En route vers Rath Dînen.

Aller en bas 
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Dim 26 Oct 2008 - 20:32



Bahrin frappa du pied des petits cailloux qui osait se dressés sur sa route. Regardant autour de lui, le garçon pouvait admiré le calme qui régnait dans la partie haute de la cité. Contrairement aux quartiers du Milieu et les premiers niveaux, ici, tout respirait la tranquilité. Mais sous la blanche lumière des murs couvait une force inébranlable.

"Pfff... Marach, ça fait une heures qu'on grimpe. Alors qu'on pouvait passer par la grand route. Pkoi on est pas resté à la bibliothèque? Ou retourner à la Tour? Je suis sûr qu'il reste des gateaux..."

Il faut dire que Barhin était un peu à la traine derrière la bande de joyeux lurons qui trottinaient devant. C'était au milieu de la journée, et en vérité, Barhin avait depuis longtemps perdu le fil de l'histoire. Perdu dans ses pensés il s'était laissé entraîner par son grand frère. Après tout si Marach trouvait voulait absolument monter là haut, cela devait en valoir la peine. Ou pas. Quoiqu'il en soit Barhin grognait un peu plus à chaque marche abrute que leur imposait Kalista.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Lun 27 Oct 2008 - 13:07


Malgré un petit vent frais, l'après midi était plutôt agréable et les rayons du soleil inondaient d'une claire lumière les belles ruelles pavées de la cité.

Kalista avait tranchée : Le cimetière, ils iraient ... Tout de suite ...

La petite troupe de joyeux drilles remontait doucement les niveaux qui menaient jusqu'à Rath Dinen en conversant bruyamment. La fille du capitaine Nogard avait tout naturellement prit la tête de la petite compagnie. Marach suivait derrière, cheminant entre Annaëlle et son petit frère Bahrin. Link suivait avec Hirlon et Blandine puis, légèrement décroché, la tête dans les nuages, Mikhail fermait la marche ...

- Allez quoi Bahrin, arrête un peu de râler ... Des gâteaux ... Encore ? Le goûter à la bibliothèque ne t'as donc pas suffit ? Tu va être aussi gros qu'un Mumâkil à manzé tout l'temps ! Tiens prend exemple sur Annëlle, elle se plaint pas elle au moins ... Et pourtant, c'est une fille ...

Il partit d'un grand rire tout en gonflant ses joues pour mimer l'imposante créature et se moquer gentiment de son petit frère ... Puis redevenant sérieux ...

- Zé zamais allé dans un cimetière moi ... Mais y'a un début à tout ...

Il aimait beaucoup les histoires sur les cimetières ... Mais chez lui ! confortablement installé au coin du feu et on pouvait deviner une certaine appréhension derrière le ton enjoué avec lequel il avait prononcé cette dernière phrase.
Cependant, l'air confiant qu'affichait kalista et la détermination des autres le rassurait quelque peu et il se forçait à penser à autre chose qu'aux contes emplis de fantômes que lui racontait ses parents ...
Soudain, une petite pierre vint s'écraser à quelques centimètres de lui pour rebondir sur son soulier. Il se retourna promptement cherchant du regard d'où elle pouvait bien provenir mais ne vit rien ... Il haussa les épaules et dit à Annaëlle :

- Y pleut des caillou ou quoi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Unirann
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 25
Rôle : Moi même est c'est déjà pas mal

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: entre 25 et 35 ans (qui dit mieux?)
- -:

Lun 27 Oct 2008 - 14:32
Le petit Link suivait les gosses, non chaland. Qu'est ce qu'il sent foutait de leur histoire d'énigme. Il ne les avait même pas aidé pour ranger les morceau de statuette ni pour comprendre l'énigme. Il était resté silencieux froid, comme l'homme de l'autre jour.
Il se demanda pour la centième fois, pourquoi suivre cette petite troupe qui se prenait pour des aventuriers? Et pour la centième fois il se redit, car ils ont besoin d'un homme pour les protéger. Et comme pour se prouver qu'il pouvait le faire, il toucha sa dague qui était caché sous sa tunique. C'était l'homme de l'autre jour qui lui avait donné, après qu'il l'ai aidé, contre ses trois ivrognes. Il s'était ensuite présenté en tant que Mercenaire. Et lui avait dit que la dague lui servirait plus qu'à lui, car il ne serait pas toujours là pour lui sauver les miches.
Il regarda une nouvelle foie la fille qui était juste un peu plus vieille que lui, elle avait comme prit la tête de la troupe. Elle devait se sentir importante, car son père était un officier chez les gardes. Encore un gosse de riche se croyant tout permis. Il souffla, fronçant les sourcils, et il repensa de suite au mercenaire. Il reprit son aire froid.
Un des gosses s'arrêta, Marach, il avait réussi à se rappeler de son nom, s'arrêta et regarda autour de lui.

-Eh, tu t'grouille, on n'a pas toute cette foutue journée dvant nous. Allé avance!

Il le bouscula un peu,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Môrhïn
Bohémienne
avatar

Nombre de messages : 336
Localisation : Dans un coin de ces terres....
Rôle : Danseuse, arnaqueuse et voleuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 25 années
- -:

Lun 27 Oct 2008 - 16:32


Annaëlle montait courageusement les marches, sans rechigner, au contraire. L’idée même de résoudre cette mini-enquête la faisait sauter de joie, d’autant plus que Kalista s’était déclarée d’accord avec elle, en les entrainant à sa suite en direction du cimetière. C’est donc à coté de Marach que la fillette cheminait, préférant se taire pour suivre le rythme cadencé de la plus âgée d’entre eux. De plus Marach et Bahrin parlaient bien assez pour trois, surtout pour dire des idioties complètement inutiles et qui l’agaçaient.

-Héééééé ! De toutes façons, c’est connu que les filles sont moins pleurnichardes que les garçons ! Na ! Pis arrêtes de dire n'importe quoi gros bêta, les pluies de cailloux ça existe pas. Sauf si tu fais de la magie, mais ça m’étonnerais !

Et voilà que Link se mettait à les houspiller, poussant légèrement son petit camarade. Haaaa les garçons, s’ils continuaient comme ça, ils allaient bien en venir à se bagarrer, et Annaêlle détestait ça. Elle augmenta son allure, de sorte à passer devant les deux frangins et le désagréable Link. Soudain un petit caillou ricocha sur sa tête.

- Aieee !!! Marach ! C’est toi qui as fait ça ?!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ardanaël
Soldat Elfe
avatar

Nombre de messages : 38

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 4294 ans
- -:

Lun 27 Oct 2008 - 17:39


Il en rageait, il les haïssait tous ! Touts ces enfants qui riaient, touts ces adultes imbus d’eux-mêmes mais surtout ces regards de fausses pitiés ou fuyants. Il les HA-Ï-SSAIT ! Que leurs maisons brûlent, qu’ils perdent tout pour qu’ils comprennent ce que c’est… L’enfant cracha par terre avant de lancer un caillou au hasard.
Cet enfant se nomme Nirnaeth, jeté à la rue par la guerre et son père et à dix ans les quartiers les plus malfamés n’avaient plus de secrets pour lui ainsi que tous les endroits les plus sombres de la ville. Au début il survivait en volant dans les stands et en faisant la manche pour finir par s’attaquer aux bourses de touts ces riches, cela lui valu plusieurs fois un tour à la prison où les détenus se prirent d’affection pour cette teigne bien que ses passages se firent de moins en moins fréquents… Les gardes le regardaient avec méfiance alors que les riches ne posaient même pas un regard sur lui ou trop tard et sans bourse quant au bas-peuple il était l’enfant de tout le monde et l’esprit malin de la ville.
Aujourd’hui, notre garnement vient juste de sortir de prison pour avoir alléger un gros monsieur de ses quelques pièces. Un épisode qui aurait pu être anodin si lors de sa capture le gros s’était retenu de quelques remarques quelque peu… désobligeantes sur le petit garçon… Alors comme ça il était une tare pour la cité, une vermine qu’il faudrait éliminer… Ce genre de remarque Nirnaeth ne l’oublient pas et fera ravaler sa langue à l’ignorant. Il avait erré dans les rues toute la journée pour finir près du cimetière, évacuant sa colère en pestiférant et jetant des cailloux ici et là, voilà qu’un groupe de gamins vint briser le silence du lieu. L’enfant observa discrètement le groupe avec un sourire malicieux, il venait de trouver un nouveau jeu… Rapidement il rassembla une poignée de cailloux et décida de faire quelques exercices pour travailler sa précision et ce sur… la bande d’enfants. Rien que l’apparence du groupe donnait envie, les jolies robes des filles et l’air fanfaron des garçons, tout ça nourrissait un désir de les martyriser.
La première pierre tomba sur la tête d’une des filles rapidement suivit de trois autres avant un retour au calme. Le garnement caché dans l’ombre observait les réactions du petit groupe. L’idée que la bande puisse commencer à s’entre déchirer l’amusait, après tout, à part leur petite personne qu’ils soient enfants ou adultes les riches ne pensaient à rien d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Lun 27 Oct 2008 - 22:17


Marach regarda Annaëlle avec un grand sourire :

- Ben tu vois qu'y pleut des cailloux !!! Ze te l'avait bien dit, tu viens de recevoir une goutte ...

Il chercha néanmoins du regard une nouvelle fois l'origine des petits cailloux ... Il lui sembla voir remuer un buisson avant de se faire bousculer au même moment par le jeune Link ...

- Hé !! ça va pas non ??? N'est pas aux pièces !!! Y'a des p'tits avec nous !! Tu vois bien que Bahrin et Annaëlle z'ont du mal à suivre quand même ... Et tiens ... Regarde Makhaïl, l'est déjà fort en arrière ... On va trop vite pour lui et pas assez pour toi ... Mon dieu quelle équipe !! Ho t'as vu ! Y'a un caillou qui vient de tomber à ses pieds ...

Il héla Kalista :

- Kali' !! z'crois bien qu'on nous zette des cailloux ... Héééééé t'as vu cuilà !!! Il est passé tout près de toi !!!

Effectivement, un caillou supplémentaire venait de frôler les cheveux de Kalista en émettant un petit ''wizz''. Son regard se reporta immédiatement vers le buisson qu'il avait vu bouger quelques secondes auparavant ... Cette fois çi, pas de doute possible, ils avaient de nouveau remués ... Il fit quelques enjambées rapides pour se porter à hauteur de Kalista et lui dit à voix basse en faisant un petit signe discret :

- Le zetteur de cailloux l'est là bas ... regarde ! Le buisson bouze !!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Unirann
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 25
Rôle : Moi même est c'est déjà pas mal

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: entre 25 et 35 ans (qui dit mieux?)
- -:

Mar 28 Oct 2008 - 11:12
Des cailloux étaient lancé dans toutes les directions, et plusieurs des gosses avaient été touché. Une fois encore Marach alla voire la fille du Capitaine. Dans un soupir, Link souleva les yeux au ciel, mais un des cailloux le sortit de son désespoir. Ce foutu rigolo venait de lui toucher la tête. Il grogna et regarda vers la direction que Marach avait regardé plutôt. Il cria en direction du buisson:

-J'vais te les faire bouffer tes foutus cailloux!


Et sans attendre une minute de plus il sauta dans le buisson, il foutu une droite dans quelque chose, un coup de pied, et d'autre coup lui répondirent.
Il se battait à l'aveugle, donnant des coups de pieds et de poings. Mais la personne sous lui se défendait assez bien, même à l'aveugle. Link fut propulsé du buisson, il retomba sur les fesses, regardant tout étonné l'endroit qu'il venait de quitter. Il se releva, et dans sa colère sortit sa dague, d'un mouvement vif et précis, il s'y était entrainé de multitude de fois, pour être au point quand elle lui servira.

-Allé fils de chèvre sort de ta cachette que je te face regretté le premier cailloux que t'ai jeté.


Maintenant il attendait que celui qui était caché veuille bien sortir,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Môrhïn
Bohémienne
avatar

Nombre de messages : 336
Localisation : Dans un coin de ces terres....
Rôle : Danseuse, arnaqueuse et voleuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 25 années
- -:

Mar 28 Oct 2008 - 11:55



Annaëlle regarda Link, absolument abasourdie, et démunie. Lorsqu’elle remarqua la dague du garçon, elle ne put que criait d’effroi. Il était fou. Complètement malade dans sa tête. Un frisson lui parcourut l’échine.

-Ca va pas Link !!!! T’es complètement fou ou débile !!! Tu veux aller en prison ou quoi ? En plus c’est juste des cailloux. Tu vas pas en mourir !!

Elle se plaça entre le buisson et Link.

-Arrêtes tes bêtises et range ça. Pfffffff…. Plus c’est grand, plus c’est bête !

Elle lui tourna ostensiblement le dos et s’introduisit doucement dans l’amas enchevêtré de feuillages et de branches. Caché dans son abri précaire, elle vit enfin le petit plaisantin. Barbouillé, ses joues tenant plus du gris sale que du rose, dépenaillé, les vêtements en loques et les cheveux en bataille, il ne semblait pas bien plus vieux qu’elle. Elle jeta un regard en arrière pour voir la tête de Marach se pointer.

- Bonjour… Tu t’appelles comment ? Moi c’est Annaelle. Désolé pour Link, il est bête des fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mar 28 Oct 2008 - 22:21


Personne n'avait pas eut le temps d'esquisser le moindre geste qu'Annaëlle, aussi rapide que son chat avait rejoins Link et l'apostrophait d'un air furieux.
Marach regarda son frère Bahrin en riant :

- Pfffffiou, elle a du caractère la p'tite !! Y'a pas à dire ... z'te conseil de pas trop l'embêter !!

Il traversa la route pour la rejoindre. Elle semblait contrôler la situation. Il l'entendit s'adresser au jeteur de cailloux ...

- Bonjour… Tu t’appelles comment ? Moi c’est Annaelle. Désolé pour Link, il est bête des fois.

Mais au moment où elle terminait sa phrase, un jeune garçon jaillit du buisson, se mit à courir vers le bois tout proche, enjamba une clôture avant de disparaitre ...

- Ze m'appelle ''rapide comme l'éclair''

Marach avait répondu à la place du fuyard ...

- Ben quoi ... C'est vrai ... T'as vu la vitesse qu'il à couru quand il a vu la dague de Link ???

Il sourit puis enchaina :

- Bon ben, s'est sauvé ... L'est parti zeter ses cailloux ailleurs cuilà ... Faudrait se remettre en route parce que le temps passe ...

- C'est vrai ... t'as raison Annaëlle, une dague ! link devrait pas la garder, ça va nous attirer des ennu' ...

Kalista venait d'arriver et le garçonnet sembla soudain embarrassé, hésitant à terminer sa phrase ...

- C'est heu .... Danzereux ces trucs là ... Y'a pas idée de heu ... s'ballader avec un truc pareil ! Heu .......


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3565
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Mer 29 Oct 2008 - 21:45


Kalista, ayant suivi l'épisode des cailloux puis de la lutte entre l'inconnu et l'adolescent un peu rustre arriva à leur hauteur presqu'en courant, même si, vu qu'ils n'étaient séparés que des quelques mètres, cela n'avait aucune importance.
Cependant, rien qu'à l'expression de son visage, on pouvait clairement deviner ce qu'elle pensait des derniers événements. Elle se rappelait très bien, et apparement Marach aussi vu son bafouillement gêné, des ennuis qu'avait cousée une simple dague lors de leur première rencontre.

"Link ! Arrête, ne refait plus jamais ça je t'en prie, c'était-elle exclamée. Sinon tu risques de te retrouver emmené par les gardes devant mon papa, et si tu le conaissais, tu saurais que ce n'est pas une bonne chose..."

Néanmoins, il semblait qu'elle gardait le sourire, car elle pouffa lorsque son regard amusé croisa celui de Marach, plus gêné.

"Et puis c'est vrai, reprit-elle, ce n'est pas une bonne idée de se balader avec une arme... Tu devrais la laisser ici, cachée dans les buissons..."

Et puis, elle poursuivit à l'adresse de tous les autres enfants rassemblés là, sans vraiment s'occuper de la réponse de Link.

"Bon, c'est pas tout ça, mais il nous reste un cimetière à explorer. Et puis il est tout près, alors plus de temps à perdre, ça devient vraiment intéressant..."

En effet, les portes de Rath Dînen se profilaient une dizaine de mètres plus en haut que leur position actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 29 Oct 2008 - 23:29


Cette petite promenade dans le soir tombant était après tout fort agréable. L'air frais qui dévalait les pentes des Montagnes Blanches éclaboussait le visage de Mikhaïl qui, nonchalant, avançait à son rythme à la suite de ses nouveaux amis --enfin amis... à vrai dire il ne se souvenait du nom d'aucun-- qui le devançaient déjà d'une dizaine de mètres. Au fur et à mesure de leur ascension, l'écart se creusait, et parfois le petit groupe disparaissait du champ de vision du jeune bambin au coin d'un rue. Bien sûr, il voyait les signes qu'on lui adressait pour lui intimer de se dépêcher. Mais Monsieur n'en avait cure. Il ne voyait aucune raison de se dépêcher. Les morts n'allaient tout de même pas s'envoler. D'une part parce qu'ils étaient justement morts, et d'autre part parce qu'ils étaient emprisonnés sous de lourdes dalles de pierre. Alors celui dont les "doigts de la mort" gardaient ce fameux livre pourrait bien patienter un peu. Il ne devait plus être à quelques minutes près.

Devant, il y eut de l'agitation. "Il pleut des cailloux!" entendit crier le treinard, qui de prime surpris, constata en effet que des projectiles jaillissaient d'un taillis non loin. L'un des apprentis enquêteurs brandit une dague et mit en fuite le perturbateur, sous les réprimandes de la fille au chat ("Pépite" se rappela Mikhaïl) et de la grande.

Le petit Rhûnien était un peu étonné de leur réaction. Bien sûr, un dague pouvait être très dangereuse. Le garçonnet ne se souvenait que trop de l'épisode où sa mère, l'ayant surpris en train d'examiner le plus long couteau de cuisine de sa collection, lui avait pris des mains l'objet avec des cris de colère (et de peur, pensait l'enfant, bien qu'elle ne l'ai pas montré). Elle l'avait grondé et il avait appris qu'il aurait pu se faire très mal. A cause du ton de sa voie, Makhaïl l'avait cru, sans en comprendre vraiment la raison. Il y avait bien une partie en bois qui ne coupait pas et qui servait à tenir la lame sans se couper, alors où était le danger pour celui qui le tenait? Il s'apprêtait à le lui demander, mais à ce moment son père était arrivé et lui aussi s'était mis à crier, ce qui avait ôté toute envie à leur progéniture de poser sa question.

Donc un couteau pouvait apparemment être dangereux pour celui qui le portait et causer des ennuis d'après la grande. Mais les cailloux n'étaient-ils pas encore plus dangereux? Heureusement, l'inconnu ne savait pas très bien visé et n'avait pas beaucoup de force, mais avec un peu de chance ou de malchance, une des pierre aurait pu toucher un oeil et une tête avec assez de force pour faire du mal. C'est ce qu'avait empêché l'enfant à la dague en intervenant. Alors était-il à blâmer? Après tout, peut-être que celui qui s'était caché ne pensait pas vraiment à mal, et alors il ne méritait pas d'être menacé de la sorte.

Plongé dans ses pensées, Mikhaïl n'avait pas remarqué qu'il avait rejoint le petit groupe, et même dépassé. Il était à l'entrée du cimeterre. Le crissement qu'il affectionnait tant du gravier sous ses pieds l'avait ramené à la réalité. Il regarda autour de lui. Le lieu était conforme à ses souvenirs : de longues rangées de pierres parfois gravées, parfois décorées, parfois nues, devant lesquelles avaient été déposés des fleurs resplendissantes, ou autrefois resplendissantes et maintenant fanées, ou autrefois fanées et maintenant disparues.

Bon. Et maintenant? Que se passait-il?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 31 Oct 2008 - 9:17


Les deux grands battants de fer s'élevaient hauts vers le ciel dominant le groupe d'enfants de toute leur hauteur. Cela faisait bien cinq bonnes minutes qu'ils avait rejoins Mikhaïl et stationnaient depuis devant la porte du cimetière. Certain semblaient, maintenant qu'ils y étaient, avoir du mal à se décider à pénétrer dans le lieu reservé au défunts. A quelques pas d'eux, les pierres tombales trônaient au milieu des herbes folles et se dressaient de façon anarchique, jusqu'à perte de vue.
Des nuages sombres s'agglutinaient lentement dans le ciel, occultant les pâles rayons de soleil encore présent de cette fin d'après midi. Un vent frais s'était subitement levé. Marach frissona ...

- Brrrrrrrh, pas très rassurant par ici ... Z'entendez comment le vent y siffle entre les hautes pierres ? Heu ... z'êtes sur que vous voulez entrer là dedans ??

Il regardait ses pieds en disant cela tentant de cacher aux autres l'appréhension qui s'emparait de lui ... Il jeta un coup d'oeil rapide à ses camarades dans l'espoir d'une réponse négative mais, après s'être avalé le long chemin jusque là, les autres ne semblaient pas disposés à repartir sans tenter de trouver la tombe au nacre ...

- Bon ben ... Comme vous voulez ... Heu ... Faut plus traîner alors ... N'y vas ?

Il s'approcha de la porte et poussa fortement l'un des battants qui s'ouvrit, accompagné d'un grincement des plus sinistre ...

//Suite ici//


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» La route vers la mer [Libre]
» Maison de Nara
» En route vers Sushi Island ! (PV Xam)
» Repons Peyizan en route vers le 14 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Le Haut de la Cité-
Sauter vers: