RPG SEIGNEUR DES ANNEAUX - LE JEU DE RÔLE SEIGNEUR DES ANNEAUX N°1 !
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des nouvelles du roi Firion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche


Nombre de messages : 1043
Age : 25
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

MessageSujet: Des nouvelles du roi Firion   Ven 24 Oct 2008 - 20:11

Je poussai un soupir. La guerre grondait au Nord et je ne pouvais y participer. Le peuple s'inquiétait pour les milliers de cavaliers Rohirrim qui y étaient. Le roi était parti avec Eoseld. Je me retrouvai bien seul sans leur compagnie, malgré que ma mère soit encore là. Elle attendait tous les jours des nouvelles de son époux mais jamais elle n'en reçut. Meduseld était bien calme.

J'avais besoin d'air frais. Je me levai de mon siège et sorti du château. Le temps était beau et une légère brise rafraîchissait l'atmosphère. Je descendis l'escalier et emprunta la route principale. Je dépassai quelques maisons, la taverne, la forge puis entrai dans les écuries. Un garçon d'écurie prépara mon cheval, un magnifique mearas au pelage blanc qui n'avait rien à envier à Gripoil. Il portait le nom de Menelwa. Je discutai avec le garçon des écuries et vérifiai qu'ils ne manquaient de rien. Mon cheval préparé, je le montai et quittai les écuries. Je descendis Edoras et franchis la porte. Des cavaliers s'entraînaient ça et là. J'avais mon épée sur le côté, je la dégainai et attaquai l'un des cavaliers. Surpris dans un premier temps en me voyant, il était content d'échanger des coups avec moi. Un coup paré, un coup esquivé, les lames s'entrechoquant, la sueur dégoulinant, les deux hommes s'affrontaient dans un duel d'une vingtaine de minutes. Nous décidions d'arrêter quand un cavalier sortit d'Edoras pour m'apporter un message. J'ouvris le morceau de parchemin et lu.




Je serrai le poing sur le parchemin et partis pour la cité. Une larme coula... puis une deuxième... puis je pleurai franchement. J'arrivai devant les escaliers de Meduseld que je montai en courant après être descendu de cheval. Je cherchai des yeux ma mère sans la trouver. Je passai par un couloir puis par un autre et finalement je la trouvai dans sa chambre. Elle brodait quand elle me vit entrer. Son visage devient inquiet quand elle me vit pleurer. Elle se leva et se plaça devant son lit en me questionnant. Je levai mon poing toujours serré devant elle. Elle l'ouvrit et y trouva le parchemin qu'elle défroissa. Son visage blêmit d'un coup, elle s'assit sur son lit et poussa des sanglots qui alertèrent les servants qui passaient par là. Je fermai la porte rapidement et m'assis à côté d'elle et lui prit la main. J'arrêtai mes larmes pour la consoler. Elle me demanda si le message était vrai et je l'informai qu'il était de la main d'Eoseld. Je lui apportai des mots réconfortant. Elle me dit alors :

"Merci roi Theneor."

Je pris alors conscience de ce que la mort du roi signifiait. J'allais devenir roi à seulement dix-neuf ans. J'étais trop jeune pour diriger un royaume. Je ne pleurai plus, abandonnai les mains de ma mère, me levai et quittai la pièce. Je revins dans la salle du trône où je demandai à une dizaine de soldats présents de rassembler le peuple au pied des escaliers de Meduseld. La mort du roi devait être annoncée.

_________________
Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche


Nombre de messages : 1043
Age : 25
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

MessageSujet: Re: Des nouvelles du roi Firion   Dim 26 Oct 2008 - 14:33

Les soldats revinrent au bout d'un certain temps pour me prévenir que le peuple m'attendait. Je n'étais pas préparé à cela et je restai planté dans la salle du trône, comme tétanisé. Un main se posa alors sur mon épaule droite. Je me retournai et vis ma mère. Alors toute l'angoisse qui était en moi s'évapora comme le feu s'incline devant l'eau. Je lui souris et sortis. Une foule nombreuse se trouvait en bas devant moi, dans l'attente d'un discours auquel ils ne s'attendaient pas. Je ne bougeai pas et la foule restai silencieuse. Seuls le vent et le bruit des chevaux au loin le nuançaient. Puis je me lançai :

"Peuple de Rohan, mes frères et soeurs, Firion roi à été un seigneur bienveillant, un combattant hors-pair, un père attentif, un homme digne. Être votre roi fut la meilleure chose qui put lui arriver. Hélas, j'ai le regret et l'immense chagrin de vous annoncer... qu'il est tombé."

Je m'arrêtai. Le peuple fut surpris, puis tout d'un coup des pleurs s'entendirent par-ci par-là. Les Rohirrim pleuraient leur défunt roi. Je les laissai donc en silence. Je descendis les marches et m'approcha du premier Rohirrim devant moi. C'était une femme d'âge moyen, grande et blonde comme chaque Rohirrim, elle pleurait en silencieusement en baissant la tête. Je la relevai, posai ma main sur son épaule et lui soufflai dans son oreille :

"Je jure par mon sang et mon honneur être le digne successeur de Firion roi."

Je retirai ma main, inclinai la tête et m'écartai pour voir son voisin. Je refis la même cérémonie à lui puis à chacune des personnes présentes. Quand j'eus terminé, je revins en haut des escaliers où je repris mon discours :

"Je ne détiens aucune information sur la mort du roi. La nouvelle de sa mort m'est parvenue par un message du Premier Maréchal de la Marche Eoseld. Je ne sais si son corps nous reviendra. Mon couronnement ne se fera qu'au retour de l'armée, qui je l'espère rentrera victorieuse et avec le plus de soldats possibles. Le roi Firion avait des projets pour le Rohan, je les reprendrai et les mènerai à bien, soyez-en sûr. Pour commencer, je nomme Orilen, actuel seigneur de Dunharrow, vice-roi de Rohan. Il me remplacera si je deviens incapable de gouverner ou lors de mes départs pour la guerre. Folda, actuel capitaine d'éored du Troisième Maréchal de la Marche, est promu Maréchal de la Marche Intérieure dont le quartier général se tiendra à Dunharrow. Eoseld, actuel Premier Maréchal de la Marche, devient le Maréchal de la Marche Est dont le quartier général se tiendra à Aldburg. Mesald, actuel seigneur du Gouffre de Helm, devient Maréchal de la Marche Ouest dont le quartier général se tiendra au Gouffre de Helm. Une dernière armée est créée, la Marche Royale, dont j'aurai le commandement et dont le quartier général se tiendra à Edoras. C'était le souhait de feu Firion qui me la transmit avant son départ. Au retour du Maréchal Eoseld, nous saurons si nous devrons faire un enterrement ou une cérémonie. Je vous laisse à votre peine qui je l'espère passera le plus rapidement possible. Adieu."

Je me retirai à Meduseld où je partis dans mes appartements. La seule chose que je désirais était le sommeil. Ma mère m'attendait devant ma porte. Elle avait écouté mon discours et me félicitait. A présent elle n'était plus reine et elle s'engagea à devenir ma conseillère. Je la remerciai et passai la porte que je fermai en la verrouillant après moi. Je m'étendis sur mon lit sans prendre la peine d'ôter mes vêtements et je sombrai.

_________________
Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des nouvelles du roi Firion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des nouvelles de Fuveau !
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» [Campagne] Nouvelles règles de campagne ''maison''
» Les nouvelles de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: *~ Le Rohan ~* :: *~ Edoras ~*-
Sauter vers: