Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptySam 8 Nov 2008 - 22:45
Toner fut un peu perdu par tout ce qu'il se passa ensuite. Les elfes firent des leurs, parlant et se battant...

Puis le spectre disparu sans qu'il ne sache pourquoi. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il était comme un gros c** avec un hache enflammée qui n'avait servie à rien, mais vraiment à rien...

Il fit discrètement demi tour, voulant redescendre vers le bas, avec ses Khazads, quand il se dit que le Seigneur Laurelin aurait peut être besoin de son aide. Et c'était bon, même très bon pour Tronjheim cela. Si l'on arrivait à conclure une alliance forte avec les Havres Gris, le commerce maritime serait ouvert aux Nains...

Il fit donc une nouvelle fois demi tour et se dirigea vers les deux chefs elfes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loxar
Citoyen
Loxar

Nombre de messages : 41

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Rhûn
- -: 34 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyDim 9 Nov 2008 - 12:54
La lutte s'éternisait, mais Arvedui ne perdait pas courage. Son bataillon d'archer d'Arnor, posté au flanc gauche, avait prit de pleine fouet une charge d'orcs. des archers ne sont guère habitués au corps à corps, le bataillon fut vite décimé.Arvedui et les derniers survivants, deux autres archers, avaient essayé de se placer sur la colline afin de se trouver dans la position de tir idéale. Mais les deux archers n'étaient guère allé loin: les un groupe de chevaucheurs de wargs, se déplaçant à une effrayante vitesse, avaient rattrapé le petit roupe, et les compagnons d'Arvedui avaient été tout simplement happé dans la masse puante. Trop préoccupé par sa survie pour se soucier des malheureux, Arvedui avait dégainé son épée courte et s'était dressé face aux formes hideuses, décidé à vendre chèrement sa vie. Impressionné par la farouche résignation dans le regard de leur adversaire, les orques avaient hésité une fraction de second. Mais cette fraction avait suffit.
Car sortant de nul part, de lourds blocs de glace avaient atterit sur les wargs. Ces derniers furent écrasés telles des patates par le poid des projectiles et leur température glacée. Arvedui s'était retourné pour voir d'où venait cette aide providentielle. Dans un hurlement de Stentor, d'étranges humains habillés de peaux de betes s'étaient élancés dans la bataille. L'espoir changea de camps, le combat changea d'âme. Arvedui s'était empressé de rejoindre les positions alliées, et le hasard le fit atterir avec les elfes de Laurelin.
Mais meme là, le danger rodait toujours. Arvedui mit deux de ses flèches au contact d'un brasier, et les tira en direction d'un troll de grande taille, qui faisait des ravages dans les rangs du bien. La bete portait une lourde armure qui lui recouvrait le corps entier, mais Arvedui repéra une faille au poignet droit, qui n'était recouvert que par un peu de tissu. Le premier trait perça le bras droit, armé d'un fléau d'arme. La créature hurla, tandis que le feu prenait dans le tissu en sueur, avant de fixer Arvedui d'un regard glacé de toute la haine que pouvait offrir un troll. Le soldat ne se laissa pas prendre au piège, et une deuxèime flèche partit. Cette fois, le monstre fut touché au visage,entre les deux yeux. Affolée, elle frappa de droite à gauche, incapable de retirer la flèche. Finalement, elle s'affaissa dans un cri horrible. Arvedui s'appretait à repartir au combat, Lorsqu'il remarqua étendu par terre un elfe aux cheveux blanc, dans une magnifique armure. Les guerriers aux alentours, trops absorbé par le combat, ne s'étaient pas souciés du seigneur Laurelin. Mais Arvedui, conscient que l'elfe était à l'agonie, se précipita vers lui. Il le prit dans ses bras et prit la direction d'un rocher isolé. L'elfe pesait trop lourd, Arvedui ne pouvait pas le conduire à l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
Jegor Kaël

Nombre de messages : 947
Age : 29
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyDim 9 Nov 2008 - 13:30
Le Roi Noir était désemparé face aux spectres...les légendes étaient vraies!!
Les Morts pouvaient revenir parmis nous, l'armée Moriquendi était dévastée, seul certain pouvaient réussir à éspérer toucher les spectres, même les barbares de Khand ne leurs posaient plus de problème à côté des morts-vivants.

MoriBrimbor était complètement désemparé, son contingent était coupé des l'armées alliées, et ils n'étaient plus qu'une vingtaines...Sur 400 combattant, son capitaine était blessé, les Guerriers du Clan des Neiges Eternelles allait être vaincu...

-Moriquendi!!! Astreto, merun kneda, ratstroa esthep nesthri edhiol, GUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUURTH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (Sachant que cette langue est inventée, je prend le fait que les Elfes noirs ont était coupé des autres peuples si longtemps que leur languages a dérivé. Donc à part Moriquendi et Gurth les autres mots ne veulent rien dire.)

Les vingts cavaliers chargèrent les spèctres qui étaient face à eux...l'éspoir fait vivre...Et permet aussi d'avoi un impact sur ceux qui utilise la peur comme arme, les morts-vivant eurent une trouée et les elfes noirs réussirent à passer de l'autre côter rejoignant les autres armées...

Le roi noir se trouva face à Silivrien, ses blessures le lancaient encore, il n'aurait peut etre pas du retourner au combat, il chercher Faestel des yeux, ne la trouva pas, pour une fois qu'un humain s'interesse comme cela aux Moriquendi...il fut étonné, mais elle avait autres chose dans les yeux...

-Seigneur Silivrien... Avez vous vu d'autres Moriquendi???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Jade
Mercenaire de Khand
Jade

Nombre de messages : 56

~ GRIMOIRE ~
- -: Khandéenne
- -: 29 ans approximativement
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyDim 9 Nov 2008 - 15:04
Jade ouvrit les yeux avec étonnement sur la silhouette carrée qui venait de s'interposer entre le tranchant de la hache et son cou. Elle reprit lentement sa respiration, pour profiter de cette bouffée de vie inespérée. Ils étaient deux à faire rempart, entre le barbare Irstark et elle même. Les fourrures recouvraient le plus grand des deux, flanquée d'une forme trapue , dont les cheveux et la barbes roussies, ne lui étaient inconnues. Sa bouche s'ouvrit, puis se referma pour s'ouvrir de nouveau, dans une mimique de surprise. Les mots se coincèrent dans sa gorge. Qu'aurait elle pu dire? Tout semblerait sonner faux dans une pareille situation.

Elle aurait pu laisser les deux hommes , si on considère un nain comme tel, s'occuper du géant, mais il était son adversaire, sa bête noire. Et seul un d'entre eux se devait de rester debout. Elle qui croyait en avoir finit avec cette bataille, elle soupira. Ce combat était sien, pour sa vie. Elle ne laisserait combattre à sa place un Lossoth. Elle était bien trop loyale pour cela, même si elle estimait que sa place n'était plus dans l'armée sombre, elle ne serais en aucun cas, dans l'autre camp. La mercenaire avait rempli sa promesse, et rien d'autres ne comptait à ses yeux. Les morts qui s'effondraient autours d'eux, les gémissements d'agonie, n'était de son ressort. A présent elle ne lèverait sa lame uniquement si elle se sentait menacée c'est ce que toujours il avait été convenue entre elle et Hadroc. Et en cet instant elle était menacée. Elle aurait pu tout simplement remercier Hââ et le laisser exécuter le barbare pour elle.

Elle ne le fit pas, elle se releva en chancelant. Elle arracha la pelisse d'un cadavre qui exposait ses organes à la vue de tous. Les morts n'ont pas froids, mais les vivants si... Elle l'enfila, encore chaude de sang et de l'odeur masculine du défunt, diffusant une agréable chaleur qui picota agréablement sa peau engourdie par le froid. Puis elle se releva, l'éclat de ses yeux reflétant détermination et inflexibilité. Elle passa entre ses deux sauveurs, posa une main sur l'épaule du guerrier Lossoth.


- Ceci est mon combat. Merci. Mais c'est une chose qui me revient.

Sa voix éraillée ne fut comprise que par les deux comparses, ses mots rapidement noyés dans les tumultes de la batailles,les cris farouches, les hurlements lugubres, les gémissements des mourants.


- Viens.. que les épées soient juges de nos actes, que le déshonneur et la mort emportent le vaincu, que le jugement de tes dieux, s'accomplissent. Que ta lame transperce mon cœur, si j'ai trahis, j'en appelle au JUGEMENT DES DIEUX!!

Sa voix couvrit un court instant le vacarme. Les yeux du barbare se révulsèrent de colère avant de prendre une lueur de confiance absolue. Pas étonnent, comment croire que la jeune femme est la moindre chance. Ses doigts, ses mains, son visage couvert d'un mélange de sang et de vert émeraude, sa fourrure déchirée dévoilant plus que la bienséance ne l'autoriserait. Et ses traits tirés par la douleur, des blessures délivrant leurs rigoles carmins. Jade n'était plus que l'ombre d'elle même, plus que le pâle reflet d'une guerrière autrefois redoutable.

Elle faisait face, avec le peu de prestance qu'il lui restait. Ses doigts se serrèrent, se desserrent puis maintinrent fermement la garde de cuir de son arme. Elle détestait combattre avec une seule main armée, elle se sentait déséquilibrée, déjà qu'elle n'était pas avantagée. Elle ferma les yeux. Pour la première fois depuis longtemps, ses lèvres remuèrent sous une prière muette.

Irstark s'élança, elle se dégagea, juste pour parer la hache, qui coupa dans un éclair d'étincelles, son cimeterre.Elle lui offrit en appât son flan gauche, pour créer une ouverture. Ses mouvements plus lents que d'habitude, lui gagnèrent une estafilade, la lame ripa sur ses cotes dans une gerbe vermeille. Son épée brisée trouva le chemin d'une veine battant à la base de son cou, et avide de chair, elle s'enfonça jusqu'à la garde.

Le duel s'achevait. Ils glissèrent ensemble au sol, dans un crissement désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyDim 9 Nov 2008 - 15:50
Alors que les elfes, brillants archers, dominaient les collines, dans la plaine les hommes combattaient. Ils affrontaient volontiers l'orc et l'homme du sud, le barbare du nord, même parfois, mais ils pliaient l'échine devant les spectres, ces incarnations de la mort qui ne devaient plus exister.
Heureusement, ceux-ci semblaient plus enclin à s'occuper des elfes ancestraux, sans doute parce qu'ils avaient avec cette race des revanches millénaires à assouvir, et puis parce qu'il suffisait de passer quelques temps parmi les humains pour les voir détaller comme des lapins par le fait de leur seule présence. Pourquoi perdraient-ils le peu de temps qu'ils puissent passer hors du Collier à poursuivre ces adversaires médiocres dont les orcs pouvaient se charger. A eux les elfes, à la vermine, les humains.

Et ceux-ci étaient terriblement désorganisés. Ils n'avaient de chef pour les mener au combat, pour leur rendre courage et reformer les rangs. Où étaient donc les Rois Aldarion et Méphisto ? Où était donc l'Intendant de ce dernier ? Le Souverain de Rohan mort, ceux là absents, ils étaient laissés à eux même...
Et qu'était ce nuage de fumée qui avait enveloppé leurs positions arrières ? A cause de lui, ils ne pouvaient deviner ce qui se tramait là. Le combat terrible qu'allaient mener les Seigneurs des Terres du Milieu face au plus grand ennemi présent sur le champ de bataille, ce Dragon...

Et soudain, la terre trembla au son d'innombrables cliquetis. Un lieutenant de Gondor beugla quelques ordres pour ordonner à ses hommes de tenir bon et de reprendre la charge. Inexplicablement, il s'arrêta au milieu d'une phrase et étouffa un cri alors qu'il sentit ses jambes se faire happer vers le bas. Et la douleur aussi, qui allait avec.
Lorsque le pauvre homme jeta un regard affolé vers le sol, la première chose qu'il vit fut le sang, son sang qui coulait abondament de ses jambes ouvertes. Et puis l'araignée.
L'araignée géante, haute comme son genou, longue comme il était grand, qui venait de le mordre de ses dents effrayantes. Il tomba, la bête fut sur lui, et il ne vit plus rien.

Les soldats poussèrent des cris affolés en voyant les congénères de la première abominations surgir de partout. Les araignées géantes qui pullulaient en Forêt Noire avaient quitté leurs demeures. Les cousines éloignées de la vieille Shelob de Torech Ungol avait senti que le vent tournait, que le mal se rassemblait das le Nord et fidèles à leurs anciens instincts, elles avaient laissé leurs repères de côté pour rejoindre l'Ombre, à la recherche de nouvelles proies pour satisfaire leur appétit.

"Courage les gars !" cria un homme, un héros, alors qu'il enfonçait promptement son épée dans la gueule d'une de ces bestioles, bien décidé à n'en laissé approcher aucune, malgré la rapidité que leur conféraient toutes leurs pattes.
Et rieur, en en éliminant une seconde :
"Y'a de l'araignée au menu, ce soir !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
Nidnama

Nombre de messages : 803
Age : 28
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyDim 9 Nov 2008 - 16:17
Nidnama avait de plus en plus de mal à avancer : la pression exercée sur son esprit était monumentale… Et s’il était protégé par la distance que laissait malgré tout les lames sœurs entre elles, l’effort qu’il devait fournir pour se défendre de l’intérieur de lui même était supérieur à celui qu’il aurais du fournir pour se défendre directement…

Finalement, l’oppression cessa… elle vivait toujours mais c’est tout ce que pouvait percevoir Nidnama qui, se liant à son intuition eu tôt fait de les retrouver…

Alors qu’il arrivait enfin en vue de ses amis, une douleur fulgurante déferla dans son esprit : ses défenses étaient rompues… les murs spirituels élevés entre lui et la douleur due aux multiples blessures qu’il n’avait pu guérir s’effondraient…

L’Elnaith de la harpe mit prudemment genoux à terre, expédiant l’une des aiguilles dissimulées dans sa manche gauche à l’orque qui avait voulu s’approcher de lui, il s’allongea pour ne pas aggraver son cas en chutant.
Enfin, Nidnama projeta sciemment son esprit dans l’inconscience afin de pouvoir s’occuper de ses blessures…

* J’ai fait l’idiot… jamais je n’aurais du retourner au combat dans cet état… J’en ai déjà trop fait… Pour l’instant je suis hors de combat…

C'est à peine s'il remarqua que l'un de ses subordonnés l'avait pris sur son dos pour le rapprocher de ses deux amis, permettant ainsi aux forces des défenseurs de protéger les comandants sans se disperser...


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyDim 9 Nov 2008 - 17:10
Hââ et klang regardèrent avec un mélange de surprise et d'admiration la Khandéenne se relever puis revenir à la charge.

''Son combat'' avait-elle dit ... un combat fort inégal aux yeux du lossoth qui soupira. Néanmoins, après avoir hésité un instant, il fit signe à Klang de s'écarter ...

Ils avaient tout deux permis à la femme de se relever pour combattre son adversaire avec honneur ... Elle l'avait remercié ... A présent, leurs propres combats les attendaient, qu'ils se débrouillent entre eux après tout ...

Hââ se retourna pour chercher du regard son prince, laissant la femme verte à son combat. Il était déjà loin mais il pouvait apercevoir son bâton et son épée faisant des ravages dans les rangs de leur ennemis.
Klang combattait à nouveau tout près de lui et si il le trouvait amusant et parfois même, il fallait l'avouer, un tantinet stupide, c'était à n'en point douté un fameux guerrier ...

La bataille reprenait peu à peu ses droits dans l'esprit du guerrier lossoth. Bien que désordonnés, les siens se battaient plutôt mieux qu'il ne s'y attendait et les forces sombres avaient du mal à les repousser. Il se planta aux côté du nain pour l'aider à se débarrasser d'une bande d'orcs au regard mauvais qui venaient prêter main forte aux barbares ...
Des renforts pour l'armée sombre arrivaient de ce côté ... Preuve de l'efficacité de la charge des lossoth.

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Klang13

- Rhâââââââââââââ !!!!!

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Haa_ll13


- Zahûûûûûûûûûûû !!!!!

Deux amis combattaient ensemble, un nain et un lossoth, scène pour le moins étrange mais pas tant que cela finalement ... les peuples libres s'étaient unifiés et les lossoth prenaient leur part dans cette guerre dont nul ne pouvait encore présager de l'issue ...

- J'te laisse cuilà, Hââ, mon ami !!!!

- Je prend, ami Klang !!! Toi, faire attention ... Trois orcs arrivent ...


Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyDim 9 Nov 2008 - 19:08
Toner se tourna vers la femme elfe, voyant le Seigneur Elfe Laurelin dans un triste état.

"Que faisons nous maintenant? Des araignées attaquent. Avait vous la force de continuer le combat, ou préférez vous rester près du seigneur Laurelin. Dans ce cas, je continuerai le combat, mais prévenez alors vos hommes pour qu'ils me suivent. Bien sur, je préférerai que vous combattiez. Votre expérience doit largement dépasser la mienne, même si je suis issus d'une famille féconde en guerriers. "

Le Maître Hacheur parlait tout en regardant sa hache enflammée qui luisait de mille feux. La bière et l'allume feu de forge faisait bon mélange. Il lui faudrait étudier un peu mieux cette technique rentré chez lui...

Et les araignées n'aimaient pas tellement le feu... Ce serait plutôt bon... Même très bon...

Ils allaient tous se battre pour la victoire... Et ils gagneraient. Cela ne pouvait en être autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
Silivrien

Nombre de messages : 548
Age : 57
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyDim 9 Nov 2008 - 23:00
Silivrien avait cru un instant que ses paroles suffiraient à dissiper le spectre de Marawin. Mais la force de l'antique Seigneur Elfique était grande, et retrouvant toute sa vigueur, il finit par atteindre le point faible de son adversaire. Rien ne répugnait plus à l'Elnaith de l'Arbre que de devoir combattre ses frères, et le doute avait fini par s'insinuer dans son esprit, la contraignant à la défensive. Elle dut employer tout son art pour retarder l'échéance, mais elle n'avait pas l'expérience millénaire de son adversaire. Elle parvint pourtant à lui porter quelques estocs, permettant à Elenwë d'entamer la substance vaporeuse et diaphane de l'ectoplasme. Malheureusement, la lame de Marawin la transperça à maintes reprises, absorbant un peu plus de son essence vitale à chaque entaille. Pâle comme la mort, elle finit par tomber à genoux. Cependant, alors qu'elle attendait le coup fatal, Estelië traversa son champ de vision pour renvoyer le sombre premier-né au néant...
Complètement hébétée, Silivrien pivota vers Laurelin qui gisait inconscient à ses côtés. Ce fut dans cet état que le Seigneur Moriquendi et le Khazad la trouvèrent...Interpelée par leurs questions, elle tourna la tête pour les regarder successivement, avant de s'écrouler face contre terre. Ses yeux se révulsèrent et elle sombra dans les ténèbres, avant d'avoir pu articuler le moindre mot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyLun 10 Nov 2008 - 18:11
Non, pas de trêve pour les morts. Car même si l'amour s'élançat de nouveau Maïrwen et Nârwel n'eurent que peu de répis.

Sa jambe aurait refusé de le porter si son coeur était terne et sans espoir. L'amour donne des ailes dit-on, en ces sombres heures, et quand bien même l'ennemi semble être jeté à genoux, les ailes de l'amour ne donnèrent que peu de force à Nârwel Rusk-Îar.

Se frayant difficilement un chemin jusqu'au sommet de la colline, il sembla que les combats perdirent en intensité quand un brouillard aussi blanc que neige explosa avant de se perdre dans l'obscurité. Un grande menace avait été détruite par Estelië, Nârwel le savait. Et instruit par son père l'homme de Gondor savait aussi qu'un tel succès se payait au prix cher. Laurelin, Gardien d'Elostirion et Seigneur Elfique était en danger, ami depuis quelques temps, il semblait que les liens de l'amitié détiennent encore quelques magies au coeur de ce chaos.

Alors qu'une goute de sang noir perla le long de Gilmilroth Nârwel s'avança vers deux silhouette, l'une semblait être celle d'un Elfe, ou d'une Elfe, l'autre était assurèment celle d'un Nain. Il ne le discernait pas encore, mais d'un coup d'oeil l'éclaireur reconnut le Seigneur Laurelin, inconscient. A quelques centimètre était étendue l'Elnaith Silivirien. Leurs mains semblait tendre l'une vers l'autres, comme l'auraient fait celles de deux amants en des temps plus joyeux.

"Je suis Gondorien et ami du Seigneur Laurelin, je n'ai pas put accourir à temps." parvint t-il a articulé.

Nârwel mentait, si ses etreintes ne l'avait pas retenu aussi longtemps aux côté de sa bien-aimée, sans doute aurait t-il donné une nouvelle chance à Gilmilroth de briller aux côté de l'ancestrale Elstelië.

"Que s'est t-il passé? Où est le dragon?"

Nârwel leva la tête vers les deux autres. Il avait repris son souffle.

"Où est mon Roi?"


//HRP:(désolé pour mon abscence. Je n'ai que trop tardé. Sad :HRP//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyLun 10 Nov 2008 - 18:41
Toner regarda cela d'un œil perplexe...

Super, les "généraux" elfiques n'étaient plus en étant de se battre, ni de faire quoi que ce soit, d'ailleurs. Il fallait reprendre le contrôle de la situation, et vite.

La colline était encore au mains des elfes et des nains. Les hommes se battaient sur ses cotés, tenant face aux araignées qui commençaient à s'en prendre aux troupes situé un peu plus en altitudes.

"Vous, l'elfe noir, la situation n'est pas à la recherche de vos amis. Je vous enjoint à me trouver les capitaines elfique qui secondaient ces deux. Nous devons diriger la défense. Je ne pense pas que les grand officier, tel Mephisto du Gondor ou Aldarion d'Arnor nous rejoigne. Et j'ai reçu, comme le Seigneur Laurelin, pour mission de contenir l'ennemi trahissant la trêve. Si vous êtes un ami de ces deux là, porté moi votre aide."

Toner se tourna vers l'éclaireur de Gondor:

"Quand à vous, il s'est passé de nombreuses choses depuis le début du combat de nuit. Vous serez au courant plus tard. Si vous voulez les aider, trouver un elfe guerrisseur..."

A peine eut-il dit ces mots qu'un groupe d'elfe déposa un autre seigneur:

"Le guérisseur Nidama..."

Super pensa le khazads... On cherche un guérisseur, et il est blessé...

"Restez ici... Non, je n'ai aucune autorité sur vous... Faites ce que bon vous sembles..."

Puis le Maître Hacheur se tourna vers l'obscurité d'où venait l'assaut... Il réfléchit à une stratégie pour repousser ces infâmes créature à multiples pattes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loxar
Citoyen
Loxar

Nombre de messages : 41

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Rhûn
- -: 34 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyLun 10 Nov 2008 - 19:49
Arvedui fut surpris de l'arrivée de ce nain de la Moria de l'éclaireur du Gondor. Mais les nouveaux arrivants ne tinrent pas compte de sa présence.
A coté de lui, il remarqua une jeune dame elfe qui s'était effondrée, pale comme la mort. Ainsi les leaders de l'armée étaient soit absent soi KO, la situation était grave. De plus, les forces du mal avaient trouvé de nouveaux alliés: les araignées de Mirkwood.
Mais pour l'heure, il y avait plus urgent. Il se tourna vers Nârwel Rusk-Iâr, le gondorien, qui restait son seul en mesure de l'aider pour l'heure:


-Salutation, ami du Sud. Pourriez-vous m'aider à transporter sire Laurelin et la dame dans un abri sûr, derrière ces rochers isolés ? Le temps presse, et je ne crains que ces seigneurs ne périssent de leur blessure d'ici peu, si quelqun ne les assiste pas. Et si nous les laissons sur le champs de bataille, ils périront par la lame souillée de sang des orcs ou les dard empoisonnées des araignées.

Car Arvedui avait reconnut le seigneur blessé: Laurelin, seigneur des tours d'Emyn Beraid. Il l'avait déjà entraperçu à Annunimas, lors d'une visite officielle, il y a des années. Il s'agissait d'un grand dirigeant des Peuples Libres, sa mort aurait des conséquences désastreuses pour le moral des alliés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyLun 10 Nov 2008 - 22:49
Toujours aussi péniblement Nârwel réussi à s'accroupir. Si un Elfe se soutenait sans peine, un Elfe en armure de guerre était une autre affaire. Etonnament fort, Laurelin ne portait apperement que quelques plaques d'acier qui ne pesaient en fat pas grand chose. Sans parler des habits de mithril dont devait être munit le seigneur Elfique.

En réalité, Nârwel était si mal en point qu'il eut du mal à transporter Silivirien et Laurelin près de l'abri que venait de trouver cet étranger à qui il tendit la main.

"Nârwel Rusk-Îar. Merci de votre aide."

Il posa tour à tour sa main sur le front des deux Elfes. Roué de coup il ne réussit pas à tirer de conclusion. Il était néophyte dans l'art de guérir. Maïrwen ferait son éducation, si la vie leur en laissait le temps. Elle était resté à l'arrière avec les blessés. Et l'idée de la faire venir terrifiait Nârwel. Mais l'etat de Laurelin et de Silivirien ne pouvait attendre, hors de question de les perdre comme il avait perdu le Capitaine, quelques jours plus tôt. Mais repartir vers l'arrière pouvait être aussi perilleux que d'attendre les secours.

"Laurelin, eveillez vous bon sang..." grogna t'il en regardant le visage inerte de son ami.

Se relevant il se tourna vers ce nouvel allié.

"Qui êtes vous ? Avez vous des nouvelles de l'Intendant et des Seigneurs de Gondor? Celà fait trop longtemps que je suis séparé des miens par l'ennemi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMar 11 Nov 2008 - 10:04
"Je vous en pris messieurs. Ces elfes seront tout aussi bien à l'abri sur cette colline qu'autre part. Ici ils ont la protection de leurs soldats, qui ne bougerons pas d'ici, car tel est notre mission. Éclaireur, sachez que nous sommes coupé des grands de notre armées par cela"

Le Seigneur Ghomenar montra au Gondorien l'arrière de l'armée, vers le camps: un écran de fumé empêché de voir quoi que ce soit. A coup sur, le dragon était revenu.

"Je ne pense pas que nous allons recevoir beaucoup d'aide de l'arrière avant un petit bout de temps... Si jamais les seigneurs de l'armée unifiée décide de combattre le dragon, je pense, comme le confirme souvent les légendes, qu'ils en ont pour un bout de temps... Et il leur faudra surement beaucoup de chance..."

Le brouhaha du combat les rappela à la réalité, l'assaut de la colline par les araignées et autres créatures maléfiques. Les elfes et les nains luttaient quelques mètres plus bas, et les compagnies humaines tentaient de continuer le combat, perdu par l'absence d'ordre de l'autorité supérieur...

"Bien, nous allons donc lancer une contre attaque. Voici ce que je vous propose: Les hommes, allaient prévenir tous les officiers de Gondor et d'Arnor que vous connaissez. Ils devront jouer le rôle du marteau et ramener sur la colline l'assaut des créatures de Sauron. Nous jouerons ici, nous les enfants d'Aüle et d'Ilúvatar, le rôle de l'enclume, où ces bestioles à huit pattes seront exterminées...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Glandser
Capitaine de la flotte du Gondor
Capitaine de la flotte du Gondor
Matthew Glandser

Nombre de messages : 66
Age : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 23 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMar 11 Nov 2008 - 10:15
PNJ Beremir:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Thumb_10


Lorsque Beremir avait commencé à chanter, il avait répondu à un simple besoin, le besoin de retrouver une certaine confiance, des repères dans des choses connues comme ces chants qu'il répétait à l'infini lors des entraînements. Et curieusement, d'autres hommes autour de lui se mirent alors à chanter, à trouver force et courage dans ce chant. Bientôt, une partie des hommes de l'Arnor prit dans cet enfer se mit à entonner le refrain. Et plus le refrain prenait de l'ampleur, et plus les hommes reprenaient courage, s'entourant d'une aura d'espoir. Oui, ils pouvaient mourir aujourd'hui, oui, ils étaient loin de leur famille et le combat semblait perdu. Mais tous avaient engagé leur foi, chacun était parti pour défendre quelque chose de plus grand et de plus fort qu'eux même. Et leur combat s'inscrivait dans une longue lutte millénaire entre le bien et le mal, l'ordre et le chaos et les hommes d'Arnor se devaient de tenir leur place.

Ainsi raisonna Beremir qui tira de ce chant presque de l'entrain et plongea sur l'ennemi avec fureur et fracas. Et soudain, contre toute attente, l'armée ennemie fut moins prompte à réagir, moins féroce à venir au combat. Et ce ne fut que lorsqu'un bloc de glace vint rouler proche de lui et du tribun qu'il en comprit la raison. Son premier réflexe fut de poursuivre l'ennemi pour profiter de ce flottement, mais heureusement, des hommes plus sages le commandaient et lui évitèrent d'avoir à mourir sous la chute de glace. A l'ordre de repli, il se tourna le dos vivement et s'élança en courant pour rejoindre ses frères, non sans avoir vérifié qu'aucun ennemi ne s'intéresse à lui... Prenant place auprès du tribun, il raffermit sa prise sur son épée, empli d'un nouvel espoir devant cette pluie de glace providentielle.


- Votre hymne aurait-il réveillé un dieu du grand nord mon ami ?!

Cette phrase surprit Beremir. Ce n'était pas tout les jours qu'un officier gradé lui adressait la parole! Mais, prit d'une joie subite, il répondit en éclatant de rire.

"En tout cas, il a pas dû aimé si j'en crois ce qui nous tombent dessus"

Mais comme toute bonne chose, le bombardement de glace perdit peu à peu de sa force et l'ennemi en face revint à la charge avec plus de furie encore. Mais cette fois-ci, les spectres étaient moins nombreux. Dans un certain sens, les hommes d'Arnor avaient échoué puisqu'ils avaient laissé aux elfes et aux nains de la colline les adversaires les plus dangereux alors que leur nombre était si faible... En tout cas, Beremir ne se posa pas la question. Allumant une nouvelle torche sur une hampe de lance brisée, son feu, ultime défense contre les spectres étant presque à court de combustible, Beremir fut à nouveau prêt au combat et attendit les orcs et les hommes du Sud. Le choc fut brutal, comme toujours, mais Beremir était plus en terrain connu. Au moins, ces adversaires pouvaient être tués et cela, il ne s'en priva pas. Mais il n'était qu'un homme et la vague ennemi semblait inépuisable tandis que privé de leur leader, les hommes ne combattaient que par îlot séparé par des flots d'ennemis sans espoir d'être organisés.

Et, déjà affaibli par tant de lutte, une nouvelle menace leur vint de l'ennemi. Cela n'aurait-il donc aucune fin? L'ennemi pouvait-il seulement perdre? Autant de questions que chacun pouvait se poser, mais personne n'en avait le temps... Beremir était par chance assez éloigné de la vague d'araignée, ce qui lui permit d'être prévenu de cette menace. Mais, nul homme n'est immortel Et si en étant averti il valait deux hommes, face à trois orcs, le combat était difficile... D'un revers de lame, il écarta la lame du premier orc et lui enfonça sa torche dans le visage qui se mit à grasiller. N'ayant pas le temps de l'achever, il se retourna juste à temps pour parer une attaque du second, mais le troisième réussit à le surprendre et lui érafla le bras gauche. Réprimant un cri de douleur, Beremir se jeta sur l'orc face à lui, le faisant tomber et roulant sur le sol, réussit à lui enfoncer la pique de la lance dans l'estomac. Il se releva rapidement, mais cette fois ci, il n'avait plus de torches et un cliquetis inquiétant s'approchait rapidement de lui tandis que le dernier orc vit venir à son aide un autre de ses congénère.Cette nuit finirait-elle donc jamais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/
Nyann
Citoyen
Nyann

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : La ville rose
Rôle : Collègien

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMar 11 Nov 2008 - 10:56
Nyann voyait les combats faire rage à moins d'un demi-kilomètre de sa position. Il apercevait toute sorte de race, des Elfes, des Nains et des Hommes. En face d'eux, des araignées hautes comme des mulets aidées par des Orcs toujours plus nombreux.

Sans réfléchir, Nyann dégaina son épée et se jeta dans la mêlée. Il se rendit vite compte que tout seul, il tomberais vite sous le poids du nombre; a quelques mètres de lui, un soldat ayant l'armure lourde du Gondor, était dans la même situation que lui. Il avait été isolé de son unité, qui s'était faite taillé en pièce par un groupe d'orcs. Nyann se jeta sur une araignée qui allait lui planté son dard dans le dos; le gondorien vit que Nyann venait l'aider ou chercher de l'aide. Ils se mirent a se battre tout les deux contre la masse d'ennemies qui les encerclés.

A quelques pas d'eux, une nouvelle troupe d'orcs s'approcha de plus en plus, un orcs, apparemment leur chef, reçu une flèche dans le torse et s'écroula. Le reste de la troupe se lançant a l'assaut des hommes.

-Je m'appelle Nyann, et j'ai été heureux de combattre a vos cotés.

Sur ce, il se lança en courant dans la mêlée essayant de faire le plus de mal possible a ses ennemies avant de se faire blessé ou même tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMar 11 Nov 2008 - 13:49
Nârwel approuva derechef les parôles du Seigneur Nain. Et si il ne doutait pas de la valeur de gens de Gondor et d'Arnor, le Nain avait du comprendre que Nârwel ne sortirait pas dehors. Il garderait le sommeil de ses amis. Alors que beaucoup quittait l'abri pour retourner au combat, Nârwel découvrit une petite caverne cacher entre les rochers. Il ne l'avait pas remarquer plus tôt, trop inquiet pour Laurelin et Silivirien, et sans doute trop préocupé par Maïrwen.

C'était plus une sorte de corridor entre deux énormes rochers qu'une caverne. Et à l'autre bout, l'horreur faisait rage, et de valeureuses haches, sabre et autres masses défendait l'entrée de ce sanctuaire trop étroit pour laisser la place aux traits des archers ennemis.

Et là sur le sol gisaient des dizaines de cadavres et autres corps inanimé, certains étaient démembré et l'odeur du sang et de la boue flottait dans l'air. Pire, certains respirait encore.

L'éclaireur prit soin de ne pas gêner les derniers instant de ceux qui étendus là, attendait courageusement la mort. Parmis les morts et les agonisants, de rares blessés travaillaient à soulager leurs souffrances. Ce qui se soldait généralement par l'ultilme piqûre d'une dague au milieu de la nuque. Ces guérisseur ne cessait d'avoir les larmes aux yeux. Ceux là ne serait d'aucun secours pour Laurelin et Silivirien, Nârwel l'interdirait.

Avec de sombre pensée il revint vers l'homme qui n'avait toujours pas eu le temps de se présenter. L'état de Laurelin et Silivirien restait inchangé, et ce n'est pas les quelques réserves d'athélas qui feraient l'affaire. Nârwel savait à peine s'en servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loxar
Citoyen
Loxar

Nombre de messages : 41

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Rhûn
- -: 34 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMar 11 Nov 2008 - 14:00
La caverne qu'avait mentionné Arvedui n'était enfait qu'un infect trou. Des melheureux étaient entassés là, tous des blessés de la bataille. il prit soin de déposer sire Laurelin à l'entrée de la grotte, pour qu'il ait encore accès à la lumière du jour. Cependant, une idée lui vint à l'esprit: peut-etre pourrait-il regarder de plus près les blessures du maitre d'ELostirion. Il n'était pas guérisseur, mais avait lu plus jeune un livre sur les herbes magiques à appliquer aux blessures. Cela lui serait peut-etre utile.
Arvedui ota la cuirasse de Laurelin et le tourna pour voir l'état de son dos. Il ne pus retenir un air surpris. Ce n'était pas une blessure de lame, le tissu n'avait pas été touché. Malgré cela, le seigneur paraissait très affaibli. Son visage était pale comme la mort. Il avait du etre atteint moralement par de la magie noir.
Arvedui avisa son ami le Gondorien:


-Ces plaies dépasse les pouvoirs de tout guérisseur digne de ce nom. Par ailleurs, je n'en suis pas un. J'en ai peur, seul de la magie elfique pourrait les sauver.

Arvedui prit conscience de la stupidité de ses dires. Qui, à des lieux à la rondes, connaissait la magie elfique ? Les souverains étaient partis en finir avec le dragon, et Laurelin et Silviren étaient bien évidemment indisponibles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Mercenaire de Khand
Jade

Nombre de messages : 56

~ GRIMOIRE ~
- -: Khandéenne
- -: 29 ans approximativement
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMer 12 Nov 2008 - 14:37
Jade respira lentement.
Ploc…Ploc…Ploc…
De grosses gouttes rouges venaient s’écraser sur son visage. Ses sens semblaient uniquement conscients de cette chaleur incongrue réchauffant ses joues glacée par les températures de ce pays. Ses paupières semblaient si lourdes, moulées dans le plomb le plus dense, si bien qu’elle éprouvait quelques difficultés à les ouvrir. A la réflexion son corps entier lui pesait, de ses jambes recouvertes d’une masse de fourrures, à ses bras qu’elle ne distinguait plus sous… sous un cadavre. Avec effroi, elle se rendit compte que ce n’était pas uniquement la fatigue et les blessures, la cause de cette torpeur oppressante.

Elle tenta vainement de basculer sur un coté la dépouille du barbare, même dans la mort celui-ci ne voulait la laisser s’échapper. Ses muscles refusaient de bouger, de soulever, épuisés par les efforts trop important de la mercenaire. Elle avait atteint ses limites. Seul réconfort la quiétude qui l’envahissait, la chaleur de ce sang frais qui l’imprégnait totalement, et les fourrures de son armure qui protégeaient d’un froid mordant la femme. Se laisser fondre dans cette douceur, oublier les tumultes des combats, se perdre dans l’inconscience pour ne plus sentir, ne plus entendre, ne plus voir. Dormir, sombrer c’était la mort assurée… elle se ressaisit, se tortilla sous la carrure impressionnante jusqu’à s’en délivrer.


A genoux, essayant de se relever tandis qu’autour d’elle la bataille sévissait, arrachant son lot de plaintes, détruisant son lot de vies. Les éclairs d’argent sous la lune brillaient, dansaient, aux rythmes des cris et des gémissements. Sa vue s’embrouillait, l’ensemble se voilait dans un flou informe. Soudain des mots en commun haché, une voix connue, puis une main qui vous aide à vous relever, qui glisse entre les vôtres une garde en bois. Deux silhouettes qui combattent côte à côte, l’une carré et imposante, une seconde trapue et petite. Puis la chute de nouveau, avec des jambes ankylosées qui refusent le moindre effort.

Jade en convint, elle ne pourrait plus avancer d’un pas, encore moins combattre, ses mains plantées dans la neige, son épée abandonnée juste à son coté. Elle lâchait prise. Le guerrier et le nain faisaient des merveilles autour d’elle, lançant avec une habilité prestigieuse, leurs armes contres les chairs ennemies, véritable rempart pour sa sauvegarde. En avaient ils seulement conscience ?


C’est ici qu’elle le remarqua. Elle l’aurait remarqué entre tous. Hadroc. Ses cheveux hirsutes flottant autour de lui comme une crinière de feu, ses yeux dardant son acharnement, ses muscles roulant sous sa peau recouverte de sang et de maille. Et son arme. Géante comme son propriétaire. Elle entamait tout ce qui passait à portée, transperçait, déchiquetait sous les coups de butoirs de son maître. Unis dans le massacre tel deux amants dans le mariage. Une symbiose parfaite qui ne fut troublée que l’espace d’un instant. Celui où il la vit. Celui où il la reconnut. Celui ou il remarqua Hââ et Klang près de la mercenaire. Celui où il crut qu’elle serait la prochaine de leurs victimes. Peut être un mouvement trop prononcé vers Jade en fut l’origine, ou le regard que lui jeta Klang. Toujours était-il que le géant du nord sentit son sang ne faire qu’un tour, son cœur manquer un battement. Il se saisit d’une javeline enfoncée dans le dos d’un inconnu, la retirant d’un geste sec. Il arma son bras et lança le projectile avec toute la force dont il était capable sur le nain malgré la bonne distance qui les séparaient.

-Non ! Derrièèèèèèèèèèèreeeeeeee !!

Le cri d’une femme qui se brisa dans l’écho de la mêlée sanglante..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMer 12 Nov 2008 - 14:43
Les hommes désignés ne purent partirent remplir leurs taches. Était-ce de la bêtise? De la faignantise? De la peur? Ils préféraient s'occuper des blessés. Soit.

Quoi qu'il en soit, cinq elfes les remplacèrent. Pendant de temps Toner donna quelques ordres de plus, tel que celui de faire feu à volonté pour les Elfes et de tenir, quoi qu'il advienne. Puis il descendit vers la ligne de combat, auprès de ses Khazads, ordonnant que l'on vienne le retirer de la ligne front dès que les messages serait parvenu aux hommes pour qu'il puisse vérifier que tout se passé correctement.

Au bas de la colline, l'atmosphère était différente comparé au sommet. Les araignées n'étaient pas toujours facile à voir dans le noir. Les haches enflammées faisait merveille, mais elles commençaient à s'éteindre, et une fois le feu mort, il serait impossible de rallumer les armes des khazads, la réserves d'enduit étant presque vide. Il n'y avait de quoi faire que deux haches, et tout les khazads insistèrent pour que ce soit celle du Maître Hacheur qui puisse brillé encore toute la nuit.

Toner écrasa une des bêtes de la foret noire. Enfin un peu d'activité.

Il releva la tête, entendant un bruit étrange: sa lame enflammée attiré vers lui une grosse ombre, qui ressemblait à une bestiole à huit pattes, mais de taille trois fois supérieur à un Khazad...

"Youpi, un peu d'activité..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 25
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMer 12 Nov 2008 - 16:21
Erco attendait toujours la réponse de Gebir lorsqu’il vit le chef des spectres disparaître dans un éclat de lumière. Là le chevalier crut que la bataille était gagnée, mais il fut vite déçu car il sentit le sol trembler, puis il reconnut une des ces maudites créatures qu’il avait croisé et tué à Cirith Ungol. Des araignées !
Il se lâcha sa lance et elle rebondit légèrement sur le sol avant de s’immobiliser. Erco dégaina l’épée d’Alorn. Il la regarda durant un bref instant, puis il dit à Gebir :

-Le feu ne sert à plus rien, l’heure de l’acier est de retour.

Il éperonna Vent qui partit dans un hennissement furieux et Arka se propulsa en avant grognant. C’est ainsi qu’Erco accompagné d’un renard roux partit vers l’œil de ce cyclone de cris et de sang. Gebir allait, sans aucun doute, le suivre avec ses chevaliers du Cygne, mais en fin de compte le chevalier Skaline s’en fichait proprement. Il ne pensait qu’à remplir une promesse.
Il entra au grand gallot dans la mêlée. Il abaissa plusieurs fois son épée, parfois rencontrant de la chair, d’autres rebondissant et encore d’autre fendant le vide dans un sifflement imperceptible dans tout ce bruit.
Il aperçut un homme se battant contre une araignée géante, il semblait en difficulté. Erco fit viré Vent et le dirigea vers ce combattant qui venait de tomber à terre et l’araignée allait l’achever. Le chevalier frappa de toute sa force et sentit que sa lame pénétrait comme dans du beurre.
Il ne jeta aucun regard au cadavre et au soldat. Il avait autre chose à faire. Il chevaucha ainsi quelques minutes aidant ceux qui en avaient besoin, puis repartant comme il s’était venu. Son épée était recouverte d’un liquide bleu-noir et son armure était parsemée de griffures faites par les griffes des araignées. Vent lui commençait à peiné, mais avançait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMer 12 Nov 2008 - 21:03
L'agitation qui régnait dehors transpersait les épais rocs de pierre, si bien que tous était aussi nerveux qu'une goutte d'eau en plein désert. En qête d'un peu tranquilité pour le Gardien d'Elostirion et l'Elnaith de la maison de l'arbre, Nârwel déboucha sur une sortre de petite salle à ciel ouvert.

Le sol était parsemé d'une herbe douce et de lavandes. Les fleurs étaient encore gelées en dépit de la soudaine activité d'un coeur de flamme. L'air était frais et tranquille. Le tulmulte de la guerre ne se faisait entendre que par le murmure d'un vent sans nom. Satisfait, Nârwel retourna auprès d'Arvedui et des deux Elfes inanimés.

Sans un regard pour l'étranger qu'était cet homme, Nârwel souleva doucement le corps imposant du Seigneur Elfe.

Quelques minutes plus tard le visage douloureusement endormi de Laurelin reposait au milieu d'un tapis d'herbe et de senteur relaxante. Autour de lui les murs de pierres brillaient sous la faible lumière de la lune. Car c'était là leur histoire...

Nârwel revint vers Arevedui et se baissa pour enmener l'Elnaith vers le sanctuaire qu'avait découvert le Gondorien.

"Suivez-moi, mais il faudra vous présentez, car je n'aime pas converser avec un étranger. Et vous aurez sans doute plus de conversation que mes deux amis."

Sans attendre de réponse l'homme de Minas Tirith emboîta le pas à son étrange vis-à-vis.

Transporter Dame Silivirien s'avéra être une affaire plus délicate. Car si les blessures de Laurelin était figées dans son esprit, celles de l'Elnaith avait percé sa chair. Mais elle ne perdait plus de sang désormais, mais la moindre erreur pouvait être fatale.

Il déposa aux côté de Laurelin doucement.

Alors qu'il relevait la tête Nârwel recula d'un pas. Ce n'était qu'une merveille à ses yeux, mais il ne pouvait s'empêcher d'être admiratif.
Ondulant sur milles et unes lettres, les rayons argentés de la lune faisaient miroité d'innombrables gravure qui ornaient les mur de cette petite salle, de ce sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyMer 12 Nov 2008 - 21:17
La dernière chose que vit Laurelin avant de sombrer dans l'inconscience fût l'éclat de lumière intense qui accompagna la disparition de l'enveloppe iridescente du maître des spectres.
La puissance de l'étreinte psychique de Marawin, la force de son souffle de haine avaient été tels, qu'ils étaient comme les deux mâchoires d'un étau se refermant implacablement sur l'elfe d'Elostirion ...
Lors du combat, à chaque attaques du spectre, c'était une partie de la force vitale de Laurelin qui était absorbé par la créature de l'ombre jusqu'à l'en vider presque totalement ...
Alors que tout espoir semblait perdu et que sa bien aimée se trouvait menacé par Marawin, Laurelin avait adressé une dernière prière à la Valië, pour Silivrien ......

L'avait-elle entendue par delà les immenses mers sépartarices ?

Quoi qu'il en soit, Estelië, l'épée de Valinor avait semblé émettre une lueur plus étincelante que jamais alors qu'elle fondait sur le maître des spectres ... Puis les deux mâchoires qui s'écartent soudainement, la sensation d'une bouffée d'air pur et frais, avant que n'apparaisse l'éclat de lumière intense, le dernier vestige de la puissance de Marawin s'insinua dans l'esprit de Laurelin, le détruisant presque pour l'emmener avec lui vers l'anéantissement ... Froid abyssal, douleur insupportable, ténèbres insondables ... Un gouffre de néant qui vous absorbe et vous propulse dans une chute qui jamais ne semble avoir de fin ...

Nulle lumière, nulle chaleur la où le spectre vous entraine ...

Puis soudain, le faible écho d'un chant au plus profond de l'obscurité, comme le bruissement de vagues lointaines qui s'échouent paresseusement sur les doux contours de plages immenses ...
L'appel puissant de la mer ...
Une tour blanche , étincelante comme une étoile, qui éventre la noirceur du néant ... Un visage radieux qui vous sourit ... Un phare pour la vie ... Une force, l'espoir qui lentement vous exhume des fonds putrides ... Une voix douce :

- Le temps n'est pas venu ...

.........................................................................

- Estë ? ...

Laurelin venait de murmurer ...


Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loxar
Citoyen
Loxar

Nombre de messages : 41

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Rhûn
- -: 34 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyJeu 13 Nov 2008 - 19:59
A présent que Laurelin et Silviren étaient en sécurité, Arvedui put répondre à l'éclaireur Gondorien, lequel n'avait guère prété attention à lui jusque là. A ces paroles sur la conversation avec les étranger, il déduit que l'homme devait etre très renfermé:

-Je me nomme Arvedui, fils d'Osmanil. Je faisais partie du quinzième contingent d'archer d'Annunimas, lequel a hélas été décimé par des orques chevaucheurs de warg.
C'est en voulant rejoindre des elfes survivants sur cette colline que je suis tombé sur le corps de Sire Laurelin. A son apparence, je 'ai compris qu'il devait s'agir d'u n seigneur de Haut Lignage, et j'ai choisi de le sauver, ou du moin de tenir son corps fatigué aloignées des sbires de l'ennemi.
Mais parlons donc un peu de vous. J'ai reconnu à votre accent un homme de Minas Tirith, la Cité Blanche.


En attendant la réponse de son interlocuteur, Arvedui jeta un regard sur les dessins qui ornaient le mur de la grotte. Il crut voir une représentation d'Elendil au sommet de la Tour d'Amon-Sul, guettant l'arrivée des renforts de Gil-Galad. Les gravures étaient en ithildin, un matériau devenu rarissime.
Soudain, Laurelin parvint à articuler un faible mot: "Este"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 EmptyJeu 13 Nov 2008 - 22:34
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Po_el_m_502_l

Sauf votre respect, je doute que l'heure soit aux présentations.

La voix venait de l'entrée de la grotte. Un elfe venait d'entrer, épée au clair. Derrière lui flottait un cape pourpre maculée de sang certes, mais toujours intacte. En guise d'armure il ne portait que quelques plaques d'acier élégamment assemblées qui lui protégeaient la poitrine et les épaules. De sa manière de marcher, de parler, de son assurance, ressortait une profonde émanation impossible à décrire, mais qui imposait le respect. Un profond respect.

Il ne se présenta pas. Seuls ceux qui le connaissaient purent le reconnaitre. Cet elfe si imposant était Voronwë, le gardien des Havres Gris, défenseur de Mithlond, Maître des trois Clefs. Il s'avança d'un pas sûr vers Laurelin, posant sa lame sur le sol gelé. S'agenouillant, il plaça la tête de l'elfe contre ses genoux et posa ses mains sur les tempes du Seigneur d'Elostirion.

Aussitôt, la détresse de son protégé lui parvint, sans pour autant être affecté. Il la percevait mais n'en était pas victime. Cela faisait de longs siècles qu'il avait appris à la maitriser. Mais il ne pouvait la chasser de l'esprit de Laurelin. Tout ce qu'il pouvait faire pour lui, c'était lui tendre une corde pour stopper sa chute. A lui ensuite de l'attraper et de remonter.

Voronwë inspira profondément. Son expiration se prolongea dans ses bras, dans ses doigts qui touchaient les joues glacées de Laurelin. Dans cette expiration, il plaça tout ce qu'il connaissait de beau et d'enviable. L'air iodé des plages blanches des Havres, leur sable réconfortant de tiédeur au printemps, vivifiant de froid en hiver, le grondement des vagues, mais aussi les vastes prairies du Rohan, les arbres millénaires de la Lorien, les pierres ancestrales de Minas Tirith, les neiges éternelles des Monts Brumeux. Et beaucoup encore. Tout ce que pouvait être la Terre du Milieu, tout ce pouvait être les terres que Laurelin avait foulé depuis longtemps, et celles qu'il lui restait à découvrir. C'était la corde que le Maître des Clefs tendait à Laurelin : le souvenir des années passées et des années à venir, le rappel des sensations de la vie.


Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Chapitre 3 : Pas de trêve pour les morts. - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» Décor:Forêt d'arbres morts
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Autres Contrées :: Les Terres Sauvages-
Sauter vers: