Le Castel de Hautmont

Aller en bas 
Balak
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 368
Age : 27
Localisation : là où le destin me mène.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 37
- -:

Dim 15 Mar 2009 - 19:43
Le Castel de hautmont

Située dans le quartier riche de Minas Tirith, le manoir est de prime abord à l'image de ses résidents : froid, austère, inébranlable. Il est pourvu d'un étage composé de trois chambres, la plus richement décorée étant celle du propriétaire des lieux, Vladec de Hautmont. L'autre chambre appartient à son jeune fils Romuald, actuellement disparu. Le dernière sert de chambre d'hôte pour les convives du Duc. Ceux-ci furent apparemment séduits par l'ammeublement, car nulle critique ne vint aux oreilles du maître de maison. Le rez-de-chaussée contient cinq pièces, de la salle d'eau à la chambre des valets, en passant par la salle d'arme, la bibliothèque et la trésorerie.

Les chambres de l'étage

Dans un style presque identique, les richesses de l'ammeublement diffèrent d'une chambre à l'autre. Si un mobilier de haute facture trône décore la chambre du Duc, celle de Romuald est plus simple, presque enfantine. Des livres venant de la bibliothèque y traînent un peu partout. La troisième chambre est quant à elle un modèle de sobriété élégante.

La salle de bains

L'eau courante est assurée par le réseau hydraulique de la cité, réservé à l'élite du royaume. Etant un homme d'importance, Vladec n'est généralement pas inquiété par les récriminations des huissiers, jugeant le nombre de litre utilisable par chaque citoyen par jour. La salle se compose d'un cuvier où les laquais préparent le bains des seigneurs.

La salle d'arme

Salle d'entraînement typique, la salle d'arme possède un petit ratelier d'arme et quelques mannequins imitant les postures d'un être humain. La plupart son abîmés par de longues séances de combat à l'épée, victimes de l'entraînement intensif du jeune de Hautmont.

la bibliothèque

Chroniques, récit de batailles, rapports divers sur l'état de son Duché, Vladec de Hautmont entrepose tout les livres et papiers qu'il a acquis au cours de sa carrière. Fatigué par ce qu'il juge "une perte de temps", la lecture est pour le vieux seigneur une occupation presque avilissante. Son fils, loin de partager ce point de vue, y passait des heures entières avant sa disparition.

La trésorerie

Pièce fermée par un solide verrou dont seul Vladec de hautmont détient la clé, la trésorerie est un lieu où nul autre n'a pu fouler le pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
avatar

Nombre de messages : 38

Lun 23 Mar 2009 - 17:01
Althéa marchait en ignorant les regards outrés ou intrigués que l'on posait sur elle. Il faut dire qu'elle se distingait pas ses tenues simples et sombres des autres femmes vêtues telles des princesses à leur premier bal ou encore des hommes semblables à des aristocrates. Une parfaite opposition entre deux mondes totalement différents.

Quand la femme arriva en vue du bâtiment, aucun étonnement ne vint trahir son visage dépourvu de sentiments. Comme elle s'y attendait, c'était une demeure lugubre et hostile, du moins de l'extérieur. Ce n'était pas par pure visite amicale qu'on pénétrait dans ce domicile. Et ce n'était heureusement pas le but de Althéa.

Le jeune fille s'était déplacée de sa tanière dans un unique but: trouver des informations qui lui permettrait de percer le terrible secret qui entourait la famille de Hautmont. Et qui visiblemeny traitait en partie d'un dénommé Richard.

Avant de mourir, Romuald de Hautmont lui avait murmuré ce nom, et avait également évoqué la bibliothèque de sa famille. Qui se trouvait dans cette demeure justement. C'était cela l'unique raison de la venue de la voyante. Qui se demandait toujours comment elle avait fait pour tomber là-dedans. Elle y vait longtemps réfléchi, tout comme aux causes qui l'avaient poussée (et qui la poussaient d'ailleurs toujours) d'aider ce Romuald, même après sa mort. Ce n'était point par peur de mauvaise coscience car elle n'écoutait pas sa conscience.
Le réponse lui viendrait bien un jour, bonne ou... mauvaise.

Althéa quant à elle se trouvait devant l'immense et massive porte en bois qui servait d'entrée. Elle s'y annonca et ce fut deux gardes qui arrivèrent. Ils lui demandèrent son identité, ce qu'elle leur donna, puis leur demanda la raison de sa venue. Ne désirant pas donner sa véritable raison, elle inventa un prétexte qui était pourtant vrai: leur maître, Vladec de Hautmont, l'attendait. Les deux soldats, n'ayant pas confiance par la mytérieuse femme qui se tenait devant eux, allèrent prévenir le propriétaire des lieux en obligeant la voyante à rester à l'extérieur en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mariage - R] Maelya Castel Vilar et Yannig Von Wittelsbach
» Gascogne
» Registre des sceaux
» Decrets municipaux du Mans MAJ(19/11/57)
» [TopikaMétéo] La tempête...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Le Haut de la Cité-
Sauter vers: