La Taverne de Mazarbul

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Ven 1 Aoû 2014 - 12:17
Dalamyr franchit la porte sans le moindre regard derrière lui. Il était quasiment sûr que c'était Daix, mais avec la lumière tamisée de la taverne rien n'était à cent pour cent sûr. Il fallait donc vérifier dehors à la lumière de la lune. Au fond de lui l'assassin se demandait si était-ce une bonne idée de revoir son ancien élève. Après tous il était l'une des seuls personnes à pouvoir l'identifier pour le Rhûn. Si une seuls personne avait comprit leur lien, c'était certain que Daix serait surveiller... Mais d'un autre côté, l'Ombre n'en pouvait plus de se cacher comme ça dans la normalité et la faiblesse. Il avait besoin de voir un homme comme lui qui le comprenne et sache que veut réellement dire vivre de sang.

L'air frais de Minas Tirith lui fit comme une claque et dissipa les derniers élans d'alcool qui embrumaient sa tête. Il n'avait jamais eut une très bonne tolérance à l'alcool. Peut-être par son manque d'habitude qui ces derniers temps avait un peu changer. Il avalait presque chaque soir depuis six mois quelques bières. Au début il s'était retrouvé bien ivre, frôlant la perte total de contrôle. Puis petit à petit, son organisme s'était habitué, mais il restait un petit buveur qui pouvait feinter être un très grand buveur. C'était un nouvel atout qu'il ne voulait pas perdre, mais en même temps il sentait ses réflexes baissés. C'était comme si l'alcool se fixait dans ses muscles et les embourbait d'ivresse. Des matins il avait failli tomber lorsque une de ses jambe n'avait pas bien répondu au premier pas. Est-ce l'alcool ou juste une nuit trop profonde ou le sang circule mal...

Il n'en avait aucune idée, mais savait que ce n'était pas bon pour lui. Il se devait d'être opérationnel dés le réveil en moins d'une seconde. C'était la survie...

Il attendit, pas long, mais quand-même un peu plus que une minute.

La porte s'ouvrit et une tête familière apparu, mais ce fut plus la démarche de l'homme qui le convaincu que c'était bien Daix car la tête avait un peu changé en ces six mois. Après c'était normal, Dalamyr aussi s'était métamorphosé mais pas dans le même sens que son ancien élève. Le Maître des Ombre vit directement le relâchement de Daix. Ses joues plus grasse le montraient clairement, il en déduit alors que le reste du corps aussi s'était un peu engraissé par le manque d'activité...

Ils restèrent un moment face à face dans le silence s'inspectant et analysant les changements de l'autre. C'était une rencontre de deux professionnels qui cherchaient à savoir si son interlocuteur était encore opérationnel.

-Tu as mal vieilli mon ami. N'était-il pas temps que tu reprennes du poil de la bête?

Les yeux de Dalamyr baissèrent vers la jambe blessé et d'un mouvement vif, il envoya le plat de sa main heurté la cuisse. Ce fut trop rapide pour contrer ou riposter quoique ce soit, ce n'était pas du reste une vrais attaque mais plus une tape "amical". Mais ce fut suffisant pour faire réagir le système nerveux de Daix et la douleur remonta le long de sa colonne vertébral.

Dalamyr secoua la tête et lâcha:

-Ne t'ai-je rien appris? Ta capacité de survie dépend de ton corps... Tu es comme un de ces ivrognes...C'est comme ça que tu veux finir? Suant du vin et vomissant tes tripes après qu'un mendiant t'aille planter un coutelas dans le ventre pour trois piécettes....

Il attendit un peu une réaction de Daix et ajouta:

-Si tu veux re-vivre. Suis-moi... Je sais ou soigner ta jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 22
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Mar 9 Sep 2014 - 22:14
    Ils se tenaient face à face, devant la taverne, légèrement mal à l'aise dans ces retrouvailles un peu particulière. Plus que jamais, Daix avait honte de ce qu'il était devenu. Les yeux baissé, comme un enfant grondé, il ne souhaitait qu'une chose : échapper au regard froid et méprisant de son maître. Si l'assassin se méprisait lui-même, il ne pouvait en être autrement de Dalamyr. Néanmoins, Daix essayait de ne plus se trahir. Son état de délabrement physique était évident, mais il ne voulait pas laisser voir que son moral était au plus bas, qu'il avait perdu l'énergie et la brutalité qui caractérisait les assassins. Une tentative vouée à l'échec, qui s'effondra dès que Daix prit la parole.

    - Je... je sais pas Dalamyr. Je ne suis plus le même depuis que je suis rentré du Rhûn.

    Il déglutit en réalisant qu'il commençait a se livrer avec autant de faiblesse. C'était essentiel. Il devait le faire, s'expliquer, au risque de paraître faible. Son ancien maître devait comprendre. Quelqu'un devait savoir, devait l'écouter.

    Effaré, il constata que ses mains tremblaient légèrement – assez néanmoins, pour qu'un homme comme Dalamyr le remarque. Sa voix le trahit également. Il avait perdu son accent froid et calculateur et parlait désormais doucement, sur le ton de la confidence désespéré.

    - Ma folie me dépasse ; elle m'a dépassé. Ma violence m'effraie plus que tout... je n'ai pas envie de sombrer dans la démence. Je ne veux plus avoir de pulsions destructrices qui me mèneront certainement à ma mort ou à celle de mes compagnons. Je ne veux plus sentir le crâne d'un pauvre gars broyé sous mon pied, tu peux le comprendre ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Jeu 2 Oct 2014 - 17:33
Les paroles de Daix furent inattendues et suprirent Dalamyr. Il pouvait pas s'attendre à un tel changement auprès de son ancien élève. D'abord surpris, il resta plusieurs dizaines de secondes sans ouvrir la bouche fixant Daix dans les yeux cherchant une quelconque trace de ce qui avait été son élève si talentueux. Il avait toujours considéré qu'il y avait une sorte de personne qui naissait pour tuer. C'était dans leur gêne et rien ne pouvait y changer. Cette soif de sang, il la connaissait bien trop bien. Il se remémora des dizaines de scène de sa vie qui illustraient cela parfaitement. Mais jamais, au grand jamais il n'avait pensé à changer de mode de vie. Il avait toujours considéré qu'il était fait ainsi et son raisonnement s'arrêtait là…

Dalamyr avait de la peine à cerner cette envie de changement, mais durant ces quelques secondes de silence, il tenta de les comprendre.

Lorsqu'il ouvra la bouche ce fut une voix froide qui en sortit et l'assassin regretta son ton. Il aurait voulu prendre une voix plus calme et chaleureuse pour parler à son ancien élève, mais il en était incapable.

-Je peux comprendre que tu veuilles changer… Mais pas comme ça… Pas sur cette voie là…

Il laissa un silence, pour repenser à ce qu'il tenait à dire à Daix et surtout s'imposer un ton plus gentil envers son compagnon:

-Nous sommes des prédateurs Daix… Et tu le sais… C'est notre vie…

Se rendant compte que dire cela était l'opposé de ce que cherchait Daix, il changea presque subitement de discours.

-Mais changer en ivrogne te t'aidera pas plus à vivre… Change en quelque chose qui peut servir… Tu as servis la mort durant des années… Va a servir la vie, ou que sais-je…. Mais pas à suivre la voie des déchets de cette société…. Change comme tu le souhaites mais pas ainsi… Je ne le permettrais pas….

La dernière phrase étai très clair en intention. Jamais Dalamyr n'accepterait que Daix reste dans cette odeur puante d'alcool et de vomis. Il ajouta sur une voix plus distante, plus touchante:

-Et tu sais cette démence, elle nous touche tous… Quelqu'en soit sa cause, on sombre tous dans la folie… Autant la choisir…

Qui était-il pour donner ce genre de conseil, il avait sombré il y a bien longtemps dans la démence. Des nuits il ne dormait pas ou mal à cause de toutes ces images de mort et de sang qu'il avait causé… Mais par chance pour sa santé mentale, il n'en éprouvait aucun remord. Il était comme ça.

Il lâcha un sourire à Daix et voulu ajouter quelques choses, mais il fut interrompu par l'ouverture de la porte du Mazarbul. Un groupe de personne en sortit se poussant et hurlant. En quelques secondes le duo fut entouré par la bagarre. Rudement mené, Dalamyr tenta se traverser l'écran de torse et en reçu un poing en plein visage. La riposte fut immediative et la personne s'écroula le souffle coupé. Il évita un tabouret utilisé comme d'une matraque. D'un coin de l'oeil il vit Salik jeter un dixième bagarreur hors de la taverne en lui criant qu'on ne se battait pas à l'intérieure. Simultanément il regarda Daix pour voir sa réaction…

Il espérait réellement voir son ami prendre du poil de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» La Taverne du Nain Joyeux
» La Taverne
» Le Livre de Mazarbul
» Un bagarre à la taverne
» [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Autres Quartiers-
Sauter vers: