Au Chat Noir: Sa quête

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Mer 10 Déc 2008 - 21:24
Un homme marche seul dans le froid et la nuit, sa silhouette effrayante et imposante le préserve d’attaques de brigands ou autres créatures guère fréquentables.

*L’heure avait aujourd’hui sonné ! Je suis donc fin prêt. Il me faut aller au-delà de ce que j’ai vu ou vécu. Il me faut intégrer la société si je veux un jour être respecté. Mon but, ma quête vient alors de débuter. Un nouveau monde m’ouvre ses portes ! A moi d’en être digne, parole d’un Blamyr ! Pour cela je dois tout d’abord entré en ville, la plus proche étant Annuminas. Je dois malheureusement passer par là si je veux atteindre mon objectif. Cela ne me fait guère plaisir d’avoir à côtoyer à nouveau ces êtres faibles et couards, futiles et inutiles, ces êtres intolérants qui m’ont rejeté. Je ne leur ferai pas ce plaisir ! Non pas cette fois, pas comme ça ! Je dois prouver que je suis digne d’être connu et reconnu. Mais avant tout il faudra que là-bas, je me fasse remarquer, remarquer par des êtres qui en valent la peine afin que je m’illustre par mes talents au combat. Je dois montrer, leur montrer ma puissance, que je ne suis pas seulement un monstre, mais un guerrier ! *

~~~~~~~~~~

Blamyr marche, il marche seul, silencieux et sombre, il avance … Avance … Vers la cité que nous pouvons désormais apercevoir, il n’en est plus très loin.

*C’est donc maintenant ? Aujourd’hui ? Ainsi en avez-vous décidé ? Que votre volonté soit faite. Je ne me sens pas prêt mais je dois le faire. La lune et les astres ont parlé, je me dois d’avancer. Je marche, mes jambes passent l’une devant l’autre, avançant chaque fois un peu plus, je marche et me rapproche, je marche et j’arrive à destination. La porte de mon destin s’ouvre en ces inoubliables secondes. Mon esprit refuse, mon esprit recule, mais rien n’y fait, mes jambes avancent à contre courant, je marche inlassablement tel le soleil tourne autour de notre Sainte Terre … J’y suis.*

Blamyr a vu juste, Blamyr vient d’entrer dans la cité où de nombreux l’y attendent. Le regard hagard, la démarche hésitante, tournant la tête de tous les côtés observant absolument tout autour de lui. Cette fois-ci il n’est plus aussi confiant, il semble tout apprendre et rien comprendre, tel un enfant, il ne suffit que d’observer son pas maladroit, pour s’apercevoir qu’il n’est point dans son environnement.

*Quelle est cette étrange sensation ? J’ai comme l’impression d’être un éléphant dans un magasin de porcelaine … Je ne connais rien ici, je ne sais pas que faire, comment me comporter ? Les ruelles sont désertes et silencieuses. Mon arme ne me sera pas utile en ces lieux, il ne faut mieux pas éveiller l’attention, rangeons là. Il faut qu’on me remarque mais en positif, il faut que je gagne suffisamment d’argent pour me procurer une nouvelle armure à ma taille, j’ai pour l’instant l’impression d’être simplement ridicule … *

Le colosse semble se diriger vers une échoppe intitulée « A la Bonne Heure » A peine a-t-il ouvert la porte que notre homme fait demi-tour ne trouvant pas l’endroit à sa guise. Ne s’en sentant pas le courage. Il continue alors sa route à travers la cité, presque craintif de rencontrer quelqu’un. Jamais de telles sentiments l’avaient animé, c’est nouveau pour lui et cela l’effraie. Il s’arrête alors devant une nouvelle auberge dont le nom semble accrocheur « Le Chat Noir ». Intriguant … Il passe le seuil de la porte se cognant la tête au passage. Blamyr tente alors de faire comme si c’était normal et qu’il venait ici tous les jours.

*Il y’a du monde ici … Beaucoup de monde ? Suis-je à ma place ? Non, je ne leur ressemble pas. Je suis bien trop différent, jamais je ne pourrais boire et oublier. Non jamais je ne pourrais oublier. Je m’approche et m’accoude au comptoir comme les autres. Non ! Je ne suis pas comme les autres. Je dois pourtant l’être l’espace d’un instant. *

Certaines personnes le regardent bizarrement, méchamment, mais Blamyr ne leur porte aucun intérêt, non, il ne porte aucun intérêt aux petites gens sans importance, dont l’existence se résume à … Rien ! Il tourne soudainement la tête et examine l’établissement. Celui-ci est sale, gorgé de pouilleux et de péripatéticiennes qui n’ont aux yeux du géant aucun intérêt. Soudain il aperçoit une table de joueur, il semble intrigué et fasciné à la fois !

*Que font ces hommes ? Ils s’esclaffent bruyamment certains rient aux éclats, d’autres râlent et s’énervent alors que d’autres sont tendus, prêt à dégainer l’épée de son fourreau protecteur. Les sentiments des joueurs changent au quart de tour, il ne suffit de rien pour qu’un homme passe du rire au désespoir seulement avec de misérables cartes. Un homme lui a une expression figé, un sourire narquois et des pièces devant lui, beaucoup de pièce … *

Blamyr prend soudainement la parole alors que le Barman s’approche de lui. Blamyr a une voix rauque et effrayante à la fois. Le Barman tant qu’a lui semble étonner de voir un tel colosse en son armure, casque à la tête et arme à la taille.

- Que font ces hommes là-bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Jeu 11 Déc 2008 - 19:06
Le barman, gros bonhomme à la barbe rousse, ne s'attendait pas à ce que la brute le questionne omme cela. D'habitude, on lui demandait une bière, un plat de lentille saucisse, ou une chambre...

D'un revers de la main il se gratta une parti sensible où des mites avaient éluent domicile...

Il voulait savoir, le mieux était de le faire jouer... Puis quand il serait plumé, comme un nouveau, alors on le jeterai dehors...

S'il gagnait, il dépensserait son or... Dans tous les cas, le barman y voyait du bénéfice. Il se retint donc de signaler la grossièreté du personnage qui n'avait pas dit les habituelle formule de politesse et dit d'une voie agréabl à entendre:

"Sachez étranger, que le Chat Noir est réputé jusqu'à la cour du Roi pour ses table de jeu. Ils font un Arnor Holdem no limit. Cinq cartes communes, deux en mains. Vous devriez tenter. Chaque joueur gagne une bière dans la soirée..."

Tapans dans sa main, il fit apparaitre un petit serviteur habillé de rouge qui guida se prépara à trouver une table libre à la table de jeu... Visiblement un hobbit, il semblait lui aussi plein de mite, tout comme l'établissement...


HRP/ Règle du jeu, Poker Texas Holdem No limite, Cinq cartes communes, deux en main. Je te laisse t'installer...//HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Jeu 11 Déc 2008 - 21:30
*L’homme derrière ce poussiéreux bar, s’approche, il ressemble à tous les autres, une lueur d’intérêt s’anime dans ses yeux. Je ne comprends pas pourquoi ? Que peut-il y gagner ? J’ai à me méfier. A me méfier de tous ces humains, tous, sans exception. L’homme n’a rien d’enviable, il est sale, repoussant, et des manières des plus inconvenantes. Il ne faut pas faire confiance en ces individus. Méfiance est maitre mot en ces lieux ! Celui-ci commence à m’expliquer grossièrement les règles répondant plus ou moins à ma question. Il joue … Il joue de l’argent, voici ce qui explique leur changement d’humeur. L’argent dirige cette société, l’argent dirige leurs mœurs et leurs vies. L’argent est tout en ce bas monde. Ce bonhomme ventripotent me propose de me joindre à la partie. Après tout, je ne fais rien de ma malheureuse paye en tant que rodeur. Avec suffisamment de chance je gagnerai assez pour m’acheter une armure ou encore mieux, me faire remarquer ! Un petit personnage apparait alors, il est très petit … Et très sale … Et accoutré bizarrement, étrange coutume. Je le suis sans me poser plus de questions et lance.*

- Je me joindrai donc à ce jeu. Mais avant, toi, petit homme ; explique moi comment jouer, comment gagner ? Et surtout que cela reste entre nous … Sinon …

L’hobbit semble réticent. Le colosse ne comprend pas immédiatement n’étant pas habitué à l’avarice et l’opportunisme des hommes, et autres espèces. Il plonge alors sa grosse main peu dégourdie dans sa bourse et en sort une pièce d’or qu’il jette avec mépris à l’hobbit. Celui-ci commence une longue, fastidieuse et précise explication des règles, comme si il en fut un passionné ou un maitre. La montagne de muscle semble tout d’abord surpris puis fort intéressé avalant les paroles de son interlocuteur.

*Décidemment ce monde me réserve bien des surprises. Et ce jeu m’a l’air fort divertissant, bien que futile. Le but n’est donc point de m’amuser mais de gagner !*

Une fois les règles plus claires pour Blamyr, les deux protagonistes se dirigent à une table où le colosse s’installe sans un mot sous le regard médusé des autres joueurs. Le mastodonte ajoutant seulement d’une voix grave et méticuleuse.

- Je serais de la partie Messieurs.

Blamyr s’assoit donc à une chaise devant sa table, examine les joueurs présents. Puis jette une bourse pleine de pièces sur la table en question comme si cela ne représentait rien, mais non, cela ne représentait rien à ses yeux !

*Je n’aurais jamais cru me retrouver ici, en compagnie d’inconnu, il y’a quelques heures alors que je marchais … Soit, de toutes façons maintenant je suis ici, je sors le grand jeu, les impressionnants tous. C’est un jeu de stratégie et de chance si j’ai bien compris. Mes adversaires ? Ils n’ont rien de bien méchant, un nain fêtard et bruyant qui a surement du boire un coup de trop, puis des hommes, certains sont là pour se changer les idées, l’autre est sans doutes un habitué pour venir passer du bon temps et picoler loin de sa femme. Alors que deux autres sont plus silencieux, plus concentrés, ils sont ici dans un tout autre but, arrondir leurs fins de mois, se forger une réputation. Je suis ici à table, et je vais désormais commencer !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Sam 13 Déc 2008 - 12:30
Les regards se jetèrent sur ce nouvel arrivant...

Il y en eut un assez énervé. Un nouveau qui arrive en cour de route pouvait tout rafler avec la chance du débutant. Alors qu'ils jouaient déjà depuis longtemps...

Un autre fut amusé. Cette brute, ce tas de muscle, faire dans la finesse... Que serait belle la défaite de la force par l'esprit...

Un troisième dévisagea rapidement son adversaire... Avant de vomir dans son casque. Était-ce de dégoût devant l'odeur du voyageur ou simplement un surplus d'alcool? Comme c'était un nain, on ne pouvait véritablement lui en vouloir. Les nains sont réputés pour ne plus être maître de leurs actes lorsqu'ils sont bourrés. Tout du moins celui-ci...

Le quatrième a posé son regard sur le nouvel adversaire le fit avec classe. Tenant dans sa main droite son jeu, il esquissa un faible sourire. Un rapide mouvement de bas en haut sur le rôdeur, et il se présenta

"Bienvenue à notre table Messire. Quel est votre nom? Je ne nomme moi-même Hurlond. Je viens souvent jouer ici. J'espère que vous ne craignez pas perdre... Ni gagner. Car chaque chose peut se produire ici..."


Tout en disant ces mots, Hurlond ne quitta son sourire en coin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Sam 13 Déc 2008 - 16:01
*Celui qui est le plus énigmatique me souhaite la bienvenue. Je n’ai que faire de sa bienvenue, et je n’ai que faire de lui et ses politesses. Je ne dois garder en tête qu’un seul objectif, la victoire. Je ne suis pas ici pour courber l’échine et faire des politesses à des mendiants, des alcooliques et des vaux-rien. Autant afficher immédiatement mes intentions à ses déchets de la société réunis autour de cette table … Pourtant je suis si mal à l’aise. Pourquoi ai-je ce sentiment si étrange ? Pourquoi n’ai je pas ma place aux côtés de ces hommes jouant si banalement aux cartes ? L’aurais-je un jour ? … Non je ne crois pas. Je ne l’aurais jamais. J’ai vécu trop de choses. Des choses trop dures pour un enfant. Je n’ai pas eu le droit à mon enfance ni à mon adolescence, pas de temps pour grandir, pour s’épanouir. Pas de jeunesse, pas le temps pour les choses futiles et inutiles tels que la chaire ou tout simplement des bêtises. Je n’ai pas connu tout ça. J’ai du me débrouiller seul, tout seul, compter uniquement sur moi-même dès l’âge de 5ans ! Je continuerai à me débrouiller seul car tel en ont décidé les cieux. Je vais cependant répondre à cet homme sans animosité mais aussi sans intérêt. *

Blamyr d’une voix guère attirante et grave répond à l’homme, hochant tout de même la tête en signe de respect.

- Mon nom est Blamyr ! Retenait le bien … Monsieur ne vous souciez pas de moi ni de mon argent mais plutôt de votre bourse bientôt vide. Mais nous pouvons débuter, si vous le souhaitez toujours bien entendu.

La remarque perçante de Blamyr fut sans fuite par les autres joueurs, alors que l’hobbit distribue à présent les deux cartes aux hommes…

*Il faut désormais espérer que les cartes soient bonnes, sans elles, je ne pourrai gagner ... Quoi que ... Je me suis toujours débrouillé seul, bonnes ou mauvaises peut importe, je gagnerai car tel est ma destinée ! En revanche ce petit sourire narquois m'exaspère plus qu'autre chose, espérons qu'il n'est rien en tête ...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Sam 13 Déc 2008 - 16:16
Le Hobbit donna la première série. Tous eurent deux cartes...

Il dit alors: "Messieurs, vous êtes servit. Ouvrait les mises!"

L'ordre de jeu était ainsi: le nain était le donneur, un homme venu pour perdre la paie de la semaine, Blamyr, un homme plutôt concentré sur son jeu (celui qui ne s'occupait pas de sa femme), un totalement à l'Ouest qui ne faisait que perdre, mais ne pouvait s'empêcher de jouer, et enfin Hurlond.

Le premier joueur posa la blind, nom donné à la première mise obligatoire, ce soir là, 20£.

Blamyr devait placer la surblind, obligatoirement deux fois plus, ni plus, ni moins...

Les cartes qu'il avait en mains était le 6 et le 10 de cœur...

Les regards se posèrent sur lui pour essayer de deviner son jeu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Dim 14 Déc 2008 - 10:02
*L’hobbit distribue à présent les cartes. Il y’en a deux par personne. Je les regarde furtivement … Hum 6 et 10 de cœur … Est-ce bien ? Ou pas ? Dois-je continuer avec deux cartes dont j’ignore la valeur ? Est-ce que ces deux cartes se marient bien ensemble ? Peut importe … Pourquoi me regardent ils tous ainsi ? Ah non, pas tous, le nain lui préfère regarder l’arrière train des serveuses. Mais les autres ? Pourquoi ? Sans doute essayent-ils de voir une quelconque expression s’afficher sur mon visage. Malheureusement pour eux, j’ai gardé mon casque qui ne laisse pratiquement rien entrevoir de mon visage. Ai-je le droit ? Pour l’instant aucun ne m’a fait la remarque. Allons soit, jouons ! *

Blamyr sort alors l’argent nécessaire et dépose sur la table 40£. Signifiant qu’il jouera cette partie. Les autres joueurs en font de même …

*La partie est lancée et je n’ai pas intérêt à perdre … J’ai surement l’air nigaud et très balourd ces petites cartes entre mes grosses mains …Non !! Ne te préoccupe pas de l’avis des autres, tu n’en as que faire de l’avis des moins que rien, tu sais ce que tu vaux et même si aujourd’hui tu ne gagnes pas, tu t’illustreras sur un champ de bataille ! Tu n’es pas un joueur de cartes mais un guerrier, un colosse fait d’acier et de rage, un mastodonte inébranlable, une montagne de muscle, tu es Blamyr le monstre ! *

Les autres joueurs furent plutôt surpris de voir les changements incessants d’expression sur les rares parties du visage visible. Tel un schizophrène il semblait avoir deux personnalités … L’hobbit lui se charge de placer les cartes au centre de la table sous l’œil attentif des joueurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Lun 15 Déc 2008 - 17:24
Tous suivirent... Le petit tas de pièces d'or fut ramené devant le hobbit, qui les rangea en petite colone bien organisé. Il dévoila les cartes:

Une 7 de pique, un valet de trèfles et un 9 de coeur...

Le nain se coucha laissant Blamyr face à un choix

Je met pas plus pour te laisser plus de choix... Mais attention, ma prochaine réponse sera plus dur pour toi^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Lun 15 Déc 2008 - 21:17

La tension est à son comble alors que le semi homme jette la première carte à la « corbeille » puis retourne la première, s’en suit une autre et enfin une troisième. Les yeux se plissent, les regards sont déçus, d’autres au contraire sont réjouis alors que certains affichent un rictus nerveux. C’est à Blamyr de jouer.

*Le nain avant moi s’est couché, surement pour que cet ivrogne cuve son alcool, il ne représente pas de menace. Allons, réfléchissons … Tous les deux … Et souvient toi des dires de cet hobbit, et les combinaisons possibles, selon les cartes sur la table et celles que j’ai en main, je n’ai rien. Mais un jeu potentiellement très bon.. Crois-je en ma destiné ? Oui, les cieux veillent et me surveillent, ils peuvent me faire gagner. Mais ne te dévoile pas, laisse un doute planer, mon visage est incessible au regard des autres joueurs, autant en profiter et faire croire que je n’ai rien ! Alors que j’ai les cieux avec moi … Mais ça, ils ne le savent pas ! J'ai toujours ce doute concernant ce Hurlong, ce masque cache quelqu'un chose, on n'accueil pas un nouveau à sa table avec le sourire, sauf si c'est pour le dépouiller de sa modeste fortune.*

Le colosse place d’un air hésitant et maladroit 10£ au centre de la table. Ils semblent si peu sur et tellement facilement bernable. Il doit passer aux yeux des autres joueurs comme un nouveau, un pigeon prêt à se faire plumer. Mais c’est son but !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Mar 16 Déc 2008 - 13:12
Les choix suivant furent vite fait devant une si faible somme. Les hommes suivirent... Sauf un qui prit son temps, regarda chaque joueur, son sourire en coin.

Hurlond jouait avec ses cartes et avec les yeux de l'ennemi. Cat dans tout les cas, c'était un combat qui se passait autour de cette table. Un combat de l'esprit ou la taille ne donnait aucun avantage...

Finalement, le joueur au sourire narquois suivit de 10£. Puis il relança de 90£, amenant la mise à 100£. Devant cela, deux hommes rouspétèrent et jetèrent leur carte, même si ce n'était leur tour. Un valet rouge fut vu... Mais lequel???

Blamyr devait suivre... Ou se coucher. Il pouvait aussi bien relancer... De même que l'autre homme qui restait à par Hurlond...

Le sourire s'effaça brutalement du regard d'Hurlond, qui pris un visage totalement inexpressif... Cela voulait-il dire qu'il bluffait? Ou non?

Dur décision à prendre...


HRP// Pour éviter toute tentative de corruption, j'envoie à Aldarion la main qu'à Hurlond de même que les cartes qui sortirons... Comme ca je pourrai pas tricher^^//HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Mar 16 Déc 2008 - 21:01
Les deux joueurs suivant Blamyr suivent, se moquant d’une si modeste somme.

*Hum … Tout se déroule à merveille, ces hommes ne me prennent pas au sérieux et j’aime ça. La tension est papable sur chacun des visages. J’aime ça, un duel des esprits, ou seul le plus fort gagnera. Cet homme au sourire narquois et au visage figé vient tout chambouler, relançant la mise d’une somme importante … A mes yeux en tout cas. Je ne peux me permettre de perdre tout cela sur un élan de folie. Bien que ces piécettes ne représentent rien à mes yeux, ils seraient bête de les perdre si facilement alors qu’elles ont été gagné si durement !

Le colosse suit alors, mettant à son tour 90£ à regret sur la table. Voyons les autres cartes !


H¨RP// Désolé, y'a pas les 10 lignes mais j'ai pas le temps de faire plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Mer 17 Déc 2008 - 14:38
Tous suivirent... Le Hobbit ouvrit donc la carte suivant, après en avoir cramé une...

Et ce fut un Valet de Cœur qui sorti... Le sourire fit de nouveau son apparition sur le visage de Hurlond... Qui jouait ostensiblement avec ses cartes, les faisant passer entre ses doigts... De l'autre mains il tripotais ses pièces, apparemment impatient de pouvoir déposer son or, et surement de remporter une petite somme rondelette sur le dos du colosse. Déjà la mise était pas mal, sans pour autant être excessive, mais cela permettrai de payer toutes les boissons de la semaine... Ou de réinvestir...

Une voix dit:

"Tiens, il est possible d'avoir un carré de valet, si quelqu'un à bien été servit..."

Chaque joueur regarda ses cartes immédiatement... Pourtant ils les connaissaient. Mais un réflexe de non-initiés est par définition un reflexe... Hurlond fit de même. Pourtant il avait l'air d'un bon joueur... Faisait-il semblant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Mer 14 Jan 2009 - 17:20
Les parties et les mises se déroulaient, plus l’aiguille avancée plus la pile de pièce de Blamyr s’amenuisait et plus on pouvait voir apparaitre l’agacement grandissant sur les quelques traits du visage visible de l’homme… Hurlong faisait fort et ramassait presque à chaque tour l’argent mis en jeu. Le colosse susceptible au possible prenait son simple sourire comme une insulte.

*Je ne tolérerai plus longtemps pareil offense ! Je ne suis pas une oie que l’on déplume de ses maigres plumes. Mes rares piécettes n’ont rien à faire dans la bourse d’un tel individu, hors de question qu’un vandale me les ôtent une à une, sous mon nez ! Il est évident qu’il utilise des moyens peu scrupuleux pour avoir tant de chance et obtenir de si bonnes cartes. Je vais devoir jouer à son jeu, le prendre dans son propre piège, est ce malsain ? Non juste le retour à l’envoyeur … Quoi qu’il en soit je ne me laisserai plus déshonorer de la sorte, désormais seul le résultat m’importe !*

Les secondes paraissaient éternité, les gouttes de sueur perlaient sur le front des concurrents. Blamyr avait son plan bien ancré en sa mémoire, tout devait se passer comme prévu. La montagne de muscle fixa sa mise, par chance, il avait en main un as et un cinq, tout deux de cœur, rien de très intéressant concernant la partie actuelle, cependant l’as demeurait toujours une très bonne carte à avoir le plus régulièrement possible en main. Il devait tout tenter, il jeta prestement alors que personne le regardait au pied de Hurlong la fameuse carte. Puis mine de rien se coucha, prenant garde de cacher l’absence d’une de ses cartes. Le tour se déroula sans encombre et encore une fois, cet escroc de gentilhomme bien trop poli pour être honnête gagna … S’en était trop, hors de ses gonds, Blamyr se redressa tel un furibond, décocha son arbalète, qui avait été chargé au préalable d’une flèche, la pointant droit sur le visage étonné d’Hurlong. En une pression, s’en était fini de la vie, mourant d’une flèche entre les deux yeux à bout portant. Blamyr éleva la voix haut dans l’assemblé, tous se retournèrent, il avait désormais capté leur attention observant la scène, silencieux.

- Je t’ai vu ! Foutu tricheur, tu n’aurais jamais du être assit à la même table que moi ! Je l’ai vu, et si cet homme gagne si souvent c’est car il triche ! Oui, j’ai bien dit qu’il triche ! Voyez sa pile de pièce, voyons celle de mes compagnons et la mienne ! Voyez désormais à ses pieds, par mégarde, dans un geste trop brusque, il a fait tomber un atout de sa manche ! Le soupçonnant j’ai vu la scène alors que tous avaient le regard ailleurs !

L’assemblé semblait acquiescer les dire de l’accusateur, les joueurs de la table s’énervaient, les observateurs discutaient a voix basse et dans le brouhaha le plus total une voix fit place et taire les autres !

- Qu’as-tu à répondre à cela homme ? Si tes explications ne me conviennent pas … Ton sort dépendra de ma flèche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Lun 19 Jan 2009 - 17:50
Ce fut le Barman qui intervint...

"Pas de ça dans mon établissement."

Et au passage, Blamyr se prit un superbe poing dans sa nuque. Malgré sa très rude constitution, cela le fit vaciller, et son arme lui fut retirée par le propriétaire du mieux...

"On ne menace pas chez moi. On appel la garde."

Et à ce moment, la patrouille entra. Des soldats comme il en existait dans tout le pays: vaillant défenseur de la justice, il affrontait le froid de ce longues soirées hivernales pour veiller au bien du la population... En se rendant à la taverne.

L'officier responsable s'avança en voyant que quelques soucis gênaient les bons habitants de cette noble salle de boisson... Il butta contre un être ivre mort...

L'aubergiste expliqua la situation, et l'officier se tourna vers l'accusé:

"Alors monsieur, on s'amuse à détrousser les voyageurs? Prend ta défense!"

Hurlong avait eut une belle peur. Finalement il réussit à parler disant:

"Cette homme m'accuse de tricher car il perd, reflexe habituel. Cependant il est vrai que cette carte peut porter à confusion. Malgré tout elle vient du jeu, j'en suis persuadé. Demandez au Hobbit, l'as ne doit pas s'y trouver. Vu que c'est monsieur qui l'avait."

L'officier tendit le bras, le croupier donna le jeu, et aucun as ne fut trouvé, cela devant témoin...

"Rodeur, dit l'officier, expliquez vous! Continuez-vous de porter vos accusations contre cet homme? Et donnez moi votre identité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Lun 19 Jan 2009 - 20:41
*La situation s’était déroulée si vite, si brusquement, me voilà désormais désarmé, menacé par une horde de soldats. Impossible de se sortir de là aisément, il faudra manier de la ruse et jouer habilement de l’art de la parole. *

Le colosse éleva la voix, s’adressa à son interlocuteur.

- Blamyr ! Blamyr est la seule chose dont tu as à retenir de moi ! Cet homme triche, et c’est une évidence, peut être même l’aubergiste est son complice et partage t’il les frais au vu de son agression sur moi ! Je ne mens pas ! Cela vous suffit ?

Un long silence pesa alors, plus personne n’osez parler ! Blamyr reprit !

- Peut être cette carte est dans le jeu, mais peut importe, il l’a peut être eu une fois dans sa main et l’a habilement dissimulé ! Méfiez vous ces viles coquins, ils sont plus rusés que vous ne le serez jamais. Ils ne sont pas digne de confiance ni de parole ! Leur langue est fourchue telle celle du serpent. Et ils vous feront une entourloupe dès votre dos tourné. Préférez-vous croire un rodeur fidèle serviteur du Roi ou un maraud, un vagabond, ne faisant que vaincre partie sur partie, soyez sa pile de pièce, elle est à elle seule une preuve suffisante de sa fourberie, de plus il fut surpris carte aux pieds ! Le choix est à vous mais tâchez de faire le bon, je n’accepterai point d’offense !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Mer 21 Jan 2009 - 15:15
"D'offense? Réellement?"

L'officier regarda l'homme de haut en bas...

"Vous considérez qu'un officier du Roi peut vous offenser, et vous le menacer? Vous allez nous suivre au poste mon bon monsieur, et je vous déconseille de tenter de vous opposer à nous. Nous sommes plus nombreux et nous représentons la loi. Même si je n'en doute pas, vous êtes un vaillant rodeur servant le roi..."

Il avait un sourire sarcastique. Comme s'il se moquait un peu du gros bonhomme... Et avant que Blamyr n'ait le temps de répondre, il ajouta:

"Et vous aussi, monsieur Hurlong, vous nous suivez. Quand à l'auberge, elle arrête de faire tripot pour ce soir. Allez, tout le monde dehors sauf les locataire qui rejoigne leur chambre!"

Le ton de l'officier était ferme, et l'on ne pouvait le contester...



HRP// Je te laisse réagir et décrire ton arrivait à la caserne dans cette belle nuit étoilé... Rien n'ai joué... Même si les cartes commencent à se dévoiler...^^ Bonne chance=)//HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Dim 25 Jan 2009 - 9:56
Tout s’était déroulé si vite ! Blamyr n’avait manifestement pas l’habitude des coutumes et manières des humains et avait encore parlé trop vite ! Pourquoi avoir dit ça à ce représentant de la loi, ces hommes sont souvent plus bêtes que leurs pieds et il vaut mieux les caresser dans le sens du poil. Voici maintenant qu’il été enchainé et escorté jusqu'à la caserne. Le colosse avait été maitrisé si vite, il ne désirait pas avoir de problème avec la justice, il se laissait donc guider.

*Ca m’apprendra … Je ne suis pas de leur monde … Non, je n’ai rien à voir avec eux … Avec cet escroc d’Hurlong, même si je ne l’ai pas vu, je reste persuadé qu’il cachait un atout dans sa manche ! Pas question que je fasse de grabuges, ce n’est pas ainsi que je me forgerai une réputation … Ma place n’est pas à coasser et jouer aux cartes avec des ivrognes. Je suis fait pour me battre et ce n’est qu’ainsi que je me forgerai une réputation digne de ce nom. Le nom de Blamyr ne peut pas être entaché de la moindre goutte d’erreur. Je suis Blamyr et nul ne me dicte mes actes !*

Blamyr toujours au fer entouré d’une foule de soldat s’était réveillé soudainement comme empli d’une rage sans nom. Il ne tenta rien et était décidé d’aller à la caserne ! Mais de là bas, il se décida qu’il jouerait de la langue fourchue, traitre et hypocrite comme tout humain sait faire !


*Ce n’est pas dans ma nature mais je saurai mentir à ces hommes pour me sortir de ce pétrin sain et sauf, ma bourse pleine, parole de Blamyr !*

La petite troupe avançait à travers les rues de la cité sous le regard agité et curieux des passants. Tous semblaient dévisagés et s’inquiétaient de Blamyr ! Qui, rappelons-le, avait toujours son armure, son heaume et son arme, et surtout sa corpulence qui dépassait de loin les autres hommes. La population n’aime pas ce qui ne leur ressemble pas, et ils ont en peur. La peur, le colosse pouvait la lire sur le visage des enfants et leurs parents. Celui qui l’avait arrêté en revanche ne semblait affiché aucune expression sur son visage, exécute t’il surement les ordres tel un bon chien de garde.

*Après tout … De quoi je me plains ? Certains Hommes sont en train de mourir sur un quelconque champ de bataille, agonisant de leurs blessures alors que moi … Moi, je me balade en compagnie de charmantes personnes. Cette nuit étoilé est belle, et les étoiles sont la compagnie don je désire. Toute cette superficialité perdra l’homme à avoir toujours plus de confort … Ma place n’est pas ici, je l’ai compris aujourd’hui … Tout ceci ne me ressemble guère … Je suis à la nature, je lui appartiens, ainsi ma place de rodeur est justifié … Je suis né entre les arbres, je vivrais entre les arbres … Et je me battrais pour ce qui m’a toujours soutenu, je me battrai pour conserver mes arbres et mes étoiles. Ainsi est ma tâche sur terre. Mon but n’est pourtant pas vain, et je dois faire savoir qui je suis. Je recherche trop de choses et je suis indécis … La gloire ? Ou ma patrie ? La lune ce soir est bien haute et est propice à la réflexion … *

Voici que la troupe arrivait devant un bâtiment solidement gardé, deux gardes se tenaient à l’entrée, l’officier leur adresse la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Mer 28 Jan 2009 - 14:43
"Le juge va immédiatement voir cette brute. Mettez Hurlong dans le cachot un en attendant."

Les ordres furent appliqués, et Blamyr introduit dans une belle pièce ou régnez une atmosphère chaleureuse. Seul le capitaine l'accompagnait.

Mais en le regardant, le rôdeur fut frappé d'une chose: ce n'était plus ce visage dur qu'arborait l'officier de la garde, mais un profond respect lorsqu'il le regardait.

"Soyez respectueux devant le juge", lui souffla-t-il...

Pourtant Blamyr ne voyait personne. Tout du moins, il ne voyait qu'un grand fauteuil, qu'on pourrait confondre avec un trône s'il avait été dans un palais. Ce meuble était vide, on y voyait les cousins rouges et pourpres...


"Monsieur le juge, voila un homme qui a osé affronter Hurlong à sa table, et l'a accusé ouvertement de triche. Ce pourrait être notre homme."

Quelle ne fut sa réaction lorsqu'il entendit une voix sortir de nul par et dire:

"Ah... Un homme qui a du courage... Très bien très bien."

Et de derrière le siège un petit vieil homme apparu. Il était ridé, des cernes se voyaient autour de ses yeux tels des sillons dans un champ irrigué par manque de pluie.

Un homme qui avait vécu...

Si Blamyr s'avançait, il verrait que le fauteuil est en réalité deux fauteuil accroché l'un à l'autre par le support...

"Sachez jeune homme qui tout ce qui vous endenterez ici sera secret. J'ai une mission pour vous. Acceptez-vous? Je ne puis rien vous dire tant que vous ne m'affirmait pas votre entière collaboration."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Mer 28 Jan 2009 - 21:31
Lorsque Blamyr eut ouï les ordres, il ne put s’empêcher de penser !

*Tous les mêmes, hypocrites, bêtes et intolérants au possible ! Ils ont leur place uniquement sur le bucher … Et moi ! Moi je n’agis pas et me laisse traiter ainsi ? Ou est passé mon honneur ? Si ils n’étaient pas si nombreux, si je n’étais pas en tords et si, seulement si j’avais été habitué aux us et coutumes des hommes alors là, je me serais battu donnant cher de ma peau. Mais ce n’est pas mon destin ! Non mon destin est tracé, et il n’y a en aucun cas marqué que je dois mourir en de si bête circonstances, dans l’anonymat ! Mes exploits sur un chant de bataille seront chantés par les compteurs aux enfants ! Le nom de Blamyr doit être clamé haut et fort, je ne dois jamais, oh non jamais éloigner ce but de ma pensée. Parole de Blamyr !*

Mais alors son visage et ses pensées changèrent lors qu’il aperçut le regard empli d’un profond respect du capitaine. Cela le toucha, cette impression, ce sentiment si fort, peu de fois il l’avait ressenti. Le respect … Il n’avait subi qu’humiliation et n’avait vu dans le regard des gens que du dédain. Les gens sombres et méchants sont ils ne l’avaient jamais accepté. Et ce regard si inattendu, si sincère, qu’il fit chaud au cœur du colosse. Ce cœur jadis si froid et renfermé, d’un seul regard s’était éclairé. Blamyr ne se laissa tout de même pas berner et avait peur d’ une énième fourberie. Blamyr arriva alors dans une pièce pour rencontrer ce fameux juge.

*Je l’imagine gros, boutonneux, se croyant si supérieur aux personnes dans l’assemblée, que lui, un seul homme se permettait de juger d’autre. Je hais ces hommes, ceux qui jugent …*

La salle d’abord sombre s’éclaira petit à petit, laissant apparaitre un petit homme dont le temps n’avait fait aucun cadeau. Des cernes et des rides ornés cyniquement son visage. Le petit homme semblait rabougris assit sur une étrange structure dont Blamyr ne comprit pas vraiment l’utilité ! La voix du juge s’éleva alors telle une sommation. Ce fut un choc pour Blamyr prit au dépourvu par une telle déclaration.

*Ai-je … Ai-je bien entendu ? C’est à moi que cet homme s’adresse ? Il avait jugé mon acte positif alors qu’il n’était que fourberie ? Ai-je forcé le destin d’un acte si méprisable ? Une légende se formerait ainsi ? Ne nous emballons surtout pas, nous ne savons pas ce que cet homme à a nous annoncé, nous ne savons pas si nos rêves deviendront un jour réalité ? Mais ma tâche semble ici claire et je ne vois nul raison de refuser la proposition. Dois je faire quoi que ce soit d’illégale pour que cette conversation reste privé ? Suis-je prêt à me lancer réellement dans ces batailles épiques si souvent imaginées ? Je ne sais pas … Aujourd’hui je ne sais rien … Je ne pense même plus normalement, tout est trouble, mes sentiments se mélangent pour rendre quelque chose de brouillon et confus ! Joie ? Soulagement ? Peur ? Anxiété du futur ? Surprise ? Tout cela se mélangeait dans ma tête … Pourtant je dois prendre la parole, maintenant, avant que quiconque doute de mes capacités. Une seule chose … Respectez la seule consigne, respectez avec dignité, savoir rester humble, voilà ce qu’il devait faire. Mesurait minutieusement chacun de ses paroles. Ce sera dur pour un rodeur de sa sorte mais il se doit réussir. Pour lui, le destin et le nom de Blamyr !

- Je suis honoré de recevoir pareil compliment et responsabilité. Je serai muet concernant cette conversation jusqu'à ce mon souffle s’arrête. Parole de Blamyr !

Parler peu, mais parler bien voici la seule règle qu’il connaissait pour son cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Jeu 29 Jan 2009 - 10:58
"Très bien. Rentrons immédiatement dans le sujet. Tout se joue au niveau du Hobbit, mais je suppose que vous ne l'avez pas vu. Hurlong est de mèche avec lui, et ce Touque, d'après mes renseignements, chassé de sa famille pour vol, lui force les meilleures cartes... Voila pourquoi nous aurions besoin de vous: Hurlong fait parti d'un gros groupe qui ne s'occupe pas seulement de voler au jeu, mais distribue des alcools illégaux, se joue du Roy, mais en étant protéger par de hauts dignitaires. Je vous demande donc d'aller défier Hurlong, si vous n'avez pas peur de jouer contre lui. Demandez une parti au casino du Roi, et là, plumé le. Nous nous occupons du reste."
Le juge fit une pose...

"Cela fait plus de deux ans que nous le surveillons, mais aucun de nos hommes n'arrive à affronter cette ordure. Il ya des... Risque. Entre le défi et votre arrivé au Royal. Vous voyez ce que je veux dire... Et aucun de nos hommes ne peut vous protéger, sinon vous seriez immédiatement grillé et la partie n'aura pas lieux..."

Jetant une bourse remplie d'or sur la table, il ajouta:

"Il ya aura des risques. De gros. Mais aussi du bénéfice. Je pourrais parler de vous au Roi... Cette somme couvrira les frais de partie. Vous êtes des nôtres?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Jeu 29 Jan 2009 - 14:02

Blamyr écoutait attentivement chaque mot du « juge » buvant son flot de parole. Une fois que celui-ci eut terminé, un long silence s’imposa … L’heure était à la réflexion pour Blamyr.

*Je le savais ! Ce tricheur … Je lui arracherai la langue à ce vil serpent ! *

Fut la toute première chose qui lui vint à l’esprit. Puis se calma pourtant tout ne redevint pas clair … Non rien n’était plus clair depuis qu’il avait quitté sa foret.

*Suis-je le bon pour cette mission ? Je ne sais pas réellement jouer aux cartes, la preuve, j’ai perdu tout ce que j’avais … J’ai été obligé de tricher pour le récupérer. Retourner m’assoir à une table à côté de ce fourbe ne me plait guère. Cependant, me faire bien voir du coté du Roi ne peut m’apporter qu’avantage. Le Roi en lui-même ne m’intéresse guère mais rien de mieux pour débuter une mission prestigieuse. Ceci est ma toute première mission, la toute première fois qu’un homme me juge digne de confiance et me confie un service. Uniquement pour cela, je ne peux pas refuser. L’argent serait pour moi, et on m'en offre suffisamment pour couvrir les frais de la partie. Je suis complètement d’accord pour cela mais je ne peux me jouer d’eux, et si je veux gagner leur confiance autant être franc et jouer carte sur table … C’est le cas de le dire !

Blamyr rompu le silence de sa voix caverneuse.

- Le courage ne me manque pas … Au contraire j’ai a prouver. Cette mission m’honore et votre proposition est plus qu’alléchante. Mais je dois vous avouer que je ne suis pas grand partisan des tables de jeux et cela, n’est pas vraiment mon point fort …

Le juge ne répondit point

- M’opposez à Hurlong ne me pose aucun problème, ce serait même avec plaisir. Affronter une armée ne me fait pas trembler … Seul le regard des autres peut m’affecter. C’est pourquoi je vous dis cela. Je ne suis pas grand joueur de carte mais mon cœur est dur comme la pierre et ma détermination grande. Aussi, je dois vous dire, que je n’ai pas bien saisi quels sont les risques ?

Le silence du juge se faisait lourd et pesant.

- C’est à vous de décider aujourd’hui, si je suis apte tout de même à cette mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Sam 7 Fév 2009 - 19:19
// Je prend un peu le relais //

Le juge renifla bruyamment. Il n'aimait pas devoir ré expliquer deux fois.

- Disons qu'entre le moment ou vous allez lancer votre défi, et le moment ou vous allez effectivement entrer au Royal... La bande d'Hurlong fera tout pour vous empêcher de l'affronter à la loyale...

C'était plus clair... Enfin du moins il l'espérait. Il se leva et fit un petit tour de manière à se placer derrière le rodeur. Il n'aimait pas crier, il préférait de loin susurer les mots.

- Malgré votre défaite, nous sommes persuadés que vous pouvez battre Hurlong.. Il a tellement eu l'habitude d'avoir les meilleurs carte qu'il en a perdu tout sens stratégique. Dans un cadre... loyal vous devriez vous en sortir.

Il sourit légèrement, sans trop vouloir s'impliquer. Il venait de confirmer que oui, il lui faisait confiance... c'était maintenant à l'autre d'accepter ou non. Quant à lui, le juge se réjouissait qu'enfin quelqu'un s'oppose à ce truand, et il savait que le roi regorgeait de missions pour les hommes aventureux.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Sam 7 Fév 2009 - 20:23
Blamyr n’était pas bien sur d’avoir exactement compris-le sens du « tout faire pour l’en empêcher » mais il n’osa pas faire répéter une nouvelle fois au juge.

« Ai-je bien compris ? J’en doute … Je doute d’avoir besoin de manier l’épée, espérons que mon apparence suffise à les faire réfléchir à deux fois avant d’attaquer. Mais si cela arrive, ces hommes découvriront leur erreur. Quoi qu’il en soit, ne faisons pas de zèle, dans la simplicité, je dois pour l’instant simplement battre un homme aux cartes, un jeu que j’ai découvert il y’a seulement un jour. Cela pour rendre service au roi ? Voilà que j’avais fort à faire. Quoi qu’il en soit, je ne pouvais plus refuser. Pour l’honneur de mon nom, je remplirai à bien cette mission. Parole de Blamyr.»

Blamyr prit alors la parole d’une voix nette et rauque.

- Votre confiance m’honore et je tacherai de mener à bien la mission qui est désormais mienne. J’aimerai toutefois récupérer mes biens, ou plutôt mes armes qui m’ont été retiré. Puis j’irai et vaincrai cet homme aux cartes. Parole de Blamyr !

D’un hochement de tête le juge acquiesça et d’un signe de la main montrait à Blamyr qu’il pouvait désormais prendre congé, ce qu’il fit sans plus tarder.

« Enfin un homme m’accorde sa confiance, enfin quelqu’un compte sur mes capacités, enfin ai-je mon premier travail, ma première mission, enfin une possibilité de se faire voir auprès du roi. Du roi je m’en moque, de la gloire et l’honneur des batailles non. Il faut un commencement à tout, et ce commencement je ne peux l’ignorer. Ce commencement je ne peux le rater. Ou sinon adieu mes rêves fous et bonjour à ma bonne vieille forêt. Je m’en vais laver mon honneur, respecter mes paroles et envoyer ce truand, hypocrite à la langue fourchue entre quatre murs. Ou seuls les barreaux de sa cage pourront lui tenir la conversation. »

Remonté à bloc, Blamyr s’élança prêt à dénicher cet escroc et le défier. Coup de chance, Hurlong venait à peine de sortir de la caserne quand Blamyr le rejoint. Il s’exclama alors de sorte à ce que tous ceux autour l’entendent clairement.

Hé toi là ! Vile coquin ! Je te pendrai par la langue si j’en avais le pouvoir. Tu me dois une revanche ! Prouves que tu es le meilleur … Je te laisse cette opportunité. Si tu refuses tu prouveras à tous le tricheur que tu es. Je te défie, là, en place public, au casino royal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Sam 7 Fév 2009 - 22:15


Hurlong lui jeta un regard assasin. Au Casino Royal il n'aurait aucune chance de tricher... Mais le dilemme était immense. Si il refusait, tout le monde l'accuserait de tricherie.. s'il acceptait, il risquait tout simplement de ne pas avoir assez d'argent que pour continuez son petit commerce.. Il existait également une troisième solution, la voie du milieu.

- Très bien petit... on jouera au casino... rendez vous dans une heure à l'endroit.. Si tu ne viens pas, je considère que tu abandonnes...

Il fit un sourire qui en disait long... Il allait comme l'avait prévu le juge, utilisé tous les moyens à sa disposition pour empecher Blamyr d'arriver à la table... Il sortit dans la rue suivit du hobbit.
Le juge s'approcha dans le dos de Blamyr.

- Je vous conseille de vous rendre dès maintenant au Casino, vous y serez bien plus en sécurité qu'ici. Et Hurlong manquera peut être de temps pour vous tendre les pièges les plus subtiles et éfficaces... Et surtout n'oubliez pas, quelles que soit les agressions, jouez... ne l'accusez pas.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blamyr
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Nombre de messages : 35

~ GRIMOIRE ~
- -: Hommes
- -:
- -:

Dim 8 Fév 2009 - 13:53
Blamyr avait su détecter la détresse sur le visage d’Hurlong suite à sa proposition mais l’homme mais celui-ci changeant vite d’expression sachant qu’il ne devait rien montrer, à part bien, son assurance. Il lui déclarant d’une voix empli d’arrogance qu’il acceptait et donna rendez vous dans une heure. Blamyr eut un petit rictus satisfait, malgré le fait qu’il ne tolérait pas qu’un escroc l’appelle « petit ». Hurlong semblait lui aussi satisfait, le colosse ne comprit pas, enfin pas immédiatement jusqu’à ce que le juge vint lui glisser à l’oreille quelques mots.

« Prudence est maitre mot, je ne connais pas la ville et encore moins les ruses que peuvent utilisées ces hors la loi. Quoi qu’il en ce soit je ne me laisserai pas faire. Ma hache a mes côtés me sera peut être plus utile que je l’escomptais. Cette mission m’apprendra surement à me maitriser, je n’ai pas le droit de me laisser emporter, même si cet homme m’insupporte, lui et sa mine mauvaise, lui et son regard mesquin, lui que j’enverrai en prison. »

Blamyr avait bien l’intention d’écouter les conseils du juge qui connaissait bien mieux que lui ce personnage. Blamyr ne savait pas de quoi exactement cet Hurlong était capable, il ne savait pas l’influence et le pouvoir de cet homme. Et c’était surtout cette ignorance qu’il l’angoissait. Ne pas savoir qu’est qu’il pourrait l’attendre au prochain coin de rue n’était pas vraiment la sensation la plus agréable. C’est pour cela que Blamyr aussi grand et robuste soit-il avancé, lentement mais prudemment, la main posée sur le manche de sa hache prêt à dégainer. Il avançait à travers la ville qu’il ne connaissait pas, tâchant laborieusement de passer par les plus grandes rues, là ou il y’avait toujours du monde évitant les ruelles et encore plus les impasses qu’il redoutait plus que tout. Le monde était un bon moyen de se dissimuler, quoi que … Il était facilement repérable à cause de sa corpulence, il dépassait largement de la foule, et son accoutrement n’arrangeait rien à la chose, son armure lourde était … Visible ! Se remémorant comment accéder au Casino Royal, Blamyr pénétra dans ce qui devait être la rue principale. La foule s’étendait à perte de vue, la populace grouillée, chacun ne pensant qu’a sa petite personne. Les marchands criaient à pleins poumons afin d’attirer l’attention sur leurs produits. Des charrettes bloquaient l’accès. Son gabarit était dans ce genre de situation un atout majeur, et il n’avait pas besoin de beaucoup jouer des coudes afin de se frayer un passage. Le colosse semblait étonné par tant de monde sans pour autant se laisser distraire et dévier de sa tâche principale, la mission et le casino.

« Rarement je n’avais vu autant de personne. Tous indifférents les uns aux autres. S’insultant et se poussant afin de servir leurs intérêts. Les patrouilles font ce qu’elles peuvent mais la cohue est générale. De toutes les manières, si je reste aux aguets dans les rues importantes, il me semble que je sois en sécurité. Restez concentré sur sa tâche est la clé du succès … Enfin, je l’espère ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Attention au chat noir ... On dit qu'il porte malheur ....
» Un chat noir, s'est un mauvais présage, est-ce bien vrai ? Oui, en voilà la preuve...
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» [Ruelles] Où dois-je aller ? [PV: Ayae Yûna Nakamura & Emi Kumiko]
» Saute d'humeur [PV Nuage d'Été] ~{END}~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor :: Annúminas-
Sauter vers: