Au service du roi

Aller en bas 
Nathanael
Espion de l'Arbre Blanc
Espion de l'Arbre Blanc
Nathanael

Nombre de messages : 952
Age : 29
Localisation : Pelargir
Rôle : Espion

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 34 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyDim 30 Aoû 2009 - 12:07
Les rues de Minas Tirith semblaient vides. Nulle âme qui vive. Les lueurs orangées de l’astre du jour enlaçaient avec douceur les façades blanches de la cité. Le moindre son de pas, claquement furtif sur les dalles de pierre, le faisait se retourner. Il avait remonté les différents niveaux de la grande ville à la fin du jour, sûr que les ombres grandissantes lui assureraient la plus grande discrétion. Sillonnant les petites ruelles, il avait fini par atteindre le Haut de la Cité après moult détours. Il était arrivé quelques jours auparavant. Il se souvenait les rues froides au temps où Warin commandait Minas Tirith. Il espérait que l'homme était mort, mais les rumeurs affirmaient que l'homme était en fuite.

Il n’avait guère eu les moyens de se présenter auprès du pouvoir royal depuis son arrivée. La remise en l'état de son habitation l'avait occupé quelques temps. Sans compter les récits qu'il avait pris plaisir à narrer dans les auberges prêtes à l'accueillir contre un repas et une bonne choppe de bière.
C’est avec une grande confiance qu’il s’avançait le long de la grande voie menant aux portes du Palais. Les gardes circulaient alternativement,se déplaçant vivement ou plus lentement, l'oeil scrutateur. Leur déplacement lui rappelait une danse traditionnelle rohirrim qu'il avait eu l'occasion de voir dans le château d'Edoras deux ans auparavant.
Il avait déjà dépassé la place du marché et l’ambassade du Gondor lorsque deux gardes l’interpellèrent.

Hé là. Qui es-tu et où vas-tu ? Nul ne peut entrer sans raison valable ni permission royale.

Nathanael ne réagit pas immédiatement. Il s’arrêta avec un petit sourire aux coins des lèvres. Au-delà des rumeurs qu’il avait entendu dans les rues du Gondor, il avait poussé plus loin ses recherches. Il était presque certain à présent, sans cependant en avoir de preuves concrètes, qu’il existait un réseau plus vaste de personnes dévouées au Roi et au Gondor. Il voulait en faire partie.
Il répondit aux gardes avec grande prudence. Il avait appris au cours du temps que les meilleurs mensonges sont encore ceux qui se rapprochent le plus de la vérité.

Je me nomme Sengar. Je viens proposer mes services au maître de ces lieux en l’absence du roi Méphisto.

Les gardes échangèrent un regard. Il ne devait pas être le premier à chercher à se faire connaître de cette façon. Ses différentes promenades en solitaire dans les rues de la Cité Blanche lui avaient appris que certaines personnes proféraient nombre d’inepties au nom du Gondor et du roi. Il vit cependant le plus grand des deux hommes passer rapidement les hautes portes et revenir quelques minutes plus tard.

Un homme est prêt à te recevoir. Tu devras cependant ôter tes armes devant ces portes. Je t’accompagnerai jusqu’à lui. A la moindre entourloupe je me chargerai personnellement de ton cas.

Il eut un autre sourire qu’il dissimula rapidement. Les gardes étaient bien formés, mais ceux-là ne devaient pas faire partie depuis longtemps du corps de garde. Ils manquaient de finesse envers les étrangers. Il comprit pourtant que son accoutrement ne lui permettait pas de se faire passer pour une quelconque personne importante. Le tutoiement largement employé envers lui ne s’inscrivait pas dans le code de conduite auquel il était habitué.

Je ne porte d’arme sur moi. Je viens en tant qu’allié du Gondor, non en tant qu’ennemi.

Il écarta les bras et révéla l’absence de toute épée, dague ou poignard à sa ceinture. Il pu conserver son bâton de marche malgré les regards réprobateurs des deux militaires.
Le garde le plus hardi lui fit signe de le suivre. Il passa les hautes portes et pénétra dans les grande cour où se trouvait l’arbre blanc. La banalité et la pauvreté du Bas de la Cité n’avait pas atteint la beauté des hauteurs de la ville. La blancheur de l’arbre, à la tombée du soir, apaisa son âme.
Il parcourut toute la longueur de l’esplanade depuis laquelle la vue portait jusqu’aux limites occidentales du Mordor, puis s’engagea entre les premiers murs du Palais. De multiples dédales de couloirs étaient perceptibles dans l’obscurité mais il ne put s’engager plus loin. L’homme auquel on le mena était déjà là, grande forme sombre. Nathanael s’arrêta et ne dit mot, laissant l’inconnu se présenter ou du moins entamer la conversation le premier. Il ne fit qu’un signe bref de la tête pour indiquer qu’il l’avait vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.souffleur-de-reves.com/
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyLun 31 Aoû 2009 - 20:00
Au service du roi Gilgamesh


L'homme rabaissa son capuchon sombre, dévoilant son visage de vieillard, ce qui pouvait surpendre, car il était encore grand malgré son âge avancé. Il était vêtu d'une tunique et d'un cape bleu nuit, mise étonnement sobre pour le personnage, Gilgamesh était connu pour avoir des goûts excentriques en matière de vêtements, même s'il s'était quelque peu assagi ces cinq dernières années. Peut-être était-ce parce que depuis qu'il était celui qui avait rendu publiques les informations qui avaient conduit à l'arrestation de Warin il était apparu plus souvent au grand jour. Peut-être avait-il désormais un conseiller visant à améliorer son image.

Le garde murmura quelques mots à l'oreille de Gilgamesh et ce dernier le congédia. Il devait maintenant être au courant de la façon dont s'était présenté Nathanael, et il toisa celui-ci de la tête aux peids. Il prit la parole, et il y avait quelque chose de malicieux dans sa voix, comme s'il soupçonnait quelque chose.

"Généralement, ceux qui veulent s'engager au service de Sa Majesté vont à la caserne. Pourquoi prendre la peine de venir jusqu'au palais ?"

Il fixa son interlocuteur de ses yeux perçants, comme s'il voulait lire dans ses pensées. Avait-il deviné que Nathanael ne disait pas toute la vérité ? Après tout il ne devait être le chef des services secrets de la Cité sans savoir décoder certaines attitudes...

"Oh, mais je m'excuse, j'en oublie mes bonnes manières. On ne nomme Gilgamesh. Monsieur Sengar, c'est cela ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael
Espion de l'Arbre Blanc
Espion de l'Arbre Blanc
Nathanael

Nombre de messages : 952
Age : 29
Localisation : Pelargir
Rôle : Espion

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 34 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyMar 1 Sep 2009 - 7:25
Il observa l’échange rapide entre le garde et le vieil homme. Nathanael s’était attendu à trouver un homme mûr, expérimenté, ces hommes de confiance si rares à trouver en ces temps. Il retint cependant une réaction lorsqu’il aperçu les cheveux gris et la longue barbe se dégager de la capuche. Dans l’ombre du soir les reflets argentés de sa chevelure apparaissaient encore plus clairement. Il lui paraissait être plus proche de l’image qu’il se faisait d’un vieil historien ou bibliothécaire solitaire, perdu dans la contemplation de vieux ouvrages parcourus cent fois déjà.

Il fut soulagé cependant qu’aucune mise en scène formaliste ne lui soit imposée. Il avait craint un instant de se retrouver dans le bureau d’un administrateur aguerri aux longues démarches et ennuyeux discours plein de fioritures. Soulagement qui fut de courte durée quant à l’interrogation directe du vieil homme. Il lui faudrait jouer franc-jeu après s’être assuré qu’il n’était pas entre les mains d’un manipulateur quelconque. Bien que la situation se soit rétablie depuis près de cinq ans dans la Cité Blanche, il était toujours extrêmement prudent. Il constata rapidement le regard scrutateur du dénommé Gilgamesh. Il en convenait avec lui-même ; un nom qui lui insufflait l’image d’un vieux conspirateur persipace. Une nouvelle fois il retint un sourire imprudent. Le ton malicieux du vieillard ne devait pas lui faire croire que le temps était à la plaisanterie. Il ne pouvait s’empêcher cependant de paraître un tantinet impudent.

Avant tout, s’assurer de la crédibilité de cet homme. Il parla calmement, de sa voix grave.

"Sans doute l’envie de me dégourdir les jambes…"

Il ne s’avança pas plus avant dans sa tentative d’homme enjoué par la situation. Son attitude ne manifestait en aucune sorte une quelconque expression de défis. Mais le respect total des codes de civilité lui était inconnu. Il continua sur sa lancée, afin d’en savoir un peu plus sur cet homme, tout en se présentant de manière plus convaincante.

"Sengar est mon nom, certes. Je me présente en ces heures tardives afin de proposer des services quelque peu plus … discrets, s’il en est, que ceux qui sont officiellement enregistrés à la caserne. Je ne suis ni maître d’armes, ni soldat.
Il me semble après tout que la force d’une armée et d’un pays ne repose pas uniquement sur la seule manifestation militaire de ses troupes."


Il se tut. Il observait attentivement le moindre changement dans le masque que lui présentait Gilgamesh. Si la malice y persistait il ressentait pourtant, sans le comprendre vraiment, une forme de profond respect pour celui-ci. S’il utilisait très souvent sa raison pour mener à bien toutes ses actions, il savait aussi se fier à son instinct. L’intelligence de l’homme était évidente, il ne pourrait pas se dissimuler encore très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.souffleur-de-reves.com/
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyMar 1 Sep 2009 - 17:51
Au service du roi Gilgamesh


A la boutade de son interlocuteur, Gilgamesh sourit franchement. Pas seulement à l'effronterie de l'homem en face de lui, mais surtout parce que ce dernier ne savait certainement pas à quoi s'attendre. Toutes les nouvelles recrues avaient toujours trouvé leur premier entretien avec leur nouveau patron quelque peu déstabilisant, mais si on plus c'étaut l'autre qui commençait. Le vieux fou, comme certains le surnommaient, avait la réputation d'un excentrique d'un autre âge, capable de parler de banalités en plein milieu d'une discussion au sujet capital, et lorsqu'il devait guider quelqu'un, souvent il semblait oublir le chemin. Mais ce n'était pas parce qu'il apparaissait présentable aujourd'hui qu'il avait changé, loin de là.

"Ah, vos derniers mots m'intéressent, Sengar. Je m'apprêtais à vous répondres que pour les services discrets à des heures tardives le Roi les préfère généralement avec moins de barbe et plus de poitrine, mais manifestement, ce n'est pas cela."

Il continua de fixer son interlocuteur sans sourciller, pour voir sa réaction. Rien n'échaperait à ses yeux d'un bleu perçant. Il reprit d'un ton naturel.

"Il se trouve que je suis tout à fait d'accord avec vous. L'armée et ceux qui la dirige se seraient trompés plus d'une fois sans mon intervention. Mais peut-être vous en doutez-vous ? La rumeur comme quoi je serais un espion-assassin au service du Royaume est une des plus répandues... Franchement, à mon âge... Peut-être que je transporte Illuvatar dans un sac, aussi... Mais assez parlé de moi. Assez parlé en devinettes. Etes-vous en train de dire que vous êtes coutumiez des tâches que sont l'infiltration, la recherche d'informations, monsieur, comment est-ce votre nom, déjà ? Monsieur Sengdar ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael
Espion de l'Arbre Blanc
Espion de l'Arbre Blanc
Nathanael

Nombre de messages : 952
Age : 29
Localisation : Pelargir
Rôle : Espion

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 34 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyMar 1 Sep 2009 - 19:18
Le trait d'esprit de Gilgamesh le surprit tout autant qu'il l'attendait. L'intelligence du vieillard n'était donc pas un simple trait de son imagination. Les bons mots sont toujours ceux d'hommes réfléchis et vifs d'esprit. Il eut un petit regard gêné en regardant sa propre poitrine au moment où le mot fusait de la bouche de son interlocuteur. Distrait un moment par ce que venait de dire Gilgamesh il se ressaisit pourtant. Il se renfrogna un peu, se redressa et soupira discrètement, certain cependant d'être observé de toute part, et ce par un seul individu. La situation lui paraissait étrange, mais il décida de laisser ses appréhensions de côté. Il n'était plus le moment de faire des tours de passe-passe. Il était plus sûr à présent de se trouver en la présence de la bonne personne. Tout autre protagoniste, usurpateur en puissance, se serait fâché de son insolente réponse.

Vous devinez juste. J'ai servi déjà plusieurs seigneurs, aristocrate ou nobles de moindres envergures. Peu importe... Je suis ici pour servir le roi de Minas Tirith et les intérêts de la Cité Blanche.

Quant à mon identité...


Nathanael continua de regarder le vieil homme tout en réfléchissant. Gilgamesh doutait-il de son initiative ? De ses motivations et intentions réelles ? Fichtre, il était franc. La franchise demeurerait sa ligne de conduite.

Je me nomme Nathanael.

Il se tut un bref instant. Les discours n'étaient pas son fort lorsqu'il s'agissait de lui-même. Les contes et les histoires lui venaient plus facilement que les descriptions autobiographiques.

Quelques questions lui venaient pourtant à l'esprit. L'homme était-il seul à servir le roi ? Il ne pouvait y croire. Il avait observé nombre de personnes au comportement étrange, volubile en public, discret dans l'obscurité des couloirs, et fort peu volontaire à s'étendre sur eux-mêmes. Hommes, et femmes peut-être, devaient servir le trône du Gondor depuis des centaines d'années. Il avait entendu le nom de quelques uns des plus illustres espions au cours de ses voyages, mais jamais en personne il n'avait plus les rencontrer, pour ceux qui demeuraient encore en vie.

Il reprit, calmement - sans s'empêcher d'imaginer les damoiselles évoquées par Gilgamesh s'infiltrer plus professionnellement sans doute que les espions eux-mêmes, dans les appartements du roi.

Puis-je espérer être pris au service du roi, ou dois-je m'attendre à exécuter quelques actions dans le but de démontrer ma fidélité au trône?

Il n'aimait pas que sa loyauté soit remise en cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.souffleur-de-reves.com/
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyMer 2 Sep 2009 - 19:08
Au service du roi Gilgamesh

Gilgamesh sourit en observant les réactions de son interlocuteur. Apparement, l'étrange vieillard avait fait mouche avec ses répliques déplacées et cela l'amusait de voir les gens avec qui il parlait torublés. Il fit alors une erreur fatale, et se perdit das ses pensées. Cela ferait une recrue intéressante, se dit-il. Le service en avait bien besoin. La retraite anticipée et imprévue de l'agent Nârwel l'avait quelque peu perturbé, c'était là un bon élément, et qui avait de l'esprit aussi. Travailler avec quelqu'un capable de trouver le bon mot avait toujors été quelque chose qu'il appréciait. Mais il aurait tort de juger de capacités de quelqu'un, d'une nouvelle recrue se présentant spontanément surtout, sur sa vivacité d'esprit. Il y avait bien d'autres choses...

"Bien, bien. Si vous avez en effet une certaine expérience dans le métier, c'est très intéressant pour l'avenir. Et vous vous appellez donc Nathanael..."

En lui demandant de répéter plusieurs fois son histoire, le vieux fou avait cherché à encourager un sentiment de doute chez son interlocuteur, qui l'avait finalement poussé à révéler son véritable nom. Une précaution compréhensible qu de cacher son nom, mais qui avait quelque hose de supsect aussi. Maintenant la question était : N'avait-il menti que sur son identité ou cachait-il autre chose ?

"Hum. Il n'y a rien de plus difficile à mesurer que la loyauté. Je suppose que vous laisser armé d'un poignard seul avec le Roi Méphisto dans une pièce ferait un test révalateur, mais je ne suis pas sûr que sa Majesté approuve l'exercice. Aussi, je vous ferai confiance. Vous êtes engagé, vous êtes maintenant un agent du service, Nathanael."

Sans doute autant de questions avaient envahi l'esprit de Gilgamesh apr!s avoir accepté de prendre l'homme sous ses ordres, car il se devait de tout savoir des hommes dont personne ne devait rien savoir, car lui ne savait pas tout de ces personnes dont personne sauf lui ne savaient rien, alors vértaiblement personne ne sait rien, ce qui avait un peit quelque chose de dangereux. Néanmoins, l'homme n'avait pas l'air très bavard quand il s'agissait de sa personne, loin de là. Il parlerait boulot, alors.

"Connaissez-vous Lost Ore ?"


Dernière édition par Radamanthe le Mer 2 Sep 2009 - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael
Espion de l'Arbre Blanc
Espion de l'Arbre Blanc
Nathanael

Nombre de messages : 952
Age : 29
Localisation : Pelargir
Rôle : Espion

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 34 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyMer 2 Sep 2009 - 19:49
Ses doigts sur son bâton de marche se desserrèrent très légèrement. Malgré toute la confiance première qu'il avait d'abord eu, il s'était tendu à l'approche du vieil homme. Au-delà de tout ce que pouvait représenter en nouveautés pour lui une nouvelle rencontre, il demeurait sur ses gardes. Il jeta un coup d'oeil, furtivement, bien qu'il fût conscient qu'aucun de ses gestes n'échappaient à Gilgamesh, vers la porte par laquelle le garde était sorti. Rien. Dans l'ombre, nul homme ne l'observait, nul mouvement. Ses inspirations se firent plus lentes et profondes, sans qu'il relâche pour autant toute son attention. Il s'était déjà retrouvé de trop nombreuses fois dans des situations difficiles, d'abord certain d'être en sécurité, avant de se retrouver aux mains de vieux marionnettistes, usant des hommes comme des pantins en bois.

Le sursis que lui accorda Gilgamesh en continuant de lui parler lui assura la possibilité de l'observer plus attentivement. La nuit était tombée à présent mais dans la salle où il se trouvaient, les flammes vacillantes d'une torche diffusaient suffisamment de lumière pour permettre de distinguer les détails les plus manifestes.

Il ne se répéta par lorsque Gilgamesh lui demanda de confirmer son identité. Il appréhendait assez bien les réactions du vieillard en cet instant. Il le sentait, plus qu'il le ne savait, rusé et perspicace. Cela ne faisait en rien de lui un homme sourd ou mal-entendant. Il se contenta de hocher la tête pour confirmer l'information. Nul besoin de se répéter en cette heure. Il pouvait assez bien s'imaginer les quelques questions pouvant effleurer l'esprit d'un homme chargé de la sélection des protagonistes, futurs espions ou agents de services spéciaux - et selon les dires de Gilgamesh, de façon plus légère, de certains agents féminins très spéciaux ! Il sourit mentalement.

Si l'épreuve, c'est ainsi qu'il appréhendait la situation, de la présentation et des premiers regards était passée, il s'attendait à ce que d'autres suivent. D'ordre plus formaliste peut-être, ou plus psychologique - en son fort intérieur, il pensait que son observation par Gilgamesh ne serait jamais interrompue, même après son acceptation au sein du service. La lueur en son œil était trop brillante pour paraître pouvoir s'éteindre un jour dans l'ombre des secrets.

Il fit un nouveau signe de tête lorsqu'il eut confirmation de sa demande. Ne le manifestant pas physiquement, mais le vivant pleinement en son être, il se sentait fier. Fier de pouvoir servir dès à présent au nom de Minas Tirith, la Cité Blanche. La référence à un possible teste grotesque ne le fit pas réagir outre mesure. Les blagues du sieur Gilgamesh ne devaient pas toutes avoir pour but d'être drôles sans doute...

Il écouta attentivement le nom prononcé par le vieillard. Il le retiendrait. Il haussa un sourcil et scruta avec encore plus d'attention les mimiques du vieil homme. Un inconnu. Il avait parcouru maintes contrées et pays, raconté des histoires et des contes multiples, mais il n'avait jamais entendu parler de cette personne. Ou de ce lieu. Au fond, il n'en savait strictement rien. La sincérité devait devenir la mesure de toute dès à présent, en matière d'informations relatives à son travail, entre Gilgamesh et lui.
Il fit une moue négative.

"Ce nom m'est inconnu. Je ne saurai même vous dire s'il s'agit d'une personne ou d'un lieu. Mais en tant que géographe, je puis affirmer que je n'ai jamais posé le regard sur un tel lieu-dit, serait-ce même sur une carte antérieure à celles retracées sous le Quatrième Âge."

Il réfléchit aux innombrables noms, surnoms, qualificatifs extravagants ou désuets qu'il avait entendu tout au long de ses longues pérégrinations. Non, jamais personne n'avait évoqué ce nom en sa présence.

Il eut un sursaut. Quelque chose d'instinctif. Quel imbécile ! Il n'avait pas parcouru la totalité de la Terre du Milieu, mais il n'est pas souvent besoin de franchir des milles à pieds, les nouvelles sont souvent plus rapides, et vont jusqu'à précéder les hommes eux-mêmes. Lors de ses derniers voyages il avait rencontré nombre de soldats revenus de la Grande Guerre. Les casernes étaient, selon lui, l'un des meilleurs endroits où il était possible d'entendre tous les jours de nouvelles histoires. Mieux encore, les soldats étant souvent pendant les combats alliés à des soldats d'autres régions, les récits se propageaient plus vite qu'un cheval lancé au grand galop. Du combat dans le Nord moult narrations lui parvinrent. De là il en vint à étudier lui-même l'histoire de cette contrée.

L'Arnor était dirigé par un roi, Aldarion. Ce nom était connu de tous les historiens censés. Triste vie semblait-il. Son épouse avait été tuée. Du moins c'est ainsi que Nathanael se souvenait de ce qu'il avait pu entendre, ou lire. Cependant ce n'était pas le roi qui l'intéressait. A l'histoire officielle les ragots rajoutaient parfois quelques détails exotiques. Il n'avait jamais pris le temps de tirer au clair tout le récit. Mais un nom lui revint. Forlong Neldoreth. Oui. Il en était certain maintenant. Un grand capitaine du Nord disait-on. Un exilé. Un départ non expliqué mais qui, toujours selon les dires, avait un rapport intime avec le décès de la reine. Forlong - plus il se répétait le nom, plus il était certain de son souvenir - devait être son nom de soldat. Il ne s'était pas intéressé à ce cas, à cette même période, la fin de l'année 294 du Quatrième Âge, car il passait ses jours et ses nuits à amasser de nouvelles narrations épiques.

Cependant un autre nom était rattaché à cet intriguant personnage. Gilgamesh venait de le lui fournir. Lost Ore ... C'était le fils d'une vieille dame qui lui avait relaté l'affaire. "Sombre histoire..." avait-il commencé. Puis il s'était perdu dans un récit interminable où, Nathanael en était certain, dont la moitié des informations avaient été déformées par la longue répétition et le bouche à oreille qui font si bien circuler les légendes. A Minas Tirith d'autres murmures lui avaient fait comprendre qu'il était allé se perdre dans le Sud, loin de sa contrée natale. Certains assuraient qu'il était dans la Cité même. Son attention n'avait pas été attirée outre mesure, puis il avait oublié...

Il se ressaisit face au vieillard. Gilgamesh s'apprêtait à parler, mais il le coupa avant qu'il ne put prononcer un seul mot.

Forlong ...

Le nom fut murmuré du bout des lèvres. Il regarda, intrigué, Gilgamesh. Il attendait que lui soit confirmée l'information qu'il venait de donner.


Dernière édition par Nathanael le Mer 25 Nov 2009 - 6:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.souffleur-de-reves.com/
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyJeu 3 Sep 2009 - 22:56
Au service du roi Gilgamesh


Gilgamesh observa longuement les réflexions de son interlocuteur. Il n'était pas pressé. C'était son métier de ne pas être pressé. Comment pouvait-on être un bon espion, efficace, capable de rammenner des informations valables et de faire des liens utiles dans la précipitation ? C'était quelque chose que l'espionnage qui ne laissait rien à la légère. Lui-même restait souvent à réfléchir, sans parler, à faire des liens, à se rappeller des nombreuses choses qu'il avait oublié, car il avait tendance à mettre beaucoup de pensées de côté pour se concentrer sur l'essentiel, et il lui arrivait parfois de se rendre compte qu'il avait négligé un détail qui faisait toute la différence, et qui changerait bien des choses à la situation. Lui qui interrompait si sovuent une conversation par ses silences était loin d'être pressé.

Quand Nathanael, puisqu'il savait que c'était son nom à présent, répondit enfin, il ne s'attendait pas vraiment à une autre réponse. Cela aurait trop facile dans le cas contraire.

"C'est un nom. Ainsi vous êtes géographe également ? Intéressant. Il faudra que nous parlions de vos autres talents un moment, mais pas maintenant. Lost Ore est une personne que je voudrais que vous cherchiez, car l'Arbre Blanc aimerait beaucoup s'entretenir avec lui d'une éventuelle collaboration. Comme il faudra sans doute interroger des gens des rues pour arriver à lui, vous ferez l'affaire, je n'aimerais pas griller un agent en couverture car il a été vu traîner avec les m..."

Mais il s'interrompit, car il voyait que le nouvel espion réfléchissait encore. Il semblait fouiller dans sa mémoire comme lui-même le faisait si souvent. C'était des choses que Gilgamesh était tout à fait capable de lire un visage. Il le laissa à nouveau se plonger dans les profondeurs de ses pensées. C'était une information qui vallait certainement la peine d'attendre un peu pour en savoir plus. Finalement, son interlocuteur prononça un nom. Forlong. C'était quelque chose qu'il avait déjà entendu. Effectivement, le trajet entre sa salle des parchemins au sous-sol et la sortie u palais était fort long, mais ce n'était pas ça. Cepdant, il ne se rappelrait plus de ce que ce nom avait comme signification. Ca lui reviendrait sans doute, la semaine prochaine ou dans cinq ans.

"Vous dites ? Ce nom vous évoque donc quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael
Espion de l'Arbre Blanc
Espion de l'Arbre Blanc
Nathanael

Nombre de messages : 952
Age : 29
Localisation : Pelargir
Rôle : Espion

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 34 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyDim 6 Sep 2009 - 20:03
Lé débit de parole de Gilgamesh lui devint un instant presque insupportable, du moins, lorsqu’il se rendit compte que le vieil homme continuait de lui parler. L’instant pendant lequel il avait si intensément réfléchi l’avait coupé du flots de paroles du vieillard. Il regarda, l’air vague, les lèvres de Gilgamesh qui finissaient de prononcer leurs derniers mots. Il reprit ses esprits. De nouveau il se concentra. Non plus pour se rappeler de vieux souvenirs, mais uniquement pour essayer de comprendre ce que le « rat de bibliothèque » venait de lui dire. « Griller ». Son profil, plus concrètement sa « gueule » de métèque, passerait sans doute plus inaperçue que celle d’un tout autre agent des Services de la Cité Blanche, déjà fort investi sans doute dans de multiples interventions secrètes. Gilgamesh lui demandait de faire le boulot d’un autre. Un sale boulot ? Il n’en était pas certain. Il avait toujours plus appris dans les rues qu’au milieu des nobles, bourgeois, et autres richissimes seigneurs de cette terre.

Il s’égarait. Il venait servir la Cité Blanche, non pas remuer de sombres pensées à propos d’un discours qu’il n’avait qu’à moitié écouter. Son regard se fit plus claire, ses pensées aussi. Il parcourut machinalement du regard son bâton de marche. Lost Ore … Forlgong …

Un mot et l’attitude de Gilgamesh s’était imperceptiblement modifiée. Il ne pouvait en analyser les conséquences. Il n’était pas certain que les informations qu’il évoquerait seraient totalement nouvelles pour l’Agent. Peut-être jouait-il à nouveau à ce jeu des questions et des réponses, permettant si souvent de tester la fiabilité d’une source ou l’étendue des connaissances de son interlocuteur. Il ne soupesa pas longuement les multiples possibilités qui lui venaient à l’esprit. Jouer le jeu, si s’en était un. Il était venu pour ça, entre autre. La vieille figure de Gilgamesh lui revenait bien après tout.

Il prit une petite seconde pour rassembler ses pensées et les exposer le plus clairement possible. Pas de temps à perdre en historiettes et légendes perdues. Gilgamesh devait sans doute, d’un point de vue professionnel, préférer les preuves concrètes et les informations aux sources sûres.

Il reprit, de sa voix grave.

Des rumeurs …
Un ancien garde prisonnier en Arnor suite à un malentendu m’a rapporté l’histoire d’un homme que le peuple du Nord nomme Lost Ore. Je ne sais s’il s’agit d’un nom qu’il s’est attribué lui-même ou si plutôt il est devenu le support d’une légende populaire.
Selon ce soldat Lost Ore aurait été un ancien capitaine d’Arnor. Un militaire émérite, proche du roi qui plus est. Il était alors mieux connu sous le nom de Forlong Neldoreth, si mes souvenirs sont bons.


Nathanael se caressa la barbe, toujours plus ou moins perdu dans ses pensées. Quelques détails continuaient de lui revenir, progressivement. Il pourrait récolter encore d’autres informations, plus claires, et plus récentes, s’il allait faire un tour à la Grande Bibliothèque de la Cité, il en était sûr. Les archives de Minas Tirith devaient forcément contenir ce récit. Peu d’hommes, dans l’ensemble du Gondor, devaient connaître l’histoire de ce capitaine déchu, mais il était le fantôme de sa propre légende dans le Nord de la Terre du Milieu.

Il reprit sa narration en ajoutant les détails supplémentaires, fraîchement survenus à la surface de sa mémoire.

Il serait en exil aujourd’hui. D’aucun dise qu’il serait, ou du moins, qu’il aurait séjourné, dans les murs de la Cité Blanche.


« Blanche » … un autre détail. L’image d’un homme qui ne serait plus que le pâle reflet de son être d’antan raviva en lui d’anciennes images mentales de spectres et de créatures de l’autre monde. Blanc. Il avait les cheveux blancs, et un autre surnom associé à cette caractéristique, mais il ne se souvenait plus lequel. Un tel individu ne devait passé inaperçu dans les ruelles de la grande Ville, ce, même en pleine nuit. Mais il n’évoqua pas cette réminiscence. Gilgamesh avait déjà du entendre moult détails à propos de ces hauts faits, ou selon le point de vue, ces méfaits actuels. Un exterminateur de malfrats à la panse repue de bières fermentées à outrance, un chasseur de criminel. Un héros populaire. Ha ! la belle histoire.

Outre son nom quelque peu poétique, il semblerait qu’il fasse la chasse à la vermine de bas étage…


Dernière édition par Nathanael le Mer 25 Nov 2009 - 6:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.souffleur-de-reves.com/
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyDim 6 Sep 2009 - 22:45
Au service du roi Gilgamesh


Gilgamesh écouta sérieusement les souvenirs que Nathanael relatait uns par uns, sans énormément de précision mais assez pour ce faire une idée. C'était donc un ancien gradé, ce qui devait être la raison pour laquelle il avait déjà entendu ce nom. Cependant, n'ayant jamais été véritablement en contact avec l'armée régulière ce n'était pas étonnant que cela ne lui rappelle pas d'autres souvenirs. Il n'avait jamais trouvé ces personnages dont le métier était de faire bêtement la guerre comme intéressants, et la plupart des officiers ne connaissaien même pas son existence. Enfin, du moins, jusqu'à l'affaire Warin où il avait été obligé de se montrer au grand jour, ce qui avait eu pour cause que de nombreux petits officiers s'étaient pris de la bonne idée de le contacter pour tenter de le flatter et lui faire quelques faveurs ridicules en espérant que cet homme mystérieux qui fournissait directement les informations à l'Intendant et indirctement au Roi pourrait peut-être faire quelque chose pour leur promotion. des souhaits futiles généralement, mais il n'avait plus la paix, du coup.

Cependant, il s'agissait peut-être d'une autre raison pour laquelel il connaissait ce no. Il rélfléchirait plus tard, s'il jugeait cela opportun, mais pour l'heure, il répondit à Nathanael :

"C'est cela, précisément. C'est une sorte de légende urbaine, un justicier qui défend la veuve et l'orphelin. Or nous avons quelques raisons de craindre ce genre de personnage. Si vous avez connu la dernière personne à s'être fait passer pour un justicier..."

Il parlait bien sûr de Warin. Avec ce dernier qui avait rprs la clé des champs, heureusement sans avoir encore rien entrepris comme action, le Service se devait de s'assurer que personne n'était pris de la même sorte d'envie.

"Enfin, comme il semble agir seul, il ne paraît pas être de la même trempe. Nous serions cependant beaucoup plus intéressés de le savoir à nos côtés. Ce sera votre mission. Le retrouver et le persuader de rencontrer un haut responsable. Prenez garde, rien ne dit qu'il sera coopératif. Dans ce cas, vous devrez le filer jusqu'à un endroit ou on peut être plus ou moins sûr de le trouver et venir faire votre rapport."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael
Espion de l'Arbre Blanc
Espion de l'Arbre Blanc
Nathanael

Nombre de messages : 952
Age : 29
Localisation : Pelargir
Rôle : Espion

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 34 ans
- -:

Au service du roi Empty
Au service du roi EmptyLun 7 Sep 2009 - 18:57
Merveilleuse mémoire ! Il avait vu juste. Du moins ne s’était-il pas trompé en relatant les quelques bribes de souvenirs qui lui étaient si soudainement revenues. Tout en continuant de se frotter machinalement le menton avec le pouce et l’index il écoutait plus attentivement encore les paroles de Gilgamesh. Débusquer un homme, le filer, voire l’interpeller et discuter avec lui relevait quelque peu de la chasse. La différence majeure résidant dans le fait qu’il n’avait jamais eu l’occasion de s’entretenir sérieusement avec une de ses proies. Il était beaucoup plus expérimenté dans la collecte d’informations et le vol de documents. Il lui faudrait demeurer grandement prudent. D’autant plus suite aux indications que lui rappela le vieillard. Lost Ore était un homme d’armes …pas lui. Son bâton de marche représentait la seule alliée valable dans les combats qu’il avait pu mener, et ceux-ci pouvaient se résumer à deux rixes dans des auberges diverses et quelques combats au corps à corps maladroitement menés lorsqu’il se devait de sauver à tout prix ses vieux os. Il craignait de devoir manier une nouvelle fois l’épée, si jamais sa persuasion s’avérait insuffisante.

Cependant, il acquiesça. Il reconnut l’allusion à Warin. Il avait été témoin de l’affaire et des affrontements urbains. Il avait connu la maladie, la croissance du banditisme, l’avilissement de la société toute entière en vérité. Il ne souhaitait pas connaître une nouvelle fois de telles mésaventures. Et le mot demeurait faible… Sa morale inébranlable insinua le doute en lui. Cet homme n’avait sans doute aucune mauvaise intention. Un homme qui entretient la crainte dans le cœur des malfrats, des voleurs, des bandits et des escrocs, pourquoi le craindre ? D’un point de vue purement personnel, cet homme avait tout des préceptes moraux qu’il défendait lui-même. Il refoula néanmoins la question de ses intentions. Il n’avait pas à se la poser. Il devait servir aux mieux les intérêts de Minas Tirith, et d’un point de vue politique, oui, cet homme pouvait représenter un danger.

Je comprends votre point de vue et m’engage présentement à exécuter cette mission.

Les mécanismes habituels déclanchés lorsqu’il obtenait une mission quelconque se mirent en marche. Son doute, plus qu’un handicap, lui permit de construire une réflexion toute politique et stratégique plutôt que personnel et morale. Ces deux axes demeureraient totalement secondaires. Sans qu’il ne puisse s’empêcher à une chose cependant. Si les services armés de la cité se vantaient d’être si performants, comment se pouvait-il que la population se réfère plus souvent à un homme solitaire, un étranger qui plus est ! plutôt qu’à la valeureuse milice ? Il s’était lui-même rendu compte d’une certaine défaillance de la représentativité royale dans les bas étages de la Cité. Le peuple avait besoin de réconfort. Les légendes populaires devaient en être une forme. Il en savait lui-même quelque chose, assez souvent convoqué pour narrer contes et histoires.

Je me chargerai dès ce soir de Lost Ore… Dans le cas où je ne pourrais me présenter en personne, je veillerai cependant à ce que les informations vous parviennent. Je connais quelques moyens sûrs pour faire circuler celles-ci.

Il regarda Gilgamesh droit dans les yeux, en attendant que celui-ci le congédie. De toute manière, l’affaire était déjà toute réglée. Leur prochaine rencontre aurait lieu lors d’un nouvel échange d’informations à propos de Lost Ore, ou mieux encore, en présence de cet homme même, si jamais il parvenait à le persuader de rejoindre les rangs de Minas Tirith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.souffleur-de-reves.com/
Contenu sponsorisé




Au service du roi Empty
Au service du roi Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» petit service
» So-Service
» Destruction d'un ensemble de documents au service d’immigration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Le Haut de la Cité :: Le Palais-
Sauter vers: