Étrangers en territoire nain

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyVen 13 Mar 2009 - 18:43
Une heure s'était écoulée depuis que l'ambassade de Royaume de Khazad-dûm avait quitté le champ de vision des soldats des Peuples Libres.

Kofur avait eu le temps d'envoyer un messager prévenir le seigneur Hadhod, puis de régler quelques détails avant la venue des étrangers: débarrasser le passage au point que les Nains nommaient la Barricade, lieu de défense stratégique en cas d'invasion mais qui en cet instant n'avait plus lieu d'être. Plus rien n'obstruerait le passage des charrettes.

Le soleil commençait de décliner légèrement en direction de l'Ouest quand un nouveau nain apparut sur le seuil de la Porte. Puis deux, puis trois, puis dix... Bientôt, une soixantaine de Naugrim se tinrent sur l'étroite plate-forme qui surplombait le lac. La moitié d'entre eux était destinée à servir de guides aux restes de l'armée unifiée, à s'assurer que le chemin serait dégagé en partant plus ou moins en éclaireurs, l'autre avait pour fonction de prendre les arrières de cette immense force, afin de signaler tout problème et d'être sûr que nul ne s'attarde en queue.

P
armi eux, on retrouvait Kofur et ses suivants - eux iraient devant, bien entendu. L'ambassadeur s'avança jusqu'à la rive de l'étang noir et cria par-dessus ses eaux, à l'intention des dirigeants étrangers et de toutes leurs unités:

- Soyez les bienvenus dans le Royaume de la Moria !


C'était une simple formule de politesse pour signifier aux Elfes et aux Rhûniens qu'ils pouvaient à présent faire avancer leurs soldats, mais le bon Kofur l'avait prononcée avec une grande sincérité.

Une partie des Nains se mit de par et d'autres de l'entrée, formant deux lignes de quinze silhouettes perpendiculaires à la paroi, comme s'il voulaient former une sorte de chemin menant à la Porte Ouest. Ce seraient eux qui resteraient à l'arrière. Et ils se tinrent là, immobiles, pendant que les autres attendaient sur le pas, immobiles eux-aussi.

K
ofur, lui, souhaitait vérifier que ses directives étaient correctement appliquées: guerriers d'abord, puis chevaux, et enfin charrettes. Il essayait également de trouver l'ambassadeur Elfe et le Roi de Rhûn en les cherchant des yeux. Mas dans toute cette foule, ce n'était pas chose bien facile.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptySam 14 Mar 2009 - 23:56
Sombre-chêne avait hésité. Pendant tout le temps qu'avait nécessité les préparations du voyage, il avait pensé s'éclipser discrètement pour prendre le plus rapidement la route du Sud et rejoindre les Cavernes d'Or au plus vite. Il n'avait aucune idée de la façon dont il récupèrerait l'étendard, étant donné qu'il n'avait pas le moyens de l'acheter. Il ne s'y serait de toute façon pas résolu, et allait devoir faire preuve de beaucoup de tact avec le bourgeois. Les conversations politiques étaient un jeu auquel il se prêtait de plus en plus, mais les marchandages... ce serait quelque chose de nouveau. Était-ce finalement si différent?

L'ambassadeur avait en définitive choisi de rester. Les Nains auraient pu mal prendre un départ si hâtif, et sa présence pouvait encore être utile, si jamais un incident survenait.

Parler, encore parler... Lui qui avait été toujours si réservé. Qu'en penserait Eleriol? Difficile à dire. Ses réactions étaient toujours si difficile à prévoir. Tantôt interdit, tantôt cynique, tantôt philosophe... Un père sans doute étrange, bien que Sombre-chêne n'eût aucune référence de père dit "normal". Mais un individu conventionnel n'aurait-il pas au moins une fois raconté ses origines, dit son âge, décrit ses aïeuls? Ce n'était pas réellement l'idée de ne pas savoir qui était son père qui gênait l'ambassadeur : il le connaissait tel qu'il l'avait toujours vu, cela lui était suffisant. Non, le plus troublant était que de ce fait, Sombre-chêne ne savait pas qui il était lui même. Son arbre généalogique, contrairement à ceux des grands seigneurs ou même ceux du plus commun des artisans, se limitait aux deux première branches. Plus loin, c'était l'obscurité.

L'obscurité. L'elfe avait, sans s'en rendre compte, pénétré dans les Caves naugrim. Ses séjours précédents sous la montagne s'étaient limité à la partie Est des tunnels, aussi voyait-il pour la première fois ces salles. Il n'y était pas à l'aise. Sentiment d'enfermement, d'oppression, de vulnérabilité. Il ralentit le pas pour se placer plus au centre de la troupe, à l'abri de regards indiscrets. Là, ses yeux parcoururent les ombres. Et d'autres impressions vinrent équilibrer les premières. D'infinis lieux à explorer. De l'ombre où se dissimuler. Des parois à escalader. Une voute ténébreuse retenue par des piliers. Sa forêt natale et ces demeures n'étaient peut-être pas si dissemblables...

Un remous de foule le déporta sur la gauche, il percuta une silhouette. S'étant stabilisé, il s'excusa rapidement :

Pardonnez-moi...

Il examina son interlocuteur. Ou plutôt son interlocutrice, s'il en jugeait par son port et ses vêtements. Elle portait un bandeau sur le yeux. L'espace d'un instant, l'ambassadeur douta. venait-il de bousculer la reine de Rhûn? Non, c'était impossible. Elle était là-bas, dans son palanquin. Et personne d'autre n'avait été contraint à traverser Khazad-Dûm les yeux bandés. Était-elle alors aveugle?


étrangers - Étrangers en territoire nain Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyDim 15 Mar 2009 - 0:27
Un son métallique sorti la jeune fille de sa torpeur musicale. Amy tourna la tête machinalement vers l'endroit d'où provenait le son tout en sachant très bien qu'elle n'en verrait la provenance qu'au levée de la Lune. La jeune fille se leva, épousseta sa robe et se dirigea aussi bien qu'elle le put vers le bruit. Il y avait toujours autant de mouvement d'air et la jeune fille n'avait pas le courage ni la force d'esprit de faire le tri parmi ces sensations pour ne pas entré en collision dans quelqu'un. Amy se retrouva finalement a coté de la personne qui s'avérait être un nain tout comme celui qui l'avait aidé précédemment mais elle ne savait pas si celui-ci était le même.
La jeune rangea sa flute dans les fontes de Styx qui venait de s'approcher. Enac voletait gaiement autour d'elle. Puis elle prit la parole :

« Vous devez surement être la personne dont on m'as dit qu'elle me guiderait dans les mines. Et bien … je vous en remercie grandement … mais serais-t-il possible de rester avec le reste de l'armée ? J'aimerais en apprendre plus sur la vie en communauté … j'imagine que cela peut vous surprendre mais je n'es jamais vécu avec beaucoup prés de beaucoup de monde. Cela sera-t-il possible ? »

La jeune fille attendit la réponse du nain sans véritablement l'attendre. Elle se retourna vers l'étalon et fourra ses mains dans les sacoches puis en sortit des graines pour Enac qui tourniquait autour d'elle. Amy prit ensuite les rênes de Styx et se laissa guider par le nain qui n'avait rien dit mais qui lui indiquait le chemin en lui aillant pris la main comme quelqu'un l'aurait fait avec une véritable aveugle. Amy hésitait à dire la vérité sur elle même puis elle se décida et pris la parole car elle ne voulait pas garder son bandeau alors qu'elle était quasi sur de pouvoir voir dans les mines:

« Je tenais à vous prévenir car j'estime que vous devez être au courant puisque vous êtes mon guide.
Je ne suis pas tout à fait aveugle … comment dire … c'est la première fois que je m'exprime à haute voix sur ce sujet … voyons … je ne suis pas aveugle du tout même … seulement mes yeux ne supporte pas la lumière du soleil … heu … disons que pour être explicite, si mes yeux sont en contact avec le soleil … heu … je … bref, je serais définitivement aveugle ce à quoi je ne tiens pas du tout … vous me suivez ???
 »

La jeune fille pensa que le nain avait opiner de la tête mais n'était sur de rien. Elle n'entendit pas si le nain lui avait répondu car un bruit intense se faisait entendre dans le camp. Apparemment, la traversée allait se faire sous peu et de l'activité naissait dans le camps jusqu'alors plutôt calme. Amy était perdu dans ses sensations, jamais elle n'avait ressentit pareil agitation et cela la mettait dans un état de surexcitation. Elle ne fixait son attention sur rien qui l'entourait toutes ces sensations la rendait un peu mal à l'aise tout de même, mais elle aimait ça c'était vraiment différent de ce à quoi elle était habitué.

C'est à ce moment, où son esprit se perdait totalement, qu'elle fut percuter par quelqu'un que le nain n'avait pas put éviter. L'homme, définit ainsi d'après la voix qu'Amy avait déjà entendu et qui l'avait calmé lors de son arrivé prés des ambassadeurs, s'excusa mais ne partit pas pour autant après s'être excuser. Amy savait que celui-ci l'observait et cela la mit mal à l'aise. L'observait-il à cause de son bandeau... ou autre la jeune fille ne lisait pas dans les pensées des gens et ne risquait pas de découvrir se que l'homme pensait. Que ne donnerais-t-elle pour avoir des yeux normaux...et voir le visages de son interlocuteur. Amy ne savait que dire mais finit par demander par politesse le nom de celui qui l'avait accosté avec un voix non contrôlée.

« Puis-je connaître votre nom noble messire ? »

Le soleil... Amy n'attendait qu'une chose s'était qu'il se couche et que sa Dame se lève dans les cieux illuminé par les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyDim 15 Mar 2009 - 10:43
étrangers - Étrangers en territoire nain Armemurinzo8

Murin avait apprécié la franchise de la jeune fille, même s'ilk avait trouvé étrange cette histoire de contact avec les rayons du soleil et de vue dans l'obscurité. Il en avait conclu que son aide ne serait plus guère utile à l'intérieur des mines, mais il resta tout de même à l'intérieur des mines en compagnie d'Amibra. D'ailleurs, il lui aurait été fort difficile de remonter toute l'armée qui se trouvait devant lui pour rejoindre son ami Kofur et les Nains qui étaient partis en avant.

Le nain observa pendant quelques instants encore la jeune fille et, voyant qu'elle marchait avec plus d'assurance depuis qu'ils avaient laissé le soleil à l'extérieur, il lui lâcha doucement de bras.

Ainsi libéré de sa tâche de guide, il laissa voguer son regard sur les belles gens qui l'entouraient: des Elfes sans doute, à en voir leurs oreilles pointues, leurs longs cheveux, leurs armures clinquantes et l'allure noble avec laquelle ils arpentaient les corridors. Murin ne les aimait guère, même s'il ne montrait pas d'antipathie ou de discourtoisie particulière envers eux. Il aimait simplement rester à l'écart des gens de cette race, ne voyant pas en quoi un discours avec eux pouvait être enrichissant. En cet instant, il se sentait oppressé, non pas par les parois rocheuses comme l'étais Sombre-chêne, mais par ces silhouettes élancées qui lui bouchaient tout point de vue, que ce soit latéralement, vers l'arrière, ou vers l'avant. Un étrange sentiment naquit en son cœur, comme si l'arrivée de ces étrangers dans les caves de son peuple portait un coup à sa pudeur.

Le pauvre Murin regardait le sol juste devant ses pieds - seule partie des mines qu'il pouvait discerner avec le plafond - lorsqu'Amy fit un écart vers la gauche et le bouscula très légèrement. Le Khazad porta alors son regards vers la droite et aperçut un Elfe quelque peu... différent des autres par sa tenue, qui entamait une conversation avec la jeune humaine. Puis, encore un peu plus loin à droite, une personne plus trapue et plus barbue fit son apparition, à sa plus grande joie.

étrangers - Étrangers en territoire nain Armekofurcp4

- Ah! Ambassadeur! Je vous retrouve enfin, c'est une chance. Le voyage se passe-t-il bien pour vous? Toute l'armée n'est pas encore entrée sous la montagne, il doit encore rester plusieurs centaines de Rhûniens, et bien sûr tous les cavaliers et l'ensemble des charrettes, si vous voulez le savoir. Même si les galeries sont encore larges ici, l'avancée est lente. Je me demande ce que ça sera lorsque nous serons obligés de nous mettre en file indienne...

Les yeux de Kofur s'attardèrent sur Amy, qu'il dévisagea d'un regard soupçonneux, la voyant avancer sans difficulté par ses propres moyens, puis sur Murin qu'il foudroya d'un regard interrogateur, en enfin revinrent sur l'Elfe, dont il remarquait pour la première l'ampleur de la brûlure qui recouvrait la partie droite de son visage. Il n'en fit pas cas pour l'instant, de peur de paraître discourtois.

Amy avait posé une question à l'Elfe, et Kofur attendait avec attention la réponse: lors de l'entrevue des chefs, l'autre n'avait à aucun moment révélé son nom.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyDim 15 Mar 2009 - 12:51
//Amy, on est entré dans les mines Wink //

« Puis-je connaître votre nom noble messire ? »

Noble messire... L'appellation arracha un sourire à l'ambassadeur. Lui, noble? Il n'en avait pas vraiment l'impression. Jamais il ne se serait vu dans un grand pagne blanc, assis dans un siège sculpté en bois, le visage accueillant et sage, prodiguer des conseils et régler des différents. Telle était la vision qu'il avait d'un elfe noble. Lumineux. Non, il ne serait pas senti lui-même ainsi, il n'aurait pas supporté toutes les preuves de respect, il n'aurait pas supporté d'être immobile, de se sentir... supérieur. Ou plus exactement que ses interlocuteurs le considèrent comme supérieur.

L'arrivée de Kofur coupa court à ses réflexions et retarda sa présentation. Il écouta le Nain et hocha la tête d'un air entendu.

Le voyage se passe bien, et je découvre pour le première fois ces parties de vos mines. Et je constate seulement maintenant l'ampleur de ce que nous faisons. Plusieurs milliers d'hommes... j'espère que nous n'aurons pas affaire aux Peaux Vertes malgré leurs récentes défaites, car le convoi sera à un moment ou un autre désorganisé. néanmoins je vous fait confiance, à vous et vos frères.

Sombre-chêne regarda successivement son homologue naugrim et le guide de la jeune fille. Il hésita une poignée de secondes, puis poursuivit à l'attention de la mystérieuse femme :

Je suis l'ambassadeur du peuple elfique. Mon nom est Sombre-chêne. Et vous? Vous n'êtes ni une elfe ni une Rhûnienne. Que faites vous donc parmi nous?


étrangers - Étrangers en territoire nain Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyDim 15 Mar 2009 - 14:02
étrangers - Étrangers en territoire nain Armekofurcp4

- Voilà bien longtemps que nous n'avions pas vu la partie Ouest de la
Moria. Elle a connu une longue domination des Gobelins, voilà pourquoi elle n'est pas si belle que notre Royaume oriental. Mais donnez-nous quelques mois et un temps de paix, et elle retrouvera un soupçon de sa grandeur de jadis. Un soupçon seulement, hélas...


La voix de Kofur était emprunte de nostalgie lorsqu'il prononça cette dernière phrase. L'art des Pères des Nains était à jamais perdu dans l'oubli. Tout ce que les Naugrim d'aujourd'hui essayaient de faire ne représentaient que de vulgaires contrefaçons des œuvres du passé, même si le talent du peuple de Hadhod restait grand.

K
ofur reprit sur une note beaucoup plus concrète et moins poétique:

- Nous tenons les points stratégiques, il n'arrivera rien à votre armée, ni à celle du Roi de Rhûn, soyez-en assuré maître Sombre-chêne.

Tout en marchant, il tendit l'oreille, souhaitant en savoir un peu plus sur la jeune femme qui empruntait le chemin des mines et qui ne s'apparentait à aucune des deux armées en présence. Ce fut pour cette raison qu'il n'approfondit pas plus son dialogue avec l'ambassadeur étranger.

L
es échos allaient bon train à l'intérieur des mines, dans les couloirs mais surtout dans l'enceinte des grandes salles qu'ils traversaient: murmures, pas, heurs, cliquetis des armures et des cottes de mailles durant la marche sous terre... tout était amplifié, si bien qu'il fallait tendre légèrement la tête vers celui qui parlait pour le comprendre distinctement. Murin, lui, ne
souhaitait guère montrer de l'intérêt dans les affaires des Elfes, c'est pourquoi son air resta évasif, mais sans nul doute écoutait-il, essayant de glaner quelques bribes d'information.

** * **

Le soleil était sur le point de se coucher dans le monde extérieur lorsque les dernier chariots quittèrent ses rayons rougeoyants pour pénétrer dans l'obscurité. Le contingent des Nains qui devaient surveiller les arrières de l'armée étrangère refermèrent les lourdes portes de pierre. Les nouveaux venus ne pouvaient plus rebrousser chemin, ils devaient à présent regarder vers l'avant. Plusieurs jours de marche seraient nécessaires pour atteindre l'autre côté.

La distance qui séparait la tête de la queue de l'armée était impressionnante, même si on ne pouvait l'évaluer avec certitude dans ces labyrinthes. Les premiers n'allaient pas tarder à atteindre les Deux Salles des Puits, gardés par Fréor et ses gens.

Le Seigneur Hadhod Croix-de-Fer ne s'était toujours pas montré.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyJeu 19 Mar 2009 - 16:10
Amy sentit que l'air se refroidissait et que les mouvementd'air se faisait moindre. Elle était donc dans les mines et pouvais donc enlever son bandeau. La jeune fille mit défit donc le noeud du bandeau et laissa celui-ci tomber en glissant sur sonvisage et revelant ces yeux noirs. Elle pouvait ainsi répondre à l'ambassadeur elfe qui venait de lui dire qui il était. Le temps que la vision d'Amy se fasse à l'obscurité du milieu et elle put enfin découvrir le visage de Sombre-chene ainsi que de son homologue Nain qui venait d'arriver.
Sombre-chene avait une partie du visage brulé et ne semblait pas montrer ses émotions facilement pourtant il intriguait Amy. La jeune fille répondit à sa question en le fixant du regard:

"Je me nomme Amy, et comme vous l'avez remarqué, je ne suis ni Elfe ni rhuniènne ... pour tout vous dire je ne sais pas qui je suis ayant découvert il y a peu que je ne vivais pas avec mes véritable parents."

La jeune fille se mordit la lèvre inférieur. Pourquoi avait-elle dit si facilement à cet inconnu ce qui lui pesait sur le coeur depuis qu'elle en avait pris conscience. Elle détourna le regard pour finir de répondre à l'elfe.

"Je ne suis avec vous uniquement par la chance d'avoir remarqué les empreintes jonchant le sol. Et tout ce que je désire trouver est un moyen de gagner ma vie malgré mon jeune âge ainsi qu'un maître capable de me supporter."

AMy sourit malicieusement et n'en dit pas plus sur elle-meme peut-etre un de ces interlocuteurs allait lui répondre et lui proposer leurs aide. Mais Amy en doutait. Pourquoi un inconnu l'aiderait-il de cette manière? Aprés tout pourquoi pas aussi.
L'adolescente attrapa son bandeau et l'attacha à son cou de manière que celui_ci ne la gènerait pas.

"Dites moi messire nain, pourrez-vous me prévenir si jamais l'on devait passer dans un endroit ensoleiller? s'il vous plait? Je ne supporterais pas ce... tete à tete avec le soleil... et je n'ai enlevé mon foulard uniquement parce que le soleil ne m'atteint pas ici."

La jeune fille avait l'impression d'en dire trop sur elle-meme mais la compagnie de tant de personnes changeait ses habitudes. Elle, qui habituellement, fuyait les autres avec ses "parents", la voila entouré d'une armée complète. Toute ces armes... le souvenirs de la nuit aux gobelins comme elle l'avait appelé, lui revint à la mémoire. Elle frissona et remonta sa cape sur ses frèles épaules.
Amy n'arrivait pas à fixer son regards sur quoi que se soit. Tant de choses nouvelles, tant de visages à observer... La jeune fille laissa échaper un rire, elle avait l'impression d'etre comme Enac. Le petit oiseau tournait autour d'elle sans jamais s'arréter, voletant à gauche, à droite, se posant de temps à autres dans ses mains réunis devant elle.
La jeune fille retourna son regards vers l'elfe qui la regardait à nouveau lui aussi. Amy pencah la tete de coté et le dévisagea. Elle n'aurait jamais imaginer que celui dont la voix la calmait ressemblait à cet elfe. La jeune fille lui sourit mais ne reçut pas de réponse pour autant à son sourire. Décidemment, il n'était pas facile de le dérider. Amy se fit donc la promesse d'arriver à le faire sourire avant la sortit de la Moria. Et si elle n'y arrivait pas, elle le suivrait jusqu'à ce qu'elle réussisse.
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyMer 25 Mar 2009 - 18:29
Sombre-chêne avait oublié les Nains et les Elfes autour de lui. Cette humaine l'intriguait, sans qu'il puisse en déterminer la raison. Qu'avait-elle de plus que toutes les personnes qu'il avait rencontré depuis son départ de la Forêt Noire? Ou peut-être en moins, après tout... Étaient-ce ses yeux? Sa voix? sa démarche? Son assurance? Ou peut-être sa simplicité? Elle voulait juste trouver un moyen de gagner sa vie et un maître pour progresser. Deux buts simples. Oui, c'était peut-être cela : vivre et avancer sur une voie. C'était cela qui captait son attention. Pourquoi? Il ne comprenait pas. Plus tard, la lumière se ferait peut-être. Attendre, discuter pour comprendre.

Et puis elle sourit. Pas lui. Il voyait les lèvres de Amy, il voyait ses dents se détacher dans la noirceur des lieux, il voyait l'œil et le sourire. Mais il ne percevait pas le défi que s'était lancé la jeune humaine. L'ambassadeur déglutit, gêné. Le silence qui s'était installé s'alourdit et devint oppressant. L'elfe détourna le regard l'espace d'un instant, regroupa son ses pensées éparpillées, puis répondit d'une voix qu'il voulait la plus formelle :

Et bien soyez la bienvenue parmi nous, j'espère que le voyage se déroulera bien pour vous.

Déjà, regret. Phrase stupide, intonation déplorable. Elle n'avait sûrement pas été dupe. Mais trop tard, il avait parlé.

//Désolé du retard Amy Confused //


étrangers - Étrangers en territoire nain Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyMer 25 Mar 2009 - 19:50
étrangers - Étrangers en territoire nain Armekofurcp4

L'ambassadeur Nain ne s'était pas rendu compte de petit jeu qui amusait tant Amy. Il se moquait bien de savoir si son homologue Elfe allait esquisser l'ombre d'un sourire ou si son expression allait rester impassible pendant tout de voyage. Toujours préoccupé par l'étrange question que lui avait posé la jeune humaine, il se décida enfin à répondre, sans se demander si ses paroles seraient stupides ou son intonation déplorable...

- Les rayons du soleil ne passeront pas à travers les parois rocheuses des montagnes. Ne vous inquiétez pas, vous ne retrouverez pas le soleil avant d'avoir traversé la totalité de nos mines, d'Ouest en Est, c'est à dire dans quelques jours. Mais nous vous avertirons en temps voulu.

Kofur se demandait presque si Amibra savait qu'elle foulait à présent les plus grandes et les plus belles galeries et salles souterraines de la Terre du Milieu. Mais il ne risquait pas, comme elle, d'être atteint de cécité totale à la vue de l'astre du jour... aussi ne pouvait-il pas se mettre à sa place et manquait peut-être un peu de compréhension.

- Nous atteindrons le croisement des Trois Portes demain vers la fin de l'après-midi, si mes calculs sont exact et si les armées continuent à la même allure. C'est un lieu d'importance pour nous autres Nains, bien que pour les Elfes et les Humains il puisse n'avoir aucun sens. Les galeries du nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest se rejoignent en cet endroit stratégique. Là, nous pourrons peut-être emprunter plus d'un chemin, et ainsi gagner en fluidité et en rapidité avant d'arriver au cœur du Royaume.

Ces paroles étaient aussi bien destinées à Amy qu'à Sombre-Chêne, mais celles qui suivirent visèrent plus particulièrement l'ambassadeur des Elfes:

- Si les Nains avaient pu se rendre dans le Nord pour la grande bataille, croyez bien qu'ils l'auraient fait, très cher confrère, dit-il brusquement et sans préavi. Mais, puisque les récents évènements nous en ont empêché, pourrais-je avoir l'honneur d'en entendre le récit de la bouche de l'un des braves qui ont participé à l'affrontement?


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyDim 29 Mar 2009 - 20:06
Le récit de la bataille... Sombre-chêne hésita un instant. Il aurait aimé qu'Amy reprenne la parole pour lui permettre de racheter sa phrase stupide, mais elle n'avait pas réagi. L'elfe laissa encore quelques secondes s'écouler, avant de finalement se concentrer sur lson homologue naugrim. Il rassembla ses esprits et se remémora les dires du nain, qu'il n'avait écouté que d'une oreille distraite. Les Trois Portes. Lieu stratégique. Plusieurs chemins. Rendossant pleinement ses fonctions d'ambassadeur, Sombre-chêne acquiesça gravement et déclara on ne peut plus sérieusement :

Ce serait une bonne chose en effet si nous pouvions emprunter plusieurs itinéraires. Non pas que le voyage en Moria m'indispose, bien au contraire. Mais plus la traversée s'éternise, plus le risque d'incident augmente. Je ne mets pas en doute votre parole d'aide, mais plutôt la patience et le sang froid de certains.

Il aurait volontiers ajouté un "e" à cette large désignation, mais il savait que le Nain avait saisi le message : Lyra. Du moins, il l'espérait. Il guetta sur le visage de son interlocuteur un signe d'incompréhension, mais n'en trouvant aucun sur le moment et ne désirant pas s'éterniser sur cette pente glissante, il poursuivit :

Quant à la bataille... Vous vous doutez certainement qu'elle a été terrible et que la victoire n'a été décrochée qu'au prix de torrents de sang.

L'expression était forte et très imagée, mais pourtant terriblement proche de la réalité.

L'armée regroupée à Fondcombe du Gondor, du Rohan, des Haradrims encore fidèles au Roi Méphisto et des Elfes a retrouvé les troupes d'Arnor à Annuminas. Plusieurs de vos frères des Montagnes Bleues sont venues grossir nos rangs. L'Armée Unifiée est montée plus au Nord que beaucoup ne l'auraient osé. La bataille s'est déroulée dans une plaine vallonnée. Les flèches de nos adversaires et les nôtres n'ont pas tenus les armées bien longtemps à distance, et finalement le choc a eu lieu.


L'elfe s'arrêta un moment, essayant de mettre un ordre dans tous les souvenirs confus qu'il gardait des combats.

Nous avons du faire face à une incroyable variété d'ennemis. Orcs, Uruks, Suderons, barbares du Nord, trolls, semi-trolls... L'ennemi avait même rameuté des araignées géantes. Pendant plusieurs heures, le combat s'est poursuivi, meurtrier et sanglant. Aucun des deux camps ne semblait prêt à avouer sa défaite. Pourtant, l'avantage un moment tournait à notre avantage : grâce à une charge meurtrière de nos forces montées, puis de l'arrivée inattendue du Rhûn et de Moriquendi, la victoire nous semblait acquise.

Nouvelle pause. Malgré la gravité des propos, Sombre-chêne ne pouvait s'empêcher de raconter les faits comme une histoire. Et toute histoire avait son lot de suspense et de rebondissement, que venait servir cette pause.

Si ce n'avait été l'impensable. Un dragon. Un dragon est apparu et a craché sur nous ses flammes ardentes. Les flèches n'en venait pas à bout, il était impossible de l'approcher pour lui porter un coup d'épée ou de hache. Ce n'était pas tout. Il était suivi de spectres, des créatures venus du passé à qui seuls les plus braves pouvaient espérer résister. La situation s'était inversée. Mais l'Armée Réunifiée n'abandonnait pas le combat. La bataille se poursuivit jusqu'à ce que le dragon nous impose une trêve. Peut-être était-il blessé, peut-être voulait-il réorganiser se troupes? Un inconnu vêtu de rouge était sur son dos.


L'elfe reprit son souffle.

Les chefs des peuples Libres se sont réunis pour décider des mesures à prendre. Nous n'avons pas pu statuer longtemps. Quelques heures seulement après le début de la trêve, un cor annonçait une attaque ennemie. Le combat reprenait. Mais tandis que notre armée marchait vers l'adversaire, les dirigeants se retrouvèrent isolés. Le dragon avait volé jusqu'à eux et les avait isolé. L'inconnu en rouge qui le montait toujours voila ce qui se tramait derrière les lignes en faisant s'élever d'épaisses fumées. Meovan, seigneur des Barbares du Nord, le rejoignit. C'est ainsi que les rois Aldarion et Méphisto, le prince Erumelgos, l'Intendant Radamanthe, le Mage Mithrandir et moi-même avons affronté le Dragon et ses deux généraux, l'homme en rouge du nom de Xaphan et Meovan, tandis qu'un combat sanglant se livrait à quelques lieues de là. Nous ne devons notre survie qu'à la querelle qui opposa les deux Lieutenants Noirs pour la possession du Nauglamir, ce funeste collier permettant de contrôler les spectres. Si nous parvenions à grande peine à lutter contre le vers malgré la présence de légendes vivantes telles Mphisto et Mithrandir, nous aurions été incapable de lutter contre les trois en même temps. La bête, qui en était parfaitement consciente, détruisit le collier pour éliminer la cause du différent entre ses seconds. Mais ce qu'il ne semblait pas avoir prévu, c'est qu'en déversant son souffle ardent sur le joyau, outre qu'il brûlerait vif Meovan, est qu'il libéra les spectres. Ceux-ci, leurs chaînes envolées, prirent leurs vengeances sur celui qui les avait séquestré dans ce monde avant de disparaitre. En quelques secondes, le dragon fut mort.

Encore une pause pour ménager l'audience après cette tirade particulièrement longue. Audience qui s'était d'ailleurs agrandie. Plusieurs Nains, elfes et humains s'étaient rapprochés et toute en feignant l'indifférence, écoutaient d'une oreille attentive ce qu'il n'avait alors entendu que par des individus qui l'avaient eux même entendu de témoins indirects, si bien que l'histoire qui leur était parvenu avait eu le temps de recevoir quelques modifications. C'est ainsi que naissent les légendes, pensa Sombre-chêne avec un sourire. Qu'il le veuille ou non, il ferait bientôt partie d'une légende. Oh, son nom serait peu-être oublié, petit ambassadeur qu'il était. Mais il pourrait toujours dire dans trois cents ans : j'y étais. Et de voir la stupéfaction se peindre sur les visages de ses interlocuteurs.

L'armée ennemie fut presque immédiatement mise en déroute. Quant à Xaphan, l'intense possession psychologique à laquelle il avait été contraint des années, peut-être des décennies durant, le laissèrent à moitié fou, privé de son maître. Un soldat le tua sans préavis, pris de folie.

Un silence. Tout autour, il n'y avait plus aucun bruit. L'ambassadeur s'en félicita intérieurement. Il avait réussi à capter son auditoire. Tandis que le silence durait, l'elfe chercha un moyen adéquat d'achever son monologue. Il opta finalement pour une fin simple et modeste.

Voilà le récit de la Bataille Finale.


étrangers - Étrangers en territoire nain Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyMar 31 Mar 2009 - 17:22
étrangers - Étrangers en territoire nain Armekofurcp4

Kofur observa le silence durant tout le récit de l'ambassadeur Elfe, comme le firent d'ailleurs bien des individus autour d'eux. Il faut dire que Sombre-Chêne semblait avoir une certain don pour raconter les histoires avec suspens et éloquence; c'est du moins ce que pensait le Nain. Il faut dire, toutefois, que même un piètre orateur aurait pu capter l'attention de l'ambassadeur Naugrim tant la bataille avait été haletante, et tant son intérêt était grand.

Lorsque le diplomate étranger - au grand regret de ses auditeurs - eut conclu le récit et se tut enfin, Kofur n'en ouvrit pas plus la bouche, méditant sur ce qui avait été dit pour remettre en ordre, dans sa tête, la bonne dose d'informations qui venait de lui être délivrée, pour reconstituer tous les évènements qui s'étaient déroulés lors de ce combat qui deviendrait, pour sûr, légendaire, mais plus encore pour réfléchir à un détail particulier qui l'avait marqué plus que tout autre.

Il avait été, bien sûr, intéressé et captivé par tous les revirements de situation, et par tout ce qui sortait de l'ordinaire: la multiplicité des créatures auxquelles l'Armée Unifiée avait eu affaire, le choix des Rhûniens et l'aide des Elfes sombres, le grand Dragon, les lieutenants noirs, les spectres vengeurs. Mais, plus encore que tout cela, la mention du Nauglamìr, l'antique collier des Khazad du Premier Âge, avait allumé en son cœur une flamme ardente. Tout fils d'Aulë était sujet à ce désir de reconquérir cet artéfact, et, bien que Kofur fut moins avide d'or et de richesses que ses semblables, il n'y échappait point. Mais que dirait Hadhod lorsque son fidèle ambassadeur lui apprendrait la nouvelle de la destruction de ce bien si précieux? N'était-ce pas avec l'espoir de recouvrer l'objet que le Seigneur de la Moria avait laissé pénétrer ces étrangers dans ses mines?

Ce fut sur ces sombres pensées que Kofur rompit soudain le silence, revenant à la réalité et à l'instant présent:

- Excellent récit, et grande bataille, incontestablement. Qui aurait pu croire qu'un Dragon ait pu survivre en Terre du Milieu après la chute du Seigneur Ténébreux? Les plus anciens des Nains parlent de cette race maléfique avec une grande crainte. Ces monstres-là ont occis bien des héros de jadis. Aussi, même si cela ne vous semble guère important et inutile, permettez-moi de louer la bravoure et la force des guerriers qui lui ont tenu tête. Nombre de Rois Nains, dans les siècles ou les millénaires passés, auraient été heureux de sortir du combat contre un Dragon avec une partie du visage brûlée.

L'ambassadeur avait bien sûr passé sous silence ce qui le tracassait au sujet du Nauglamir. Il faudrait qu'il ait une petite discussion avec son Seigneur concernant cela.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyMar 31 Mar 2009 - 18:47
Amy avait vaguement entendu la réponse d'accueil de l'ambassadeur mais cela en fut tout autrement quand celui-ci raconta la bataille. La jeune fille ne se serait jamais douté que la guerre puisse etre si terrible... bien sur elle se doutait que tout cela n'était pas bien joli mais tout de meme ... pas à se point... Le récit permit à l'imagination débordante de la jeune fille de déborder. Elle "révait" les yeux ouverts s'imaginant la bataille d'aprés se que Sombre-Chene racontait.
Enac tournait sans arret autour de la jeune fille se qui la sortit de sa torpeur. Elle siffla Styx qui arriva sans plus tarder, plongea la main dans une des sacoches et en sortit quelques graines qu'elle tendit à l'oiseau qui se posa sur sa main tandis qu'elle continuait à écouter le récit de l'elfe.
Il y avait tout de meme des choses qu'elle ne connaissait pas ... pour elle, le plus terrible était les gobelins puisqu'elle avait déja vu et tué de ces bestioles.
Par contre quand l'elfe passa au dragon, Amy resta bouche bée. Elle voulut dire un mot mais aucun son ne sortit de sa bouche et d'ailleurs personne n'avait coupé l'ambassadeur dans sa narration. Amy essayait d'imaginer à quoi pouvait ressembler un dragon. La seule chose qu'elle en connaissait venait des légendes ou des histoires pour enfants qu'elle écoutait quand elle était plus jeune. quand vint la fin de l'histoire du dragon, l'adolescente remarqua qu'elle n'avait pas prit en compris que des spectres avaient été de la partie. Des spectres ??? Vivais-t-elle dans une légende pour que tout cela soit vrai ??? les seules spectres qu'elle connaissait était ceux qui avait permis de reconquérir, ou plutot de ne pas perdre, Minas tHirit, la cité Blanche lorsque Sauron, le seigneur des ténèbres voulait à nouveau reconquérir la Terre du milieu.

Quand enfin le récit fut finit, la jeune fille ne trouva rien à dire. Elle tourna la tete pour regarder vers sa droite et remarqua qu'une assemblé s'était formé pendant l'histoire de la bataille et que chacun écoutait d'une oreille attentive sans pour autant s'arréter totalement de faire se qu'ils faisaient.
Aprés que l'ambassadeur nain est pris la parole, AMy attendit un petit moment puis posa une question qui lui brulait les lèvres depuis la fin du récit :

" Peut-etre est-ce indiscret de vous demandez cela seigneur Elfe mais ... "

La jeune fille piqua un fard, pris une profonde inspiration et finalement se lança

" Voudriez-vous bien m'apprendre à me battre ??? ou du moins à pouvoir me défendre si besoin est ??? "

Elle s'était repris bien précipitement et baissa la tete en rentrant les épaules, tout en esperant que l'elfe ne prendrais pas mal sa demande. De nombreux yeux se tournèrent vers elle et elle devins encore plus rouge si cela était possible. Elle attendait la réponse de Sombre-chene que celle-ci soit positive ou négative. Elle n'osait relever la tete de peur de croiser un regard de l'ambassadeur ou de qui que se soit d'autre qui étaient présents.
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyJeu 2 Avr 2009 - 21:49
Sombre-chêne examina son homologue, et son trouble ne lui échappa pas. Qu'était-ce? Qu'avait-il dit? L'elfe se repassa son récit en accéléré. Le rassemblement des armées. Le premier choc. La diversité des ennemies. l'arrivée de Rhûn et des Moriquendi. Celle du dragon et des spectres. La trêve. La fin de la trêve. Le combat contre le monstre. Le duel entre les généraux du vers. La des...

L'ambassadeur écarquilla les yeux, qu'ils avait à moitié clos tandis qu'il se rappelait. La Nauglamir. Oui, c'était cela! Le contrat qu'avait passé Arminas : le collier contre l'aide des Nains. Il s'en rendait compte seulement maintenant, l'avait complètement oublié. Quelle étourderie monumentale! Les Naugrim pourraient croire avoir été dupés, et leur réaction... dépendrait de leur sang-froid. A vrai dire, personne ne pourrait les blâmer de se sentir trompé. Restait à trouver un argumentaire assez complet pour ne pas détruire ces bases de nouvelle entente. Au pire, ils étaient déjà dans les Mines, et l'Ambassadeur avait déjà permis qu'ils traversent. Aussi floués qu'ils puissent se sentir, les Nains ne reviendraient pas sur leurs décisions, et les elfes et les humains finiraient par sortir. Peut-être enchaînés et prisonniers, mais sans aucun doute vivants.

Sombre-chêne se ressaisit. Kofur avait certainement compris en le voyant. L'elfe reprit une contenance et répondit au Nain :

Je vous remercie, Seigneur Kofur, mais toutes vos respects ne me feront pas oublier que je n'ai survécu que grâce au danger superflu que je représentais. Le dragon n'a pas crû, à raison, nécessaire de m'éliminer.


Une voix fluette se fit entendre. Deux fois. Une question. L'ambassadeur resta plusieurs secondes interdit, n'osant regarder Amy. Lui, un enseignant? Voilà une perspective qu'il n'avait jamais ne serait-ce qu'imaginée. De surcroît, à une personne qu'il venait tout juste de connaitre? En ce sens, Amy ne manquait pas d'audace.

Mais il y avait toujours ce sentiment étrange... Cette jeune femme l'intriguait, il ignorait toujours pourquoi? L'elfe étudiait ses gestes, guettait chacune de ses paroles dans l'espoir de voir la lumière se faire, mais en vain. Toujours en vain. Alors quoi, renoncer et voir cette fille disparaitre? Il se savait incapable de dire proprement "non". Ce mot n'aurait pas sonné juste dans sa bouche. Alors? Que vas-tu faire, Sombre-chêne?

Du temps, encore du temps pour comprendre. C'était trop brutal. Soudain une idée.

Pourquoi me demandez-vous cela à moi? Vous me connaissez à peine, je vous connais à peine. Sinon pas du tout. Et moi, pourquoi accepterais-je?


Aucune agressivité. Un ton neutre, qui laissait juste paraitre une pointe de curiosité. Assez pour qu'Amy y voit une simple invitation à la discussion.


étrangers - Étrangers en territoire nain Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyDim 5 Avr 2009 - 17:24
étrangers - Étrangers en territoire nain Armekofurcp4

La modestie de l'ambassadeur des Elfes n'avait rien enlevé à l'admiration que lui avait porté Kofur dès la fin du récit du combat. En réalité, le Nain avait encore meilleure opinion de son homologue qu'auparavant. Beaucoup de Khazad, en général, ressentaient de l'antipathie pour le peuple elfique parce qu'ils les trouvaient trop hautains, trop prétentieux... trop grandiloquents. Mais dire que Sombre Chêne présentait ces défauts aurait été de la pure mauvaise foi.

L'ambassadeur de la Croix-de-Fer ne réagit pas davantage sur la bataille du Nord, gardant le silence: il avait grande matière à réfléchir, et de plus, il aurait été discourtois de couper court au mince dialogue qui venait de s'installer entre la jeune humaine et le sage représentant elfique.

K
ofur continua donc de marcher, regardant machinalement le mouvement irrégulier des bottes du guerrier qui avançait devant lui. Les pensées se bousculaient dans son esprit... si lui-même ne s'était pas senti trahi par Arminas, l'envoyé de Rustor Erumelgos, beaucoup de Naugrim le seraient, à commencer par le plus important d'entre eux.

* Pourtant, est-ce bien justifié... se demanda Kofur, à raison. Cette Chose ne nous aurait-elle pas apporté les larmes plutôt que la joie, le mal plutôt que le bien? Car nul n'a oublié la malédiction qui pèse sur le Nauglamìr, même si bien peu veulent en tenir compte... *

L
e nain à barbe blanche était véritablement différent de ses compatriotes. Plus ouvert d'esprit, aurait-on pu dire. En tout cas, il n'était pas dénué de sagesse, peut-être en avait-il plus que Hadhod. Ce fut sur ces sombres pensées au sujet de l'antique Collier des Nains que Kofur s'arrêta brutalement. Le mouvement des jambes du soldat devant lui avait cessé. Tous semblaient s'être arrêtés.

L
evant les yeux, il aperçut trois arches éclairées par la lumière jaune et tremblante des torches, contrastant avec l'obscurité qui s'étendait au-delà, au plafond incommensurablement haut du lieu. Ils étaient arrivés au Croisement des Trois Portes. Et dans l'ombre de celle du milieu se détachait la silhouette d'un nain à la barbe blanche grisonnante, à l'aspect sévère et au visage dur, comme taillé dans la pierre des mines de la Moria. Hadhod, c'était son nom.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyLun 6 Avr 2009 - 16:10
La jeune fille avait sans doute été trop vite. Elle regrettait déja ces paroles et s'en voulait beaucoup. Elle garda la tete baissé tout en fixant le sol. L'elfe à qui elle avait osé demander de la former au combat venait de lui poser quelques questions qu'elle savait ne pas pouvoir répondre trés facilement. Mais elle se lança tout de meme, quitte à faire les choses autant les faire bien.

" Excusez ma maladresse ... si je voux vexe arrétez-moi sur le champ... et je vous laisserai alors aller ... Pour ce qui de vos questions ... j'avoue ne pas trop savoir que répondre ... Je veux seulement apprendre à me défendre si quelque chose se passait ... ou plutot si quelque chose tournait mal ... la dernière fois j'ai eu de la chance ... et l'on m'a aidé ... mais je ne serais plus aussi chanceuse la fois d'aprés ..."

Ay avait du mal à s'ewprimer, elle butait sur ces mots et s'arrétait souvent. Mais elle continua tout de meme:

" Je vous l'ai demandé à vous et pas à quelqu'un d'autre parce que ... si je vous vexe ou que je suis insolente faite moi taire !!! Je vous l'ai demandé ... parce que ... votre voix me rassure ... un peu comme le son de ma flute avec Styx ou moi meme d'ailleurs... quand vous étiez en train de parlez mais que je n'avait pas vu votre visage, j'ai pensé que peut-etre vous pourriez m'aider à m'en sortir ... Et puis ... vous avez l'air d'avoir de l'experience ... Pour ce qui est de votre ... choix ... je ne peux influencer su vous meme ... j'espere juste que vous me comprendrez. Sachez cependant que je me suis faite la promesse de vous faire sourire au moins une fois lors de notre voyage dans la Moria et que par conséquent, je ne vous lacherais pas de suite ... oups"

L'adolescente porta sa main à sa bouche. Elle avait laissé son esprit parler à sa place ... Et avait surement dit se qu'il ne fallait pas dire ... Elle rebaissa la tete en piquant un fard, tirant sur les pans de sa cape. Elle ne savait plus où se mettre ... Enac tournait autour d'elle comme d'habitude mais son vole semblait plus précés à la jeune fille comme s'il comprennait qu'Amy ne se sentait pas bien ... Elle regrettait maintenant ses paroles tout juste prononcer encore plus que la question précédente qui lui avait valut de continuer la conversation avec l'elfe ... Mais là... Elle avait gafé.
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyJeu 9 Avr 2009 - 23:48
L'ambassadeur elfe avait déjà remarqué la singularité de la jeune fille qui se tenait en face de lui. Ce qui ne l'empêcha d'écarquiller les yeux de surprise tandis qu'Amy lui répondait. Il avait rarement rencontré une telle pudeur, un tel mélange de timidité et d'emportement incontrôlé. Elle avait peur de faire mal, de parler sans pouvoir se maîtriser. Désir de perfection? Peut-être. Sombre-chêne, qui marchait toujours tout en écoutant et méditant, s'arrêta net lorsqu'il fut question de son sourire. Jamais on ne lui avait tenu de tels propos. Il lui fallut plusieurs secondes qui lui parurent éternelles pour se reprendre.

Elle lui avait demandé de la former car sa voix la calmait. Qu'on la compare à une flûte n'était pas pour lui déplaire, d'ailleurs. Mais qu'avait-elle de si particulier? Ce n'était jamais qu'un timbre elfique, et la jeune fille avait déjà du l'entendre, dans sa jeunesse ou même en arrivant devant la Moria. Étaient-ce les mots qu'il avait employés? La manière dont il les avait agencé? L'ambassadeur n'en avait aucune idée. Qu'il eût l'air d'avoir de l'expérience, il pouvait le comprendre, mais que sa parole pût provoquer une telle demande... cela restait un mystère.

Quant aux raisons qui pourraient le pousser à accepter, la jeune humaine avait bien répondu : lui seul pouvait les déterminer. Il en voyait plusieurs, mais ne pouvait se convaincre de leur bienfondé. Une voix lui criait que c'était de la folie, une autre lui murmurait d'y réfléchir.

...

Que faire? Que lui dire? Un silhouette tait apparue en face. Aux air humbles qu'affichaient tous les nains, aucun doute n'était possible sur l'identité du personnage. Sombre-chêne fit signe à un elfe d'aller prévenir le roi de Rhûn. Ce dernier avait été visiblement embarrassé d'arriver en retard devant l'ambassadeur, autant de pas réitérer cet ennui devant le Maître des lieux.

Amy, vite. Que faire. Il trouva la solution. Ou du moins la meilleure sur l'instant. L'elfe se pencha vers l'oreille de la jeune fille et lui chuchota de manière à ce qu'elle seule puisse entendre.

Si vous parvenez à me faire sourire avant que nous ne sortions des mines, alors vous pourrez me suivre. Sinon, je suivrai ma route, et vous une autre.

Il n'ajouta rien, et s'en alla sans prêter attention à la réaction de l'humaine, sans pour autant qu'elle ne quitte ses pensées. Cela aurait été impossible : ce qu'il venait de dire allait peut-être bouleverser sa vie de solitaire à laquelle il s'était habitué. Mais il s'approchait de Hadhod, il devait retrouver tout son libre arbitre.

Il n'y parvint que lorsqu'il s'arrêta à quelques pas du Seigneur de Cavenain. Il s'inclina respectueusement puis déclara :

Salut à vous, Hadhod, fils de Trehod, Seigneur de la Maison de la Croix-de-Fer, et Roi de Khazad-Dûm. Je suis Sombre-chêne, ambassadeur du peuple elfe.

Il n'alla pas plus loin, laissant par respect le Naugrim débuter la discussion comme bon lui semblait.


étrangers - Étrangers en territoire nain Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptySam 11 Avr 2009 - 14:14
Hadhod balaya du regard, les régiments de l'Armée Unifiée qui se tenaient devant lui. La position qu'il occupait sur la corniche lui permettait de compenser son déficit de taille et d'avoir une vue plongeante sur les bataillons des Elfes et des Rhûniens. Il ressentit un petit pincement au cœur à voir tous ces étrangers ici rassemblés, au milieu des mines de la Moria, dans son domaine. Mais le Roi Krohr n'aurait-il pas été réjoui de la situation, s'il avait été conscient?

Ce fut sur cette pensée relativement encourageante que le fils de Trehod accueillit l'Elfe qui s'avançait vers lui. Il s'efforça de paraître courtois et agréable, bien que sa voix fut beaucoup moins enjouée que celle de son ambassadeur Kofur:

- Salut à vous, Sombre-chêne, Ambassadeur de l'Armée des Elfes, et bienvenue dans le Royaume de Cavenain.

Il avait volontairement usé de la traduction en langage commun pour nommer son royaume. Car Hadhod répugnait à user du Khuzdul devant des gens de cette race, et le terme Elfique était emprunt de mépris et possédait une connotation fort péjorative. Sa patrie n'était plus un Puit Noir comme du temps d'avant la chute de Sauron.

- J'espère que le voyage dans les mines n'a pas causé de problème à cette vaste armée. Nous n'avons pas l'habitude d'autoriser le passage à un nombre aussi important de guerriers, mais je dois dire que la nécessité l'imposait.

L
a nécessité... Bien sûr... Il ne fallait pas s'attendre à ce que Hadhod Croix-de-Fer parle de fraternité entre les peuples, d'amitié ou de partage. La nécessité. Mais quelle nécessité? Le raccourci qu'offrait cette voix pour les peuples libres ou bien... autre chose, une autre nécessité moins évidente à deviner?

- Fort belle bataille, et fort beau dénouement, je dois l'avouer. Nous aurions été fiers d'affronter celui dont la race fut le plus grand fléau des Nains au cours de l'Histoire.

Voyant ou croyant voir un regard légèrement interrogateur de la part de l'ambassadeur des Elfes, le Seigneur de la Moria s'empressa d'ajouter:

- Oui, les nouvelles vont vite, ici, sous les Montagnes. Mais il est vrai qu'un récit tel que celui-ci, si important dans tous ses détails, ne pouvait pas rester dans l'ignorance. Il éclaire celui qui l'écoute sur bien des points...

Murin avait quitté l'armée dans les heures précédentes; ce devait être lui qui avait raconté au Seigneur Hadhod tout ce qui s'était dit entre les deux ambassadeurs. Les dernières paroles énigmatiques du chef de la Croix-de-Fer eurent le don de faire naître la crainte dans le cœur de Kofur... la crainte que cette entrevue diplomatique ne tourne mal.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptySam 11 Avr 2009 - 14:19
La jeune fille écarquilla les yeux quand l'elfe se pencha sur elle pour lui murmurer ces quelques mots à l'oreille.

« Si vous parvenez à me faire sourire avant que nous ne sortions des mines, alors vous pourrez me suivre. Sinon, je suivrai ma route, et vous une autre. »

Après cela, elle ne sut que répondre, elle était rouge cramoisie et un sourire béa illuminait son visage dans l'obscurité des mines. L'ambassadeur avait presque accepté de la « formée »! Amy n'en croyait toujours pas ces oreilles et s'était immobilisé à ces paroles. Finalement, sa franchise l'avait peut-être sauvée, dans tout les cas, grâce à cela, la jeune fille avait un espoir et une chance de pouvoir apprendre quelque chose dans un domaines où elle avait déjà quelques bases.
Au bout de quelques secondes, la jeune fille réalisa vraiment ce que cela pourrait provoquer dans sa vie et elle hurla de joie en son fort intérieur. Cette euphorie ne dura pas longtemps car un silence s'était fait sous les voutes impressionnantes. Amy regarda dans la même direction que la plupart des regards. Sombre-chêne s'était dirigé vers la personne qui venait d'arriver. Ce dernier s'appelait Haddhod et d'après se que l'adolescente avait compris, il était l'homologue nain de son futur mentor. Le nain n'était pas particulièrement effrayant mais une certaine prestance émanait de lui et cela empêcha Amy d'accompagner l'ambassadeur elfe à la rencontre du Nain.
La jeune fille détourna le regards et s'approcha de Styx. Haddhod avait, rien que par sa présence, calmé bon nombre d'esprit mais il restait impressionnant. Amy ne se sentait pas très rassuré et pour se calmer, elle ainsi que Styx qui commençait à s'agiter, elle sortit à nouveau sa flute. Enac avait arrêter de tournoyer dans tout les sens et s'était posé sur l'épaule d'Amy. Cette dernière porta sa flute a ses lèvres et se ravisa, pensant que ce ne serait pas poli de jouer alors que les grands allaient se rencontrer et sans doute parler comme il l'avait fait à l'extérieure.
Amy prit donc les rênes de Styx et s'éloigna un peu du chemin tout en essayant de garder un œil sur l'ambassadeur elfe qu'elle devait faire sourire.

* Comment faire sourire un homme qui apparemment n'a pas sourit depuis de nombreuses années ? Je n'aurais le droit à un entrainement qu'au prix de se sourire … alors il faut que je trouve une solution … mais comment faire ? Je ne le connais … il ne me connait pas ...*

Après s'être mis en retrait car la conversation qui allait suivre ne l'interressait guere, la jeune fille porta à nouveau la flute à ses lèvres et laissa une note s'élever dans les airs. Cette note se diffusa dans tout l'air environnant, résonna contre les parois. Le son envahit l'esprit d'Amy qui, un sourire au lèvres, en laissa un autre se propager dans mines. Cette résonance l'amusait beaucoup. Elle n'avait jamais rien entendue de tel et trouvait cela magique. A la pensé de la magie, la jeune fille repensa à Elaïne qu'elle avait laissé blesser … elle y repensa tout en passant la main sur la fleur de bois qui ornait son chignon improviser le matin. Un légère nostalgie lui prit au coeur mais elle la chassa rapidement de ces esprits et continua à jouer lentement pour laisser les notes se diffuser dans l'air sans que celles-ci ne se chevauche les unes sur les autres. Tout ceci n'était qu'un enchantement...
Revenir en haut Aller en bas
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptySam 11 Avr 2009 - 21:15
étrangers - Étrangers en territoire nain Narniaartworkperenoelfg1


Le Roi de Rhûn avait bien reçu le message que Sombre Chêne avait envoyé un elfe lui porte. Il était alors en pleine réunion avec ses principaux conseillers pour débattre de l'organisation de la purification des hautes instances, pour se débarasser subtilement des ennemis et des opposants gênants. Mais c'est bien évidemment qu'il abandonna cette discussion pour se rendre à la rencontre du Seigneur des Nains.
C'est ainsi qu'on vit arriver le Roi Alâhan, chevauchant, droit et fier. Il allait au pas, décidé mais pas pour autant pressé. Un Roi, même en retard n'a pas à se dépêcher.

Il mit pied à terre, rejeta en arrière sa cape sombre et s'avança en direction du maître des lieux. Alâhan de Rhûn était grand et bien qu'il soit vieux il se tenait encore tout à fait droit, et il était actuellement revêtu de vêtements souples de voyage, sans aucune trace d'armure, peut-être pour montrer qu'il avait confiance en ses hôtes.

Il arriva devant le nain et le salua d'un signe de tête tout en déclarant dans un Commun irréprochable bien que teinté d'un fort accent oriental :

"Alâhan de Rhûn salue le Seigneur Hadhod de la Moria."

Il releva la tête, puisque Hadhod était haut-perché pour compenser le problème de sa taille. Il ne pourrait donc pas le regarder de haut au sens propre comme il l'avait fait avec l'ambassadeur.

"Tout Rhûn vous remercie d'avoir laisser passer ceux qui se sont battus dans le Nord."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyLun 13 Avr 2009 - 13:52
Au moment où Hadhod eut fini d'échanger les premières paroles de courtoisie avec l'ambassadeur Elfe arriva un homme à la barbe grisonnante et à l'allure fière. Les guerriers amassés sur son chemin se rangèrent instantanément sur les côtés pour laisser le champ libre à sa monture. Bientôt, le Seigneur de la Moria eut devant lui le premier Roi de Rhûn et, et même d'Orient, qui ait jamais pénétré à Cavenain.

Hadhod salua son hôte:

- Bienvenue à vous, Alahân de Rhûn. Il est tout à fait normal d'accorder cette faveur, à vous et à vos fidèles gens, car vous l'avez mérité. Et c'est aux Nains de remercier les Elfes et les Rhûnien pour leurs combats héroïques, ainsi que de se souvenir de ceux qui n'ont pas eu la chance de vivre assez pour être présents ici.

Il n'y eut ni accusation ni remarque désobligeante sur le changement de camp du Royaume de Rhûn et sur la l'éventuelle lâcheté de ce choix, comme l'avait fait Kofur. Mais au moins ce dernier avait-il parlé à cœur ouvert, même si cela avait pu choquer...

- Vous êtes le premier souverain de l'Est à fouler les chemins des demeures des Naugrim, Roi Alahân, aussi j'espère que vous saurez apprécier la beauté de celles-ci et la gloire des Nains, que tous vos prédécesseurs ont ignoré jusqu'alors...

Le fils de Trehod s'adressa alors aussi bien à Alahân qu'à Sombre-chêne:

- Marchons un peu, voulez-vous bien. Car nous sommes encore éloignés du cœur du Royaume, où vit mon peuple et où l'architecture est la plus grandiose.

Tous ces regards fixés sur eux dans l'attente ne plaisaient guère à Hadhod. Ainsi, en progressant dans les corridors, les chefs pourraient parler de choses et d'autres sans que toutes les armées en soient au courant.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khazadir
Lieutenant des Gardes de Khazad
Lieutenant des Gardes de Khazad
Khazadir

Nombre de messages : 39
Age : 26
Localisation : Dans la Moria
Rôle : Chef des Gardes de Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Moria
- -: 138 Ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyJeu 23 Avr 2009 - 23:06
Khazadîr avait demandé à un guide des mines où se trouvaient les étrangers. On lui indiqua les "3portes". Le nain prit son sac avec son nouvel attirail, et son nouvel arc. Le lieutenant avait revetu son armure d'or. Il courrait comme il le pouvait. Enfin il arriva devant le roi Hadhod. Il discutait avec un rhunien de haut rang on dirait ainsi qu'un elfe, cela faisait des années qu'il n'avait pas vu d'oreilles pointues. Il ralentit son allure et arriva devant le Seigneur, se prosterna et dit:
- Mes Seigneurs, désolé d'interrompre votre conversation, mais j'ai besoin de parler au Seigneur de la Moria. Monsieur, je viens me representer apres mes 5 semaines d'absences. J'ai été blessé contre les Gobelins. Donc voila j'ai repris du service et changé d'armure afin d'être mieux protégé. Je suis la pour assurer votre protection. M'acceptez vous de nouveau parmis votre garde rapproché?

S'inclinant de nouveau les Seigneurs et reprit la parole apres une courte pause et des regards interrogateurs de la part de l'ambassadeur elfe et de l'homme.
- Pardonnez moi, mais à qui ai-je l'honneur? Mon Seigneur j'aurais une demande à vous promulgé dans pas très longtemps?

Le nain se prosterna encore une fois devant son Seigneur attendant la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamtoliberty.skyblog.com
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyVen 24 Avr 2009 - 19:16
Hadhod Croix-de-Fer avait accueilli l'arrivée de Khazadîr avec une certaine surprise, mais il se sentit tout de même obligé de lui glisser quelques mots au milieu de la conversation avec ses hôtes:

- Lieutenant Khazadîr, je suis heureux de vous voir à nouveau sur pied! Et je serai bien mal avisé de refuser votre service parce que vous êtes resté fidèle à votre pays et à votre Roi. Bien sûr que vous réintégrez votre ancien poste dans la garde!

Il lui donna une tape sur l'épaule. Voilà qui était dit. A présent, le Seigneur de la Moria se tourna de nouveau vers les étrangers, sentant tout de même pointer dans son esprit une pensée qui le tracassait: il n'avait pas fait les présentations. Aussi étrange et inutile que cela puisse paraître, le fils de Trehod y attachait toujours une certaine importance:

- Permettez-moi de vous présenter le lieutenant Khazadîr de ma garde personnelle. Khazadîr, voici l'ambassadeur des Elfes du nom de Sombre-chêne, ainsi que le grand Alahân, Roi de Rhûn, qui a rejoint les peuples libres lors de la Bataille du Nord. Soyez honorez de leur présence à Cavenain.

Un silence s'installa alors, durant lequel le petit groupe reprit sa marche, interrompue quelques secondes plus tôt. Ils étaient six à présent: Alahân et Sombre-chêne, Amibra, et puis les trois Naugrim, Kofur, Khazadîr et Hadhod. Ce dernier n'arrivait pas à retrouver le fil du dialogue avec ses hôtes, fil qu'il venait de perdre lors de cette irruption inattendue - mais non indue, finalement.

Pourtant, une nouvelle pensée vint hanter le crâne du Seigneur Croix-de-Fer: avait-il bien entendu, lorsque le fils d'Olric lui avait déclarer vouloir lui faire une autre demande? Était-ce pour tout de suite ou pour plus tard? Hadhod ne voulait pas paraître discourtois envers l'Elfe et l'Homme en posant directement la question qui l'habitait... Il préféra se taire et attendre, voir si le lieutenant lui soumettrait sa demande durant cet instant de silence.

Finalement, il retrouva le fil, il se souvint qu'aucun sujet n'avait encore été abordé profondément pour l'instant: rien que des banalités affligeantes qui n'auraient pas valu de hâter autant ces retrouvailles entre frères d'armes.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop


Dernière édition par Hadhod Croix-de-Fer le Dim 26 Avr 2009 - 9:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyDim 26 Avr 2009 - 1:39
Voyant que de nouvelle personnes arrivaient et surtout que la jeune fille avait perdu de vue l'ambassadeur Elfe. Elle n'avait toujours pas trouvé d'idée pour le faire au moins sourire. Amy reposa sa flute dans ses sacoches, prit Styx en longe et avança prudement le long des immenses parois de la cité sous terre. La jeune fille était tout de meme impressionné par la hauteur des voutes qui ornait le passage.
L'adolescente n'arrivait pas à retreouver son peut-etre futur maitre. Elle se hissa sur le dos de l'étalon pour etre plus grande et pouvoir observer avec plus facilité les alentours. C'est alors qu'elle remarqua des soldats en train de s'entrainer, elle fit pivoter sa monture en direction des soldats et leur demanda poliment :

" Puis-je m'entrainer avec vous? Je suppose que vous pourriez davantage que les quelques cours que j'ai pu prendre pour apprendre à me défendre.
- Une jeune fille n'est pas fait pour se battre mademoiselle ...
- Appelez-moi Amy comme tout le monde ! mais s'il vous plait. Je m'ennuie un peu ici et un peu d'exercices ne me fera pas du mal ... Je veux vraiment apprendre à me défendre comme il se doit ... j'en est besoin ... je ne veux pas etre prise au dépourvu !
- Mademoiselle Amy, Je ne sais si je peux le faire ...
-Je peux essayer si vous le souhaitez tant que ça !"


La personne qui venait de s'avancer parraissait plus jeune que les hommes avec qui Amy essayaient de négocier une petite leçon. La jeune fille le fixa un moment et demanda à un des deux soldats de lui garder un petit moment. Enavc tournait autour d'elle comme à son habitude mais la jeune fille savait oublier sa présence à présent. Par contre, elle pensait bien que cela dérangerait son adversaire. Elle s'attendait bien à se que cette petite joute attirerait du monde mais s'en souciait peu. L'homme en face d'elle était détendu. Il ne s'attendait surement pas à la vivacité d'Amy qui l'attaqua la première. Elle se fendit d'un mouvement précis en attrapant le poignard de sa chevelure libérant ainsi ses cheveux d'ébènes. Elle ne parvint cependant pas à toucher l'inconnu qui avait accepté sa demande. L'homme attrapa le poignet d'Amy et la fit pivoter sur elle-meme en lui passant le bras dans le dos et lui plaquant une lame dans son foureaux dans le cou.

" D'accord, un point pour vous.", admit-elle avec un sourire. Il n'allait pas lui faire de cadeau et cela l'arrangeait. Le "match" serait plus apréciable. Amy se remit en position d'offensive. Styx hennit et Enac vola avec plus d'entrain, ce qui montrait qu'il n'était pas rassuré.

" Tu a de bons appuies, jeune fille, mais il va falloir faire mieux si tu compte me surprendre."

Amy se concentra, regarda comment l'homme était positionner devant elle. Elle devait le tester encore un peu. Il n'était pas un gobelin, les monstres étaient moins intelligent. Le pied gauche en avant, le poignard dans la main droite, l'homme était droitier. Le coup d'avant déja il l'avait immobilisé avec sa main droite. A moins que se ne soit une parade. Amy fit un pas de coté en passant sa jambe droite sur la gauche et son adversaire fit de meme. La jeune fille recommençat le mouvement dans l'autre sens pour tester les appuies de l'homme. Il était moins à l'aise en allant vers la droite. Amy avait vu juste... Il n'était aps droitier mais gaucher. Cela donnait donc un avantage à la jeune fille d'avoir pu trouver ce point faible chez son adversaire.
Cette fois se fut l'homme qui passa à l'action, à la fin du pas de l'adolescente. Il avança un pied avec fermeter et rapidité, allongea le bras. Amy l'évita, la lame dans sa propre main se plaqua sous les aisselles de son adversaire. A l'endroit où se trouvait la lame, l'homme n'avait plus qu'une chose à faire s'il ne voulait aps etre blesser, capitulé.

" Bravo"

Amy acquiesa d'un mouvement de tete. Elle était contente. Styx s'avança et colla son museau dans le dos de la jeune fille. Amy se retourna pour lui palper l'encolure ... se qui fut une erreur. Son adversaire se jeta sur elle, la jeune fille n'eut que le temps de se retourner et de placer sa lame en direction du coeur de son adversaire. Celui-ci dans son élan exquiva de justesse la lame et tourna sur lui-même. Amy lançat sa lame par pur réflexe et celle-ci vint se ficher dans le sol à quelque millimetre du pied de celui qui avait accepté de l'entrainer un moment.

"Ohhh, et bien ... je ne suis pas sur de pouvoir faire autre chose pour toi. Tu te débrouille bien ! Juste un truc qui pourrait t'aider... ne tourne JAMAIS le dos à un adversaire !!! mais joli réflexe."

Sur ce, l'homme dont Amy ne connaissait pas le nom la salua et repartit comme il était venut. C'est à se moment que la jeune fille se rendit compte que plusieurs personnes étaient venus assister à cet "entrainement". Amy pensa aussi qu'elle 'navait aps remercier l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyDim 26 Avr 2009 - 22:09
Sombre-chêne, d'abord relativement confiant en l'entretien car croyant savoir comment il s'orienterait, ne savait plus que dire. Peut-être était-ce l'angoisse, peut-être était-ce une certaine paranoïa, peut-être était-ce du fait de préjugés, mais il s'était attendu à un accueil plus froid. Or le Roi de Cavenain avait fait preuve d'une courtoisie irréprochable, sans aucun signe apparent de colère. Et pour l'instant, aucun sujet important n'avait été abordé. Stratégie politique ou simple courtoisie?

Difficile de juger. Parler maintenant ou laisser l'un des deux rois parler? L'arrivée d'un gradé naugrim offrit un répit à l'ambassadeur, comme ni Alahan ni Hadhod ne semblaient décidés à s'avancer sur la pente glissante que serait la discussion à venir. Finalement, l'elfe commença prudemment :

Humains et elfes ont certes combattu vaillamment, mais votre combat sous la montagne aura été tout aussi important. En plus d'avoir sauvé vos demeures et leurs richesses, vous avez permis de maintenir une route sûre. Aussi, les elfes vous remercient de permettre au Rhûn et à eux-mêmes de fouler vos routes.


Sombre-chêne se passa lentement la langue sur les lèvres. Les prises de la falaise qu'il gravissait —ou descendait— se faisaient rares et incertaines.

Vous dites avoir eu connaissance de la bataille qui s'est déroulée dans le Nord. Dans ce cas, vous avez du apprendre que nous devons notre victoire à la destruction du Nauglamir par le dragon. J'ai conscience qu'un des mes frères vous avait promis de vous le confier si nous le récupérions, aussi m'en voyez vous gêné.


Ces quelques phrases avaient été dites d'une traite, sans hésiter, sans une trace d'appréhension. Jouer franc jeu, comme quelques jours plus tôt avec le Roi de Rhûn. Croix de fer était intelligent, et ne se laisserait sûrement pas abuser par quelques phrases aux parfums de flatterie. Autant dire alors les choses comme elles étaient.

Gêné, oui, mais platement désolé. Même soulagé, pour dire vrai. J'ai pu voir de mes propres yeux, de trop nombreuses fois, les malheurs que pouvaient causer ce collier maudit, aussi bien à son possesseur qu'à ses ennemis. J'ai constaté qu'il était l'objet de toutes les convoitises, et c'est grâce à cela que nous avons pu vaincre : sans l'affrontement entre les deux généraux du ver, ce dernier cracherait déjà sa rage sur les portes de la Moria.


Le ton de l'elfe n'était pas dur. Ses mots coulaient naturellement, doucement, formulant une simple constatation.


étrangers - Étrangers en territoire nain Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain EmptyLun 27 Avr 2009 - 20:31
Jamais, jamais Hadhod n'aurait imaginé que ce soit l'Elfe qui en vienne à ce sujet. Ce dernier montrait une grande franchise, le Seigneur de la Moria ne pourrait pas l'accuser d'avoir voulu passer l'affaire sous silence. Une grande colère s'empara des nerfs du Nain, une froide tension que le fils de Trehod essaya avec difficulté de conserver à l'intérieur de lui. Il ne s'exprima pas en criant, mais chacun autour de lui put sentir une forte irritation qui pouvait exploser d'un moment à l'autre:

- Ainsi, voilà bien la loyauté légendaire des Elfes. Des promesses... des promesses faites un jour qui se voient impossibles à réaliser le lendemain. Si vraiment vous aviez eu la volonté de conserver le Nauglamir et d'honorer l'accord que nous avions, vous ne l'auriez pas emporté avec vous au cœur de la bataille, auprès du seul Feu qui puisse le détruire. Non, vous saviez bien, en envoyant votre émissaire, que vous ne pouviez offrir ce que vous avanciez.

'Vous' ne désignait pas Sombre-chêne personnellement, mais le peuple les Elfes de l'armée unifiée en général. Hadhod se doutait bien que cette ruse eut été approuvée par l'ensemble des personnages de haut rang de ce peuple maudit d'oreilles-pointues. En cet instant, il mettait tous dans le même sac ces usurpateurs des biens des Naugrim!

- Le Nauglamir n'aurait jamais dû quitter les mains des héritiers de Durin, n'aurait jamais dû arriver en possession des autres peuples... hommes, elfes... aucun n'a le pouvoir de le contrôler et la légitimité de le détenir. Pas étonnant qu'il puisse se révéler dangereux entre les mains de possesseurs illégitimes. C'est comme si vous mettiez une arbalète chargée dans les bras d'un très jeune enfant. Que savez-vous vraiment de cet antique collier? Rien. Est-il d'usage de raconter, dans vos demeures, comment ce fut un Elfe qui tua les forgerons Nains qui l'avaient confectionné?

Le Seigneur Croix-de-Fer était prêt à éclater, mais il s'efforça d'articuler encore quelques mots. Ses oreilles étaient rouges de la couleur de sang qui y affluait...

- Toujours a-t-on voulu nous le prendre, le tenir à l'écart de mon peuple, depuis des siècles, des millénaires! Et cette année, vous avez trouvé le moyen de l'éloigner de nous, à jamais. Maintenant, aucun art ne saura en fabriquer un nouveau, nul orfèvre ne peut égaler les génies de l'ancien temps. C'est comme un rêve qui vient de se réduire en cendres...

Puis, comme pour lui-même mais volontairement audible:

-Pourquoi, pourquoi diable ne suis-je pas venu réclamer mon dû à la Porte Ouest? J'aurais invité les tricheurs et les menteurs à contourner les Monts Brumeux sur toute leur longueur, et ça n'aurait été que justice.


étrangers - Étrangers en territoire nain 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
étrangers - Étrangers en territoire nain Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Thornac, le Nain guerrier
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Masque Nain !
» Du nain de la moria au nain de hammermount
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Nains :: La Moria :: Khazad-Dûm-
Sauter vers: