L'ennui n'est il que passager à bord de cette carriole ?

Aller en bas 
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 28
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Jeu 8 Oct 2009 - 1:53
Phrase UN: « Quand un bruit vous ennuie, écoutez-le. »

Interventions de ses personnages:
Spoiler:
 

Le soleil n'étais pas encore très haut dans le ciel ce matin là, mais baigné déjà les étendues d'herbes qui cercler quasi-totalement la vieille ville de Tharbad, les rayons faisait ondulait le lointain, tellement ceux-ci étaient puissants. Et il était sans oubliais que; frappant les armures des Gardes solaire, sa majestueuse puissance ce reflétait atrocement dans leurs armures. D'ailleurs, il fut prit décision que les Gardes solaire aujourd'hui ne porterai par leur armure. Cependant, malgré ma chaleur ambiante, le vent essayer de forcer ce blocus, mais là encore, le soleil faisait des siennes. Il le chauffer, lui aussi; tant et si bien que l'air en devenais irrespirable. Les marécages pourtant bien dégagé par de nombreux travaux, dégageais une odeur bien plus forte que d'habitude, ce qui n'allais pas pour améliorer les choses; Alors que Nivyss, bien matinale c'était déjà lavée, habillée, et avais manger un petit quelque chose. Présentement, elle avais décidée de sortir et la première chose qu'elle remarqua, lorsque ses yeux ce furent habitué au soleil -Ce qui fut d'autant plus rapide que ses yeux était maquillé de noir, et attirer donc le soleil plus que ses yeux eux même (technique Suricate (Afrique)- ce fut la pauvreté de ses rues en visages. Le marché qui devais avoir lieu étais d'autant plus désert que la plupart des stands habituels proposer fruits et poissons, voir fromage et produits laitiers; Exposer tous cela au soleil aurai ruiner la marchandise en une heure au plus.

Les rares personnes qu'elle croisa furent de pauvres gens obligé de travailler en extérieur. La plupart était assez lourdement vêtu, clairement des étrangers, installé dans la capitale. L'ont voyait assez peu de barbare de Dun ici, et Nivyss faisait image d'exception malgré son sang royal. Alors qu'elle le soleil ne lui faisait que peu d'effet; Sa tenue était légère, sinon inexistante du point de vus de certains; Une tenue qu'elle possédait bien en dix exemplaires strictement identiques et dont toute les suzeraine étais habillée 'généralement': Un gilet en cuir ou peaux de bête brun. Celui ci descendant jusqu'au dessus des abdominaux. Et à peine jusqu'aux coudes sur les bras. D'ailleurs, le décolleté étais bien visible puisque la seule et unique fermeture du vêtement tenais en une attache au point le plus bas. Laissant loisir a son corps de respirer. Son bas était de même matière et, encore moins habiller, un semblant de bas, ne cachant visiblement, que les parties intimes de la jeune suzeraine. Finalement, seuls le bas de ses jambes était bien cacher par des jarretelles foncées, alors qu'elle avais au pied une père de spartiate. La seule chose qui aurai donc pus l'étouffer, semblait être se lot de quatre épées dans le dos. Ou bien cette longue 'mitaine' couvrant son bras gauche. Ou bien encore ses serpent d'argent couvrant ses avant bras... Ou même à cet épais collier de cuir aux boulons de fer et au médaillon en pentacle. Voir encore, sa longue cape de cuir brun foncé qui pendais dans son dos, allant presque jusqu'à toucher le sol. M'enfin, tous ça pour dire, qu'elle n'avais pas chaud, ou pas plus qu'elle n'aurai du l'avoir en étant nue.

L'escorte étai inutile à Tharbad, car la cité était peuplée de gens extérieur au Pays de Dun pour la plupart, installé ici uniquement pour affaire. La cité étant assez neutre, et en jonction avec les trois principaux royaumes des Hommes (tout en appartenant à un quatrième bien moins important). Ainsi et malgré ses artifices royaux -notamment ce diadème a tête de mort très discret ou ses peintures tribales couvrant la partie supérieure de son visage, mettant par ailleurs par le sombre de ce maquillage, ses yeux couleur saphir bien en avant- elle pouvais encore avoir ce que l'ont pourrait appeler, une vie normale; Bien qu'il ne fut pas de l'habitude des rois et reines de Dun de sortir ainsi seul en plein milieu de la cité. Ni même des habitude de Nivyss. Mais il faisait si chaud, que comme dit plus haut, ou sous entendus plus haut... Les rares qui osez mettre le nez dehors y était forcer, et devez travailler. Ignorant donc les trop rares passants, comme Nivyss, qui marcher maintenant en plein milieu de l'artère principale de la ville d'habitude bondée de gens, depuis biens dix minutes; Lorsqu'elle s'arrêta en vus du pont qui n'était autre que la continuité de l'artère principale et continuer sur l'autre rive...

Majestueux et haut pont de Tharbad, ou ce poser une myriades de Crébains, aujourd'hui comme tous les jours de la semaine. Il y en avais ici, plus que partout ailleurs dans le pays. C'était la le second point de chute des Crébains, avec le haut de la tour d'ivoire de Tharbad. C'était aussi un lieu ou les marchands jetez, en jour de marché, leurs poissons trop pourrit pour la vente, ce dont se régaler les Corneilles alliées de Dun. Et aujourd'hui ne déroger pas à la règle, le soleil faisait pourrir les stock, le poisson qui ne serai même pas présenter sur les étales, étais constamment déverser par divers pêcheurs, au plus grand bonheur des oiseaux d'ébène. Nivyss les regarda un instant, en ciblant un qui ce délecter d'un poisson encore frais. D'habitude adorateur de viande, le poisson semblait vraiment être une alternative très intéressante pour leur palais, elle soupiras cependant; Et quitta du regard les corneilles affamées pour balayer du regard ce qui s'offrait à elle. Une cité aux rues quasi-déserte, des activités pauvres et peu intéressante. En fait, elle ne savais pas quoi faire, et n'avais certainement pas envie de ce remettre à quelques affaires de « coutumences » royales donc elle en avais assez. Elle ignoras finalement ce qui l'entourait, et resta ainsi prostrée à écouter le « Craille - ment » des Corneilles quelques métré en face tout en ce demandant cette chose simple mais si problématique « que faire ? ».


« -Regardez donc; Deux de ses sauvages du pays qui ce battent... »
« -Cinq pièces sur le gros ! »

Nivyss ce retourna vers les vois qui venais d'une des ruelles proche; Trois hommes était de dos à elle, tous porter un casque jaune, assombri par les ombres des deux rangée d'habitation serrée. L'un d'eux porter une collerette sur son casque; Ses cheveux noir frisonnant tomber sur ses épaules comme une vieille serpillère usée. Comme bien souvent, il n'avais que ses jambières d'or qui recouvrais totalement ses jambes, mais rien ni aux bras, ni au buste. Une épée à la ceinture; Une la,ce à la main, il était en compagnie de deux soldat de la garde en tenue quasi. Complète, exception faite du « haut » de l'armure, comme pour leur capitaine. Quoi que ceux-ci avaient gardé une tunique légère pour ce couvrir. La chaleur était intense mais dans ce pays... On ne pouvais jamais prévoir changement du temps; Qui pouvais survenir à chaque secondes ! Ses trois dos presque aligné, formant un demi cercle en fait, caché la vus à Nivyss; Qui ne pouvais voir la raison de leur paroles. Elle fronça les sourcils, faisant une petite grimace de méprit. Lors qu'un corbeau ce posa cet instant précis sur son épaule et crailla assez fort; Sortant Nivyss de ses pensées et regardant le seigneur Crébain; bien qu'elle ne comprenais pas son langage, lui comprenais le langage des hommes... Et était même capable de dire quelques mots.

« -Tu me fait encore là, grand honneur; Cablu, seigneur crébain. »

Le crébain crailla une seconde fois puis retourna son regard vers le groupe d'hommes au loin; Le sujet qui intéressai Nivyss semblait aussi attirer l'attention du roi des Crébains, précédemment caché par les siens et venus sur l'épaule de son alliée de Dun. Le petit duo avança donc d'un pas peu poussé. La corneille royale crailla un bon coup pour que les trois ce retournent; Enfin, pour que les deux soldats ce retournent et ne s'écarte, inclinant respectueusement leur tête vers le sol dallé: la était l'une des rares marques de respect demandée. Mais le chef de la garde lui, ne ce retourna même pas et ce contenta de faire réflexion outrageante en présence d'un autre roi.

« -Une « dame » ne devrais pas ce promenée sans garde; Qui sait ce qu'un Barbare du pays... »

« -Arrête tes insinuation, cloporte d'Arnor. Ma mère ta nommer chef de la garde, et je n'irai pas contre sa volonté; mais si tu continus à insulter les miens... »

Nivyss fustigea à l'intérieur; Mais qu'il était... Qu'il était... Cet imbécile ! Toujours à rabaisser son pays, toujours à rabaisser la domination des femmes sur le pays aussi; toujours à la rabaisser elle par intermédiaire des es aitres faits de paroles. Cependant elle ce refuser à le renvoyer de son poste; Il n'était pas de coutume de retirer d'un poste important un homme respecter de tous; Surtout de ses soldats. Ni de renvoyer un si bon stratège, et un si riche combattant. Car Berama était un ex bourgeois de l'Arnor. Installer jeune à Tharbad pour sa cosmopolite; Il avais donc était envoyer assez tard à l'Agogée ou sont entrainer les jeunes de la ville; Devenus fervent serviteur du pays, mais très imprégner des traditions de son pays d'origine. Enfin; Nivyss porta son regard loin de cet imbécile; là bas, en sortie de Taverne... Deux hommes ce battez; l'un était énorme, ses muscles était aussi épais que ceux d'un troll. L'autre ne faisait que la moities de celui-ci, mais à l'inverse,; il n'avais pas les cheveux gris; plus jeune, plus résistent ! A coter de ceux-ci ce trouvais un troisième homme, portant un tablier autour de la taille, mais effondrer par terre. Le pauvre tavernier avais du essayer de les calmer ! Lançant un regard assez sombre au chef de sa garde:

« -Puisque vous n'avez pas juger bon d'intervenir; Alors je vais le faire, n'oubliez pas que nous attendons les trois Grands chefs de Guerre, pour la réunion; Et que VOUS êtes charger de les accueillir ! »

L'homme restât de marbre jusqu'à ce que la corneille ne craille si fort et si durement; qu'il ne sembla tressaillir avant der s'en aller, allant jusqu'à incliner légèrement la tête, suivis de ses deux soldats qui lui emboitèrent donc le pas. Nivyss soupiras de soulagement lorsque celui ci fut partit. Qu'elle torture cela était que de ce retrouver en face de cet insolent chef de garde. Enfin; Elle devais maintenant intervenir sur les deux roublards là bas...

La droite dû certainement briser le nez du plus jeune des deux; Le coup était aussi vif, que précis et puissant; imparable. Une droite d'enfer, et le gauche qui ce préparer semblait aussi tonitruante; Le coup partit; le bras fut soudain dévié par une main si petite et frêle en comparaison du biceps tendu qu'elle poussa qu'on aurai pus croire à une mouche. Mais l'effet souhaité était là; le bras partit vers l'intérieur, frôla la joue du jeune déjà assommer et le poing ce brisa sur le murs d'en face. Les pierres s'effritèrent légèrement; alors que profitant de l'incompréhension du géant, attrapant d'une main habile l'une des fines et longues aiguilles d'argent, elle crocha d'un pieds ceux de son adversaire et piqua de l'autre coter avec l'aiguille son adversaire, lui enfonçant légèrement dans la peaux. Celui-ci voulus éviter ce qui le fit reculer contre les pieds, et le forçat à s'écraser sur le dos. Toujours de manière aussi élégante, elle replaça la tige dans ses cheveux et posa un pied sur le poignet du plus vieux des deux. Le sol encore capable de ce relever.


« -Tu devrai avoir honte, un guerrier ! » Elle voulus dire la même chose au second mais force était de constater qu'il était k.o. La Corneille elle n'avais pas bouger de l'épaule de Nivyss et regarder de manière aussi implacable le géant tomber.

« -J... Suzeraine ? Je ! Je suis désolé ! » Lança il dans un complainte qui indiquer que l'alcool était descendus. Mais nul pardon; Ce pauvre fou serai, avec son compagnon de bagarre alcoolique, risquer une forte peine. Enfin, c'est ce que pensa Nivyss jusqu'à ce que le géant n'eût une larme au coin de l'un de ses yeux. Tel acte de repentance suffit à Nivyss. Elle fermât les yeux, et s'en retourna. Ignorant maintenant les deux; l'autre rentrerai certainement chez lui et ne chercherai plus ennuis aux autres de son espèce, quelque fut le sujet de discordance.

« -Allons nous préparer pour recevoir les différents Chefs de Guerres, Sera tu des notre, seigneur Cablu ? »


Dernière édition par Nivyss le Jeu 8 Oct 2009 - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 28
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Jeu 8 Oct 2009 - 2:00
Phrase DEUX: « Parle à ma hache, ta tête va voler. »

Interventions de ses personnages:
Spoiler:
 

Aide mémoire pour quant je le rédigerai:
Spoiler:
 

Les Soldats était armé et mit en lignes. Il y en avais bien cinquante, les cinquante favoris du général Berama. Des soldats qu'il avais lui même équipé; Avec son argent, puisque issu d'une famille bourgeoise; Ainsi, ils donnez l'impression df'une escorte d'un Pays riche et civilisé, sans l'être pourtant... Attendant non pas en haie d'honneur, mais en une double rangée simple sur la droite des portes de Tharbad. Berama, lui, attendait là; Devant les portes. Avec ses deux, véritable préféré armuré -Mot inventé- en sombre.
En cours...


Dernière édition par Nivyss le Jeu 8 Oct 2009 - 2:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 28
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Jeu 8 Oct 2009 - 2:13
Phrase TROIS: « La diplomatie, c’est quand tu frappes pas assez fort. »

Interventions de ses personnages:
Spoiler:
 

Aide mémoire pour quant je le rédigerai:
Spoiler:
 

En cours...


Dernière édition par Nivyss le Jeu 8 Oct 2009 - 2:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 28
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Jeu 8 Oct 2009 - 2:32
Phrase QUATRE: « Celui qui sait parler sait aussi quand il faut parler. »

Interventions de ses personnages:
Spoiler:
 

Aide mémoire pour quant je le rédigerai:
Spoiler:
 

En cours...

HRP: Je suppose que lorsque j'aurai écrit cela, le sujet seras terminé et je commencerai le Rôle Play à plusieurs ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ennui n'est il que passager à bord de cette carriole ?
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» [Parc] Tuer l'ennui [PV: Keito Masahide & Eliza Trips]
» barre plave passager D25 ou D30

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor :: Tharbad-
Sauter vers: