La Dernière Marche

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mer 16 Juil 2008 - 23:05
Quelques Rôdeurs accouraient déjà, attirés par les cris et l'appel de leur Capitaine, alors que Silivrien, qui avait rengainé sa lame et encoché une nouvelle flèche, finissait de scruter les alentours. Le pouvoir de son anneau lui permit d'avoir la certitude qu'aucun autre ennemi ne les observait, tapi dans l'ombre. Elle remit son trait en place dans son carquois, et repassa son arc par dessus son épaule, avant de s'adresser à Halbarad...

-C'est bon, il était seul...c'est une occasion inespérée d'obtenir des informations...Je pense que nous ferions mieux de le conduire sous votre tente...

Sans attendre la réponse du Dunedain, elle posa un regard glacial sur l'éclaireur que l'on avait remis debout sans ménagement, et dont les mains étaient maintenant liées dans son dos...

Tu as intérêt à te montrer bavard et à coopérer sans restriction sinon...les cruels Hommes d'Annùminas et les Elfes impitoyables s'emploieront à t'en persuader...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2977
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mer 16 Juil 2008 - 23:29
HRP my god tout ce retard... Petit post pour me remettre dans le bain. Dites moi si je raconte des conneries dans mon RP.HRP

Une armee immense. Forlong n'en avait jamais vu une telle auparavant. Bah, c'etait probablement la plus grande armee rassemblee depuis la fin du Troisieme Age.
Il avancait, Bannor, son fidele ecuyer, a ses cotes. Il boitait legerement, suite a la blessure qu'il avait emporte a Bree, mais avancait au meme tempo que ses soldats. Il les regardait, ecoutait leurs conversations, essayait de retenir leurs caracteres et leurs noms. Ils etaient des fiers dunedain, sans aucun doute des redoutables guerriers. Et Forlong etait honore d'etre leur capitaine. Il decida de remplir cette fonction le mieux possible. Il choisit de marcher a pied, comme ses hommes, en laissant son cheval entre les mains d'un palefrenier se trouvant dans la colonne principale.

L'air etait frais et agreable, et le capitaine se rejouissait de revoir les paysages de sa patrie. Mais il ne fallait pas oublier qu'ils allaient a la guerre. Et qui sait qu'est ce qui les attendait au bout de la route. La victoire? La defaite, plongeant les Terres du Milieu dans le Chaos?
Forlong regrettait de savoir aussi peu sur ce conflit.
D'un autre cote, peu importe ce qui les attendra, il l'affrontera, sa fidele lame, Lunerill, en main.
Le capitaine Forlong Neldoreth combattra a nouveau.
Pour Dol Amroth. Pour l'Arnor.



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 9:08
L'éclaireur, Glorz de son vrai nom, comme une bête sauvage acculée, regardait tour à tour les yeux de l'elfe et du Dunàdan, mais aucun ne semblait sujet à la pitié. Et il est vrai que la compassion, dans un conflit comme celui-là, est souvent synonyme de mort.

L'avant-coureur de Rhûn ne pouvait pas s'échapper de la tente, il le savait. Et l'aurait-il pu que les pas fulgurants de Silivrien auraient vite rattrapé le boîteux...

Maintenant que ces compagnons l'avaient abandonné là à la mort et peut-être pis, trahir les siens ne le répugnait plus beaucoup. Mais il gardait tout de même la crainte de ses généraux, et en tout cas il ne donnerait pas leurs noms: simplement le strict nécéssaire, pour que les deux interrogateurs ne montrent pas de cruauté.

"L'armée que je sers, c'est celle de Rhûn. Quant à ma mission... à quoi servent les éclaireurs, à votre avis? A espionner et quérir des information, et puis revenir aux chefs pour tout révéler..."

Les détails manquaient un peu, certes, mais Glorz avait donné les réponses aux trois questions d'Halbarad. L'une d'entre elle était toutefois fausse, mais sans grande importance.

"L'armée de Rhûn, murmura Halbarad comme pour lui même... Mais le royaume de Rhûn est très éloigné d'ici, à ce que l'on dit. Toutes les forces des Terres du Milieu viendraient-elles pour notre ruine..."

Glorz aurait aimé répondre "oui" avec un petit rire moqueur et sadique, mais il préféra, au vu de la situation, s'en abstenir. Le capitaine se tourna de nouveau vers lui, perçant les yeux de son vis-à-vis avec les siens:

"Où se situait l'armée de quand tu l'as quittée? Parle!"

Et le pauvre espion de répondre, d'une voix transformée par l'angoisse de la mort, la peur d'un châtiment pire et des moyens de persuasions éventuels:

"Au Nord, au Nord! Vers Forochel. Oui, à l'est de Forochel."

Et ils ne purent plus rien tirer de lui pendant un bon moment.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 11:40
Nârwel écarta les pans de la tente, il toussota légèrement pour signaler sa présence. Un signe de tête pour Dame Silivirien, un salut usé mais respectueux pour le Capitaine d'Arnor. Sans jeter un regard à l'éclaireur ennemi il s'avança vers Halbarad Dûnadan.

"Capitaine, cet homme à laissé tomber sa sacoche en fuyant. Moins rapide que nos amis les Elfes, j'ai eu le temps de regarder ou je mettait les pieds, et de trouver son barda."

Le ton était calme, et empreint de respect pour les Elfes, bien qu'il semblait reprocher leur qualité aux soldats d'Elostirion.

Sur ce il tendit un grande sacoche de cuir au Capitaine. Peut être contenait t'elle quelque carte ou ordre de marche. Mais au fond, Nârwel serait surpris si ce Glorz savait lire ne serait-ce qu'une comptine.

L'éclaireur, cette fois de Gondor, s'inclina légèrement et s'apprètait à sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 12:08
Le capitaine aperçut une silouhette s'approcher et pénétrer dans la tente. La crainte l'envahit soudain, mais elle passa vite lorsqu'il vit qu'il s'agissait ni plus ni moi d'un éclaireur de Gondor. En vérité, il s'agissait de l'homme qu'il avait rencontré au Chat Noir, mais ils n'avaient pu faire plus ample connaissance, car les cors sonnaient dans le matin, à Annùminas. Un siècle semblait s'être écoulé depuis.

Halbarad saisit la sacoche et remercia Nârwel:

"Voilà un éclaireur efficace, dit-il. Voyons ce que cela renferme..."

Il y avait à l'intérieur un petit rouleau de papier de mauvaise qualité, tout corné et usé. Après l'avoir déroulé, le Dunàdan vit qu'il s'agissait d'une minuscule carte du Nord, mais très succinte et peu lisible. La plus grande et la plus complète faisait à présent route vers le nord avec Saemon Havarian, et elle était aux mains du vrai Foros. Mais sur la petite, nulle flèche ni indication marquée ultérieurement à sa création n'était visible. Aucune utilité...

Il y avait aussi une curieuse pièce de métal, ronde et gravé de signes mystérieux sur une face. Sans doute un objet qui pouvait servir de signe pour quelque autre éclaireur, s'il était laissé quelque part dans la nature. Sur l'autre face, on pouvait voir de véritables lettres, quoique presque effacées: un R, un U, un S, puis un T. La cinquième était effacée.

Sans prendre le temps de ragarder ce qui restait au fond de la sacoche, Halbarad s'adressa à Glorz:

"Qu'est-ce que ceci? Que veut dire R.U.S.T. et quelle est la lettre manquante?"

Le Capitaine était quelque peu perdu dans tout cela...




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3565
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 17:49
La fine pluie qui avait par moment arrosé la progression de l'Armée Unifiée, sans la faciliter, bien sûr, s'était maintenant transformée en neige fine, puis plus abondante à mesure qu'ils s'avançaient. Les montagnes étaient visibles, à présent.
Radamanthe, l'Intendant était immobile prêt d'un feu de camp allumé en hâte, car ils ne resteraient plus longtemps.
Il pensait.

Il se rendait compte qu'il n'avait plus eu l'occasion d'adresser la parole au Roy Méphisto depuis déjà plusieurs jours, et qu'ils approchaient de plus en plus. Bien sûr, il était conscient que a simple présence du Seigneur de Gondor encouragerait les défenseurs de l'Arbre Blanc, mais le savoir collaborateur à l'élaboration de la stratégie n'aurait pas été de refus, loin de là.

Un homme le tira de ses pensées, désignant un petit groupe se détacher du campement et revenir peu après, pas tout à fait seul il semblait...
Intrigué, l'Intendant s'enfonça dans le campement, historie de découvrir de quoi il en retournait, découvrant bien que ses pas le menait vers la partie Arnorienne de l'armée, ou bien elfe, peut-être, car les uns suivaient les autres dans la compsition actuelle des troupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 18:28
Tout en attendant la réponse de Glorz, Halbarad continua sa fouille minutieuse: une gourde presuqe vide se trouvait à l'intérieur... Rien d'important, même pas la peine de la garder. Le Capitaine la jeta à terre.

"Alors, maître Foros, ces lettres... cette pièce."

La figure de l'autre devenait un peu plus rouge à mesure que la discussion s'approfondissait, et il peprit d'une voix saccadée:

"Une pièce... Une pièce... à quoi servent les pièces? Une récompense pour bons et loyaux services pour le bon G... hum... pour le bon Foros. Le général Rustu est reconnaissant, contrair..."

Ses paroles, ainsi que sa peur, l'avaient trahis. Il en avait trop dit...

"Le nom de votre général est gravé sur cette pièce. Etrange coutume, si cette monnaie est celle qui coure chez les marchands de vos contrée. Vos explication sont plus qu'insuffisantes."

Mais, comme il commençait à sentir monter la colère en lui, un sentiment d'insécurité le gagna. Ce n'était peut-être qu'un soldat qui regagnait sa tente, mais il lui avait semblé entendre un bruit de pas non loin. Halbarad sortit de la tente, laissant la garde à Silivrien.

Nul son que le bruit du vent ne se faisait entendre à présent, et rien n'était visible, car la lune s'était cachée derrière les nuages, et les feux se consumaient maintenant doucement, en silence, ayant perdu leur vigueur première.

Le Capitaine repassa le seuil de la tente.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 18:46
Laurelin chevauchait toujours à l'avant des troupes des Havres gris aux côtés du seigneur Voronwë. De temps en temps, il décrochait pour retourner à l'arrière s'enquérir de ceux qui chevauchaient sous les bannières bleues et revenait rassurer le maitre des clefs sur l'état physique mais surtout morale des soldats de la compagnie. Pour le moment, tout se passait bien hormis l'incident qui avait vu quatre archers elfes bander leurs arcs pour lâcher leurs traits après qu'un mouvement suspect ait été aperçu. De retour, les tireurs avaient simplement indiqué qu'ils avaient abattus un daim et que la quatrième flèche était perdue. L'auteur du tir, néanmoins disait être persuadé d'avoir touché sa cible et qu'il ne s'agissait certainement pas d' un animal ...
Depuis, le calme était revenu. Les bivouacs succédaient aux longues journées de marches, inlassablement et l'armée progressait vers le but qu'elle s'était fixée : Le grand nord et ce, malgré la neige présente de plus en plus souvent et le froid qui se faisait plus vif.
L'elfe avait aperçut plusieurs fois Silivrien lors de la marche, ou les soirs de bivouac, quitter son poste pour se diriger vers la partie où se trouvaient les dúnedain. Surement cherchait-elle des alliés pour mener à bien ses projets comme elle l'avait prévue à Annuminas.
Puis, une rumeur faisait état de la capture par l'Elnaith de la maison de l'arbre d'un éclaireur ennemi et qu'elle menerait un interrogatoire serré afin de soutirer des informations au prisonnier.
Laurelin était revenu en hâte auprès de Voronwë pour le tenir au courant de la nouvelle :

- Il se pourrait que l'on en sache enfin un peu plus sur ce qui nous attend ! Souhaitons que cet éclaireur révèle quelque chose ... Nous en savons si peu sur cette armée ennemie que la moindre informations peut s'avérer cruciale pour la suite.

Voronwë semblait sortir de ses pensées et attendit quelques instants avant de répondre :

- Effectivement mais ... Attendons de voir s'il parle car rien n'est moins sur. Toutefois, cet éclaireur n'était certainement pas isolé et sa présence révèle que nos moindres mouvement sont épiés et connus de nos ennemis, ce qui est loin d'être notre cas ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 19:36
Silivrien fixait l'homme d'un regard glacial, tout en jouant négligemment avec sa lame, à nouveau dégainée. Du coup, le malheureux prisonnier n'osait pas bouger un cil, attendant presque avec impatience le retour d'Halbarad qui semblait le traiter, sinon avec courtoisie, en tout cas avec un minimum de respect et d'humanité. Son souhait fut bientôt exaucé, car le Capitaine des Rôdeurs regagna sa tente quelques instants plus tard. L'Elnaith détourna les yeux de sa proie pour faire une remarque...

-Vous savez, c'est étrange...cette analogie entre Rustu et Rustor...Dans le contexte actuel, je me demande s'il peut vraiment s'agir d'une simple coïncidence...

Elle fronça soudain les sourcils en émergeant de ses réflexions, subitement inquiète des raisons qui avaient poussé le Dunedain à sortir précipitamment de sa tente...

-Que se passe-t-il ?...un problème dehors ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 20:29
Halbarad Dunàdan rassura l'Elnaith:

"Non non, rien de bien grave... J'ai simplement l'impression que notre petit interrogatoire ne passe pas inaperçu. Outre le bruit du vent, on entends des murmure passagers, et j'ai cru un instant que des pas s'approchaient. Mais la nuit, les sons paraissent toujours plus étranges qu'ils ne sont."

La neige s'était remise à tomber, il faisait froid. Halbarad frissonna mais ne fit aucun geste. Il continua à fixer Glorz dans les yeux, mais répondit pourtant à l'Elfe:

"Etrange, en effet. Rustu... Rustor... Pourtant, comment pourrait-il y avoir une autre raison que la coïncidence? Et à quoi cela rimerait? Pour cela, je ne demande même pas à notre ami prisonnier, car il serait encore moins bavard que de coutume. On dirait que ces deux noms se rapproche et s'opposent à la fois, comme si un défi, un duel, attendait. Mais je ne pense pas qu'un général se donnerait un surnom pour l'occasion, d'autant plus que cette pièce est ancienne, forgée en Rhûn, et pas seulement créée pour ce dessein..."

Mais la remarque de Silivrien était pour le moins troublante, et longtemps le Capitaine la garda dans un coin de son esprit. Il reprit enfin avec assurance:

"Mais il y a plus d'un général, du moins est-ce ce que j'ai compris... 'Le général Rustu est reconnaissant, contrair...'"

...

"Contrairement à qui? A l'autre général, aux autres?"




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Jeu 17 Juil 2008 - 23:39
Considérant que le moment était venu de tenter un petit coup de bluff, Silivrien se leva brusquement, tout en effleurant discrètement l'anneau qui lui avait si bien servi un moment plus tôt. A la lumière artificielle des torches et autres lampes à huile qui éclairaient la tente, son pouvoir était quelque peu différent, mais en apparence bien plus spectaculaire. A la grande stupeur des assistants, les yeux de l'Elnaith devinrent aussi noirs que la nuit, alors que ses pupilles se mettaient à scintiller comme une étoile. Elle se composa une voix aussi ténébreuse que possible, pour déclamer tout en fixant le prisonnier...

-Il suffit !!...assez joué !!...dis-nous tout ce que tu sais, sans quoi par les Valars, je te jure que ton âme rejoindra la nuit éternelle !!...


[HRP]Au passage, s'il y a des objets magiques ou des sorts actifs dans la tente, Silivrien est dans ces conditions capable de les voir en distinguant leurs auras. Ce n'est pas une identification, elle voit juste que c'est magique.[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 18 Juil 2008 - 9:18
Peut-être que l'anneau-loup, gagné par Halbarad Dunàdan lors de sa mission aux côtés du Roi dans le donjon de Carn-Dûm, était en ce moment distingué par Silivrien, étant quelque peu magique - il avait en effet le pouvoir de tenir les loups à distance par une certaine emprise sur ces créatures. Mais il n'est pas exclu, non plus, que l'esprit de l'elfe soit passé à côté de ce détail sans importance, au profit d'autres choses plus utiles...

Un curieux et effrayant changement intervint dans les yeux de l'Elnaith, ainsi que dans le son de sa voix. Les feux vacillèrent et s'éteignirent; Halbarad eut un mouvement de recul, s'écartant vivement de l'auteur de cette sorcellerie.

Glorz, lui aussi, paraissait terrifié, mais il ne put beaucoup reculer à cause du trait empené de gris qui perçait sa cuisse et le faisait souffrir... Et de déclarer d'une voix encore plus angoissée et implorante qu'à l'habitude:

"Je vous l'ai dit, l'armée vient de Rhûn et se trouvait près de Forochel à mon départ, cette pièce est un signe pour nous autres éclaireurs, un signe que l'un de nous, si nous la posons à terre, est passé par là. Tous les avant-coureurs l'ont... Notre général est Rustu, et il n'y en a pas d'autre, seulement des Capitaines, je vous jure. Et nous autres éclaireurs ne sommes pas mis au courant des stratégies de l'armée. Il fallait justement apporter des informations pour mettre en place des stratégies."

Le Capitaine surmonta sa crainte pour écouter... il lui semblait maintenant que ces ténèbres ne paraissaient qu'en surface, comme pour impressionner, mais que derrière demeuraient les bonnes intentions. Glorz reprit:

"Pitié, laissez-moi partir! Je peux vous être utile. Je peux donner des faux renseignements."

Il se cacha les yeux pour échapper à ceux de la "Sorcière Elfe" qui se tenait devant lui.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3565
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Sam 19 Juil 2008 - 18:23
Radamanthe cru apercevoir au loin la silhouette du capitaine nordique qui les avait accueilli à leur arrivée à Annuminas, celui-là qui les avaient mené au Palais pour rencontrer le Roi Aldarion et ainsi discuter de stratégie, et de ce qui devait être fait.
S'apporchant un peu plus, il n'eut plus aucun doute, cela ne pouvait être que cet homme, cet Halbarad, justement à l'endroit de cette étrange manège, cette virée dans les collines.

"Capit..."

Mais à l'instant même ouù l'Intendant voulu l'appeller, le voilà qui rentrait à nouveau dans la tente dont il venait de sortir quelques brefs instants plus tôt.
De fait, il n'eut d'autre choix que de continuer de s'approcher et de parcourir la dizaine de mètre qui le séparait des campements Arnorien.
Il arriva bien vite devant la porte de la tente, enfin, porte, un bien grand mot, ce n'était pas comme s'il lui était possible de toquer...

"Capitaine ? J'ai cru apercevoir quelque chose d'étrange ici..."

Et il entr'ouvrit un pan de tissu, apercevant dès lors un spectacle assez singulier, il faut le dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 20 Juil 2008 - 10:32
Le Capitaine vit l'ouverture de la toile de tente s'ouvrir légèrement, révélant une silouhette qui passait la tête par la fente ainsi créée. Halbarad mit la main sur la garde de son épée, Esgalrïn, mais, s'approchant et entendant la voix qui lui disait quelques mots, il reconnut ou lui sembla reconnaître l'Homme qu'il venait de prendre pour un ennemi.

Ces doutes et sa crainte le quittèrent: il s'agissait ni plus ni moins d'un des Seigneurs de Gondor, Radamanthe si le souvenir de l'officier d'Arnor était bon. Il le fit entrer.

"Nous avons intercepté un éclaireur ennemi, seigneur, mais ne voulions pas qu'une foule de soldats se pressent autour de la tente, c'est pourquoi nous n'avons appelé personne d'autre. Mais venez, Intendant, peut-être sera-t-il plus coopérant avec vous."

Radamanthe avait certes de quoi être surpris: un avant-coureur ennemi couché sur le sol, entouré par un Capitaine et une Elfe de qui émanait une sorte d'obscurité et une crainte sans fondement.

"L'éclaireur de Gondor Nârwel nous a apporté sa sacoche, que voici."

Halbarad montra la gourde de peau de bête, la carte minuscule et l'étrange pièce au nouveau venu.

"Je ne vois pas ce qu'on peut tirer de la gourde et de la carte, mis à part du rafraîchissement et du combustible pour le feu. Mais la pièce en métal m'intrigue au plus au point."

Glorz, lui, se demandait combien de personnes viendraient l'interroger et s'il pourrait longtemps cacher les choses qu'il avait à cacher, mais en dernier recours, avant que ces cruels ennemis ne le tuent, il pourrait proposer à ce Capitaine d'Arnor et à cette Elfe de les guider jusqu'à son armée.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Dim 20 Juil 2008 - 14:27
Totalement concentrée sur sa tâche, Silivrien n'accorda que peu d'attention à l'arrivée de l'Intendant et à la conversation qui s'ensuivit. Elle sentait le prisonnier au bord du gouffre, bien qu'elle ait quelques doutes sur la nécessité de poursuivre plus avant cet interrogatoire. Il fallait pourtant utiliser la vulnérabilité de l'homme, et en profiter pour enfoncer le clou...

-Donner de faux renseignement?...Te moquerais-tu de moi ?...Comment pourrions-nous être sûrs que tu respectes tes engagements ?...A moins de t'y contraindre par magie...

Elle fit planer une certaine menace dans sa phrase, en l'accompagnant d'un petit sourire cruel, et en infléchissant légèrement la tonalité de sa voix...

-Je crois que tu nous caches encore des choses, et je commence à perdre patience...hâte-toi de répondre car ta vie ne tient plus qu'à un fil !!...


[HRP]Au fait Radounet chéri, si tu as des objets magiques, peux-tu m'indiquer lesquels ?...Pas ce qu'il font, juste lesquels sont magiques. Merci.[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 21 Juil 2008 - 13:33
De la bouche de l'éclaireur de Rhûn, tout effrayé qu'il fut, ne sortit que peu ou plus aucun renseignement, hormis une même phrase répétées maintes fois:

"Je peux vous guider jusqu'à mon armée, et si je vous conduit dans une fausse piste, vous n'aurez qu'à me tuer."

Halbarad tendit plus que jamais l'oreille à ces mots: il est vrai qu'un guide leur serait plus qu'utile, à condition de prendre le risque. Car si leur prisonnier ne tenait pas sa parole, pour les mener en un lieu reculé et les éloignés, ou même les prendre au piège selon un plan prévu à l'avance, le délai pourrait s'avérer désatreux.

Glorz, quant à lui, ne souhaitait aucunement subir la menace de l'Elfe cruelle, à savoir être contraint par magie de livrer de fausses informations, ou quelque chose comme cela.

Le Capitaine échangea quelques mots à Radamanthe, à voix basse afin de ne pas troubler Silivrien:

"Doit-on continuer l'interrogatoire, Intendant? Souhaitez-vous lui parler seul à seul?"




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3565
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Lun 21 Juil 2008 - 19:29
Radamanthe considéra un instant d'un oeil intéressé le prisonnier terrifié aux pieds de l'Elnaith, tremblant de tous ses membres. Tant de souvenirs... Cela ne remontait pas à si longtemps, finalement.

"C'est une trouvaille intéressante que vous avez faite là. Félicitations. Comment avec-vous capturé cet espion ?"

L'Intendant examina un instant l'objet dont avait parlé le capitaine, faisant tourner deux fois la pièce entre ses doigts, sans y trouver quoi que ce soit d'intéressant.

"Etrange, en effet... Mais je ne vois pas vraiment ce que cela signifie."

Il observa avec attention l'Oriental céder face aux dons de l'elfe, sombrer presque dans la folie...
Il répondit à la question d'Halbarad, ensuite.

"Non, je ne pense pas que lui parler seul à seul soit utile, bien que je sache y faire moi aussi. Mais s'il propose de nous guider, lui parler tour court, oui..."

Il se tourna alors vers la "Sorcière Cruelle" et lui dit doucement :

"Dame Silivrien, c'est cela ? Je pense qu'il est prêt à conclure un accord, cela a magnifiquement marché. Maintenant qu'il est brisé, mieux vaut reprendre des méthodes plus... traditionelles..."

Alors enfin il se pencha sur le Rhûnien. Les lèvres de l'Intendant formaient à présent un rictus malveillant, et ses yeux semblaient froids, glacials même, comme le ton sur lequel il parla à leur infortuné interlocuteur...

"Alors tu pourrais nous mener à ton armée ? Dis-moi d'abord à quelle distance d'ici elle est... Réfléchis, ne nous ment pas... Car la récompense des menteurs n'est pas la mort, non... Tu as déjà connu la souffrance psychologique."

L'éclaireur leva bièvement les yeux sur Silivrien, avant de les détourner immédiatement, tremblant encore. Radamanthe lui désigna alors sa jambe percée d'un trait.

"Tu as déjà connu un peu de souffrance physique... J'ai eu jadis l'occasion de voir quelqu'un subir les deux, ensemble..."

L'Intendant s'arrêta un moment, tandis que ses pensées se rassemblaient. Il se souvenait de ce matin brumeux où lui et le Mage Mithrandir avaient torturé le fléau de Minas Tirith, Balthazar le Noir...
Le félon leur avait alors promi de grands bouleversements, que le Monde serait la proie de Ténèbres inimaginables...
Et il avait raison... C'était il y à des mois, déjà... Déjà dans l'ombre la menace se dressait à cette époque... Et déjà il lui semblait qu'il avait fait une erreur...

"La victime était un génie du Mal... Un être perverti au delà de tout... Et il craqua, pourtant... Alors, toi qui n'est rien, réfléchis, avant de donner ta réponse..."


[Non, rien de magique chez Rad' Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 21 Juil 2008 - 20:20
"Merci seigneur Radamanthe... Eh bien... Nous nous entretenions, avec la Dame Silivrien, à la clarté des étoiles et de la Lune quand cette dernière remarqua un homme qui rampait dans mon dos. Et je la vit tout à coup prendre son élan dans l'herbe et se diriger vers cette ombre derrière moi, à une vitesse impressionnante, croyez-moi. Une lame à la gorge, une main sur la bouche, et hop! le voici dans ma tente, pour peut-être notre plus grande chance."

Telle était la réponse d'Halbarad à la première question de l'Intendant de Gondor et à ces félicitations. Puis il vit ce dernier se tourner vers le pauvre malheureux et tester ses dires au sujet de la situation de son armée.

L'autre n'avait guère parlé de ce point-là, sinon en réponses vagues et hésitantes, comme s'il réfléchissait, et ce, même quand la menace de la magie de l'Elfe pesait sur lui. Mais ici, en termes directs et sans détour, ce chef de guerre aux yeux froids et au visage menaçant lui promettait ni plus ni moins la torture en retour de son silence ou de ses réponses insuffisantes.

C'en était trop, et d'une voix lointaine et phantomatique, monotone qui plus est, comme s'il n'avait plus d'emprise sur ses propres mots, ces pensées se déversèrent comme un torrent dans les montagnes:

"Mon armée se trouvait à l'ouest du Royaume d'Angmar quand je l'ai quittée.

J'avai quatre compagnons éclaireurs à ce moment-là, mais j'ignore ce qu'il est advenu d'eux.

Mes généraux sont Rustu et Rostam..."

Mais à ces mots, à ce dernier mot, sa voix changea, comme si quelque autre force ou souvenir d'un homme charismatique lui rendait, en quelque sorte, l'emprise sur ces paroles et lui ôtait toute crainte...

"... et j'ignore tout simplement leurs plans. Pensez-vous que les deux Grands tiennent des entretiens individuels à chacune des unités de l'armée pour leur exposer les stratégies?"

Il s'arrêta alors, et Halbarad put remarquer que son regard se perdait dans le vide, comme si le Néant s'étandait entre ses paupières et le tissu qui formait l'abri du Capitaine.




The Half Cop


Dernière édition par Halbarad Dunàdan le Mar 22 Juil 2008 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Lun 21 Juil 2008 - 21:42
Silivrien n'avait pas cessé d'observer le prisonnier en silence, durant l'interrogatoire mené par l'Intendant, et le récit de sa capture conté par Halbarad. Elle était sur le point de mettre fin à l'utilisation du pouvoir de son anneau, quand elle nota le subtil changement d'attitude dans la voix de sa victime, pendant qu'il répondait. Elle redoubla donc de concentration, espérant détecter si une influence quelconque d'origine magique s'exerçait à cet instant sur ce malheureux éclaireur, qui avait peut-être été tout simplement sacrifié dans le seul but de les tromper...

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3565
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Mar 22 Juil 2008 - 23:14
Radamanthe resta un instant immobile à fixer droit dans les yeux le pauvre ère menacé de toute part à cause d'une guerre dont il ne comprenait rien.
Il semblait ainsi mettre le prisonnier au défi, c'était encore pire que lui demander s'il était sûr de ses affirmations. Le silence a quelque chose de spécial qui fera douter un homme des plus averti...
Le silence, incarnation du néant, symbole de ce qui les attend en cas de tromperies...

L'Intendant pouvait tout à fait comprendre qu'un simple éclaireur ne sache rien des plans de ses maîtres. Quand à la situation...
*Sensé, se dit-il. Les Orientaux ont du contourner les Monts Brumeux par le Nord, traverser la chaîne par la Moria, le Carhadras ou la trouée de Rohan aurait été une perte de temps énorme. Sans compter qu'un passage en territoires ennemis n'est pas des plus avisé...*

Il se détourna de l'homme effondré pour parler à ses alliés.

"Bon. Il me paraît impossible et insensé d'attaquer l'armée de Rhûn. Ils auront sans doute rejoint leurs alliés inconnus d'ici là. Mais il serait judicieux d'envoyer de nos éclaireurs, compétents, eux, guidé par le prisonnier, pour s'assurer de ne pas être pris par surprise ou en embuscade..."

Il laissa échapper un faible soupir. Il leur faudrait redoubler de prudence afin d'éviter toute situation dangereuse. Surtout à partir de maintenant. Il ajouta, sans que cela ait vraiment un rapport avec le sujet :

"Madame... Messieurs... Il faut aussi que vous sachiez que nous ne sommes plus en Arnor, à présent. Nous sommes sortis du Royaume dans la journée. Maintenant, nous ne savons pas ce que nous allons trouver, dans le Nord désertique..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Mer 23 Juil 2008 - 14:26
Alors qu"il s'éloignait de la tente où le prisonier était interrogé, Nârwel remarqua les nombreux visages des soldats se tourner vers cette tente. Et même si peu s'en approchait, tous essayait de capter le moindre murmure qui pouvait fusé au travers du tissu.

"Regarde c'est l'Intendant..." murmura un vieux soudard à son acolyte.

Nârwel tourna la tête, effectivement l'Intendant venait d'entrer dans la tente. Sans savoir exactement pourquoi, l'éclaireur de Gondor stoppa sa marche vers la confortable carriole de Darren. Et d'un pas lent mais déterminé. Il vint se planter en face de la tente ou quelques huiles s'entretenaient.

Sans doute ne serait t-il pas appelé, sans doute l'on aurait pas besoin de lui, sans doute. Mais il fallait se tenir prêt. A ses côtés, quelques silhouettes finement encapuchonée s'était glissé vers la tente, et un homme d'Arnor se tenait également là. Il vint encore un nain, qui ne portait qu'une petite hache et longue dague. Tous attendait que les seigneur en ait fini avec l'interrogatoire, eux qui éclairaient le chemin.

L'armée était métissée, et ses éclaireurs aussi, ils se jetèrent des regards amusé. Ils étaient prêt, car ils savaient d'instinct qu'on allait recquerir à leur services. Bientôt peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 23 Juil 2008 - 16:52
De toute évidence, l'Intendant du Gondor en avait fini avec le prisonnier et commençait à tirer les conclusions de ces nouvelles information et à redéfinir la ligne de conduite de son armée. De plus, quelques éclaireurs et soldats avaient formée un cercle biscornu autour de la tente du Capitaine Halbarad, et cela ne plaisait pas à ce dernier. Car le Nain présent pouvait le révéler à quelques uns de sa race, qui à leur tour alertéraient d'autres unités, et une foule serait bientôt massée en ce lieu...

Le Dunàdan réagit à certains dires de Radamanthe:

"Envoyer des éclaireurs nous serait certes très profitable. En vérité, c'est en partie à ce sujet que nous nous entretenions avec la Dame Silivrien..."

Il jeta un coup d'oeil sur le malheureux Glorz et invita, d'un signe de tête, le seigneur de Gondor à le suivre hors de l'habitation de fortune... Arrivé à l'extérieur, il parla à voix basse, tout prêt de l'oreille du surintendant, essayant de le convaincre de son plan:

"Nous voulions partir tous deux, avec un petit nombre de mes Rangers et de ses Elfes silencieux, afin de faire de l'éclairage... ( il fit une petite pause et sourit légèrement)... musclé. D'autre appèleront cela du harcèlement, peu importe. La seule vraie question était: comment trouverons-nous leur armée? La réponse est à présent toute trouvée, Intendant."

Halbarad leva alors la tête vers les soldats attirés ici:

"Allons vous autres! Regagnez vos campements, le temps des éclaireur viendra bientôt. Nain, aiguisé votre hache si ce n'est déjà fait, Elfes, remplissez vos carquois, hommes, ajustez vos mailles. Mais pour l'instant prenez du repos, et laissez-nous en paix. Et toi Stelios, que fais-tu ici? Le combat approche, mon ami, mais cette nuit rien ne se passera."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 23 Juil 2008 - 22:16
Erco attendait toujours la réponse de Rustor, mais il semblait l'avoir oublier...Enfin c'est ce que pensa le chevalier lui dit comme au revoir, pour rejoindre son unité. Ou, du reste, il n'avait jamais combattu avec car se considérant plus comme un chevalier errant qu'un chevalier du Roi. Il allait ou le menait les sabot de son cheval. Il salua Rustor pour s'éloigner un peu pour rêver. Il repensa à son enfance dans les douces plaines du Riddermark, à chasser avec son père ou à apprendre avec ce dernier que de bon souvenir. Et il ne voulait pas qu'il cesse car c'était plus ou moins les seuls souvenirs qu'il avait de bon. C'était ce qui le poussait à combattre jusqu'à la mort, s'il le fallait.

Il chevaucha durant plusieurs jours, pour enfin pénétré dans les terres désertiques du Nord. Terre inconnue pour la plus part des membres de l'armée, des trois nations.
Maintenant tout retour en arrière est impossible, car cela montrerai à l'ennemi que les hommes sont faibles, chose à ne pas montrer.

Erco Skaline se demandait ce qu'il devait faire, car Rustor avait dit de rassembler les cavaliers pour de harcellements, mais rien ne semblait vouloir ce passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3565
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Mer 23 Juil 2008 - 23:54
Radamanthe suivit le capitaine hors de la tente, loin des oreilles indiscrètes du prisonnier, encore qu'il ne fut pas sûr que l'homme soit dans l'état mental nécessaire à la compréhension de quoi que ce soit.
Il remarqua qu'immanquablement, il n'avait pas été le seul a repérer l'étrange manège, un atrouppement s'étaot vite formé. Ce n'était pas véritablement une bonne chose, si eux ne représentaient pas une menace contrairement au Rhûnien, il n'était pas tellement avisé de discuter stratégie en plein milieu d'un groupe de soldats.

Dès lors, lorsque l'Intendant eut réfléchit aux paroles d'Halbarad, c'est également à voix basse qu'il lui répondit :

"Oui, je me souviens de ce qui avait été proposé au conseil, dans le Palais d'Annuminas, et c'est une occasion parfaite. Mais l'armée de Rhûn n'est que l'armée de Rhûn. Les Orientaux, d'après ce que disent les voyageurs, souffrent encore de leurs défaites dûes au Grand Roi Elessar. Et de l'autre côté, c'est une armée bien plus puissante qui est déjà rassemblée. Vous êtes un gradé, quelqu'un de valeur, tout comme dame Silivrien, et m'est avis qu'il vaudrait mieux envoyer un détachement de moindre importance, tandis que vous vous occupiez du groupe rincipal..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Jeu 24 Juil 2008 - 14:27
Stellios fut le premier à s'en retourner non sans grogner, comme tout le monde il en avait par dessus la tête de l'attente. Mais cela fait partie du métier de soldat, car peut être plus que pendant la bataille, c'est dans l'attente qu'il faut vaincre ses peurs. Le Nain s'en retourna promptement, vu l'air rieur qui planait sur son visage les dires du Capitaine Halbarad venait d'ouvrir un nouveau tonneau de bière.

Les Elfes s'en allèrent doucement, il n'en resta qu'un. Si Nârwel ne pouvait encore comprendre toute les subtilité de l'ordre qui régnait dans les armées Elfiques, cet éclaireur appartenait à la maison de l'Arbre.

Quand ce dernier s'approcha, le gondorien remarqua qu'en vérité il s'agissait d'une Elfe. Et sa beauté lui retourna le coeur. Chassant l'espace d'un instant la folle douleur qui tourmentait son esprit. Cela le rassura, car il était encore capable de voir la beauté. Mais son âme apparetenait à une autre.

Elle s'assit en face de Nârwel, autour d'un petit feu. L'homme laissa tomber son capuchon sur ses épaules, et déssera son ceinturon. Le vent lui fouetta le visage, laissant danser ses cheveux sous le souffle glacé du Nord, le Gondorien trouva cet air bien étrange. Il se tourna vers sa magnifique collègue.

"Que faisons-nous Dame?"

"Nous attendons nos supérieurs Nârwel Rusc-Îar"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» La dernière marche.[Pv Thane.]
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor :: Annúminas-
Sauter vers: