Épilogue : La Fin

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyLun 15 Déc 2008 - 19:50
Épilogue : La Fin Img-164911rd5mb


Plus de fumées artificielles, plus de spectres, plus de feu. L'endroit était étonnamment calme. Peut-être trop.

Le dragon était là, immobile, les yeux ouverts et les ailes déployées. Sa tête reposait entre ses pattes, comme aurait pu l'être celle d'un chat se prélassant au soleil. Les paupières mi-closes, il semblait observer les six silhouettes qui se tenaient devant lui, elles aussi figées, qui le fixaient. Le Prince Rustor, tout juste sorti de son duel fou avec Marawin ; Méphisto, Anduril au clair ; Aldarion, à ses côtés ; Mithrandir, dont l'épée et le bâton crépitaient encore de toute l'énergie qu'ils avaient délivrée ; Radamanthe, appuyé sur sa hache, le bras brisé ; et Xaphan, tremblant de touts ses membres, les yeux injectés de sang. A l'instar des spectres lorsque le collier maudit avait été détruit, il avait regagné sa liberté lorsque le monstre avait expiré. L'emprise mentale sous laquelle il avait vécu ces dernière années s'était d'un coup brisé, et pour la première fois depuis sa rencontre avec le Dragon, il regagna toutes ses facultés. C'était trop d'un seul coup, ni son corps ni son esprit ne pouvaient le supporter.

Deux autres corps gisaient sur le sol. L'un se consumait lentement, des flammèches brûlant petit à petit peau, chair et tissu. Ses mains étaient recouvertes de métal fondu. Voilà ce qui restait de la dépouille de Meovan, tué par la fureur de son maitre. L'autre était allongé face contre terre. Ses épaules se soulevaient régulièrement, au rythme de sa respiration. La partie droite du visage de Sombre-chêne avait été déformée par le souffle ardent du ver. Bien que inconscient, la vie ne l'avait pas quitté.

Alors c'était vraiment fini ?

Le dragon était mort, et peut-être avec lui le dernier espoir pour sa race de restaurer leur pouvoir d'antan. Seuls les histoires, désormais, le ferait perdurer, ainsi que la crainte que la bête et les siens inspiraient.

L'armée adverse s'éparpillait à travers les plaines froides du Forodwaith. Leurs cris montaient jusqu'à la colline, et la précipitation de leurs pas faisait vibrer le sol. Ils remontaient peut-être vers le Nord, chaque espèce livrée à elle-même, sans personne pour les guider. Orcs, Uruks, Gobelins et Humain pourraient-ils alors s'organiser? L'un d'entre eux tenterait-il de reprendre les rênes de leur alliance? Etait-ce chose faisable? Fallait-il les poursuivre?

A cette dernière question, beaucoup auraient répondu par la négative. Trop de morts en si peu de jours. Trop de disparus à pleurer. Trop de fatigue pour continuer. La plaine était couverte de cadavres amis et ennemis, de blessés. La puanteur de la mort avait envahi l'air, le désir le plus profond de la plupart des soldats était de se reposer, mais beaucoup de leurs camarades n'avaient pu qu'en rêver. Maintenant, ils attendaient une sépulture, ou un bûcher. Sans parler de ceux, agonisant, qu'il était encore possible de sauver. A choisir entre ces martyrs et les fuyards, la réponse était facile à donner.

Oui, la combat était fini. Mais les plaies qu'il avait ouvertes saignaient encore abondamment, et seul le temps pourrait les refermer. En combien de temps?


Épilogue : La Fin Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
Jegor Kaël

Nombre de messages : 947
Age : 29
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyLun 15 Déc 2008 - 21:56
Moribrimbor regardait la dépouille du ver, il était heureux et à la fois il ressentait autant de tristesse que si il avait le coeur de tout les gens autours de lui...

Sa famille avait comme particularité d'être empathe, ses membres ressentaient les émotions des gens autours de lui.

Des larmes coulèrent de ses yeux brun foncé, un flot de larme, sans émotion sur son visage, il était au loins sur la colline derrière lui se tenait les 19 derniers autres avari de sa petite armée.

Il passa son regard sur la plaine gelée...elle était rouge et noir, le sang et la mort, le douleur et l'horreur, la colère et la peur...

Il ne voulait plus qu'une chose revoir ceux qu'il aimait, sa fille, sa femme, son fils...Ses amis étaient morts dans cette bataille...

D'ailleur un instant de doute passa dans son ésprit :
"Pourquoi étaient ils venu, pourquoi avaient ils aidé ces étrangés??"

-Nous les avons aidés pour notre salut!
Mon Frêre! Mon Roi!
Nous les avons aidés car Arda ne devait pas être perdu!
Mon Seigneur! Mon Ami!
Nous y somme allés par amitié pour ces peuples que nous nous devons de connaître, car sans eux nos terres ne seraient plus!
Oh toi Guide de notre peuple et de nos coeur!


Tout ceux qui était présent avaient ressortit les armes, les spèctres étaient devenu une hantise, mais quand il reconnurent le grand capitaine et tout les autres soldats Moriquendi... Personnes ne put retenir leurs larmes... Comme si tout le monde devint empathe durant quelques instant...

Les Morts rèstent toujours ancré dans les coeurs, même si ils ne sont plus la à côté de nous...aussi longtemps que nous les ayont connu et aimé...

HRP // Je dédis ce Role Play à mon arrière grand mèere decédé il y à deux jours à 90 ans... // HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMar 16 Déc 2008 - 9:26
Ils étaient finalement arrivés au sommet de la colline qui n'était plus qu'une terre brûlée. Et la fumée finissait de se dissiper, reprenant son souffle Nârwel écouta les phrases du Seigneur Moriquendi. Il comprit quelques brides. Et un sourire s'étendit sur ses lèvres au moment ou il croisa le regard profond de Morimbrimbor.

Nârwel remit sa lame au fourreau. Il n'y avait plus de raison de faire briller l'éclat terni de Gilmilroth. D'un geste il dispersa ses hommes à la recherche de leurs seigneurs. Mais il n'eurent pas besoin d'aller plus loin. Car six hautes statures apparaissaient devant eux. D'un regard à Laurelin il s'avança vers les Seigneurs des Terres du Milieu. Et quand il les distingua clairement, il s'arrêta. Nârwel serait de toute manière appeler à faire son rapport. Les six silhouettes se rapprochaient alors que Nârwel se penchait sur un Elfe qui respirait à peine.

Mais quand il reconnut Le Seigneur Sombre-Chêne gisant sur le sol il se tourna vers les deux derniers soldats qui étaient resté derrière lui.

"Faites venir Nidama. Ses soins son plus que nécessaire..."

Mais sans doute le Maître soigneur n'était pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphisto
Administrateur Principal
Administrateur Principal
Méphisto

Nombre de messages : 3189
Localisation : Minas Tirith, la Cité Blanche
Rôle : Souverain de Minas Tirith et de Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de noble lignée. Descendant d'Elessar.
- -: Age où force et sagesse se côtoient
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMar 16 Déc 2008 - 14:28
Les mains du Seigneur de Gondor tremblaient comme si elles étaient atteintes d'un tic nerveux. Son regard était celui d'un homme abattu, même après une si importante victoire. Soudain, ses jambes lâchèrent et il se retrouva les genoux dans le sol boueux maculé de sang. Devant lui, la carcasse du Dragon gisait inerte, comme si la bête s'était endormie après le combat.

Regardant, les rares herbes a avoir résisté au souffle du Monstre, Méphisto sentit des larmes monter, mais il essuya rapidement d'un revers de la main. Sa respiration était sacadée, le combat qu'il venait de livrer l'avait complètement fatiguer, et sa tete etait lourde après avoir fait barrière mentale contre le vers. Un long et terrible silence était apparu sur le champ de bataille, personne ne parlait, chacun avait le regard fixé sur le sol, ou un être cher tombé lors de la bataille. Les environs puaient la mort, et le nombre de cadavres ou d'agonisants étaient une vision que jamais aucun des survivants n'oubliera.
Quelque chose bougea à côté du Roi. Celui-ci leva les yeux et découvrit Xaphan, à moitié fou. Pris d'une grande colère, il se leva d'un bond et dégaina Andùril prêt à faire payer cher le tribu de ses hommes morts à l'ancien Prince Pourpre..

"Tu vas voir misérable chien ! Jamais plus te ne feras ou verras quelque chose ! Que tu meurres sous ma lame, et de honte ! A Mort !"

Et il s'élança sur lui devant les regards ébahis des soldats proches.


"Tout ce qu'il nous reste à penser, c'est décider que faire du temps qui nous est donné .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 25
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMar 16 Déc 2008 - 16:41
Erco arriva enfin sur le sommet de la colline. Le spectacle qui s’offrait à lui était époustouflant, jamais il n’aurait cru voir ça. Il y avait le cadavre du fier et puissant dragon, mort par son inconscience. Ce fut la première chose que vit le chevalier Skaline, puis il vit les dirigeant des peuples libres, tous fatigués. Il suivit Nârwel de derrière, celui-ci appela Nidnama. Il était devant un corps, le corps de Sombre-Chêne. Erco ne le connaissait pas personnellement, mais en avait déjà entendu parler. L’elfe avait la moitié du visage brûlé. Ce n’était pas un spectacle très ragoûtant.
Puis, le rohirrim aperçu Méphisto se lever et dégainer Andùril. Erco porta instinctivement sa main à la garde d’une de ses épées croyant un coup fourré. Mais il vit presque au même moment ce qui était visé par l’attaque du Roi du Gondor : Xaphan. Il allait le tuer et Erco se vit crier au Roi :

-Mon seigneur, ne le tué pas. Il fut déjà prouvé par le passé que certain être méritant la mort ne l’eurent pas. Et que les êtres bons furent pris par cette même mort. Mais tuer ces êtres méprisables ne ramènent en aucun cas ceux qui auraient du vivre.

Il se tut pour reprendre son souffle, puis ajouta, sentant un certain malaise naître en lui :

-S’il vit encore, c’est qu’il a peut-être encore un rôle à jouer. Et le tuer serait s’abaisser à lui, s’abaisser à un acte de barbare. Gardez-le dans une de vos prisons. Il ne pourra s’y échapper, faites le condamné si cela vous chantes, mais ne le tuer pas maintenant.

Après ce bref discours, Erco se demanda pourquoi donc demandait-il le salue de Xaphan car il le détestait, même s’il ne le connaissait pas. C’était cet homme qui avait commandé les créatures qui les avaient attaquées, qui avaient tué Alorn.
La pitié, peut-être? Le chevalier ne saurait le dire - trop de sentiment contradictoire de battaient dans sa tête - .
Mais, une chose était sur, Erco en avait marre de tout se sang et souhaité aller se coucher, oublier, tout oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMar 16 Déc 2008 - 18:52
Le regard sombre, Nârwel regarda impassible Andùril briller du courroux du Roi. Et il fut presque effrayé par la voix pleine de colère de son Seigneur. Nârwel ne ferait rien. Si cet homme était un ennemi du Roi, le Roi disposait de sa vie selon son coeur. Et quand Nârwel vit Erco se jeter pour stopper le geste du Roi, l'homme de Gondor ne put l'en empêcher. Et maintenant Nârwel craignait la réaction de son souverain. Erco avait été courageux de vouloir s'opposer à la colère du Roi. Ce Roi qu'il ne voyait vraiment que pour la première fois. Des années plus tôt il n'avait pu assister à son sâcre. Mais le Maître d'Andùril inspirait l'admiration comme la crainte.

Nârwel s'avança vers son ami et son Roi.

"Mon Roi." Il inclina la tête et posa sa main droite sur le coeur. Humble salut militaire.

"Erco. Viens." dit-il la main tendue vers le Rohirrim.

Son ton était amical. Mais son autre main errait non loin du pommeau de son épée. Dans son dos il entendait les pas des soldats de Gondor qui se regroupaient autour de leur Roi. Xaphan n'avait aucune issue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
Nidnama

Nombre de messages : 803
Age : 28
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMar 16 Déc 2008 - 21:15
Et en effet… Nidnama se dirigeait vers les rescapés… Il arrivait à portée de voix lorsque le haut roi du Gondor dégaina Anduril…

- Ne comptez pas sur mes soins si vous faites couler le sang alors que vous avez remporté la victoire. La folie à pris fin. Et il est hors de question qu’une goute de sang supplémentaire soit versée… Le poison sur mes dagues ne serait pas mortel je vous aurais déjà envoyé au pays des songes. A présent je veut qu’un camp de soins soit mis en place. Qu’une zone soit sécurisée, débarrassée des cadavres… A présent plus une lame ne sera tirée si ce n’est pour se défendre, abattre un monstre ou abréger les souffrances d’un brave pour qui il ne reste pas d’autre solution. Je vais avoir suffisamment de travail sans que des querelles imbéciles ne viennent m’en rajouter…

Pendant qu’il parlait, Nidnama s’était approché des protagonistes… Il parlait avec une autorité que nul ne lui avait jamais entendu : la bataille était finie et le guérisseur qu’il était avant même d’être elnaith aurait pris les reines… Mais il parlait avec tous le poids de ces deux statuts… Simple guérisseur il aurait considéré comme normal que tout le monde lui obéisse dans une situation pareille mais il n’aurais pas sermonné ainsi le roy…

Mais à présent, aillant traversé les rangs de soldats comme s’ils n’étaient pas là, Nidnama voyait Sombre-Chêne, au sol, et sa voix jusqu’alors autoritaire devint glaciale :

- Ne croyez vous pas qu’apporter des soins à l’ambassadeur serait peut-être plus urgent ? Nous jugerons à tête reposée de ce que méritent les crimes de tel ou tel personne… En attendant vous allez tous vous faire soigner sans rechigner ou vous attendrez que tous les autres le soient…

Le maître guérisseur jeta un embrassa du regard le champs de bataille…

- Autant dire que vous attendrez trois ou quatre jours… En étant optimiste… Ou très pessimiste… Alors à vous de voir.

HRP//hé ! hé ! Je parie que vous pourez pas deviner ce que je vais vous demander... si ? quoi vous avez deviné ?? Non... Enfin... comme d'hab : par mp ou en rp mais je m'occupe d'aucun PJ si il me le dit pas ^^... Si vous voulez pas vous pouvez toujours faire le rp tout seul...//HRP


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
Toner Ghomenar

Nombre de messages : 272
Age : 29
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMer 17 Déc 2008 - 13:40
Toner était assez étonné... Le grand dragon mort... Il fallait que cela arrive, comme Smaug était mort, comme Glaurung...

Mais là, contrairement aux légendes, il était mort tué par quelque chose de plus puissant que lui, alors que les deux sus-nommé n'avait été tué que par un "coup de chance" des hommes...

Le roi voulu rapidement envoyer chez Mandos un être de pourpre vétu... Les autre s'y opposé... Toner non. Chez les nains, on ne faisait cure de cela. Le prisonnier n'avait pas demandé grâce? Donc, pas la peine de lui accorder... Et même s'il le demandait, le mériterait-il???

Mais Toner se garda de toute réflexion. Il n'était pas de son devoir de faire un discours à la Aragorn, qui sauva ainsi Grima Langue de Serpent...

Mais son attention fut attiré par autre chose: le Dragon... Si on lui autorisé, il deviendrai un source de matière première rare... Imaginé une cotte de maille faite d'écaille de Dragon... Aussi résistante si ce n'est plus que le meilleur métal des nains... Les dents pourrait servir à de nombreuses choses... Allant jusqu'à résister au feu du monstre...

Enfin, il faudrait demander l'autorisation... Et ce n'était pas su qu'il l'ait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMer 17 Déc 2008 - 15:08
Le soleil, à présent haut dans le ciel, dardait ses rayons sur le Forodwaith. Il inondait la vaste plaine d'une lumière généreuse comme si il fût heureux que la folie des peuples de la terre du milieu se soit enfin arrêtée. Le vacarme de la bataille avait laissé place à un étrange silence ...
Partout où les yeux de Laurelin se posaient, des corps gisaient, fixés pour l'éternité dans les glaces du nord, témoins de ce que fût la résistance de l'armée unifiée.
Des soldats vagabondaient sur le champ de bataille, les yeux hagards. Ils marchaient au hasard, les bras ballants, laissant trainer leurs armes sur le sol. Ils semblaient se réveiller dans un endroit qu'ils ne connaissaient pas , libérés soudain d'un horrible cauchemar ...

Les corps des orcs étaient entassés à découvert en de nombreux charniers, tombes à ciel ouvert qui bruleraient bientôt ...

Les blessés des peuples libres convergeaient vers l'arrière, ensemble comme durant la bataille. Là un elfe soutenait un nain, ils marchaient main dans la main et plus loin, un homme du Gondor et un de l'Arnor transportaient avec précautions un elfe vêtu de vert et d'or, arborant sur sa poitrine un soleil couvert de sang, un de ceux de la maison de la fleur d'or ... Et là, un elfe de la maison de la Harpe prodiguait les premiers soins à un homme des glaces ... La solidarité entre les races, née des combats, perdurait ...

Laurelin avait traversé le terrain boueux pour rejoindre ceux qui venaient de mettre fin au combat, ceux qui avait vaincu la créature oubliée, serviteur d'un noir ennemi dont le mal traversait les siecles sans jamais devoir disparaitre.
L'elfe laissait le vent s'engouffrer sous sa cape déchirée, dans ses longs cheveux blanchis par les nombreuses années passées sur ces terres qu'il aimait. Il se laissait envahir par le souffle d'Estë la Valië qui éloignait de lui l'accablement, le froid cassant que portait son coeur. Le souffle d'Estë qui tentait d'atténuer en lui la douleur et le chagrin.
De la compagnie des elfe de la tour Blanche qui avait quitté Elostirion pour rejoindre l'armée des Havres Gris de Voronwë, il n'était que deux survivants ... Il adressa une longue prière aux valar pour ses compagnons tombés.

Devant les yeux mort du dragon, les guérisseurs s'affairaient auprès des dirigeants ... Nidnama l'avait regardé d'un air interrogateur mais il avait fait signe à l'Elnaith de la Harpe que tout allait bien pour lui.

Ses pensées l'emmenaient au pied de la haute tour Blanche, Elostirion. Le bleu profond de l'océan se confondait avec le vert émeraude ... Sur la plage inondée de soleil, une elfe s'allongeait sur le sable blanc en riant ...
En cet instant, nulle lumière, nulle chaleur ne pourrait remplacer le réconfort de serrer dans ses bras celle qu'il attendait ... Puis la vision passa ...

Il poussa un profond soupir puis aperçut une frêle silhouette qui s'approchait au loin. il sourit et s'approcha de son ami Nârwel pour lui souffler :

- Maïrwen arrive ...


Épilogue : La Fin Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Mercenaire de Khand
Jade

Nombre de messages : 56

~ GRIMOIRE ~
- -: Khandéenne
- -: 29 ans approximativement
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMer 17 Déc 2008 - 16:44
Vent Folâtre aux humeurs assassines
Vole aux hommes leurs larmes salines
Brisés, mutilés aux flans des collines
D’une neige irisée de rouge et violine

Vent folâtre aux humeurs acides
Panse aux hommes leurs folies avides
Démembrés, brulés aux cœurs arides
D’un cratère à l’agonie, Dragon perfide.

Vent Folâtre aux âmes égarées
Danse aux hommes leurs peines oubliées
Fracassés, pétrifiés aux corps givrés
D’une bataille tristement achevée

Vent Folâtre aux douceurs infinies
Voit les hommes et leurs ennemis
Transpercés, achevés sous les débris
D’un honneur victorieux, âprement acquis


Le vent s’égarait sur le champ de bataille. La neige éternelle qui ne fondait jamais en ces lieux, se teintait doucement de pourpre. Les débris entremêlés de corps jonchaient cet océan d’horreur et de peine. A perte de vue, la marée écarlate s’étendait, fumante de son sang encore frais et chaud. Le murmure des mourants se mêlait délicatement à la mélodie sifflante d’une bise, entrainant ce chant funeste au loin. Parfois, ça et là, le cri désespéré d’une agonie longue et douloureuse.

Pourtant, maintenant tout semblait si terriblement calme. Le silence régnait étrangement pour une vallée qui venait de résonner sous les combats meurtriers d’une bataille achevée. Seuls quelques râles d’agonie douloureuse brisaient ce calme apparent. Les hurlements, les acclamations victorieuses ne parvenaient pas jusqu’ici, vers ceux qui s’étaient effondrés sous les sabres, en premier. Les guérisseurs non plus. Surement trop peu nombreux et croulant déjà sous le nombre croissant des mutilés.

Bientôt la nature reprendrait ses droits. Déjà quelques flocons s’égaraient, voletaient, avant de recouvrir les cadavres, les blessés et leurs outils de mort. Les charognes viendraient ensuite. Attirés par l’odeur fraiche de kilos de viandes, si facilement accessibles. Des carnassiers, avides en ces temps de disettes de quelques nourritures à se mettre sous la dent.

Mais pour l’heure, les blessés s’extirpaient maladroitement des bourbiers, les soigneurs se pressaient à leur taches, les soldats les y aidaient.

Au milieu des traineaux catapultes éventrés par les assauts des rudes guerriers nordiques, une fêle silhouette, encore inconsciente de la victoire des Peuples Libres, encore inconsciente de la défaite de ses compagnons. Gisante entre les corps brisés de ses alliés, une femme… une guerrière… Elle n’était pas morte, pas encore et pourtant elle portait de si nombreuses contusion, de sa tempe endolorie, à son abdomen transpercé. Le froid l’engourdissait, s’insinuait perfidement entre ses vêtements étranges et inattendus. Qui de la glace ou de ses blessures auraient raison d’elle ? Ou la mort viendrait elle de ces soldats qui parcouraient le champ de bataille à la recherche d’âme encore en vie ? Ou bien est ce que la faucheuse, dans sa grande mansuétude lui laisserait elle l’occasion de revoir son frère chéri, son pays natal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMer 17 Déc 2008 - 20:45
"Maïrwen arrive."

Nârwel devint soudain perplexe. Que fallait-il qu'il fasse? Son coeur se déchirait entre sa moitié et sa dévotion au Gondor et à son Roi. Tournant la tête vers Laurelin, le remercia d'un sourire qui semblait revenir de loin.

Mais quand il se tourna vers Erco et le Roi son visage était fermé. Et il attrapa le bras d'Erco et le tira en arrière. Aveuglement, et même si dans le fond Nârwel lui donnait raison, il chuchota dans l'oreille du Chevalier.

"Erco, le Roi... est le Roi."

Sans plus s'expliquer, il se tourna vers Mephisto. Si Nârwel pouvait admirer le descendant d'Elessar, il eut du mal à supporter le regard du souverain. Car la rage y avaient laissé sa marque. Et Nârwel n'osa parler.

Il recula de quelques pas et fit signe à ses Hommes de former une escorte. Seul le Roi serait maître du sort de Xaphan.

Il attrapa un jeune Homme au passage.

"Je dois parler à l'Intendant."

Sans qu'aucun des deux ne se soient reconnus, Daren disparut pour chercher le Seigneur Radamanthe.

Nârwel croisa de nouveau le regard de Laurelin qui contemplait les terres dévastées du grand Nord. D'un signe de la tête le Gardien d'Elostirion lui indiqua l'Ouest.

Et quand son regard suivi la lumière du soleil, il ne mis pas longtemps à la trouver. Maïrwen avançait sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
Silivrien

Nombre de messages : 548
Age : 57
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyMer 17 Déc 2008 - 22:35
Du haut de sa colline, Silivrien observait les alentours. Les restes de l'armée adverse semblaient se disloquer. Maintenant qu'elles n'étaient plus unies par une force maléfique, ces races et ces peuplades disparates étaient rendues à leurs querelles intestines. La garde du promontoire sur lequel elle se trouvait ne s'imposait plus vraiment, mais il conservait tout son intérêt en tant que point d'observation, d'autant qu'il fallait s'assurer que l'ennemi ne risquait pas d'effectuer un improbable retour. Elle se tourna vers ses compagnons d'armes, et les contempla avec douleur et fierté. Ils avaient largement payé leur part à la bataille, tout comme les soldats des Havres. L'Elnaith sélectionna toutefois les vingt qui lui semblaient le plus en forme...

-Mes amis, je n'ose encore le dire, mais je crois que nous allons bientôt pouvoir célébrer une grande victoire..., mais aussi honorer nos frères tombés au combat. Je vais pourtant vous demander une ultime effort, du moins au petit nombre d'entre-vous que j'estime le mieux à même de remplir cette mission...

Elle désigna les "volontaires" avant de reprendre la parole...

-Je voudrais que vous suiviez nos ennemis. Il faut nous assurer qu'ils regagnent bien leurs foyers. Surtout soyez prudents. Suivez-les jusqu'au coucher du soleil, et revenez ensuite vers nous. Que les Valars veillent sur vous...

Elle s'adressa ensuite à Voronwë...

-Monseigneur..., je laisse la Maison de l'Arbre sous vos ordres. Je vais rejoindre Laurelin prés de la dépouille du Dragon...

Elle plissa les yeux, pour mieux distinguer ce qui se passait au sein des troupes rassemblées autour du ver...

-...d'autant qu'il a l'air d'y avoir une certaine agitation chez les Gondoriens...

Sans attendre de réponse, elle empoigna son arc, et s'élança au pas de course à travers la plaine. Quand elle rejoignit Laurelin, le destin d'un homme semblait être entre les mains du Roi. Elle posa la main sur l'épaule de son bien-aimé, ce qui le fit légèrement sursauter...

-Mon aimé, que se passe-t-il ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
Jegor Kaël

Nombre de messages : 947
Age : 29
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyJeu 18 Déc 2008 - 20:54
Les elfes noirs commencèrent les recherches des morts ou des bléssés qui rèsteraient aprés avoir soigner les quelques blessures des soldats en vie.

Moribrimbor revint voir Laurelin, toujours avec cette image de ses frères en qui revinrent lui dire adieu, et l'émotion partagée avec les personnes autours.

-Dame Silivrien, Seigneur Laurelin, que faisaont nous maintenant? Moi je doit aller parlé aux rois, mais certains ont l'air occupés... Je ne eut les déranger.

Il regardait la carcasse du dragon noir...Impressionant, bien plus impressionant que les petits dragons des glace du nord...

Il regarda ses pieds, le sol était rouge et noir de sang et de terre, la neige avait été tassée, piétinée, et le soleil allait la faire fondre un petit peu, le champ de bataille était un véritable carnage.
Il regardait ses soldats récupéré les corps de soldats morts, autant elfes, qu'avari, que nain, qu'humain.
Lui avait déjà chercher le corps qu'il voulait retrouver, et il l'avait fait mettre sous un drap propre et demander à une femme elfe de laver son corps souillé par le combat et les armes, il savait que les femme étaient soigneuses avec les morts, il avait l'habitude des morts...

Mais là c'était beaucoup,mais c'était pour une bonne cause, et cette fois ci les spèctres ne seraient pas fait avec les ésprits de ses frères, mais plutôt ceux de ses ennemis si ils peuvent revenir se vanger...mais sa l'etonnerai...

Il revint à Laurelin et Silivrien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Laurelin

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyVen 19 Déc 2008 - 14:58
L'étreinte entre le Seigneur d'Elostitrion et la belle Elnaith de la Maison de l'Arbre avait durée un long moment. Peut être tout deux, ainsi enlacés au milieu du champs de bataille, représentaient-ils en cet instant un symbole de la victoire. Tout simplement l'amour qui venait de triompher de la haine ...
Puis Laurelin apprit la mauvaise nouvelle à Silivrien :

- Notre Ambassadeur ... Sombre-Chêne ... Il ... Il se trouve dans un état critique ... Si il survit, il risque de garder les stigmates de son combat avec la créature de Morgoth pour le restant de sa vie ... Il a été atteint par le souffle de feu du dragon ... Son visage ...

Il baissa la tête et après un moment, se retourna vers Moribrimbor :

- Nul doute que le temps des réunions et entretiens viendra, je pense, rapidement mon ami, mais, pour l'heure, nous devons observer celui du recueillement, de la prière pour nos frères tombés, pour nos alliés et laisser les guérisseurs s'occuper des blessés ... Allons Moribrimbor prenez quelques repos et laissez quelqu'un examiner vos blessures ...

Il prit la main de Silivrien et l'embrassa tendrement puis entraina avec lui l'Elnaith. Inquiet, il s'approcha de l'endroit où se trouvait plusieurs elfes et guérisseurs qui s'étaient réunis près de l'Ambassadeur gravement atteint en quêtes de ses nouvelles ...


Épilogue : La Fin Sign_l10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 25
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyVen 19 Déc 2008 - 16:43
Erco était debut face au Roi avec Xaphan à quelques mètres de lui. IL se demanda si le combat ne l'avait pas rendu fou pour oser s'opposer à son Roi par allégeance. IL regarda le Roi, leur yeux se rencontrèrent durant une seconde, mais le chevalier bien qu'il soit courageux baissa les yeux. Son Roi avait un regard emplit de rage à faire frémir les plus téméraire. Il dit alors comme seule excuse:

-Je suis désolé moi Roi, je n'aurais du intervenir.

Erco fit une révérence de la tête (il l'inclina en avant, puis la releva). Il fit un pas en arrière faisant attention à ne pas fixer les yeux de Méphisto car il n'arrivait pas à les fixé, mais en plus cela risquait de lui attiré la foudre du Roi du Gondor. Il continua à reculer jusqu'à être au niveau de Nârwel qui avait les yeux fixés sur une silhouette se dessinant dans le paysage:

-Merci.

Puis ses yeux se posèrent sur Xaphan et il n'éprouva aucun sentiment envers cet homme, ni de l'amour, ni de la haine, juste du vide, rien d'autre. Il savait que Xaphan était le responsable de tout ce combat, mais il n'arrivait à haïr quelqu'un qui a été manipulé par une force dont même les plus grands réunit avait eut de la peine à tuer. Il regarda une nouvelle fois le Roi cherchant une expression.

Hrp Vive les vacances!!! Hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphisto
Administrateur Principal
Administrateur Principal
Méphisto

Nombre de messages : 3189
Localisation : Minas Tirith, la Cité Blanche
Rôle : Souverain de Minas Tirith et de Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de noble lignée. Descendant d'Elessar.
- -: Age où force et sagesse se côtoient
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptySam 20 Déc 2008 - 22:42
Le Roi regarda un instant le Chevalier qui venait de l'empêcher de mettre fin à la vie de Xaphan. Celui-ci tremblait, et n'osait regarder le Souverain de Gondor, ses yeux ne quittaient pas le sol tâché de sang à ses pieds. Alentours, les soldats le regardaient, certains le comprennaient, d'autres non et peut-être avaient-ils raison, peut-être était-il enfin de temps de rengainer l'épée. Il fixait Andùril .. ses doigts tremblaient sur la poignée, ses lèvres s'étaient étirées, formant un rictus de haine sur le visage du Roi. A ses pieds, Xaphan émit un gémissement de terreur et fut prit d'un violent spasme.

Andùril s'éleva dans les airs. La main de Méphisto ne tremblait plus, son visage était impassible, et ne reflétait aucun sentiment, comme à son habitude. La lame fendit l'air et s'arrêta à quelques centimètres seulement de la tête du Prince Pourpre. En quelques secondes, il s'était remémoré les légendes du passé, les paroles du vieux sage Gandalf. Pourtant, une haine terrible coulait dans ses veines, le Roi sentait que quelque chose de mauvais s'était installé .. Finallement, à force de lutte mentale, il remit son épée au fourreau, et, toisant Xaphan, il le ridiculisa :

"Regarde toi, tel un esclave vaincu .. Tu n'es plus rien, Xaphan ! Que la mort te prenne donc, je ne te souhaite pas meilleur sort ! Mais elle ne viendra pas de moi .. Tu as de la chance que beaucoup trop de sang ait déjà coulé ici, et tu peux remercier le Chevalier qui te trouve mieux avec ta tête car je t'aurai épargné son poids tant tu as répandu le mal !"

Et après avoir jeté un coup d'oeil au ciel, il quitta les lieux et s'empressa de prendre la direction des tentes érigées par le soin de ses capitaines, et d'où montaient les cris et gémissements des blessés. Après quelques mètres, il se retourna quand même et lâcha d'une voix morne :

"Si l'un de mes hommes estime qu'il ne mérite pas la vie .. Il est libre de l'éxécuter. Car fils de Gondor, vous avez combattu autant que moi, et je comprends votre peine et votre désarroi .. Faites en ce que bon vous semble !"


"Tout ce qu'il nous reste à penser, c'est décider que faire du temps qui nous est donné .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyDim 21 Déc 2008 - 0:13
Tous se figèrent quand la voix du souverain rompit le silence. Et ses dernières paroles laissa les Gondoriens bouche bée. Et finalement, un soldat s'avança lentement vers Xaphan.

Nârwel connaissait cette démarche, et il jurait qu'il pouvait l'entendre respirer. Les soldats regardèrent ce soldat ramassé une large épée fumante arrachée aux cendres d'une armure vide. Sur l'armure, l'Arbre Blanc avait été terni par le souffle du Dragon. Le soldat continua d'avancer, et finit par s'arrêter devant Xaphan qui semblait essayer de se redresser. Mais quand il découvrit le visage déterminé de son bourreau, le lâche détourna la tête et rampa vers le Roi des Hommes.

Le soldat ne laissa pas le temps à sa victime d'implorer en vain, et la large lame s'abattit sur son crâne dans un choc sourd. Quelques uns détournèrent les yeux, d'autre ne cessaient de fixer le futur cadavre de Xaphan, car l'ennemi vaincu s'agitait encore sur le sol. Le soldat porta un second coup, puis un troisième, vint un quatrième et déjà la face du lâche ne ressemblait plus à rien. Mais le Gondorien ne s'arrêta pas pour autant. Et dans le silence qui régnait, tous entendait son souffle qui peu à peu se transformait en pleurs.

Nârwel s'avança vers l'Homme doucement, il pleurait à chaudes larmes maintenant. Et la lame ne cessait de s'abattre quand soudain celui qui la tenait s'écroula à genoux...

Nârwel s'agenouilla à côté de lui. Et quand celui-ci releva la tête il le reconnu enfin.

"Daren?"

Le garçon tourna ses yeux humide vers Nârwel, il sembla que lui aussi l'eut reconnu.

"Nârwel... Je... Je ne sais pas ce qui..."

"Daren, personne ne t'en blâmera. Il méritait la mort. Et tu as entendu le Roi."


Le jeune soldat approuva de la tête. Nârwel le releva avec l'aide d'un Arnorien. Daren ne disait rien. Nârwel ne savait qu'une seule chose, le garçon qu'il avait quitté avant la bataille était devenu un Homme face aux horreurs du Mal. Il avait changé à jamais. Nârwel ne savait qu'une seule chose. Daren avait 17 ans et il venait d'abattre celui qui fut l'un des plus grands ennemis des Peuples Libres.

Le laissant sous bonne garde, Nârwel le regarda s'éloigné. Il se tourna vers le Roi qui venait d'assister à la scène. Et enfin il rejoignit Laurelin.

"Bien des choses ont changé cette nuit. Mais ce fut l'aurore qui forgea notre avenir."

Et disant cela, le soleil éclaira pleinement la colline, et tous sentirent la douce caresse de la lumière. Et le vent chassa les odeurs des charniers.

"Où est Maïrwen?" demanda t-il, alors que son devoir lui disait qu'il devait plutôt rechercher l'Intendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
Nidnama

Nombre de messages : 803
Age : 28
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyDim 21 Déc 2008 - 0:20
Dire que Sombre-chêne était en mauvais aurait été un doux euphémisme… la moitié de son visage était brulée au dernier degré tendis que le reste n’était plus qu’une cloque… Avec de la chance il pourrait peut-être rendre à l’ambassadeur une partie de son visage… Peut être une partie…

Il avait cessé de s’intéresser au monde environnant… Plus rien ne le déconcentrait…. Préparer une crème apaisante… L’appliquer délicatement… Dégager les yeux… les laver… les ré humidifier… sauvegarder autant de peau que possible… Entourer la tête de l’ambassadeur de bandages… Lui soigner les oreilles en protégeant les tympans ébranlés par la température… Lui donner à boire des potions apaisantes en espérant qu’elles pourraient calmer les réactions de son organisme et le laisser se reposer…

Recommencer le bandage du visage pour changer de cataplasme et en mettre un autre sur les brulures calmées… Une autre plante pour aider son corps a guérir après avoir arrêté la brulure… Une autre a lui faire ingérer pour forcer les membres à se décontracter et laisser le patient respirer correctement…

Nidnama s’activait ainsi lorsqu’une incroyable lassitude commença à l’envahir… la potion ne faisait plus effet…

HRP// énorme coup de barre pour tout ceux qui en on prit ^^//HRP


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3025
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyDim 21 Déc 2008 - 14:40
La fin...
La fin...ce mot ne semblait avoir aucun sens pour le capitaine Forlong.
La neige, si blanche avant la bataille etait a present trempee de sang, donnant naissance a une boue rougeatre. Les corps...les corps etaient partout. Impossibles a compter. Des centaines. Des milliers. Des hommes. Des elfes. Des nains. Des chevaux. Des orcs. Certains mutiles affreusement, d'autres semblant presque plonges dans un sommeil silencieux.
Les visages...les visages tordus dans des grimaces de surprise, de douleur, de peur.

Un silence terrible...

Des conversations chuchotees, des sanglots, les cris sinistres des corbeaux, ces charognards noirs etant les seuls vainqueurs de cette bataille.
Cela semblait si calme apres des heures d'ordres, de cris, de gemissements et de l'acier frappant contre l'acier.

Plus rien...
Seule une fatigue mortelle, plus forte que le desespoir, plus forte que la douleur. Une fatigue eteignant toute pensee.
Il voulait oublier. Il voulait oublier les cris de douleurs, les morts de ses proches, de ses amis. Oublier la responsabilite.
Il n'avait pas les forces. D'assumer. De compter les pertes dans son regiment. De pleurer sur les tombes de ses amis.

La fin...
La fin de quoi? D'une bataille? Non, pas d'une bataille. La fin d'un carnage. D'un travail de boucher. Repetitif. Depourvu de tout sentiment. De tout art. De toute honneur.

Le debut...
Le debut de la tristesse. Le debut des sanglots de veuves, des orphelins.
Le debut d'une nouvelle epoque. Plus rien ne sera pareil.

Plus rien...


Un frisson parcourut le corps du capitaine. Une nouvelle vague de douleur a chaque mouvement. Son corps criait, demandant le repos. Demandant le sommeil. Mais Forlong n'ecoutait pas. Avec un bout de chemise d'un defunt ennemi il nettoya Lunerill, son epee. Celle ci ne brillait plus de la flamme bleue.
Elle aussi a bu trop de sang aujourd'hui.

Il regarda devant lui. Au dessus des corps. Au loin, il voyait l'etendard de l'Arnor, les silhouettes de dunedain. Tellement moins nombreux, tellement moins fiers et puissants qu'avant.
Il ne pouvait pas y revenir maintenant. Il ne pouvait pas assumer la mort de ses camarades. La mort de ses hommes.
Etait il un lache? Peut etre bien.

Il tourna sa tete dans l'autre sens. Il y vit un drapeau blanc. Le drapeau des guerisseurs.
Ses vetements etaient couverts de sang, dechires, trempes. Couverts de sang d'homme. De sang d'elfe. De sang d'orc.
Mais il ne pensait pas a ses blessures. Il savait que d'autres personnes avaient plus besoin de soins que lui.
Il se dirigea vers les guerisseurs pour une autre raison.
Peut etre etait il un lache. Peut etre manquait il de responsabilite.
Mais il ne pouvait rester sans rien faire lorsque les blesses mourraient.
Il allait vers les tentes des guerisseurs pour leur porter son aide.

Il marcha, serrant ses dents. Essayant d'ignorer la douleur. La fatigue. Le desespoir.

Un gemissement attira son attention. Un gemissement de femme. Parmis des dizaines de corps, une personne vivait encore. Une femme dont les traits montraient ses origines du Sud.

Il la prit dans ses bras, lentement, delicatement. Tel un enfant endormi.
Il la porta.

Il la porta jusqu'aux tentes des guerisseurs, et la deposa doucement sur un drap deploye par terre. Il vit un elfe au loin. Un elfe qu'il avait rencontre il y a longtemps. Nidnama, un guerisseur.

Il parla. Quel sentiment etrange que d'ouvrir ses levres et parler aux autres, apres des heures de combat silencieux. De combat sans pitie.

-Cette femme...Cette femme a besoin d'aide!

Sa voix fut suffisament forte pour attirer l'attention de quelques personnes. Mais peu repondirent.

Tout semblait manquer de sens...tellement de mort. Tellement de destruction. Tellement de sang. Pourquoi?

C'etait la fin.
La fin de milliers de vies. La fin d'espoir. La fin d'une epoque.


Épilogue : La Fin Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
Nidnama

Nombre de messages : 803
Age : 28
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyDim 21 Déc 2008 - 18:11
Fatigue… tout n’était plus que fatigue… Le monde s’obscurcissait… Les paupières du maître guérisseur tombaient d’elles mêmes… Mais il lui suffisait de lever les yeux pour avoir devant lui une étendue de désolation… Une champ de feu et de sang… une plaine de cadavre… des morts a perte de vue… une scène apocalyptique…

* Nul scène n’est plus horrible que le champs de la victoire si ce n’est celui de la défaite… Je n’ai pas encore le droit au repos… Trop de blessés… trop de morts… trop a faire… Pas assez pour le faire… Pas suffisamment de temps…

Les membres de Nidnama continuaient donc leurs mouvements sur la simple impulsion de son esprit… Le guérisseur contenait la fatigue comme il avait appris à contenir la douleur… Mais, malgré tout, il savait qu’il devrait sous peu suivre ses propres conseils… Dormir… laisser son corps se régénérer… Accepter de laisser des hommes mourir maintenant pour en sauver d’autres plus tard… mais ceux qui pourraient l’être plus tarde pouvaient l’être par d’autres guérisseurs… Et ceux qui avaient besoin de ses talents ne pouvaient attendre…

L’elnaith de la harpe se tourna vers un nouveau blessé… La jambe broyée par les mandibules d’une araignée… Miracle incompréhensible, le poison ne l’avait pas atteint sans doute avait-il été dilué par le sang de dizaines de victimes… De toute manière il fallait amputer… rien d’autre a faire…

- Il faut amputer la jambe. Rien d’autre. Soyez francs nous ne pouvons nous permettre plusieurs opérations… Trop de sang perdu…

Son diagnostique achevé, Nidnama se détourna du blessé : rien de difficile à faire les autres s’en chargeraient… il se releva d’un geste mal assuré et…

-Cette femme...Cette femme a besoin d'aide!

-Je suppose qu’elle en a vraiment besoin… Sinon d’autre l’auraient déjà prise en charge… Je vous suit…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jegor Kaël
Rôdeur
Rôdeur
Jegor Kaël

Nombre de messages : 947
Age : 29
Localisation : Peu Importe.
Rôle : Empêcheur de neiger en flocon.

~ GRIMOIRE ~
- -: Numénoréen
- -: ~~108
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyDim 21 Déc 2008 - 21:21
Moribrimbor se tenait à côté de Daren quand il exécuta froidement Xaphan, sa faux au dessus de toute les autres armes noire comme la nuit, reflétant la mort.
Peut être là représentait il, ou pas.

-Homme de Gondor...ton choix fut fait à cet instant, et il fut bon...ce jugement devait être fait... Tu a beaucoup perdu toi aussi de sa faute...Paix à ton âme et à ton esprit...

L'elfe noir regarda le cadavre à peine reconnaissable du Seigneur Rouge...

-Toi aussi paix à ton âme, esclave du Ver...Que Mandos te prenne en pitié.

Il regarda une dernière fois le dragon et dans élan de rage lança sa faux dans l'œil qui éclata et noirci.

Il s'approcha de Méphisto et dit :

-Seigneur des Hommes, votre victoire est grande, et votre haine doit s'apaiser, la haine est le mal le plus grand du cœur des être vivant sur Arda, cela ne doit pas vous envahir, demain venez méditez avec moi...

Puis il s'adressa aux autres seigneurs et rois :

-Vous aussi venez...Cela vous aidera tous...je vous ferai faire un tri d'émotions comme nous faisont chez nous les elfes...cela vous fera récupéré plus facilement...Demain venez ici même...

Le Roi Noir commença à s'éloigner mais tous le virent se plier en deux de douleur...Ses blessures le relançaient, l'élixir ne faisait plus d'effet...Peut être demain ne pourrait il pas faire "la méditation"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkeoth.forumsactifs.com
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3025
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyLun 22 Déc 2008 - 12:47
Le capitaine leva ses yeux fatigues dans la direction de l'elfe.
Il avait de la chance, c'etait Nidnama en personne. Cependant l'elfe ne semblait pas le reconnaitre...il est vrai que ca faisait longtemps depuis leur derniere rencontre. Qui s'etait d'ailleurs deroulee dans des circonstances peu agreables. L'affaire du collier Nauglamir. Qui a failli causer une bataille entre les hommes et les elfes.
Il chassa ces pensees, et fit signe a Nidnama de le suivre.
L'homme et l'elfe marcherent pendant un court moment parmis les autres blesses, ignorant les cris de douleurs et les sanglots, et s'approcherent finalement du drap sur lequel etait etendue Jade.

Il s'agenouilla a cote de la Khandeenne, et dit a Nidnama:

-La voici...ses blessures sont nombreuses et profondes. Y a t'il un espoir, Nidnama? Dites moi comment je peux vous aider, je suis venu ici pour soutenir les guerisseurs dans leur tache difficile. Je n'ai que peu d'experience dans les matieres de medicine, mais je sais mettre des pansements et je possede un savoir tres basique sur les potions.

Toujours accroupi a cote de la guerriere blessee, Forlong regardait le guerisseur dans les yeux.


Épilogue : La Fin Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jade
Mercenaire de Khand
Jade

Nombre de messages : 56

~ GRIMOIRE ~
- -: Khandéenne
- -: 29 ans approximativement
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyLun 22 Déc 2008 - 13:26
Jade gisait dans un état proche de l'inconscience. Ses extremités se refroidissaient dangeuresement, imprimant leur marque violacée sur sa peau dorée. Le froid l'envahissait, brulant ses poumons à chaque bouffée d'air qu'elle parvenait difficilement à prendre, l'entrainant chaque minutes supplémentaires dans un sommeil profond. Malgré tout, elle gardait une vague notion de ce qui l'entourait. Les bruits lui parvenaient au delà d'un épais brouillard, tout comme les voix d'ailleurs.Pourtant il lui semblait impossible de revenir, comme si l'attraction du sommeil se faisait plus pressante. Puis la douleur, elle s'envolait, elle cessait. Pourquoi revenir en sachant qu'elle reprendrait l'assaut de son corps de chair si faible?

On approcha. Qui, elle n'aurait su le determiner. Pour quelle raison, non plus. L'achever? Possible. Surement. Si son visage n'avait été figé par le froid, peut etre aurait elle même sourit à cette perspective. Il ne se passa rien, rien pour autant qu'elle put en juger mais cela lui parut une eternité, encore plus attenuée par ses sens engourdis. Puis la douleur. Elle resurgit de nouveau. La guerrière eu l'impression qu'on lui posait des tisons ardents sur les bras, les jambes, le corps. Elle gémit. La souffrance s'eveillant au contact chaud de l'homme qui la prenait dans sa bras. Mais pour elle, totalement glacée, l'epreuve prenait des allures de torture.

Est ce la chaleur, ou bien peut être la douleur, qui lui donna un sursaut de conscience? Toujours était il qu'elle ouvrit les yeux. Un bref instant seulement. Mais suffisament long pour distinguer dans le flou ambiant, le visage masculin, de celui qui participait à son martyr. Des longs cheveux cendrés, des yeux hagards, des traits durs...

Il la deplacait. Elle ignorait où et même la raison, mais pour l'heure elle s'en fichait, serrant resolument les dents pour eviter de laisser s'échapper quelques gemissements. Resolution bien vite oubliée, lorsqu'elle sombra davantage.

Allongée sur sa civière, elle semblait en piteux etat. Son abdomen transpercé par l'epée d'Erco, recousu pour finalement se dechirer de nouveau, suitait d'un mince filet ecarlate. Ses membres rougis, voir même bleuis par le froid et par endroit, souffraient de la moindre source de chaleur trop proche. Ses levres s'écartaient que pour prendre un souffle rauque et douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
Nidnama

Nombre de messages : 803
Age : 28
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyLun 22 Déc 2008 - 15:32
Nidnama suivit l’homme en essayant de se remémorer ou il avait bien pu voir ce visage… Mais en vain… trop fatigué pour réfléchir à autre chose qu’aux blessés…

Lorsqu’il arriva devant la jeune femme, il sut qu’on avait bien fait de mander sa présence… multiples coupures, hypothermie… Anémie… Infections… Ce qui faisait qu’elle était encore en vie c’était le froid qui avait contenu les infections… ce qui la mettait le plus en danger, c’était ce même froid… Ce même froid qui menaçait de l’emmener loin de son corps…

Le maître guérisseur s’agenouilla donc à côté de la blessée et entreprit de laver ses blessures, de les recoudre… Trop fatigué pour entendre les propositons d'aide de Frolong... Ceci fait, il la déshabilla rapidement pour l’enrouler dans une couverture qui lui tiendrait plus chaud que ses vêtements détrempés…

Il préparait une tisane a lui faire boire lorsqu’il sentit le barge mental qui le maintenait éveillé céder…

- Donnez lui deux tasses de cette potion…

Tels furent les derniers mots de Nidnama avant de s’effondrer, inconscient.


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hogorwein
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -:
- -:
- -:

Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin EmptyLun 22 Déc 2008 - 18:39
Faestel était épuisée, elle n'en pouvait plus, les larmes coulait de ses yeux d'énervement, de fatigue, de douleur, étouffée sous un tas d'événements pénibles, insupportables...

Ses yeux se cornèrent, et elle se tourna vers son nouvel ami, le roi noir était plus que souffrant...la potion lui avait permis de rester en vie, mais il était sur le fil du rasoir.

Ses yeux redevinrent normaux et elle se retourna vraiment vers la champ de bataille...elle chercha l'elfe noir.... Elle vit le dragon mort, elle courut vers lui, et tomba en chemin sur Moribrimbor.

Elle se baissa et le souleva :

-Levez vous l'ami, levez vous!!! LEVEZ VOUUUUUS!!!!
Bon dieu résistez MoriBrimbor!!! Résistez ou je peut vous assurez que je vous le ferai payer si vous mourrez!!!!


Elle le tenait debout à bout de bras, le secouant presque, elle faisait peut être 20 centimètre de moins que lui et une dizaine de kilogrammes de moins à cause de l'armure... l'elfe noir était inconscient, elle le posa par terre, toujours un bras sous la nuque :

-Venez m'aider!!!!!! AIDEZ LEEEEEEE!!!! A l'aide merde!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Épilogue : La Fin Empty
Épilogue : La Fin Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les ordures de Zoé : épilogue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Autres Contrées :: Les Terres Sauvages-
Sauter vers: