La découverte de la Cité Blanche

Aller en bas 
Flore
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22

~ GRIMOIRE ~
- -: Noldor
- -: 43 printemps
- -:

Dim 30 Nov 2008 - 20:55
- Dans les contrées lointaines, s’en était-il allé,
Avec pour seule compagne son épée émoussée..


C’était en espérant s’armer d’un peu de courage que Flore avait entonné cette vieille ballade de son village. Chez elle, quand on avait peur, on chantait, car il était de croyance populaire que les chants prévenaient des défaillances de l’esprit. Ainsi donc s’acheminait-elle vers Minas Tirith, grelotant de froid sous sa cape perforée. Les quelques passants qui la croisaient portaient un regard bien curieux sur sa personne, mélange de pitié et de crainte. Avait-on jamais vu une elfe à la démarche si grossière, aux habits d’étoffes si pauvres et sales ? D’où venait-elle et que diable avait-elle pu bien faire pour se retrouver dans un état si déplorable ? Car en effet, il n’était pas coutume de voir un Eldar autrement que richement vêtu et dont le port altier ne forçait pas le respect et l’admiration de tous.

L’attention que Flore suscitait autour d’elle la fit craindre d’être pourchassée comme un monstre difforme, c’est pourquoi elle rabaissa sa capuche pour cacher les pointes de ses oreilles dont la particularité lui faisait honte. Elle n’avait jamais vu d’êtres de sa race et croyait que les Dieux l’avaient maudite en lui dessinant des oreilles pointues, c’est pourquoi elle prenait toujours soin de les dissimuler en la présence d’inconnus. L’immense porte n’était plus qu’à quelques pas, aussi se hâta-t-elle de la franchir, tête baissée, la mélodie de sa ballade se faisant murmure.

- Dans les contrées lointaines le vieil Albin s’en était allé
Retrouver sa douce, sa bien-ai..


A peine avait-elle pénétré la Cité Blanche que son chant cessa net et qu’elle se tut en un silence des plus cérémonieux. Son regard avait quitté ses bottes crasseuses et se portait désormais sur les alentours dont les lumières faisaient briller ses yeux. Que de merveilles ! Un large sourire effila ses lèvres alors qu’elle joignait ses mains, le visage peint d’une expression d’admiration béate.

- Par les Dieux ! lança-t-elle en un souffle.

Après n’avoir connu que l’obscurité des bois pendant presque une lune, la simple vue d’une petite bourgade lui aurait été d’un grand réconfort. Quelle ne fut pas sa joie de découvrir la plus grande, la plus splendide ville qu’il lui ait été donné de voir ! Le cœur enhardi, elle entreprit de continuer sa route d’un bon pas mais sursauta lorsqu’un garde l’interpella.

- Halte, voyageuse ! Qui va là ?

Et elle de se retourner, une expression déconfite et craintive sur le faciès. Elle ne sut que répondre pendant un bref instant, rendue muette par la peur, mais se reprit bien vite en voyant l’impatience de son interlocuteur. N’ayant jamais été une bonne menteuse, elle lui expliqua très sincèrement les raisons de sa venue en ces lieux et l’homme, après l’avoir considérée longuement, conclut qu’elle ne constituait pas une menace et lui céda le passage. La chance lui avait souri, et elle ne tarderait pas à s’enfoncer plus avant dans la cité aussitôt qu’elle aurait décidé du chemin à suivre, ce qui risquait de prendre un certain temps vu qu’elle n’avait pas la moindre idée d’où aller. En attendant, elle se tenait au milieu du passage, en espérant que l’illumination lui viendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» La cité de Thelxépia
» Un stade de Football à cité Soleil...
» Les opérations de l’Onu à Cité Soleil qualifiées de génocide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle-
Sauter vers: