La Cérémonie

Aller en bas 
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 22 Juin 2009 - 14:30

Le soleil était à son zénith, il était tout à fait midi. La révolution d'Esgaroth s'était terminée quelques heures auparavant, mais déjà il fallait penser à l'avenir, et non plus au passé. Une estrade avait été dressée sur la place principale, près du quartier du port, sur les pontons qui formaient toute cette partie de la ville. Baradur s'y tenait, seul, s'apprêtant à commencer son discours.

Devant lui étaient rassemblée à peut près toute la population d'Esgaroth, ce qui représentait au moins plusieurs centaines de têtes, et le double d'yeux, tous rivés sur le Capitaine de la Flèche Noire. Non loin de lui se tenaient fièrement les sept membres de son ordre, mais on pouvait remarquer que des larmes perlaient sur le visage d'Efelrûth, et qu'une épée qui n'était pas la sienne était plantée dans le bois à côté de lui.

Derrière, légèrement en retrait mais tout de même assez près de l'estrade se trouvait Kivan, son arc habituel accroché dans son dos, sa capuche défaite. Xzar, Montaron, Bil, et Valygar, ses proches compagnons, se trouvaient à ses côtés, mais les autres Masques n'avaient pas voulu être présents, et se trouvaient à l'autre bout de la ville, près à repartir dans leurs charrettes. Avaient également été conviés à la cérémonie, Erco Skaline, le chevalier Skaline, devrait-on dire, ainsi que Sirion, le mercenaire qui avait su oublier l'argent pour répondre davantage à la morale. Et puis, à côté d'eux, se tenaient trois personnes plus petites et plus trapues: des Nains. Et derrière l'estrade, totalement déconcertée et ne souhaitant guère apparaître en public, était Eléore, la vielle dame qui avait aidé Sirion, il y a bien un mois de cela.

Baradur débuta son discours:

"Habitants d'Esgaroth, des évènements de première importance ont eu lieu cette nuit, tels que n'en avait pas connu la ville depuis bien longtemps. La révolution que vous attendiez tous est enfin survenue, et le tyran qui longtemps vous a oppressé a quitté ce monde tel un vulgaire voleur. Plus jamais son règne arbitraire ne saura vous nuire!"

Il y eu force cris et des vivas. Maintenant que le Comte était mort, on pouvait laisser éclater sa joie et exprimer ses pensées sans peur de représailles.

"Mais tout peuple a besoin d'un chef, reprit Baradur, sa voix grave couvrant le vacarme. Non pas un chef tyrannique comme ce gouverneur illégitime le fut, mais un dirigeant bon et sage, comme ceux de l'ancien temps, qui sache participer aux intérêts de sa population sans toujours regarder son profit personnel. En tant que descendant en ligne directe de Bard l'archer, et puisque la lignée des Maîtres de la Ville vient de s'éteindre au cours de ces dernières heures, je dispose d'un droit légitime au Trône d'Esgaroth. Mais je ne prendrai pas une décision aussi arbitraire que celles de mon triste prédécesseur, je vous laisserai le choix! Libres habitants d'Esgaroth, voulez-vous de moi pour chef ?!"

Et tous répondirent "Oui!" à l'unisson. On dit que ce grand cri s'entendit jusqu'aux portes du Mont Solitaire, à plusieurs milles au Nord. Quoiqu'il en soit, la décision du peuple avait le mérite d'être claire.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Lun 22 Juin 2009 - 15:13
Pour la cérémonie Erco avait revêtu ses plus beaux habits qui étaient tous dans les tons joyeux. Par-dessus son armure, qu'il avait polie, un large tabard rouge dépourvu de blason. Au niveau de la taille pendait deux fourreaux accrochés à une ceinture de cuir. Le premier des étuis contenait Amdir, l'autre un poignard usé par les combats. Une cape vermeille pendait dans le dos du chevalier Skaline, comme une deuxième chevelure. La moitié de son épaule droite était recouvert par cette étoffe, cachant une épaulière d'acier. Un brassard protégeait chaque bras. Pour l'occasion, Erco avait délaissé ses habituelles gants de cuir. Il n'avait pas juger bon de rependre son arc et son carquois, il les avait donc laissé vers Vent, rangé dans une des deux sacoches.
Le rohirrim avait lavé ses cheveux et les avait légèrement coiffé. Ses yeux se baladaient dans la foule. Elle semblait contente, même plus. A présent, il regrettait plus d'avoir participer à cette rébellion, qui sera nommé révolution. Il se demanda s'il y avait le fils d'Alorn dans cette foule et sa mère? Il se promis que dés qu'il aurait du temps, il partirait à leur recherche. Une épée et une chevalière qui étaient leurs, hantaient ses nuits...

Soudain toute la foule cria un gigantesque OUI. Erco ne savait pas précisément pourquoi, mais avait une idée en tête: Baradur était devenu Comte de cette ville. Lorsqu'il se tourna vers le capitaine, il vit un léger sourire et sut qu'il avait vu juste. Le chevalier Skaline répondit à ce sourire sans hésitation.

Le rohirrim sentit tout d'un coup un effleurement sur sa jambe gauche. Lorsqu'il baissa les yeux, il vit Arka, les yeux neutres. D'un mouvement du poignet, le chevalier caressa la tête de son animal à quatre pattes. Il était heureux de le savoir vivant, car durant l'assaut, il l'avait perdu de vue, et après la bataille, tant de chose avait du être faite qu'il l'avait oublié.
Mais ce retour, rappela à Erco que Flèche, son aigle, n'était toujours pas revenu de sa chasse. Ça devait bien faire à présent dix heure qu'il ne l'avait plus aperçu...
C'était inquiétant venant de Flèche, car il ne partait jamais plus de quelques heures, la chasse ne prenait jamais autant de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Lun 22 Juin 2009 - 20:03


"Ainsi, puisque vous m'élevez au rang le plus haut dans la hiérarchie de cette ville, Comte d'Esgaroth, la place de Capitaine de l'Ordre que j'occupais jusqu'alors s'en trouve vacante. Bien que tous les membres de la compagnie auraient mérité, et de loin, ce poste, ce sera Seodoc, jusqu'alors mon fidèle lieutenant, qui me remplacera à la tête de la garde!"

L'intéressé monta alors sur l'estrade. Ainsi, tel était la raison de ces pourparlers à l'abri des regards indiscrets, peu après l'aube et la bataille, dans une des hautes tours du château. Le brave Seodoc avait mérité les honneurs, lui, issue d'une famille pauvre, qui avait gagné sa place étant jeune, après un acte de bravoure exemplaire, lui qui avait, toute sa vie, accepté si humblement que ce soit son capitaine qui reçoive la gloire et le renom.

Il y eut tout un cérémonial pour cette passation de pouvoir, qu'il n'est pas nécessaire de décrire dans les moindres détails. Toujours est-il qu'après quelques serments et déclarations solennelles, on entendit résonner de nouveau la haute voix de Baradur:

"Chevalier Seodoc, je vous fais Capitaine de l'Ordre de la Flèche Noire, soyez-en digne!"

Il lui remit la cape noire de capitaine, et le promu redescendit de l'estrade et se rendit parmi ses hommes. Mais le Comte avait encore quelque chose à dire:

"Avec cette mort et cette promotion, le nombre de gardes de la Flèche Noire est donc de cinq, plus bas qu'il ne l'as jamais été pendant de nombreuses années. Aussi, puisque sans vous, chevalier Skaline, je ne serai point là à présent devant mon peuple, je vous propose le poste de Chevalier de la Flèche Noire pour service rendu, compagnie que vous intégrerez dès demain, si toutefois vous acceptez d'y être intégré. Cela ne dépend que de vous."

Voilà qui n'avait pas été préparé à l'avance. Tout le monde se tut et un profond silence se fut, les regards se tournèrent vers Erco, pour ceux bien sûr qui le connaissaient. Tous attendaient sa réponse.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Lun 22 Juin 2009 - 22:14
Erco fut surpris en entendant une tel proposition. Il n'avait jamais envisagé d'intégrer un ordre particulier. Le dilemme était gros. Il aimait la liberté, mais d'un autre côté la solitude lui pesait à présent. Quand on est jeune faire cavalier seul, sa va, mais avec l'âge on se lasse....
le chevalier avança lentement vers l'estrade. En route il croisa le regard de Baradur. Il aurait bien voulut le déchiffrer, mais il n'y arriva pas. Il s'arrêta au côté du nouveau Comte et resta muet durant deux secondes, puis il parla d'une voix forte pour que tous puisse entendre:

-Je suis honoré d'une tel proposition à mon égard...

Il fit une pause pour choisir ses mots, puis se tournant vers Baradur il donna sa réponse, avec une tinte de fierté:

-Seigneur Baradur, je ne peut qu'accepter une tel offre et vous remercie d'avoir songé à moi.
Ma lame sera votre jusqu'à ma mort et elle servira nul autre intérêt que la liberté....


Dans la foule des murmures se firent entendre, mais le chevalier Skaline n'en entendit aucune. Il s'inclina en signe de respect, ne sachant pas trop quoi faire. En général ce genre de récompense s'organisait en avance, mais là c'était tout le contraire.
Cela réchauffait le cœur du rohirrim, pet-être bien plus que n'importe quel cœur, car un paysan ne va que rarement aussi loin et les origines d'Erco sont toutes sauf noble, du moins jusqu'à la fin du troisième Age.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 23 Juin 2009 - 15:10

"Alors agenouillez-vous et jurez! Jurez de rester fidèle à votre Capitaine et à votre Comte, de servir les intérêts de la ville d'Esgaroth et de sa population, dans la paix ou dans la guerre, jusqu'à ce que moi ou mes héritiers vous délient de ce serment, ou que la mort vous prenne!"

Le Comte Baradur vit Erco Skaline s'agenouiller devant lui et prononcer son serment. Alors il se saisit de son épée et, touchant du plat de la lame l'épaule droite puis l'épaule gauche du promu, il s'exprima en ces termes:

"Erco Skaline, je vous fait Chevalier de l'Ordre de la Flèche Noire, soyez-en digne!"

Baradur invita alors le chevalier à se relever et à descendre de l'estrade sous les honneurs et les acclamations des habitants de la cité lacustre. Il fut de nouveau seul et contempla un instant ses sujets, prenant plaisir à voir les sourires sur leurs visages. Son regard se porta alors vers le Château, resplendissant au soleil de midi... Qui aurait put croire qu'on si noir tyran ait pu y élire domicile? Et qui aurait pu imaginer que quelques heures plus tôt, une terrible bataille avait fait rage devant ses murailles et dans sa cour. Les yeux du Comte revinrent vers ses auditeurs.

"J'aimerais à présent traiter du cas d'un homme, ou plutôt d'une guilde, qui fut longtemps considérée comme ennemie de la ville d'Esgaroth, et pourchassée des années durant par mes soins sur ordre ce l'ancien dirigeant. Je veux bien sûr parler des Masques de la Pierrelune et de leur chef Kivan. Sachez que sans cette guilde de mercenaires, vous seriez à l'heure qu'il est toujours oppressés par le despote, et que rien n'aurait changé."

Kivan se présenta alors aux côtés de Baradur, et un sourire éclaira leurs deux visages.

"La sentence de mort qui planait au-dessus de vos têtes est par conséquent levée, et sachez que vous serez toujours les bienvenus dans la Ville du Lac, désormais. Le trésor d'Esgaroth, qui fut amassé pendant des décennies, va être mis à jour et redistribué à la population et aux partisans de la liberté, et vous aurez vous aussi votre part!"

"Je suis bien aise d'apprendre tout cela, répondit Kivan d'un air irrévérencieux mais amical. Nous autres Masques avons toujours aimé l'or, mais, malgré votre autorisation d'asile, mes hommes et moi partirons sans tarder, et nous reviendrons fort peu souvent. Nous aimons les grands espaces, le voyage par monts et par vaux, et les riches commanditaires de missions. Mais je vous remercie d'avoir levé notre arrêt de mort, et je m'en vais en ami, ayant brisé cette longue inimitié qui nous animait. Pour cela, cette mission était différente des autres."

Et il redescendit l'estrade, rejoignit ses proches compagnons, et s'éclipsa, rejoignant les Masques survivants. Leurs morts seraient enterrés ici, à Esgaroth, et ceux qui avaient la chance de vivre repartirent promptement à bord de leurs éternelles charrettes, alourdies de quelques coffres d'or et d'argent.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Mer 24 Juin 2009 - 14:38
Le soleil brillait sur Esgaroth en ce jour de gloire, la populace souriait et observant leur nouveau Comte, ils l'acclamaient à chaque phrase ou presque. Tout le monde était présent, que ce soit sur le devant de la scène comme Baradur ou Kivan, au sein même de la foule comme chaque habitant de la Ville du Lac ou bien encore à l'écart des autres comme Eléore qui observait la scène cachée, ne voulant guère montrer son visage ridé à la face du jour.

Le Khandéen, quant à lui, était là aux côtés du chevalier Skaline et des Nains. Il était là mais il se demandait bien ce qu'il foutait là parbleu ! Lui un mercenaire renégat sans scrupule, tuant pour gagner sa vie, solitaire, renfermé, et pourtant il était bel et bien là, au milieu de ces mines réjouies et des applaudissements. Oh bien sûr, ces acclamations n'étaient pas pour lui mais le simple fait de se dire que l'aide qu'il avait apporté rendait les habitants aussi heureux, ça il avait du mal à y croire.

Quoiqu'il en soit, Sirion assista à la cérémonie dans son coin, ne prononçant pas mot. Il se contenta d'observer la scène avec recul, il ne put tout de même pas se retenir d'esquisser un sourire lorsque Baradur fit de Skaline un chevalier de l'Ordre.
*Ce gars-là, il ira loin.* pensa sincèrement Sirion.

Repensant à ces dernières semaines, le mercenaire se rendit compte que les évènements s'étaient succédés plus vite que ce qu'il avait prévu. Il venait pour retrouver Himling, il s'était fait entraîné dans une histoire de coup d'état, il était parti à la recherche des Masques de la Pierrelune, il avait fait la connaissance des Nains de la Moria ainsi que de leur Seigneur Hadhod, combattu des ennemis aux côtés d'autres mercenaires, de trois nains et d'un chevalier, libéré Baradur et les autres, Himling était mort, le Comte était mort également. Tout cela était fini et ce grand vide fit apparaitre un sentiment étrange dans l'esprit de Sirion. Avec le recul, le Khandéen commençait.... à aimer ce sentiment.

Cependant la vie que Sirion avait avant cette histoire ne lui déplaisait pas, l'indépendance, faire ce que l'on veut, tout ce que l'on veut. A présent que Kivan et ses Masques étaient partis, qu'allait dire Baradur ?




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 25 Juin 2009 - 10:07

La cérémonie tardait en longueur. Visiblement, Baradur avait de nombreuses déclarations à faire, mais à vrai dire, sous le soleil et devant sa population, cela ne lui déplaisait pas.

"A présent, je voudrais renouveler mes remerciements et mon amitié, ainsi que la gratitude et l'estime de tous les habitants d'Esgaroth, pour ces personnes petites par la taille mais grandes par le courage et la dévotion, que sont les Nains!"

Bèledin, Frehïn, et Fréor furent agréablement surpris par ces paroles courtoises et sincères: bien peu d'étrangers traitaient leur peuple avec une honnêteté pareille. En cet instant même, ils se dirent que participer à cette révolte avait été une bonne chose de leur part, et que cela rapprocherait les Hommes et les Nains. Le nouveau Comte continua:

"Qu'ils soient d'Erebor, de Cavenain, ou d'ailleurs, sachez que nous traiterons toujours les Nains avec le même respect, et notre amitié sera sans faille!"

Les trois Naugrim montèrent rapidement sur l'estrade, et, d'un geste de la main, saluèrent la population avant de redescendre aussi prestement de l'autre côté.

"Et pour en finir avec les remerciements... J'y viens en dernier mais il a joué un rôle de tout premier ordre dans toute cette affaire. Sirion, mercenaire de l'orient, vous êtes venu dans cette ville pour une raison tout à fait personnel, mais vous avez en cours de route pris sur vous pour aider les autres et favoriser une juste cause. L'avenir de tout notre projet s'est trouvé sur vos épaules lorsque vous chevauchiez vers la Moria et que moi et mes chevaliers étions jetés aux cachots! Et pour cela, jamais un coffre d'or ou de pierrerie ne pourrait se révéler être une récompense à la hauteur du service. Je vous le demande donc, Sirion, y aurait-il une faveur que je puisse vous accorder et qui aurait quelque importance à vos yeux, un service à vous rendre?"




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Jeu 25 Juin 2009 - 13:59
*Ouais, 40 000 pièces d'or, 10Kg de pierres précieuses et une femme pour le voyage !*

C'est ce qu'aurait très certainement dit Sirion avant ses péripéties à Esgaroth mais ces dernières semaines au contact de tous ces gens, ces gens qui se battaient pour une noble cause, le mercenaire avait changé. Il resta muet pendant quelques instants, n'étant guère habituer à être remercier pour quoique ce soit. Après une mûre réflexion, il sut quoi répondre à Baradur :

- Je ne sais pas quoi vous dire, Baradur. Jamais je n'aurais pensé être si important dans cette aventure périlleuse, d'ailleurs j'ai l'impression que tout ceci me dépasse. Je vous remercie pour votre reconnaissance...

Sirion hésita puis se décida à se lancer :

- ...et il est vrai que j'ai bien une chose à vous demander..Oh ce n'est pas grand chose. J'aurais aimé savoir si vous ou quelqu'un ici aurait eu la bonne surprise de rencontrer un homme venant de la même contrée que moi. Il s'agit de mon frère et je suis à sa recherche depuis...depuis des années, il se nomme Lirion.

Attendant une éventuelle réponse, Sirion se regarda de haut en bas. Il était crasseux car il n'avait pas pris le temps de se changer. Il esquissa un sourire puis s'adressa à nouveau au nouveau Comte :

- S'il était aussi possible d'avoir des habits neufs et quelques nouvelles armes pour mon prochain voyage je ne suis pas contre...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Ven 26 Juin 2009 - 18:46

"Fort bien. Après la cérémonie, nous vous trouverons des habits pour remplacer les vôtres. Et vous passerez voir l'armurier, il saura vous dénicher l'arme qu'il vous faut..."

La bonne humeur de Baradur se refroidit alors légèrement. Il était conscient de tout ce qu'avait accompli Sirion pour un projet qui n'était pas le sien, et il ne pouvait l'aider comme il l'aurait voulu.

"Hélas, je ne puis me rappeler avec jamais vu ou entendu parler d'un dénommé Lirion. Cela fait assez longtemps que je ne suis resté qu'au Nord de la Terre du Milieu, et les territoires les plus méridionaux que j'ai visité ces derniers temps sont ceux des champs aux iris. Non, vous m'en voyez vraiment navré, mais je ne puis vous fournir d'information à ce sujet. Si je puis simplement glisser un conseil, je dirai que les Masques ne sont pas le seul groupe de mercenaires parcourant les lointaines contrées: il existe sans doute de nombreuses guildes de voyageurs et autres organisations, notamment dans la grande Cité de Minas-Tirith, qui est plus au Sud-Est. En vous entretenant avec ces gens, vous aurez peut-être plus de chances de tomber sur la perle rare. Ne désespérez pas!"

L
a cérémonie se poursuivait à présent sur une note moins joyeuse:

"Maintenant que les remerciements sont passés, il est temps de s'atteler aux jugements."

D
eux gardes apparurent alors, approchant de l'estrade par derrière, et entre eux marchait lentement, la mine sombre et basse, Glemyr, ancien conseiller du Comte. Soigné par les guérisseurs d'Esgaroth, il avait survécu à ses blessures, mais sa démarche trahissait sa souffrance, et sa main posée sur son torse montrait bien ce qui s'était passé cette nuit. Il dut toutefois, malgré son piteux état, monter aux côtés de Baradur suivant les injonctions de ce dernier.

"Voici, pour les rares qui ne le connaitraient pas, Glemyr, proche conseiller de l'ancien tyran et tenu en grande estime par ce dernier. Cependant, il a toujours été bon et sensible aux besoin de la population, même s'il n'a pas eut le courage de quitter son haut poste et sa sécurité pour faire changer les choses. Peut-être a-t-il rattrapé en partie les méfaits de son funeste frère Ambror. Quoi qu'il en soit, il a joué cette nuit un rôle décisif, car par peur ou par une soudaine prise de conscience, il a blessé son maître et a permis son élimination. Et puisque je ne souhaite pas imiter mon prédécesseur dans ses jugements arbitraires, je vais laisser tous ceux qui sont ici s'exprimer. Sirion, Erco et les chevaliers de l'Ordre, et vous messieurs les Naugrim, quel sort mérite selon vous l'homme à côté de moi?"




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Dim 28 Juin 2009 - 22:55
Regardant ce pauvre gars de pied en cape, le Khandéen ressentit de la peine pour cet homme qui entrainait dans une histoire malgré lui avait fini par laisser ressortir ses sentiments. Il n'avait pas hésité à se retourner contre ce tyran et à risquer sa vie pour se défaire du joug du Comte ... même si cette réaction s'était faite attendre.

Sirion, les bras croisés, fit un pas en avant et prit la parole le premier :

- La mort ne me semble point appropriée pour cet homme déjà érodé par l'âge. Mais on ne peut pas non plus le laisser vivre comme s'il n'avait rien fait, il est quand même rester pendant des mois au service de ce tyran sans rien faire n'y rien dire.

*Qu'aurais-tu fait à sa place idiot ?!* se demanda Sirion. C'est vrai qu'après tout, peut-être que bon nombre d'entre eux aurait fait la même chose mais en l'état actuel des choses, c'était Glemyr le coupable.

Le Fantôme commençait à s'ennuyer à jouer au prêcheur de bonne conduite, cette situation le gênait quelque peu, aussi décida-t-il d'abréger son discours :

- Je suis pour un exil d'Esgaroth et des environs. Maintenant si vous le voulez bien je me retire, je ne suis pas la meilleure personne pour dispenser jugement et sanctions...A bientôt Monseigneur, Messieurs, Maîtres Nains, Chevalier...

Puis l'Intenable descendit les marches de l'estrade et disparut dans la foule puis dans les rues d'Esgaroth...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Lun 29 Juin 2009 - 14:01
Erco s'avança juste derrière Sirion qui avait parler avec justesse sur bien des points. Le nouveau chevalier de l'ordre de la Flèche Noir rejoignit l'accusé et le regarda un bref instant d'yeux à yeux. Puis, le rohirrim se tourna vers la foule et dit:

-Cet homme a certes fait des choses méprisables, mais il l'a fait pour vivre et je pense que beaucoup d'entre nous aurait accepter de faire ces choses, ne serais-ce que pour vivre un jour de plus...


Il fit une pause pour scruter le foule, voir leur réaction, puis reprit:

-La mort pourrait lui être donné, mais à mes yeux nul homme ne mérite la mort, et nul homme n'a à choisir de la vie ou de la mort d'un autre homme. De plus sans lui le tyran serait sans doute loin d'ici. Dans les dernière minutes de règne de son ancien maître, il s'est rebellé pour soulager sa conscience, c'est du moins ce que j'espère au font de mon coeur... Comme l'a proposé Sirion, un exil des terres environnantes Esgaroth sera approprier...


Puis, Erco recula lentement, mais resta sur la scène et observa la suite des événements avec intérêt tout en priant les Valars que l'exil soit accordé pour éviter cette mort inutile. En plus lorsqu'on tue quelqu'un, il y aura toujours quelqu'un pour venir le venger et ainsi de suite.


Dernière édition par Erco Skaline le Mer 1 Juil 2009 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 30 Juin 2009 - 10:06

La teneur des propos des autres Chevaliers de l'Ordre fut à peu près la même. Tous voulaient épargner sa vie, disant que le mettre à mort reviendrait à se comporter comme l'ancien tyran qu'ils avaient combattu. Certains auraient presque voulu qu'il reste dans la ville parmi la population qu'il aurait protégé du despote s'il avait eu un peu plus de courage. Mais puisque ces gens-là furent en minorité, il fut donc décidé de l'exiler:

"Vous serez tenu de ne pas revenir à Esgaroth pendant un an et un jour à compter de cette date. Durant cette période, vous pourrez aller où bon vous semble: chez nos parents de Dale, à Erebor si les Nains vous acceptent, ou dans tout autre lieu proche ou éloigné d'ici, vous éclipsant pour toujours si vous le désirez. Passé ce délai d'une année, vous pourrez revenir dans la cité du lac pour y demander hospitalité, et cela se fera selon le bon vouloir du peuple. Maintenant adieu!"

Glemyr partit la tête basse, disparaissant bientôt de la ville. Erelion et Rhor le surveillèrent afin de voir s'il quittait bien les lieux, mais ne le suivirent pas et ne l'épièrent pas plus, ainsi nul ne sut où il se rendit et ce qu'il advint de lui.

"Maintenant, déclara Baradur, je voudrais dire ceci: les quelques dizaines soldats qui se sont battus contre nous, au service de l'ancien Comte, ont pour la plupart payé leur allégeance de leur vie. N'étant que simples exécutants, ils seront enterrés comme tout le monde, sans louange mais sans blâme. Ceux qui se sont rendus, je les laisse libres de trouver un autre métier à Esgaroth, hors du domaine militaire: leurs armes et leurs armures seront confisquées. Les seuls soldats d'Esgaroth seront, en plus des chevaliers de Seodoc, la garnison que nous appelons les espions, et leur chef Khaldrâd, qui eux ont refusé le combat contre les rebelles cette nuit, étant restés en dehors de la ville contre les ordres du tyran."

Les espions n'étaient pas présents à la cérémonie, ne souhaitant guère montrer leurs visages en public, mais tous savaient que c'étaient de bons guerriers, tout en discrétion et en agilité, et qu'ils seraient importants pour le futur d'Esgaroth, qui promettait d'être radieux.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mar 30 Juin 2009 - 21:56
Le débat se passa avec une certaine rapidité car tout les "juges" étaient plus ou moins d'accord sur la punition, certain trop gentil, d'autre trop extrème, mais au final le condamné obtenu un exil d'une année et d'un jours d'Esgaroth, après cela s'il désirait revenir, il devra se faire accepter par la population, mais Erco en était sûr, jamais les citoyens de la ville du Lac ne laisseraient de nouveau Glemyr habiter leur cité si tourmentée par le tyran. Le conseiller s'enfuit sans dire la moindre parole, peut-être craignant un retour en arrière ou autre chose...

Après Baradur parla des malheureux soldats tombés sous leurs propres armes. Le Chevalier des la Flèche Noir sentit un malaise naître en lui, il allait sans doute devoir côtoyer les proches de soldats qu'il avait lui-même tué de sang-froid. Il déglutina, puis regarda son nouveau Seigneur avec respect. Un aura sortait de cet homme. C'était bizarre comme on était prêt à donner sa vie pour quelqu'un sans qu'on sache pourquoi ou de l'aider sans rien demander en échange.
Lorsque le rohirrim entendit parler des Espions, il resta perplexe. Quel nom pour un groupe armée. Mais à entendre les paroles de Baradur, ils doivent être de redoutable guerrier. Cela fit prendre conscience à Erco qu'il était loin de connaître Esgaroth et son fonctionnement...
Lorsque le nouveau Comte eut finit, le chevalier s'approcha de lui et lui murmura:

-Si nous n'y voyez pas d'inconvénient, je voudrais me retirer pour me changer m'acquitter de ma lugubre mission qui m'a amené ici...

Il sourire pâle ornait les lèvres d'Erco, dont les yeux disait tout de la nature de cette "mission". Il ajouta:

-Je veux la remplir au plus vite, ça fait depuis trop longtemps que j'ai promis....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 1 Juil 2009 - 10:41

Baradur regarda Erco un instant... sur le visage de ce dernier se lisait une certaine peine malgré sa promotion, ce qui n'était pas du tout une faiblesse mais bien un sentiment humain.

"Bien sûr, lui glissa-t-il a voix basse. Allez-y, votre service ne commence que demain et, même alors, je ne suis pas assez sot pour refuser cette demande. Demandez l'aide d'un de vos frères d'armes si besoin, ils connaissent la ville par cœur..."

Le Chevalier Skaline partit donc le plus discrètement, mais malgré cela bien des regards se tournèrent vers lui parmi la population, sa nouvelle promotion lui causant une grande notoriété parmi les habitants.

"Je voudrais parler d'une dernière chose avant que cette cérémonie ne prenne fin. Si ce fut un Elfe de la Forêt qui nous dénonça, moi et mes alliés, auprès du Maître de la Ville, je vous demande tout de même de ne pas chercher les querelles avec les représentants de son peuple. Nous ne sommes pas en guerre contre leur Seigneur: nous avons trop connu les conflits et les malheurs pour ne pas préserver la paix. Et il se peut qu'à terme, nous reprenions le commerce avec eux s'il se repentissent. L'avenir nous le dira."

La cérémonie était à présent presque terminée. Déjà les plus impatients quittaient l'assemblée et regagnaient leurs demeures, mais Baradur ajouta encore quelques chose, et ce furent ses dernières paroles publiques pour aujourd'hui:

"Maintenant chantons pour tous ceux qui sont morts pour votre liberté, et honorons leur mémoire. Gloire aux morts victorieux!"


Un barde s'avança alors sur l'estrade, et le Comte lui céda sa place. L'artiste entonna une chanson préparée pour l'occasion, tandis que la place se vidait peu à peu. En voici le refrain:

"Il est venu de l'Ouest une aide inespérée
De braves Nains et d'Humains, en convoi, tous alliés.
Par collines et forêts ils sont venus à nous,
Plus forts que la traîtrise et parant tous les coups.

Par une nuit d'espoir pour nous ils ont péri,
Pour la population ils ont donné leur vie.
Le despote n'est plus, la tyrannie prend fin!
De joie et de liberté sera fait demain.

Leur mémoire durera; gloire aux morts victorieux!
Ils ont vaincu pour nous, nous chanterons pour eux!"


La chanson s'arrêta, le silence revint. La vie allait reprendre son cours, mais avec l'espoir en plus, à Esgaroth, sur les rives du Long Lac.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 1 Juil 2009 - 13:59
Erco remercia de la tête Baradur, puis alla voir Galarïn, qui était le Chevalier le plus proche de lui, et lui demanda dans un murmure:

-Galarïn, je voulais savoir si vous saviez ou se situe la demeure des Pohnnes? ...Je crois quel doit se situer vers le Lac, mais je ne suis pas sûr...Ça doit être une demeure modeste...


Il fit une pause puis expliqua plus en détail le pourquoi de cette question, comme pour se libérer d'un poids qui était là imaginaire car Le chevalier Skaline n'avait en rien participer à la mort d'Alorn.

-J'ai promis au Chevalier Alorn Pohnnes de ramener sa chevalière et son épée à sa famille. M'aiderez-vous à trouver leur maison?


Il remarqua alors que certaine personne dans la foule le regardait avec attention. Il maudit brièvement sa nouvelle promotion qui faisait de lui quelqu'un ayant une certaine importance dans la Ville du Lac dont il connaissait quasiment rien. Il pensa qu'il devra, le plus tôt possible, trouver une bibliothèque pour lire sur cette cité et se renseigner sur elle, comme par hasard savoir ce que sont ces "espions".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3161
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mer 1 Juil 2009 - 15:56

Le jeune Galarïn observa Skaline qui s'approchait de lui, puis écouta attentivement, un peu surpris, ce que ce dernier voulait lui demander. Lorsqu'Erco eut fini de formuler sa demande, le chevalier jeta un coup d'œil à son père Yrudïn et l'interrogea:

"La famille Pohnnes habite près de la Cabane du Dragon, c'est bien cela? Non loin du lieu où mouilles toutes les barques de moindre importance?"

Yrudïn, qu'on surnommait l'ancien, hocha la tête en signe d'affirmation, mais son visage était grave.

"En effet, c'est bien là qu'est leur demeure, mon fils. Le chevalier Alorn Pohnnes est partit batailler à l'étranger il y a quelques mois, à ce que je crois savoir. En votre mission, Erco Skaline, ne me laisse présager rien de bon quant à son sort... Un Chevalier ne se sépare jamais de son épée, et un homme quel qu'il soit garde presque toujours sa chevalière sur soi, s'il en possède une. Hélas, je n'ai pas besoin de plus ample explications pour deviner qu'il a trépassé. La mort semble être partout présente, et même si je ne le connaissais guère que de nom, j'ai toujours entendu dire que son cœur était noble."

Voyant le malaise qui s'était emparé de son père et du nouveau promu, Galarïn perdit son air joyeux et sa mine se fit sombre.

"Très bien Erco, je vais donc vous mener dans l'ancienne demeure d'Alorn Pohnnes."

[Hrp: Je te laisse ouvrir un nouveau sujet?]




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MARIAGE] Cérémonie { Tous les invités }
» Cérémonie (Remise de seigneuries/Passation de pouvoir) 1/2 - février 1458
» Cérémonie de consécration de la Chapelle
» [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]
» cérémonie d'octroi de fief de mérite du 12 aout 1459

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rhovanion :: Royaume de Dale :: Esgaroth-
Sauter vers: