Peur dans la nuit

Aller en bas 
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 14 Juil 2008 - 13:42


Le soleil était depuis longtemps tombé derrière le Mont Milloduin, et ses derniers rayons, d'abord filtrés par les rideaux blancs, étaient depuis longtemps invisibles quand Salenko se réveilla en plein rêve.

Il était environ une heure avant minuit, et le marchand s'était couché quelque une heure et demi plus tôt, voulant récupérer de sa frayeur du jour même, en vue de la journée remplie qui l'attendait le lendemain: car il voulait se rendre dans les bureaux de la milice. Lenn resterait dans la demeure pour surveiller, comme à son habitude, les richesses - quoique réduites ces derniers temps - du marchant.

Ce Zangdar, qui s'était montré si hardi et si injuste au début, paierait cher son faux-pas. Et même si ce dernier avait décidé de rendre la bourse mal acquise à son propriétaire, Salenko ne vopulait pas moins se venger de lui et profiter de la situation présente. Il irait donc se plaindre auprès des miliciens, disant, par exemple, que deux bourse lui avaient été dérobées et qu'une seule était revenue, ou quelque chose de ce genre.

Mais un curieux pressentiment l'avait envahit depuis qu'il s'était réveillé en sursaut, et il se demandait si toute cette histoire ne lui causerait pas quelques ennuis. Mais non, c'était absurde, que pouvait ce petit vaurien? Pas grand chose seul, en tout cas. Qu'est-ce qui avait réveillé le marchand, alors?

Salenko alla à la fenêtre sans réveiller Lenn, son apprenti, et regarda alentour... Personne. Mais il n'alla point se recoucher, et resta, accoudé sur le rebord, à penser et à réfléchir. La quiétude l'avait quitté, et il était à présent rongé d'un grand doute.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Sam 19 Juil 2008 - 10:12
Tatlos marchait l'aire de rien vers la maison de sa cible. Il portait des habits sombre, mais fin, car dessus, il avait d'autre habits. Une simple précotion, comme ça s'il se faisait repéré, il pourra fuir et changer d'habit au premier tournant de rue. Il avait prit une dose de poison de Lotus noir, mais il portait une arbalète au poignet. L'assassin avait déjà prévu un plan pour faire passer la mort du marchant comme un suicide. Il était obliger de faire comme ça, car la guilde de pouvait tuer des innocents sans être embêté par la milice.

Tatlos, venait d'arriver devant la maison du marchant, il ne lui donnait pas de nom car lui donner un nom, lui procurait une personnalité donc de la pitié...

Il inspecta la maison et vit que tout le monde dormait, il repéra rapidement la chambre de sa cible. Elle était sous le toit. L'assassin chercha dans les alentours un toit qui touchait celui du marchant. Il en trouva un et joua des mains et des pieds pour y monté dessus sans un bruit. Une fois fait il sauta sur le toit de sa cible. Lorsqu'il toucha ce couvert, un bruit s'en suivit. Tatlos se maudit pour avoir mal amortit son saut.
Le marchant allait peut-être de réveillé...

Tatlos s'approcha du bort du toit, et sentit une présence à la fenêtre. Il ne pouvait plus vraiment passer par là, il réfléchit donc et essaya de se remémorer la façade de la maison. Et il se rappela d'une deuxième fenêtre, devant elle aussi donner sur la chambre du marchant. Il entra dans dans la demeure d'un futur mort par cette ouverture.

Il était dedans, mais il ne voyant pas sa cible, il se dit qu'il devait être la pièce à son apprenti. Il espéra qu'il arrivera à la traversé sans un bruit.
Tatlos arma son arbalète au poignet, ou deux carreaux étaient prêt à partir vers l'apprenti s'il se réveillait.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 19 Juil 2008 - 13:23

Tout était à présent silencieux, et Salenko regardait les étoiles briller dans la voûte céleste, essayant d'écarter le doute de son esprit et de retrouver un certain calme.

Mais soudain, sa contemplation fut stoppée par un fait alarmant: une ombre semblait s'être glissée par la fenêtre de la chambre de Lenn. Salenko avait eu de la chance de l'apercevoir du coin de l'oeil, car il n'aurait sans doute pas prêté attention au bruit qu'elle avait fait: un simple son, comme le vent soufflant sur quelque toit dans la nuit, et puis plus rien.

Que pouvait être cela? Le marchand n'en savait rien, et aucun cri ne vint à ses oreilles, car son apprenti, à cause du professionalisme de Tatlos et de son silence, dormait toujours, quoique d'un sommeil plus superficiel.

Salenko quitta en hâte la fenêtre et se saisit un marteau de taille moyenne qu'il avait apporté la veille, afin de réparer une latte défaillante de son lit et de l'assujetir correctement à l'aide de clous.

Toujours rien...

Il passa la porte de sa chambre, redoutant quelque cambrioleur ou brigand de grand chemin. Mais il ne pouvait s'enfuir et donner l'alerte, pas tant que Lenn resterait dans sa chambre... Ou alors il fallait sortir de la demeure et vite se rendre à la porte, afin d'agiter la cloche de la sonnette, et ainsi de réveiller son apprenti et de mettre en émoi le quartier.

Mais il fallait descendre un étage par l'escalier, et tout cela était risqué.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Sam 19 Juil 2008 - 13:39
Tatlos vit une ombre dans le corridor, il sourit, et s'avança lentement vers la porte, gardant toujours un oeil sur lenn qui dormait et à son moindre geste, il sera mort: un carreau en travers de sa gorge.

L'assassin parla au marchant avec une voix froide et assurée:

-Bonjour, je vois que vous tenez un marteau. Posez-le par terre ou je tue votre apprenti. Approchez lentement, main sur la tête. Sur la commode il y a un parchemin et une plume, vous y écrirez ce que je vous dicterai. mais pas de faux pas ou mon carreau ira se planté dans la gorge de votre apprenti.

Pour rendre ses paroles encore plus convaincante, Tatlos pointa son arbalète vers lenn, mais si par hasard sa cible venait à l'attaquer, il tuerai lenn puis sa cible.
Et même si lenn venait à se lever et à vouloir l'attaquer, il serait mort avant même de s'être rendu compte de ce qui se passait, car l'assassin était à deux mètres du lit, distance énorme à parcourir pour un homme couché et sous la vu d'une arbalète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 19 Juil 2008 - 14:37

Salenko fut très effrayé, mais aussi très surpris des ordres de ce voleur - ou de ce tueur. Qu'il lui fasse poser son marteau, il le comprenait, encore qu'un outil de bricolage ne fasse guère le poids contre une arme de tir. Il posa le marteau sans bruit, afin de ne pas réveiller Lenn qui, dans sa panique et sa peur, pourrait se lever subitement et dire adieu à la vie pour toujours.

Mais quand le bandit lui demanda de venir saisir de quoi écrire, il ne comprit plus rien. Il s'avança néanmoins, mains sur la tête, et saisi sa plume, qu'il avait déjà du mal à distinguer dans l'obscurité, puis fit glisser le rectangle blanc qui semblait être un bout de parchemin.

Le marchand aurait alors rit volontiers, mais il s'en abstint, et se contenta de murmurer d'une voix froide et neutre:

"Vous aurez beau menacer qui vous voudrez, je ne puis écrire une phrase sans une chandelle pour m'éclairer..."

C'était bien vrai. Il espérait cependant que ce petit aléa puisse troubler la concentration de l'intru et compromettre son plan.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Sam 19 Juil 2008 - 15:14
Tatlos se maudit de sa faute, mais il se reprit rapidement et dit d une voix autoritaire:

-Belle déduction, prenez la chandel sur la commande et allumé là, il y a un briquet à côté. Une fois fait vous écrierez ce que je vais vous dicter. Et ne me dit pas non ou je tue votre apprenti et après je vous tuerai mais après vous avoir fait crié quelque heure. On se comprend.

Il se tut et attendit que sa cible aie allumé la lampe, et c est là que tatlos qui portait un capuchon sur le visage, et même si on le lui enlevait on ne le reconnaîtrait pas car il avait enduit son visage avec de la suie. mais l assassin dit:

-N approchez pas cette lampe de moi, je pourrai prendre 4a comme un geste hostile. Bon maintenant marquer ceci.

Et Tatlos commen4a à dicter

-Je suis désolé, mais mes affaires ne vont pas et je ne peut le supporter. Donc je lègue mon commerce à lenn, mon apprenti.
Adieu.


Il se tut pour faire comprendre que cétait finit puis il dit:

-N oubliez pas un seul mot.

Tatlos voulait faire passer la mort du marchant comme un suicide. mais maintenant il fallait convaincre Salenko à écrire, chose qui risquait d être ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 21 Juil 2008 - 13:51

Salenko crut tout d'abord, en entendant cet inconnu dicter sa phrase, qu'il était de connivence avec Lenn et que ce dernier avait comploté pour ravir le commerce à son maître. Et si c'était le cas, pourquoi alors se préoccuper de la vie de ce traître? L'autre pouvait bien, à présent, décocher le projectile de son arbalète, le marchand n'en serait point alarmé. Mais il fallait aussi qu'il prenne garde à sa propre personne.

Mais, pour l'instant, Tatlos se trouvait encore à bonne distance, et lui-même ne disposait plus de son marteau: il ne ferait pas longtemps le poids. Pour l'instant, il se contenta d'écrire ce que lui dictait son potentiel futur assassin. Salenko se saisit donc de sa plume, ouvrit l'encrier, trempa la pointe à l'intérieur et commença à écrire en pattes de mouches:


Citation :
Je suis désolé,
mais mes affaires ne vont pas
et je ne peut le supporter.

Donc je lègue mon commerce à Lenn, mon apprenti.

Adieu.

N'oubliez pas un seul mot.


A son habitude, le commerçant écrivait avec de grande lettres élégantes, sans jamais aller à la ligne avant d'arriver au bord du papier. Il espérait donc que ces différences et l'écriture de la dernière phrase qui n'avait pas lieu d'être éveillerait les soupçons chez les marchands qui le connaissaient bien.

"C'est fait, dit-il. Prenez-le et allez-vous en!"

Il se tourna vers l'intru, lui tendant la lettre sans grand espoir.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Lun 21 Juil 2008 - 22:40
Tatlos sourit, ce marchant fessait tout ce qu'il voulait. Il était son pantin. Il se rappela de la sacoche, mais ça il pourra s'en charger après avoir tuer Salenko. Il lui sourit, mais le marchant ne put voir ce sourire froid et amère. L'assassin dit:

-Bonne fin de nuit, nous nous reverrons un jour.

Il appuya sur la détente, la corde se détendu propulsant son projectile droit vers le coeur du marchant qui ne poussa aucun cris, sans doute à cause de la surprise. mais il pouvait encore évité le carreau bien que l'opération soit quasiment impossible. Et de toute façon, l'assassin avait encore assez de tir pour le tuer.
Il vit le imaginait déjà le carreau s'enfoncer dans le torse, traverser l'épiderme et le derme, puis passé les côtés et en briser une au passage. Et enfin arriva le but du voyage du projectile mortel: le cœur. Le carreau perforera le ventricule droite ou gauche, produisant la mort instantanée de sa cible.
mais tout cela ne s'était passé dans l'imagination de Tatlos durant les qu'elle le carreau qu'il avait tiré, avançait inévitablement vers Salenko. Arrivera-t-il a évité ce bout de bout lancé à une vitesse folle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 22 Juil 2008 - 15:30

Mais bien des choses se produisirent pendant cet instant si fugace où la vie de Salenko ne tenait plus qu'à un fil...

Le marchand, ayant senti la crispation du bras de Tatlos au moment de décocher le trait, tenta d'esquiver en se projetant contre la commode. Mais il s'avéra qu'il n'était séparé du meuble bas que de quelques centimètres. Il ne put donc pas se déplacer assez, et bloqué, sentit un carreau lui transpercer l'épaule près du coeur et - il ne le savait pas - lui sectionner une artère.

Salenko s'affala de tout son long sur la commode. Le morceau de papier qu'il tenait à présent à la main ( et que Tatlos ne lui avait point prit ) sortit soudain de ses doigts, tandis que la chandelle, renversée par le choc, tomba. Sa flamme lécha quelques feuilles de comptes et quelques listes de marchandises, qui s'embrasèrent. Ler parchemin si important fut bientôt entouré de flamme, mais par chance ou par hasard, eut un court surcis.

Le corps agonisant du marchand cessa de s'aggriper à la commode, entraînant l'encrier en verre dans sa chute. L'objet se brisa dès son contact avec le sol.

A ce son, Lenn se réveilla à son tour en sursaut...




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Mar 22 Juil 2008 - 18:08
Tatlos maudit la chance de Salenko qui réussit à évité son carreau, mais bon, il s'affala mal grès tout mort contre la commande. L'artère pulmonaire devait avoir été touchée par le carreau.

Mais Salenko réussit faire brûlé certain feuille de contabilité et le mot qu'il venait d'écrire. L'assassin faillit criée mais se retint et courut vers le marchant, arme à la main. Mais Tatlos ne tenta pas de sauver le mot, mais la saccoche, dont il retira tout les papiers qu'il avait et commença à les éteindre lorsque l'encrier tomba par terre et se brisa en mille morceaux.

Lenn ouvrit les yeux en se redressant, grave faute car instinctivement, l'assassin se tournant et appuya sur la gâchette. Le trait partit vers le jeune Lenn qui n'avait aucune chance se survie ou elles étaient très maigre car venant de se réveiller il devait être encore endormit, donc peu alerte. Sans attendre, Tatlos tira un deuxième carreau qui partit dans la direction du jeune apprenti qui risquait bien de finir mort avec deux carreau dans le corps.

L'assassin venait de passer au plan B qui était de foutre le feu à la maison avant de partir en retirant chaque carreau, remettant Salenko dans son lit, nettoyant rapidement le sol ou l'encrier venait de se déverser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 22 Juil 2008 - 20:14


Lenn était mort.

Salenko, lui, était agonisant. Mais dans ces derniers instants de conscience qui lui restaient, sachant qu'il ne pouvait désormais plus rien faire pour blesser ou tuer son assassin, il se mit à penser...

Il pensa tout d'abord à Lenn, son apprenti, et se repentit de ses fausses croyances de tout à l'heure qui avaient soupçonné celui qu'il considérait comme un fils...

Il pensa à Zangdar, qui lui avait sauvé la vie pour la lui reprendre en une même journée, et qui plus est, de façon couarde et à bon distance. Car l'artisan l'avait bien vu: la taille de l'assassin n'était pas la même que celle de Zangdar, ce ne pouvait donc pas être lui, Salenko en était certain, même sans apercevoir le visage de l'intru...

Il pensa ensuite à la sentinelle qui lui avait remis la bourse de pièces d'Arnor. Ce garde avait été témoin qu'une histoire se tramait entre Zangdar et Salenko. La mort de ce dernier pourrait révéler des soupçons chez le Gondorien...

Il pensa à Pelerian, son confrère marchand et proche ami - confident même. Lui savait bien que Salenko gardait espoir, détermination, et joie de vivre malgré les affaires défaillantes.

Il pensa au brouillon de la lettre qu'il venait d'écrire avant de se rendre au lit, destiné, le lendemain, au chef de la Milice de la Cité... Il revoyait ses propres phrases en pensée...



Suite au vol d'une partie de ma bourse
par un certain Zangdar, je souhaiterais
vous rencontrer afin de tenter de récupérer
mon bien et de prévenir toute menace de
représaille que pourrait valoir ma protestation
Car j'ai dans l'idée que ce Zangdar serait
capable de tout et n'importe quoi. Et tous les
quartiers de Minas Tirith ne sont pas sûrs,
croyez-moi...


Brouillon de lettre, mais lettre tout de même, et preuve. Elle se trouvait à présent dans une boîte en fer épais parmi tant d'autre dans une pièce qui servait de débarras. Laissée en ce lieu par mégarde, certains ne seraient pas très heureux de la voir ressurgir...

Il pensa enfin au volet qui venait de claquer dans l'habitation d'en face et à son voisin qui, comme à l'habitude, ayant pioché trop généreusement dans la boustifaille, venait au milieu de la nuit faire ressortir de son ventre le surplus dans un bruit dégoutant de déglutition. Rassemblant alors ces ultimes forces et repoussant la douleur, Salenko prit son souffle dernier et fit sortir les derniers sons de sa vie raccourcie:

"A l'assassin !!!"

Mais le dit voisin était de nature peureuse, aussi se cacha-t-il sous son lit et ne porta-t-il pas secours à Salenko.

Ce dernier expira une denière fois.

Il ne pensa plus à rien. Il était mort.




The Half Cop


Dernière édition par Halbarad Dunàdan le Mer 23 Juil 2008 - 13:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Mar 22 Juil 2008 - 21:19
Tatlos le vit mourir, son contrat était fait. maintenant il fallait tout camoufler et de toute manière, que pouvait-il lui arriver, il ne laisserai aucune trace de son passage si n'est deux morts. Il sourit puis alla arracher les deux carreau du corps de Lenn puis il fit de même pour Salenko. Ce dernier fut porter jusqu'à son lit. Une fois fait, l'assassin alla prendre les débris du l'encrier et les mit sous le lit, il resteront ainsi introuvable ou du moins durement trouvable.

Puis il rangea dans l'un des replis de sa tunique les différente chose qu'il y avait dans la sacoche. Puis il prit une bogie allumé et alla mettre le feu au lit de Salenko, l fit de même avec tout ce qui pouvait brûlé rapidement dans cette étage. une fois fait, il sortit rapidement , comme une ombre et se perdit dans les ruelles. Il entendait déjà les cris des civils appelant de l'aide pour éteindre le feu.

Tatlos marchait tranquillement mais vite, il passa une heure a marcher sans but et put constater qu'il n'avait personne à ses trousse, alors, il enleva ses habits noirs pour faire apparaître un citoyen qui n'a rien à se reprocher à part d'avoir le visage emplit de cire. ce qui fut vite nettoyer avec de l'eau.

L'assassin rentrait à son antre, mais passa à la maison de Zangdar rapidement, c'était sur son passage, et il déposa un mot qu'il avait écrit en chemin. dessus était marqué:

"Pour l'argent voyer à la place du marcher à l'aube, sans faute. Placer l'argent dans une enveloppe et caché le dans une fissure de la fontaine. puis partez"

ce mot fut glisser sous la porte, dessus était marquer: Zangdar.
Si la servante la trouvait, elle n'a pas intérêt à la lire si elle ne veut pas avoir des problèmes avec Tatlos.

Hrp Dans la sacoche de Salenko, il y a quoi? hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Mar 22 Juil 2008 - 23:39
Déjà le service s'occupant des incendies arrivait.
Il faut que la Cité Blanche avait du développer un système de brigade du feu très compétent. En effet, Minas Tirith était tout de même coutumières des sièges, et, si les murs étaient à toute épreuve, il y a bien d'autres tactiques, bien plus viles, pour semer la mort et la destruction.
A grande coups de catapulte chargées de projectils recouverts de poix enflammée, par exemple, de quoi mettre rapidemment le feu dans les rues de la ville.
Dès lors, une brigade de pompiers s'imposait, des gens entraînés à agir rapidemment et avec efficacités et sachant exactement quoi pour enrayer l'incendie. Dans ce cas, par exemple, ils savaient très bien que par chance, il y avait un puits tout proche. Ils purent dès lors empêcher que les flammes ne s'en prennent aux maisons mitoyennes.
Maîtriser le feu dans la demeure de Salenko prendrait plus de temps, par contre...

Suffisament pour voir l'arrivée d'un sergent de la milice, venu constater les dégats.

"Et l'propriétaire, l'adit comment qu'il a fait ça, le corniaud ?"

Les voisins lui jetèrent un regard affligé. On n'avait pas vu la moindre trace du marchand de chaussure... Peut-être était-il absent, par chance ?
L'habitant d'en face, lui, dégluttit, mais en fin de compte, n'osa rien dire.

Lorsque le feu fut éteint, le sergent s'aventura dans la bâtisse calcinée, pour bien vite s retrouver devant un vision d'horreur...

"Crédju, ils devaient dormir comme des morts pour pas remarquer ça... Maintenant ils l'sont. Embarquez les corps, cherchez la famille..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3166
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 23 Juil 2008 - 13:34
Lenn était orphelin, et sa mort n'affligea donc personne d'autre que les voisins choqués et les passants les plus prompts à la pitié. La réserve et la discrétion habituelle du jeune homme avaient fait en sorte qu'il n'avait que peu d'amis.

Arriva par contre la mère de Salenko, une très vieille veuve, toujours en très de cancaner à droite ou à gauche. Les badauds assemblés devant le lieu du sinistre la virent arriver en pleures, marchant péniblement en s'aidant du bras d'un inconnu.

Une charette partit alors, portant les deux corps recouverts par des draps blancs. Les miliciens n'avaient relevé aucun indice valable sur les cadavres calcinés, que ce soit par affairement ou par négligence...

"Bons pour Rath Dinen, avait déclaré le chauffeur de la charette d'un air un peu trop léger."

La vieille maman de Salenko le dévisagea, et le fautif, connaissant le mauvais caractère dont elle avait la réputation, fouetta derechef son cheval. La bonne femme trouva alors en hâte un des miliciens un peu trop oisif - non pas le sergent mais un de ses hommes - pour lui balancer une kyrielle de question de sa voix aigre rendue immonde par les sanglots.

"Non madame Selenkia, répondait-il, nous ne savons pas encore ce qui a pu arriver. Calmez-vous, calmez-vous!"

Par faiblesse ou à cause de la submersion du chagrin, elle s'écroula à terre.

[HRP: Suite ICI]




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Pourquoi avoir peur dans le métro, la nuit, n'est ce pas ? [Livre 1 - Terminé]
» Un carosse dans la nuit [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Autres Quartiers-
Sauter vers: