Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
Aldarion

Nombre de messages : 1745
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyLun 27 Oct 2008 - 15:23
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Img-221925h5q32

Je sortis à hors de la tente... Une soudaine agitation avait prit le camp... On criait, on s'affolait... Les uns sortaient leurs armes, les autres mettaient leurs armures...
Saemon apparut devant moi, le visage en sueur d'avoir courut.

" Des spectres... Et ceux aux avant postes disent que le reste de l'armée ennemie suit..."

Je me tournai alors vers Rustor qui fixait l'horizon. Il me fit un signe de tête... Oui, Saemon avait raison. Il cria alors d'une voix forte.

" Laurelin ! Vous m'avez parlé d'une colline que vous aviez prise ... Amenez un maximum de soldats là bas ! Tenez coute que coute ! Seigneur Ghomenar ! Amenez les restes de vos compagnies avec lui !"

Déjà le roi de Rhun courait vers ses hommes... Je criai à Saemon de retourner au combat, de former une ligne de bataille la plus compacte possible... Il devait aussi trouver Vilyan... Moi je devais me préparez. Je m'engouffrai dans la tente suivit de Sombre-Chêne, Rustor et de l'intendant... A ma grande surprise, je crus discerner mon oncle qui partait se préparer.

***


Saemon courait tout en faisant attention à ne pas glisser sur le sol glissant.

" Aux armes ! Aux armes !"

Partout les hommes sortaient de leurs tentes de fortunes... Ils étaient fatigués mais vaillant.
Soudain, l'homme de confiance du roi se retourna.Il avait senti une précense glacante dans son dos...
Un spectre, blanc et sinistre qui le menacait d'une longue lame translucide.
Saemon sortit son Eket... Il était prêt à combattre et à renvoyer ce démon dans le collier.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyLun 27 Oct 2008 - 16:45
Toner avait failli buter sur un coffre en sortant... Personne n'avait réagis à sa proposition de réparer une arme. Ce qui voulait dire qu'il n'y avait aucun souci la dessus...

En sortant, il se permis de glisser un mot au Roi Aldarion, une chose qu'il avais gardé jusque la secrète:

"Monseigneur, mes faibles troupes iront là-bas. Mais sachez que si vous avez avec vous le meilleur tireur d'élite de la Terre du Milieu, je peux vous créer la flèche parfaite, qui peut passer nombre d'armure. Un mélange de mithril et de nombreux autres métaux. J'ai de quoi en faire une seule flèche... Mais cela nécessitera le retrait des nains du combat pendant une bonne heure. Faites moi prévenir si cela vous tente. Et bonne chance votre altesse..."

Rapidement le Maître Hacheur se dirigea vers la zone de combat. Les Khazads le rejoignait petit à petit, jusqu'à ce que la vingtaine de nains restant soit à ses cotés. Arrivèrent aussi Minos et ses amis, les anciens membre de la compagnie de construction de Toner.

"Où est Klang?

-Nous ne le savons mon seigneur. Il fut impossible de lui remettre la main dessus,
répondit un nain.

-Nous nous occuperons de lui plus tard."


Les elfes étaient beaucoup plus nombreux que les nains près de la colline. Mais les être à la longue barbe auraient une place de choix: on leur avait parlé de grotte, si ce n'est mine...

Les nains se placèrent pendant que Toner cherchait l'officier elfique commandant le groupe, l'elfe Laurelin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 25
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyLun 27 Oct 2008 - 17:03
Erco ne venait d’enfourcher Vent et allait partir se coucher, lorsqu’il entendit des cris d’affolement. Il pensa tout de suite à une attaque ennemie, mais jamais il n’aurait imaginé devoir se battre contre des spectres. Il se pinça pour être sur de ne pas être abusé par une illusion. Mais il se rendit vite compte qu’il ne rêvait pas. Il regarda à sa gauche et vit l’épée d’Alorn. Il murmura ;

-J’espère que tu seras efficace face à ces spectres.

Puis, il se retourna vers Gebir et lui cria :

-Je pense qu’il serait bon que tes chevaliers et moi-même chargions ? Si nous attentons encore longtemps, notre charge n’aura aucun effet par notre manque de vitesse.


Le chevalier errant se rappelait de ce que lui avait enseigné Gebir, il y a quelque temps : Une charge de chevalerie, une fois lancée à pleine vitesse, est quasiment impossible à arrêter sans lanciers ou archers en grand nombre.
Il faut aussi dire qu’Erco en avait vraiment marre de cette bataille et il veut en finir. Il sentait une nouvelle haine naître en lui. Ces porcs d’orcs attaquaient durant une trêve. Ce qui était complètement contraire aux lois de la guerre. Enfin, il fallait s’attendre à un coup du genre venant d’être aussi perfide.
Il était pressé d’entendre la réponse de Gebir car le chevalier errant voulait aller encore chercher Curon, sou bouclier et prier une dernière fois Eru.
Dans sa tête, il cherchait le poids faible des spectres. Il faut dire qu’Erco n’en avait jamais combattu. Il demanda alors à Gebir :

-Les spectres, ça succombe aux coups d’épées ? Ou faut avoir une lame magique ?


Il espérait que ces saletés blanchâtres étaient tuable avec une simple épée et non une épée de grand renom s’illuminant de flamme ou devenant bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyLun 27 Oct 2008 - 19:14
De longs débats comme Sombre-chêne n'aimait pas, surtout lorsqu'ils n'amenaient à rien. Ce qui était le cas aujourd'hui. Tous pensaient avoir le temps, si bien que le problème de la colline fut rapidement balayé par celui du dragon, sans qu'aucune décision ne soit prise. l'ambassadeur, qui n'avait pas pris réellement part aux discussions, avait néanmoins pu apprécier la joute orale à laquelle se prêtait le roi de Rhûn et le prince de Gar Thulion.

Et puis des cris, des apostrophes. De l'agitation. Du doute. Le flux d'adrénaline. Le combat reprenait. L'elfe sortit, et vit ce que Saemon avait lui aussi vu. Un frisson le parcourut. Au coeur de la Forêt Noire, il n'avait pas eu à les affronter, mais leur présence avait suffi à le refroidir. Les spectres. Tous n'avaient pas été mis hors d'état de nuire par les quelques groupes partis à leur chasse. Il faudrait plus que des flèches, des épées ou des boucliers pour les arrêter, et bien plus encore pour les repousser. D'autres pénibles surprises les attendaient-ils encore?

Tandis que Sombre-chêne s'apprêtait à retrouver Laurelin pour lui donner ses indications, l'ambassadeur entendit le prince Erumelgos lui ordonner de rejoindre la colline. Un sentiment qu'il ne connaissait que rarement s'insinua alors en lui. L'indignation. A quoi pensait Rustor? Le coteau était loin, l'armée ne pourrait être d'aucun secours à ceux qui s'y trouvaient, et ceux-ci, trop occupés à défendre leur vie, ne sauraient être d'aucun secours à l'armée. Si les spectres se mettaient en tête d'éliminer ces fous, leur survie ne tiendrait plus qu'à un fil. Inutile de parler d'un éventuelle intervention du dragon. Mais il semblait plus logique qu'il s'intéresse au gros de l'armée. L'Armée Unifiée... Que lui valait son nom si ses troupes étaient divisées?

L'ambassadeur poussa un long soupir d'exaspération. L'heure n'était pourtant pas à la dispute. Mais Sombre-chêne ne pouvait accepter de sacrifier les elfes pour une cause qui lui semblait folle. Avant de rejoindre les autres dirigeants dans la tente, il rattrapa le Seigneur d'Elostirion.

Je ne soutiens pas le ordres du Prince. Ou du moins je ne les comprends pas. Mais il donne les ordres. Je ne peux donc que vous souhaiter bonne chance. Puissiez-vous, vous, vos hommes et les elfes restés là-bas revenir.


Sans attendre de réponse, il se retourna vers la tente ou venaient de pénétrer son prince et les seigneurs humains. Exprimer les sentiments n'étaient pas ce qu'il préférait.

//Message édité//


Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Signat11


Dernière édition par Sombre-chêne le Lun 27 Oct 2008 - 23:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilyan
Citoyen
Vilyan

Nombre de messages : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 35 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyLun 27 Oct 2008 - 21:00
Je patientais dehors, au milieu de mes hommes. Ils étaient harassés et des groupes de soldats s'étaient rassemblés et dormaient serrés les uns contre le autres luttant contre le froid intense qui régnait dans la région.
J'étais assis, le dos contre une grosse pierre et mes yeux se fermaient. Mes membres étaient un peu engourdis et je me laissait à mon tour prendre par la torpeur du sommeil ...

Des cris, de l'agitation tout autour de moi ... Comme un seul hommes, nous nous étions tous levés !
J'empoignais mon épée et tentais de rassembler la division de Bree ou tout au moins ce qu'il en restait ...

- SPECTRES!! SPECTRES !!

Des hommes couraient en tout sens en criant le même mot ... La panique gagnait ... Il me fallut quelques secondes pour comprendre l'ampleur de la situation car soudain, je les vis au loin ... Formes diffuses aux haillons phosphorescents .... Non elles étaient plus réelles que cela mais la faible lumière des feux de camps semblaient se perdre en elles, elles semblaient absorber la lumière ... Des spectres étaient là !! ...
Je criais autour de moi :

- Des torches !!!! Munissez vous de torches !!!!! Prenez tout ce que vous trouvez .... Chargez les feux au maximum et restez le plus près possible des brasiers ... Attendez les ordres ! Bon sang attendez les ordres !!!! Restez ensemble près des feux !!!

La vague de panique avait atteint la tente où se trouvaient les personnalités de l'armée unifiée et je vis le Roi d'Arnor sortir ...

Je ne cessais de me répéter :

* Un dragon ... Des spectres ... Mon dieu ! Comment lutter contre ces horreurs !!! *

Les coeurs autour de moi vacillaient ... Le coup de grâce .... La mort en personne s'était alliée à l'armée sombre ...

Attrapant à mon tour un brandon enflammé dans un feux tout proche, je me dirigeais vers le Roi Aldarion. Bousculé par des hommes qui courraient en tout sens, j'eus toute les peines du monde à le rejoindre ... Mais enfin il ne fût plus qu'à quelques pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyLun 27 Oct 2008 - 23:47
La réunion se prolongeait sans que rien de véritablement satisfaisant ne soit proposé pour améliorer les chance d'abattre le dragon, ou même de simplement prendre l'avantage sur l'armée ennemie. Les visages se faisaient de plus en plus sombre ...
Laurelin était intervenu quelque temps plus tôt pour annoncer une des seules bonnes nouvelles de la nuit :
L'armée sombre avait abandonnée la colline qui se trouvait à l'avant grâce au courage des troupes elfiques ... La coalition pouvait de ce fait compter sur ce point élevé et stratégique et s'en servir pour assurer sa progression ...

Le conseil tourna court lorsqu'un vent de panique déferla à l'extérieure. Laurelin fût un des premiers à sortir rattraper par Rustor qui lui demanda de tenir la colline coute que coute ... Il s'inclina devant le Prince des elfes ...
Il se précipita vers les garnisons elfiques qui stationnaient non loin de là. Il rassembla ce qu'il lui était possible d'emmener avec lui pour le retour vers la colline ...
Une troupe disparate se constitua rapidement. Elle était composée de combattants de chacune des Maisons. Leurs Elnaiths respectifs avaient accepté de laisser quelques phalanges d'elfes à disposition et des elfes de la mer ... Mais il y avait aussi des humains, des mercenaires pour la pluparts ...
En revenant, Le Seigneur d'Elostirion tomba sur l'Ambassadeur Sombre-Chêne devant lequel il s'inclina :

- Je ne peux aller contre le Prince ... Nulle doute qu'il a une idée derrière la tête ... L'avenir n'est garantie pour aucun de nous ... La mort est partout ! Ici, là bas ... Sur la colline ! Aucun lieux n'est plus sûr ... Entre les spectres et le dragon naviguent les troupes sombres ... Je vous remercie pour vos encouragements ... Que les Valars vous protège Sombre-Chêne ... Nous tiendrons la colline autant que nous le pourrons en espérant vous permettre de progresser ...

Les compagnies enfin formées, c'est au pas de course qu'elles se mirent en route pour rejoindre le pied de la colline ... Mais des formes éthérées avaient envahies tout les alentours.

A l'avant des troupes compactes, des elfes et des hommes brandissaient torches, de flambeaux et tisons ardents, espérant ainsi empêcher les spectres de s'approcher d'eux ...

Il fallait passer à tout prix ...

Laurelin voyait les nains qui s'étaient rassemblés non loin ...

Plusieurs spectres firent mine de s'approcher mais se détournèrent soudain, attirés par autre chose. C'était le moment ...

Les compagnies éclectiques, s'ébranlèrent en direction des nains ...

Arrivés à leur hauteur, d'un geste, Laurelin leur fit signe de suivre ... Il fallait faire vite et prendre position ... il chercha du regard le responsable des Khazads ...

Après une quinzaine de minutes d'une course effrénée, les premiers elfes entamaient la montée jusqu'au sommet tandis que d'autres prenaient position sur les flancs ...


Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 9:39
Enfin, cet Elnaiths elfe, il l'avait trouvé. Ce seigneur d'Elostirion. Les deux responsables de la colline s'observèrent durant un petit temps, se jugeant du regard.

L'elfe imposait du respect au nain. Ce qui était rare. Seul ses quelques amis elfe qui parcourraient les routes avec lui lui inspiraient de tels sentiments.

Que pouvait donc penser l'elfe du nain? Cela n'avait aucune importance. Ils devaient se battre, un point c'est tout. Il serait temps de faire connaissance plus tard.

"Alors seigneur... Seigneur?

-Laurelin, Maître Ghomenar.

-Que faisons nous? Les grottes dont vous nous parliez débouchent-elles sur des mines? Si oui, un piège simpose: un travail de sape, qui fera s'écrouler le terrain sous les pieds de l'adversaire. Mais je vous laisse décider, vous connaissez mieux l'endroit que moi..."

Puis le nain rajouta à voix basse, afin de ne pas effrayer les troupes à cotés:

"Comment comptez vous vous y prendre pour tuer les spectres? Une épée dans le corps? Je ne sais pas si cela marchera... Qu'en pensez vous?"

Durant se temps les khazads s'étaient rangés dans la ligne de front, presque au centre. Ils comptaient bien montrer aux elfes le talent guerrier des nains. Sur leur droite se trouvait un petit groupe de mercenaire. Autant dire que, vu le début de la bataille ou une partie des mercenaires avaient fuit, abandonnant les nains, ces derniers avaient quelques griefs contre ces guerriers de l'or...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
Aldarion

Nombre de messages : 1745
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 10:04
Une fois à l'intérieur de la tente, loin des soldats, je m'approchai de Rustor... J'avais bien l'intention de savoir ce qu'il avait derrière la tête..

- Pourquoi avoir séparé l'armée ? Pourquoi faire tenir cette colline qui est loin de tout ?

C'était plus de l'interrogation qui percait dans ma voix que de la colère ou du reproche, je supposais que le Prince savait ce qu'il faisait.

- Parce que cette colline est le seul poste de tir que nous pouvons encore tenir... Parce que nous ne pouvons pas nous permettre de reculer. Nous devons avancer. Les spectres ne sont pas un problème, nous les avons déjà combattus. Nous devons profiter de l'absence du dragon pour avancer et prendre l'ascendant.

J'acquiésai silencieusement... Je vis alors Vilyan qui s'approchait de moi.

- Je dois me préparer... Faites courir les hommes vers l'ennemi, au pas de course, nous devons stabiliser la ligne de front au niveau de la colline. Nous n'avons pas de chevaux, mais nous avons de plus longues jambes.

Je lui fit un clin d'oeil, et sans attendre de réponse, je m'engouffrai dans un petit compartiment ou je trouvai mon armure et mon épée.

***


Saemon entendit qu'on encourageait les hommes à avancer au pas de course... Une charge a pied était toujours quelque chose d'impresionant à défaut d'être fort efficace.
Lui, il avait un petit spectre à combattre... Et cela le génait beaucoup..Non seulement son adversaire ne semblait pas sujet à la fatigue, mais en plus, il ne reculait pas, ne craignant pas les coups de Saemon.
Néanmoins, le Dunedain ne cessait de faire des moulinets et des parades.. et cela fini par marcher... A la fin d'une série de coups, il toucha légèrement le spectre. Mais l'Eket d'Isildur n'est pas une épée comme les autres... Aussi taillada t'elle la chair spectrale du nain.
Un peu refroidi , celui ci s'envola vers d'autres adversaires moins dangereux..
Libéré, Saemon scruta les alentours et fini par trouver un groupe de mercenaire... Et il chargea à leurs cotés à travers la plaine...


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphisto
Administrateur Principal
Administrateur Principal
Méphisto

Nombre de messages : 3189
Localisation : Minas Tirith, la Cité Blanche
Rôle : Souverain de Minas Tirith et de Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de noble lignée. Descendant d'Elessar.
- -: Age où force et sagesse se côtoient
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 10:24
Soudain, alors qu'Aldarion était en train de revêtir son armure, la porte de sa tente s'ouvrit, laissant apparaitre un grand homme aux cheveux blonds et à l'armure d'un gris-blanc particulièrement beau.
Méphisto n'avait pas été aussi mis en avant que les autres Héros de l'Armée Réunifiée, mais il était présent depuis le début avec ses Capitaines de Gondor, et tout le monde craignait son courroux et son jeu d'épée qui n'avait rien à envier à personne.

Le Roi du Gondor sourit à son neveu et, dégainant brutalement Andùril, s'écria :

" Il est temps, je le pense, de dégainer l'épée ensemble. Notre Courroux les mettra en débandade complète .. Et si tu manies l'épée aussi bien qu'Irimon, ton père, tu seras grand sur le champ de bataille. Mais sois prudent, Aldarion, je préfère garder un oeil sur toi, en mémoire de mon frère .."

Il eut le visage triste un moment, se remémorant un ancien souvenir de sa jeunesse mais fut sorti de ses pensées par un de ces capitaines. Aorès quelques mots échangés, il se retourna vers Aldarion :

" On se revera dans la bataille. Qu'Eru te garde ! Yaaah !"

Et il sortit vivement pour rejoindre sa compagnie qui partait au combat.


"Tout ce qu'il nous reste à penser, c'est décider que faire du temps qui nous est donné .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gebir
Seigneur de Pinnath Gelin - Earkano, Maître des Mers et des Semi-Eunuques
Gebir

Nombre de messages : 297

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 12:15
L'attente devant la tente des généraux avait rendu les jambes du chevalier dures et engourdis. Erco avait à peine commencer à talonner son cheval que des cris de terreur furent répandues au niveau des avants postes de l'armée.

Les seuls mots qui furent répandus étaient: "Les spectres".

Gebir ne comprit pas tout de suite mais la seule chose sure était que l'Armée Unifié était attaqué. Erco eut le même reflexe que le seigneur des collines vertes.

"On se retrouve au campement."

Gebir fonça à travers les tentes en sonnant du cor. De sa seconde main, il avait tiré son épée et sauté au dessus des piquets de tentes et des feux de camps.
Les campements étaient en effervescence. Les soldats étaient bouleversées par cette attaque nocturne. Les lois de la trêve avaient été brisés et bafoués.

"Aux armes! Tous à la bataille, repoussez l'ennemi, il ne doit pas entrer dans le camp!"

Il sautait, trébuchait et arriva enfin de vant le campement du Cygne où tout les cavaliers étaient montés et prêt à l'attaque: Bouclier et lance à la main. Meneldir attendait en première ligne avec Alilan à côté de mon fier destrier sélé et carapaçonné.
Ayant ramassé arc, carquois, bouclier et lance, il sauta sur sa selle et prit la tête du petit groupe de cavaliers.

"On fait le tour ! Ne craignez pas aucune ombre, ils sont déjà mort une fois, ils mourront une fois de plus."


Gebir prit par le côté du camp pour échapper à tout les fantassins qui se pressait aux premières lignes. le groupe s'était mis sur deux collones pour pouvoir progresser plus vite. Bientôt, ils débouchèrent sur un terrain dégagé et prirent enfin droit vers l'avant du campement comme de nombreux autres cavaliers.

"On s'écarte un peu !"
cria-t-il, la lance vers la direction choisi.

Il devait donné du temps à l'infanterie pour repousser l'ennemi. Particulièrement les spectres même si il ne savait pas comment.

Soudain, ils foncèrent droit sur la mêlée de spectres qui s'approchait du camp.

La cavalerie était à pleine vitesse, le coin en formation pour séparer les deux armées. Les chevaliers du cygne avait été rejoins par quelques autres. Les spectres regardèrent étrangement les chevaliers. Ils étaient fous de combattre ainsi. La visière de Gebir claqua sur le bas et avec la lumière des torches vinrent reprendre l'éclat de l'argent des armoiries et des armures du cygne. Les spectres avaient peur de cette lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berund, fils de Berunda
Citoyen
Berund, fils de Berunda

Nombre de messages : 320
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de noble lignée, descendant de Turin Turambar
- -: 83 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 13:26
"Astre d'argent, toi, te rappelles tu de l'histoire de Hantan, le chevalier? Ce vaillant soldat du Prince Imrahil a-t-il toujours une place dans tes souvenirs?

Chevalier parmi les autres il ne se distingua pas pour ses hauts faits d'armes, pour sa noblesse ou une mauvaise action. Hantan était un chevalier du Prince Imrahil de Dol Amroth. Il l'avait accompagné à Minas Tirith pour défendre la cité blanche. Alors que la retraite des troupes se faisaient dans le Pelenor, Denethor avait envoyé la cavalerie de Gondor à l'assaut pour couvrir la retraite. Il y était, présent parmi les autres. La charge fut dévastatrice, les forces du noir Sauron culbutés vers l'Anduin... Mais le son de la cloche de la cité rappela la cavalerie glorieuse. Et c'est au son de cette cloche que tomba Hantan, chevalier du Cygne. Parmi les autres ils avaient chargé..."


**********


On lui avait souvent conté cette histoire. Et il n'en avait toujours pas compris l'intérêt. C'était un chevalier banal, comme un autre. Il n'était pas un exemple...

Toujours est-il que lui, chevalier de Dol Amroth, chevalier du Cygne, chevalier du feu Prince Berund, il y pensait en ce moment même ou, se dirigeant vers les spectres à toute allure, il ne faisait qu'un avec les autre cavaliers...

La lance brandis en avant, les pieds dans les étriers, il chargeait comme à l'entrainement. Ces spectres qui avaient bafoué la tradition la plus élémentaire allaient bientôt recevoir la grande cavalerie du Gondor au milieu de leurs rangs...

**********


"Lune, qui là haut s'allume sur les toits de ce monde, te souviens-tu encore de cette charge ou les vivants attaquèrent les morts sans faiblirent, ou comme un seul homme les nobles du royaume du Sud chargeaient les dernières visions d'hommes du Nord, ayant eut le malheur de mourir là où il ne fallait pas...

Rappel toi, astre lunaire, la détermination de ces hommes qui allaient vers leurs destin, qui celui-ci soit bon ou mauvais...

Mais rappel toi aussi que même si les cœurs des hommes peuvent ignorer la peur, ceux des chevaux ne le peuvent tout le temps... Redis moi encore le nom de ces illustres cavaliers qui réussirent à maitriser leurs monture, et pleure encore une fois les pauvres jeunes gens dont les montures traitresse les ont privé du bonheur de revoir leur demeure couvert de gloire et de laurier..."


**********


Et sa monture s'emballa... Le froid de la terreur, il le senti à travers le la selle de son cheval... D'un soubresaut, il se retrouva à terre, seul et isolé... Les autres avaient-il continué? Reculé? Il ne saurait le dire... La lune s'était voilé, un nuage étant passé devant...

Puis ce fut le froid... Il se releva. Il était chevalier. Il ne serait trouvé le visage contre terre tant qu'il serait vivant...

Seul dans une brume non naturelle, il vit les spectre arriver... Eux plusieurs, lui seul...

**********


Lune, qui là haut s'embrume, avant que le jour ne vienne, pourquoi as-tu disparu au moment ou ils avaient besoin de toi, de ta lumière, de ton espoir.

Oui Lune, toi l'astre que nous regardons la nuit, pourquoi les as-tu abandonner... T'es-tu voilé la face, ne voulant les voir tomber?


**********


Et tout s'éclaira pour lui. L'histoire d'Hantan le chevalier du cygne, qui n'était qu'un chevalier parmi d'autre... Toute ce que l'on pouvait dire sur un chevalier se trouvait là: Un chevalier n'est qu'un homme parmi les autres. C'est le fait qu'ils s'entraident, qu'ils vivent et périssent en étant uni les uns au autres qui en fait des êtres exceptionnels, des frères d'armes...

**********


"Oui, Lune toi qui là haut s'allume pour éclairer ma plume, tu nous as déjà raconté comment il tomba, comment ton regard transperça les nuages au moment ou l'arme d'éther transperça le cœur vaillant du chevalier...

Mais oui, Lune, toi qui veille sur ce monde étrange, tu a aussi vu ces autres chevaliers qui dans ta lueur ton chargé l'ennemi... Si pour certain le trajet s'arrêta, d'autre continuèrent, et l'espoir perdura...

Il l'aurait du, mais il n'est tombé parmi les autres..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilyan
Citoyen
Vilyan

Nombre de messages : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 35 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 15:46
Le Roi Aldarion était à nouveau entrer sous la tente. Les ordres étaient tombés ...

Je jaugeais la distance qui nous séparait de la colline puis je regardais autour de moi ...

* Bon sang quel foutoir !!! * Me dis-je

Je courrais en tout sens, donnant de la voix pour organiser les rangs du mieux qu'il était possible au milieu de la panique engendrée par l'arrivée des êtres morts ... Il fallait faire vite !!
Sous les cris des chefs de sections qui s'époumonaient à relayer mes ordres, les troupes finirent par se rassembler tant bien que mal puis les lignes se firent plus dense et plus compactes. Nous étions prêt ...

Je regardais les visages des soldats du premier rang éclairés par les faibles lumières des torches. Leurs visages étaient graves mais déterminés. La panique avait laissé place à une farouche détermination, à une totale concentration, un silence surnaturel régnait ... Ils étaient les soldats d'Arnor ... Ils étaient entrainés depuis des années pour ce moment précis ...

L'objectif était connu de tous ... Tenir le front au niveau de la colline !

J'aimais ce moment, cette dernière respiration avant l'assaut, ce calme avant la tempête, cette seconde d'éternité ...

J'avais l'impression de voir une vague géante, une vague qui allait s'abattre sur l'armée sombre ... J'avais confiance en eux ... Je pris une profonde inspiration avant de rompre le silence en criant :

- Soldats !!! Le moment est venu !!! La nuit pour la bataille !!! L'aube pour la victoire !!!

- Pour l'Arnor, pour le Roi !!!!! ..... CHARGEEEEEEZ !!!!!!

Les rangs s'ébranlèrent les uns derrière les autres ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
Silivrien

Nombre de messages : 548
Age : 57
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 19:34
La nuit n'en finissait plus. Le regard dans le vague, Silivrien pensait à Laurelin, qu'elle imaginait en pleine discussion à la conférence...Et pendant ce temps, la situation était calme...étrangement calme...trop sans doute...Soudain, des cris retentirent, en provenance de l'armée des Peuples Libres. Des spectres venaient de faire leur apparition aux alentours, ce qui avait mis fin brutalement aux interminables débats. Du haut de la colline, l'Elnaith de l'Arbre put apprécier l'ensemble de la situation. Les troupes se regroupaient en catastrophe, et apparemment, l'ensemble de l'armée des Elfes venait la rejoindre, suivi d'un fort contingent de Nains. Elle donna rapidement quelques ordres, tout en dégainant Elenwë et le poignard du cygne...

-Je ne sais pas ce qui se passe, mais nous allons avoir de la compagnie. Sécurisez la colline, et facilitez l'accès aux nôtres et aux Nains ! Ne perdez pas de vue le versant ennemi !...encore qu'il soit maintenant un peu partout...Laurelin... par ici !!

Elle fit de grands gestes de la main pour attirer l'attention de son bien-aimé, aussi impatiente de le retrouver que d'apprendre ce qui se passait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 25
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 20:47
Erco acquiessa et talonna Vent qui partit en gros gallot vers le lieu ou reposait le corps d’Alorn. Le chevalier dû faire une grande courbe pour ne pas gêner et être gêner par les soldats à pieds courant arme au poing et bouclier tenu fermement. Tout ces soldats allaient vers un seul lieu : l’avant de campement ou les spectres arrivaient déjà. Le temps était comté et seule la rapidité des hommes, elfes et nains pourra les sauver.
Le chevalier Skaline enfin vers l’arbre ou l’attendait Arka et Flèche. Il sauta de son cheval qui se stoppa quelques mètres plus loin. Déjà Erco ramassait son bouclier et sa lance de cavalerie. Puis, il enfilait son casque. Vêtit comme ça, il ressemblait déjà plus à un vrai chevalier. Il murmura à l’adresse d’Alorn :

-Ton épée va enfin être levée...Et elle ne tombera que pour tuer.

Puis, il dit d’une voix forte à ses deux compagnons deux règnes animal qui le regardaient l’aire de lui demander ce qui ce passait:

-Arka suit moi…Flèche vole et abat-toi avec fierté.

Puis, le chevalier Skaline entreprit de monter sur Vent, tout en le faisant, il lui murmura en rohirric :

-Aie confiance en moi, n’aie crainte.

Puis, il fit avancer sa monture d’un coup de talon. Elle partit au petit trot, puis accéléra. Erco la menait avec habileté entre les tentes cherchant Gebir et ses chevaliers du Cygne. Il le trouve en tête d’un groupe de cavalier, non de fier chevalier. Erco fit accélérer Vent et d’un coup il sortit de derrière une tente et se mit juste à côté Allian. Il lui cria pour couvrir le bruit des sabots frappant le sol :

-Heureux de vous revoir, même dans ce genre de situation.

Puis, il baissa les yeux sur l’épée d’Alorn, il n’allait pas encore l’utiliser, mais son heure viendra très vite, trop vite sans aucun doute. La lance de cavalerie d’Erco pesait lourd dans son bras droit qui avait déjà subi aujourd’hui maintes écorchures. Mais surtout le manque de sommeil et la fin rendait cette opération assez ardue. Le chevalier errant aurait même bien aimé troquer sa lance contre une épée, mais il savait pertinemment que sa lance était son meilleur atout lors du choc entre les spectres et lui. Ensuite, dans la mêlée, son épée deviendra sa survie.
Erco sentait le vent fouetter son visage - enfin que ses yeux et lèvres - le reste était cacher par un alliage de mithril et d’acier. Son bouclier reflétait la lumière des torches vacillantes des soldats gondoriens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 21:49
* Merci Vilyan ... *

C'est ce que prononça doucement Laurelin pour lui même alors qu'il se trouvait avec les phalanges elfiques, quelques mercenaires humains et les troupes naines au pied de la colline ...
Les spectres s'étaient approchés d'eux puis subitement, ils s'étaient détournés, attirés par autre chose et la route fût ouverte pour laisser passer ses compagnies ...
C'était lui, Vilyan et ses fiers soldats d'Arnor qui s'étaient mis à charger attirant les créatures plus loin ...

* Que les Valar te protègent toi et tout les tiens ... *

Il sortit rapidement de ses pensées. Le chef des Khazads se présentait à lui...

- Laurelin, je me nomme Laurelin, Maître Ghomenar ... C'est bien ainsi que l'on vous a appelé au conseil n'est ce pas ?

Il n'attendit pas la réponse et répondit aux autres questions :

- Soit ... Sur le sommet se trouve une excroissance en effet ... Mais il ne s'agit que de simples grottes peu profondes ... Creuser des galeries prendrait des jours et nous ne sommes pas sure de disposer ne serait-ce que d'heures ... je crains que cette option ne doit être abandonnée ...

Il jeta un coup d'oeil aux spectres qui semaient la terreur à plusieurs encablures de là avant de dire au Maître Hacheur :

- De simple épée ne nous serait d'aucun secours contre ces créatures ... Estelië peut être ...

Il s'interrompit pensant en lui même :

* Forgée à Aman par les Noldor élèves d'Aulë, quelques jours après que Ringil ne fût elle même forgée ... *

Puis l'elfe sortit son épée devant le Maitre Hacheur, laissant quelques secondes la lame luire de ses discrets reflets bleutés avant de la replacer dans son fourreau et reprendre à l'adresse du nain :

- non, le feux reste notre meilleur allié contre ces êtres morts ... Il y a tout un stock important de bois dans la caverne la haut ... Nous allons l'acheminer un peu partout et allumer des feux ... le plus possible !!

Il réflechi un instant puis enchaina ...

- Maitre Ghomenar ... Je dispose d'une phalange importante de la maison de colère. Ces combattants elfes prendront place à vos cotés sur les flancs ... Nos archers de l'Hirondelle stationneront un peu plus haut pour vous couvrir. Les elfes de la mer et les quelques mercenaires seront avec eux ... Ils chargeront au cas ou les vôtres seraient en difficulté et se trouveraient débordés.

Il marqua une pause avant de reprendre :

- Au sommet se trouve la compagnie de l'Arbre composée elle aussi d'archer très mobiles ... Je me met en route pour les rejoindre ... Vous pouvez m'accompagner avec quelques uns des vôtres si vous le désirez mais je vous demande de déployer le reste de vos troupes sur tout le pourtour de la colline ...

- Maitre Ghomenar, mon père appréciait beaucoup les nains des montagnes bleues ... Les tours Blanches sont voisines de Tronjheim ! Cette nuit, si les Valar le veulent, nous tiendrons cette colline ensemble !!

Laurelin s'interrompit ... quelque chose venait d'attirer son attention ... Une silhouette gracieuse se découpait à la lueur de la lune ...
Il sourit reconnaissant sa compagne ...

* Silivrien *

Il regarda le Maître Hacheur ...

- Je dois me mettre en route ! Que décidez vous ?


Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meneldir
Professeur
Meneldir

Nombre de messages : 247
Age : 29
Localisation : Quelque part dans Annuminas en particulier à l'auberge

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 58 années passés en ce monde
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 22:58
Courte nuit, quasiment nulle en vérité. Que s'étaient ils passés pour que les camps soient si agitées. Un chevalier du cygne avait du frapper le vieil homme pour le réveiller car il était si profondément réveillés. A priori, son ronflement couvrait le bruit de désordre et ce mot repris et repris par tant de bouches.

Le professeur se leva et regarda tout alentour. Les chevaliers sellaient déjà les chevaux et il en fit de même avec Nimdalf. Il allait plus vite car il n'avait pas de carapaçon ou d'équipements spécifiques à la chevalerie. Il devait avoir les yeux bouffis par la fatigue et l'engourdissement. Il ne devait pas avoir dormi beaucoup et le repos n'était pas bénéfique. Il doutait de sa capacité à finir la bataille. Il doutait de ses forces, de sa résistance.

Pourtant, il avait juré, il avait signé et adhéré à la guilde ayant pour objectif de défendre les terres du milieu. Il se devait de continuer. Il passa sa main sous sa tunique et vida à nouveau le reste de la potion préparée par l'alchimiste. La douleur fuit comme par enchantement. L'alchimie était un sujet très intéressant bien que les sages n'y accordaient aucun crédit.

Laissant sur le sol sa hache, Il attrapa un brandon enflammé avant de monter à cheval comme les autres chevaliers

Bientôt, ils furent rejoins par Gebir et le chevalier Erco.

Meneldir se plaça en tête au début puis se laissa dépasser pour se placer dans le centre où le danger était le moins important. Bientôt, ils parvinrent vers l'avant de la bataille où on pouvait voir des corps désincarnés, des spectres luttant contre l'Armée Unifié. Les dégâts face à cet ennemi semblait nuls mais ils se devaient de l'es repousser.

"Des ombres la lumière jaillira!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMar 28 Oct 2008 - 23:03
Me retournant vers mes khazads, je leurs indiquait leur position. Puis je suivi cet étonnant allié.

"C'est avec joie que je vous accompagne. Le commerce avec les havres gris est un le seul que nous n'avons jamais rompu. Je serai heureux de tirer l'arme à vos cotés. C'est d'ailleurs une très belle lame que vous avez. J'espère que si celle-ci sera d'un effet contre les spectres, que la mienne le sera aussi. C'est ma hache d'épreuve, et la tradition chez les Maître Hacheur est que la première hache d'un Maître, qui souvent reste son grand chef d'œuvre, peut combattre même les esprits servant de l'anneau. Que sont donc ces petits spectres fassent à ces roi d'antan... Nous vérifierons donc ce soir si la tradition est vraie..."

Remarquant que le seigneur Laurelin semblait étonné du petit nombre de nains, Toner lui lança:

"Certes seulement vingt haches. Mais sachez que c'est ici l'élite de Tronjheim, les gardes de notre seigneur. Nous avons tenu à cinquante, alors que la moitié des mercenaires s'enfuyaient, le flanc de l'Arnor sans que celui-ci cour à la catastrophe..."

Puis il ajouta avec un grand sourire, que l'elfe ne pouvait que prendre comme une plaisanterie sur les "petites" différence entre nain et elfe...

"Avec vous, peut être réussiront nous à faire un peu mieux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Glandser
Capitaine de la flotte du Gondor
Capitaine de la flotte du Gondor
Matthew Glandser

Nombre de messages : 66
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 23 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMer 29 Oct 2008 - 10:14
PNJ Beremir:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Thumb_10


"Quel est l'enfoiré de fils de ***** qui m'a cogné sur la tête?"

"Fitch, arrête de grogner et lèves-toi. Ils ont remis ça!"

Ce simple Ils suffit à faire taire Beremir, mécontent d'être ainsi réveillé. Il avait l'impression d'avoir à peine fermé les yeux qu'on l'avait réveillé. Remarque, alors qu'il enfilait prestement son casque et saisissait son bouclier, un bref regard autour de lui suffit à le convaincre qu'il n'était pas le seul dans ce cas là. Bon, où était sa lance maintenant? Ah, elle était là, forcément, à portée de main mais l'esprit de Beremir était encore embrumée. Enfin prêt, il rejoignit ses camarades qui tentaient dans la panique de se mettre en rang, bouclier contre bouclier.

"Eh, Faragond, c'est quoi cette fois? Des Morts?"

Beremir avait dit ça en riant, mais le regard que lui lança son camarade lui fit perdre l'envie de rire.

"Beremir, réveilles-toi! T'entends pas ce qui se dit autour de toi?"


Se concentrant sur les cris, le visage de Beremir devint livide. Ce qu'il avait pris pour un simple blague était proche de la réalité: des spectres. Valars, où êtes vous donc? Pensa-t-il. Une armée immense, un dragon et maintenant des formes immatérielles. Comment pouvait-on vaincre une armée comme celle là?
A cette pensée, il se sentit découragé, d'autant que les mots de la voyante avaient refaits surface. D'ailleurs, quel étrange être que l'homme. Aussi fatigué qu'il soit, il est parfois encore capable d'occuper son esprit à des questions d'ordre supérieur au moment.
Heureusement, ses compagnons étaient autour de lui, sa famille et leurs visages fiers et graves le convainquit qu'une fois encore, il devait porter hauts les armes de l'Arnor. Bon, en parlant de porter haut les armes, il fallait qu'il se trouve un brandon enflammée. Apparemment, il n'y avait que ça pour avoir une chance de les repousser. Heureusement, dans une armée aussi grande, trouver un feu de camp était aisé et très rapidement, le groupe de combat de Beremir était muni de torches et tentaient de se mettre en rang avec le reste de l'armée, le tout sans succomber à la panique, ce qui n'étaient pas chose aisée...

S'insérant dans un tout plus grand, Beremir et ses compagnons écoutaient les ordres et ils leur fut appris qu'on devrait charger les Spectres (Quelle horreur pensa Beremir). Désormais, l'armée aux ordres du tribun Vilyan était prête et attendait l'ordre fatidique. Se retrouver coude à coude avec son voisin de bouclier, au milieu de cette armée qu'on servait depuis si longtemps, la panique s'étaient petit à petit calmée et les hommes d'Arnor furent prêt une fois encore à verser leur sang pour leur pays, leurs famille et leur roi. Le tribun lança l'ordre et comme un seul homme, la lourde vague de fer s'ébranla.

Quand son tour fut venu, Beremir, comme les autres, leva haut sa torche, ajusta son bouclier et s'élança au pas de course à la rencontre de ces terribles ennemis. Lorsque les Spectres les aperçurent et firent volte face pour venir à leur rencontre, le soldat crut qu'il n'allait pas pouvoir se retenir d'uriner. Il fallait qu'il beugle, il lui fallait crier, faire quelque chose. En cet instant avant le contact, à ce moment d'éternité où le soldat voit sa vie défiler devant ses yeux, Beremir eut peur, une peur véritable comme peu de personnes connaissent vraiment. Et après ce moment de doute et de panique, il y eut un grand calme intérieur, une profonde sérénité. Plus que quelques pas et les premiers rangs entreraient en contact mais désormais, Beremir était calme et serein. Advienne que pourra mais il ne sera pas dit qu'il mourrait sans avoir essayé d'emmener le plus loin possible ces pourritures de son pays!
N'y tenant plus, Beremir beugla, déversant dans son beuglement toute sa hargne, toute sa peur...


Dernière édition par Matthew Glandser le Sam 1 Nov 2008 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/
Vilyan
Citoyen
Vilyan

Nombre de messages : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 35 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMer 29 Oct 2008 - 19:15
Je sentais mes pieds s'enfoncer dans le sol rendu boueux par la neige fondue. Le vent siffler à mes oreilles alors que je prenais de la vitesse ... Je courrais dans la nuit du nord vers vers des ténèbres plus profondes encore ...
Autour de moi, les cris de mes soldats résonnaient de toute part et se faisaient chant ... Le chant de l'espoir ... Et moi Vilyan d'Evendim, je criais avec eux ... Nous étions une meute de loups qui hurlais à la lune, spectatrice lointaine de la folie du monde ...
Les centaines de lueurs des flammes de nos torches formaient des ombres étranges sur le sol. Elles éclairaient des visages qui semblaient avoir perdu toute expression que celle dure et froide de la mort ...

Les spectres se rapprochaient ... Je tentais d'évacuer ma peur ... Je me forçais à ne voir que les eaux scintillantes du lac d'Evendim, je ne voulais voir que cela ...

Les rangs compact se disloquèrent soudain, comme sous le souffle puissant d'un dieu ...

Ils étaient là !!! Formes insaisissables ... Absorbant tout courage au fur et à mesure qu'un froid mortel s'insinuait autour de nous ... En nous ...

Je glissais et m'écroulais, d'autres me suivaient dans ma chute ... Plus de cris ... Plus de chant mais des râles ... Des pleurs ??

Je me relevais ... Non loin de moi ... Crachant la mort ... Les formes plus noir que les ténèbres ...

Des hommes tombent encore ...

- Ensemble, restez ensemble !!!! Formez des groupes !!!!Les torches !!! Servez vous de vos torches bon sang !!!!!

D'un geste de rage, je saisissais le brandon enflammé d'un soldat se trouvant à mes côtés ...

- Avec moi !!!! Les feux avec moi !!!

Plusieurs de mes soldats eurent la force de me rejoindre, brandissant leurs torches ... Nous avançions vers l'être mort ... Je hurlais :

- Recule suppôt de ténèbres !!! RECULE !!!

Pas de visage derrière le halo noir, pas d'yeux, pas de bouche ... Le vide !!!

Mon coeur bat à tout rompre ... l'air me manque ... Mais j'avance ! Mon bras fait tourner le brandon enflammé en tout sens ...

Sifflements aigus ... Insoutenable ...

Je tombe à genou, l'air me manque ... Je hurle et me relève ... J'avance encore ! Peu d'hommes à mes côtés, trois, quatre peut être ... Serrés les uns contre les autres, brandissant notre seul espoir ... Le feu !

Un souffle glacé m'entoura, la tête me tournais ....

- BRUUUUUUUUUUULE !!!!!!

Je jetais ma torche vers la forme noire, imités par mes voisins ...

Je tombais encore une fois ... j'étais au bord de l'évanouissement ... Puis soudain un air vif qui afflue dans mes poumons ... Je me relevais, titubant ... la forme noire avait disparu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 25
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMer 29 Oct 2008 - 20:13
Lorsque les chevaliers du Cygne et les quelques autres chevaliers Gondoriens heurtèrent les spectres. Beaucoup durent ressentir un grand froid les envahir, une envie de se coucher et de rester là sans rien faire. Erco connaissait ce sentiment, il l’avait déjà ressentit au Mordor. Mais cette sensation de peur était plus forte que dans Cirith Ungel, beaucoup plus forte. Mais malgré ça il tient la ligne et entendit les paroles de Meneldir qui lui redonnèrent un peu de courage pour lutter contre l’envie de briser la charge. Il savait que si un chevalier abandonnait la formation un autre l’imiterait, ainsi de suite. Et même, peut-être des fantassins battraient en retraite à la vue de voir des chevaliers tout de blanc vêtu fuir le combat, surtout s’il est contre des spectres.
Le rohirrim se força à garder sa lance abaissé, mais elle traversait les spectres sans rien les faire ou du moins rien d’apparent. Erco cria, tout d’abord pour lui puis pour ceux qui l’entouraient :

-Ne laissez pas la peur vous envahir !!! N’abandonnez pas !!! Luttez !!!

Il reprit son souffle et sentit l’air glacial s’engouffrer dans sa gorge. Ses yeux se fermèrent, il lui sembla voir son corps par terre ensanglanté. Il vit aussi Gebir, Meneldir, Silivrien, Forlong. En fait, il voyait tout ses amis morts recouvert de sang. Le visage mutilé et déformer par la douleur. Il lui fallut rassembler toute sa volonté pour rouvrir ses yeux qui semblaient vouloir rester clos à jamais. Il ajouta autant pour se donner courage que pour ses frères d’armes :

-Gardez courage, l’heure des lumières approche. Gardez espoir !

Il ne savait si ses paroles donnaient de l’espoir ou du courage, mais il s’en fichait en fin de compte car crier lui faisait du bien, un énorme bien. Il fallait qu’il se défoule et vu qu’il ne pouvait passer sa rage sur ces maudits spectres, il l’exprimait de vive voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMer 29 Oct 2008 - 20:29
Tout autour de la colline ce n'était que lumière... Et obscurité...

Tout autour de la colline ce n'était que chaleur... Et froid...

Tout autour de la colline ce n'était qu'espoir... Et désespoir...

Tout autour de la colline ce n'était que vie... Et mort...

Tout autour de la colline le combat faisait rage...

Toner regardait cela attentivement. Les consignes avaient été donné aux soldats. Et elles avaient été clair: "Restez avec du feu à proximité, les spectres le détestent! Utilisez vos armes pour vous défendre si jamais ils sont trop entreprenant! Sentir le froid de votre lame leur refera penser à leur mort..."

Les Khazads ayant un cœur aussi solide que le roc restèrent comme impassible, comme des montagnes, face au spectres...

Les Elfes, vaillants guerriers immortels ne reculèrent pas d'un pouce, étant prêt à sacrifier leur vie éternelle en Aman pour la terre tant aimé.

Mais le coeur des hommes est faible. Certains n'étant pas dirigés par un seigneur charismatique reculèrent, d'autre s'enfuira... Mais ils y en eut certain qui résistèrent. Minos était de ceux la.

Il se tenait à coté de ses amis Khazads, et jeta un regard vers Toner. Un regard remplie de ténacité: cet homme devait sortir d'une grande ligné pour être ainsi alors que la mort l'entoure...

Le Maître Hacheur se tourna vers son camarade elfique, s'attendant à ce que celui-ci fasse une suggestion pour le combat. Toner ne pouvait: ses vingt nains étaient bien ridicule fasse aux nombreux elfes... Il ne pouvait que suivre les ordres, et cela avec un petit pincement au cœur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMer 29 Oct 2008 - 20:47
Les compagnies s'étaient rapidement mises en position et les flancs de la colline étaient à présent totalement garnies de combattants. Elfes, nains et mercenaires humains ...
Laurelin, la mine sombre, se tenait à quelques pas du sommet. Ils s'était retourné une dernière fois pour apprécier la situation :
Le reste de l'armée unifiée tentait de progresser pour parvenir au niveau de la colline ... les torches des combattants au loin semblaient comme des centaines d'étoiles au coeur d'un sombre firmament ...
La colline elle, était plongée dans le noir ... Tout étais calme et seul le sourd murmure de la bataille qui se jouait en bas rompait le silence étrange qui entourait l'elfe ... Il poussa un soupir alors que ses yeux s'attardait sur la bannière des elfes de la mer qui venait d'être hissée au milieu de la pente ...
Il savait que ce calme ne durerait plus très longtemps ... Les sombres arrivaient ...

L'acier d'une hache brilla légèrement un peu plus bas faisant sortir Laurelin de ses pensées; Il s'adressa au Maitre hacheur Ghomenar :

- J'espère que vous êtes satisfait de l'emplacement réservé à vos troupes Maitre nain ?

Il se retourna et se remit en route avalant les quelques mètres qui le séparait du sommet ... Silivrien était là, au milieu de quelques archers de l'Arbre, les autres étaient sans doute déjà en position. Il s'approcha et la serra un bref instant dans ses bras avant de lui indiquer dans un murmure :

- Sili', nous n'avons que peu de temps, ils arrivent ! Des ...... Des spectres ! ...

Déjà, sur les contre bas de la colline les combats s'engageait et des cris déchiraient le silence ...


Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyMer 29 Oct 2008 - 21:20
Radamanthe avait accueilli avec une grimace la mauvaise nouvelle de la reprise imminente des combats, en violation de la trève annoncée.
Un puissant coup d'un marteau de guerre porté par un barbare nordique à la carrure massive lui avait salement amoché le bras gauche, s'il ne l'avait pas cassé. Et à vrai dire, l'idée d'un combat avec une seule main ne le réjouissait guère, surtout qu'une hache d'armes demande généralement beaucoup de force pour la manier, or c'était la seule arme dont savait se servir l'Intendant, qui était, contrairement à la majorité des nobles, totalement ignorant des subtilités de l'escrime. Mais si en plus il n'avait même par la possibilité de porter un bouclier, alors que le danger était partout, et qu'en sus il n'avait aucunement récupéré, et que la bataille se déroulerait de nuit, c'était véritablement le bouquet.

L'Intendant remarqua cependant que son Roi Méphisto semblait d'ore et déjà prêt à en découdre et à mener les troupes gondoriennes au combat.
Parfait, se dit-il. Au moins il aurait le temps de réajuster l'équipement dont il s'était imprudemment délesté avant d'avoir à donner des ordres, sur un champ de bataille où nul n'était à l'abris de la Mort frappant au hasard, personifiée par exemple par une volée de flèches chanceuses.

Et puis il avait les spectres, aussi. Radamanthe avait déjà affronté un fou furieux plein de drogues l'empêchant de ressentir la moindre douleur, un magicien noir dont on avait perdu la trace depuis trois siècles et toutes les armées du Harad, mais il n'était pas préparé à affronter ça.
Au moins, se dit-il tandis qu'il était entré dans la tente pour s'occuper de sa cotte de mithril et récupérer sa hache dans la même matériau, il pourrait s'enquérir ici de la façon de les vaincre. Il y avait en effet là deux seigneurs elfiques et un Roi humain se repréparant eux aussi, avant de repartir affronter la Mort dans toute sa splendeur démente et malsaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyJeu 30 Oct 2008 - 11:19
"Parfait monseigneur!"

Toner attrapa une torche que lui tendait un elfe. Tout semblait prêt. Il réussit à l'accrocher, avec un ingénieux moyen de corde et autre, à sa hache. Il brandissait maintenant une hache dont une flamme sortait au sommet.

Il monta à la suite de Laurelin vers le sommet... Et la, on entendit un grommellement:

"Par la Barbe de Durin... Ça marche pas..."

La torche avait brulé ses attaches et était tombé au sol. Elle s'éteignit, et soudain, Toner ressentit le froid des spectres venant vers lui... Son regard fut horrifier durant un petit instant, puis il se ressaisit...

"Pour Tronjheim", murmura-t-il... Et il se prépara à l'assaut... Il ne sait d'ailleurs que faire. Rester auprès de l'Elfe, ou aller avec ses Khazads...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gebir
Seigneur de Pinnath Gelin - Earkano, Maître des Mers et des Semi-Eunuques
Gebir

Nombre de messages : 297

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 37 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. EmptyJeu 30 Oct 2008 - 22:28
Froid, Haine, Jalousie, Colère, Orgueil,...

Ils les ressentaient actuellement avec qu'il repoussait les spectres à vive allure sans leur infliger aucun mal véritable. Juste un répit.
Gebir s'était à demi penché sur son destrier brethilien. De terreur ou pour reprendre confiance en lui et en son destrier avec qui il ne faisait qu'un.
L'union quasi parfaite.
Il se ressaisit au regard de la belle, sa belle Alilan qu'il aimait. Il se releva et frappa inutilement un spectre. Les chevaux continuaient sans se soucier des spectres, pour l'instant. Plusieurs fois, le cheval se détourna et échappa quelques instants à son cavalier, à son compagnon.

Les muscles endoloris, l'esprit tourmenté par les spectres et le corps en manque de sommeil. Tout cela était néfaste. La trahison de l'ennemi était pire que tout. Briser la loi la plus fondamentale, briser la trêve était une insulte à l'honneur des chevaliers.

Ils sortirent soudain de la mêlée arrivés de l'autre côté de l'armée.

Le résultat n'était pas beau. Il était vrai que du côté des chevaliers tous avaient tenu comme un mais les autres cavaliers n'étaient pas là au rendez vous.

"Trouvons des torches! Nous ne pouvons combattre ces spectres du mal!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» Décor:Forêt d'arbres morts
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Autres Contrées :: Les Terres Sauvages-
Sauter vers: