Galsheh est en vue!

Aller en bas 
Dhûngaro
Chef de Guerre
avatar

Nombre de messages : 14

Mar 15 Sep 2009 - 9:53


1- Galsheh est en vue!


La longue caravane évoluait sans peine à travers la région désertique qui s’étend à l’Est de la mer de Rhûn. Ils étaient environ 200 cavaliers, donnés en gage de reconnaissance par le pouvoir de Blankanimad à Dhûngaro, dont les premiers faits d’armes furent appréciés par le Roi. Il reçut également quelques terres, situées au Sud de la grande mer intérieure.

Dhûngaro reçut le titre de chef de guerre. A ce titre, il fait officiellement partie de l’armée régulière de Rhûn, mais il reçoit l’honneur de gouverner et de faire respecter l’ordre sur les terres que le souverain lui confie. Des tribus nomades, ou semi-nomades aux traditions séculaires vivent dans ces steppes, des bords de la mer de Rhûn, jusqu’à l’ombre des premiers remparts rocheux du Mordor. Dhungaro, lui, avait reçu une description sommaire des tribus peuplant ses terres. Il faut dire que même Blankanimad avait des difficultés à connaître en détails les milliers de tribus différentes qui vivent dans cette immense région que les hommes de l’Ouest, les elfes et les nains connaissent sous le nom de Rhûn.

Seigneur, un messager!

Dhûngaro sursauta, et passa la tête hors de la fenêtre de son wagon.

On nous informe que contrairement à la tradition, votre prédécesseur n’a pas attendu votre arrivée, et a quitté les lieux il y a deux jours. Le chef des Arulat surveille le fort!

Le jeune chef de guerre fit un léger signe de tête au cavalier qui s’était porté à hauteur du wagon de commandement.

« Les Arulat sont une tribu fidèle et loyale, sur qui le pouvoir a toujours pu compter. Elle fait partie de ces clans qu’il serait très inconvenant de vexer », avait on précisé au jeune chef. Les Arulat ont prouvé leur dévouement à l’Empire de l’Est tout au long de son existence, et c’en clairement une fraction de la population dont le point de vue devait compter dans la région.

Deux jours de voyage furent finalement nécessaire pour que la colonne atteigne les prairies de Galsheh, du nom de la petite forteresse qui accueille le chef de guerre et ses troupes. Des cavaliers des tribus alentours se greffèrent à la caravane au fur et à mesure que celle-ci approchait de Galsheh. Sous les yeux du nouveau chef, certains cavaliers nomades galopaient le long de la colonne, non pas en signe de défiance, mais pour montrer leur habileté à cheval ainsi que leur courage.

Cette escorte improvisée donnait à cette caravane une impression de joyeuse anarchie. Au loin, on devinait son arrivée à la poussière élevée par les chevaux, et aux chants qui s’élevaient dans la prairie.

Galsheh est en vue, seigneur!

Dhûngaro se détourna de ses cartes, et passa la tête hors du wagon. Il aperçu au loin la petite forteresse de Galsheh, qui s’élevait de la poussière et de la foule qui semblait s’être amassée en nombre pur accueillir la caravane. De nombreux chariots et autres tentes entouraient la forteresse, laissant juste un passage donnant sur l’entrée de la bâtisse. Les Arulat célébrèrent l’arrivée de l’armée avec un chant, qui, à l’oreille de n’importe quel étranger semblait être un chant guerrier, aussitôt repris par les cavaliers, les éleveurs, et même les femmes et le enfants.

Le chef Arulat avança à la rencontre de la caravane. Dhûngaro sortit de son wagon, et ses cavaliers lui ouvrirent la route. Les deux hommes s’étreignirent, sous les chants ininterrompus des nomades.

Une fête se prépara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhûngaro
Chef de Guerre
avatar

Nombre de messages : 14

Mer 16 Sep 2009 - 16:41
2 - Une fête


Les deux cent soldats s’étaient reposé. Leurs bêtes s’étaient mêlées aux chevaux des tribus voisines. Chaque animal étant marqué du sceau de son propriétaire, et les chevaux de l’armée de Rhûn reçoivent la marque de l’empire d’Orient après une longue période de dressage.

Le fort de Galsheh vivait de nouveaux. Les rondes de gardes, tours de nuit, et autres formalités furent organisées assez tôt dans la journée et entreraient en vigueur dés le lendemain. Dans sa grande bonté, Dhûngaro avait décidé de laisser une journée de repos à ses hommes, ponctuée par une fête en l’honneur de l’armée donnée par les clans vivant sur ces terres.

Et la fête s’annonçait à la fois simple et chaleureuse. Le temps s’écoulait, et le soleil déclinait, tout comme la température. Les chevaux étaient petit à petit regroupés dans leurs enclos après avoir été recomptés par leurs propriétaires. Le vent avait baissé, et la nuit s’annonçait douce, ce qui était bon signe pour le déroulement de la fête. Les shamans ne manquèrent pas de signaler cet élément, et de l’interpréter comme un bon présage.

Le fort était censé pouvoir abriter la population en cas d’invasion. En théorie. Car les invasions des terres de Rhûn ont été rares au cours de l’histoire. Et en cas de guerre, les nomades n’ont que faire de la théorie et emmènent leurs troupeaux loin des combats, tandis que les soldats aidés par les tribus frappent souvent au moment où l’ennemi ne s’y attend pas. Les nomades étaient des hommes de tradition, qui foulent ces terres depuis des centaines d’années. Ce qui parait être une région désertique aux yeux des étrangers est une terre ancestrale dont les moindres recoins sont connus par les tribus.

La tradition n’a que faire de la théorie.

Et la tradition dictait aux tribu la façon d’accueillir le nouveau chef de guerre, envoyé de Blankanimad. Les traditions varient selon les régions et les clans, aussi, Dhûngaro ne savait pas à quoi s’attendre. Le fort, qui était définitivement trop petit pour abriter la population fut ouvert aux nomades, ce soir là. Etaient présentes trois tribus: les Jaori - tribu nomade tournée essentiellement vers l’élevage de chevaux - les Adargir - qui eux étaient plutôt considérés comme des cultivateurs, et les Arulat, bien sûr, qui eux étaient plutôt des semi-nomades qui ne s’éloignaient presque jamais de Galsheh.

Cet fut d’ailleurs Bentis, chef des Arulat qui prit la parole, accompagné par les deux autres chefs de clan. Ceux-ci connaissaient Bentis, et savaient que celui-ci ne manquerait pour rien au monde l’occasion de parler en public. Aussi, il préférèrent prendre du recul.

Bienvenue à toi, Dhûngaro. C’est avec gratitude que nous accueillons la bienveillante protection de Blankanimad. Les Arulat, les Jaori et les Adargir sont vos humbles sujets.

Les deux autres chefs de clan, qui restaient silencieux échangèrent un regard complice.

Comme le veut la coutume, contre la protection de Blankanimad, nous prouverons notre loyauté en prenant les armes à vos cotés, selon les désirs du porteur de la couronne de Rhûn.

Des chants s'élevèrent dans la nuit. Aprés une courte étreinte avec les trois chefs, Dhûngaro s'adressa aux nomades en ces termes.

Peuple de Galsheh. Votre accueil me touche énormément. Je serai les yeux de Blankanimad, qui malgré la distance veille sur vos vies, comme cela a toujours été depuis des millénaires.

Des cris suivirent l'énonciation de chaque clan.

Jaori! Arulat! Adargir! Trés bientôt les dieux désigneront un nouveau guide pour les peuples de Rhûn. En attendant, nouvs devrons veiller sur nos terres!


Selon la coutume Jaori, une jument fut sacrifiée en l'honneur du très grand Souverain de Blankanimad. Il s'agit d'un haut témoignage de dévouement car les jument sont uniquement élevées pour leur lait. Un tel sacrifice signifiait pour les Jaori, mais également pour les tribus alentours que les nomades peuvent se montrer capables de se priver pour la grandeur de l'empire de Rhûn. Se priver de nourriture, se priver de leurs bêtes, mais surtout se priver de leurs fils en cas de guerre. Privation et dévouement... Dhûngaro n'avait plus aucun doute sur la loyauté de ses nouveaux sujets, et il fut surpris par la clairvoyance des seigneurs de Blankanimad quant à cette loyauté.

La porte de la citadelle fut aspergée du sang de la jument. Et les chants reprirent de plus belle.

On rapportera qu'ils durèrent une grande partie de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Les Royaumes Orientaux :: Rhûn-
Sauter vers: