pour les narguer.
Et cette lumière provenait apparemment des écuries.
Galathor pensa que ce fut étrange, que si tôt déjà, les torches soient allumées dans les écuries.

Galathor, donc, s'approcha des écuries, et vit un homme assit, qui tenait un bâton dans sa main, et qui essayait de vaincre le sommeil.
Le Noble avança, et fit tomber une jarre en terre cuite, pour réveiller ce qui semblait être un garde, et celui-ci se réveilla, et d'un bond, il entrava la route de Galathor, en pointant son bâton de bois vers lui, disant:

*Halte!
Vous n'vaez le droit de pénétrer dans les Ecuries Royales, et surtout pas le matin!
Repartez sur-le-champ, je ne suis nullement un garde, mais j'ai assez d'expérience en combat, pour vous réexpédier d'où vous arrivez!*


Galathor, alors, le regarda avec un petit sourire et lui dit, en riant:

*Bon palefrenier que vous êtes, c'est très noble de garder les écuries, pour qu'aucun brigand n'y pénètre, mais je suis Galathor Periondör, Gouverneur de Minas Tirith.
Mon ami, Tior Celebdîn, Messager d'Arnor et d'Halbarad Dunàdan et moi, sommes arrivés hier, dans la nuit.

Je suis allé trouver un box pour nos montures, mais personne n'était là.
Désormais, je viens pour reprendre nos montures, car nous devons partir d'Edoras au plus vite.*


Le Palefrenier s'écarta en s'excusant, et Galathor continua sa route.
Alors, marchant dans l'allée, il entra dans le box du noble cheval de Tior, et le sella, le harnacha.
Il le prépara à la route, lui donnant quelques carottes, qu'il eut trouvé sur un meuble auparavant.

Enfin, il vit sa monture, noble cheval blanc, contrastant souvent avec la cape noire de Galathor, lorsqu'ils voyageaient.
Il sella sa monture, et la harnacha, tout comme il avait fait pour celle de Tior.

Alors, il monta sur son cheval, prit le rênes de celui de Tior et sortit des écuries au galop.
Il alla vers les Portes, Tior apparemment n'avait pas fini de discuter avec l'Huissier.
Cette fois-ci, au moins, il n'eut pas à crier, pour que les gens s'écartent sur son passage, car rien ne paraissait vivre dehors, sous la brume.

Seule la chaude lueur qui s'échappait des écuries était visible, mais bien vite, elle fut happée par le brouillard, et Galathor se retrouva dans l'ombre, en galopant.

Il aperçut enfin les Portes, où là aussi, plusieurs torches furent allumées, et il y attendit Tior.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 27 Juil 2008 - 13:52
Et le Tior en question n'avait pas encore atteind les écuries de la Capitale de Rohan lorsque son ami et son cheval en étaient sortis. Aussi, dans cette brume, ni lui ni l'huissier qui marchait à ses côtés ne virent que le gouverneur de Minas Tirith venait de quitter les lieux.

Les deux hommes suivirent également la lueur réconfortante qu'était l'éclairage des boxs royaux, bien que même sans cela la brume n'aurait fait perdre ni la tête ni le bon chemin au Rohirrim, qui, à la différence du Dunàdan, connaissait par coeur la route pour l'avoir enpruntée des centaines, sinon des milliers de fois durant son existance.

A leur arrivée, ils purent voir un homme tournant nerveusement en rond autour d'un gros rondin de bois qui faisait habituellement office de siège. Dès qu'il s'aperçut de leur présence, il jeta un regard alarmé vers l'huissier, disant:

"C'est pour cela que vous venez? L'homme encapuchonné de noir qui est venu prendre deux des chevaux... c'était un brigand de grand chemin? J'espèrai ne pas avoir mal fait, j'en suis désolé!"

Mais l'huissier le rassura en lui disant qu'il s'agissait ni plus ni moins du gouverneur de Minas Tirith. Et puisque deux montures avaient été retirées, Galathor devait effectivement se trouver aux portes de la villes...

Ils y descendirent.

Après un moment de marche dans un brouillard à couper au couteau, les deux hommes trouvèrent en effet le Periöndor sur sa monture, ainsi que le coursier d'Arnor.

"Eh bien, dit Tior, je crois que nous soyons condamnés à voyager et vous à rester en ce lieu. Mais que pouvons-nous y faire, il faut bien nous séparer, noble huissier du Roi Firion. Peut-être mon ami et moi aurons-nous la chance de séjourner dans cette cité en un temps plus heureux, mais j'en doute. Car nous ne pouvons connaître notre destin, à l'heure qu'il est.

Adieu, et mille merci pour votre acceuil et pour vos dons. Adieu."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galathor
Informateur de l'Arbre Blanc
Informateur de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 271
Age : 23
Localisation : A Minas Tirith, avec Tior Celebdîn
Rôle : Collégien en classe de 3°

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Gondor
- -: 26 ans
- -:

Lun 28 Juil 2008 - 2:09
Galathor attendait sur sa monture, lorsqu'il vit à travers l'épais manteau de brume, deux silhouettes avancer vers les Portes, et reconnut vite Tior, et se douta de la présence de l'Huissier.

Aussitôt, il mit pied à terre et salua l'Huissier d'un signe de la têt.
Il laissa parler Tior, et prit ensuite la parole:

*Huissier de la Cité d'Edora, représentant de Son Altesse Firion de La Marche, je vous salue.
Votre accueil nous réconforta grandement, et Sa Majesté Méphisto du Gondor l'entendra.

Je ne vous ai certes, peu parlé, cependant vous avez su grimper dans mon estime.
Je vous remercie humblement, tel que Tior l'eut fait, pour votre hospitalité et pour vos dons de victuailles pour notre voyage.

Nous ne l'oublierons jamais, cependant, je ne pense pas que nos chemins se croiseront à nouveau, alors dites au Roi Firion que Galathor Periondör, le fils de Maelëthor est passé.

Adieu, puisse votre vie être longue et emplie d'allégresse.*


Alors, Galathor monta sur son cheval, et l'Huissier fit signe aux Gardes d'ouvrir les lourdes portes de la Cité.
En un grincement insoutenable, elles s'ouvrirent et laissèrent place à un paysage mort, et presque morbide.

*Le Rohan, dit Galathor, les Plaines du Rohan avant l'aube, voilà à quoi cela ressemble, mais les splendides paysages de l'Anorien nous attendent.
En avant Tior, la Cité Blanche nous attend.*


Alors, il quitta la Cité au galop, suivi de Tior et s'en alla vers la Grande Route de l'Ouest, longeant les Montagnes Blanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 28 Juil 2008 - 14:21
Les deux hommes et les deux montures reprirent leur long voyage après cette brève halte chez les dresseurs de chevaux, non sans un regard en arrière sur le Château d'Or de Meduseld, sur le bon Huissier les regardant s'éloigner, et sur toute cette ville, Edoras Capitale de Rohan.

"Reverrais-je un jour ces habitations? murmura Tior..."

Longeant les Montagnes Blanches, ils traversèrent à gué l'un des affluents de l'Entalluve près de sa source, alors que le Soleil se levait devant eux et qu'une nouvelle journée commençait.

Ils chevauchèrent toute la matinée et effectuèrent une courte pause dans un petit vallon, à l'abri des regard et des yeux en éveil, si tant est qu'il y en ait avec ce silence de mort...

* Tout le pays est en attente, pensa Tior. Mais en attente de quoi, l'avenir nous le dira. *

Tandis que les deux chevaux broutaient l'herbe drue et se reposaient des quelques cinq heures de chevauchée du matin, le fils de Maelethir Celebdîn se saisit de la sacoche de nourriture, ce don à la fois si simple et si précieux que leur avait fait l'Huissier du Rohan. Ils prirent un peu de viande séchée et burent tout leur content d'eau, car de nombreux ruisseaux pourraient leur offrir un renouvellement de leur breuvage.

Car ils se trouvaient encore dans le Royaume du Rohan.

[HRP: suite dans le sujet précédent - Chevauchée d'Annùminas vers la Cité Blanche]




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Court répit chez les Fils d'Eorl
» Fils d'Eorl
» Chez Maître Vachon, tailleur de pères en fils.
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Edoras-
Sauter vers: