Une arrivée discrète

Aller en bas 
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Sam 27 Déc 2008 - 21:51
Après de longs jours de voyage à travers tout le Rhovanion, Sirion arriva bientôt en vue d'Esgaroth, cité ancienne et proche d'Erebor, le royaume sous la Montagne.

Le vent glacé avait frappé le visage de Sirion durant tout son voyage à mesure qu'il galopait sur sa monture de fortune : un cheval brun qu'il avait dérobé dans une ferme non loin de Cair Andros. Le destrier suait et devint vite fatigué et le fait d'arriver à destination signifiait un bon repos pour ce courageux cheval.

Le cavalier vengeur pénétra donc à dos de cheval dans la cité puis permit à son compagnon de se reposer un peu dans une étable douillette et peu courue. La nuit était tombée depuis quelques heures et déjà la température avait chuté inexorablement.

L'odeur de foin envahissait l'étable et déjà plusieurs montures y étaient installées paisiblement. Le Fantôme se reposa durant une petite heure et derechef Sirion était debout. Il décida bientôt de faire un tour dans la ville, seul. Il cacha la selle sous une meule de foin, caressa une énième fois son nouvel ami puis regarda si ses lames étaient toujours aussi tranchantes.

L'Intenable était bien décidé à retrouver son vieil ami Himling pour lui rendre la monnaie de sa pièce. D'après ce que Himlad lui avait dit, son frère avait des relations avec le Comte de la cité, il fallait donc commencer par là.

C'est ainsi que Sirion prit la direction du Château de Monsieur le Comte...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 4 Jan 2009 - 9:56
Si Sirion avait eu un peu plus de temps et moins de préoccupation, il aurait pu apprécier, durant sa progression en direction du château du Comte, l'architecture parfaite de toutes les constructions de bois, cabanes, tours de guet, maisons, pontons, construites par ces fiers et courageux hommes Nordiques d'Esgaroth. C'étaient de très bons artisans dans leur domaine de prédilection, toujours attelé à la tâche.

Mais voilà, le mercenaire n'avait point le temps d'admirer ces choses-là, sans doute secondaire à ses yeux - question de point de vue.

Après quelques minutes de marche rapide, il arriva devant la grande porte de la forteresse. Un homme s'avança au centre de l'ouverture - et de fait, les battants n'étaient pas clos. Il semblait seul.



"Salut à vous, voyageur! Je me nomme Baradur, et je suis le Capitaine des gardes du Comte, l'ordre de la Flèche Noire. Veuillez me dire ce qui vous amène en ce lieu!"

Alors, comme pour prévenir tout ennui et selon un protocole sans doute préparé à l'avance, sept grands gardes arrivèrent derrière leur chef. Ils étaient jusqu'alors cachés par les murs de part et d'autre.

Avec un léger sourire, mi-bienveillant mi-ironique, Baradur confirma sa question:

"Allons répondez."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Dim 4 Jan 2009 - 15:38
L'arrivée de tous ces gardes autour de lui n'allait faire que le retarder. Sirion s'adressa donc à ce Baradur mais usurpa l'identité de son frère :

- Je me nomme Lirion, je suis ici pour voir un ami de longue date. De ce que je sais il a des relations fortes amicales avec votre comte. J'aimerais le voir, nous avons beaucoup de choses à nous dire.

Puis sans attendre leur réponse, Sirion se faufila entre eux tout en gardant soin de ne pas montrer trop son visage : ses yeux bicolores étant une marque assez distinctive à son goût.

Sous son manteau, ses deux lames étaient prêtes à en découdre mais il fallait être discret jusqu'à avoir retrouvé ce bon vieux Himling...ce célérat.

- Veuillez me conduire à Himling, vieux mais fort sage.

Le Fantôme aurait souhaité ne jamais prononçer ces mots mais il en était poussé par la situation. Il tâchait toujours de cacher son oeil rouge pourpre de la vue des sept gardes et de Baradur. Depuis quelques temps, il avait remarqué que le rouge de sa pupille s'intensifiait sous l'effet de la colère. Cela lui faisait étrangement mal mais il n'y prêtait guère attention depuis son départ de Khand.




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 4 Jan 2009 - 18:43


Aux mots du mercenaire, le coeur de Baradur se mit à battre un peu plus fort qu'à l'habitude. D'un signe de la main, il fit un signe aux gardes tout en fixant le Fantôme du regard!

Mais, bizarrement, au lieu de se précipiter sur Sirion et de le mettre rapidement à mort, les sentinelles de la Flèche Noire se rangèrent sans se presser derrière les murs, comme à leur habitude.

Alors Baradur saisit fermement le mercenaire par le bras gauche et l'attira vers l'extérieur rapidement et sans grande douceur. D'un geste de sa main libre, le Capitaine de la garde rabaissa encore un peu le voile qui masquait les yeux de Sirion, de sorte que sa vue ne lui servit plus de rien pendant un moment.

Les deux hommes se retrouvèrent dans un appenti contre le mur extérieur, dans lequel était rangés bien des objets d'artisanat et de jardinage, ainsi que quelques armes sans valeur. Baradur fit alors baisser l'Intenable et se baissa lui-même. Le vent glacial et la pluie cinglante avaient diminué les chances que quelqu'un les aient repéré, mais l'excès de prudence ne nuit pas.

Le voile devant les yeux de Sirion fut levé, et l'homme parla:

"Pauvre fou, vous venez vous jeter tout droit dans la gueule du loup! La mention d'Himling... les yeux bicolores... une piètre contrefaçon de votre nom... cela vous aurait vallu les prisons ou l'échafaud si la première personne à qui vous aviez parlé avait été autre que moi, ou mes sept hommes."

Il jeta encore un regard par-dessus les enclumes. Rien. Personne. C'était une chance.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Dim 4 Jan 2009 - 19:06
Sirion fut étonemment surpris par l'attitude du capitaine, il l'écouta attentivement puis répondit :

- Je ne comprends pas votre manoeuvre, qui êtes-vous ? Vous semblez vouloir me protéger, vous savez donc que Himling et moi avons un différent ? Il a dû vouloir protéger son arrière-train le vaurien, pas vrai ?

Nombre de questions se chamboulaient dans la tête du mercenaire et c'est à peine s'il arrivait à parler compréhensiblement. Il avait depuis peu relâcher l'emprise qu'il avait exercé sur ses lames et il semblait que ces 8 hommes étaient de son côté. Du moins, il l'espérait vivement.

Sirion fixait Baradur de ses yeux bicolores qui semblaient lui être plus un défaut qu'autre chose en ce moment. A l'avenir il devrait y faire attention s'il ne voulait pas se faire prendre, mais ces hommes pourraient peut-être l'aider à atteindre son but et ainsi se venger du vieux charlatan Khandéen.




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 5 Jan 2009 - 20:15


"Si je vous protège, c'est parce que j'en ai fait le choix, Sirion. J'ai fait le choix que j'aurais dû faire il y a longtemps: écouter mon coeur et me tourner vers la justice plutôt de de suivre un Seigneur tyrannique et cruel qui s'était presque emparé, au fil des années, de mon libre arbitre."

Son regard était aussi pénétrant que des flèches Elfiques. Baradur savait fort bien qu'il risquait sa vie dans cette affaire, mais sa décision était prise, bien qu'il eut encore la possibilité de faire marche arrière en arrêtant le mercenaire...

"Souvent ai-je laissé traîné mes oreilles dans les couloirs du château du Comte ces derniers temps, alors que des ans durant mon service aveugle au Maître empêchait ma conscience de faire l'espion. Mais c'est fini. J'ai écouté, et suis tombé, un soir, il y a trois jours, sur une conversation entre un vieil homme et le Comte. Ce viellard, il me semblait l'avoir vu durant ma jeunesse, et à cette époque, son regard et ses habits noirs m'emplissaient de terreur. Maintenant, ils m'emplissaient d'interrogations. Alors j'écoutais...

- Sirion... disait l'homme... c'est ainsi qu'on le nomme je crois, ou du moins qu'il se fait appeler dans l'Est. Un mercenaire, un vaurien, pourrait-on dire. Mais un vaurien bien plus débrouillard et impressionnant que les autres de son espèce. Il m'a libéré prison, mais à présent il ne cessera de me rechercher pour ce venger, pour l'affaire dont je vous ai parlé. Je suis bien planqué ici chez vous, Comte, mais j'ai peur. Peur. J'ai comme un mauvais pressentiment.
- Je vais dire à Baradur, mon plus fidèle capitaine, de doubler sa vigilence, répondait le Comte. Soyez rassuré cher Himling.
- Merci Seigneur, merci. S'il vient ici à Esgaroth, il sera facilement reconnaissable: la couleur de son oeil droit est différente de celle de son oeil gauche...

Caché, je partai des couloirs de peur d'être repéré. C'est tout ce que je sais de cette affaire."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Mar 6 Jan 2009 - 14:09
Resté pensif durant le récit du capitaine de la garde, Sirion venait d'apprendre une information capitale au sujet d'Himling : la peur l'envahissait. C'était un avantage pour le Fantôme car tôt ou tard le vieil escroc finirait par comettre une erreur, l'erreur qui lui serait fatale.

Sirion s'adressa alors à Baradur :

- Vous êtes brave seigneur Baradur et je salue votre courage. Je me doute que ça n'a pas dû être aisé pour vous d'agir ainsi. Mais soyez en sûr, vous avez pris la bonne décision, Himling est une ordure de la pire espèce. Il faut que je m'en débarasse au plus vite, ma vengeance n'a que trop tardé.

Puis se relevant discrètement en compagnie du capitaine, l'Intenable continua :

- Je mettrais sûrement des lunes à parvenir à mes fins seul, mais si vous m'aidez à le capturer, en quelques jours c'en est fait de lui! Je ne vous demande que de me conduire à lui durant la nuit. Une intrusion discrète, un coup rapidement asséné pendant son sommeil. Qu'en dites-vous ?Après tout, vous ne pouvez plus reculer, vous m'avez épargné je finirais^bien par l'avoir et puis, je sens que vous êtes un bon gars.

Sirion espérait vivement une réponse positive de la part de Baradur mais si tel n'était pas le cas, il se préparait déjà à fuir au cas où son "nouvel ami" ne fasse marche arrière...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 10 Jan 2009 - 9:29


Le capitaine Baradur rit dans sa barbe - après tout ce n'est qu'une expression... Entendre un mercenaire le qualifier de "bon gars" dépassait son expérience. Mais il savait que Sirion n'y mettait aucune mauvaise volonté, étant simplement impulsif.

"Non, je ne peux plus reculer à présent, mais ce que je fais pour vous, croyez-moi, ce n'est pas pour votre amitié, ni même pour votre reconnaissance ou quelque autre chose de ce genre. Non, c'est parce que moi et les idées que je défends en mon coeur peuvent en tirer profit."


En effet, il ne connaissait pas grand-chose de cet Himling, mais n'en savait que trop de son Seigneur, le Comte.

"Comprenez-moi, il faut mettre fin à son règne sans partage, et instaurer un dirigeant qui soit à la fois moins tyrannique avec la population d'Esgaroth et plus sage dans ses décisions. C'est à cette fin que je vous ai laissé la vie sauve, car on dit que votre furtivité est sans pareil, et il me faut mettre tous les atouts de mon côté. Hum, bien sûr, je deviendrai un hors-la-loi si le Comte ou ses conseillers apprennent cela; aussi sachez que me dénoncer ne sauvera pas votre peau auprès du Comte. Nous ne pouvons plus reculer, Sirion, mais nous devons être dans le même camp jusqu'à la fin."

Baradur s'impatientait, il devenait nerveux, regardant sans arrêt la porte principale...

"Je dois y retourner, sans quoi mon abscence va être remarquée. Je vous envoie dans cette maison pour vous cacher. Regardez! Celle avec le toit en chaume, la plus éloignée de la rive du lac. La vieille femme qui y habite est digne de ma confiance, elle s'appelle Eléore. Restez-y jusqu'à ce que je vous fasse parvenir de nouvelles informations, quand le moment sera opportun. Et n'oubliez pas, n'ayaez coniance qu'en moi, mes sept hommes et cette femme: certains villageois se rangent plus du côté du Comte qu'ils ne le disent."

Et d'aller reprendre son poste, préoccupé mais non appeuré.Sirion était à présent seul dans l'appenti, et devait, s'il le voulait, parcourir quelques centaines de mètres jusqu'à la dite maison, en évitant de se faire trop repéré par des yeux indiscrets.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Jeu 26 Fév 2009 - 22:46
Acquieçant du chef, Sirion salua le plus furtivement possible son nouvel allié puis tourna son regard vers la petite maison au toit de chaume que lui avait indiqué Baradur. Elle paraissait plutôt accueillante et ssez discrète, la preuve en était que Sirion même ne l'avait plus remarqué que les autres batisses d'Esgaroth.

Le Fantôme regarda alors à droite : rien, à gauche : personne. La voie était libre et Sirion s'élança donc en marche rapide mais le plus dicrètement possible vers la maison en question. Il ne tenait pas à croiser le regard d'un passant, qui sait ? On aura pu donner son signalement et la couleur significative de ses yeux. Mieux vallait être prudent. Finalement après avoir fouler la route durant quelques minutes, il arriva enfin devant la porte de la maison.

Sirion frappa deux fois à la poignée de bronze qui était suspendue à la porte de bois sombre et patienta alors quelques instants. Cette attente lui paraissait interminable tant il était nerveux. Il ne fallait pas que quelqu'un le surprenne ici à quelques encablures du palais du Comte, de plus cet Himling pouvait avoir demandé à ce qu'il y ait des espions dans la cité.

Soudain, un craquement retentit, le bois se mit à bouger et la porte s'entre-ouvrit laissant passer un petit visage féminin. Ce devait être la femme dont avait parlé Baradur :

- Eléore ? Je viens ici de la part du seigneur Baradur, pourrais-je avoir votre hospitalité, ma dame ?




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 1 Mar 2009 - 14:05


Un petit visage féminin, certes, mais il n'avait rien de bien agréable. Comme l'avait dit Baradur, cette femme était vieille, très vieille même. Elle se tenait voûtée sur un vieux bâton de bois biscornu, recouvertes des pieds à la tête d'étoffes rapiécées, blanches, grises, et noires, lui donnant un aspect sinistre. Ses yeux globuleux et inquisiteurs se levèrent et scuptèrent le visage de Sirion.

A cette vue, elle parut rassurée et le laissa entrer, puis referma prestement la porte derrière eux. Il n'y avait qu'une pièce sombre dans cette petite maison, mais un feu tremblait dans l'âtre.

"Oui, Eléore, c'est moi, déclara la dame d'une voix éraillée. Et vous, vous êtes l'ennemi du Comte dont tout le monde parle. Ils sont venus l'autre jour frapper à ma porte... Oui, les messagers du Comte, ils sont venus nous dire qu'un étranger risquait de venir à Esgaroth, un tueur, qu'ils disaient, un ennemi des hauts dirigeants. Eh bien je ne vous livrerai pas à eux comme ils me l'ont ordonné. Plus d'ennemis du Maître il y aura, mieux ce sera. Mais il n'y en a guère, malheureusement. Beaucoup n'osent pas, évidemment."

Elle leva une nouvelle fois la tête, tout en remuant une sorte de soupe dans un petit chaudron placé sur le feu. Lorsqu'elle vit l'expression curieuse de Sirion, elle reprit la parole:

"Vos yeux. Je vous ai reconnu à vos yeux. Il aura des yeux différents, qu'ils ont dit, c'est pour ça. Vous voulez un peu de soupe de blette?"




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Dim 1 Mar 2009 - 15:44
Le mercenaire fut tout d'abord surpris de voir que Eléore était si .... vieille. Il ne s'y attendait pas mais se ressaisit rapidement, il suiva la femme dans sa maison et fut plus rassuré lorsque celle-ci referma à double tour le verrou de la porte de bois.

Cette "bicoque" avait un air sinistre, l'air y était étouffant et l'obscurité occupait une bonne partie de l'unique pièce de la maison. Le feu crépitait dans la cheminée et quelques braises rougeoyantes venaient parfois à être éjecter du feu. Pendant ce temps, Eléore s'était remis aux fourneaux et se chargeait de mélanger divers ingrédients dans une grande marmite au-dessu du feu. Lorsqu'elle eut fini de parler, Sirion lui répondit avec un moment d'hésitation :

- Non...non merci, c'est gentil mais je n'ai pas très faim.

Essayant tant bien que mal de cacher son dégoût à la vue de cette "soupe", Sirion reprit d'un air plus sérieux :

- Il est vrai que mes yeux me font souvent défauts par les temps qui courent mais malheureusement je n'y peux pas grand chose à moins d me crever un oeil, dit il en esquiçant un sourire.
Baradur m'a dit que je serais en sécurité ici et je dois dire que je vous remercie pour votre accueil mais il va falloir que je m'occupe de l'affaire pour laquelle je suis ici. Je dois mettre la main sur Himling et le faire payer sa traitrise !

À mesure que le Fantôme parlait de Himling, la colère montait en lui et son oeil droit, son oeil rouge lui faisait atrocement mal. Il posa alors sa main dessus pour tenter d'apaiser la douleur mais cela ne l'empêchait guère de gémir tant sa souffrance était grande.

- Je...je ne comprends pas pourquoi cet oeil me fait mal comme ça. Dès que je m'énerve ça me reprend.

Sirion reprit sa respiration et son calme revint alors :

- Si j'ai bien compris Baradur souhaite que je l'aide à se débarasser également de ce Comte, n'est-ce pas ? D'après lui, c'est un tyran et un escroc fini. Si c'est réellement cas, je n'aurais aucun remord à m'en débarasser.

Il regarda alors la vieille femme continuer à touiller sa soupe pendant qu'il avait parler. Regarder cette femme cuisiner semblait apaiser l'esprit tourmenté de l'Intenable...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 2 Mar 2009 - 8:46


"Vous ratez quelque chose, c'est délicieux la soupe de blettes. Enfin... comme vous voudrez."

Elle sortit le chaudron du feu et l'apporta, en se couvrant les main de chiffon épais et crasseux pour éviter de se brûler, sur une petite table de bois ronde. Puis elle alla chercher une écuelle et une grosse cuiller en bois et se servit de cette soupe vert foncé. Invitant Sirion, d'un signe de la main, à venir s'asseoir à la table, elle commença de manger comme si de rien n'était.

Ce ne fut que lorsque l'assiette fut redevenue vide qu'elle consentie à donner de plus amples explications à son hôte.

"Oui... oui, le Comte est un tyran. Bien peu veulent l'admettre ou le dire tout haut par peur des représailles, mais ça n'en est pas moins un tyran. Beaucoup ici vivent dans la pauvreté depuis quelques temps. Pas tous, bien sûr: il y a toujours ceux qui savent profiter des situations et se ranger du côté qui leur offrira le plus d'avantages. Et les autres, les taxes leur font ployer le dos. Tout ce que nous gagnons par le commerce avec les Elfes de la fôret, les Hommes de Dale, et les Nains de la montagne solitaire va dans les poches du Maître de la ville et de ses fidèles conseillers. Il y a deux mois encore, cet horrible Ambror est venu réclamer l'impôt: c'est lui qui était chargé de ce genre de mission, il était le gardien du trésor d'Esgaroth. Si on ne veut pas lui donner, il revient avec quelques soldats et, par la force, collectent ce qu'ils trouvent chez les villageois. Mais on dit que cette ordure est morte!"

Un sourire se dessina sur le visage de la vieille Eléore, comme si le trépas de cet homme était la meilleure nouvelle qu'elle eut appris depuis bien longtemps. Puis il disparut.

"Mais bientôt le Comte en trouvera un autre, et tout recommencera. Il faudrait mettre fin à son règne, lui ôter sa fichue tête. Baradur voudrais aussi que cela change. Je l'aime bien, lui. Il est différent. J'étais une proche amie de sa mère.

Mais, dites-moi, que vous a fait, exactement, cet Himling? Car je ne l'ai vu que quelquefois, il semble se cacher au château. Mais ne parlez pas trop fort, ils pourraient nous entendre."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Mer 4 Mar 2009 - 15:41
À la dernière question de Eléore, les mains de Siron se contractèrent et le mercenaire serra les dents. Il n'avait toujours pas avalé le fait que Himling l'avait trahi et faussé compagnie. Il fallait qu'il paie.

- Cette ordure a osé me trahir et me mentir par la même occasion. Je l'ai cru lorsqu'il m'a raconté que son frère était un menteur et c'est en fait lui qui en était un. Il s'est joué de moi et ça, je ne peux le permettre.

Sirion s'arrêta alors puis après avoir déglutit, il continua :

- J'ai appris que la peur l'avait envahi...c'est parfait. Il doit sursauter à chaque bruit suspect.

Un sourire plein de sadisme apparut sur les lèvres de Sirion à ces mots, il se réjouissait de la peur qu'il entrainait chez sa proie. Il revint alors à lui et s'adressa à nouveau à la vieille femme :

- Si nous voulons nous débarasser de ce comte, il nous faut avant tout l'isoler. Seul il tremblera comme une feuille, il commetra une erreur et je le saisirais. Quant aux possibles hommes de main du Comte, ils ne seront guère un problème, je m'en chargerais mais je veux Himling vivant.

Le Fantôme semblait très sûr de lui, peut-être un peu trop. Mais ce qui était certain c'est qu'il ne ferait pas machine arrière...pas maintenant.




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 4 Mar 2009 - 19:26


Les rensignements de Sirion n'étaient guère précis: un menteur... un traître... oui, chez ce genre d'ordure, il fallait s'y attendre. Enfin, là n'était pas la question. Il fallait davantage penser à l'avenir qu'au passé, mais le plus important était l'instant présent.

La silhouette maigre et courbée d'Eléore s'éloigna un instant de la table, allant remettre son chaudron à sa place; elle le laverai plus tard dans le lac... pour l'instant, il n'était pas question de sortir de ces murs. Puis elle revint s'asseoir sur la vieille chaise de bois et d'osier qui lui avait servi de siège pour manger son repas. Elle porta ses yeux protubérants vers Sirion et parla:

"Baradur viendra sans doute vous chercher lorsque le moment sera le plus propice. Ce n'est pas une mince affaire, croyez-moi, et le fait que vous vouliez Himling vivant n'arrangera rien à la chose. Elle la compliquera, même, si vous voulez mon avis."

Elle s'arrêta un instant et ferma les yeux, comme si une prodonde réflexion lui rendait les paupières lourdes, puis reprit de sa même voix erraillée:

"La situation est assez délicate pour ceux, comme nous, qui voulons du changement. Voyons... nous sommes deux, avec Baradur cela fait trois, et en comptant la garde nous sommes dix. Dix contre le Comte et ses associés, ses soldats, et les collaborateurs qui se trouvent parmi la population. J'ignore s'il faut le prendre vivant ou le tuer sur-le-champ. Le prendre vivant permettrait de la juger pour sa tyrannie et ainsi de légitimer notre actions, nottement envers le reste de la population d'Esgaroth; mais il y a toujours le risque que ses soldats viennent le libérer. Ce qu'il faudrait... ce serait une grande révolte. Mais c'est trop risqué, il ne faut pas avoir confiance en tout Esgaroth. Nous sommes contraints au secret dans un premier temps."




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Jeu 5 Mar 2009 - 21:05
Pendant que Eléore s'était levé puis lui avait parlé, Sirionrestait là, assis sur sa chaise de bois et d'osier. Il s'était enveloppé de son long manteau sombre et gardait les yeux fixés sur le feu de la cheminée tandis que ses oreilles écoutaient attentivement les paroles de la vieille femme.

Lorsque celle-ci eut fini de lui parler, il répliqua presque aussitôt avec un calme retrouvé :

- Il est vrai que nous devons tâcher d'être discrets...très discrets même. Comme vous l'avez dit, nous ne pouvons pas prendre le risque d'être découvert, pas maintenant. Seulement, à dix contre cent, si tant est qu'ils ne soient que cent, nous devrons agir promptement et avec une organisation parfaite. Dès que Baradur reviendra ici, nous devrons établir un plan d'infiltration mais aussi d'enlèvement. En ce qui concerne Himling, j'ai ma p'tite idée sur le sujet, ça ne sera pas une complication faites-moi confiance.

À cet instant, le mercenaire regarda alors Eléore dans les yeux comme pour en montrer sa farouche détermination.

- Il ne sera plus un poids pour personne, croyez-moi.

Soudain l'air était devenu plus respirable dans cette petite maison confinée et au départ si désagréable à Sirion. C'est alors qu'il se pencha vers Eléore et lui dit :

- Tout compte fait, j'veux bien un peu de vot' soupe de blettes.

Un sourire en coin apparut sur le visage de Sirion, il semblait plus apaisé qu'à son arrivée...l'odeur de blettes peut-être ? qui sait ?

C'est alors qu'on frappa à la porte d'Eléore. Sirion et son hôte s'arrêtèrent nets comme si le temps s'était arrêté, le mercenaire sentit une goutte de sueur perlait sur son front tandis que Eléore ravailait sa salive.
Le Fantôme, tel un faucon, vola jusqu'à proximité de la porte en bois et se plaqua contre le mur afin d'être caché par la porte dans le cas où celle-ci serait ouverte.
Le mercenaire retenait son souffle, qui cela pouvait-il bien être ? Baradur ? Un voisin ? Ou un garde peut-être ?
Nul ne pouvait le dire, ce qui était sûr, c'est que l'on pouvait entrevoir une lame brillante dépasser du manteau de Sirion...Ekhliss était prête à jaillir...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 6 Mar 2009 - 19:24


Eléore marcha lentement vers la porte de sa mazure et l'ouvrit précautionneusement et avec méfiance. Un guerrier de grande taille entra dans l'unique pièce de la demeure. Son armure comme sa cape portaient sur des tons de blanc, mais tout cela semblait avoir été recouvert par un capuchon de laine épaisse et sombre.

Il referma la porte et s'adressa à la vieille propriétaire d'une voix ferme mais peu sonore:

"Je suis à la recherche d'un dénommé Sirion, dont je sais de source sur qu'il se cache ici."

Et que ne répond pas Eléore?

"Oui, on vous a bien renseigné, il est en effet ici. Retournez-vous, Yrudïn."

Le Chevalier effectua un demi-tour sur lui-même et se trouva nez-à-nez avec celui qu'on surnommait le Fantôme.

"Eh bien, lâchez-donc votre arme, mercenaire. Je me présente: Yrudïn dit l'Ancien, j'appartiens à l'Ordre de la Flèche Noire... aux hommes de main de Baradur, si vous préférez."

La vieille acquiesça d'un signe de tête, tandis qu'Yrudïn déposait son capuchon sur la table, découvrant une flèche noire gravée sur son plastron blanc. Eléore ne put résister à la tentation de proposer au nouveau venu de sa bonne soupe, et en servit également une assiette à Sirion qui en avait réclamé un instant plus tôt. Une fois fait, le guerrier se mit à parler comme s'il ne l'avait pas fait depuis des mois:

"Sirion... c'est ainsi qu'on vous appelle, n'est-ce pas. Je suis fort heureux de faire votre connaissance. Vous nous serez très utile, croyez-moi, et puisque vos buts semblent liés aux nôtres et à ceux de Baradur, il serait dommage de ne pas s'entraider. Baradur m'envoie car s'absenter ainsi, le soir, serait fort dangereux pour lui."

La nuit venait en effet de tomber à l'extérieur, mais on ne pouvait pas le deviner:et pour cause, aucune fenêtre n'avait été aménagée sur les murs de la baraque.

"Vous vous êtes bien rendu compte que nous n'étions pas en position de force dans cette affaire. Quand bien même arriverions-nous à vous laisser le champ libre pour assassiner le Comte et mettre fin à son règne tyrannique. En effet, que pourrions-nous faire à dix face à une partie de l'armée? Comment la population se rangerait-elle de notre côté en voyant des dizaines de guerriers en arme contre nous? Une partie des contingents d'Esgaroth est partie en mission dans le Sud-Ouest, entre les Monts Brumeux et la Forêt Noire, vers le Val des Beornides, mais les troupes restées ici seront suffisantes à décourager toute rébellion. Les bras droits et suivants du Comte, comme ce Glemyr, son plus fidèle allié, reprendraient les rênes du pouvoir après sa mort. Non, ce dont nous avons besoin, c'est d'unités motivées et charismatiques afin d'organiser un vrai renversement, et de maintenir l'ordre après votre intervention."


Il reprit son souffle puis continua, parlant de plus en plus bas mais de plus en plus vite:

"Esgaroth était le repère d'une guilde de mercenaires appelés Masques de la Pierrelune. Ils sont d'une grande efficacité et répondent à l'appel de l'argent. On ne les a pas vu ici depuis quelques mois, mais certains disent qu'ils ont été achetés par les Nains de la Moria pour leurs guerres personnelles. Il nous faut leur appui, il faut les avoir dans notre camp. Aucun membre de l'Ordre de la Flèche Noire ne peut s'absenter pendant assez de temps pour rallier Khazad-dûm. Vous semblez tout indiqué pour cette mission. Il est temps de prouver votre valeur, mercenaire. Si nous connaissons un succès dans notre entreprise, nous saurons nous souvenir de vos services, croyez-le bien. Pour l'instant, je vous suggère de visiter les caves de l'Auberge du Repos Éternel, sur la rive du lac. C'est là que sont dissimulées les réserves d'or d'Esgaroth, paraît-il. J'ai risqué ma vie pour obtenir cette information. Un coffre suffira, j'imagine, pour payer les Masques. Dès que vous aurez volé cet or, filez d'ici. Il y a des chevaux attelés à des charrettes à l'écurie. Vous disparaîtrez dans la nuit pour ne plus être revu d'un moment. Mais quand vous reviendrez de Khazad-dûm, j'espère que ce ne sera pas en solitaire. Au revoir, et bonne chance."

Et de quitter la maison, de nouveau dissimulé sous son capuchon noir.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Ven 6 Mar 2009 - 21:18
Lorsque l'homme pénétra dans la batisse d'Eléore, les palpitations de Sirion augmentèrent à une vitesse folle. Sa lame était sortie et quand la vieille le pointa du doigt pour montrer à l'intrus le Fantôme, Ekhliss était sur le point de s'envoler.

C'est alors que le Chevalier le rassura sur son identité et quand Sirion sut qu'il faisait partie de l'Ordre de la Flèche Noire, il rengaina son arme et s'assit à nouveau après s'être excusé de son emportement. Il écouta ce qu'avait à lui dire Yrudîn attentivement et au fur et à mesure de son discours, le mercenaire se sentait au milieu d'une affaire bien plus complexe qu'il ne le croyait au départ. Finalement, Yrudîn acheva ses explications et Sirion répliqua presque aussitôt :

- Vos informations nous sont très précieuses, chevalier, aussi je vous en suis reconnaissant. Pour ce qui est de la tâche que vous m'assignez, j'accepte évidemment. Je vais suivre vos conseils et me rendre à cette auberge puis je partirais pour le royaume enfoui des Nains. J'espère les trouver rapidement pour ainsi revenir au plus vite. Il me faut des provisions pour le voyage car il sera long et peut-être semé d'embuches même si je ne l'espère pas.

Sirion se leva pour accompagner Yrudîn jusqu'au pas de la porte puis avant que celle-ci ne s'ouvre il ajouta :

- Patientez jusqu'à mon retour. J'espère être là au plus tôt, jusque là ne faites rien qui puisse soupçonner nos agissements....enfin je pense que vous le saviez déjà. Que la chance nous suive tous dans ces temps sombres. Au revoir, seigneur Yrudîn.

Après une bonne poignée de main, le chevalier disparut dans la pénombre de la cité laissant Sirion et Eléore dans la vieille batisse.

- Bien je dois me préparer pour le départ. Je vais partir dès cette nuit, il n'y a pas de temps à perdre. Je me doute que vous resterez ici Eléore.

Après avoir rassemblé ses affaires qui n'étaient pas grand chose, il partit en direction de la porte puis soudain se retourna :

- Euh...vous pourriez m'indiquer où est cette fameuse auberge ? dit-il avec un air gêné.




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 7 Mar 2009 - 9:16


"L'auberge du Repos Eternel est la meilleure que l'on puisse trouver à Esgaroth. Elle se trouve dans dans une petite ruelle située non loin de la rive du Long Lac. Hélas je ne puis risquer de sortir pour vous y accompagner: si on me voit avec vous dans les rues, cela risque d'attirer les soupçons et de vous faire démasquer. Mais je vais vous expliquer comment y aller..."

Eléore se dirigea vers une étagère et revint avec, en main, un morceau de papier corné et usé par les années, et poussiéreux qui plus est. En vérité, il s'agissait d'une carte. La vieille la posa à plat sur la table et pointa de son index crasseux le bas de la carte, commentant ses gestes:

"Ça c'est le Château du Comte, au Sud d'Esgaroth. Et ma maison se trouve ici..."

Un peu au Nord du château se trouvait en effet une petite forme noire, presque effacée, représentant la maison d'Eléore. Puis son doigt remonta encore vers le haut de la carte:

"Dès que vous sortirez d'ici, vous irez vers votre droite, en arpentant les ruelles dans la direction la plus droite possible. Ensuite, vous arriverez au port d'Esgaroth. D'ici, vous jetterez un œil sur l'ensemble de la ville. Alors vous la verrez, non loin à l'Est: une petite auberge dont l'intérieur brille de mille feux. Vous ne pourrez pas vous tromper, ce sera elle. Elle n'est pas représentée sur la carte, car elle n'était pas encore construite lorsqu'elle fut dessinée. Le propriétaire est un petit bonhomme grassouillet, et je crois qu'il n'y a que peu d'employés, c'est une chance. Une trappe derrière le comptoir conduit aux caves, paraît-il. Une fois au sous-sol, il y aura, je pense, une porte verrouillée, derrière laquelle se trouvent des coffres eux-aussi verrouillés. Tenez..."

Elle sortit deux clefs de sous ses étoffes: une petite, et une grosse.

"Elles ont été prise par Baradur lors de la mort d'Ambror, l'ancien trésorier, et il me les a fait parvenir pour échapper à la fouille. Elles vous seront utiles. Soyez fort discret lorsque vous agirez, sinon, la potence vous attend... au besoin, déclenchez une bagarre ou autre ruse pour capter l'attention du patron. Ne récupérez qu'un seul coffre, ce sera suffisant, et courez aux écuries qui se situent juste à côté de l'auberge. Et puis éclipsez-vous dans la nuit noire!

Au revoir, Sirion, et que la chance vous accompagne!"


Eléore savait que le mercenaire ne s'emparerait pas du coffre pour lui-même. Comment arriverait-il à se venger d'Himling s'il faisait cela? De plus, si la mission était couronné de succès et si Baradur parvenait à ses fins, un honneur bien plus grand lui serait accordé.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Sam 7 Mar 2009 - 13:06
Sirion écouta attentivement les instructions de la vieille et prit les deux clefs qu'elle lui tendit. Il les glissa sous son long manteau noir puis remercia Eléore pour tout ce qu'elle avait fait. Il recouvra alors son visage avec sa grande capuche puis ouvra la porte de la maison puis après quelques regards discrets à gauche et à droite il s'engouffra dans les ténèbres de la nuit.

Le mercenaire se remémoréait les indications de la vieille : "vous irez vers votre droite, en arpentant les ruelles dans la direction la plus droite possible. Ensuite, vous arriverez au port d'Esgaroth. D'ici, vous jetterez un œil sur l'ensemble de la ville. Alors vous la verrez, non loin à l'Est: une petite auberge dont l'intérieur brille de mille feux. Vous ne pourrez pas vous tromper, ce sera elle."

Suivant ces instructions à la lettre, il traversa les sombres ruelles menant jusqu'au port d'Esgaroth après avoir tourné à droite. Sirion avait une vue en surplomb d'une grande partie de la ville. Il descendit prudemment jusqu'à apercevoir la fameuse auberge du Repos Eternel, il s'en approcha discrètement sans éveiller les soupçons puis attendit l'approche de quelqu'un pour pénétrer en même temps que lui afin d'être moins dévisagé par les clients déjà à l'intérieur.

Enfin à l'intérieur, il s'assit à une table ronde dans un coin de la pièce et observa la salle : la pièce principale comprenait environ une quinzaine de tables dont la moitié était occupée. Le tavernier était en train de discuter avec certains de ses clients qui devaient sûrement être de bons amis. Le mercenaire qui se situait dans un angle de la pièce observait à présent le comptoir et d'où il était, il parvint à entrevoir une sorte de trappe au sol.

Sirion devait à présent trouver un moyen de s'y rendre sans éveiller les soupçons. Trouver une diversion : provoquer une bagarre comme l'avait proposé Eléore ? Pourquoi pas. Il eut soudain une idée. Il se leva et s'approcha de la table la plus "peuplée", il s'adressa aux clients qui avaient déjà l'air bien cuits.

- Salut à vous messieurs ! Je suis sûr que vous ne refuserez pas mon arrivée à votre table ! Vous me paraissez tous bien sympathique les amis. Allez tournée générale pour moi tavernier et vous êtes vous aussi invité. Chantons en coeur !! Que tous ceux qui le veulent viennent à notre table, je paie pour tout le monde !

Le plan de Sirion était simple : occuper tout le monde avec l'alcool puis pourquoi pas entrainer une bastonnade pour avoir les mains libres et se faufiler dans la cave...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 7 Mar 2009 - 19:43
Le taux d'alcool dans le sang des convives avait permis aux yeux icolores de Sirion de ne pas être remarqués. Peut-être les clients voyaient-ils tous les objets en bleu et roge après quelques tonnelets de bière ou de vin vidés. Le patron de l'auberge, qui, comme l'avait assuré Eléore, avait une certaine tendance à l'embonpoint, était trop occupé pour faire attention à ce genre de détail.

La proposition de Sirion fut acclamée par des vivas et des chants: nul n'était contre l'idée de boire un petit peu plus et de faire durer la soirée. Ils avaient déjà beaucoup dépenser, et cette tournée gratis en enchantait plus d'un. Tous produisaient un tel vacarme que le tavernier les auraient vite expulsés si son porte-monnaie ne s'était pas rempli ainsi. On entendait des bribes de chansons de-ci de-là, mêlés à des rires et un remue-ménage monstre...

"Il est des nôôôtres !!!
Il a bu son verre comme les auuuutres !!! Hic!
C'est un ivroooogne !!!
Ça se voit rien qu'à sa troooogne !!!
"


Et cela se poursuivait ainsi à y laisser ses tympans, et se poursuivrait sans doute jusqu'à tard dans la nuit.

L'aubergiste s'absenta quelques instants, il avait à faire en cuisine: un couple, très calme par rapport aux autres, attendait un repas, assis à une table reculée dans un coin.

Entre deux chansons, les ivrognes tapaient sur les tables, jouant des coudes pour mieux pouvoir saisir une chope...

"Ehhhh! Touche pas ça, spèce de gros... hic! Spèce de gros lourdeau! Hic!"

"Lourdeau toi-même! C'est ma bière, la mienne, ma précieuse bière! Ma précieuse! Hic! Tu veux mon poing dans ta figure?"

Ah! L'alcool et ses effets sur les hommes...




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Dim 8 Mar 2009 - 21:03
Les clients étaient de plus en plus ivres autour de Sirion et l'alcool coulait toujours autant à flots. Tout le monde chantait festoyer et buvait encore et encore. L'aubergiste alla servir un couple dans un coin de la pièce qui eux ne participaient pas au festin. Alors que le tavernier et ses deux clients parlaient entre eux, le Fantôme se saisit de cette opportunité et se faufila derrière les hommes ivres à sa table.

Tel un véritable courant d'air, il se rua derrière le comptoir et se baissa au-dessus de la trappe. Il prit entre ses mains la poignée et tira vers lui : un verrou l'en empêchait. Il se saisit alors de la dague que lui avait donné Himlad et au bout de plusieurs tentatives, il parvint finalement à le débloquer.

Aux tables, on criait de plus en plus et less bouteilles s'amoncelaient en grand nombre sur le sol et sur les tables. Sirion jeta un coup d'oeil au tavernier et il s'apprêtait à revenir derrière son comptoir : c'était le moment. L'intenable ouvrit légèrement la trappe et s'y glissa avec le plus de précaution possible. Il referma la trappe derrière lui dans le plus grand silence. Maintenant il fallait espérer que personne n'ait remarqué son absence.

Sirion avança alors dans la quasi obscurité du sous-sol, il se guidait au toucher et aux quelques bougies entreposées ci et là. Il arriva enfin à une porte verrouillée, il se saisit des clefs et usa de la plus grande pour débloquer le verrou : Clic. La porte était ouverte, Sirion s'engouffra alors dans la pièce avec une torche à la main. Il balaya la pièce avec la flamme et put en voir la quasi-totalité.

Des caisses partout, des cargaisons très certainement de l'alcool et des vivres pour la taverne. Dans un coin de la pièce, le Fantôme remarqua plusieurs caisses plus petites que les autres. Il s'en approcha et vit alors des verrous. Il prit la seconde clef et parvint à en ouvrir un. Le bois grinça lors de l'ouverture et soudain le visage de Sirion fut illuminé par une couleur jaune brillant : de l'or, des tas de pièces ! Une fois le contenu sondé, Sirion ferma à nouveau le coffre à clef, le mit sous le bras et fit machine arrière.

Il s'apprêtait à remonter jusque dans la pièce principale, avec sa main droite il leva légèrement la trappe pour observer ce qui se passait au-dessus de lui. Sirion tenait fermement le coffre, c'était son ticket pour obliger cette guilde a les aider lui et les rebelles d'Esgaroth...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 9 Mar 2009 - 8:43
Sirion avait eu de la chance durant la première phase de sa démarche. Les hommes ivres n'avaient pas remarqué son absence - certains avaient même échangé quelques coups pour la possession d'une chope - et le couple avait les yeux rivés sur les mets que leur apportaient l'aubergiste. Ce dernier, dos au comptoir, n'avait également rien vu de la disparition du Fantôme - qui soit dit en passant portait assez bien son surnom.

Le patron était revenu à son comptoir pendant que Sirion s'affairait à utiliser les clefs et à ouvrir porte et coffre pour vérifier son contenu, mais, la trappe étant correctement refermée, rien ne l'interloqua. Le mercenaire était un privilégié: il était sans nul doute l'un des seuls à être rentré dans la pièce souterraine réservée aux coffres. En effet, rares étaient ceux qui en avaient eu accès: l'aubergiste de Repos Eternel, Ambror le trésorier, et puis le Comte, bien sûr... mais guère plus.

Il n'était peut-être pas très sage d'ouvrir ainsi la trappe sans avoir écouté auparavant si des pas s'entendaient juste au-dessus. Heureusement, le tavernier avait quitté le comptoir et s'était dirigé vers la table des ivrognes. On entendait sa grosse voix qui résonnait dans l'auberge:

"Arrêtez tout ce foin, arrêtez ce boucan! Il est tard, c'est l'heure de payer et de partir! Qui paye?!"

Les rires et les cris baissèrent de volume. Certains cherchaient à retrouver Sirion, d'autres affirmaient qu'il devait être sorti de l'auberge, puisqu'il n'était plus là. L'aubergiste sortit sur le pas de la porte et observa l'obscurité extérieure. Personne.

"Si l'un de vous ne paie pas, la garde du Comte sera avertie de ces agissements, c'est du vol!"


C
omme aucun n'avait un sou en poche, le patron envoya un jeune homme - un de ses cuisiniers qui n'avaient pas quitté les fourneaux et était resté invisible durant toute la soirée - avertir la garde de Baradur, tout en restant lui-même sur le pas de la porte pour qu'aucun des hommes ivres de puise s'en aller.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 15 Mar 2009 - 14:20


Le jeune cuisinier revint bientôt, accompagné d'un guerrier, en armure semblable à celle du vieux garde de Baradur que Sirion avait rencontré dans la demeure d'Eléore. Celui-ci semblait pourtant plus jeune, beaucoup plus jeune, mais il n'en émanait pas moins quelque autorité. En vérité, il s'agissait de Galarïn, fils d'Yrudïn.

Il salua le patron avec respect et inspecta l'auberge du regard, s'attardant l'espace d'une seconde sur le comptoir, comme s'il avait eu connaissance de la présence du mercenaire et du coffre qui se trouvaient derrière.

Après avoir échangé deux mots avec l'aubergiste pour que ce dernier lui expose la situation, il fit signe aux hommes de sortir et invita le patron à faire de même.

"Allons dehors, nous règlerons cette affaire sans gêner votre clientèle."

Il désigna le couple qui avait pourtant presque terminé son repas. Il est vrai qu'il y avait eu assez de désagréments pour aujourd'hui. Les ivrognes et le tavernier suivirent Galarïn à l'extérieur, tandis que le cuisinier regagna les fourneaux. Il n'y avait plus que le couple dans la grande salle.

Galarïn était-il dans le coup ou pas? Avait-il emmené tout ce beau monde dehors pour laisser le champ libre à Sirion, sur lequel reposa tous les espoirs de Baradur? Cela était fort possible. En tout cas, l'Intenable avait été étonnement chanceux.

Pour lui, il fallait faire vite. Pas moyen de passer inaperçu de la dame et de son mari: ceux-ci donneraient sûrement l'alerte au patron de l'auberge du Repos Éternel. Mais si Galarïn avait suffisamment éloigné ce dernier, la rapidité de Sirion pouvait faire la différence. Les écuries étaient à deux pas de là... et le chef cuisinier était gros et empoté.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Dim 15 Mar 2009 - 15:20
Avec une extrême précaution, Sirion avait observé la scène et avait reconnu l'habit des membres de la Flèche Noire. Son coeur se calma quelque peu mais resta tout de même en alerte. Le garde fit sortir tous les ivrognes ainsi que le patron mais il restait encore le jeune couple en train de finir son repas.

Il n'en fallait guère plus pour permettre à Sirion de s'échapper, en quelques secondes il sortit de derrière le comptoir, traversa la salle à grandes enjambées et passa devant le couple qui évidemment donna l'alerte :

- Au secours ! Il est là ! Il s'enfuit ! cria l'homme.

Le Fantôme ne put s'empêcher de lui jeter un regard meurtrier mais n'en fit pas plus, le temps comptait. Le coffre sous le bras et recouvert quelque peu par son manteau noir, Sirion sortit en trombe de la taverne. Par chance, le groupe d'ivrognes était en pleine discussion avec le tavernier et le garde. D'ici peu, ils entenderaient les cris du couple et seraient ameutés.

Entre-temps, Sirion courait précipitemment vers l'écurie, il aperçut dès lors une petite charette avec deux chevaux attelés à l'avant : quelle chance ! pensa-t-il. Arrivé sous l'apenti de l'écurie, l'Intenable jeta le coffre à l'arrière et le bloqua avec deux ou trois caisses qui s'y trouvaient également. Il monta enfin à la place du conducteur et prit les rennes :

- Ya, ya !

La charette se mit en route, le mercenaire de Khand ne prit pas le temps de se retourner pour voir si oui ou non il était suivi...pour le moment il fallait s'éloigner.




ps : je sais le "ya, ya" n'est pas très recherché et assez comique quand on y regarde bien^^




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 15 Mar 2009 - 17:02
Le couple s'était même levé de table pour courir alerter le patron de l'auberge à l'extérieur, mais avant que ce dernier n'ait compris quelque chose à la situation, Sirion volait déjà dans la nuit, tel une ombre parmi les ombres. Par chance, l'homme et la femme n'avait pas fait attention à ses yeux bicolores: seuls Elore, Baradur et ses gardes savaient qu'Esgaroth avait été visitée par le mercenaire de Khand, fléau d'Himling.

Plus tard dans la nuit, alors que la charrette du Fantôme roulait à vive allure vers le Sud et en direction de la Moria, le Comte et ses conseillers avaient été prévenus de ce vol.

Le Maître de la ville devint beaucoup plus méfiant envers sa garde, mais comme il ne put trouver trace des clefs lors de la fouille de Baradur et des membres de l'Ordre de la Flèche Noire, il ne put pas faire le rapprochement entre ce cambriolage et le complot qui allait se fomenter contre lui.

Le tavernier avait lui aussi eu quelques forts soupçons envers Galarïn, le croyant responsable de la disparition du coffre, mais il dut avouer que c'était lui-même qui avait fait quérir le jeune garde, et non le contraire. Ainsi, tout le monde s'accordait à dire que le fils d'Yrudïn s'était retrouvé ici indépendamment de sa volonté. Le Comte ne put pas prouver le contraire, bien qu'il ait eu quelques soupçons.

Ce fut donc par pure chance que la tentative de prise de pouvoir put suivre son cours, désormais menée par un mercenaire n'ayant rien à voir de plus avec Esgaroth qu'une rencontre de hasard.

[HRP: Je t'invite à: soit ouvrir un sujet dans les terres sauvages pour décrire ton voyage jusqu'en Moria, soit, puisque tu es tout seul à voyager, à ouvrir directement un sujet à Khazad-dûm, mais dans ce cas dans un ou deux jours seulement pour simuler le temps du voyage. ]




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une arrivée discrète... Enfin au début [PV Miyu Yamazaki] [terminé]
» Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]
» Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rhovanion :: Royaume de Dale :: Esgaroth-
Sauter vers: