Une Entrevue tendue...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 25 Juin 2008 - 10:59
Ainsi le garde de la Cité Haute pactisait avec l'ennemi, et élaborait des plans avec cet ennemi pour renverser son supérieur, et ce en toute impunité. Osé... Mais il aurait été judicieux de considérer qu'une alliance, une association ne pouvait être considérer comme sûre et définitive dans la cadre qu'était Albyor. Comment être sûr que Ralya le soutiendrait jusqu'au bout, et même après? Par conséquent, parler de prendre la place du capitaine si rapidement pouvait s'avérer être une erreur...

A l'extérieur du bureau, on entendit quelques mots, une conversation. Elle dura une petite minute, puis s'interrompit brusquement. Deux masses s'affalèrent lourdement sur le sol, et un inconnu pénétra dans la pièce. Il ôta la capuche qui voilait son visage, et les deux conspirateurs purent voir, aussi improbable que cela puisse paraitre, un elfe.



Son visage reflétait un impressionnant calme et une assurance inébranlable. En réalité, il ressemblait énormément à un humain : si ses traits restaient fins, son visage portait les marques de nombreux voyages, de leurs difficultés. Ses yeux, trop souvent exposés au soleil, avaient perdu leur éclat.

L'invité non attendu entama :

Bonjour, Ralya, et vous... Eodroc c'est cela? Enfin cela n'a pas d'importance. Mon propre nom non plus d'ailleurs. Mais pour faciliter la communication, le voici : Eleriol.

Etrange entrée en la matière...

Bien... comme vous avez pu peut-être le constater, les deux colosses qui sont censés vous protégés ne sont plus en état de le faire. Non, ils ne sont pas morts, mais que cela vous mette en garde : j'aurai que du regret à vous mettre dans l'incapacité de me nuire, mais aucune difficulté majeure.

Si le doute était permis, cette affirmation ne semblait que trop vraie.

Maintenant que les bases sont posées, parlons sérieusement. J'ai des éléments qui peuvent vous intéresser dans votre enquête. Un élément en réalité, dont je vais vous faire part. Mais j'attends en retour que vous m'informiez vous aussi de ce que vous savez. Oh, je n'aurai pas recours à la contrainte, j'ai une entière confiance en vous.

A raison? L'étrange personnage fit quelques pas dans la pièce, portant un regard critique sur le frêle construction.

Voilà. Cette nuit, j'ai pu suivre le Capitaine de la garde, et cette filature m'a conduit dans un recoins d'Albyor que je n'avais encore jamais exploré. Quelque part dans le bas de la Cité. Ainsi, j'ai pu l'observer se battre contre trois individus et les défaire sans une égratignure. Et il est parti.

Cela pouvait-il aider le subalterne du Capitaine dans ses plans de renversement?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 25 Juin 2008 - 18:29
"Ah! Mmmrrrr..."

Le rire d'Eodroc fut vite stoppé par le regard d'Eleriol et la pensée des deux géants qu'il avait mis hors d'état sans difficulté. Sans cela, il aurait sans doute ajouté: "Si vous n'avez que cela à nous dire, allez voir ailleurs!". Mais il s'abstint bien de le faire.

Il était très, mais alors vraiment très peu fréquent de voir un Elfe à Albyor, et, malgré la ressemblance du visage nouveau venu à une figure d'homme, Eodroc sentit bien que quelque chose d'étrange se cachait derrière ses traits.

Mais sa réflexion et son doute s'arrêtèrent net lorsqu'une idée lui traversa l'esprit, fulgurante, telle un éclair: si le Capitaine s'en prenait à des individus, de nuit, et les éliminer... c'était qu'il avait des choses à cacher... des preuves à détruire. Qui sait? Ce mystérieux Eleriol pourrait peut-être les aider à accomplir leur plan. Il semblait rusé, il leur serait sans doute d'une grande utilité. Mais il faut toujours se méfier avec les gens comme ça, leur malice peut aller plus loin qu'il n'y paraît...

Telles étaient les pensées d'Eodroc, et, avec espoir mais à moitié par crainte, il répondit à l'Elfe:

"Maître... mmm... Eleriol... Que voulez-vous donc que nous vous révélions, et quels sont vos buts dans cette affaire, puisque vous n'êtes point de la cité... si ce n'est pas trop vous demander?"

Il jeta un regard fugace à Ralya, avant de se tourner de nouveau vers le curieux étranger:

"Vous pourrons faire un genre de... pacte! si c'est ce que vous voulez. Mais, comprenez, noble voyageur, moi et mon ami aimerions quelques explications..."

Et c'est un Eodroc anxieux qui alla derechef fermer la porte derrière eux, en posant au passage sur les deux jumeau énormes, inanimés, face vers le ciel.

*Lui? pensa-t-il... Ce maigrelet?!*

Il ne s'était pas vu.

Toujours est-il qu'Eodroc rejoignit les deux autres, n'osant ni proposer une chaise à Eleriol ni inviter Ralya à lui servir quelque boisson.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Mer 25 Juin 2008 - 18:56
Le liquide lui brulait la gorge, et cette impression de retour de flamme aida Ralya à supporter l'arrivée étrange de cet Elfe. Il n'avait jamais vu ce genre de créatures. Bien qu'il écouter la totalité de son interessant discour, le Gardien du Port tenait à savoir.

"Oui, dites nous d'où vous venez. Vos terres sont bien loin, que venez vous faire à Albyor? Répondez et je vous direz tout ce que nous savons."

Ralya vida son verre d'un geste ample. Et curieux il observa attentivement le nouveau venu. Eleriol disait-il s'appeller, quel étrange nom. Et sa langue donnait naissance à de chantantes assonances. Un accent que Ralya n'avait jamais croisé dans son fief. D'un regard à Eodroc, qui rentrait de nouveau dans la pièce, il approuva du chef les question de son confrère. Leur attention se reconcentra sur l'Elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Jeu 26 Juin 2008 - 12:52


Eleriol s'était appuyé contre le mur et regardait le port, pensif, par la petite ouverture. A la question des deux hommes, le visage de l'elfe se barra d'un sourire amusé. Cependant, il ne rit pas. Avec une simplicité déroutante, il répondit :

Mes amis, je doute que vous soyez en mesure de discuter ma demande.

Nouveau choc. Pour qui se prenait cet individu?

Vous n'avez que deux choix, l'accepter ou la refuser. Dans le premier cas, je vous aiderait dans votre enquête, le meurtrier sera démasqué, et chacun se séparera heureux. Moi, je n'en tirerait de la satisfaction, mais il est bien possible que vous gagnez bien plus...


Que savait-il que les deux conspirateurs ne savaient pas? Savait-il seulement quelque chose?

Dans le deuxième cas, je ferais justice moi-même, sans vous faire part de ce que je sais. Car je suis en mesure de trouver le meurtrier voyez-vous. Pas vous. Ma curiosité ne sera certes pas complètement satisfaite, mais je saurai m'en contenter... et après tout, peut-être déciderai-je de ne pas mettre fin aux crimes. Par contre, vous, vous resterez dans une ignorance totale. Le meurtrier vous restera inconnu, et le puzzle restera incomplet. Si cela ne vous dérange pas outre mesure, nous pouvons nous quitter sur le champ. Ah, et j'oubliais le plus important : les pièces manquantes du puzzle introuvables, vos sombres desseins ne pourront voir le jour... Si vous me permettez ce mauvais jeu de mot.


Son regard scruta un moment le ciel ternellement sombre, et il reprit :

Ma motivation, je viens de vous la donner : la curiosité. Mon but : remettre de l'ordre dans tout ce fouillis qu'est cette histoire. D'où je viens? Aucune importance, vraiment. Alors? Parlerez-vous de ce que vous avez découvert?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 26 Juin 2008 - 13:22
Des individus étranges, Eodroc en avait vu, mais des comme ça...

Un silence pesant tomba entre les trois êtres en ce lieu réunis. Il devint gênant à mesure que les minutes s'écoulaient. L'athmosphère de la pièce était lourde; l'air, immobile. Pourtant, nul son ne sortit de la bouche d'Eodroc, plongé dans ses réflexions.

La curiosité pour motivation, et la volonté d'arranger les choses pour but. Décidément, cet Eleriol semblait cacher des choses. Le secret et la ruse étaient ses moyens d'action, à n'en point douter, mais comment connaître ses véritables desseins? Il semblait évident, dans l'esprit du garde, que ceux-ci ne se limitaient pas au simple désir de connaissance, comme l'autre se plaisait à le prétendre...

La méfiance et la circonspection avaient toujours été, à l'ordinaire, deux qualités essentielles d'Eodroc. Pourtant, la soif de pouvoir et quelque désir de vengeance de sa part suffisent à expliquer sa décision, pour le meilleur ou pour le pire:

"Je vous permets ce jeu de mots de mauvais goût, et... j'accepte votre demande, pour répondre à vos deux interrogations tacite. Pour ce qui est de votre dernière question, je répondrai que oui. Aussi quittez votre cher mur et venez vous asseoir à cette table, nous avons à discuter. Enfin, comme il vous plaira..."

Le garde ne s'assit pas moins, quant à lui sur la chaise qui était sienne un instant plus tôt, pendant l'interrogatoire qui semblait maintenant si lointain.

"Soit! Pour entamer le récit, commençons par le début. J'entrai donc, un soir, à une heure indue, dans le bureau de mon Capitaine, et je trouvai..."

Il jeta un regard fuyant à son acolyte:

"... Je trouvai Ralya en discussion avec mon supérieur, discussion que je n'ai point entendu et que l'intéressé lui même va nous conter."

C'était un pur mensonge, car le malicieux Eodroc était aux écoutes à la porte, cette nuit-là. Mais il n'en dit rien. Sa méfiance revint tout de même:

"Pourquoi vous contentez-vous d'écouter notre récit, maître errant, avant de nous faire part de vos connaissances? Pour vous carapater une fois votre soif de curiosité étanchée?"




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Jeu 26 Juin 2008 - 18:06


L'elfe accepta l'offre et s'assit en face des deux Albyorites. A la question de Ralya, il répondit avec un petit soupir d'exaspération :

Une simple seconde de réflexion vous aurait permis de trouver la réponse sans poser la question. Maintenant que vous vous êtes fait une idée de ma personne, tentez d'être logique. Pensez-vous que j'ai une quelconque confiance en vous deux? Evidemment non, comme je ne vous connait pas. Puis-je prendre le risque de vous dire tout ce que je sais avant que vous même ne parliez? Bien sûr que non. Mais vous devriez déjà m'être reconnaissant de vous avoir fait part de ce que j'ai vu cette nuit.

Il marqua une pause, puis continua :

Toutefois, je concède que vous êtes dans une position tout à fait désavantageuse et déséquilibrée. Rien ne vous assure en effet que je vais partir quand j'aurais appris ce pourquoi je suis venu. Ou même que je ne sais rien du tout. Tout comme je n'ai aucune assurance que vous allez me dire la vérité. Mais je vous fait confiance. Si toutefois vous ne voulez pas prendre de risque, libre à vous, je peux partir. Sinon, cessons de débattre et racontez-moi ce que vous savez.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 26 Juin 2008 - 19:01
Il ne s'arrangeait pas trop mal, cet étranger, décidément... Mais il fallait bien avouer qu'Eodroc aurait eu une attitude similaire s'il avait été, comme l'était à présent Eleriol, en position de force. Alors que faire? Il faut peser le pour et le contre dans ces cas-là.

Alors voyons le contre... s'ils refusaient la proposition, il se pourrait bien qu'ils finissent comme les deux montagnes de muscles qui devaient jouer les gardes, et même si l'autre tenait sa parole et partait en les laissant en paix. Mais en y réfléchissant, eh bien la paix n'avait pas grand chose de meilleur: l'enquête serait close, le Capitaine glorieux, eux toujours vermines et avec le risque de ce faire dénoncer par le garde corrompu. Jilhad serait en prison et les autres - ou les véritables - meurtriers en liberté.

Maintenant le pour... l'apparante ruse d'Eleriol pourrait servir à retrouver les assassins, ou, mieux encore mais beaucoup plus délicat, à comploter contre le Capitaine et le faire accuser à tort - ou à raison. Cette idée traversa l'esprit du garde en un rien de temps. Non, c'était impossible, le supérieur respectait la loi... Par contre, les deux investigateurs pourraient être trahis à un moment ou à un autre par Eleriol. Il faudrait le surveiller. Mais cette hypothèse demeurait bien plus prometteuse que la première.

* Eodroc, capitaine, pensa le garde... le Seigneur Eodroc... *

On en était pas encore là.

"Très bien, nous allons vous dire ce que nous savons. Mais pas d'entourloupes!"

Ralya raconta sans grands détails la discussion d'hier au soir, avec le Capitaine, puis Eodroc enchaîna avec ce qui se passa ce matin même.

"Nous nous sommes rendus au temple Sharaman et avons "visité" la salle souterraine où sont entraposés les cadavres pourrissants de la fête des Cinquante. L'un d'eux semblait tout frais - ou tout chaud, comme vous voulez - alors que la cérémonie avait eu lieu une semaine avant. Deux autres étaient assez récents quoique bien moins que ce dit cadavre. Curieux... que nous nous sommes dit, mais nos recherches n'ont pu aboutir car trois moines nous ont prié de sortir de leur lieu de culte. Enfin... "prié" n'est pas le mot, mais aucune importance."

Le garde remua nerveusement sur sa chaise, avant de parler de leur entretien de tout à l'heure:

"Jilhad, le riche marchand! Eh bien ils ont retrouvé un cadavre dans son logis, dans sa cave, pour être précis. Il nie avoir eut connaissance d'une telle chose, et il est maintenant en prison sur ordre du Capitaine. Nous n'avons pas interrogé son apprenti... on ne le peut plus maintenant, à cause de ce maudit chef!"

Eodroc fixa l'étranger:

"Si vous souhaitez de plus amples détails sur un point particulier, dites-le, mais nous pourrons en reparler plus tard. Sinon, à vous!"




The Half Cop


Dernière édition par Halbarad Dunàdan le Ven 27 Juin 2008 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Ven 27 Juin 2008 - 18:41
Eleriol se frotta pensivement le menton pendant quelques longues secondes, pensif. Pour lui-même, il murmura :

Oui, ce doit être cela, même si...

Puis, revenant sur terre, il dit aux deux acolytes :

Je pense pouvoir être en mesure de tout expliquer. Mais, voyez-vous, j'aimerais rajouter une note de... surprise. Sans aucun doute, j'abuse de ma position de force, mais je vous assure que vous comprendrez cette mystérieuse affaire comme moi-même en ce moment même. Voyons, dans quel ordre allons-nous régler cela...


Ses yeux se levèrent vers le plafond et il resta interdit quelques instants de plus.

Oui, après tout, en même temps serait le mieux. Voilà ce que nous allons faire --l'exprimer soit le forme d'un proposition serait, maintenant que certaines choses ont été dites, mesquin de ma part-- : Retrouvons-nous ce soir au port devant le quai Sud, là où arrivent les navires venant du Sud également. Disons... quand les prêtres de Sharman sonneront la prière du soir. Je dois, pour que tout soit parfait, arranger quelques détails. La seule chose que je puisse vous dire est faites-moi confiance. Cela dit, je vous l'accorde, vous auriez plusieurs raisons de ne pas avoir confiance. Bien, à ce soir donc.

L'elfe se leva, salua brièvement et sortit. La discussion n'avait duré bien longtemps...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 28 Juin 2008 - 14:16
Eodroc et Ralya restaient donc seuls dans l'appartement de ce dernier. Le garde demeurait un peu abasourdis par ce passage éclair de l'inconnu, se demandant s'ils n'étaient pas en train de tomber dans quelque piège de mesquine façon.

Finalement, toutes ses histoires, et ce complot prenant forme contre le Capitaine avaient grandement effacé les distensions entre l'homme du Haut et l'homme du Bas... Ou peut-être que "suspendu" aurait été le terme le plus approprié. En tout cas, à l'heure qu'il était, l'ancien sbire du capitaine ne pensait pas le moins du monde à une tentative hypocrite de trahison envers son nouvel allié, qu'il appelait ce matin encore "fureteur des eaux".

Le maigrelet regardait l'extérieur, peut-être dans le faux espoir de voir le soleil, avant de porter son regard plus bas, vers le quai Sud et le lieu de la rencontre, si rencontre il y avait finalement. Ultimement, ses yeux revinrent se poser sur Ralya.

"Vous auriez plusieurs raisons de ne pas avoir confiance, qu'il disait... eh bien je vous le dis, Ralya, il nous faudra jouer doublement de la ruse ces temps-ci, et utiliser la garde contre cet Eleriol, tout en jouant de ce dernier contre le Capitaine. Nous n'avons pas d'amis, dans cette épreuve, Ralya, nous sommes SEULS."

Le souvenir que les murs pouvaient avoir des oreilles ne lui revint que trop tard... mais peut-être que l'Elfe était déjà parti "arranger ces détails" si importants.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une Entrevue tendue...
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» demande d' entrevue avec Monseigneur Bushiro
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Les Royaumes Orientaux :: Rhûn :: Albyor :: La Ville Sombre-
Sauter vers: