L'épée et la chevalière

Aller en bas 
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 2 Juil 2009 - 11:19
La cérémonie était à présent terminée. Ne se trouvaient plus sur la grande place que le Comte Baradur, le barde qui venait de chanter à la mémoire des hommes morts, l'Ordre de la Flèche Noire, et quelques anonymes. Mais à peine une affaire était-elle terminée qu'une autre débutait, à la fois plus facile et plus compliquée. Car s'il est ardu de mener une révolte et d'abattre un tyran, il est également difficile, d'une autre manière, d'annoncer à une famille qu'un des leurs ne reviendra jamais.

Pourtant Erco devait le faire.

Lui et Galarïn quittèrent donc leurs compagnons et partirent vers le quartier du sud, alors que des hommes robustes démontaient l'estrade. Les deux chevalier virent du coin de l'œil Baradur et ses hommes se diriger vers le château, puis ne les virent plus.

Ils arpentèrent les rues en suivant les rives du lac tant qu'ils le pouvaient, et Skaline eut bien besoin d'avoir un accompagnateur qui connaisse les recoins d'Esgaroth. Car si la cité lacustre n'était pas très étendue, ses ruelles n'en formaient pas moins un véritable labyrinthe où il était facile de s'égarer et difficile de se retrouver.

"Votre connaissance des lieux viendra avec l'habitude et le temps, vous verrez. Je me souviens du jour où j'ai foulé ces quartiers pour la première fois, et ce n'était guère brillant. Sans mon père, je ne sais pas si j'aurai retrouvé le chemin de la forteresse!"

Mais Galarïn voyait bien que son acolyte n'avait pas la tête à rire ou à converser gaiement, pas pour l'instant du moins, et on pouvait le comprendre. Ils approchaient du lieu fatidique, de la maison des Pohnnes, ancienne demeure du feu Alorn.

Pressant le pas mais redoutant pourtant d'arriver devant la porte de la chaumière et d'annoncer cette nouvelle sinistre à la famille, ils arrivèrent en vue de la boutique renommé qu'on appelait la Cabane du Dragon, en souvenir ,et surtout en dérision de Smaug le grand Ver du nord. Un Nain tenait la boutique, le seul de la ville. Mais le duo n'avait ni le temps ni l'envie d'y faire un tour.

"C'est ici,
dit enfin Galarïn lorsqu'il furent arrivés au fond d'une impasse, près des quais où d'innombrables barques flottaient et se heurtaient entre elles à cause des vagues. C'est ici que vivent les Pohnnes."

Une vielle maison leur faisait face, pas très grande ni très belle. Dans la porte de bois était planté un crochet qui tenait un cercle de fer. Un lourd silence tomba, rompu seulement par le sifflement du vent et les remous du Long Lac.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Jeu 2 Juil 2009 - 11:37
Le Chevalier Skaline avait suivit Galarïn sans prononcer la moindre parole. Il réfléchissait déjà à ce qu'il allait dire à la veuve. Au-début il avait penser s'excuser, mais il n'avait rien à voir dans cette mort. Plusieurs discours naquirent dans ses pensées pourtant tous sonnait faux, aucun ne semblait utiliser les bons mots.
A mis chemin, Erco entendit son compagnon lui parler de la première fois qu'il avait foulé ces ruelles. Il essaya de sourire, mais rien ne vint. Il ne répondit rien sentant que sa destination approchait à grand pas, trop rapidement. Mais mieux valait le faire le plus vite possible, après ça sera fait et il pourra penser à autre chose.

Ils débouchèrent sur la demeure des Pohnnes après avoir traversé une multitude de petites ruelles. Elle était au bord de l'eau, entourée de barques solidement amarrées au quai. Elle était vétuste, pourtant une certaine splendeur cachée émanait de cette maison. Le rohirrim se tourna vers Galarïn et lui dit avec un voile de tristesse sur le visage:

-Si tu le désires tu peux rentrer au château, ou m'attendre ici...Je dois le faire seul...C'est mon dernier devoir en temps que Chevalier solitaire...


Il se tourna et avança d'un pas lent vers la porte. Arrivé devant, il leva sa main pour saisir l'anneau de fer, il hésita, puis frappa trois fois contre la porte de bois et attendit sans bouger qu'on vienne lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Jeu 2 Juil 2009 - 14:11
Galarïn se tenait devant la porte close de la petite demeure des Pohnnes lorsqu'Erco Skaline lui annonça qu'il allait entrer seul, et se charger seul de la commission qu'on l'avait chargé de faire. Il le comprit tout à fait et, puisque les récents évènements avaient bougé bien des choses dans la ville, et qu'il y avait beaucoup à faire pour le nouveau Comte, et dit au chevalier:

"Très bien, je vais donc vous laisser seul et repartir vers le château. Le voyage de retour sera plus aisé, vous n'aurez qu'à vous guider des hautes tours pour retrouver le chemin de la forteresse... A bientôt donc."

Il s'était efforcé de paraître discret et de parler froidement, sans changements de ton en en disant simplement le strict nécessaire. Car tout l'esprit d'Erco était tourmenté par ce qu'il avait à accomplir, et il le savait.

Le vent baissa un peu, les vagues se calmèrent et les barques arrêtèrent de s'entrechoquer. Galarïn tourna les talons et partit à pas feutrés d'où ils étaient venus; il disparut bientôt à l'angle de l'impasse et on ne l'entendit plus. Un nuage venait de masquer le soleil, les oiseaux ne chantèrent plus. Dans les rues voisines, personne ne vagabondait ni ne se faisait voir, comme si la ville eut été déserte. Pourtant ce jour était celui d'une victoire.

O
n aurait dit que tous les hommes, toutes les femmes et les enfants, toutes les bêtes et les choses retenaient leur souffle, attendant avec inquiétude ce qui allait se passer...




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Jeu 2 Juil 2009 - 22:14
Entre le moment où Erco sonna et que la porte s’ouvrit une éternité sembla se passer. Tout se tus comme si tout était figé sur place. Le roulement des vagues s’estompa et devint presque imperceptible. Les cris des oiseaux disparurent accompagnés par tout les autres bruits. Le grincement de la porte ramena tout à la réalité, ou simplement le rohirrim, une femme apparut éclairée par une lampe à huile qu’elle portait. Elle avait des cheveux longs et bruns, attaché en queue-de-cheval par un ruban jaune, habillé par une robe bleue claire tachée par endroit de sang séchée. Son visage était plutôt affilé et tiré par de petite ride. Il vit tout de suite, grâce à ces yeux, que c’était une femme forte qui sait encaisser. Mais saura-t-elle encaisser ce coup-ci ?

-Vous désirez ?

Erco fut surpris d’entendre une voix aussi lasse, il s’était plutôt attendu à un ton joyeux, comme lui avait décrit Alorn de son vivant. Il mit quelque instant avant de répondre en baissant les yeux comme un petit garçon s’étant fait attraper la main de le sac :

-Vous êtes bien Geneviève ?

Elle le dévisagea de haut en bas, et dut en déduire qu’il était un combattant, et donc elle pouvait aussi imaginer la suite, mais elle ne laissa rien paraître et répondit sur le même ton qu’avant :

-Oui, c’est moi…Pourquoi cette aire si funèbre ?

La question paraissait irréaliste pour le Chevalier de la Flèche Noir. Il déglutina une fois et releva la tête pour voir les yeux de son interlocutrice. Il n’hésita pas cette fois, car il savait qu’êlle se doutait de l’annonce qu’il allait faire, même si elle ne voulait pas le dire :

-Le Chevalier Alorn Pohnnes, votre épou, est….tombé au Nord….Il a bien combattu soit en sûr, je l’ai vu s’écrouler, mais c’était trop tard….les orcs étaient trop nombreux et la chance contre lui…Je suis désolé….

A la fin de l’annonce, le veuve se laissa choir à genou, sanglotant comme un enfant. Erco comprit ces quelques mots : pourquoi, ce n’est pas possible, ce n’est pas juste, non.
Il attendit quelques minutes avant de relever Geneviève avec douceur. Il sortit d’une de ses poches d’un bout de tissu dont l’origine était, elle aussi, lugubre. Il essuya les larmes qui coulait et dit :

-Il n’aurait pas voulut que vous pleuriez…Avant de rejoindre les Valars, il m’a demandé de vous ramener sa chevalière. Là voici

Il déposa dans la main de la veuve un beau bijou qui était ornée de trois rubis rouge ou entre chacun était gravé le blason des Pohnnes. Il était fait d’or pur avant quelques file de mitrhil.

-Il est magnifique. Et aussi voilà son épée, il voulait aussi que je vous la rende.

Il décrocha de sa ceinture un fourreau contenant une belle lame d’acier pur, à la garde simple mais élégante et surtout des plus efficace. Du cuir recouvrait le manche pour une meilleure prise. Le pommeau était rond et dessus était gravé un nom : Alarthor.

Geneviève prit les deux objets au moment ou un jeune homme apparut demandant :

-Maman tu pleures ?

Hrp suite demain Hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Sam 4 Juil 2009 - 15:18
Geneviève se retourna vers son fils, elle pleurait encore. Elle n’eut rien à dire sur la triste nouvelle que venait d’annoncer Erco. Alarthor se jeta dans les bras de sa mère. Ils restèrent enlacer à pleurer plusieurs minutes. Au moment au le Chevalier allait quitter cette famille en deuil, la mère lâcha son fils et dit avec un ton légèrement apaiser au rohirrim :

-Merci….d’avoir ramener les affaires d’Alorn….Je vous suis redevable.


A ses paroles, Erco se redressa et répliqua vivement :

-Vous ne m’êtes en aucun cas redevable. Je l’ai fait par amitié et non pour recevoir quelque chose en échange. À présent je vais vous laissez, vous avez des choses à vous dire, je pense….

Il allait se retourner quand il ajouta précipitément :

-Si vous avez besoin de moi aller me chercher au château, j’y serais.

Le Chevalier de la Flèche Noire sortit en refermant derrière lui la porte. Il s’éloigna d’un pas traînant. Voilà c’était finis, il avait terminé sa sombre mission. C’était un poids qui s’envolait, mais cela avait réveillé une veille blessure : la mort de ses parents….La vie était dur, surtout pour ceux qui vont au-devant de la mort.

Le rohirrim marcha longtemps, errant sans bute, dans la Ville du Lac avant de rejoindre le Château. Presque simultanément, il se mit à pleuvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucille, la chevalière argentée
» L'épée et la chevalière
» Voler la Chevalière Impériale [FINI] (Selena & Tsubasa)
» Tyra, es-tu là ? | Nicolaï & Aureane
» Kyana [Chevalière D'Émeraude]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rhovanion :: Royaume de Dale :: Esgaroth-
Sauter vers: