Une ascension plus ou moins discrète.

Aller en bas 
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Jeu 14 Mai 2009 - 17:32
Nârwel et Iriel était déjà remonter au deuxième niveau en profitant du trouble du passage des Hommes du Comte. Mais aux portes du troisième niveau, ici même ou De Sora et Nârwel s'était rencontré quelques minutes plus tôt, la place était déserte, et quelques gardes était appuyé contre le mur de la porte de fer close.

Les deux compères progressaient dans l'ombre des ruelles, malgré le soleil éclatant les bâtiments étaient parmis les plus haut de la cité, certains faisaient plus de quatre étages. Car le deuxième niveau était l'un des plus peuplé de Minas Tirith. Nârwel lui même avait un jour demeurer dans une maison des alentours. Le souvenir ne l'avait pas quitté. Il l'avait aperçu au détour d'une ruelle, toujours intacte, une famille vivait dedans. Et Nârwel ne pouvait s'empêcher de revoir son père passer le pas de la porte, le sourire aux lèvres, son manteau à la main.

Le souffle d'Iriel le ramena au présent, le mercenaire semblait coriace, Nârwel s'estimait bon coureur, mais l'homme s'était montré endurant. L'agent de l'Arbre blanc espérait pouvoir compter sur sa lame.

"Êtes vous déjà venu à Minas Tirith sire Mercenaire?"

En effet, avec tout ce chahut, Nârwel n'avait pas trouvé un seul moment pour lui demander ne serais-ce que sont prénom. Il servait de nouveau avec un homme qu'il ne connaissait pas. Les amis sont les meilleurs renfort. Nârwel approuvait ce credo, et l'autre était mercenaire. Comment pouvait on être sûr de lui. Et apparemment, il valait mieux se méfier ces temps-ci à Minas Tirith.

"Le Comte vous as t-il déjà payé?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eberk
Garde de Khazad
Garde de Khazad
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : L'Erebor
Rôle : Garde Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nains
- -: 150 ans
- -:

Ven 15 Mai 2009 - 14:49
Nârwel questionnait beaucoup le mercenaire. Iriel écoutait attentivement avant de repondre:

-Tout d'abord, permettais de présenter avant de répondre à vos questions. Je me nomme Iriel, je suis devenu mercenaire par envie et conviction. Ma lame et affûtais après un long enrainement! Vous pouvez compter sur moi, dans les dangers qui arriveront, s'y ça doit arriver.

Il s'arrêta en voyant les gardes s'écartaient du mur, pour se diriger vers la porte du deuxième niveau. Il reprit:

- Je suis déjà venu à Minas Tirith il y a longtemps, avant de partir pour un long voyage. A cette époque, il n'y avait pas autant de danger et de salle vermine dans la cité blanche.

Le mercenaire posa sa main sur l'épaule de Nârwel, le regarda droit dans les yeux. Une douceur se lisait à l'intérieur, Iriel imaginer à quoi l'homme du Gondor pouvait penser. Il leva la tête vers le ciel, les nuages commençaient à obscurcir les cieux. L'ombre s'étendait sur Minas Tirith, Iriel demanda:

-Notre guerre sera dure, je peux compter sur vous? Comme vous pouvez compter sur moi?

Iriel attendit une réponse positive de Nârwel avant de reprendre la route.

EDIT Aldi : Il faudrait que tu fasses un sérieux effort au niveau du essayer-essayé-essayait... C'est assez monstrueux par endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Sam 16 Mai 2009 - 10:51
Nârwel hocha la tête vaguement aux parole d'Iriel. Même mercenaire, il avait l'air d'un homme qui considère encore l'honneur comme quelque chose de précieux. Mais l'agent de l'Arbre Blanc n'était pas convaincu, car les actes donnent sens aux mots.

Voyant que les gardes bougeaient mystérieusement vers la deuxième porte. Nârwel se leva.

"C'est notre chance."

Il grimpèrent sur le toit d'un bâtiment attenant qui était en travaux. Et soulevant quelques planches de bois prisent sur l'échafaudage branlant les deux hommes se hissèrent sur les fortifications de la porte du troisième niveau. Et bientôt il furent de nouveau sous le couvert d'une bâtisse, tapis dans l'ombre d'une ruelle.

Il continuèrent ainsi, suivant des yeux la grande route qui grimpait vers la Citadelle, passant entre les maisons, escaladant les balcons, ils s'étaient laissé tomber dans une rue un peu plus large que les autres, mais tout aussi déserte, si l'omettait la présence de quelques félin réunis autour des restes d'un immense poisson, quand soudain une demi douzaine d'hommes vêtu de pourpre entrèrent dans la ruelle. Ils discutaient, avec des tournures, des manières, l'accents des jeunes aristocrates avaient toujours de quoi irriter. Nârwel tint sa cape fermée, afin de ne pas se révélé. La soie de son habit lui donnait un air important, il s'en était rendu compte. Derrière lui, Iriel devait ronger son frein. Les attaquer ne servirait à rien.

Alors que Nârwel et Iriel marchaient doucement, les hommes de Warin passèrent à côté d'eux en les dévisageant. Mais il ne furent pas assez stupide pour faire des problèmes.

Nârwel souffla quand il les sentit s'éloigner. Il relâcha sa cape et posa sa main sur le pommeau de Gilmilroth. Un sourire satisfait sur le visage.

Sourire qui s'effaça bien vite quand le traître Vimes, vêtu de pourpre cette fois, lui apparut tout aussi surpris que lui. En une demi-seconde, les lames brillèrent de leur mise à nu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eberk
Garde de Khazad
Garde de Khazad
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : L'Erebor
Rôle : Garde Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nains
- -: 150 ans
- -:

Dim 17 Mai 2009 - 22:29
Les épées furent tirées de leurs fourreaux, Iriel resta béa devant la hardiesse des deux ennemis. Il pensait que Nârwel contrôlait sa colère profonde pour ne pas attaquer Vime. Le mercenaire repéra l'épée de son nouvel ami, elle étincelait de milles feux, il pensait peut-être fut-elle forgeait par les elfes. Mais Iriel s'avança devant son ami et dit voix forte pour que Vimes comprenne:

-Mon ami, enfin... Je veux défier cet homme! L'espoir de la cité et sur nos épaules et sur celle du comte De Sora. Je veux le défier, pour voir s'y mon entrainement m'a servi en bien!


Iriel tira sa lame de son fourreau, Alageil, tombeau des gobelins. Elle s'appelait ainsi à cause des ravages qu'elle fit pendant les guerres du Troisième Age. Il se toucha la cicatrice autour de l'oeil, donnant l'impression de prier. Il salua Nârwel et lui ordonna:

- dépêchez-vous de rejoindre le haut de la cité! Le Comte, compte sur vous! Vous voulez avoir confiance en moi, alors allez-y!


Iriel se retourna, pour affronter son ennemi et protéger Nârwel lors de son ascension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Mar 19 Mai 2009 - 22:29
Le regard de Vimes oscilla entre Nârwel et Iriel, indécis Nârwel s'écarta. Vimes n'eut plus le choix de son adversaire quand Iriel s'approcha, en garde.

L'agent de l'Arbre Blanc tourna les talons pour profiter de la diversion faite par Iriel pour contourner Vimes et continuer son ascension vers le capitaine Nogard, quand la patrouille de jeunes blanc bec se rua dans la ruelle, alerter par les tintements des lames s'entrechoquant.

Finalement, si Iriel lui avait épargné Vimes, il lui avait servit sur un plateau d'argent quelques serviteurs de Warin. Enfin, il n'avait même pas remis totalement Gilmilroth au fourreau qu'il la ressortit déjà. Et alors que ses ennemis, s'égosillaient dans un cri de guerre ridicule, la moitié d'entre eux n'avait pas encore muer.

Et à l'évidence, leur formation de combat était à refaire. Nârwel n'eut pas a interposé sa lame pour bloquer leurs coups, car d'un geste vif du poignet, l'ancien éclaireur déviait chacune de leurs attaques. Cette botte le mettait dans une position redoutable, et trois fois Gilmilroth aurait pu s'abattre sur les jeunots. Mais il n'en fit rien. Humilié par le flegme et la maîtrise de leur adversaire, les trop jeunes hommes de Warin s'éssouflèrent un peu plus à fouetter le vent et piquer le vide.

Nârwel jetta un regard vers le duel entre Iriel et Vimes, d'ici, aucun ne semblait avoir pris l'avantage. Vimes semblait être un plus fin bretteur que cette jeune racaille qu'il allait devoir corrigé.

"Les enfants, une petite correction s'impose."

Nârwel vrilla, frappant visage, main, genoux, et fesses du plat de sa lame. Et bientôt le dernier gamin vêtu de pourpre se retrouva la tête dans le caniveau, les fesses en feu et le souvenir mémorable du poing d'un homme qu'il n'aurait pas du attaquer, il ne saurait jamais qui il était.

Satisfait, Nârwel rangea sa lame, par reflexe il la passa d'abord dans un tissu qui pendait à sa ceinture. Déjà rouge, l'étoffe n'accueillerait pas de sang aujourd'hui, car l'orgueil coule plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eberk
Garde de Khazad
Garde de Khazad
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : L'Erebor
Rôle : Garde Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nains
- -: 150 ans
- -:

Jeu 21 Mai 2009 - 21:59
Iriel s'élança contre Vimes, alors que Nârwel repartait vers l'ascension de la cité. Sans aucune envie guerrière, le tout nouveau mercenaire lança son épée sur le flan du traitre. Il savait que son entrainement avait été riche et ardu. Sa technique était plus grand, il avait pris en muscle et couardise. Seul son inexpérience pouvait lui faire défaut au moment décisif.

Les épées s'entrechoquèrent, elles virevoltèrent au-dessus de leur tête. Vimes attaqua sur la gauche, Iriel le contra avec difficulté. Son bras gauche s'engourdissait, avec la raideur du combat. Iriel recula, fixa son ennemi et lui dit d'une voix étouffait:

-Pourquoi tant de haine? Pourquoi vouloir détruire notre belle cité par le feu?

Vimes rigola en voyant l'expression de souffrance sur le visage du jeune mercenaire.

-Tu ne laisse pas le choix.

Iriel empoigna son épée sur le coté. Elle frôla le sol, Vimes mémorisa le coup venant. Se cabra sur ses deux pieds et attendit son assaillant. Le mercenaire leva sa lame, son ennemi essaya de stopper. Mais la lame se planta dans la jambe, le sang de Vims coula sur les pavés blancs. Iriel rengaina son épée, regarda le traître le laissant avec la jambe ensanglantée, blessé et sans défense. Il fit demi-tour est parti à la recherche de Nârwel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Ven 22 Mai 2009 - 0:00
Tout cela n'avait durer que quelques minutes. Iriel et Nârwel se retrouvaient donc, au même endroit où il s'était séparé. D'un bref signe de la main Nârwel signifia au mercenaire qu'il n'avait rien. Et seul l'air enfantin qui couvait dans l'éclat des yeux de l'ancien éclaireur pouvait démontrer qu'aujourd'hui, Nârwel s'était amusé dans un combat. Et l'impression d'avoir dispensé une leçon utile aux jeunes endormis vêtu de pourpre le gonflait d'une joie mesurée.

Néanmoins, cet air eut finit de disparaître quand Nârwel jeta un regard par dessus l'épaule d'Iriel. Vimes remuait encore, se dandinant sur le sol.

"Pourquoi l'avoir épargner?"

C'était une réelle question, le ton de Nârwel était plat et son esprit, honnête. Mais son expérience lui soufflait qu'un bon ennemi était un ennemi mort. Vimes les avait provoqué en duel. Et de nos jours, il était rare que le croque-mort n'ai pas de travail après une rencontre de ce genre.

En attendant la réponse d'Iriel, Nârwel marcha vers Vimes qui cracha sur les bottes de l'homme de l'Intendant. Un frémissement sourd passa dans tout le corps de Nârwel. Mais ses mains restèrent ouvertes, et éloigné de son épée ou de sa dague.

D'une pression du pied, il coinça Vimes sur le sol. Un peu plus fort et il pouvait lui briser le cou.

"Sachez que j'ai foulé le sol du premier niveau, la maladie s'est peut être réfugié sous ma botte. Oui, celle qui est juste sous votre nez."

Nârwel avait désormais toute son attention.

"Où est le Capitaine Nogard et votre maître?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eberk
Garde de Khazad
Garde de Khazad
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : L'Erebor
Rôle : Garde Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nains
- -: 150 ans
- -:

Ven 22 Mai 2009 - 15:55
Iriel et Nârwel se retrouvèrent à l'endroit même où ils s'étaient séparés. L'homme du gondor regarda par -dessus l'épaule du mercenaire, avant de lui demander. Pourquoi lui avoir laissé la vie sauve. Iriel sachant quoi dire tout de suite préférait réfléchir à sa réponse. Nârwel se dirigea vers le corps de Vimes, gigotant sur les pavés maintenant rougis par le sang.

Le soldat du Gondor appuya sur la tête du traitre, lui collant la face contre le sol. Les gardes aux robe pourpres que Nârwel avait combattu essayaient de se relever. Iriel les fixas avant de dire à nouveau à son compagnon:

- Je lui laisse la vie sauve aujourd'hui, mon entrainement m'a bien servi. Maintenant je sais que ma lame et rapide et aguerrit. Venait Nârwel, les gardes se lèvent! Nous devons partir, a notre prochain rencontre je ne serais pas s'y clément avec ce fourbe et ce traitre.

Iriel prenant son compagnon par la manche, le ramenant à lui. Seul la colère se lisait dans ses yeux.

-Venait!
s'écria le mercenaire.

Nârwel revint vers lui, Iriel lui montra les gardes se relevant, prêt à charger de nouveau. Il monta sur le toit d'une maison à ses côtés. Regarda encore une fois le traitre agonisant sur le sol et remonta vers le dernier niveau de la citée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Lun 25 Mai 2009 - 21:44
Nârwel leva brusquement la main. Faisant à la fois taire Iriel et approuvant ses dires. Néanmoins, il avait posé une question, et la réponse se faisait attendre. Vimes, cria qu'il ne dirait rien. Nârwel se saisit de son bras et lui fit prendre un angle étrange, arrachant de nouveaux cris au traître. Quelques seconde plus tard Vimes était décidément revenu à la raison.

"Ils sont au cinquième niveau!! L'auberge des Trois étoiles!"

Nârwel le lâcha, et tendit que Vimes vérifiait que son bras était encore là, un mercenaire et le dernier homme de la 23° entrait dans le quatrième niveau de la cité.
---------------
---------

Il tomba lourdement sur le sol, ses jambes tremblèrent et il fut projeté vers l'avant. Il roula sur la route avant de s'arrêter contre le mur d'une bâtisse. Derrière lui Iriel tombait de même. Il se releva, Nârwel cracha un mince filet de sang.

"Bon sang, cela fait haut..." dit-il en levant la tête vers le rempart qu'il venait de franchir.

Effectivement, par crainte d'être arrêter par les gardes, et au final d'être retardé, les deux compères avaient sauté du mur qui tenait la lourde porte de plomb et de mithril qui était celle du quatrième niveau. Il tendit la main à Iriel et le remit debout, lui aussi semblait sonné.

"Tout va bien?" demanda t-il avec une tappe dans le dos.

Le mercenaire semblait solide.

"Bien continuons."

Et ils reprirent leurs course vers le cinquième niveau où Nârwel craignait de trouver un Capitaine otage d'un traître. Mais à l'évidence, il ne connaissait pas ce Nogard. Car tout bon habitant de la cité n'aurait jamais imaginé un dragon comme le capitaine enchaîné par qui que se soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Mar 26 Mai 2009 - 12:54
Daix marchait rapidement, presque en courant, dans les ruelles pleines de gens du quatrième niveau, n'hésitant pas à bousculer les quelques personnes qui lui barraient la route. Sa cape miteuse flottait derrière lui lui donnait l'impression de voler, sous l'effet de la "vitesse" et du vent conjugué. L'assassin, sous le joug d'une certaine colère, jurait de toutes les insultes qu'il connaissait à haute voix, ne se souciant pas de certain regard indigné que certains passants lui lançaient. Contrairement à son habitude, il avait levé la tête, même si celle -ci était toujours caché sous sa capuche.
Puis soudain, il s'arrêta, en plein milieu de la rue, devant un petit homme en amure, qui lui tournait le dos. Il ne semblait pas avoir remarqué Daix juste derrière lui. Ce dernier tapota du doigt l'épaule de l'homme trapu qui émit un petit grognement en se retournant, mécontent d'avoir été interrompu dans sa conversation avec un autre homme qui portait la même amure que lui.

- Où est l'argent ? Lança-t-il a l'adresse de l'homme a terre.

Sa voix était d'une froideur terrifiante, sèche et cassante.

- Tu l'auras... tu l'auras....

La voix de l'homme en sang par terre était tremblante, la peur se sentait quand il parlait. Daix l'intimider. Celui-ci continua de lui jeter un regard noir et pénétrant, se délectant de la peur qu'il provoquait.

- Ca fait deux semaines que je devrais l'avoir. Je veux l'argent. Sinon, c'est toi que je tue.

A cette phrase, l'autre homme en amure qui parlait avec la victime de Daix se dressa entre les deux hommes. Il avait l'air bien plus courageux que son ami - si c'était le cas -... mais peut-être ne connaissait-il pas la réputation de Daix ? Mais bientôt ce dernier compris pourquoi : il était entouré deplusieurs hommes qui portait tous la même amure,tous brandissaient une imposante épée.

- Cet homme, dit Daix d'un ton nonchalant et toujours aussi froid, me doit beaucoup, beaucoup d'argent...

- Ah ouais ? Et va te le chercher en...

L'homme qui barrait le passage de Daix se retrouva lui aussi a terre, avec, lui aussi, le nez casser. Les hommes qui encerclaient Daix se raprochérent. L'assassin savait qu'il ne pourrait jamais tous les tuer ou les mettre hors-jeu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Jeu 28 Mai 2009 - 0:02
Le Quatrième niveau, celui de la classe moyenne. Habituellement calme, les habitants étaient cloîtrés chez eux, et les rues étaient délaissées. Mais cette innocente habituelle attirait de rare rencontres peu avouable. Réunion de gens qui étaient étranger à la vie des résidants. Ces personnes conscientes de l'importance d'un tel sanctuaire, ne faisait pas de remous. Mais il faut toujours une exception à la règle.

Cela faisait deux bonne minutes que Nârwel et Iriel observait l'attroupement de ces sombres gens. Nârwel se tourna vers Iriel.

"Cela ne nous concerne pas. Passons-discrètement."

Aussi furtif qu'un rayon de soleil dans le désert, Nârwel traversa l'étroite ruelle, frôlant les murs jusqu'à gagner une nouvelle position sûre. Leurs voix se firent plus distinctes.


- Cet homme, dit Daix d'un ton nonchalant et toujours aussi froid, me doit beaucoup, beaucoup d'argent...

- Ah ouais ? Et va te le chercher en...


Nârwel allait définitivement quitter la ruelle quand la tension monta d'un cran. S'ils étaient repèrés, les guerriers en armures, qui n'étaient ni ceux de Warin, ni ceux de Gondor, ne leurs laisseraient pas le choix. Et les pavés blancs rougiront.

L'Agent de l'Arbre Blanc réflèchis à toute vitesse. Il fallait faire un choix.

Grognant de dépis, Nârwel se releva et se dressa face aux étranges hommes qui encerclait celui qui attendait sa somme. Rejetant sa cape de velours en arrière, sa voix résonna comme le tonnerre dans la ruelle.

"Halte-là. Au nom du Roi."

Et disant cela il tira sont épée.

Censés, et de nature vénal, le respect de l'uniforme était pourtant toujours d'actualité. Les hommes remirent leurs lames aux fourreaux et s'en allèrent. Se tenant le nez, l'un d'eux cracha sur les bottes du dernier homme. Le glaire était sanglant.

Quant tous furent partis et qu'il ne resta que cet étrange personnage, Nârwel s'avança avec Iriel. Gilmilroth rutilante dans sa main.

"Qui êtes-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Jeu 28 Mai 2009 - 9:48
Daix observa un long moment les hommes qui venaient de s'avancer vers lui. Aparement, la d'eux était quelqu'un d'important pour avoir put faire fuir ces hommes. "Au nom du roi" avait-il dit... très important peut être même. Mais pourquoi donc avait-il tenu a "sauvé" l'assassin ? Son regard froid et perçant essayé d'analiser le visage de cet homme.

- Merci.

Ce n'était pas un merci spécialement reconnaissant, même plutot froid. Se faire "sauver" la vie par un homme "important" ne lui arrivait pas tout les jours. Même si cet homme avait fait fuir un bon gros paquet d'or, Daix ne svait pas si il aurait put faire quelque chose contre les hommes en armures qui l'avaient encerclé.

En revanche, il n'avait aucune intention de répondre a sa question. Cet homme important n'avait pas besoin de savoir que l'homme qu'il venait de sauver était un assassin, même si cela créve les yeux.

Ne jamais se fier aux apparences... et c'est en pensant a ça qu'une idée lui vint a l'esprit.

- Je ne sais pas quis vous êtes, mais vous m'avez sauvé la vie, dit Daix en essaiyant d'enlever toute trace de froideur de sa voix. J'ai... une dette envers. Oui, c'est ça, une dette. Ecoutez, je vous propose un marché.... rque vous n'êtes pas obligé d'accepter, biensur. Aparement vous avez l'air, uhm, assez important comme gars... alors vous devez pas être là par harsard, peut être, puis-je vous aidez ?

Un sourire étira ses lévres. Un sourire qu'il voulait joyeux, chaleureux. Mais enfait c'était un sourir sardonique et méprisant. Un sourire surement mystérieux aux yeux de celui qu'il avait en face de lui.

- Et vous, continua-t-il, en échange, vous m'aidez a retrouver ce type. Je ne vous oblige pas a me dire qui vous êtes ni quel est le but de votre "mission", si il en est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eberk
Garde de Khazad
Garde de Khazad
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : L'Erebor
Rôle : Garde Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nains
- -: 150 ans
- -:

Jeu 28 Mai 2009 - 17:50
Iriel et Nârwel décidèrent d'intervenir auprès des hommes. L'un surnommait Daix se trouvait coincé contre un mur. L'homme du Gondor grogna alors qu'il avait trouvé une position sur et descendit au sol en criant:

"Halte au nom du Roi"

Iriel l'imita et empoigna son épée, elle resplendissait avec les rayons du soleil. Les hommes s'enfuirent en voyant Nârwel et iriel arrivait. Daix se retourna et remercia les nouveaux venu en leur disant qu'il lui avait sauvé la vie. Il dit à Nârwel:

- Je ne sais pas qui vous êtes, mais vous m'avez sauvé la vie, dit Daix en essayant d'enlever toute trace de froideur de sa voix. J'ai... une dette envers. Oui, c'est ça, une dette. Ecoutez, je vous propose un marché.... que vous n'êtes pas obligé d'accepter, bien sur. Apparemment vous avez l'air, uhm, assez important comme gars... alors vous devez pas être là par hasard, peut être, puis-je vous aidez ?

Iriel fixa Daix, il pouvait lire dans ses yeux une chose étrange, de la peur, mais encore une lueur de fou de la sauvagerie et de la perfidie. Iriel rengaina son épée et annonça à Nârwel :

-Je n'ai aucune confiance en lui, croyez-moi!

Iriel se retourna, se dirigea vers la maison à laquelle il venait de sauter et attendit son compagnon avant de repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Sam 30 Mai 2009 - 11:26
Nârwel regarda Iriel droit dans les yeux. Inutile de dire que lui aussi n'accordait que peu de confiance à l'étranger. Il posa une main sur l'épaule alors qu'il s'avançait un peu plus vers l'homme.

"Je n'ai nul besoin de conclure un tel marché. Et je ne vous demande rien. Mais toute aide est la bienvenue. Si c'est la récompense qui vous attire, je vous appellerez mercenaire. Il dit cela en jetant un regard à Iriel. Car on trouve toujours plus grande récompense. Il vous faudra mériter la mienne, et je serai le seul a juger s'il convient de vous aider ou pas."

Il y'eu un petit silence, l'on entendait des cris dans les bas niveaux, le bruit des sabots et le cliquetis des armures. Les bruits habituels de la ville avaient disparus.

"Faites votre choix."

Il tourna les talons vers le haut de la cité qu'il admira un moment, ils apercevait la fin du Rocher de Denethor à l'Est, bravant l'ombre de Mordor. Et à l'Ouest, resplendissante se tenait la blanche tour d'Echtelion, et à son pied Nârwel revoyait l'Arbre Blanc bien qu'il soit toujours cacher à sa vue.

"Iriel, nous continuons."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Sam 30 Mai 2009 - 11:43
Daix refléchissait a toute vitesse. L'homme n'avait pas accepté son marché et ne lui accordait aucune confiance. Ce n'était pas tout a fait les réponce auquel Daix s'était attendu. Mais pourtant, il sentait quelque chose dans cet homme qui intriguait beaucoup l'assasin. Il le regarda et analysa l'expression de son visage. Oui, il y avait peut être quelque chose a faire.

Cela ne génait aucunement Daix de ne pas être payé. Enfait, il n'était pas attiré par l'argent. Pas vraiment. Sauf quand il pense que c'est mérité. Son employeur de tout a l'heur lui avait demandé de tuer une femme. Une femme qui avait un petit enfant en bas age, et en le voyant, Daix avait faillit renoncer a sa mission. Mais Chobâg - l'employeur - l'aurait retrouvé tôt ou tard, et il l'aurait tuer pour ne pas avoir accomplit son devoir. Daix n'avait pas peur, mais il tenait pas se retrouver coincé par un homme qui n'en valait pas la peine. Alors il avait tué la femme, et il s'en était voulut.

Aujourd'hui, peut être avait-il l'occasion de se "rattraper" en acceptant d'aider quelqu'un qui semblait respectbale.

- Je ne veux pas de votre argent. Je veux vous aider, peut importe le marché finalement.

Sa voix était froide et son regard noir. Il était franc, il était lui même. Il regardait l'homme dans les yeux, et compris qu'il réfléchissait.

- Je ne vous demande pas d'avoir confiance en moi. J'ai juste des raisons qui me poussent a vous aider dans quoi que soit, croyez le ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Sam 30 Mai 2009 - 12:14
Nârwel repartait quand l'homme lui répondit, et Iriel était déjà au coin de la ruelle. L'agent de l'Arbre Blanc s''arrêta. Il tournait le dos à l'étranger. Quand il se retourna son attention fut capté par ce regard mystérieux, et pourtant sincère.

"Vous parlez en énigmes, mais j'ai la conviction que je viens d'entendre la vérité."

Nârwel l'invita d'un signe de la main à les suivre. Et quand il les eu rejoint, ce qui n'encouragea Iriel qu'a tenir sa main plus proche de sa lame, vu la confiance démesurée qu'il accordait à l'homme.

"Vous avez un nom?" demanda t-il alors qu'il disparaissaient tout les trois dans l'ombre d'une grande bâtisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Sam 30 Mai 2009 - 13:13
La réponce de l'homme plut a Daix, et il l'aprouva. Il était vraiment sincére. L'idée de se racheter de son meutre plutôt atroce lui plaisait particuliérement, bien que c'était contractictoire a son propre caractére. Il fit un bref signe de tête a l'autre, qui devait être un mercenaire d'après ce qu'il avait put comprendre.

Il ne s'attarda pas a vérifier si il lui avait rendu son salut, mais il vit distintement la main de ce dernier se raprocher de sa lame. Aucune confiance. Tans pis, Daix n'en avait pas besoin. Il préféra ne pas s'en soucier et suivit l'homme qui l'avait accepter.

Ils marchérent silencieusement pendant de longue minutes, sans prononcer un mot, s'activant plutôt a éviter de bousculer les gens qui se pressaient, pour la plupart, en sens inverse. Puis, alors qu'il arrivait l'ombre d'une imposante construction qui semblait être une auberge aux yeux de Daix, l'homme prit la parole.

- Uhm, je ne pense pas avoir besoin de vous cacher cela... Apellez moi Daix. Juste Daix. Et vous c'est quoi vot' nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eberk
Garde de Khazad
Garde de Khazad
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : L'Erebor
Rôle : Garde Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nains
- -: 150 ans
- -:

Dim 31 Mai 2009 - 20:16
Iriel ne s'inquiéta de l'avis de l'homme du Gondor. Laissant parlait le jeune homme qu'il venait de sauver, ils apprirent son nom. Apparamment il s'appelait Daix, Iriel se méfiait de lui. Son allure étrange et son ton de voix ne lui inspirait aucune confiance en lui.

Iriel monta sur le toit d'une maison sens se préoccupait de son compagnon et aperçut au dernier niveau. La Tour D'Ecthelion, la mission ordonnait par le Comte de Sora touchait à son but.

Iriel se mit à penser

"Peut-être mon entrainement me servira à rien. Mais ma lame reste souple et aguerrit."

Une tension monta dans les veines du mercenaire, le soleil descendait de plus en plus sur la cité. Les rues se vidaient, les villageois rentraient dans leurs demeures. Iriel regarda vers les deux hommes et prononça à l'avis de Daix:

-Malgré le peu de confiance que je vous porte, j'accorde le bénéfice du doute. Nârwel vous garde en estime, alors je serais là pour vous garder à l'oeil! Maintenat continuons notre route, le devoir nous appellent.

Iriel attendit Nârwel et Daix avant de continauaiebnt de monter vers la Tour et le dernier Niveau.


EDIT ALDI : Orthographe bon sang de bonsoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Lun 1 Juin 2009 - 14:42
Le soleil déclinait, et pour sa première journée à Minas Tirith, Nârwel avait espéré des joies bien différentes que celles-ci. Il n'avait pas répondu à Daix, et pour lui, Nârwel n'avait toujours pas de nom. Pas aussi méfiant qu'Iriel, il estimait simplement qu'il était plus prudent d'y réfléchir à deux fois avant de donner son nom. Un nom pouvait servir, mais il remarqua qu'il avait donné son nom sans hésiter à Iriel, alors que c'était un mercenaire. Peut être le fait que De Sora les présente avait joué. Et enfin de compte il ne vit rien qui puisse indiquer que Daix irait contre lui, et si tel était le cas, Nârwel lui donnerait du fil à retordre.

Alors qu'il se hissait au cinquième niveau de la cité, Nârwel aida Daix à finir l'ascension du mur taillé dans la pierre blanche.

"Vous pouvez m'appelez Nârwel. Nous cherchons le Capitaine Nogard. Il faut le prévenir..."

Il n'en dit pas plus, et eu l'impression d'en avoir dit plus que necessaire. Il ne laissa pas le temps à Daix de répondre.

"Continuons!" dit-il en avançant vers le sixième niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Mar 2 Juin 2009 - 12:52
Ils avaient atteint le cinquiéme niveau. Nârwel venait de lui dévoiler son identité, longtemp après que Daix lui ai posé la question, certe, mais au moin il l'avait fait. C'était déja ça, pensait Daix. Un minimum de confiance. L'assasin ne demanda pas le nom du mercenaire qu'il l'accompagné : Il doutait qu'il lui dise, et de tout façon, cela serait inutil. Question de confiance, une fois encore.

Le capitaine Nogard avait un certain prestige dans Minas Thirit au moment où il a dut remplacer le roi. Mais Daix ne pouvait l'ignorer, bien qu'il ne suivait guere l'actualité politique de la ville. D'après ce que l'assasin avait compris, ce n'était plus le cas depuis qu'une épidémie avait ravagé les bas quartiers. Mouais. Cet homme ne devait pas être si bien que cela, si il n'avait réussit a gérer la situation.

C'est avec cette pensée que Daix continua de suivre Nârwel de près. Ils marchaient vite et Daix ne doutait pas qu'ils trouveraient bientot Nogard. Ce fut sans compter sur l'arrivé d'un homme.

C'était un homme ivre, a moitié chauve avec des vetements rapiécer. Il n'était pas très grand, mais il attiré les yeux de la foule a cause de son etat d'ibrété avancé, ce qui était rare dans ce cinquiéme niveau. Il s'approcha de Daix d'un pas clodiquant en affichant un sourire idiot et béat devant l'assasin.

- Quesque tu fais la, Tip ? Demanda ce dernier, d'un ton plus méprisant que froid.

- Hic... Et toi.. Qu'es que.. Qu'esque tu fais... Hic... la ?


Le dénomé Tip se mit alors a hurler a de rire, comme si il trouvait la situation comique. Or elle n'était pas comique. Pas du tout. Pas pour Daix en tout cas. Tip était un de ses anciens coéquipié, qui avait finit par sombrer dans l'accol... Une situation bien embetante pour l'assassin qui ne voulait pas que ses compagnons découvrent son statut, mais il ne se démonta pas pour autant. Il gardait cet air froid qui l'enveloppait, son regard méprisant et son ton glacial.

- Dégage, Tip.

Un avertissement. L'odre sonnait comme un avertissement.

- Oula... Hic... Tu deviens fou ou quoi... ou quoi ? Hic... ta du tuer qui... pour..pour être comme... Hic... Comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eberk
Garde de Khazad
Garde de Khazad
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : L'Erebor
Rôle : Garde Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nains
- -: 150 ans
- -:

Jeu 4 Juin 2009 - 17:13
Iriel montait sans se préoccuper de leur nouveau compagnon de route. La méfiance et l'interrogation se lisait dans son regard. Daix posait beaucoup de questions, souvent pour connaitre les noms des hommes l'accompagnant. Aussi pour connaitre le but de leur mission. Quand un étrange bonhomme s'amena auprès de Daix lui posant quelques questions. Il essayait de le faire partir, mais l'homme resta là. Sa salle haleine emplissait l'air, Iriel le fixait d'un oeil interrogateur. Daix dit:

- Dégage, Tip.

Un avertissement. L'odre sonnait comme un avertissement.

- Oula... Hic... Tu deviens fou ou quoi... ou quoi ? Hic... ta du tuer qui... pour.. pour être comme... Hic... Comme ça ?


Iriel sursaut, lorsqu'il entendit le mot tuer. Pourquoi ces deux hommes parlaient d'une personne que Daix venait de tuer. Le mercenaire regardait Nârwel, il ne bougeait aucun signe, Iriel demanda en coupant la parole à Daix:

- Pourquoi, il dit tuer? Vous avez assassiné qulqu'un?

Iriel attendait la réponse de Daix, s'approchant méchamment du jeune homme. Ses yeux brûlaient de colère et d'impatience. S'il avait tué une personne, Iriel se sentirait obligé de lui infligeait une correction. Un homme ne doit tuer personne sans une bonne raison.



EDIT ALDARION :Pour tous les deux, gaffe à l'orthographe hein Wink Sinon Iriel, de la part d'un mercenaire ça sonne un peu faux ce genre de raisonnements moralisateurs Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Lun 8 Juin 2009 - 13:33
Nârwel était en avant, et ne voyant pas suivre les deux autres, il revint rapidement sur ses pas. Il vit Iriel s'avancer vers Daix, et il ne comprit qu'a demi ce qu'il lui disait. Mais les entendre parler d'assassinat ne lui plaisait guère. Calmement il retint Iriel et se plaça entre lui et Daix. C'est à ce moment là qu'il découvrit le poivrot qui se faisait appeler Tip qui semblait rigoler de la situation en regardant Daix.

Ses yeux allèrent de Tip à ceux de Daix. Il semblait gêner ou enrager derrière le masque qu'il se donnait. Nârwel n'aurait su le dire.

Calmement, il se tourna à nouveau vers Tip.

"Nous devons continué. Laissez-nous." dit-il en lui mettant la main sur une petite bourse qui tinta quand Nârwel la lâcha dans la paume de l'ancien collègue de Daix.

Alors que Tip s'éloignait en rigolant, Nârwel fit signe à Iriel d'avancer. Daix s'apprêtait à suivre le mercenaire quand la main gantée de l'ancien éclaireur se posa sur son torse, lui interdisant de faire un pas en avant.

"Daix, je vous ai à l'oeil. Mais nous discuterons quand tout cela sera finit. Marchez devant moi."

Nârwel retira sa main. Et Daix avança sans dire un mot. Il le laissa prendre de l'avance, et disparaître au coin d'une ruelle, il put enfin regarder avec précision la longue dague qu'il venait de soutirer à Daix. Une belle lame d'une allure peu commune, fraîchement nettoyée, donc fraîchement souillée. La coinçant entre deux plaques de cuir sous sa cuirasse Nârwel s'évertua à rejoindre Daix et Iriel, qui en silence, se défiaient du regard. D'un signe de la main il leur indiqua le chemin à suivre.

"Par là, nous entrerons dans le 6° niveau d'ici peu."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Lun 8 Juin 2009 - 13:53
Daix s'écarta de Tip pour le laisser passé, tout en lui jetant le regard le plus noir qu'il put. Quel Imbécile... et quel ivrogne aussi. Parler d'assasinat, en pleine rue ! Iriel commençait sérieusement a voir des doutes, bien qu'avec sa position de mercenaire, son métier n'était pas beaucoup plus honorable que celui d'assasin. Nârwel, lui, n'avait rien entendu. Heuresement. C'était un homme de l'état alors que Daix était un homme de l'ombre, un assassin... quelqu'un qui méritait la prison.

Un frisson le parcourut. Finalement, c'était bien dangereux de sa part d'avoir décidé d'aider quelqu'un qui pourrait l'envoyer en tôle dès qu'il découvrirait que Daix travaillait au noir. Il se mit alors a marcher et un nouveau frisson le parcourut quand Nârwel le mit en garde, mais il ne dit rien. Il se contenta d'aller de l'avant , suivit de près par Iriel qui le surveillait lui aussi de très près. Oui, cette mission tournée au cauchemard pour l'assassin.

Il prit le petit chemin que leur avait montré Nârwel. Il menait au sixiéme étage. Daix n'avait eu que très peu l'occasion d'y aller. C'était un quartier plutôt riche, et l'assassinat était en plus mal vu que dans les autre étages. Un mauvais endroit pour Daix. Il grimaça légérement en arrivant devant ce grand étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eberk
Garde de Khazad
Garde de Khazad
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 27
Localisation : L'Erebor
Rôle : Garde Khazad

~ GRIMOIRE ~
- -: Nains
- -: 150 ans
- -:

Mer 10 Juin 2009 - 1:42
Narwel chassa l'homme dénommait Typ, il vit aussi qu'ne de sa main traînait sur le torse de Daix. Il lui interdisait de faire un pas de plus, Iriel regardait les deux hommes d'un air hautain. Quand Daix pris la tête du groupe, le mercenaire aperçut l'homme du Gondor, rangeant une lame de belle qualité sous ça cuirasse. Iriel se posait des questions sur la mission confiait par le Comte De Sora, surtout pourquoi il venait de vivre. Autant de mauvaises aventures et de nouvelle avec Nârwel.

L'homme du gondor suivait Daix de derrière, Iriel marchait à ses côtés. Ses yeux se posaient souvent sur Daix. "Un assassin" pensa-t-il. Malgré tout le métier de mercenaire n'était pas mieux. Mais il tuait pour des causes juste, souvent demander par un souverain. Il dit à Nârwel en chuchotant pour que Daix n'entende pas:

-Pendant qu'il marche devant nous, éclairait moi sur le capitaine Nogard. Et surtout sur le Comte De Sora. Je me jette dans cette mission sans savoir de quoi il en retourne.

Ils continuaient de marcher vers le sixième niveau tout en attendant la réponse de Nârwel. Où le menait ce nouvel étage, vers quelle mésaventure ils allaient encore, accompagné de Daix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Dim 14 Juin 2009 - 1:12
"Iriel, je suis porteur d'un message important pour le Capitaine Nogard, qui dirige la cité en l'absence du Roi et de l'Intendant. Nous devons le trouver. Continuons."

Quand ils arrivèrent à l'endroit présumé où Warin et le Capitaine devait se trouver, Iriel, Daix et Nârwel ne trouvèrent qu'une place vide. Restaient quelques habitants, un vieillard et quelques femmes. Dès que Nârwel s'approcha il reculèrent dans leurs demeures. Mais la porte fermée n'arrêta pas sa voix.

"J'ai à m'entretenir avec le Capitaine Nogard, ou puis-je le trouver?"

"Pas ici!" répondit une voix féminine.

"Suivez Warin, il a soumit Nogard." dit le vieillard en entrouvrant la porte.

"Mais ses hommes descendent vers les bas quartiers..." remarqua Nârwel.

"Bah oui... Vous sortez d'où vous?"

Nârwel tourna les tallons. Et sa cape ondula derrière lui, laissant apercevoir l'insigne de la 23°Otharrimon. Ce que le vieil homme ne manqua pas de remarquer avant de fermer la porte.

Ils avaient monté tout cela pour rien. Gravir Minas Tirith pour redescendre ensuite. Quel gachis.

"Daix, Iriel. Nogard est descendu aux côté de Warin, je ne sais pas ce qui se trame entre eux. Hâtons nous de le rejoindre. Il sera plus simple d'emprunter la route cette fois."

Ainsi il se dévalèrent à grandes enjambées les niveaux de la cité Blanche. Et quand il eurent rejoint l'arrière garde de la milice, aucun d'eux n'avaient remarqué le vieil homme qui les suivait de loin.

La suite ici:
http://jeuderoles.forumactif.com/minas-tirith-le-bas-de-la-cite-f45/la-justice-par-le-feu-t4113.htm#55623
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interdit aux moins de 18 ans
» L'ascension du Vendeur de Breloques.
» Ascension Démoniaque
» [ Partenariat] Star Wars : Ascension
» Réglage du PC pour consommer moins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Le Centre de la Cité-
Sauter vers: