Braquage

Aller en bas 
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Dim 3 Mai 2009 - 12:04
La demeure de l'usurier était communément appellée la banque, bien que l'activité de ce sinistre personnage soit principalement de prêter de l'argent à des taux exorbitants plutôt que de veiller sur les économies des citoyens, ceux-ci ayant généralement davantage confiance en leurs propres coffres. Néanmoins, certains citoyens fortunés, que l'idée de mettre tous leurs oeufs dans le même pabier ne rejouissait pas, faisaient appel à lui pour garder une partie de leur fortune. Il fallait avouer que l'homme avait un service de sécurité important. Il fallait passer des murs d'une épaisseur impressionnante pour arriver à la salle des coffres, coffres qui étaient eux-même renforcés. Et avec la demi-douzaine de garde en faction devant la porte, qui aurait été assez fou pour tenter de rentrer de force ?

Qui ? Eux.
Une volée d'arbalète eut raison des malheureux gardes. Déjà la petite dizaine d'hommes en noir entraient dans la banque, armés de lance ou de coutelas. L'usurier ne fit pas d'histoire. S'il y avait une chose qui avait à ses yeux plus de valeur que os argent, c'était sa vie. A quoi son or lui servirait-il une fois mort ?
Bien sûr, il avait des gens dehors qui avaient été témoins de la scène et il ne fallut pas longtemps pour que la milice soit au courant de la scène. Les gardes en armure étincelante cernaient déjà le bâtiment, et des archers s'étaient mis en position sur-élevées.
A leur tête était le capitaine Nogard.


Mais ça les braqueurs l'avait prévu. Ils avaient aussi prévu qui serait dans la banque à ce moment. Un couteau fut glissé sous le cou du baron Zefdrig et de son épouse, et une lance menaçait les flancs d'un riche marchand. Quelques miséreux furent aussi pris en otage, pour avoir quelques boucliers humains en plus.

Nogard s'apprêtait à donner l'ordre de tirer lorsqu'il vit les otages. On put voir immédiatement qu'il n'était plus aussi sûr de lui. Ainsi, le braqueur fit :

"Réfléchissez bien avant de tirer, messieurs... Il suffirait de pas grand chose pour que des citoyens meurent par votre faute. Vous allez obéir à nos réclamations..."

Le Capitaine de la gardesemblait résigner à accepter, et les archers eux-même étaient heureux de ne pas avoir à tirer, car ils n'étaient pas sûrs de toucher leur cible.
Mais soudain, tout fut fini. Un carreau d'arbalète venait de se ficher dans la tête de tous lespreneurs d'otage. Car sur le toit de la banque étaient apparus une dizaine d'hommes vêtus d'or et de pourpre, et eux avaient osé tiré.
Car à leur tête était Warin, et la foule l'acclamait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Dim 3 Mai 2009 - 20:34

Warin et ses hommes continuaient d'être applaudis de plus belle, et on entendait des hourras s'élever par-ci par-là dans la foule en délire. Même les otages dont la vie avait été mise en danger fêtaient le héros qui n'avait pas tremblé au moment de prendre ses responsabilités, bien qu'ils auraient sans doute été horrifiés s'ils avaient su ses intentions à l'avance. Deux hommes vinrent même chercher une échelle pour permettre à l'homme ainsi acclamé de descendre du toit où il était perché, et il semblait que les deux hommes étaient de mèche car l'échelle en question était assez longue de sorte qu'ils puissent l'incliner avec une pente assez douce, afin que Warin puisse la descendre comme on descendait un escalier, sans aucune gêne et sans manifester le moindre déséquilibre, comme une scène répétée longtemps avant.

Descendant ainsi du ciel, le héros adressait des signes de la main à la foule, et tout se sentaient rassurés à la vue de l'expression de son visage. Des rumeurs sur cet homme et les mystérieux hommes en armure étincelante qui l'accompagnaient avaient courru depuis quelques jours déjà, mais personne ne pouvait dire les avoir vu à l'oeuvre.
Lorsque Warin mit enfin pied sur le carrelage plan du sol, les clameurs s'amplifièrent encore mais d'un signe de la main digne d'un Roi, il les fit taire. Il prenait la parole et tous étaient suspendus à ses lèvres.

"Amis, citoyens de Minas Tirith." Il y avait quelque de rassurant dans sa voix profonde qui portait loin. "Nous ne devons pas nous laisser abattre par les crapules qui sévissent dans notre Cité. Nous ne devons pas nous laisser ronger par la maladie qui couve dans les bas-quartiers. On vous dit qu'on ne peut rien y faire, que personne ne peut rien y faire. C'est faux ! Moi, je le peux. Nous le pouvons. Je sais comment rétablir la sécurité et la santé dans notre précieuse Cité, et je vais le faire, citoyens de Minas Tirith, mais je n'ai besoin que d'une chose... L'appui sans faille de l'autorité !"

Tous les regards se posaient déjà sur le Capitaine Nogard. Les paroles de Warin étaient habiles, portant clairement la responsabilité les événements sur le rustre officier mais sans l'accuser directement et surtout en lui donnant une occasion de sa racheter, pour peu qu'il coopère.
Le nom de Warin était scandé par tous, et certains menaçaient déjà Nogard du poing. Celui-ci se sentait comme écrasé. Comment osaient-ils penser qu'il faisait mal son travail ? Mais il ne pouvait se contenter d'exprimer sa colère pour remettre les choses en ordre, la foule ne demandait pas à ce qu'il se justifie, elle demandait qu'il donne les commandes à un autre...
Warin regardait Nogard avec un air qui se voulait amical, mais avec une pointe de condescendance. Le Capitaine n'avait pas le choix, et, à entendre la foule, à voir ce que les hommes en or et écarlate avaient fait, cela semblait être le bon choix...

Warin Parangon de Gray avait les Clefs de la Ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Jeu 7 Mai 2009 - 12:37
Nârwel avait tard dans la nuit l'ordre express de rejoindre Minas Tirith, et il avait laissé avec amertume Maïrwen dans la charrette de Daren, mais il n'était pas inquiet. L'armée arriverait bientôt et sa bien-aimée avec.

Fatigué par la route il entra dans la Cité Blanche au petit matin. Il n'avait rien dit aux gardes de la Grande Porte et avait à peine salué le Sergent Hamfolth qui venait de reprendre son service. Aussi, il remontait vers la Citadelle quand le bruit de la foule l'attira. Elle adorait un groupe d'archer aux vêtements or et pourpres. Mais dans la rue, les Gardes de la Cité s'occupait à dégager quelques cadavres percé de flèches.

Il aperçut celui qu'il voulait voir. Le Capitaine Nogard.

Monté sur Ërol, il dominait la foule. Quand il arriva devant le cordon de sécurité formé par de toute jeunes recrue et un grand garde, repoussant en arrière sa riche cape noir, il découvrit sa cuirasse, la dernière de la 23°. Il se présenta brièvement.


(édité Aldy Smile )


Dernière édition par Nârwel Rusk-Iâr le Lun 11 Mai 2009 - 6:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Lun 11 Mai 2009 - 0:56
Je me suis permis de barrer la fin de ton intervention qui pose de léger problèmes scénaristiques Wink



Un homme posa sa grosse main sur l'épaule de l'envoyé de l'intendant. Il était assez agé et semblait marqué par de nombreux affrontement. Néanmoins c'était un homme dans la force de l'âge dont il semblait évident qu'il fallait se méfier. Il fixa l'envoyé dans les yeux.

" Seigneur Narwel ? "

Ce n'était pas une question, l'autre venait de se présenter, et l'homme était assez proche que pour l'entendre.

" Sergent Vimes de la garnison de Minas Tirith."

C'était un nom assez connu dans le milieu, un homme efficace mais aux idéaux parfois un peu brutaux. Il osa enfin ce qui devait ressembler à un sourire mais que sa bouche tordue transformait en grimace.

" Le Capitaine Nogard aimerait vous recevoir dans ses appartements privés. Il a une séries de choses assez importantes à régler et il ne saurait vous recevoir dans les conditions adéquates en ce moment. Néanmoins, il accorde une grande importance à votre rapport."

Comme pour confirmer l'importance de la chose, une demi douzaine de soldat s'approcha et vint se mettre au garde à vous auprès du sergent.

" Je vous invite donc à nous suivre au palais ou nous vous logerons de la manière la plus agréable possible en attendant votre entrevue.."

En réalité, Narwel n'avait pas trop le choix... Nogard était occupé et il n'avait d'autre choix que de suivre le sergent pour l'attendre.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Braquage entre gentlemen [Pv Haron][Terminé]
» Un braquage......tout a fait normal (libre)
» 3 suspects arrêtés dans le braquage du Ministre Daniel Supplice
» Braquage pluvieux
» Braquage et Volte-face (Ace of Spades)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Autres Quartiers :: Le Quartier Marchand-
Sauter vers: