Entrée dans l'inconnu

Aller en bas 
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyLun 29 Déc 2008 - 14:39
Le soleil éclairait la salle qui pourtant restait sombre, sans nul doute à cause de la sobriété des murs noirs. Des meubles basiques décoraient le petit espace : une table et une chaise, un lit légèrement surélevé du sol, une cuisinière et un pot de chambre. Aucune décoration, aucune sculpture, tableau, même pas un tapis au sol. Rien. Une autre salle composait la petite maisonnette, une salle plus spacieuse. Celle-ci était également dans des tons assez sombres, tel que du violet ou du noir. Il n’y avait pas de fenêtre, juste une bougie qui se trouvait au milieu d’une table qui elle se trouvait au centre de la pièce. Un drap noir servait de nappe et deux chaises étaient installées chacune à l’opposée de l’autre. D’autres draps étaient étendus à terre de sorte à ce que la pièce soit tellement sombre qu’on ne pouvait savoir si d’autres meubles s’y trouvaient.

Soudain, une lumière solaire empli la pièce. La porte s’était ouverte et une personne entra en coup de vent jusque dans l’autre salle. Elle déposa un sac sur la table et s’asseya sur une chaise. Elle soupira un long moment, comme si elle venait de vivre un moment épuisant. Elle se releva d’un coup, donnant un mouvement soyeux à ses cheveux d’ébène. Elle sortit de son sac un pain et en mangea une partie, rapidement, comme si elle avait un rendez vous très important qui suivait. Elle rangea ensuite un peu et s’étala sur son lit. Il y eut un inquiétant grincement puis silence. La jeune femme s’endormit.
Durant son sommeil, aucun rêve ne la perturba, à son plus grand soulagement. Elle avait besoin de dormir. Elle était en effet épuisée, malgré qu’elle ne travaillait que très peu. Les gens n’aimaient que très peu venir à elle, de peur de ce qu’elle allait leur dire. Beaucoup la traitaient de sorcière, mais avaient toujours du respect envers elle. Mais personne ne l’enviait, car personne ne voulait être aussi seul qu’elle, ni aussi craint.
Elle ouvrit doucement ses yeux. C’était vers la fin de l’après midi. Elle les referma aussitôt, n’aimant pas se lever. Quelques minutes plus tard, elle s’assit au bord de son lit et s’étira longtemps, laissant craquer quelques articulations par-ci par-là. Elle se releva ensuite mollement et se dirigea vers son pot de chambre.
Quand elle eût terminé sa toilette personnelle, la jeune femme s’assit sur une chaise et attendit. Des hennissements de chevaux et des bruits de sabots se faisaient entendre de l’extérieure. Des voix masculines criaient pour faire avancer leurs montures, aussi têtue qu’un troupeau de mules qui s’en va à l’abattoir.

Soudain un grincement, qu’on pouvait assimiler à l’ouverture de la porte d’entrée. Des bruits de pas se firent entendre et une toux masculine indiquait qu’un homme se trouvait dans la demeure de la dame. Celle-ci se leva et pénétra doucement. La porte s’était déjà fermée, laissant la salle dans l’obscurité. La mystérieuse femme prit des allumettes et alluma sa bougie. Elle dit ensuite de sa voix la plus douce, la plus soyeuse et la plus mystérieuse aussi ceci :


- Bonjour à vous. Si vous êtes entré ici, ce n’est pas pour une simple visite de courtoisie je suppose. Alors que désirez-vous ?

La jeune femme s’assit sur la chaise qui se trouvait devant elle et attendit la réponse de son visiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyLun 29 Déc 2008 - 18:41
http://th04.deviantart.com/fs21/300W/f/2007/234/e/3/Young_Warrior_by_khaku.jpg

Mains, genoux, dents, le corps tout entier du jeune garçon semblait trembloter devant l'apparition. De la peur, mais aussi de l'excitation et de la curiosité animait ce corps fébrile. Jeune homme d'une vingtaine d'année Romuald avait les traits fins et délicats, preque angéliques, et son visage inspirait la joie et la bonté à ceux qui le contemplait. Un enfant qui cependant, semblait bien mûr, car l'éclat de ses yeux trahissait une volonté hors du commun, et ses mains cornées prouvaient son habitude à manier l'épée, arme qu'il avait ceind à son flanc.

Se ressaisissant, le jeune guerrier adressa un large sourire à la voyante en s'asseyant sur l'une des chaises du cabinet.

Bien le bonjour, madame. Je me nomme Romuald de Hautmont, fils du noble Ulric de Hautmont. Je... il est vrai que je n'ai pas l'habitude de croire en ses...mon père aurait dit billevesées, mais je préfère employer le terme "mystères", après tout, rien d'étonnant à ce que certains faits demeurent inexplicables pour le commun des mortels.
Mon ami Roderic m'a convaincu de venir vous consulter, plus par farce qu'autre chose, je suppose, mais tous les avis sont bon à prendre... Car mon appréhension est grande et ma tâche ardue.

Le jeune homme rougit de ses paroles.

Voila...je me marie dans quelques jours. C'est une jeune dame de haut lignage, d'une grande prestance et d'une beauté incomparable, et notre union arrange son père comme le mien. De plus, nous nous aimons tendrement, chose rare parmi la noblesse de la cité. Pourtant... c'est étrange, irrationnel, mais j'ai comme... un mauvais présentiment. Je ne me l'explique pas, la chose devrait me ravir, mais c'est la peur qui a occulté la joie au fond de mon coeur.

Le futur marié se tortillait sur sa chaise, exprimant une snsation de doute, et peut-être même d'angoisse.

C'est pourquoi je me tourne vers vous, et avec votre concours, j'aimerais connaître le futur possible de notre couple...

Puis il mis quelques pièces d'or sur la table, attendant la réaction de l'étrange femme aux pouvoirs divinatoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyLun 29 Déc 2008 - 21:07
La voyante regarda le gringalet tremblant qui se dressait devant elle avec amusement. Il paraissait inquiet, sans doute car il avait écouté les ragots qu’on avait racontés au sujet de la voyante. D’âge jeune et mûr, il paraissait avoir le même âge que la jeune voyante.
Le jeune homme, nommé Romuald, se ressaisit bien vite et s’asseya en face d’elle. La jeune femme le regarda dans les yeux et il commença à raconter la raison de sa venue. Elle l’écouta jusqu’au bout, sans jamais le couper. Quand il eût fini, elle regarda les pièces d’or qu’il avait mis avec précaution sur ta table devant elle.

La femme plongea ensuite son regard dans celui de son interlocuteur, scrutant chacun des sentiments qu’il éprouvait. Elle se leva ensuite et tourna en rond, un peu partout, comme si elle cherchait quelque chose. Son corps se déplaça jusqu’à l’arrière de son client. Elle déposa ses mains sur le dossier de sa chaise et ferma les yeux. Elle sentit que le jeune garçon n’était pas à l’aise en sa présence, qu’il voudrait être partout sauf en ce lieu.
Elle eût soudain un frisson et une image lui parvint à l’esprit. Une image qui se composait de deux mains assemblées ensemble, chacune décorée d’une bague en anneaux simple, signe d’amour. Mais avant que quiconque n’ait pu se réjouir, l’image se noircit, comme un morceau de papier qu’on brûle. Et du sang coulait à flot, mêlé à des flammes et des cris de douleurs qui ferait frémir même le plus austère et froid des orcs.
Puis une flamme, une bougie et des cheveux. Romuald. C’était fini… Comment lui annoncer ce qu’elle venait de voir ? Elle avait déjà été confrontée à annoncer la mort, mais à des vieilles pies bourgeoises qui pensent plus à leur petite personne. Lui était différent, il croyait en l’amour.

** Croire en l’amour … Mais quelle idée, en voilà encore un qui va mourir de tristesse à cause de ce foutu sentiment. Quand ses dégats s'arrêteront-ils enfin ? **

La jeune femme retourna sur son siège et le regarda à nouveau. Elle devait réfléchir, mais pour cela, il lui fallait du temps. Et ce jeune homme n’en avait sûrement pas autant qu’elle en avait besoin. Elle devait donc parler en attendant. Et c’est ce qu’elle fit, d’une voix posée qui ne trahissait pas son inquiétude et garda ses yeux sans aucun sentiment, restant froide et distante.


- Jeune homme, je me nomme Althéa. Le savais-tu ? La question que tu me poses est une manière pour toi de te rassurer sur ton avenir. Mais es-tu sûr de vouloir savoir ? La vérité peut être parfois quelque chose qu’on aurait préféré éviter de savoir.

Elle le regarda à nouveau puis se refusa de lui dire une chose aussi horrible. Mais lui mentir n’était pas la meilleure solution non plus. Au contraire. Elle prit donc une autre carte en jeu et se décida à ne pas lui mentir, à ne pas lui dire la vérité. A ne rien lui dire.

- J’ai cherché à savoir ce que vous m’avez demandé, Romuald. Mais trou noir, je ne peux rien distinguer. Votre avenir est vraiment étrange, savez-vous pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyLun 29 Déc 2008 - 22:17
Romuald regarda attentivement son interlocutrice, tentant de sonder son âme comme elle l'avait fait. A sa mine dépité, l'on pouvait en déduire que le jeune homme n'avait pas un grand avenir dans la voyance. Il sourit néanmoins à Althéa en s'excusant platement :

"Ma conduite est indigne d'un gentilhommme, j'ose venir en ce lieu vous troubler sans même prendre connaissance de votre nom. Pardonnez-moi cet outrage, dame Althéa, mais mes égarements sont bien compréhensibles, n'est-ce pas ?

Le sourire malicieux au lèvres, le jeune chevalier lança unregard complice et léger à la voyante, sans toutefois changer sa posture fière qu'adopte les enfants de noble lignée.

Je souhaite en effet connaître l'avenir de notre couple, Talis et moi. Et si de cette union doit naître la douleur, ne me le cachez point, car je ne saurais accepter que ma bien-aimée souffre par ma faute. Je préfère encore la savoir bien portante sans moi que malheureuse à mes côtés.

Celle qui voyait au-delà du temps avait cependant éveillé une certaine inquiétude chez le garçon, lors de ses dernières déclarations.

Et bien, mes connaissances dans le domaine de l'irréel me font cruellement défaut, et je ne saurais vous répondre. Je ne me permettrais pas de juger vos capacités, car on les dit honorables et véridiques, aussi voyez-vous un mauvais présage à cet absence de signe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyMar 30 Déc 2008 - 16:21
Althéa regarda avec amusement le léger signe que lui fit Romuald. Jamais un noble ne lui avait fait cela auparavant et celui-ci paraissait parfaitement à l’aise, malgré la sobriété du décor qui les entourait. Elle vit également, à son plus grand étonnement, qu’il la regardait scrupuleusement dans l’espoir de percevoir un sentiment, de la sonder. Elle n’en dit rien, le laissant parler. Elle fut heureuse de l’entendre dire que ce qu’on disait à son propos était très respectable.

Quand il lui demanda si un mauvais présage était à prévoir, la jeune femme fut prise au dépourvu. Cependant, elle se reprit bien vite et réfléchi à la question scrupuleusement. Elle l’observa également attentivement. Tout en lui respirait la noblesse. Il était habillé d’une manière tout à fait riche, avec ses boutons en or et ses vêtements de qualité. Ses cheveux étaient bien coiffés, comme si une domaestique venait de lui faire une nouvelle coupe dans la demi/heure précédente. En fait, dans le fond, il était pas mal du tout, mais trop riche et noble au goût de la voyante. En effet, pour elle, noblesse était synonyme d’obligation. Et elle avait horreur des obligations, que tout le monde lui dise ce qu’elle devait faire et qu’elle n’ait pas le droit à la parole.

Elle se concentra ensuite sur la réponse qu’elle allait formulée et après quelques minutes d’hésitation, elle se décida à lui répondre sans rien lui révéler. Elle ne voulait pas qu'on la nomme responsable du désastre d'un mariage et de la rupture d'un couple pour une image qu'elle a eut.


- Et bien, jeune homme, je n’en ai aucune idée. Cela m’est bien sûr déjà arrivé mais la finalité de la situation varie toujours. Parfois négativement, parfois positivement. Quand à rester optimiste ou non, je ne peux rien vous dire. J’espère que tout se passera bien, mais je ne peux bien sûr pas commander votre destin. Peut être verrais-je plus tard votre destin, je l’ignore. Qu’allez-vous donc faire, noble garçon ?

Elle le regarda droit dans les yeux et attendit sa réponse, tout en espérant qu’il resterais sensé face à l’amour, ce qui bien sûr était une chose très difficile, surtout quand la passion s’en mêle.

** Voilà une autre facette de sa personnalité que je vais découvrir. Qu'il ne face pas de betise, je vous en supplie. J'ai horreur quand on vient me demander un destin qui est une catastrophe et que moi, une jeune fille qui a à peine 20 années d'écoulée, je dois l'annoncer à la personne qui vient se réconforter à mes côtés.**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyMar 30 Déc 2008 - 23:05
Les traits de Romuald changèrent du tout au tout. Du jeune homme hésitant, il pris un air de vétéran, les yeux perçants, perdus dans le lointain. Il se leva lentement, fit une courte révérence à l'adresse de la voyante, et lui répondit en souriant :

Et bien je crois qu'il est temps pour moi de grandir, et d'assumer mes choix, sans que ma route ne me soit dictée par vos visions ou même celles de mon père, qui sont d'une toute autre nature cependant. Ce futur indéchiffrable, hors de portée de chacun, même de vous, est une bénédiction, ainsi qu'un message des Très Hauts. Tout indique que je dois prendre une décision, sans influence quelconque. Aussi écouterais-je tant mon coeur que ma raison. J'épouserais mon aimée, et mon existence d'autre but que son bonheur. Moi, Romuald de hautmont, chevalier de la citadelle, je suis enfin devenu un homme.

Voyant que ces propos partaient en live (hrp : désolé...j'avais trop envie), le jeune combattant toussota légeremment, gêné, puis lança à la voyante une nouveau sourire, l'un de ces petits éclats de paradis, en s'inclinant une nouvelle fois.

Merci encore pour tout ce que vous avez fait pour moi, dame Althéa. Par vos visions... non... par vos non-visions, vous m'avez permis de contempler une réalité à laquelle je n'osait faire face. Et pour cela, je vous serai éternellement redevable.

Et alors qu'il s'apprêtait à partir de la boutique, il se retourna vers la magicienne, et déclara, plein de fierté :

Bien entendu, vous serez invité à la réception que je donnerai pour notre union! Je vous en prie, acceptez, la chose se fera en petit commité, et le nombre de nobles sera équivalent à celui des petits gens. Pour moi, seul compte la noblesse de coeur. je vous ferai parvenir une missive indiquant le jour, le lieu et l'heure. Si vous le souhaitez, je pourrais vous faire apporter de splendides étoffes, qui feront pâlir d'envie toutes les femmes de la soirée.

Le regard du jeune Hautmont se fit suppliant. Si un Don aurait pu être attribué au chevalier, c'était l'extrême expressivité de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyJeu 1 Jan 2009 - 18:57
Les paroles du chevalier firent frémir la voyante. En prenant sa décision, il se croyait mature alors qu'aux yeux de la jeune femme, ce n'était qu'un pauvre fou aveuglé par l’amour qui ne serait mêlé de passion et d’ardeur qu’un court instant, quelques années au maximum. Il se leva doucement, comme perdu dans ses pensées, et il lui fit une courte révérence, signe de respect.
Il lui dit également qu’il voulait prendre des avis de son plein gré, ce qui fit rire intérieurement Althéa. Comment pouvait-il dire ça, lui, partisan de la noblesse ? Elle ne lui exposa néanmoins pas ses pensées, préférant ne pas s’attirer les foudres de son client.
Elle faillit rire également en voyait qu’il était gêné des propos qu’il avait prononcer. Après tout, ce n’était point un discours qu’un homme de son rang pouvait tenir. Et on allait encore la tenir pour responsable, elle le savait.

Avant qu’elle ne puit prononcer une parole, il reprit d’une voix éclairée par un sourire qu’il lui était redevable par sa « non vision », ce qui mis la voyante mal à l’aise. Elle n’aimait pas qu’on la remercie, encore moins quand elle avait rien fait, sinon caché la vérité.
Puis, il s’en alla, mais au dernier moment, il se retourna et la convia à son mariage. Ses paroles suivantes la firent frémir de colère. Elle lui répondit cependant d’une manière très calme et d’une voix posée, mais ne masqua cependant pas sa frustration qui se lisait clairement dans le fond de ses yeux.


- J’attends votre invitation, jeune homme. Cependant, je n’ai pas besoin d’étoffes somptueuses ou autre dans le style. Je n’ai pas dans l’habitude de me distinguer fortement des autres, au contraire. Ca n’apporte souvent que problèmes, liés à la convoitise, la jalousie, ou autres sentiments négativistes.
Quand à votre discours sur la noblesse du cœur, je dois avouer que je suis d’accord avec vous, mais je vous conseille de vous méfier cependant des gens qui se montre trop proches dans votre vie privée … sauf pour votre épouse bien sûr.


Elle le regarda et un sourire se dessina sur son visage, le premier sourire sincère depuis bien des années. Un sourire de gentillesse, d’attention, un sourire audacieux mais discret. Elle reprit ensuite la parole après avoir fait une petite révérence de la tête.

- Bien, je vous reverrai donc à votre mariage, qui j’espère sera des plus fructueux. A bientôt, Romuald.

Et elle alla lui ouvrir la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptySam 3 Jan 2009 - 14:28
Conscient d'avoir légeremment contrarié la voyante par ses remarques, le jeune homme baissa un instant la tête, honteux. Mais dès qu'il vit léger sourire se dessiner sur son visage, chose qu'il se doutait être rare, Romuald se montra plus hardi, reprenant l'air béat propre aux amoureux, et sortit en cognant son genoux contre le bas de la porte. il s'éloigna en pestant, puis se mit à rire de bon coeur. Chaque émotions se mélangeaient en lui, dans une gouve d'amour et de félicité. A voir cet enfant d'Arda, on pouvait encore croire que le bonheur n'avait pas encore totalement quitté ce monde.

***


Le temps passait, mais nul messager ne vint. Pas de changement, pas d'agitation, rien que l'interminable attente d'une nouvelle quelconque. Romuald avait-il déclarer sa flamme à son aimée ? L'avait-elle répudié ? Combien de temps mettaient les nobles à organiser leur mariage ? surement des mois entiers! Et quand bien même le mariage aurait lieu, tiendrait-il parole ? la voyante aurait pu se poser nombre de question, mais le destin ne lui permis pas, car on frappa à sa porte. Sans nulle délicatesse, deux hommes d'armes aux ventres gras et à la mine gognarde firent irruption dans la demeure d'Althéa.

Vous êtes Althéa la voyante ? Nous appartenons à la Milice de la citadelle, on voudrait vous poser quelques questions. Connaissez-vous un dénommé Romuald de hautmont ?

Pénétrant un peu plus dans la demeure, les deux soudards se rapprochèrent de la jeune dame, presque menaçants.

C'est une affaire de la plus haute importance. Nous avons besoin de votre entière coopération. Je répète donc ma question : connaissez-vous Romuald de Hautmont et l'avez-vous rencontré récemment ?


Dernière édition par Balak le Lun 5 Jan 2009 - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptySam 3 Jan 2009 - 20:46
Althéa était assise sur sa chaise et avait les yeux fermés. Elle était perdue dans ses pensées, le visage grave et serein. Elle entendit qu’on frappait lourdement à sa porte. Elle attendit quelques secondes et allait se lever quand deux hommes entrèrent violement chez elle et s’approchèrent d’elle. Ils lui parlèrent d’une voix rude et sèche et, avant qu’elle ne puisse prononcer une parole, ils s’approchèrent d’elle d’un pas lourds et menaçant et lui répétèrent leur question, qui consistait à savoir si la voyante connaissait Romuald de Hautmont, le jeune homme qui était venu quelques semaines plus tôt dans l’espoir de savoir si son mariage allait être positif ou au contraire très dangereux. Puis, il lui avait dit qu’il lui ferait parvenir un carton d’invitation, dont elle n’avait jamais vu la couleur ni même le moindre bout de papier qui y faisait allusion. Comme si il n’aurait jamais eût lieu. Cela avait au départ préoccupé l’esprit de la jeune femme puis, au fil des jours, elle l’avait oublié. Jusqu’au jour où ces hommes firent interruption chez elle.

Elle se leva et, quand ils s’approchèrent d’elle, elle recula d’un pas mais ne montra pas de signes de frayeur ou de peur quelconque. Au contraire, ses sourcils se froncèrent et ses yeux lancèrent des éclairs de fureur. Elle répondit aux soudards d’un ton sec et sans rappel, d’une voix aussi froide qu’un glaçon.


- Comment osez vous vous introduire chez moi de cette façon ? Ce n’est pas votre boulot de soldat de la Milice de la citadelle qui vous permet cela et encore moins le fait que ce soit une affaire importante. Vous êtes grossier et vous auriez dû attendre que je vienne vous ouvrir au lieu de forcer la porte et de me parler ainsi.

Elle retourna calmement sur sa chaise et les regarda d’un air moqueur. Elle passa sa main dans ses cheveux et humidifia ses lèvres. Elle déposa ses mains sur la table et leur adressa la parole, d’une voix plus douce mais gardant un ton quelque peu sec.

- Bon … Je vais quand même vous répondre, malgré que je ne devrais pas avec votre insolence de tout à l’heure. Je connais effectivement Romuald, qui est venu me consulter il y a quelques semaines de ça au sujet de son mariage. Il m’avait dit qu’il m’y inviterait d’ailleurs mais je n’ai jamais vu ce carton d’invitation. Enfin, j’espère qu’il est heureux.

Quand elle eût fini ses paroles, elle se leva et s’avança vers la porte déjà ouverte par les deux brutes. Elle prit la poignée et se retourna vers les deux hommes, un sourire qui n’avait rien de sincère aux lèvres.

- Voilà, vous avez votre réponse. A présent, je vous salue messieurs et je vous souhaite une bonne journée en espérant que vous ne reveniez plus détruire ma porte et me couper dans mes pensées. Au revoir !

Elle leur fit une révérence moqueuse et attendit qu’ils s'en aille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptySam 3 Jan 2009 - 21:31
Le plus vif des deux hommes soutint le regard d'Althéa, et ses paroles se firent venin.

Vous ne risquez pas d'être convié à un quelconque mariage, demoiselle. Dame Félicia de hautmont, récemment marié à sire Romuald de hautmont, est décédée dans d'étrange circonstances. Et sur mandat du seigneur Vladec de Hautmont, nous avons tout à fait le droit de pénétrer où bon nous semble si le coeur nous en dit. la sécurité de l'état et de ses hauts dignitaires prévalent sur les droits du citoyen.

Si l'un des miliciens baissait la tête en maugréant, grognant contre les manières des femmes et le danger que représentaient les êtres à pouvoir, celui qui avait anoncé à la voyante le meurtre de la jeune mariée ne broncha pas, se contentant d'un regard froid et haineux. Une intense aura d'hostilité se dégageait de lui...la jeune dame semblait être pour cet homme la source unique de toutes ses souffrances... Une tension s'établit alors entre les deux êtres, occultant tout le reste. Puis, lentement...insidueusement... les contours de la pièce s'obscurcirent...et une nouvelle vision apparut à la voyante.

Et il n'est pas non plus question que nous partions d'ici avant que vous n'ayez apporté votre concours à notre enquête : pourquoi ce gamin est venu vous voir ? Quelles étaient la nature de vos relations ?

On ressentait aux parole du militaire un sentiment de supériorité totalement assumé, à tel point que l'homme semblait se délecter du sens à peine voilé de sa question. S'il avait pu prouver que cette femme était bien la maîtresse de Romuald de Hautmont, il en serait fort satisfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyDim 4 Jan 2009 - 19:15
Althéa écouta l’homme qui lui parlait d’un ton sans rappel et très venimeux. Elle ne le coupa pas et, alors qu’elle allait lui répondre, elle eut un choc et une vision lui apparut, une vision certes pas très joyeuse. Le soldat qui venait de lui parler était à genoux devant elle, comme un loyal serviteur qui lui prêtait serment. Tout à coup, l’image se brouilla pour faire place à une autre : Romuald, une expression malsaine et morbide sur le visage. Puis, la vilaine tête de son interlocuteur penché sur elle, comme si il la sondait. Elle tremblait mais répondit d’une voix posée au soldat, une voix posée mais elle était blanche comme un linge, le visage de Romuald l’ayant effrayée.

- Heu … je ne l’ai vu qu’une fois vous savez. Je le connais à peine, j’ignorais même son nom de famille. Il m’a juste demandé si son mariage allait bien se dérouler… Mais je n’ai eut aucune vision et il a décidé de se marier. Je ne l’ai jamais revu et j’avoue que je suis choquée par ce que vous venez de me dire…

Elle avait décidé de masquer son inquiétude par rapport à la vision qu’elle venait d’avoir par le choc de ce qu’elle venait d’apprendre. Elle s’assit lourdement et regarda l’homme qui se dressait devant elle. Elle soupira et lui parla d’un ton las.

- Je suppose que vous ferez tout pour prouver que je suis coupable mais … je n’ai rien avoir avec cette histoire, je n’ai même jamais vu cette femme. Et n’imaginez pas que j’ai eut la moindre relation amoureuse avec Romuald de Hautmont, je n’accepte par la trahison ni la tromperie alors quand à devenir la maîtresse d’un homme … Vous vous fourrez votre gros doigt dans l’œil !

Elle lui jeta un regard venimeux mais restant cependant préoccupée par ce qu’elle avait vu. Quelle folie avait donc Romuald et surtout, qui était-il vraiment ? Et qu’allait-il se passer ? Tant de question donc la voyante redoutait la réponse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyLun 5 Jan 2009 - 19:48
La conversation des deux antagonistes fut soudain perturber par l'arrivée d'un troisième personnage aux portes de la demeure. Il s'agissait d'un homme mûr, haut et bien bâti, et dont les riches habits contrsataient avec les frusques des miliciens. Dès qu'il croisa le regard de la voyante, il lui fit un court salut, comme celui que Romuald lui avait déjà adressé auparavant, à la différence que nul sourire n'apparaissait sur le visage de cet homme. Bien au contraire, son geste était et mécanique et froid, dicté par le protocole et non par la sincère sollicitude.

Madame, pardonnez le manque de délicatesse de ces rustres, mais j'ai le sentiment qu'ils ont pris mes ordres bien trop à coeur. Je suis Vladec de Hautmont, Duc de Belfalast, pour vous servir.

Il se retourna vers ses sbires, qui se mirent aussitôt à genoux devant leur supérieur. ce dernier les regardait d'un oeil féroce.

Bande d'ânes bâtés ! Je vous ai demandé de retrouver mon fils ! Pas de venir saccager les demeures de nos concitoyens ! Expliquez-vous sur-le-champs !

L'un des gardes pris la parole en bafouillant.

Mais Monseigneur...Il s'agit d'une voyante, qui aurait vu votre enfant quelques temps avant le mariage... Nous avons pensé qu'il aurait pu y avoir un lien et que...

Se détournant subitement de la conversation, Vladec regarda la jeune dame avec un regard intéressé.

Une voyante, hein ? Et pourquoi pas...Ces rustauds manquent de finesse et de tact, et vos pouvoirs, s'ils seulement ils existent, pourraient apporter un grand soutien à cette enquête.

Bien que toujours ferme, son ton se fit plus peiné et suppliant.

Je vous en prie dame Althéa, aidez-moi à retrouver mon fils. Il est tout ce que j'ai au monde désormais... Je vous payerai en conséquence, soyez-en assurée. Ma Maison vous sera éternellement redevable si vous accomplissez cet acte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyLun 5 Jan 2009 - 21:29
Ce fut un homme froid qui entra. Un homme noble et qui avait des richesses qui devait très largement subvenir à ses besoins. Aucun sourire ne venait perturbé son air sérieux quand il lui adressa la parole d'une voix neutre et sans le moindre sentiment. Il se présenta sous le nom de Vladec de Hautmont, le père de Romuald.
Il s'énerva ensuite sur les deux autres hommes qui était entré avant dans la demeure de la voyante. Celle-ci ne prononça mot, trop subjugée par la présence de l'homme qui était entré. Elle avait imaginé le père du jeune veuf plus jovial et envellopé, l'air heureux. Mais il était vrai qu'il avait perdu son fils, disparu, et que sa belle-fille, à peine mariée, était morte dans d'étranges conditions. Ces évènements étaient peut-être la raison de son air mais elle en doutait fort.

Quand le noble demanda à avoir une vision, Althéa eut peur. Peur que le noble ne voit en elle qu'une charlatante qui voulait répendre le malheur dans sa famille. Cependant, elle s'avança vers sa table, lachant la poignée de sa porte. Ce fut un visage neutre et un regard sans aucun sentiment qui fixa le père désesperé. Elle lui fit un court salut en réciproque de celui qui avait été fait par son interlocuteur et lui adressa la parole d'une voix basse et hésitante.


- Ecoutez Monsieur ... Je voudrais bien vous aider bien sûr mais j'ai peur de ne pas pourvoir vous aider. Ce n'est pas que je ne veux pas bien sûr, mais je ne peux rechercher des gens, je peux juste prévoir l'avenir. Par contre ...

Elle se leva et s'avança vers l'homme, une lueur de courage dans les yeux. Elle hésita longement à prononcer les paroles qui suivirent. Elle n'aimait pas les mauvaises nouvelles et avec les Hautmont il n'y avait que ça. Elle se décida et puis parla.

- J'ai eu cependant une vision juste avant votre venue. Une vision avec votre fils. Et puis, il y avait également votre soldat ...

Et elle désigna de la tête le soldat avec lequel elle avait échanger des paroles peu amicales et continua ses paroles.

- Votre soldat était agenouillé et votre fils derrière ... Il n'avait pas l'air bien, comme un visage de vengeance personnelle, un visage que personne n'aimerait voir tellement la méchanceté y regnait. Voilà ce que j'ai vu, monsieur. Maintenant, libre à vous de me croire ou non. Je ne pourrai rien voir d'autres malheureusement...

Elle le regarda et attendit anxieusement sa réponse. Il avait son air dur et froid qui glaçait le sang et qui donnait la peur de finir en prison. Mais elle soutint son regard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyMar 6 Jan 2009 - 23:34
Aux paroles graves de la voyante, le noble personnage se tut, et son teint devient soudain plus clair, presque blême. Il prit une mine soucieuse, avant de prononcer un nom en marmonnant...

Richard... Non...Impossible. Voila trop longtemps.

Penant soudain conscience qu'il parlait à haute voix, Vladec de hautmont se repris, adoptant l'habituel tenue stricte et fière du du noble courtisan. Il aboya quelques ordres à ses sbires, qui disparurent de la salle, lançant des regards lourds de sens à la jeune femme et leva son goigt en direction de l'un d'entre eux.

Pas vous, Gérard. Restez ici quelques instants.

L'homme s'arrêta net. Une lueur d'inquiétude brilla dans ses yeux lorsque le vieil homme lui ordonna de ne point quitter les lieux.

Il semblerait que vous soyez mêlé à une des visions de notre amie...

Son ton était autoritaire et froid.

Croirez-vous cette sorcière, messire ? Ma famille vous sert depuis des générations, et si aujourd'hui je suis membre de la milice, mon père reste l'un de vos plus fidèle laquais. Auriez-vous plus confiance en elle qu'en votre dévoué serviteur?

Bien. Disposez, Gérard, nous aurons une discussion à propos de tout cela plus tard. Quand à vous dame Althéa, je vous remercie encore pour ce que vous m'avez dévoualé, bien que tout cela ne soit guère de bonne augure. Aussi, si vous changez d'avis et acceptez d' apporter votre concours à nos recherches, n'hésitez pas à venir me trouver. Notre manoir se trouve dans le haut de la cité, et n'est pas difficile à repérer. Au plaisir de vous revoir.

Et à ces mots, il se fendit d'une courte révérence, s'apprêtant à quitter les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyVen 9 Jan 2009 - 20:22
L'ambiance dans ce lieu était de plus en plus sombre, après les paroles de la voyante. Seul le noble eût son visage qui fut soudain d'une pâleur effroyable et un air préoccupé, par la vision sans doutes. Il marmonna quelques paroles que les personnes présentes purent entendre. Des paroles étranges que la prémonitrice ne put comprendre. Des histoires de famille sans doute...

Il demanda alors à une de ses hommes de partir mais ce fut les deux qui s'en allèrent, le dénommé Gérard ne supportant pas la jeune femme qu'il appelait "sorcière". Althéa fronça les sourcils à ces paroles qu'elle jugeait injuste, car après tout, ce n'était pas sa faute si elle n'avait prédit à cette famille que malheur. Mais elle n'en souffla mot et attendit la suite des événements. Un long discours suivit de la part du noble, que la jeune femme écouta d’une oreille distraite. Quand il lui fit un signe de salut, elle fit une courte révérence froide en signe d’adieu et le regarda. Il paraissait abattu, affligé. Son fils devait lui manquer énormément vu sa mine mais la voyante ne savait que faire. Elle n’aimait et ne voulait pas se mêler aux histoires de famille, surtout de leur famille. Elle avait le pressentiment que cela ne lui apporterait que malheur et puis, elle aimait sa vie présente, du moins c’est ce qu’elle pensait.

Elle regarda la salle autour d’elle et eut tout à coup le visage sombre. Depuis qu’elle avait quitté sa maison d’enfance et ses parents, elle donnait l’impression de poster le deuil, de porter le monde sur le dos. Elle s’était enfermée dans cette vieille maison, avait mis des couleurs sombres partout où elle le pouvait et avait même empêcher dans une de ses salles de faire pénétrer les rayons du soleil. Elle n’aimait plus la lumière, la pluie et la nuit sont devenus ses amies. Elle avait l’impression d’être dans une bulle. Ses seuls contacts avec l’extérieur étaient le jour où elle allait faire ses courses, mais c’était très tôt le matin et elle ne parlait avec personne et également avec ses clients. Mais leurs vies dramo-sentimentale ne l’informaient guère sur l’extérieur. Althéa trouvait souvent ses clients égoïste et imbu de leur personne mais après tout, ils venaient chez elle pour savoir leur destin, pas celui d’un autre…

Elle reporta ensuite son attention sur le noble et puis fixa la porte d’un air vague. Elle paraissait attendre quelqu’un chose, un événement. Peut être que le noble sorte, peut être que Romuald entre, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptySam 10 Jan 2009 - 23:56
Vladec de hautmont prit donc congé de la demoiselle, en compagnie de son sbire qui ne manqua pas d'adresser un regard noir à cette dernière. Cet homme éprouvait une haine aussi profonde qu'inexplicable à l'égard de la voyante, bien au-delà du simple rejet de l'inconnu. Depuis la nuit des temps, les hommes craignent de nombreux phénomènes car ils ne peuvent les expliquer. Ils se mettent donc à abhorrer les sources de cette incompréhension. Althéa connaissait sans doute cela car ses pouvoirs défiaient la raison propre et étriqué des êtres humains. Mais lui... c'était autre chose, on le devinait à son regard. Aucune peur dans ses yeux, juste un flot bouillonant de rage, tel une tempête surpuissante dirigée contre un seul être. La souffrance de la jeune dame irait de paire avec le bonheur du guerrier, cela ne faisait aucun doute. Mais Pourquoi ? La question restait entière...

Ils étaient sortis. Toute la tension emmagasinée dans ce lieu s'évanouit au fur et à mesure que le son des pas s'atténuait dans la ruelle, confirmant le départ des visiteurs. Althéa était à nouveau seul. Vraiment seul ? Quelques temps après leur passage, une ombre passa devant seuil endommagé de la porte, laissant une mince enveloppe, avant de s'enfuir aussi vite qu'elle était venue. A l'intérieur de ce plis, d'une écriture maladroite, on pouvait lire ceci :

Citation :
Dame Althéa

pardonnez mon impolitesse, mais je n'ai guère d'autre choix que de vous écrire cette lettre. Vous êtes mon seul espoir. Tous ceux que j'aimais m'ont tourné le dos. Tous ceux qui se disait mes amis, mes frères, crachent aujourd'hui sur mon nom. Il ne me reste plus rien. je suis une ombre du passé, poursuivi pour une abomination dont je ne suis pas coupable, qu'on qu'ils en disent. Il y aurait des témoins, selon quoi j'aurais assassiné mon adorée. ce sont des balivernes, vous le savez, je l'aimais trop pour lui faire du mal, j'aurais préféré donner ma vie que la faire souffrir. Aidez-moi à prouver mon innocence, je vous en conjure. Lorsque la vérité sera rétablis, et que j'aurai récupérer mes droits, j'exaucerai le moindre de vos désirs, je me plierai à vos volonté. Je suis sans doute un client comme un autre pour vous, mais vous êtes pour moi ma seule chance de salut. Aussi, si vous acceptez de m'aider, rendez-vous à la troisième ruelle sud, près de la maison de guérison. je vous y attendrai chaque nuit.

Votre obligé
Romuald de Hautmont
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyMar 13 Jan 2009 - 19:00
Il sortirent, mais pas avec le sourire. Ils marchèrent dans la rue piétonnière et les bruits de pas s’atténuaient au fur et à mesure qu’ils s’éloignaient, pour ne devenir que silence. La femme qui discutait quelque temps plus tôt avec eux referma tant bien que mal sa porte endommagée et s’en alla dans sa salle d’habitation comme elle l’appelait si communément. Son lit grinça quand elle s’y assis lourdement, lasse et fatiguée des dernières heures qu’elle venait de passer. Elle s’endormit rapidement et ne se réveilla que quelques heures plus tard. Elle ouvrit lentement ses yeux, le temps de s’habituer au peu de lumière qui pénétra par ses petites fenêtres poussiéreuses et elle ne se leva que quelques minutes plus tard. Elle fit une rapide toilette et, alors qu’elle allait sortir, elle marcha sur un bout de papier.
La jeune femme se pencha et ramassa ce qui traînait par terre. C’était une enveloppe, d’une qualité assez médiocre. Elle l’ouvrit délicatement et en sortit un papier où une encre noire formait des mots d’une écriture maladroite. « Dame Althéa … ». C’était donc pour elle. Mais qui donc lui avait écrit une lettre ? Elle regarda en bas de la page et déchiffra avec étonnement le nom qui se trouvait devant ses yeux. Romuald de Hautmont…
Althéa parcourut rapidement la missive et, au fur et à mesure qu’elle traversait les lignes, un sentiment de lassitude parcourut son visage. Ce fut un long soupir qui marqua la fin de sa lecture.


- Mon petit doigt me dit que je n’en ai pas fini avec cette famille … Qu’est-ce qui va bien encore pouvoir se passer ? Je crains le pire…

Puis, la voyante se souvint de la vision qu’elle avait eût la veille et constata avec ennui qu’elle n’avait pas encore découvert ce que cela signifiais, sinon que le noble Romuald n’aimait pas sa famille et qu’il n’en avait pas une très bonne opinion.
Pendant qu’elle réfléchissait, elle s’approcha d’une bougie allumée et brûla lentement le morceau de papier jusqu’à qu’il se soit entièrement consumé. La femme aux cheveux sombres sortit ensuite pour ne revenir qu’une heure plus tard.
Sa journée fut relativement calme, avec quelques clientes, les unes espérant que leur mari ne les battrais plus, les autres qui voulaient plus de piment dans leur vie ou encore certains qui voulait savoir si l’âme sœur allait bientôt faire son entrée. Banal quoi. La journée du lendemain fut identique et celle d’après aussi. Mais la pensée de la détresse de Romuald ne quittait pas l’esprit de la jeune femme, si bien qu’au soir, elle se décida à sortir.

Vêtue de vêtements aussi sombres que durant la journée, elle avait cependant enfilé une sorte de cape noire au dessus en guise de pardessus. La nuit était sombre ce jour-là, car la lune n’était que très petite et n’exposait que peu de lumière. Les ruelles étroites étaient calmes et on ne pouvait qu’entendre au loin des chants d’hommes ivres. Aucune étoile n’était visible au ciel, ce qui était mauvais signe pour la voyante. Elle failli tomber deux ou trois fois à cause d’un objet qui traînait par-ci par-là, que un habitant avait négligé reprendre et l’avait abandonné au milieu de la rue. Elle avait juré mais c’était reprise et arriva au lieu de rendez-vous une dizaine de minutes plus tard. La troisième ruelle Sud, près de la maison de guérison. Personne. La jeune femme s’avança et regarda attentivement autour d’elle. Il ne s’agissait pas à présent qu’il lui arrive quelque chose de fâcheux …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
Althéa

Nombre de messages : 38

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyMar 3 Fév 2009 - 20:50
// Suite après le meurtre de Romuald //

Tout était sombre. Les rideaux sombres étaient tirés pour empêcher les premiers rayons du soleil d'entrer. Des assiettes sales se trouvaient dans une bassine, tandis que des débrits de verre se trouvaient à terre. Des vêtements étaient étalés à terre par-ci par-là, dans un désordre indescriptible. Et dans tout ce bordel, étalée sur le lit, se trouvait la voyante Althéa. Elle avait les joues rougies par sa course dans le froid, et les yeux vides. Pourtant, on voyait une profonde réflexion dans ses traits, dans doute du meutre qu'elle venait de vivre. En effet, le jeune Romuald de Hautmont venait de mourir devant ses yeux, alors qu'il désirait lui communiquer une information importante. Et le peu d'informations qu'il avait réussit à prononcer avant qu'un flot de sang n'inonde le sol n'aidait que très peu la jeune femme dans ce méli-mélo que cette famille avait créer à cause des secrets trop bien gardés du passé qui refaisaient surface. Pensive, elle restait ainsi à fixer le plafond sans émettre une parole, cherchant plutôt une solution à ce problème épineux qui ferait froncer le front au plus intelligent des hommes.

Elle se leva soudain d'un coup et se précipita vers une commode. Elle tira violemment un tiroir et fouilla furtivement à l'intérieur. Elle tira victorieusement après quelques minutes un morceau de papier. S'assayant sur la table, dans un coin où rien n'était déposé, elle écrivit une lettre d'un écriture soignée et lisible.


Citation :
"Monseigneur de Hautmont,

Suite à une réflexion profonde et assez longue, je me suis décidée à venir chez vous dans le but de vous aider dans vos recherches. En effet, j'ai eu une vision dans laquelle je vous voyait en compagnie d'un jeune homme qui ressemblait fortement à votre fils. Je me vois donc dans l'obligation de vous faire parvenir cette missive qui pourra peut-être vous redonnez espoir.
J'arriverai très prochainement après avoir reçu au préalable votre réponse. En espérant avoir bientôt de vos nouvelles,

Althéa."

Elle donna ensuite sa lettre, assez importante, à un jeune qui passait par là, monnayant en retour quelques pièces de monnaie. Elle alla ensuite à l'intérieur et rangea son établit. Quand tout fut éclaircit et remis en ordre, elle acceuillit des clientes, mais regardant assez souvent son seuil, dans l'espoir de reçevoir la réponse tant attendue ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Balak

Nombre de messages : 368
Age : 28
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu EmptyDim 8 Fév 2009 - 22:04
Une missive fut apporté à la voyante par un jeune garçon qui repartit aussi
vite qu'il était venu. Sur ce pli, le cachet des Hautmont était visible, et on
pouvait lire, une fois la lettre sortit de son enveloppe, la réponse du seigneur
Vladec de hautmont.

Citation :
Chère Dame Althé

Votre contribution à notre enqête me fais grand plaisir. Mes hommes patauge
dans cette sordide affaire, d'autant qu'on a signalé la disparition dans la
citadelle. Les derniers rapports de la milice font état de traces sanglantes
retrouvées un peu partout, des bas-fonds de la cité jusque dans ces hauteurs,
prêt des maisons de soin. Vous comprenez donc que tout cela doit être résolu au
plus vite. Je compte même donner une prime à quelques enquêteurs occasionels,
dont je me fais la joie de vous savoir incluse. Je suis persuadé que mon cher
enfant à des ennuis, et j'ai besoin de gens comme vous pour l'aider. Vous êtes
donc évidemment la bienvenue au Castel. Je doute pouvoir vous y acceuillir, mais
mon majordome se fera une joie de vous aider.

Mes salutations les plus distinguées
Vladec de Hautmont
H
RP : dsl d'avoir pris autant de retard... je posterais plus vite la prochaine fois, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Entrée dans l'inconnu Empty
Entrée dans l'inconnu Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme africain est entré dans l'histoire et dans le monde, mais pas assez
» Que ce cache-t-il dans ce briquet ? (terminée)
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Le Bas de la Cité-
Sauter vers: